Bessan

VERNISSARTS A BESSAN : LES EXPOSITIONS VONT S’INSTALLER À L’ANNÉE

en 2024, la ville a décidé d’accentuer les offres culturelles et artistiques
VERNISSARTS : LES EXPOSITIONS VONT S’INSTALLER À L’ANNÉE
Emilie Féliu, adjointe au maire déléguée à la culture et au patrimoine le dit : l’année 2024 sera culturelle et artistique ! Au-delà de tous les événements créés localement par le milieu associatif (salon du livre, forum généalogique, journées européennes du patrimoine…) la ville a décidé d’accentuer les offres culturelles et artistiques dans le cadre des Vernissarts pour qui l’année 2024 sera exceptionnelle.
 
Le concept des Vernissarts (compression des mots vendredi, vernissage et arts), organisée dans l’ancienne salle du conseil de l’hôtel de ville devenue la salle des portraits Paul Salvy, sera pour la première fois décliné sur une année entière. Cela permettra de proposer aux Bessanais et visiteurs un contenu à la fois dense et étonnant. 
 
Artistes ou duo d’artistes seront exposés pendant des périodes de quinze jours, avec un vernissage le vendredi soir, moment privilégié de rencontre. Chacun pourra entrer au cœur d’univers intimes et multiples avec des expos de peintures, dessins, sérigraphies, photos invitant à la découverte de techniques et à la réflexion autour de thématiques telles l’amour, l’humour, la différence, la renaissance, la vie… 
 
 
Nouveauté de l’année 2024, il sera également proposé des présentations de sculptures originales, des expositions à vocations pédagogiques sur l’histoire de Bessan, des événements liés à l’actualité locale toujours en lien avec des artistes locaux et les associations culturelles, partenaires essentiels du pôle culture de la municipalité, pleinement impliqué.
 

DU CÔTÉ DE LA TRANSITION ÉNERGETIQUE DANS LA COMMUNE

DU CÔTÉ DE LA TRANSITION ÉNERGETIQUE DANS LA COMMUNE
 
Bessan a été touchée par l’inévitable flambée des prix de l’énergie 
Comme toutes les villes de France, Bessan a été touchée par l’inévitable flambée des prix de l’énergie se traduisant en 2023, par des factures d’électricité, mais aussi de gaz, multipliées par trois, avec des effets directs sur les finances locales. Face à cette situation, la municipalité a mis en place une démarche de sobriété énergétique pour ses bâtiments et entrepris une démarche d’extinction partielle de l’éclairage public. 
 
Les premiers résultats de ces actions issues des données Enedis sont encourageants. Ainsi, pour la période de janvier à septembre, les consommations tous usages ont baissé de 25,4 % soit un gain de 225890 kw/h. Concernant l’éclairage public pour la même période, la consommation a baissé de près de 53 %, soit un gain de 163944 kw/h, qui permettra de neutraliser l’impact de l’augmentation de 50 % du prix de l’électricité de l’éclairage public. 
 
Par ailleurs, la commune a lancé un plan pluriannuel d’investissement et a récemment adhéré au marché public global de performance de l’agglomération Hérault Méditerranée. Cette dernière action vise à une rénovation énergétique de l’éclairage public par le passage à la Led de tous les luminaires, sachant que sur 994 luminaires, pas moins de 467 ont déjà été remplacés. En outre, la rénovation thermique des bâtiments communaux a été engagée.
Par exemple, les travaux du centre social en font leur objectif premier. Cela se poursuivra avec les travaux du groupe scolaire Victor Hugo. Par ailleurs, des projets photovoltaïques ont été validés : ombrières au parking du collège, bâtiment omnisport près du stade Casalta... Quant au marché pour la couverture d’ombrières photovoltaïques de l’espace Baldy, il sera lancé dans les prochains mois. L’action de la ville dans la lutte contre le changement climatique se construit résolument et de façon pragmatique.
 
 

TRADITIONS : TOTEMIC EN ASSEMBLÉE EN MAIRIE DE BESSAN

L’association des Amis de l’âne a récemment tenu son assemblée générale
TRADITIONS : TOTEMIC EN ASSEMBLÉE EN MAIRIE DE BESSAN
A l’invitation de la municipalité et de l’association des Amis de l’âne, la fédération Totemic a récemment tenu son assemblée générale en mairie de Bessan. Totemic, qu’es aquò ? Il s’agit de la fédération des totems occitans et catalans. En effet, la région Occitanie est riche de plus de soixante animaux totémiques. Certains d’entre eux bénéficient d’une inscription au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco. Cependant, ce patrimoine est fragile et la fédération veille sur eux.
 
Car depuis des siècles, ce patrimoine repose sur l’énergie de groupes passionnés et bénévoles qui ne bénéficient que de soutiens aléatoires dans des contextes historiques où ces traditions n’ont jamais été évaluées à leur juste valeur. Il n’empêche que les populations locales n’ont jamais boudé leur reconnaissance. A l’image des géants de Belgique et du Nord de la France, les totems d’Occitanie ont besoin de se parler, de s’épauler et de se projeter dans l’avenir.
 
C’est ce qu’ils ont fait lors de la réunion bessanaise dirigée par Jérôme Dru, en présence des élus Emilie Féliu et Christophe Hyché, ainsi que des représentants de la fédération des fêtes de l’Hérault. Pas moins de vingt-deux groupes totémiques étaient présents à cette riche réunion de travail autour de questions relatives à la promotion de ce patrimoine, à la mutualisation de moyens ou encore à la meilleure prise en compte des besoins, notamment musicaux.

1.376 : NOUVEAU RECORD POUR LA CÉREMONIE DES VŒUX DE BESSAN

1.376 : NOUVEAU RECORD POUR LA CÉREMONIE DES VŒUX
Une municipalité bien entourée avec de multiples élus et autorités….
La cérémonie des bouquets de la fête locale de la Saint-Laurent rythme les traditions en été. Celle du nouvel an, à la halle départementale de sport devient également, au fil du temps, un des moments municipaux majeurs. L’édition 2024 n’a pas failli à cette règle avec de nombreux habitants, responsables associatifs, commerçants, viticulteurs, chefs d’entreprise ayant répondu à l’invitation du maire de Bessan, Stéphane Pépin-Bonet et de son équipe municipale. Une municipalité bien entourée avec de multiples élus et autorités, gendarmerie, sapeurs-pompiers…
 
La présence de sénateur, député, conseillers régionaux et départementaux ou maires de l’agglomération a été souligné par le premier magistrat qui n’a pas manqué, après le spectacle de la compagnie Frenchies, à rappeler les moments forts de l’année écoulée et ceux de 2024, année charnière du mandat. Nouvelle caserne des pompiers, inauguration de la Grand’rue, piscine au centre de loisirs, centre commercial Héliopôle, présentation de la nouvelle digue de protection contre les inondations, réhabilitation de l’école élémentaire Victor Hugo, création de cabinets médicaux…
 
Annonçant appliquer une devise bien adaptée à la cité de l’âne « Bien faire et laisser braire », le maire a rappelé que la ville était bien ancrée dans son identité et attractive « avec des projets réalisables et une vraie vision d’avenir ». A l’issue de son intervention, le coq dérobé en 1999 au somment de la Croix de la Mission a été officiellement restituée par la gendarmerie et un chèque solidaire remis à l’association du foyer Séverine de l’Apeai Ouest Hérault en faveur des personnes handicapées. Les personnes présentes ont été comptées donnant le montant du chèque. Un record : 1.376 euros !
 

LE COQ DE BESSAN OFFICIELLEMENT REMIS PAR LA GENDARMERIE

la fameuse statue en métal dorée du fameux coq a été officiellement restitué
LE COQ OFFICIELLEMENT REMIS PAR LA GENDARMERIE
Devant une assistance réjouit de personnalités et d’habitants à la soirée des vœux de la ville, la fameuse statue en métal dorée du fameux coq dérobé en 1999 et retrouvée dans des circonstances inédites a été officiellement restitué par la gendarmerie nationale dans les mains du maire de la ville, cette dernière étant propriétaire de l’édifice. Le voleur l’a renvoyé par les services de la Poste et l’enquête diligentée par le procureur a pleinement portée ses fruits.
 
C’est le Commandant Millet, chef de la compagnie de Pézenas et le Capitaine Martyn, responsable de la brigade de Marseillan, qui ont remis le coq sous les applaudissements des Bessanais heureux de retrouver leur bien, symbolique et porteur d’espoir au final. Stéphane Pépin-Bonet, maire, n’a pas manqué de rappeler les circonstances de cet événement non sans remercier les intervenants : « le voleur repenti 25 ans après, le destinataire du colis ayant alerté la mairie, le procureur et la gendarmerie ».
 
Le premier magistrat a indiqué que le coq serait replacé dans l’année au sommet de la Croix de la Mission après rénovation de l’édifice comme du volatile. Emilie Féliu, adjointe au maire déléguée à la culture et au patrimoine, sera chargée de l’événement à venir pour lequel la population sera conviée. En attendant, cette même population était d’ores et déjà ravie de revoir le gallinacé qui a tant fait parler de lui dans la presse nationale et internationale.
 
 

CURE DE JOUVENCE POUR LES FAÇADES DU CENTRE-VILLE DE BESSAN

La municipalité très active dans l’embellissement des espaces publics
CURE DE JOUVENCE POUR LES FAÇADES DU CENTRE-VILLE
La municipalité demeure très active dans l’embellissement des espaces publics, en centre-ville comme dans les quartiers. La requalification de la place de la Promenade et de ses abords ou encore, récemment, les travaux dans la Grand’rue en sont des exemples concrets. Aussi, elle est particulièrement satisfaite de constater que les particuliers comme les professionnels engagent des démarches en ravalant leurs façades ou en crépissant leurs murs de clôture.
 
Les diverses initiatives, menées ici ou là dans différents secteurs de la commune, portent progressivement leurs fruits, notamment dans le centre historique qui voit fleurir de nombreux échafaudages de professionnels. Et le rythme semble s’accélérer tant les aides financières sont non négligeables. La ville a même déterminé des périmètres spécifiques avec des subventions supplémentaires pour aider les propriétaires ainsi que les vitrines des commerces.
 
Pour connaître les secteurs concernés et le détail des aides actuellement applicables, il suffit de se renseigner et de se laisser guider dans le montage du dossier administratif. Pour tous renseignements, contacter Simone Bujaldon, conseillère municipale déléguée à l’aménagement du territoire en mairie, au 06 12 29 31 66 ; au service municipal de l’urbanisme au 04 67 00 81 80 ou au service Habitat de la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée au 04 67 21 31 30.
 

LE RENOUVEAU DES MARCHÉS DE BESSAN, DES MARDIS ET DIMANCHES

le marché alimentaire du mardi est de retour sur la place de la Fontaine
LE RENOUVEAU DES MARCHÉS DES MARDIS ET DIMANCHES
Depuis 2019 avec la réhabilitation de la place de la Promenade, les habitudes ont été perturbées dans le centre-ville, notamment en ce qui concerne la tenue et l’organisation pratique des marchés hebdomadaires de plein air. Bessan est rythmé depuis des lustres par le marché alimentaire du mardi matin et celui, avec produits alimentaires, vêtements et autres articles divers le dimanche matin.
 
Depuis le début du mois de janvier, après quasiment une année de chantier liée à la requalification de la Grand’rue, les marchés bessanais ont repris le visage qu’ils avaient avant les travaux. Ainsi, le marché alimentaire du mardi est de retour sur la place de la Fontaine depuis le 2 janvier. Quant à celui du dimanche, il est revenu à sa forme originelle depuis le 7 janvier.
 
Le dimanche, les étals des commerçants non sédentaires sont placés autour de la place de la Promenade, de la Grand’rue et de la place de la Fontaine. Pour y accéder de manière très facile et pratique, l’espace Baldy avec ses 300 places de stationnement demeure toujours un atout considérable. Sans oublier les commerces du centre-ville qui restent, pour la plupart, ouverts le dimanche matin.
 
 

CURE DE JOUVENCE POUR LES FAÇADES DU CENTRE-VILLE DE BESSAN

La municipalité très active dans l’embellissement des espaces publics
CURE DE JOUVENCE POUR LES FAÇADES DU CENTRE-VILLE
La municipalité demeure très active dans l’embellissement des espaces publics, en centre-ville comme dans les quartiers. La requalification de la place de la Promenade et de ses abords ou encore, récemment, les travaux dans la Grand’rue en sont des exemples concrets. Aussi, elle est particulièrement satisfaite de constater que les particuliers comme les professionnels engagent des démarches en ravalant leurs façades ou en crépissant leurs murs de clôture.
 
Les diverses initiatives, menées ici ou là dans différents secteurs de la commune, portent progressivement leurs fruits, notamment dans le centre historique qui voit fleurir de nombreux échafaudages de professionnels. Et le rythme semble s’accélérer tant les aides financières sont non négligeables. La ville a même déterminé des périmètres spécifiques avec des subventions supplémentaires pour aider les propriétaires ainsi que les vitrines des commerces.
 
Pour connaître les secteurs concernés et le détail des aides actuellement applicables, il suffit de se renseigner et de se laisser guider dans le montage du dossier administratif. Pour tous renseignements, contacter Simone Bujaldon, conseillère municipale déléguée à l’aménagement du territoire en mairie, au 06 12 29 31 66 ; au service municipal de l’urbanisme au 04 67 00 81 80 ou au service Habitat de la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée au 04 67 21 31 30.
 

NOUVELLE PAGE POUR L’ANCIEN CENTRE D’ÉLABORATION RICARD

la transformation de l’ancienne usine Paul Ricard fermée en 2018
NOUVELLE PAGE POUR L’ANCIEN CENTRE D’ÉLABORATION RICARD 
Le maire l’a récemment indiqué, la seconde partie du mandat et même une grande partie du futur de la commune vont être marquées par la transformation, tant attendue désormais, de l’ancienne usine Paul Ricard, fermée en 2018 par le groupe Pernod-Ricard et rachetée par la ville en 2021. Depuis, réflexion, étude et concertation ont été grandement engagées par la municipalité.
 
Le conseil municipal, lors d’une de ses dernières séances, a acté la destruction totale des bâtiments existants afin de constituer, à terme, un pôle culturel, de loisirs et de détente comprenant la salle polyvalente dont le village a besoin aujourd’hui, des salles associatives, un pôle culturel avec une médiathèque, un espace boisé avec jeux pour enfants et le nouveau positionnement du service jeunesse.
 
Ce futur site municipal ne pourra pas se réaliser en une seule phase, tant la nature des travaux et l’engagement financier demeurent important. Dans le courant de l’année, la concertation avec la population se terminera et il sera possible de mieux dessiner les prochaines étapes de ce projet qui va conditionner le futur de la commune avec des équipements dont la population a aujourd’hui un réel besoin.
 

LE FUTUR ELIXIR DE SANTÉ DE BESSAN RECHERCHE DES PRATICIENS

Deux projets pour renforcer l’attractivité médicale de Bessan
LE FUTUR ELIXIR DE SANTÉ RECHERCHE DES PRATICIENS
Deux projets sont connus actuellement avec pour ambition de renforcer l’attractivité médicale de Bessan : un projet de cabinet médical à l’emplacement de l’ancienne bergerie, route d’Agde et un projet de pôle médical au parc d’activités Héliopôle au joli nom d’Elixir de santé. Ces initiatives privées, soutenues par les collectivités territoriales (ville, agglo…), avancent sereinement dans un contexte économique compliqué notamment en raison des taux d’intérêts élevés.
 
Le futur espace de santé multi-spécialiste, prochainement situé au cœur du parc d’activités de la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée, vient de communiquer sur les contours de cette nouvelle structure qui devrait regrouper, d’ores et déjà, une pharmacie, des professionnels ostéopathes, endocrinologues, kinésithérapeute et un site de prélèvement de biologie médicale. La structure ouvre bien évidemment ses portes à d’autres praticiens.
 
Les responsables du site recherchent activement des médecins généralistes souhaitant rejoindre l’aventure afin de former un cabinet de médecine générale et, pour celles et ceux intéressés, un espace de permanence des soins avec possibilité de consultations médicales non programmées. Pour tous renseignements complémentaires sur le futur centre, les professionnels intéressés peuvent contacter à tout moment le 06 62 57 90 72.

L'aggenda de la ville de Bessan

AGENDA
06
janv.
Association

Concours des Archers de la tuque

Samedi 6 et dimanche 7 janvier, à la halle départementale de sport

07
janv.
Association

loto associatif

16h30, loto associatif à la salle des fêtes

11
janv.
Solidarité

Galette des rois des Aînés de la tuque

14h30,  renseignements et inscriptions 04 67 77 41 45

11
janv.
Événement

Soirée des Vœux de la communauté d'agglomération

19h, à la salle des fêtes de Caux

LE COQ DE RETOUR A BESSAN ET PRÉSENTÉ LORS DE LA SOIRÉE DES VOEUX

Le gallinacé en métal doré sera officiellement restitué à la mairie
LE COQ DE RETOUR ET PRÉSENTÉ LORS DE LA SOIRÉE DES VOEUX
La presse régionale, nationale et même internationale a donné un bel écho au retour du coq qui surplombait la Croix de la mission avant qu’il ne soit volé en 1999. Près de 25 ans après, il a été restitué à son propriétaire, la ville de Bessan, après une plainte et une enquête devenues nécessaires pour déterminer les circonstances exactes de cette restitution. La municipalité a d’ailleurs tenu chaleureusement à remercier le procureur de la République et la gendarmerie pour avoir élucidé ce vieux mystère.
 
Le gallinacé en métal doré sera officiellement restitué à la mairie lors de la cérémonie des vœux ce samedi 13 janvier, à 18h30, à la halle départementale de sport, avenue Condorcet. Le maire devrait recevoir l’objet patrimonial des mains du commandant de la compagnie de gendarmerie de Pézenas, en présence de nombreuses personnalités. Un moment qui permettra aux habitants de s’approprier encore plus le patrimoine local que la ville met en avant au quotidien.
 
A ceux qui se demandent ce qu’il adviendra ensuite du volatile, Stéphane Pépin-Bonet, maire et Emilie Féliu, adjointe au maire chargée de la culture et du patrimoine, ont indiqué que le gallinacé sera replacé au sommet de la Croix de la mission dans l’année, après restauration du coq comme du socle et des éléments en fer forgé de l’édifice situé boulevard Lafayette. Le coq sera bien mieux scellé qu’à l’époque « pour éviter qu’il ne s’envole à nouveau ».
 

UNE RENCONTRE RÉUSSIE AUTOUR DES ÉCONOMIES D’ÉNERGIES

Une réunion d’information sur les écogestes a été organisée en mairie
UNE RENCONTRE RÉUSSIE AUTOUR DES ÉCONOMIES D’ÉNERGIES
Les factures d’électricité et de gaz représentent, en moyenne, 8,5 % du budget annuel des ménages. Pour réduire ces dépenses, il est conseillé d’adopter des gestes à la fois simples et économes au quotidien. A cet effet, une réunion d’information sur les écogestes a été organisée dernièrement en mairie à l’initiative de Marie-Laure Lledos et Philippe Marin, respectivement élus à la citoyenneté et à l’environnement.
 
Cette réunion a permis de réunir une trentaine de familles bessanaises intéressées, en présence des représentants d’Hérault Energies (Méryl Rimani et Cassandre Rigaud) partenaire institutionnel qui accompagne les collectivités héraultaises dans la transition énergétique, ainsi que de Pascal Vidal, correspondant solidarité de la société Edf.
 
Devant un public attentif et participatif, ce dernier a expliqué d’une manière très concrète comment mettre en œuvre des gestes simples, facilement applicables dans la vie de tous les jours (bien régler la température de son logement, profiter des heures creuses et autres options tarifaires, optimiser l’éclairage, dégivrer le réfrigérateur…) permettant de faire des économies tout en préservant son confort.
 
Afin de faciliter l’adoption de ces écogestes, des petits cadeaux pratiques ont été offerts aux participants, lesquels ont été invités à rejoindre le défi des familles à énergies positives, lancé par la municipalité. Ce jeu gratuit et ludique a lieu du 15 décembre au 30 avril. Les foyers intéressés sont invités à y participer. Contact : 06 24 36 11 39 ou 06 60 04 43 97.