Bessan

PETITS ET GRANDS TRAVAUX DANS TOUS LES QUARTIERS

La vie d’une commune est rythmée par des grands et des petits travaux.
PETITS ET GRANDS TRAVAUX DANS TOUS LES QUARTIERS
Il est vrai qu’actuellement, Bessan est pleinement concerné par des chantiers d’envergure comme la requalification de la Grand’rue, la création de l’espace commercial au parc d’activités Héliopôle, la construction de la nouvelle caserne de pompiers ou les travaux d’aménagement d’un centre socio-culturel à l’emplacement du centre social.
 
Il existe pourtant de multiples autres travaux, plus modestes, qui favorisent la qualité de vie des habitants dans tous les quartiers. Comme l’indique souvent la municipalité, ils se font de manière progressive, en fonction des capacités financières de la ville. Centre-ville comme lotissements sont concernés, comme actuellement sous la houlette des services techniques municipaux.
 
Ainsi, par exemple, l’impasse de la Croix de Redon se refait une beauté avec une nouvelle bande roulante. Ou encore la réfection d’un vieux muret le long de l’espace vert de l’espace Ricard au chemin des Ânes. Celui-ci en mauvais état vient de se voir parer de pierres décoratives du plus bel effet. Cadre de vie et qualité de vie en sont nettement améliorées.

AVANCÉE DE LA CONSTRUCTION DE LA CASERNE DES POMPIERS

Le chantier de la nouvelle caserne, arrive progressivement à terme

AVANCÉE DE LA CONSTRUCTION DE LA CASERNE DES POMPIERS
Les photos par drone laissent désormais entrevoir le nouvel équipement prochainement mis à disposition des sapeurs-pompiers volontaires de Bessan. Le chantier de construction de la nouvelle caserne, par le Service départemental d’incendie et de secours de l’Hérault (Sdis), engagé en début d’année dernière, arrive progressivement à terme.
 
Le nouveau bâtiment va assurer de meilleures conditions de travail aux sapeurs-pompiers volontaires locaux, lesquels effectuent autour de 700 interventions annuellement. Il est financé par le département et le Sdis à hauteur de 80 % et par la ville à hauteur de 20 %, après avoir eu le soutien de l’agglo Hérault Méditerranée qui avait cédé le terrain d’assiette précédemment préempté par la mairie.
 
Moderne et surtout pratique, la nouvelle caserne fera partie des premiers équipements de ce type signés « développement durable » (Bâtiment Durable Occitanie, échelon bronze). Actuellement, les entreprises s’activent en extérieur comme à l’intérieur pour livrer le bâtiment dans les temps. Une inauguration permettra à la population de mieux appréhender le casernement dans quelques mois.

VERS LA CRÉATION DE DEUX PÔLES DE SANTÉ DANS LA COMMUNE DE BESSAN

la construction d’une maison de santé au parc d’activités Héliopôle
VERS LA CRÉATION DE DEUX PÔLES DE SANTÉ DANS LA COMMUNE
La désertification médicale est une préoccupation grandissante en France. Le phénomène qui touchait jusqu’à présent des zones souvent très rurales arrivent progressivement dans des territoires urbains ou péri-urbains, comme Bessan. Le manque de médecin généraliste se fait de plus en plus ressentir et les professionnels de santé, comme les collectivités territoriales, mairie en tête, agissent en fonction de leurs moyens.
 
Au-delà des actions médiatiques indispensables pour donner de la visibilité à cette problématique nationale, comme par exemple la banderole qu’avait installée la municipalité dans le village il y a quelques mois, des projets de création de cabinets médicaux sont nés au fil du temps. La municipalité, au travers de son centre communal d’action sociale, soutient notamment deux initiatives privées visant à créer des pôles de santé dans la commune.
 
Le premier, porté par des professionnels de santé locaux dont la pharmacie Anne Elixir actuellement située dans la Grand’rue, consiste en la construction d’une maison de santé au parc d’activités Héliopôle, près du nouvel espace commercial. Le second, qui prend également forme, porté par la Semabath (société d’économie mixte du bassin de Thau) envisage de créer un bâtiment à vocation médicale à l’emplacement de l’ancienne bergerie, route d’Agde. 
 
Ces projets ont pour ambition d’améliorer le confort des praticiens, mais également de favoriser l’arrivée de médecins généralistes. Par ailleurs, la constitution d’une Communauté territoriale professionnelle de santé (Cpts) autour d’Agde développe l’émulation. Ses objectifs sont d’améliorer la prise en charge de la population du territoire, d’apporter un soutien aux professionnels dans l’exercice de leurs métiers ainsi que de faciliter et fluidifier les parcours de soins. A suivre.
 
 

UNE REMISE DE DISTINCTIONS POUR LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE

La reconnaissance pour le soutien municipal apporté aux équipes locale
UNE REMISE DE DISTINCTIONS POUR LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE
C’est dans la salle du conseil municipal de l’hôtel de ville de Bessan que l’unité locale d’Agde de la Croix-Rouge Française a remis de nombreuses distinctions, il y a quelques jours, en présence de nombreuses personnalités dont le maire de Bessan, Stéphane Pépin-Bonet. La cérémonie a été tenue de main de maître par le président local, Christian Milan, entouré de toute son équipe et sous le regard de son emblématique prédécesseuse, Jacqueline Barrière.
 
Après un moment de recueillement en mémoire des humanitaires décédés dernièrement en Israël et Palestine, la cérémonie a débuté par la remise des insignes de chevalier de la Légion d’honneur, de la Croix de guerre avec palmes et de la médaille du Service de santé des Armées au drapeau de l’unité locale. Le maire de Bessan a ensuite reçu une plaquette de la reconnaissance pour le soutien municipal apporté au quotidien aux équipes locale de l’association. 
 
Est venue ensuite la remise de nombreux diplômes et médailles en reconnaissance de l’engagement des bénévoles, Christian Milan revenant grandement sur cet engagement désintéressé et primordial sur les communes d’Agde, Bessan et Vias, périmètre de l’unité locale, et au-delà avec l’action engagée par la délégation départementale. Tous ont été chaleureusement félicités dont Jacqueline Barrière, ancienne présidente, qui a su communiquer à tous son enthousiasme et son dynamisme sans faille.
 
L’ensemble des récipiendaires sont : Antoinette Sens, Justine Kerbrat, Jacqueline Barrière, Denise Georgenthum, Jean-Noël Petit Jean, Sébastien Debroize, Steven Houssait-Corbillon, Susen Belbehloul, Jean Vergne, Danièle Zorita, Kheira Glamine, Delphine Côte, Gilberte Ribo.
 

PETITS ET GRANDS TRAVAUX DANS TOUS LES QUARTIERS

La vie d’une commune est rythmée par des grands et des petits travaux.
Il est vrai qu’actuellement, Bessan est pleinement concerné par des chantiers d’envergure comme la requalification de la Grand’rue, la création de l’espace commercial au parc d’activités Héliopôle, la construction de la nouvelle caserne de pompiers ou les travaux d’aménagement d’un centre socio-culturel à l’emplacement du centre social.
 
Il existe pourtant de multiples autres travaux, plus modestes, qui favorisent la qualité de vie des habitants dans tous les quartiers. Comme l’indique souvent la municipalité, ils se font de manière progressive, en fonction des capacités financières de la ville. Centre-ville comme lotissements sont concernés, comme actuellement sous la houlette des services techniques municipaux.
 
Ainsi, par exemple, l’impasse de la Croix de Redon se refait une beauté avec une nouvelle bande roulante. Ou encore la réfection d’un vieux muret le long de l’espace vert de l’espace Ricard au chemin des Ânes. Celui-ci en mauvais état vient de se voir parer de pierres décoratives du plus bel effet. Cadre de vie et qualité de vie en sont nettement améliorées.
PETITS ET GRANDS TRAVAUX DANS TOUS LES QUARTIERS

 

ACCUEIL DES NOUVEAUX HABITANTS À LA GUINGUETTE

la traditionnelle matinée proposée aux néo-Bessanais à eu lieu ....
ACCUEIL DES NOUVEAUX HABITANTS À LA GUINGUETTE
Sous la houlette de Micheline Izquierdo, conseillère municipale, la traditionnelle matinée proposée aux néo-Bessanais a permis à une quarantaine de personnes, ravies de participer, de mieux connaître leur nouveau village, avec le soutien toujours fidèle de l’association patrimoniale de la Guilde 2 Bessan. Après un café de bienvenue en mairie aux côtés du maire et du conseiller départemental, les familles participantes ont écouté avec attention Antoine Iniguez, guide privilégié de la Guilde, leur ayant permis de mieux connaître, avec moultes détails, la naissance du village et ses origines historiques. 
 
Un moment passionnant poursuivi dans le cœur du centre historique, à la découverte rapide des ilots situés entre l’hôtel de ville, la place de la République, l’église et la porte Saint-Pierre… pour se diriger ensuite à la Guinguette. Après cette balade piétonne jusqu’à la base de loisirs municipale, les élus ont pris le relais pour évoquer le présent et l’avenir de la commune. Le maire, Stéphane Pépin-Bonet, a rappelé aux nouveaux habitants les ambitions de la municipalité alliant les traditions, l’identité locale et la modernité grâce aux nombreux projets en cours ou à venir.
 
Après ce tour d’horizon, les familles ont pu échanger avec les élus et les responsables associatifs présents. Au cours des échanges, les familles, actives ou retraitées, n’ont pas manqué de souligner le formidable accueil réservé depuis leur installation. Ils se sont dits ravis de vivre à Bessan trouvant sur place de nombreux services et équipements pour leur qualité de vie. Ils ont été également sensibles aux attentions de la ville car, depuis trois années désormais, la municipalité distribue un petit colis de bienvenue à domicile. Cette rencontre termine la boucle et fait d’eux des habitants à part entière !
 
 

PORTRAIT DE L’ASSOCIATION COHAB À L’ORIGINE DE L’ÉCURODUC

Cohab, pour une meilleure cohabitation entre l’homme et la faune sauvage
PORTRAIT DE L’ASSOCIATION COHAB À L’ORIGINE DE L’ÉCURODUC
Maëlle et Lucie sont les co-fondatrices de l’association « Cohab » dont la mission est de trouver des solutions efficaces pour protéger la biodiversité et pour une meilleure cohabitation entre l’homme et la faune sauvage. Pour cela, elles mettent notamment en place des écuroducs, des ponts aériens permettant aux petits rongeurs de passer d’arbres en arbres en toute sécurité, leur évitant ainsi une mort assurée en traversant les grosses artères empruntées par les véhicules. 
 
A Bessan, ce pont a été installé il y a un an et demi, lorsqu’une la mortalité récurrente d’écureuils a été constatée par des riverains de la route d’Agde. Le dispositif fonctionne bien et les deux co-fondatrices dressent un bilan particulièrement positif de ces actions entreprises tout au long de l’année, à savoir apport de nourriture issue de dons, relevés photographiques... Elles possèdent des données qui confirment l’utilité de la structure mise en place. 
 
L’une d’entre elle explique : « Il a fallu dans un premier temps convaincre de l’utilité du dispositif. Nous avons été très bien accueillies par la commune, mais aussi par le département, et on a obtenu le soutien de la Fondation Brigitte Bardot. Notre projet a séduit. Par la suite, il a fallu apprendre aux écureuils à traverser via ce pont aérien ». Depuis, équipées de harnais, on aperçoit régulièrement les deux femmes en bord de route, prêtes à grimper dans les arbres pour faire un état des lieux du site. 
 
Grâce au piège photographique, les rongeurs ont pu être comptabilisés. On connait désormais leur sexe et la confirmation de leurs va et vient. Peu à peu, les deux femmes réduiront progressivement la quantité de nourriture apportée, pour ne pas trop habituer les écureuils, animaux sauvages, à cette facilité. Comme tout animal sauvage, le petit rongeur ne doit pas être dépendant de l’homme, et doit continuer à se nourrir de lui-même. Car l’animal doit obligatoirement retrouver son instinct sauvage.
 
 

COMPTE RENDU DE LA DERNIÈRE SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DE BESSAN

L’avant-dernière séance de l’année pour les élus municipaux
COMPTE RENDU DE LA DERNIÈRE SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL
L’avant-dernière séance de l’année pour les élus municipaux a débuté par une minute de silence en hommage à Dominique Bernard, enseignant assassiné à Arras et aux victimes de l’attentat terroriste en Israël. Ensuite, sous la présidence du maire de Bessan, Stéphane Pépin-Bonet, une quinzaine de questions ont été adoptées, à l’unanimité.
 
•    Espace Ricard
Le conseil municipal a pris connaissance de l’étude réalisée par la société Ineco pour la transformation de l’ancienne usine Ricard et tous les éléments issus de la concertation publique. Les résultats de l’étude feront l’objet d’une présentation à la population en 2024. Le site sera réhabilité avec la création d’une salle polyvalente, d’un espace culturel, jeunesse et associatif ainsi qu’un espace public extérieur végétalisé.
 
•    Environnement
Le conseil municipal a donné un avis défavorable à la demande de la société Coved visant à modifier l’autorisation de ses installations situées à Montblanc, au niveau de l’écopôle de déchets « Valohé ». Les élus estiment qu’une étude d’impact environnementale demeure indispensable compte tenu de la nature des modifications sollicitées sur le site industriel, en limite territoriale Bessan - Montblanc.
 
•    Tourisme
Les élus ont sollicité le classement de la commune en station de tourisme, permettant de reconnaître le positionnement et les actions de la ville et des partenaires socio-économiques en faveur d’une offre touristique de qualité. Le dossier a été présenté en séance et fera l’objet d’une étude ministérielle de plusieurs mois avant de connaître l’issue réservée à cette demande.
 
•    Habitat
Le dispositif d’Opération programmée d’amélioration de l’habitat et de renouvellement urbain (Opah-ru) a été renouvelé en lien avec les services de l’agglomération et des communes concernées de Florensac, Montagnac, Pézenas et Saint-Thibéry. Pour Bessan, le montant de l’enveloppe prévisionnelle favorisant l’attribution de subventions aux particuliers et commerçants est de 74.400 euros.
 
•    Finances
Plusieurs délibérations d’ordre financier et comptable ont été validées dont l’attribution d’une aide exceptionnelle à l’As Bessan football, les participations aux dépenses de scolarisation entre communes et au bénéfice des écoles de langue occitane ainsi que de la modification du taux du contrat d’assurance lié au personnel territorial, en faveur lequel diverses délibérations ont aussi été adoptées.
 
La prochaine séance publique du conseil municipal, dernière de l’année, aura lieu le mercredi 12 décembre prochain, à 18h30, en la salle Etienne Petit de l’hôtel de ville.
 

RETOUR SUR LA COMMÉMORATION ÉMOUVANTE DU 11-NOVEMBRE

la cérémonie commémorative de l’Armistice de la fin de la première guerre mondiale
RETOUR SUR LA COMMÉMORATION ÉMOUVANTE DU 11-NOVEMBRE


C’est en présence d’une foule importante que la cérémonie commémorative de l’Armistice de la fin de la première guerre mondiale a pris une jolie dimension dans la commune. Après le rassemblement des autorités sur la place de l’hôtel de ville, élus, anciens combattants, musiciens, porte-drapeaux, sapeurs-pompiers et population ont entouré des jeunes à la mission symbolique. Ils tenaient une symbolique flamme pour rappeler le centenaire de l’allumage de la flamme de l’Arc de triomphe à Paris.
 
Au-delà des habituels dépôts de gerbes, allocutions et sonnerie aux morts en hommage aux Bessanais morts pour la France, le maire de Bessan, Stéphane Pépin-Bonet, a honoré Jean-Pierre Brisson, chef de la musique départementale des sapeurs-pompiers de l’Hérault, lequel a composé la sonnerie « La flamme », jouée tous les jours depuis octobre 2000 lors du ravivage de la flamme de l’Arc de triomphe. Peu de gens savaient qu’il avait contribué à cet événement national.
 
A l’issue de la cérémonie, malgré un incident dû au malaise sans gravité d’un porte-drapeau, immédiatement pris en charge par les pompiers locaux, le cortège a repris sa route vers l’hôtel de ville après avoir été marqué par les textes lus par Louane et Paul, des poèmes et des lettres de poilus à leurs familles. Ces mots résonnent encore, comme l’appel de tous les morts pour la France. Car pas moins de quatre-vingt-dix-neuf jeunes Bessanais sont morts lors du conflit 1914-1918.

TÉLÉTHON À TOUS CŒURS : RÉUNION D’INFO LE 14 NOVEMBRE

Une réunion est prévue le mardi 14 novembre, à 18h30, à la salle Raymond Devos
TÉLÉTHON À TOUS CŒURS : RÉUNION D’INFO LE 14 NOVEMBRE
Au-delà de ses actions propres, l’association « Bessan A Tous Cœurs » pilote les rendez-vous proposés dans la localité en faveur de l’Afm-Téléthon. L’équipe dirigeante de l’association vient de lancer le compte à rebours avec des événements se déclinant d’ici la fin de l’année avec en point d’orgue les 9 et 10 décembre prochains. D’ores et déjà, écoles, associations, commerçants et de nombreux partenaires sont invités à se mobiliser pour ce bel événement solidaire.
 
En effet, le Téléthon est bien plus qu’un simple événement caritatif, c’est un véritable moment de solidarité et d’espoir. Grâce à la générosité et la mobilisation du plus grand nombre, il est possible de faire une réelle différence dans la vie de ceux touchés par la maladie et qui ont le plus besoin. Le programme se peaufine actuellement avec déjà des rendez-vous sportifs, des spectacles, un grand loto… et toutes autres initiatives proposées.
 
Bessan A Tous Cœurs demeure disponible pour envisager toutes ces actions et invite chaque personne qui le souhaite, dont les responsables associatifs locaux, à prendre contact via l’adresse mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Les bénévoles sont là pour aider à concrétiser toutes les idées. Une réunion est également prévue le mardi 14 novembre, à 18h30, à la salle Raymond Devos du centre social municipal. La mobilisation 2023 sera officiellement lancée ce jour-là !

NOUVELLE SOIRÉE THÉÂTRE CE 18 NOVEMBRE À LA SALLE DES FÊTES

La prochaine représentation, se tiendra le samedi 18 novembre, à 20h30
NOUVELLE SOIRÉE THÉÂTRE CE 18 NOVEMBRE À LA SALLE DES FÊTES
Après la traditionnelle pause estivale, la salle des fêtes Aimé Péret était pleine pour la première soirée de rentrée du Théâtre Illustré de Bessan, association locale entièrement vouée au théâtre et à l’expression théâtrale depuis plus de dix ans, pilotée par Annie et Jean-Louis Jullien. La rentrée a été rythmée par une comédie délirante jouée par la troupe biterroise « Les Roberts de N’Hérault ».
 
Car le groupe bessanais propose quasiment tous les mois une représentation à la salle des fêtes, mise à disposition par la ville, afin de promouvoir le théâtre, en accueillant des groupes amis des environs généralement. Les soirées sont d’autant appréciées qu’elles permettent également, à l’issue de la pièce, d’échanger avec les représentants locaux de l’association et les comédiens.
 
Pour les responsables et acteurs du Théâtre Illustré, il ne s’agit pas seulement de se produire (en général à l’issue de chaque saison) mais de partager, échanger et s’ouvrir culturellement au travers de l’expression scénique. Toutes les personnes intéressées pour rejoindre le Théâtre Illustré peuvent contacter le 04 67 90 63 28 ou le 06 14 27 43 71.
 
La prochaine représentation, ouverte à tous avec entrée au chapeau, se tiendra le samedi 18 novembre, à 20h30, à la salle des fêtes Aimé Péret, place de la Promenade...............................

 
 

CE 18 NOVEMBRE, VERNISSAGE DE L’EXPO PHOTO SUR LE MOULIN

« Les photos de mon moulin », une exposition de Michel Corréard
La commission culturelle de la ville présente « Les photos de mon moulin », une exposition de Michel Corréard consacrée au moulin bladier. Ancien sapeur-pompier professionnel, l’artiste amateur se plaît à explorer le monde et à en capturer la substance. Son exposition de photographies sur New-York, il y a quelques mois, avait conquis le public.
 
Déterminé et perfectionniste, Michel Corréard propose cette fois-ci quinze vues photographiques artistiques du moulin bladier, cher aux Bessanais, et fige à jamais sa beauté, sa résilience et sa force sur les berges du fleuve Hérault. L’exposition sera visible dans la salle des portraits Paul Salvy de l’hôtel de ville, du 20 novembre au 8 décembre prochains.
 
Cette mise en valeur en images du moulin bladier est soutenue par l’office de tourisme intercommunal « Cap d’Agde Méditerranée » dont fait partie Bessan, dans le cadre de l’opération « Mon patrimoine ». Le vernissage de l’exposition en présence de l’artiste et des élus, aura lieu en présence le samedi 18 novembre, à 11h30, en mairie. Entrée libre et ouverte à tous.
 

UNE FOIRE DE NOËL DU 15 AU 17 DÉCEMBRE PROCHAINS A BESSAN

Du vendredi 15 au dimanche 17 décembre prochains, Bessan fêtera Noël
La municipalité a décidé de bousculer les habitudes à l’occasion des festivités de fin d’année. Terminé le classique marché de Noël sur la Promenade, place désormais à une grande foire d’hiver toujours en centre-ville avec des soirées et un marché de Noël dans la salle des fêtes. Emilie Féliu, adjointe au maire, est actuellement en train de peaufiner le programme de cet événement. Nous vous en dévoilons les premiers contours.
 UNE FOIRE DE NOËL DU 15 AU 17 DÉCEMBRE PROCHAINS
Du vendredi 15 au dimanche 17 décembre prochains, Bessan fêtera Noël avec une grande foire sur la place de la Promenade regroupant des manèges pour enfants et de nombreuses animations destinées aux familles. Lors des deux soirées, une animation musicale et dansante favorisera les rencontres avec Axess music, Tim Combès et les Âmes’elles. Autour de ces animations extérieures, le marché de Noël se tiendra dans l’écrin de la salle des fêtes.
 
Au-delà des décorations dans la ville, la présence du Père-Noël et toutes les animations qui vont rythmer ces journées, le final sera consacré au traditionnel lâcher de lanternes au stade municipal, moment magique pour les Bessanais chaque année. Pour tous renseignements et pour s’inscrire au marché de Noël (décorations, terroir, artisanat…), il suffit de contacter Emilie Féliu au 06 47 60 64 77. Le ton est d’ores et déjà donné pour bien réussir les fêtes de fin d’année à Bessan.