Littérature - Poésie

"Le gang des chevreuils rusés", Corinne Morel-Darleux : lecture et rencontre à la nouvelle Librairie Sétoise

Corinne Morel Darleux vous invite une lecture de son roman, "Le gang des chevreuils rusés" (éd. Le seuil) illustré par Marine Schneider !
Foxy est une petite fille curieuse et malicieuse, elle goûte aux joies de la vie à la campagne depuis que sa famille a quitté Paris. L'un de ces endroits préférés c'est une petite cabane dans la forêt, une petite cabane secrète qu'elle a aménagé et dans laquelle elle adore venir seule pour bouquiner.

MERCREDI 17 NOVEMBRE 2021 DE 16 H 00 À 17 H 00


Mais voilà qu'un jour elle découvre avec horreur un panneau qui annonce la construction d'un complexe hôtelier à deux pas de sa chère cabane. Paysage ravagé, probables expropriations, cabane détruite : Foxy, anéantie, imagine déjà le carnage.
Elle décide alors de monter le gang des chevreuils rusés avec quelques copains pour mettre des bâtons dans les roues des promoteurs immobiliers. Ces enfants intrépides vont mettre leur imagination galopante et leur sens de la mise en scène au service de mère Nature ! Et ils
pourraient bien créer le buzz !

Scénario pour demain

Un clip vidéo inspiré du livre de Jacques Carles et Michel Granger

Les bouleversements qui nous attendent dans les décennies à venir seront tels qu'ils conduiront à une refondation de la civilisation humaine. Cette dernière vidéo de la chaîne YouTube "Penser le Futur" présente la synthèse des milliers de signaux faibles qui annoncent déjà ce que sera demain.

L'automne sur le Yang Tsé de José COHEN AKNINE (2)

L'automne sur le Yang Tsé de José COHEN AKNINE
 ajoiuCapture
L'automne sur le Yang Tsé, à paraître fin octobre, présente la seule solution à ce jour pour sauver la planète du changement climatique mortifère qui s'annonce. La méthode est du reste applicable à d'autres domaines. 
Elle consacre la faillite définitive des Etats, s'étant automutilés en mondialisant l'économie, mais pas la gouvernance.
C'est aussi une invite bien sûr, à un sursaut.
 

Décembre 2029. Faute d’avoir su réagir à temps face à l’urgence climatique, l’humanité se retrouve dans une impasse.

"Seules les forces du marché, dominant le monde de manière écrasante, peuvent encore peut-être nous sauver d'une extinction qui semble inéluctable.
La mafia, la pire de toutes ces forces, est un bon candidat pour faire ce sale boulot, en se servant surtout de la peur, son fonds de commerce. 
Mais pourquoi le ferait-elle ? Parce qu’elle y trouve son compte. Et parce qu’arrive à sa tête un altruiste (si on veut), écologiste (si on veut aussi), Ottavio.
Il contraindra les milliardaires du Net à lui emboiter le pas.
Ottavio est un être par nature totalement seul, il doit construire ses propres valeurs, morales, professionnelles, affectives, et même sexuelles. "
 
 
À mi-chemin entre l’essai et le roman d’anticipation, L’automne sur le Yang Tsé nous questionne sur notre avenir proche : si nous persistons dans nos demi-mesures, que va-t-il se passer dans cinq, dix ou quinze ans ?
Ottavio est un héros aux méthodes expéditives mais attachant, il propose des solutions innovantes et plausibles. Et si, comme il le prédisait, l’hydrogène était le remède principal face à l’urgence climatique ?
 
ajoCapture

Amélie Nothomb remporte le prix Renaudot 2021 avec "Premier sang"

La romancière belge a remporté pour la première fois, mercredi 3 novembre, le prix Renaudot avec son trente-deuxième roman, Premier sang (Albin Michel). Face à elle, trois rivaux étaient en lice : Anne Berest avec La Carte postale (Grasset), Nicolas Chemla avec Murnau des ténèbres (Cherche-Midi) et Abel Quentin avec Le Voyant d'Etampes (Les éditions de l'Observatoire).

L'autrice de best-sellers a été élue au 2e tour, avec 6 voix. Le Renaudot de l'essai a été décerné à Dans ma rue y avait trois boutiques (Presses de la Cité) d'Anthony Palou, a précisé Franz-Olivier Giesbert, un des jurés du Renaudot. 

Faire le deuil

Dans son nouveau roman, l'autrice donne la parole à son père, l'ambassadeur Patrick Nothomb, à travers un récit à la première personne...........

aller plus loin : https://www.francetvinfo.fr/culture/livres/prix-litteraires/amelie-nothomb-remporte-le-prix-renaudot-avec-premier-sang_4831421.html

Ce dimanche 26 septembre, la dernière journée du Festival Les Automn'Halles.

Avec un programme tout aussi passionnant que les jours précédents.
DIMANCHE MATIN
 
On commence la journée dans le Quartier Haut, le « quartier napolitain » de Sète, là où les pêcheurs italiens qui suivaient le poisson bleu s’étaient installés. Rendez-vous à 10 heures au Bar du Plateau (2 rue des Trois-Journées, 34200 Sète) où Christophe Lallia interrogera Renée Biascamano, une auteure sétoise qui fait revivre au travers de ses ouvrages ce que fut ce quartier de Sète.
 
Dès 11 heures, retour à la médiathèque François-Mitterrand (bd Danièle-Casanova, 34200 Sète) pour deux rencontres animées par Marie-Ange Hoffmann, sur le thème de l’auteur et son double, autrement dit, l’auteur et son traducteur.
On commence avec Serge Mestre traducteur de « Docile » de l’Espagnol Aro Sainz de la Maza.
Puis à 11 h 45, une traductrice pour le second volet avec Marguerite Pozzoli qui a traduit « L’Imposture du marronnier » de l’Italien Mariano Sabatini.
Les deux polars étant édités par Actes Sud.
 
Il est déjà 12 h 30. L’heure de l’annonce du palmarès du concours de nouvelles organisé sur le thème « Larguons les amarres ». Le président du jury, Sylvain Pelegrin, directeur du Lycée de la mer Paul Bousquet et Antoine Barral, auteur-éditeur, remettront leurs prix aux lauréats.
 
Puis la vigneronne historienne Florence Monferran (Flo Clos de Miège) proposera une dégustation de ses crus des clos des Mièges. Ainsi, de la surmaturation des raisins, évoquée par les Romains, l'autrice du "Breuvage d'Héraclès" signe la cuvée l’Originel, un vin naturellement doux.
 
DIMANCHE APRÈS-MIDI
 
On démarre à 14 h 30 par une table ronde sous des auspices très sombres avec une dystopie particulièrement réussie de Catherine Fradier « Et nous aurons l'éternité » (Au diable vauvert) et un hommage à peine déguisé à Ian Fleming (le père de James Bond) avec « La Confrérie des espadons » de Pierre Gobinet (Seuil Polar). Animation Claude Muslin et frissons garantis.
 
Suit à 15 h 15, une question d’importance : L'amour peut-il encore rimer avec toujours ? Des éléments de réponse avec Belinda Cannone qui nous présente son essai « Le nouveau nom de l'amour » (Stock). Animation par les « Collectives culottées ».
 
16 heures, elle est sur toutes les radios, télés, dans la presse nationale… Lydie Salvayre qui nous fait le plaisir de venir aux Automn’Halles pour présenter son roman « Rêver debout », sur l’utopiste Don Quichotte… C’est Patrick Auzet-Magri qui l’interrogera.
Clap final du festival à 16 h 45 avec la lecture théâtrale d’extraits de « Eux ou la prise de pouvoir » (Gallimard) d'Eduardo Manet par les comédiens Yves Ferry et Moni Grego.
 
 
L’équipe du Festival remercie tous ceux qui ont œuvré à la réussite de l’événement. À l’an prochain.

Le Papillon Rouge, vient de sortir deux volumineux opus sur la période de 39/45.

HÉRAULT DE GUERRE 39/45

 

Un département au cœur du conflit et

Paroles de témoins

La dynamique et talentueuse maison d’édition installée à Villeveyrac, Le Papillon Rouge, vient de sortir deux volumineux opus sur la période de 39/45. Le premier «Un département au cœur du conflit» présente un certain nombre d’archives inédites et précieuses sur cette période.

 aaaaLe département au coeurdu conflit

Les historiens Ghislaine Bouchet, Emmanuel Lion, Elisabeth Perrier, Fanny Reboul, Julien Duvaux, Philippe Secondy et Anne Parmentier ont collecté de nombreuses archives pour retracer l’histoire de la période 39/45 dans notre département. De «l’étrange défaite», ainsi nommée par la publication en 1946 du témoignage de Marc Bloch à la libération, le département de l’Hérault traversa une période bien sombre, même si les événements y furent moins dramatiques, dans l’ensemble, que dans d’autres régions.

D’abord terre d’accueil pour de nombreux réfugiés, 132000 au total, le département s’organise pour recevoir ce surplus de population. Mais le département est à son tour sous le joug allemand dès novembre 42.

 

Viennent alors les pénuries alimentaires, les difficultés de transports, les privatisations de liberté. Illustré par une iconographie passionnante, parfois surprenante, l’ouvrage raconte chronologiquement l’évolution de la situation.
L’histoire subit régulièrement, et particulièrement en cette période actuelle, les assauts de certains faussaires, falsificateurs et parfois négationnistes. Mais les faits sont têtus et les archives rendent comptes avec exactitudes des résistances, souvent héroïques, des collaborations, parfois exercées avec zèle et cruauté, de la solidarité mais aussi des stratégie de survie et de débrouillardise. Entre 40 et 42, la mortalité a augmenté dans le département de 29%, toute une génération a eu à souffrir de ce conflit et les plaies ont été parfois longues à cicatriser.


Cet ouvrage indispensable pour la connaissance de cette période s’accompagne d’un autre opus tout aussi volumineux et passionnant, «Paroles de témoins» qui recueille les paroles d’une centaine de personnalités qui se sont distinguées durant cette période en s’opposant courageusement à l’occupant et à leurs complices.aaaabbbcccvvParoles de témoins

Les historiens Mathilde Bragioli, Christophe Cordier, Julien Duvaux, Anne Parmentier, Carole Renard et Philippe Secondy leur rendent un vibrant hommage en les présentant dans leur contexte familial et social, leur itinéraire, leur parcours, leurs actions.
Dans une mise en page particulièrement élégante, abondamment et parfaitement illustré, dans une écriture claire et efficace, ces deux livres présentent un intérêt tout particulier pour la connaissance de cette période et de notre département.

 

Le Papillon Rouge Éditeur 27 rue du général de Gaulle 34560 Villeveyrac
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Michel Puech

Vendredi 1er octobre 18h30 à la librairie l’Échappée Belle, Mohamed Mbougar Sarr

Énorme coup de cœur de notre rentrée littéraire, avec son quatrième livre « La plus secrète mémoire des hommes » Mohamed Mbougar Sarr signe un très grand roman et nous rappelle la nécessité de la littérature. Ce texte des éditions Philippe Rey est une quête initiatique et littéraire à la recherche d'un livre introuvable et de son auteur sénégalais disparu.
En compagnie de Yves Torres des éditions du Typhon.
 
Un bel échange en perspective autour du dernier texte du romancier et de la réédition aux éditions du Typhon d’un texte de René Maran dont Mohamed Mbougar Sarr signe la préface.
 
Vendredi 1er octobre 18h30 à la librairie l’Échappée Belle.

Samedi 30 janvier à 15h,le Réservoir accueille une rencontre-débat avec Hervé Le Corre et Yan Lespoux !

RENCONTRE LECTURE
. Samedi 30 janvier à 15h,le Réservoir accueille une rencontre-débat avec Hervé Le Corre et Yan Lespoux !
. Dans le cadre du Festival international du roman noir de Frontignan, une promenade est organisée chaque mois en compagnie d’auteurs de roman noir puis une lecture de leurs textes. Le thème du festival cette année est “Des villes et des champs, les géographies du roman noir”.
. Sur réservation uniquement au 04 67 18 54 92 pour la balade littéraire, au 04 67 74 43 21 pour la rencontre littéraire.
. L’adresse : 45-46 quai de Bosc, Sète.L’image contient peut-être : 2 personnes

Tino Di Martino recevait à son Café Littéraire Jocelyne Fonlupt-Kilic-Bernard Lonjon-Bernard Wagnon , pour le recueil "Lexique amoureux de Sète)

Ce 30 septembre 2021 à 18h à la Médiathèque F. Mitterand à Sète, Tino Di Martino recevait à son Café Littéraire

Jocelyne Fonlupt-Kilic-Bernard Lonjon-Bernard Wagnon , pour le recueil "Lexique amoureux de Sète" publié aux éditions Cairn

 Ce livre est une déclaration d'amour à l'île singulière chérie par les trois auteurs qui, s'ils n'en sont pas originaires, sont tombés sous le charme et ont choisi d'y vivre. De Paul Valéry à Georges Brassens, du Mont Saint-Clair aux plages du Lido, de la tielle, de la macaronade,des goélands aux bateaux de pêche, etc...

 

Cette ville-port baignée par le soleil, ancrée dans le golfe du lion et dans l'Occitanie, et qui rayonne sur la Méditerranée.

 cairnCapture

 

LA SALLE DE LA MEDIATHEQUE N'ETAIT PAS ASSEZ GRANDE POUR ACCUEILLIR UN AUDITOIRE VENU NOMBREUX.

 

Véritable ode à la découverte de ses attraits, ce manifeste poétique, gustatif, visuel espère entraîner le lecteur sur des sentiers de traverse. Comme le ferait une balade en compagnie de trois amis entre étang de Thau et mer Méditerranée avec pour mots d’ordre : subjectivité, diversité et sensibilité.

De Paul Valéry à Georges Brassens, du mont Saint-Clair aux plages du Lido, de la tielle à la macaronade, des goélands aux bateaux de pêche, des anarchistes sétois à la Venise du Languedoc, de Manitas de Plata à Agnès Varda… voici une invitation gourmande à suivre les traces humaines, sociales, historiques et culturelles de cette ville-port baignée par le soleil, ancrée dans le golfe du Lion et dans l’Occitanie. Qui rayonne sur la Méditerranée.

LES AUTEURS

Jocelyne Fonlupt-Kilic, lyonnaise de naissance, a récemment quitté Paris pour « l’île singulière » Sète. Membre de la Société des Gens de Lettres, journaliste retraitée et auteure

de plusieurs ouvrages aux éditions Wartberg, elle partage son temps entre l’écriture, la photo et les voyages.

Bernard Lonjon, membre entre autres de la Société des Gens de Lettres, a publié un grand nombre d’ouvrages de tous genres : biographies, nouvelles, essais, etc. Il est notamment l’auteur, avec Bernard Wagnon, de Georges Brassens pas à pas – Petit guide (très orienté) de Sète.

Bernard Wagnon, installé à Sète depuis maintenant quelques années, spécialiste de San Antonio, est un ancien maître de conférences à l’Institut national polytechnique de Grenoble. Il partage avec Bernard Lonjon sa passion pour Georges Brassens.

Éditions CAIRN

broché 12.7 x 21 cm – 268 pages – 20 € ISBN 9782350689340 – avril 2021

L'automne sur le Yang Tsé de José COHEN AKNINE

L'automne sur le Yang Tsé de José COHEN AKNINE
 
L'automne sur le Yang Tsé, à paraître fin octobre, présente la seule solution à ce jour pour sauver la planète du changement climatique mortifère qui s'annonce. La méthode est du reste applicable à d'autres domaines. 
Elle consacre la faillite définitive des Etats, s'étant automutilés en mondialisant l'économie, mais pas la gouvernance.
C'est aussi une invite bien sûr, à un sursaut.
 

Décembre 2029. Faute d’avoir su réagir à temps face à l’urgence climatique, l’humanité se retrouve dans une impasse.

"Seules les forces du marché, dominant le monde de manière écrasante, peuvent encore peut-être nous sauver d'une extinction qui semble inéluctable.
La mafia, la pire de toutes ces forces, est un bon candidat pour faire ce sale boulot, en se servant surtout de la peur, son fonds de commerce. 
Mais pourquoi le ferait-elle ? Parce qu’elle y trouve son compte. Et parce qu’arrive à sa tête un altruiste (si on veut), écologiste (si on veut aussi), Ottavio.
Il contraindra les milliardaires du Net à lui emboiter le pas.
Ottavio est un être par nature totalement seul, il doit construire ses propres valeurs, morales, professionnelles, affectives, et même sexuelles. "
 
 
À mi-chemin entre l’essai et le roman d’anticipation, L’automne sur le Yang Tsé nous questionne sur notre avenir proche : si nous persistons dans nos demi-mesures, que va-t-il se passer dans cinq, dix ou quinze ans ?
Ottavio est un héros aux méthodes expéditives mais attachant, il propose des solutions innovantes et plausibles. Et si, comme il le prédisait, l’hydrogène était le remède principal face à l’urgence climatique ?

"MA MISSION DE VIE", en vente en ligne aujourd'hui !

Luc Routier livre ici un témoignage extraordinaire sur son histoire avec l’abbaye Saint-Félix de Montceau. Celui du sang et de la pierre, entremêlés depuis plus de cinquante ans dans le cadre de l’Association de sauvegarde qu’il continue de présider.

Nous vous invitons à découvrir ou redécouvrir le livre « 1914 – 1918, les Poilus de Poussan »

Peut être une image de texte qui dit ’Évelyne Bousquet Guy Guylaine Caprouge Chaves 1914 1914-1918 1918 Les poilus de Poussan Litanies TRANCHEE S +’
Cet ouvrage écrit par Evelyne Bousquet et Guylaine Chaves permet de replonger dans l’histoire des 363 soldats Poussannais de la Première Guerre Mondiale.
Il sera prochainement à la vente au prix de 9 € auprès de la mairie

 

Jean-Claude Carrière, entre cinéma et littérature, est décédé

Jean-Claude Carrière, écrivain prolifique et scénariste de génie aux côtés de Luis Bunuel, Jacques Deray ou plus récemment Philippe Garrel, se définissait comme un "conteur", "plus attiré par son différent que par son semblable".

Apprécié autant par la critique que par le public, il était un véritable "athlète" de l'écriture, à la croisée des chemins entre cinéma, théâtre et littérature. 

Au total, il a signé une soixantaine de scénarios ainsi qu'environ 80 ouvrages........................

Lire sur : https://actu.orange.fr/france/jean-claude-carriere-entre-cinema-et-litterature-CNT000001wZP8n/photos/le-scenariste-et-ecrivain-jean-claude-carriere

Et pour découvrir son oeuvre et sa vie : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Claude_Carri%C3%A8re