Malgré le Coronavirus la vigne suit son cycle

A l’heure de la sortie des bourgeons pour certains cépages, et à celle à laquelle il faut encore tailler dans certaines parcelles, le travail se poursuit dans les vignes, en solo ou en binôme mais toujours en respectant les contraintes sanitaires légales et en gardant donc ses distances. ghivIMG_20200328_192258

Les viticulteurs peuvent et doivent continuer à exercer leurs profession malgré le virus Covid 19.  Ils sont tous munis de leurs cartes d’identité et de leurs autorisations même sur le terrain. Pas de problèmes, ils n’ont pas l’occasion de côtoyer grand monde.

De toute façon s’ils ils restaient confinés 24h/24 ils condamneraient d’une part leur capital mais aussi leurs futures récoltes.

Et pour ce printemps, côté vigne, après un hiver sec avec toujours un déficit hydrique, l’on a frôlé la catastrophe la semaine dernière car d’autres communes ont été touchées par le gel matinal…Il faut donc rester vigilant jusqu’aux fameux cavaliers, vers fin avril. L’on devrait être alors à l’abri des gelées et y voir plus clair…

Un moment assez délicat pour une vigne  qui, si elle a des soucis d’ordre climatique, reste un peu à l’écart de ceux qui nous impactent pour l’instant…ghiIMG_20200328_192725