Mèze

RCM : 1er match et 1ère victoire

Sesquier 1 - RCM 22 Stade Montpelliérain 2020 0 - Mi-temps : 3 à 0. Les points : 3 essais (Amaral, 44'), (Martinez, 57'), pénalité 80'. 1 pénalité de Challier (27') et 1 transformation de Challier (44').

Les Mézois, bien qu'en difficulté en première période, ont retrouvé leurs marques grâce à une belle défense. De nombreuses fautes de main des visiteurs ont bien aidé aussi les locaux qui n'en demandaient pas tant. Le groupe de Wolff F, Deloste C, et Cadenat F. a su exploiter intelligemment les occasions. Le championnat s'annonce relativement difficile pour un groupe en grande partie renouvelé. La suite de la compétition nous en dira plus mais ce qui est fait est fait. Seule ombre au tableau : l'expulsion de Challier en fin de rencontre.

MSFC : football gagnant…

Sesquier 1 - MSFC 2 Atlas Paillade 5 - Mi-temps : 1 à 3 - Buts pour Mèze : Pérez (7') et Barrandon (61') ; pour Atlas : Touil (6'), Bakhti (20' et 44'),  Bouhmala (84'), Maliki (90') - Arbitrage parfait de M. El Bitaoui assisté de MM. Idrissi et Dif.

C'est sur une pelouse en piteux état que les deux formations en ont décousu. Côté local, Éric Miramond, en fonction des blessés, suspendus… alignait un onze encore très jeune mais volontaire. Quant aux Montpelliérains de Taoubi, plus aguerris et leaders, ils se sont imposés avec sérieux, expérience et respect des consignes. Ce sont eux qui ouvrent la marque d'ailleurs par leur avant centre. La réplique est immédiate des Mézois par Pérez. Le jeu se stabilise et les deux formations se neutralisent. Les deux gardiens veillent au grain. Les visiteurs, cependant plus réalistes et plus positifs dans leur choix vont faire la différence petit à petit. Une chose est certaine : les à-priori ont été balayés et le football dans son ensemble est ressorti vainqueur d'une rencontre annoncée "chaude". Le score est certainement lourd pour un MSFC "nouvelle vague" qui n'a pas encore trouvé ses marques. Le pari des dirigeants, autour du président Guirao, est certainement osé… mais ce qui nous a été proposé annonce sans aucun doute des moments meilleurs et très agréables. Courage et respect ! Bonne suite aux Pailladins.

Deux excellents gardiens…


En lever de rideau, sur la pelouse annexe, les U17 de Mathieu Vaudois, en coupe Occitanie ont plié devant le Crabe Marseillan 2 à 1 malgré l'ouverture du score. Dommage !

La suite de la saison culturelle

Des élu.e.s et une population impliqués…

Thierry Baëza, maire de la ville :

La dernière saison culturelle fut riche et forte d'un nouvel évènement, "Le Temps de l'Étang", particulièrement apprécié par un public curieux et impliqué. Tout au long de la saison, nous nous réjouissons par ailleurs de pouvoir compter, dans notre territoire, sur un réseau d'acteurs culturel très dynamique. Cela doit être souligné.

Renforcer et améliorer dans cesse la diversité et la qualité des rendez-vous culturels dans notre commune est l'un des engagements de la municipalité.

La fréquentation toujours plus forte dans nos salles de spectacle, de cinéma et d'exposition est pour nous le plus beau des encouragements. C'est donc avec un réel enthousiasme que nous vous proposons cette nouvelle saison. Une saison dont le maître-mot est la "diversité" : diversité des cultures, diversité des disciplines artistiques, diversité des lieux…

Nous avons également à cœur d'amener les jeunes spectateurs à la culture en leur proposant une offre spécifique dont le dessein est de stimuler leur curiosité et leur sensibilité à l'art et au spectacle vivant.

Cette saison culturelle a été conçue et imaginée pour susciter l'envie d'ouverture aux autres, l'envie d'horizons inconnus, d'émotions partagées, de découvertes surprenantes…

Bon voyage culturel à Mèze !

Philippe Curé, adjoint à la culture et au patrimoine :

"Au sein de l'institution, on doit toujours affirmer sa confiance dans la poésie, dans cette autre manière de dire et de faire.Nommer autrement, c'est apprendre à faire autrement." Fabrice Melquiot.

Cette nouvelle saison culturelle fera donc la part belle à l'imaginaire mais aussi à des sujets d'actualité avec des propositions artistiques où il sera notamment question de l'exil : exil lié aux guerres, aux conditions climatiques, aux politiques oppressives, aux départs voulus ou subis. Il sera aussi question de l'oubli de nos vies passées. Oui, il faut rire aussi. Absolument ! Et si le rire est le propre de l'Homme, on peut dire qu'il y a autant de raisons et de manières de rire qu'il y a de femmes et d'hommes. Nous vous proposons un petit tour d'exploration des ressorts du rire entre le monde des clowns et le monde de la comédie théâtrale.

Oui, restons vivants ! Absolument ! Au milieu du vivant et des vivants : une occasion de célébrer par les mots et les corps des artistes notre adhésion à ce que l'on a de plus précieux, la vie. Des thèmes renouvelés aussi : "Haut les mots !", "Singuliers ou différents ? ", "Occitans totjorn, occitans ancara ! " ; "Des femmes et des arts" viendront enrichir cette programmation. Les jeunes auront leur part de spectacles avec de nombreuses rencontres artistiques en famille ou avec leurs professeurs.

Une saison très riche, que nous avons voulue ouverte à toutes et à tous avec 45 rendez-vous pour accueillir de nouveaux récits, cueillir la lumière et nourrir l'imaginaire.

En attendant « Le Bal Populaire », aboutissement d’un parcours chorégraphique imaginé par Brigitte Négro, la Compagnie Satellite répète pour une fin de soirée dansante…


Salut l'ami !

Sans rien dire à personne, tu t'en es allé… Difficile à croire tant tu paraissais solide ! Nous t'avons connu avec les Gilets Jaunes au départ… De "La cible" au "parking Aristide Briand" en passant par le péage de Sète-Poussan, la route "pétrolifère" de Frontignan, la place du Poulpe à Sète… Tu étais toujours avec nous, fier militant mais très respectueux… Patrick MIQUET, l'homme au regard bleu d'acier, l'homme au poing levé… nous a quitté. Nous voilà orphelins dans la lutte quotidienne des "petits", des celles et des ceux qui n'ont que la rue pour dire leur mal de vivre… Patrick, on t'aime toujours, on sait que tu es toujours à nos côtés… tu resteras dans nos mémoires, toi notre porte-parole, notre guide, notre modèle, notre soutien infaillible… Patrick, pourquoi tu nous a fait ça ? Salut mouillé !

 

Tu seras toujours avec nous…

Judo avec les jeunes

Communiqué de la ville de Mèze :

À l’occasion d’un séminaire en lien avec les valeurs du judo organisé au dojo de Mèze, les judokas de renom, David Douillet (double champion olympique et quadruple champion du monde) et David Inquel (champion de France), ont rencontré les plus jeunes judokas mézois et leur entraineur Lionel Fusto

Le maire Thierry Baëza, et Nicolas Archimbeau, adjoint au sport, ont été saluer les légendes du judo français. Ils ont également abordé l’organisation des JO 2024 et la venue de la délégation de judokas Kazakhs à Mèze.

Octobre tout rose

2e édition de Patrimoine Ô Thau

Avec le soutien de la municipalité de Mèze et dans le cadre des journées européennes du patrimoine, le club Rétro Pouss Auto s'est produit les 16 et 17 septembre à Mèze. Le samedi, la collection imposante des véhicules anciens, de collection ou d'exception s'est installée sur l'esplanade Yves Pietrasanta puis dans les rues de Mèze. Ce dimanche, et pour la première fois, la caravane a pris place aux Tonneliers. Malgré un temps plus qu'incertain et un vent violent, beaucoup de curieux et de connaisseurs ont circulé autour de la pléiade bichonnée des 4 roues… Chacune et chacun a pris plaisir à échanger et à découvrir les trésors d'heureux possesseurs. Un concours d'élégance par catégorie a clos une animation des plus appréciée. Merci beaucoup président Berthet. À renouveler !

D'autres clichés… en cliquant

 Retro Pouss'Auto à Mèze


Éclairage public : encore des économies…

Communiqué de la ville :

Après la mise en œuvre de l’extinction des lampadaires la nuit, qui a permis de réaliser d’importantes économies, la municipalité engage un chantier de modernisation de l’éclairage public avec Hérault Énergies. Pas moins de 434 points lumineux seront remplacés par de l’éclairage LED faible consommation. Les nouveaux candélabres seront plus performants, plus fiables et plus économes en énergie (13.9 kW au lieu de 66.7 kW). Le passage à la technologie LED limite également la pollution lumineuse et les émissions de CO2. Les travaux, prévus jusqu’à mi-décembre, auront lieux quartier par quartier et concerneront le cœur de ville, les chemins littoraux, la Raze, le Taurus et les abords de la capitainerie.

« Les économies réalisées seront conséquentes puisque la puissance électrique diminuera de près de 80% sur le parc d’éclairage rénové. L’objectif et de baisser la consommation électrique annuelle de 95 MWh et la facture de plus de 25 000 € chaque année. » précise Audrey Imbert, adjointe à l’aménagement durable.

Financement de ces travaux : 510 000 € d’investissement dont 40% de subvention de l’état via le fonds vert, 10% du Département de l’Hérault (permettant la réalisation d’une tranche supplémentaire en 2025) et 75 000 € /an de participation de la Commune via la TCFE, bonifiée de 30% supplémentaire par Hérault Énergies.

Octobre : Culture

 

Mercredi 4 octobre - Ciné-rencontre avec les réalisateurs en partenariat avec « Quai des Docs » et le « Comité des Usagers de l’Eau du bassin de Thau » à 20h30, au Taurus | Tarif adulte 5€.

« Eau mon amour », 2021 France 1h24 documentaire de Roberto Della Torre et Didier Labertrandie.

Vaut-il mieux confier la gestion d’un service public à un opérateur privé ou à une collectivité publique ?

… L’exemple concret de la métropole toulousaine offre l’occasion de suivre en direct et au plus près du terrain le déroulement et le développement de ce vaste débat autour de l’un des communs les plus vitaux pour l’humanité : l’eau.

 

Vendredi 6 octobre - Théâtre dans le cadre de la « Semaine bleue » « À Nos ailleurs » par la Cie Astrolabe d’après des textes de Marc Pastor, Natacha Räber et Evelyne Torroglosa 20h30 salle Jeanne-Oulié | Tarifs : 12€, 10€, 8€ | Tout public 13 ans et + | Durée 1h30.

… Enlaçant les récits et les souvenirs puisés dans leur histoire intime, les trois comédiens, auteurs de leurs propres textes, parlent tous de la même chose : la perte d’un lieu, le leur ou celui des générations qui les ont précédés…

 

Mardi 10 et mercredi 11 octobre - Conte musical et théâtral « Histoire d'un escargot » par la Clak Cie 14h30 salle Jeanne-Oulié | Tarifs : 6€ et 4€ | Public scolaire et en famille 6 ans et + | Durée 45 min. | Photos Fanny Moulin.

D’après la nouvelle de Luis Sepúlveda…

Un spectacle à hauteur de brin d’herbe ! Face à l’indifférence de ses congénères, un escargot se rebelle et part en quête de réponses. Les autres escargots sont trop occupés à manger leurs pissenlits quotidiens pour s’en soucier ! Il entreprend alors un long voyage riche en rencontres et en apprentissages…

 

 

Jeudi 12 octobre - Ciné-thème « Les Années Super 8 » - Documentaire d’Annie Ernaux et David Ernaux-Briot (2022 France 1h) 20h30 cinéma municipal Le Taurus | tarif adulte 5€.

"En revoyant nos films super huit pris entre 1972 et 1981, il m’est apparu que ceux-ci constituaient non seulement une archive familiale mais aussi un témoignage sur les goûts, les loisirs, le style de vie et les aspirations d’une classe sociale, au cours de la décennie qui suit 1968. Ces images muettes, j’ai eu envie de les intégrer dans un récit au croisement de l’histoire, du social et aussi de l’intime, en utilisant mon journal personnel de ces années-là." Annie Ernaux.

 
  Samedi 14 octobre - Solo chorégraphique en impasse « Autrement qu'ainsi ? » par la Cie Yann Lheureux accueilli dans le cadre du festival « Arts Trans’Fabrick », soutenue par « Montpellier capitale européenne de la culture 2028 » - 18h Rue de la Liberté |accès libre, jauge limitée | Tout public 12 ans et + | Durée 30 min. | photo © Michel Wiart. Conception, chorégraphie, interprétation : Yann Lheureux | Création sonore : Arnaud Bertrand

« Elle s’invente un présent, maintenant que le passé lui échappe. Mais déjà, ce présent se dérobe lui aussi… »

Partant du cas de sa propre mère, Yann Lheureux a enquêté avec son équipe sur le terrain de la maladie d’Alzheimer, ouvrant la problématique intime à un questionnement plus large sur le statut de la mémoire, de sa perte, de ses aléas… La pièce chorégraphique est ainsi initiée et nourrit par des échanges avec des chercheurs en neurosciences, gériatres, psychologues, acteurs associatifs, et de nombreuses rencontres avec soignés et soignants lors de résidences en EHPAD…

 

Du 10 au 21 octobre - Exposition « Mèze l’espagnole, les chemins de mon histoire » en partenariat avec la Ville de Mèze à la médiathèque Andrée Chedid |accès libre : Mardi : 14h-18h| Mercredi et Vendredi : 9h-12h30 / 14h-18h | Jeudi : 9h-12h30 | Samedi : 9h-12h30 / 14h-17h.

Création trans-frontalière bilingue Catalan/Français « Delta(s) » par Patrice et Pierre Soletti

1947, l’Espagne vit sous la terreur du dictateur Franco, le peuple souffre et les libertés sont réduites en un nuage de poussière soufflé par le vent du pouvoir. Pour certains, c’est le moment de fuir…

 

Jeudi 19 octobre - Ciné-thème « Delta(s) », documentaire de Patrice et Pierre Soletti 20h30 cinéma municipal Le Taurus | tarif adulte 5€

Road movie 2022 France 55 min. Avec Francisco Fito, Patrice et Pierre Soletti, Ramon Prats… Carnets de Poésie écrits en chemin et musiques composées ou improvisées sur la route deviendront la matière d’un spectacle bilingue Français-Catalan, en hommage à ce qui a été transmis : indépendance et liberté.

 

Vendredi 20 octobre - Concert « Delta(s) » avec Patrice et Pierre Soletti 20h30 salle Jeanne-Oulié | Tarifs : 12€, 10€, 8€ | durée 1h15 | photo ©Franck Bigotte ou Marc Ginot

Musique, texte, vidéo, le duo met en scène un rapport subjectif à ce territoire particulier qui enlace le golfe du lion des deux côtés des Pyrénées : une Occitanie élargie, affranchie des frontières, populaire, héritière des idéaux de justice et de progrès social.

D’un delta à l’autre, quels souvenirs, quelles espérances ? Quel héritage dans les replis des langages ?

 

Samedi 21 octobre

Ateliers d’écriture « Poèmes en travaux » par Pierre Soletti 14h30 sur inscription à la médiathèque Andrée Chedid.

 

Du 21 octobre au 5 novembre - Exposition « Fontencomble et Daniel Mourre » au carré d’art Louis-Jeanjean | accès libre : jeudis, samedis, dimanches de 10h à 13h et de 15h à 18h.

Vernissage, samedi 21 oct. 11h. Décrochage en présence des artistes, dimanche 5 nov. 16h

Fontencomble réalise des œuvres où le textile est de plus en plus présent. Dans les textures et les expressions, l’image se fait baroque, brute, délicate… Le tissu est récupéré au fond des armoires, péché au fond des mémoires et la création devient intime. Dans un monde déshumanisé, l’Homme avec ses aspérités mentales et physiques dérange. On nous voudrait lisses, semblables. Pourtant nous sommes tordus, inégaux, accidentés, âpres et rugueux… C’est ce que Fontencomble essaie de donner à voir, c’est sa manière de résister.

La démarche artistique de Daniel Mourre se scinde en deux visions temporelles. La première est celle d’un artiste contemporain qui critique une société qui a perdu le sens des valeurs. La seconde se situe dans une ère qui serait celle d’une post civilisation industrielle, en se plaçant comme un archéologue qui irait relever les empreintes d’une ancienne civilisation éteinte : la nôtre. Son matériau essentiel est vivant, celui de la civilisation du métal : la rouille.

 

Mardi 24 octobre - Kamishibaï et marionnette de papier « Les Quatre loups » par La Cie Puppet Sporting Club 10h30 salle Jeanne-Oulié | Tarifs : 6€ et 4€ | Durée 40 min. | En famille 3 ans et + Mise en scène collective d’après le conte éponyme d’Alain Gaussel | Guts Pie Earshot : Musique |Lucie Lalauze : jeu, manipulation, construction | Mathilde Bethenod : dessin, construction, création lumières | photo © Fred Eldin

Un enfant s’aventure sans crainte dans la forêt voisine et tombe nez à nez, à plusieurs reprises, avec des loups… Le spectacle propose aux jeunes spectateurs une traversée du thème de la peur, considéré avec humour et réinscrit dans sa dimension archaïque.

 

Mardi 24 octobre - Théâtre d’ombre et marionnette à gaine « Le loup de Marlaguette » par La Cie Puppet Sporting Club 15h30 salle Jeanne-Oulié | Tarifs : 6€ et 4€ | En famille 4 ans et + | durée 30 min

Mise en scène collective d’après « Marlaguette » de Marie Colmont | Lucie Lalauze : jeu, manipulation, construction | Fred Eldin et Chiara Caruso : regard extérieur, construction| Claire Latarget : dramaturgie | Sophie Laffont : aide à la mise en scène, direction d’acteur | Charlotte Micheneau Woehling : création lumières | photo © Fred Eldin

Une fillette audacieuse se promène dans la forêt et rencontre – comme il se doit – un loup…

 

Jeudi 26 octobre - Ciné-culte « La Cité de la Peur » 20h30 cinéma municipal Le Taurus | tarif adulte 5€ | Comédie de Alain Berberian 1994 reprise 2019 France 1h40 Avec Chantal Lauby, Alain Chabat, Dominique Farrugia…

Dans la fièvre de Cannes, avec un tueur en liberté, un politicien véreux et un commissaire principal obsédé par les médias, Odile, Simon et Kara devront jouer des coudes pour arriver intacts jusqu'aux marches du Grand Palais. Mais même là, ils ne seront pas au bout de leurs péripéties...

  Vendredi 27 octobre -  Apéro-concert « Les Automnales » en partenariat avec le Festival de Thau Salle Jeanne-Oulié 19h ouverture des portes : petite restauration et buvette sur place 20h concert Djamra | Tarifs : prévente 10€ / sur place 13€ / gratuit pour les - de 12 ans | Info et billetterie sur www.festivaldethau.com. Direction artistique : Walid Ben Selim | Création le +SilO+, centre de création coopératif dédié aux musiques du monde & traditionnelles en Occitanie.

… Bâtir une nouvelle identité africaine où la musique prend place et permet aux générations futures d’adopter de nouvelles traditions. Un nouveau souffle sur une braise !

Rentrée côté crèches

Communiqué et photos de la ville de Mèze :

C’est également la rentrée pour 113 petits mézois de 10 semaines à 4 ans dans les crèches municipales. Alors que certains retrouvent leurs copains avec joie, d’autres vivent leur première semaine d’adaptation avec parfois quelques sanglots. Afin d’assurer une rentrée en douceur et d’établir un lien de confiance, un véritable échange se crée entre les parents et les professionnelles référentes dès la rentrée.

Pour Annick Galibert, maire adjointe à l’action sociale :

« Ce temps d’adaptation ou de familiarisation est important. Il permet de rassurer les parents et d’accueillir l’enfant en lui donnant le plus de repères possibles. Les parents expliquent alors à la professionnelle comment l’enfant dort, ce qu’il mange, à quoi il aime jouer… Ce sont des informations précieuses pour le personnel. Cette année, 49 petits font leur toute première rentrée en crèche. »

Les multi-accueils Claude Bastide, Lou Mézou et le Service d’Accueil Régulier les Petits Thau disposent de 91 places. Puéricultrices, auxiliaires, éducatrices de jeunes enfants, assistantes maternelles, cuisinières, agents d’entretien, intervenantes artistiques… près de 35 personnes sont aux petits soins au quotidien pour le bien-être des enfants.

La Ville de Mèze bénéficie du soutien de la CAF de l’Hérault et de la MSA pour le fonctionnement de ces structures.

Défi "Bonnet rose" à Mèze

Du service communication :

La Ville de Mèze relève le défi et renouvelle sa participation au challenge national « Bonnet Rose », en partenariat avec l’association « Mon bonnet rose ». La collecte de T-shirts aura lieu du 11 au 30 septembre à l’accueil de la mairie, au C.C.A.S. et au Château de Girard. Ils doivent être en jersey coton doux et extensible, taille adulte et en bon état. Ils seront ensuite découpés et cousus par les bénévoles des associations mézoises et les résidents de l’Ehpad avant d’être transformés en bonnets chimio : bonnets qui seront distribués gratuitement aux femmes victimes du cancer du sein en difficultés financières. Delphine Aknin, conseillère municipale référente sur ce projet explique :

« Je suis heureuse que Mèze renouvelle ce défi social, solidaire et participatif. Je tiens à remercier l’implication de tous les participants. La solidarité est essentielle à la réussite de cet événement. Octobre à Mèze… c’est ROSE ! »

Samedi 30 septembre à 18h Place Aristide Briand à Mèze.