Terre Apiane

 

 

L’association Terre Apiane réunit, autour des vignerons et producteurs de Mireval et de Vic la Gardiole , tous ceux qui veulent préserver et faire vivre un patrimoine, en particulier viticole, présent depuis 2 500 ans.
Nos vignerons, associés toutes productions, toutes dénominations, toutes couleurs confondues autour de l’amour des vignes, y partagent un seul but : maintenir leur activité sur des terroirs de grande qualité, au milieu d’une nature protégée, et porter haut la notoriété de leurs vins.

Terre Apiane fait référence aux vignes apianes (Apiana Uva : raisin aimé des abeilles) décrites par les historiens et agronomes romains. L’évocation de ces raisins gorgés de sucre à la maturité précoce, que les abeilles butinaient, laisse penser qu’il s’agissait de l’ancêtre de nos muscats.

 

cliquez la carte pour l'agrandir

 

Notre patrimoine viticole, aussi ancien soit-il, n’en demeure pas moins une ressource vivante dans laquelle nous vous invitons à vous promener, à vous attabler, à l’instar de celui dont l’ombre bienveillante plane sur nous et qui écrivit : « Le vin est ce qu’il y a de plus civilisé au monde », François Rabelais. Découvrez nos promenades gourmandes et visites commentées, nos Bistrots et initiations à la dégustation, au rythme des saisons de la vigne et du vin. Empruntez avec nous de nouveaux chemins du vin sur « un territoire à nul autre pareil ».

Retrouvez nos actualités sur :
www.vignoble-terre-apiane.com

photo : Alain Reynaud


cliquez une image pour l'agrandir

 L’abus d’alcool est dangereux pour la santé .

 

Association Terre Apiane
Maison des Associations
30 bd des Aresquiers
34 110 VIC LA GARDIOLE
Contact :
Tél. : 06.25.55.16.96
courriel :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    

 

publi-rédactionnel Terre Apiane/Thau-info

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations