ASSOCIATIONS & Partis

La question des déchets professionnels : réponse de Sète Agglopôle à un courrier adressé par Madame Calueba en 2023

La question des déchets professionnels : réponse de Sète Agglopôle à un courrier adressé par Madame Calueba en 2023

Cette semaine au CinéMistral !


 
Newsletter de CinéMistral – Frontignan

Programmation du mercredi 24 au mardi 30 janvier 2024

Le Dernier Jaguar Le Dernier Jaguar
En avant-première

Durée :1h40

Acheter
Infos & Horaires
Un coup de dés Un coup de dés


Durée :1h25

Acheter
Infos & Horaires
 
Comme un prince Comme un prince


Durée :1h30

Acheter
Infos & Horaires
Primadonna Primadonna


Durée :1h40

Acheter
Infos & Horaires
 
Making Of Making Of


Durée :1h54

Acheter
Infos & Horaires
Priscilla Priscilla


Durée :1h53

Acheter
Infos & Horaires
 
Mon ami robot Mon ami robot


Durée :1h42

Acheter
Infos & Horaires
 

Club Ciné Ado


Achetez

Soirée débat - PRIMADONNA présenté par le Collectif


Achetez

Avant-Première LE DERNIER JAGUAR

Vœux de Véronique Calueba-Rizzolo et Gabriel Blasco, Conseillers Départementaux du canton de Sète

Vœux de Véronique Calueba-Rizzolo et Gabriel Blasco, Conseillers Départementaux du canton de Sète

La cérémonie des Vœux de Véronique Calueba-Rizzolo et Gabriel Blasco aura lieu le dimanche 28 janvier à 11 h à la Baraquette citoyenne – 31, rue de la Révolution.

 

Vous y êtes bien évidemment conviés...

Le collectif "Bancs Publics" communique après sa réunion du samedi 20 janvier

Le collectif "Bancs Publics" communique après sa réunion du samedi 20 janvier :

Bancs Publics : 

"Greenpeace France avait déjà classé notre lutte contre le projet de parking souterrain comme " lutte locale active", désormais ce sont des personnalités de premier rang qui font le déplacement jusqu'à la place Aristide Briand pour apporter leur soutien à notre combat citoyen.
Samedi dernier c'était la sociologue Monique Pinçon Charlot qui, à notre micro, a apporté son soutien à notre action.
Ce samedi, ça a été le tour de Joseph Garrigue à faire étape un temps devant le chantier; lui qui pour protester contre l'inaction des pouvoirs publics en matière de préservation de la biodiversité et de lutte contre l'utilisation des pesticides a choisi de démissionner de sa fonction de conservateur de la réserve naturelle de Massane dans les Pyrénées Orientales et de se rendre à pied à Paris le long de la via Rhona afin de faire entendre cette cause.
Des militants de Bancs Publics l'ont accueilli durant son périple samedi après midi donc, devant les grilles du chantier qui semble désormais endormi dans un "triste spectacle"..."
Bancs Publics
Peut être une image de 2 personnes et rue

Formation aux premiers secours des pompiers

Vous souhaitez vous former aux gestes de premiers secours, passer votre PSC1 ?

L’Union Départementale des Sapeurs-Pompiers de l’Hérault et les sapeurs-pompiers de Mèze vous proposent 2 sessions PSC1 à Mèze : les 9 et 29 février

Renseignement et inscription sur https://unions-pompiers.fr

Grand Loto annuel de l'Association Astrid MRCPI

Dimanche 28 janvier à 14H30 se déroulera le loto de l'association Astrid MRCPI, salle Georges Brassens à Ville de Sète.
Les cartons sont au prix de 2 € le carton ou 10 € les 6
Table Game, Loto, Kegs, The Numbers, Jeu
Chaque quine est composée d'un panier garni, un jambon ou un saucisson, et des nombreux bons d'achat offert par vos commerçants de proximité.
De nombreux autres partenaires ont mis en jeu des entrées pour les sites touristiques de la région, de places pour des rencontres sportives, des repas aux restaurants, parcours accrobranches, jeux de défi entre amis, soirées café théâtre, entrées parc animalier...
Merci à tous ces partenaires. Tous ces lots seront répartis entre les lots des différentes parties.
La mise en place et la consolante seront dotées d'un appareil électroménager
Les cartons plein seront dotés d'un mini ordinateur pour le 1er et pour le second, un téléviseur écran plan 108 cm.
On vous proposera également le jeu du poids du jambon.
De nombreuses autres surprises vous attendent. L'intégralité des sommes récoltées servira à financer des actions au sein du service de cardio pédiatrie du CHU de Montpellier - Arnaud de Villeneuve.

Au Comoedia le mardi 23 janvier 2024 à 20h30 : " Soirée Quai des docs "

Au Comoedia  le mardi 23 janvier 2024 à 20h30 : " Soirée Quai des docs " 

ARDENZA de Daniela De Felice
✨Projection suivie d'une rencontre avec la réalisatrice
Peut être une image de texte qui dit ’QUAIS PROJECTION DOCS RENCONTRE EN PRÉSENCE DE LA RÉALISATRICE ARDENZA un film de Daniela de Felice Emancipation et engagement politiq ue dans I'italie des années 90. MARDI 23 JANV 2224 À 20H30 CINÉMA LE COMCEDIA À SÈTE APÉRO CONVIVIAL 20H AU COMCEDIA BRELMEN Herault 1 mille’
Peut être une image de 1 personne et texte

SUD éducation 34 organise une RIS dans ses locaux de Montpellier le mercredi 28 février de 9h à 12h à propos de l'amiante dands les écoles0

Pour le syndicat : "l'amiante est une bombe sanitaire dans l'éducation."
Afin de
- vous informer sur les dangers de l'amiante
- vous donner des outils pour le repérer et s'en protéger au travail
Rendez-vous mercredi 28 février !
Peut être une image de texte qui dit ’VOUS NE VOYEZ RIEN? POURTANT 'AMIANTE DANS 'EDUCATION EST UN DANGER REEL L'Amiante est présent dans de nom- breuxmatériauxcomposites matériaux composites dans bâtiment. Invisible et- d DSSAMIANTOUNSEOCE "ECOLE DESAMIANTURS sans seuil: une seule fibre suffit à nous rendre gravement malade. quand une prise considération sérieuse dans l'Education Solidaires sud’

Fin 2023, Sud Education 34 précisait :

"L’amiante est une fibre cancérogène longtemps utilisée dans le secteur du bâtiment, jusqu’à son interdiction en 1997 pour des raisons sanitaires. Malgré l’arrêt de son utilisation dans les matériaux de construction, l’amiante est toujours présent dans 85 % des locaux scolaires puisque ni l’État, ni les collectivités n’ont entrepris de retirer les matériaux amiantés des bâtiments.

Cette présence représente un enjeu sanitaire et une bombe à retardement pour l’ensemble du pays : les matériaux amiantés se dégradent avec le temps, libérant les fibres d’amiante dans l’air. L’ingestion ou la respiration d’une seule fibre peut provoquer des lésions et maladies graves qui se déclarent des années plus tard (10 à 20 ans après). La crise sanitaire de l’amiante est devant nous, et le pic se rapproche : un nombre important de travailleuses et travailleurs vont déclarer des pathologies en rapport avec l’amiante.

1° Repérer l’amiante

Dans les instances
Nous siégeons en Formation spécialisée départementale et académique depuis les dernières élections professionnelles de décembre 2022. Nous constatons le désintérêt patent de notre employeur pour le sujet, qu’il s’agisse de la prévention par le repérage de l’amiante dans les locaux, de la mise en sécurité lors des travaux, de la protection de notre santé par le suivi médical adapté.

Les élu·es SUD éducation saisissent toutes les occasions en instance pour aborder le sujet et réclamer le respect des obligations de l’employeur et du propriétaire. Nous demandons :

→ Le nombre de locaux scolaires construits avant 1997 dans l’académie (écoles, collèges, lycées, universités, services, CIO, etc)
→ Le nombre de DTA (dossiers techniques amiante) mis à jour (version postérieure à 2012)
→ L’intégration de ces dossiers aux DUERP (document unique d’évaluation des risques professionnels), obligatoire dans chaque établissement
→ La gestion de cette base de données (actualisation, mise à jour) par un nombre suffisant d’agent·es formé·es au Rectorat
→ L’accès des élu·es en Formation Spécialisée à ces deux documents (DTA et DUERP) indispensables à la prévention primaire concernant la santé des agents au travail

À l’heure actuelle, la visibilité académique sur l’accessibilité des DTA dans les écoles et établissements est très parcellaire : l’administration est presque aveugle sur le sujet et ne semble pas s’inquiéter. Nous constatons également un certain degré de rétention de la part des collectivités territoriales, malgré la jurisprudence abondante de la CADA (commission d’accès aux documents administratifs) qui confirme systématiquement que les DTA doivent être communiqués aux occupant·es des locaux concernés.

Sur le terrain
En parallèle de l’action en instance, des militant·es ont entrepris de démarcher les mairies et collectivités pour récupérer les DTA qui sont librement communicables aux occupant·es des bâtiments concernés. Nous avons déjà contacté :

- la Région (pour les lycées)
- le conseil départemental (pour les collèges)
- les mairies d’une vingtaine de villes

→ Depuis début novembre, nous sommes en possession de 10 DTA.

À réception d’un dossier technique amiante (DTA), plusieurs options se présentent.

2° Prévenir le risque

Le DTA est à jour
S’il mentionne la présence d’amiante en bon état de conservation, il reste à mettre en place la signalétique partout où l’amiante est présent.
→ Il faut donc contraindre la collectivité à respecter cette obligation.

Le DTA est obsolète ou inexistant
La première vague de DTA a été réalisée entre 1997 et 2012. Ensuite, il y a eu une mise à jour des listes de matériaux à vérifier lors de la réalisation du dossier (liste A et liste B), et les collectivités devaient actualiser les DTA avant 2021.
→ Il faut donc demander le respect de la réglementation et obtenir la mise à jour du DTA.

A l’heure actuelle, 100 % des DTA que nous avons reçus sont obsolètes. Cela signifie que lorsqu’il existe un matériau amianté signalé comme étant en bon état en 2005, il s’est peut-être dégradé depuis et présente désormais un danger. Et depuis 2012, de nouveaux matériaux doivent également être diagnostiqués. Cela augmente donc les potentiels de présence de l’amiante dans les DTA actualisés. Cette mise à jour est capitale pour assurer une bonne protection de la santé des occupant·es des locaux scolaires.

3° Prendre en charge la santé des agent·es

Les agent·es travaillant dans des locaux amiantés sont exposé·es. Il est donc obligatoire de joindre à leur dossier médical une fiche d’exposition, et de leur fournir une attestation de présence à chaque mutation. Cela permettra une prise en charge médicale à moyen et long terme sans défaillance.

Evidemment, l’administration va devoir fournir un effort plus que conséquent pour organiser le recrutement massif de médecins du travail, afin d’assurer les visites de suivi dans le cadre de l’exposition à l’amiante, mais aussi dans le cadre général de la médecine de prévention.

Sud Education34

Evènement phare de l'année, Escale à Sète - Fête des traditions maritimes / Avec Sète - Office de tourisme Archipel de Thau, les grandes lignes du programme


Evènement phare de l'année, Escale à Sète - Fête des traditions maritimes  / Avec Sète - Office de tourisme Archipel de Thau, les grandes lignes du programme 

Evènement phare de l'année, Escale à Sète - Fête des traditions maritimes se déroulera du 26 mars au 1er avril 2024 
Découvrez les grandes lignes du programme sur le site : https://shorturl.at/quxDS

Du 22 au 27 janvier au Mastroquet de Villeveyrac

Du 22 au 27 janvier au Mastroquet de Villeveyrac

"Commençons cette nouvelle année par une soirée jeux le jeudi 25 janvier à 19h, pour un partage plaisir. N'hésitez pas à nous faire découvrir vos jeux préférés.
Nous clôturerons la soirée en grignotant ensemble ce que chacun apportera  pour le plaisir du palais. "
 
Retrouvez également  cette semaine:
-le scrabble du mardi 14h
-les échecs, mercredi 10h
-Couture et tricot....vendredi 14h
- la pause café du samedi de 10h à 12h

Le discours écrit et prononcé par M. Lopez Liguori à l’occasion de ses vœux parlementaires 2024.

 Le discours écrit et prononcé par M. Lopez Liguori à l’occasion de ses vœux parlementaires 2024, en ville de Sète.

"Chers amis dont certains viennent de très loin,

 Bienvenue à la salle Georges Brassens de Sète !

 Georges Brassens, enfant du pays, esprit libre, celui qui suivait les chemins qui ne mènent pas à Rome, qui chantait la camaraderie des Copains d’Abord, et l’amour de sa terre natale sur la plage de Sète. Nous sommes aujourd’hui sous son patronage.

 Chers amis, je souhaite à chacun d’entre vous une merveilleuse année 2024. Je vous souhaite le bonheur, la santé, la réussite, de pouvoir demeurer auprès de votre famille, de vos proches, de tous ceux qui comptent pour vous.

 Et je tiens à vous dire merci. Merci d’être si nombreux ici afin de partager ce moment d’amitié et de convivialité après la coupure de Noël. Cela me touche et m’honore. Je tenais à remettre au goût du jour la tradition des vœux parlementaires, puisque mon prédécesseur n’en a jamais fait. L’an dernier, nous avions fait cela au Moulin des évêques à Agde. Nous avions prévu 200 personnes, nous avons été finalement 500.

 Cette année, nous faisons ça à Sète, et nous sommes aujourd’hui plus de 700.

----

Je voudrais commencer par vous raconter une histoire.

 Celle de mon arrière arrière grand-mère Séraphine de Cresenso arrivée à Sète dans les années 20 avec des tonneaux de poissons en salaisons à vendre sur le marché de Sète.

Celle de mon grand-père, Thomas Liguori, pêcheur qui est arrivé, ici, dans son bateau, depuis l’autre côté de la Méditerranée.

Les débuts ont été rudes pour lui, comme pour tous ses compatriotes chassés d’Algérie par la guerre. Ils se sont retrouvés à Sète sans toit sur la tête.

Il y a eu ce hangar rue Lazare Carnot à deux pas de ma permanence parlementaire. Où ils ont habité un premier temps et où il hébergea de nombreux pécheurs pieds noirs.

 Ils se sont serrés les coudes, ont reconstruit leur vie ensemble, en prenant soin les uns des autres.

Puis un jour tragique, ou mon grand père est mort dans un accident de pêche au large de Sète.

 Cette histoire familiale, c’est celle de beaucoup de Sétois.

 

Aujourd’hui, je suis immensément fier de me tenir devant vous, moi le descendant de pêcheur italien, que vous avez choisi pour être votre représentant.

 J’espère rendre un jour à Sète et à ce territoire autant que cette ville a donné aux miens.

 Souhaiter les vœux pour la nouvelle année est une tradition en politique. C’est l’occasion de faire le bilan de l’année passée, et de réfléchir à nos aspirations pour l’année à venir.

 Car oui, mes amis, un élu doit régulièrement rendre des comptes à ceux qui l’ont choisi pour les représenter.

C’est d’abord cela la démocratie : vous donner la garantie que l’on dit ce que l’on fait, et que l’on fait ce que l’on dit.

---

Et soir, je voudrais formuler un vœu d’espérance pour l’avenir.

 Alors oui, j’en conviens, le contexte national ne prête pas à sourire. Mais nous ne devons pas sombrer dans le fatalisme.

 Vous connaissez mes valeurs, mes convictions, les idées que je défends, les constats que je pose.

 Comme vous, je me fais une haute idée de la politique et la France ne souffre pas de trop de politique mais au contraire de son absence.

 Ce qui mine notre pays, c’est l’absence de vision, de volonté, c’est le renoncement.

 

Cet abandon, vous êtes nombreux à le ressentir douloureusement dans la vie de tous les jours.

 

Et nous ne sommes pas des autruches.

 

Nous voyons bien que depuis bien des années déjà, notre pays se tiers-mondise, que son identité s’abîme, que son image internationale se dégrade.

 Nous voyons bien que les services les plus élémentaires périclitent, voire qu’ils disparaissent dans nos territoires éloignés des métropoles.

 Nous voyons bien que des gens meurent dans les couloirs des hôpitaux faute de pouvoir être pris en charge à temps, du fait d’un personnel médical en sous-effectif.

Nous voyons bien que les maternités ferment en ruralité, et que nos campagnes se désertifient.

 Nous voyons bien que les prix de l’énergie, de la nourriture, de l’essence s’envolent et que boucler ses fins de mois devient de plus en plus difficile.

 Nous voyons bien que les classes dans les écoles sont surpeuplées, l’autorité des enseignant, mise à bas, la transmission des savoirs, compromise.

 Une école qui est aussi la cible de l’entrisme islamiste. 2023 a été marquée par l’attentat islamiste qui a coûté la vie du professeur Bernard à Arras. Trois ans après l’assassinat de son confrère Samuel Paty, rien n’avait donc changé. En s’attaquant à nos professeurs, les islamistes savent ce qu’ils font. Ils s’attaquent à notre jeunesse, et l’avenir de notre Nation.

 

Ce fondamentalisme islamiste s’infiltre partout, et menace notre mode de vie.

Quand les femmes ne peuvent plus sortir habillées comme elles veulent, quand nos symboles culturels comme les crèches de Noël sont attaqués, quand l’Histoire de France est systématiquement dénigrée, c’est notre civilisation qui est prise d’assaut. Et à travers elle, ce que nous sommes.

 L’insécurité culturelle va de pair avec l’insécurité physique. Sans renforcement moral et matériel de nos forces de l’ordre, nous sommes condamnés à revivre encore et encore les attentats et les émeutes urbaines que nous avons connues l’été dernier.

 J’ai d’ailleurs une pensée particulière pour nos gendarmes et nos policiers qui sont en première ligne et qui font un travail extraordinaire -> mot pour le commissaire Saby s’il est là

Ils accomplissent leur tâche avec abnégation et sens du devoir. Sans eux la situation serait hors de contrôle depuis bien longtemps. Vous pouvez les applaudir pour cela

Mais face à ce constat abandon que je viens de vous dresser, je veux vous donner un message d’espoir.

 

Il y a plus d’un an, vous avez choisi d’envoyer 88 députés Rassemblement National à l’Assemblée. Vous avez choisi de nous laisser une chance. Vous nous avez choisi pour vous représenter et constituer la première force d’opposition a la Macronie.

 Et parce que nous nous côtoyons régulièrement, je sais que vous ne regrettez pas votre choix.

 Sans nous, il n’y aurait pas eu de renforcement du projet de loi de lutte contre l’immigration illégale.

Sans nous, il n’y aurait pas eu l’abrogation de l'obligation vaccinale pour les soignants.

Sans nous, il n’y aurait pas eu l’adoption des tarifs règlementés de l'électricité pour nos petites et moyennes entreprises.

Sans nous, l’aide d'urgence pour les victimes de violences conjugales n’aurait pas été votée.

 

La vérité, c’est qu’aujourd’hui plus aucun texte ne peut être adopté ou rejeté sans notre concours. Le prétendu cordon sanitaire n’existe plus. Vous avez brisé le plafond de verre.

 Vous avez aussi élu des députés profondément ancrés sur le territoire, qui se battent pour vos intérêts locaux.

 Si vous suivez mon actualité parlementaire, vous savez que j’ai à cœur de porter nos sujets locaux dans le débat nationales.

 

Pour vous défendre, je suis monté au créneau :

 Pour demander l’indemnisation des vignerons frappés par la sécheresse.

Pour pousser à l’extension du réseau d’irrigation des vignes, qui est encore réparti trop inégalement.

 Pour défendre nos pêcheurs assommés par les règlementations européenne. Souvenez-vous, il y a moins de 20 ans, en 2000, nous avions plus de 50 chalutiers dans le port de Sète. Aujourd’hui, il ne nous en reste qu’une poignée. Moins de 7 chalutiers pour faire vivre notre criée, nos mareyeurs, nos poissonniers.  Et je vous l’affirme, a ce rythme, si rien n’est fait, la Criée fermera.

 C’est terrible pour notre souveraineté alimentaire, mais c’est aussi tout un pan de notre culture sétoise qui disparaitra.

 Il y aussi le combat pour l’accès au logement. Je veux que nos jeunes puissent avoir le droit de vivre là où ils sont nés. Pour cela, il faut réglementer Aibnb, qui fait grimper artificiellement les prix de l’immobilier dans toutes nos villes du sud, comme à Sète ou Marseillan.

 

Il n’est pas admissible que notre jeunesse se voit obligée de quitter la terre qui l’a vue naître à cause de la voracité d’une entreprise américaine.

 Par ailleurs, vous le savez je suis particulièrement engagé sur les sujets numériques. Je suis d’ailleurs président du groupe d’études sur la cybersécurité et souveraineté numérique de l’assemblée nationale.

 A l’automne dernier, nous avons débattu un projet de loi pour réguler le numérique. J’étais donc le responsable du texte pour mon groupe, et grâce à notre action nous avons dégagé le géant américain Microsoft du Health Data Hub. C’est-à-dire de la gestion de vos données de santé les plus personnel pour la remplacer par une entreprise Française.

 Mais Paris, ce n’est que 3 jours dans la semaine. Vendredi, samedi, dimanche et lundi, vous le savez, je suis ici, en circonscription, pour aller à votre rencontre.

 

C’est rencontre sont capitales pour moi. C’est grâce à nos échanges que j’oriente mes actions.

Je le dis en toute humilité : je n’ai pas la science infuse. Tout politique qui prétend le contraire vous ment.

 Je ne suis pas viticulteur, Je ne suis pas artisan, je ne suis pas agent immobilier, ni pêcheur, ni maire, je ne peux connaitre aux mieux vos aspirations et vos besoins qu’en allant à votre rencontre.

 La proximité est le sens que j’ai donné au mandat que vous m’avez confié.

 

Cela commence par des relations étroites avec les maires de notre circonscription, qui font dans leurs immense majorité un excellent travail, qui ne comptent pas leurs heures, pour gérer leur commune.

 Certains sont présents ici, je veux saluer Stéphane Pépin-Bonet, maire de Bessan. Jordan Dartier, maire de Vias. Pierre-Jean Rougeot, maire d’Abeilhan. Claude Allingri, maire de Montblanc. Et de nombreux autres adjoints et conseillers municipaux que j’aperçois dans cette salle. Je voudrais qu’on les applaudisse pour le travail formidable qu’ils font au service de notre communauté.

 Il y aussi toutes ces rencontres avec ceux qui franchissent la porte de ma permanence parlementaire rue Romain Rolland à Sète.

Où vous venez me parler de vos problèmes quotidiens, de logement social, de retraites, d’école, etc. Parce que nous pouvons tous être confronté à des accidents de la vie.

Et c’est aussi le rôle du député, de porter la solidarité nationale, et de faire en sorte que personne ne soit laissé de côté.

 

Le député, c’est la relation de ceux qui n’en ont pas ou n’en ont plus.

 

Et quand nous nous mobilisons ensemble, nous obtenons des victoires concrètes. Je citerai quelques exemples :

 

Nous avons obtenu 4 renforts de police supplémentaires pour Sète, où les gangs de trafiquants pourrissent le quotidien des habitants de l’ile de Thau.

 

Nous avons obtenu des résultats dans la lutte contre l’immigration illégale, avec la construction à venir d’un nouveau Centre de Rétention Administrative à Béziers, pour désengorger celui de notre circonscription. Et contre les trafics, nous avons obtenu l’engagement de l’Etat de fournir à notre port de commerce un nouveau scanneur mobile de conteneur d’ici 2025.

 

Nous avons obtenu ces victoires en moins d’un an et demi. Et nous ne faisons que commencer. Cette année 2024 s’annonce riche en combat à votre service.

 

Une loi pour faciliter l’installation des jeunes agriculteurs arrive très prochainement. Je suivrai ce dossier de près et je serai particulièrement attentif aux intérêts de nos viticulteurs. La loi de programmation énergétique sera l’occasion de défendre l’excellence de notre filière nucléaire, et de lutter contre la prolifération des éoliennes en mer, qui pourrissent la vie de nos pêcheurs et détruisent la beauté de notre littoral.

 Je porterai également le combat de la suppression de l’Aide médicale d’État pour les étrangers clandestins pour la remplacer par une aide médicale d’urgence. J’avais porté moi-même ce débat lors du projet de loi immigration et je continuerai ce combat pour cette nouvelle année

 

Pour toutes ces raisons, je veux conclure sur un message optimiste. En 2022, vous avez provoqué un séisme politique. Un changement de mentalité s'est opéré. Vous avez mis à bas 40 ans de pseudo alternance droite gauche.  Il n’y aura pas de retour en arrière. 

 

Et sachez que nous sommes prêts à exercer le pouvoir et à porter vos aspirations au sommet de l’Etat. Mais d’ici 2027, il y a une étape électorale, les élections européennes. Je tiens d’ailleurs à remercier notre députée européenne France Jamet d’être présente ce soir avec nous.

 

Vous savez très bien ce que je pense, qui je soutiens, mais ce n’est pas mon rôle de vous en parler ici. Ce n’est pas un meeting électoral. Mais par contre, je ne peux que vous enjoindre à vous déplacer et à aller voter. Raymond Aron écrivait justement que lorsque les hommes ne choisissent pas, les évènements choisissent pour eux. Ne laissez pas votre destin vous échapper. Déplacer vous massivement le 9 juin prochain.

 

 

C’est dans les périodes de crise que l’on voit la valeur des nations et des peuples. Et comme disait Balzac : « dans les grandes crises, le cœur se brise ou se bronze ». Nous sommes un peuple dont le cœur se bronze. Oui, nous sommes à la croisée des chemins. Mais nous surmonterons ces défis, comme nous l’avons déjà fait dans le passé.

 

Parce que nous sommes une grande Nation, un grand peuple, parce que nous sommes une grande famille.

Parce que nous sommes la France !" Le Député Aurélien Lopez Liguori

L'association des "Gardiens de Thau" communique : "des atteintes à répétition du code de l'environnement sur la ville de Sète."

L'association des "Gardiens de Thau" communique : "des atteintes à répétition du code de l'environnement sur la ville de Sète."

L' association a dénoncé cette semaine auprès des autorités juridiques et de l'État, des atteintes à répétition du code de l'environnement sur la ville de Sète. 

Communiqué : "A Sète, malgré nos courriers et nos dépôts de plainte restés sans réponse, pendant que l'on fait peu de cas de l'article R 581-22 sur l'interdiction de l'affichage illégal à outrance pratiqué par exemple par le cirque Mateo Zavatta ex. Muller cet été ou du contenu du décret 2022-452 du 30 mars 2022 stipulant l'interdiction de systèmes de chauffage extérieurs sur les terrasses hors normes que certains bars bafouent en toute impunité, il y a aussi sur nos canaux, des pollutions aux hydrocarbures à répétition.  

                               

Face à de nouvelles pollutions aux hydrocarbures qui mettent en danger la qualité fragile des eaux de l'étang de Thau et la faune halieutique, identifiées ces dernières semaines sur les plans d'eau des canaux de Sète gérés par Port Sud de France, vis à vis desquelles il n'y a pas eu à notre connaissance, de contrôle, enquête ou verbalisation envers le ou les responsables par les autorités compétentes, l'association a de nouveau déposé plainte. 

Une plainte a été déposée, sous l'incitation du commissariat de Sète, contre X et non contre Port Sud de France comme notre association le souhaitait pour défauts et manquements à leur responsabilité de prévention et de réparation des dommages à l'environnement, pour avoir laissé les hydrocarbures disparaître dans le milieu marin (mise en place d'un barrage flottant trop tard et absence de bateau de dépollution sur place pour pomper les hydrocarbures), laissant à penser que de nouveau, cette plainte restera sans réponse et sera donc par défaut à nouveau classée sans suite. Des dépôts de plainte pour atteinte au code de l'environnement, par ailleurs, toujours difficiles à faire identifier et enregistrer auprès du commissariat de Sète et qui n'aboutissent jamais.

:

Pour autant, notre association ne baisse pas les bras et a informé ces états de fait aux représentants de l'état, préfets de l'Hérault et de Région Occitanie, ministère de la transition écologique et au procureur de la République afin que cette fois, nos alertes, difficiles à remonter soient entendues.

Il est à rappeler que l'association Les Gardiens de Thau ses Ports et sa Lagune a été créée en 2011 afin de dénoncer entre autres ces types de pollutions aux hydrocarbures dans le port et ses canaux (suspicion de pollutions issues des vidanges et curages de cuves de bateaux) et qu'elle regrette, malgré ses propositions de l'époque auprès des autorités et à Port Sud de France qu'en 2024, nous en sommes toujours au même point.""

Les Gardiens de Thau, ses ports et sa lagune

Mois de janvier 2024, à la palanquée .

La Palanquée inspire et accompagne vos initiatives économiques,
écologiques et solidaires par la découverte et le faire-ensemble.
L'équipe de la Palanquée vous souhaite une belle année 2024 !

En ce début 2024, une année pleine de surprises, de rencontres, de joie et de projets !
A la Palanquée, l'objectif est  de partager de bons moments et d'écrire, ensemble, la suite de notre aventure commune.

 
Événements à la une
Prochaines nocturnes de La Palantine
Concours de galettes
Jeudi 11 janvier à partir de 18h
Premier temps fort de l'année, venez participer à notre concours de galettes ! Salées ou sucrées, régalez-nous avec vos meilleures créations : on compte sur vous pour nous faire découvrir nouvelles saveurs !


Jam session
Jeudi 18 janvier à partir 18h
Une soirée d'improvisation musicale avec Claudio & co. Venez nous faire découvrir vos talents et nous ambiancer...à vos micros !

Soirée bénévoles
Jeudi 25 janvier à partir de 18h
La Palanquée cherche des bénévoles ! Vous avez envie de donner un coup de main au café ou d'organiser des événements ? Venez nous rencontrer autour d'un pot convivial, nous vous raconterons notre fonctionnement et les possibilités de bénévolat avec nous !

Jeux de société

Jeudi 2 février à partir de 17h
Une soirée toute cool pour jouer ensemble. Apportez votre jeu préféré ou bien celui que vous ne voulez plus pour le mettre à disposition de la Palanquée !
Incubateur & entrepreneuriat
Programme d'incubation 2024 : candidatez avant le 21 janvier (minuit !)

● Vous développez un projet sur le bassin de Thau, et souhaitez bénéficier d’un accompagnement et d’une mise en réseau ?
● Votre projet porte sur l'un des domaines suivants : transition écologique, innovation sociale, économie bleue, alimentation et agriculture durables, sport loisirs et santé ou encore industries culturelles et créatives ?
📥 Envoyez votre dossier de candidature à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
❓ Participez à notre réunion d’information du 12/01 à 17h
🔎 + d’infos ici

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
FabLab
Les horaires du fablab changent en 2024 !
 
Ouvert au public tous les après-midis de 14h à 18h, retrouvez les initiations aux machines tous les mardis de 15h à 17h !

Programme des initiations en janvier :
- Mardi 9 janvier : découpe laser
- Mardi 16 janvier : impression 3D
- Mardi 23 janvier : modélisation 2D Inkscape
- Mardi 30 janvier : découpe vinyle
Les sessions sont sur inscription : tarifs et réservation par téléphone au 07.87.11.10.46 ou par mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Si vous voulez être initié-es à une machine en dehors de ces créneaux, n'hésitez pas à nous en faire part !


Les adhésions 2024 sont ouvertes !
Pourquoi adhérer ? L'adhésion au Fablab pour une année coûte 10€. En adhérant, non seulement vous soutenez le fablab, mais c'est aussi le paiement de cette adhésion qui couvre l'association et l'adhérent-e en cas d'accident ! Pour adhérer, c'est par ici !