Bessan

LE CHAT VIASSOIS A BESSAN AVEC UNE ANTENNE LOCALE

Une palette d’actions assurées par les bénévoles du Chat Viassois
LE CHAT VIASSOIS A BESSAN AVEC UNE ANTENNE LOCALE
Soutenir la faune féline, assurer la stérilisation de chats, venir en accompagnement de familles confrontés à différentes problématiques félines : voici quelques exemples de la palette d’actions assurées par les bénévoles du Chat Viassois, jusqu’alors entièrement ou presque sur la commune de Vias. Après quatre ans d’activité à Vias, l’association a décidé d’ouvrir une antenne à Bessan.
 
C’est ce que Bernard Guigon et Olga Botella sont venus présenter au maire de Bessan, il y a quelques jours en mairie. Stéphane Pépin-Bonet les a formidablement reçus, accueillant la création du Chat Bessanais avec satisfaction. A l’occasion de cet entretien, de solides bases ont été posées afin que cette antenne bessanaise voit le jour dans les meilleurs délais. 
 
Sensible à la cause animale et conscient de l’enjeu sanitaire qu’est la régulation de la faune féline, Stéphane Pépin-Bonet a indiqué que la ville mettra tout en œuvre pour que les bénévoles puissent être facilité dans leur action au quotidien dans la localité. Au mois d’avril, une réunion publique se tiendra en mairie afin de présenter l’association et rencontrer les référents de l’antenne bessanaise.
 

Agenda de Bessan

AGENDA
01
fév.
Culture

Vernissarts 2024

du 1er au 22 mars, la salle des portraits accueillera une exposition de photographies sur l’ancienne usine Ricard et les œuvres en métal fabriqués avec des couverts de Denis Boron (vernissage le 1er mars à 18h30)

25
fév.
Association

Loto associatif

16h30, loto associatif à la salle des fêtes

01
mars
Culture

Vernissage du 1er Verniss'art 2024

18h30, salle des portraits de l'hôtel de ville

01
mars
Santé

Échanges autour de la maladie d’Alzheimer

14h30 - Salle Raymond Devos (Centre social) - Gratuit - Tout public

VERNISSARTS 2024 : TOP DÉPART DES EXPOS VENDREDI 1ER MARS

La ville a décidé d’accentuer les offres culturelles et artistiques
VERNISSARTS 2024 : TOP DÉPART DES EXPOS VENDREDI 1ER MARS
Emilie Féliu, adjointe au maire déléguée à la culture et au patrimoine le dit : l’année 2024 sera culturelle et artistique ! Au-delà de tous les événements créés localement par le milieu associatif (salon du livre, soirées théâtres mensuelles, journées européennes du patrimoine…) la ville a décidé d’accentuer les offres culturelles et artistiques dans le cadre des Vernissarts, pour qui l’année 2024 sera exceptionnelle.
 
Le concept des Vernissarts (compression des mots vendredi, vernissage et arts), organisée dans l’ancienne salle du conseil de l’hôtel de ville devenue la salle des portraits Paul Salvy, sera pour la première fois décliné sur une année quasiment entière. Cela permettra de proposer aux Bessanais et visiteurs un contenu à la fois dense et étonnant.
 
Artistes ou duo d’artistes seront exposés pendant des périodes de quinze jours, avec un vernissage le vendredi soir, moment privilégié de rencontre. Chacun pourra entrer au cœur d’univers intimes et multiples avec des expos de peintures, dessins, sérigraphies, photos invitant à la découverte de techniques et à la réflexion autour de thématiques telles l’amour, l’humour, la différence, la renaissance, la vie… 
 
Les premiers rendez-vous viennent d’être dévoilés : du 1er au 22 mars, la salle des portraits accueillera une exposition de photographies sur l’ancienne usine Ricard et les œuvres en métal fabriqués avec des couverts de Denis Boron (vernissage le 1er mars à 18h30) ; du 29 mars au 19 avril, la peinture sera à l’honneur avec les toiles d’Annick Satger et Laurent Orlando (vernissage le 29 mars à 18h30).
 
 

NOUVELLE ÈRE POUR L’ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE VICTOR HUGO

Le groupe scolaire Victor Hugo débute une nouvelle page de son histoire.
NOUVELLE ÈRE POUR L’ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE VICTOR HUGO
Ouvert en 1936 à l’initiative du maire de l’époque Louis Gleizes, la structure composée au fil du temps d’une école maternelle, d’une école élémentaire et d’un collège a beaucoup changé. En 2019, plus de 83 ans après sa création, l’équipe municipale de Stéphane Pépin-Bonet a construit une nouvelle école pour les enfants de maternelle, au nom du regretté Georges Bégou.
 
Ce nouvel établissement permet aujourd’hui à l’école élémentaire d’envisager son extension et surtout sa réhabilitation progressive afin de répondre aux besoins actuels induits par l’augmentation de la population et l’arrivée de nouvelles familles. Ainsi, les anciens bâtiments de l’école maternelle Victor Hugo sont actuellement en cours de transformation pour favoriser une nouvelle ère à l’école élémentaire. Les premières destructions intérieures ont démarré avant le démarrage des gros travaux en juin.
 
Présenté dernièrement en conseil d’école où les enseignants étaient réunis autour de Delphine Vrillac, le projet a reçu un bon accueil. Il faut dire que la première phase va permettre la création de plusieurs salles de classe, l’abandon des salles actuellement au-dessus du restaurant scolaire, la création d’un véritable espace pour les enseignants et bien d’autres aménagements nécessaires pour une école de XXIe siècle digne de ce nom.
 
Pour la municipalité, ces travaux entrent dans une politique scolaire et périscolaire d’anticipation des besoins, de remise aux normes d’anciens bâtiments pour, au final, permettre un enseignement de qualité à destination des enfants, en améliorant le confort pour les personnels comme pour les familles. Le projet se poursuivra dans une seconde phase avec la réhabilitation des locaux actuels occupés par l’élémentaire avec rénovation des classes et nouveau système de chauffage et de climatisation.

UN PROJET PHOTOVOLTAÏQUE À L’ESPACE MUNICIPAL LOUIS BALDY DE BESSAN

une nouvelle opération va être engagée à l’espace Louis Baldy
UN PROJET PHOTOVOLTAÏQUE À L’ESPACE MUNICIPAL LOUIS BALDY


Soucieuse d’un fort engagement en matière de développement durable et de transition énergétique, la municipalité bessanaise a rapidement souhaité valoriser plusieurs espaces publics en les mettant à disposition d’opérateurs en vue d’y installer des panneaux ou des ombrières photovoltaïques. Après la signature, en septembre 2022, de deux projets au stade Casalta et à la place Louis Gleizes (collège), une nouvelle opération va être engagée à l’espace Louis Baldy, en centre-ville.
 
Le conseil municipal vient récemment de lancer officiellement l’appel à projet photovoltaïque pour finaliser l’aménagement de l’espace Louis Baldy, situé en entrée de ville, route de Marseillan, entre le boulodrome, la maison de retraite, les jardins familiaux et la place de la Promenade. Les 8.900 m² du site et les 304 places de stationnement sont concernés. L’objectif est de produire de l’électricité photovoltaïque tout en protégeant l’espace de stationnement existant. Un futur gage de confort pour les utilisateurs.
 
Selon certaines estimations, le site pourrait fournir une puissance maximale de 1.000 kilowatt-crêtes et une production de près de 1.300.000 kilowatt par heure, soit la consommation annuelle de 535 habitants. Ce projet constitue un atout supplémentaire pour le cœur de ville bessanais. Une initiative municipale de plus face à la crise énergétique et au dérèglement climatique, au service de la transition énergétique et du bon sens.

 

DES FLAMANTS ROSES À L’ÉCOLE MATERNELLE GEORGES BÉGOU

DES FLAMANTS ROSES À L’ÉCOLE MATERNELLE GEORGES BÉGOU

des œuvres en fer forgé, qui ne vont pas demeurer inaperçues
Après le mobilier urbain, la Plastuque pour collecter les déchets recyclables, la Croix du Languedoc au somment du beffroi de l’hôtel de ville ou encore la Tuque du rond-point du même nom situé sur la route de Montblanc, les services techniques municipaux viennent une fois encore de réaliser des œuvres en fer forgé, lesquelles ne vont pas demeurer longtemps inaperçues.
 
En effet, un ban de cet oiseau vivant plus généralement dans les étangs de Méditerranée est désormais visible dans le bassin de rétention placé aux pieds de l’école maternelle Georges Bégou. Entièrement en fer forgé, ils ont la couleur rosée de cette espèce très reconnaissable et vont faire le bonheur des petits écoliers.
 
D’autres supports sont en projet autour de l’établissement scolaire afin de mieux sensibiliser les automobilistes à ralentir. Il se murmure que d’autres espèces animales feront leur apparition dans les mois prochains. Une occasion de saluer le travail réalisé par les ferronniers et l’ensemble des équipes des services techniques municipaux.
 

LE CONSEIL CITOYEN PARTICIPATIF DÉCOUVRE LE CENTRE DE TRI

Les conseillers citoyens ont été récemment invités à participer à une visite
LE CONSEIL CITOYEN PARTICIPATIF DÉCOUVRE LE CENTRE DE TRI
Les conseillers citoyens ont été récemment invités à participer à une visite commentée du centre de tri de déchets recyclables nouvelle génération créé dans l’Ouest et Centre Hérault à Saint-Thibéry. Oekotri, son nom, permet le tri des déchets issus de la collecte sélective de sept collectivités représentant plus de 500.000 habitants, piloté localement par le Sictom d’Agde-Pézenas. 
 
Comme ont pu le constater les conseillers, accompagnés par Marie-Laure Lledos, première adjointe à la citoyenneté et quelques élus municipaux, les divers emballages et papiers sont ensuite valorisés. L’objectif d’ici 2030 est le tri sur place de 30.000 tonnes de déchets recyclables par an. Le bâtiment de près de 6.000 m² (stockage, tri, stockage des balles...) est opérationnel depuis le mois de novembre dernier.
 
Les conseillers citoyens ont eu le privilège d’être les premiers à visiter le centre en empruntant un circuit sécurisé avec une présentation détaillée des différents espaces et chaînes de tri par du personnel dédié et spécialement formé. Une sensibilisation toujours importante car de plus en plus d’emballages triés, c'est plus de matière à réutiliser.
 
 

LE CENTRE DE LOISIRS ÉMILE LOGNOS EN VACANCES À BESSANS

Ski de fond, luge, raquettes, patinoire, rencontres enneigées, balades
LE CENTRE DE LOISIRS ÉMILE LOGNOS EN VACANCES À BESSANS
Ski de fond, luge, raquettes, patinoire, rencontres enneigées, balades en pleine montagne, course de chiens de traineaux… voilà le vaste programme qui a été le quotidien d’une quinzaine de jeunes fréquentant le service jeunesse municipal en ce début de vacances d’hiver. Durant une petite semaine entièrement dépaysante, encadré par leurs animateurs, ils ont bénéficié de toutes ces activités à Bessans en Haute-Maurienne, dans le cadre des séjours avec la ville jumelée savoyarde.
 
Si le premier objectif est, bien entendu, de passer de bons moments au cœur d’une superbe vallée montagnarde, le séjour est aussi l’occasion privilégiée de rencontrer les jeunes savoyards de ce village jumelé depuis six années déjà avec Bessan. L’accueil réservé par le maire de Bessans et le comité local de jumelage aura été à la hauteur de toutes les espérances. Et quel privilège de bénéficier de neige dans un contexte météorologique compliqué cet hiver.
 
Cette nouvelle rencontre est assurément représentative de ce que veulent poursuivre les deux cités : favoriser les rencontres entre les habitants, de toutes les générations. Cela devrait être désormais aux jeunes de Bessans en Savoie de découvrir Bessan et l’Hérault lors de prochaines vacances scolaires. Des actions également soutenues par les comités de jumelage créés pour développer les nombreux échanges : « La Tuque Endiablée » dans l’Hérault et « Diablement Bessanais » en Savoie.
 
 
 

L'Agenda de Bessan

AGENDA
17
fév.
Événement

Soirée Beer, tapas et mix au Food Family

dès 18h, place de la Promenade


17
fév.
Association

Assemblée générale de l’Union des Combattants de Bessan-Vias

10h30, à la salle des fêtes

23
fév.
Association

Assemblée générale du comité de jumelage Bessan – Remich

18h30, à la salle Raymond Devos du centre social

24
fév.
Théatre

Soirée de théâtre avec le Théâtre Illustré

20h30, à la salle des fêtes

LES AMIS DE BARVAUX SONT NÉS EN LIENS AVEC LA BELGIQUE

les « amis belges de Bessan » ouvre une association : les Amis de Barvaux
LES AMIS DE BARVAUX SONT NÉS EN LIENS AVEC LA BELGIQUE
Avec le déplacement de l’âne totémique en 2020, des liens amicaux particulièrement étroits se sont créés avec les habitants de Barvaux en Belgique, et notamment avec les principaux élus et organisateurs du célèbre carnaval de cette cité wallonne. Des relations tissées localement par Nancy Carpentier et Renaud Lebrun, les « amis belges de Bessan » comme on les appelle depuis.
 
Les relations entre habitants de Bessan et de Barvaux se sont poursuivies et cette amitié d’origine carnavalesque vient de se concrétiser avec la création d’une association : les Amis de Barvaux. Soutenu par le maire et la municipalité, le groupe a pour objectif de favoriser et de promouvoir des échanges socio-culturels entre les deux villes tels des rendez-vous festifs, intergénérationnels, sportifs…
 
Avec l’association, Nancy, Renaud, Antonio ou encore David, les membres du bureau, ont véritablement pour ambition d’abord de participer à l’animation bessanaise puis, au fil du temps, de renforcer encore plus les liens avec cette cité belge afin d’aboutir à un jumelage pour lequel la municipalité est particulièrement attentive après les réussites des jumelages avec Remich et Bessans.
 
Une page Facebook vient d’être ouverte par les Amis de Barvaux afin de pouvoir rejoindre l’association, partager ses activités et mieux connaître les services d’ores et déjà offerts par la dynamique équipe. Des cartes de membres sont proposées au prix de 15 euros par personne ou 25 euros par couple. Pour tout contact : Nancy Carpentier au 06 07 31 24 76 ou Antonio Alvès au 06 50 60 60 83.

RECORD POUR LA COLLECTE DU TÉLÉTHON AU PROFIT DE L’AFM A BESSAN

5.024,50 euros a été collectée le temps du week-end de Téléthon
RECORD POUR LA COLLECTE DU TÉLÉTHON AU PROFIT DE L’AFM
Il y a quelques jours, la municipalité a reçu les bénévoles de l’association « Bessan A Tous Cœurs », assurant l’organisation du Téléthon. Grâce à eux, une formidable édition du Téléthon s’était préparée, avec des animations alternées entre centre-ville et halle de sport. Cette année, les sourires étaient de mise puisque la mobilisation locale a été soutenue et la collecte en forte hausse.
 
Grâce à la participation de nombreux partenaires et soutiens dont la ville et les commerçants, la somme de 5.024,50 euros a été collectée le temps d’un week-end, contre 3.995 euros l’an dernier. Une hausse expliquée par la participation active d’une dizaine d’associations, encore trop peu par rapport à la vitalité associative de la commune tout au long de l’année.
 
Lors de la rencontre organisée en mairie, Laurent Feur, président de l’association, a indiqué que le groupe était enthousiaste pour encore plus développer les futurs résultats lors de l’édition 2024 en décembre prochain. Une rencontre prochaine avec la mairie permettra de mieux cerner les besoins et les lieux susceptibles d’accueillir les événements encore en germe.
 
 

LES COLLÉGIENS À LA MAISON DE LA JUSTICE ET DU DROIT D’AGDE

LES COLLÉGIENS À LA MAISON DE LA JUSTICE ET DU DROIT D’AGDE

sensibiliser aux formes de délinquance et les guider vers le respect
Marie Saunal, conseillère municipale déléguée à la prévention de la délinquance, assure la programmation d’actions très diverses à destination des adolescents pour mieux les sensibiliser aux formes de délinquance et les guider vers un respect des règles et une citoyenneté plus affirmée. Une d’entre elles se développe au fil des mois, en lien avec de nombreux partenaires dont les élus municipaux, la direction et les enseignants du collège ainsi que les professionnels de la prévention.
 
Ainsi, de nouvelles classes du collège Victor Hugo ont pu découvrir l’univers de la maison de la justice et du droit d’Agde, grâce à la coopération engagée avec ses responsables dont Sylvain Gouzy, Ghislaine Boutet et Cathy Pénel. Après un travail en classe, les collégiens se voient présenter le déroulement d’une audience. Originalité de cette initiative, ils en sont les acteurs grâce à un jeu de rôle visant à simuler un procès, pour mieux les sensibiliser aux conséquences d’actes délictueux.
 
Le temps de quelques heures, les élèves se transforment en président d’audience, procureur, avocat, témoin ou victime. Chacun peut intervenir dans ce jeu de rôle mettant en avant le respect de la loi et les éventuelles conséquences judiciaires en cas d’infraction. Les collégiens comme leurs professeurs apprécient cette belle expérience autour d’un projet pédagogique structuré. Prochainement, il verra un partenariat entre les villes de Bessan et de Vias, s’agissant d’élèves originaires des deux cités.

COMPTAGE ANNUEL DES OUTARDES CANEPETIÈRES

le comptage a fait apparaitre un total de 170 outardes canepetières
COMPTAGE ANNUEL DES OUTARDES CANEPETIÈRES
Dans le cadre du plan national d’actions en faveur de l’outarde canepetière, espèce d’oiseau menacée des plaines agricoles et confrontée à un risque élevé d’extinction sur l’ensemble du territoire national, le traditionnel comptage de cette espèce en hivernage a eu lieu il y a quelques jours. Comme à l’habitude, ce recensement a été organisé par la Ligue de protection des oiseaux de l’Hérault, en coopération avec de nombreux partenaires.
 
En effet, le comptage s’est effectué en partenariat avec les agglomérations Hérault Méditerranée et Béziers Méditerranée, la fédération départementale des chasseurs de l’Hérault, le service départemental de l’office français de la biodiversité, l’association de chasse maritime de Vendres à Agde, ainsi que des étudiants du groupe naturaliste de l’université de Montpellier. La ville de Bessan était représentée par Philippe Marin, adjoint au maire délégué à l’environnement.
 
Au cœur du site Natura 2000 dénommé Est et Sud Est du Biterrois, le groupe de bénévoles ainsi que de passionnés a favorisé l’opération dans un périmètre très large comprenant le secteur de l’aéroport de Vias, la plaine de Vias limitrophe de Bessan et une partie des communes de Villeneuve les Béziers et de Portiragnes. Sur le territoire bessanais, le site englobe le plateau des Mègeries et plusieurs tènements à l’ouest du village. 
 
Au final, le comptage a fait apparaitre un total de 170 outardes canepetières contre 290 en 2023. Cette baisse semble résulter des effets de la canicule et de la sécheresse qui induisent un manque de nourriture important pour les volatiles. Le prochain comptage coordonné des mâles chanteurs devant avoir lieu au cours du printemps prochain devrait permettre de retrouver une population d’outardes bien plus favorable dans les agglomérations d’Agde et de Béziers.