Gastronomie

Du 24 février au 3 mars, le Département s’exposera au Salon International de l’Agriculture à Paris aux côtés de la Chambre d’Agriculture

Du 24 février au 3 mars, le Département s’exposera au Salon International de l’Agriculture à Paris aux côtés de la Chambre d’Agriculture. Un événement incontournable - qui fêtera ses 60 ans cette année - pour soutenir et valoriser les filières agricoles héraultaises, et mettre en avant le soutien et les initiatives du Département en faveur d’une viticulture vertueuse et durable.

PARTEZ À LA DÉCOUVERTE DES RICHESSES DU TERRITOIRE HÉRAULTAIS

Fiers des producteurs et viticulteurs héraultais, ambassadeurs du territoire, le Département de l’Hérault propose sur son stand aux visiteurs de les rencontrer et de découvrir leurs produits locaux, témoins savoureux de la richesse de ce territoire aux paysages d’exception situé entre terre et mer (vins, miels, huile d’olive…). Des animations de dégustation sont également prévues.

Reprenant les codes d’un village du Sud aux couleurs chaudes et animées de l’Hérault, il propose également au public de s’exercer à la pétanque, de tester ses connaissances sur le territoire avec un jeu quizz et de gagner de nombreux cadeaux. De quoi goûter un peu de la douceur de vivre héraultaise et donner des idées d’activités culturelles et sportives respectueuses de l’environnement aux curieux en quête de leur destination pour les prochaines vacances !

RENDEZ-VOUS SUR LE STAND DU DÉPARTEMENT

Hall 7.1 – Pavillon produits et saveurs de France – stand F088                         

RENCONTREZ NOS PRODUCTEURS & DÉGUSTEZ LEURS PRODUITS LOCAUX

§  Du 24/02 au 26/02 : Dégustation et présentation des vins IGP de l'Hérault par la Fédération héraultaise des IGP 

§  Du 28/02 au 01/03 : Initiation à la dégustation de vins AOP Languedoc AOP Languedoc (terroir, saveurs, arômes) par l’Ecole des vins du Languedoc

§  Du 02/03 au 03/03 : Dégustations de vins thématiques (couleurs, monocépages…) par le Syndicat des producteurs de vins de Pays d’Oc

PLANNING DES ANIMATIONS SUR LE STAND

Dimanche 25 février

  • 10h-11h30 : Dégustation Pélardon (AOP)
  • 15h-18h : Table conchylicole animée par le Comité régional de conchyliculture de Méditerranée (Quizz, goodies…) et dégustations d’huîtres et de vins AOP Picpoul de Pinet

Mardi 27 février

  • 11h30 : Inauguration du stand en présence des élus du Conseil départemental et de la Chambre d’Agriculture de l’Hérault

Jeudi 29 février

  • 14h-15h : Présentation de la Châtaigne des Cévennes (AOC) et dégustation de crème de marron
  • 15h-16h : Présentation et dégustation de Roquefort (AOP)

Vendredi 1er mars

  • 10h30-11h30 : Dégustations comparées d'huiles d'olive et d'olives de différentes variétés par l’Huilerie Confiserie de Clermont l’Hérault
  • 17h-18h : Présentation de la spécificité de la pêche au thon rouge en Méditerranée, dégustation de thon par l’organisation de producteurs sétoise SATHOAN

Samedi 2 mars

  • 10h30-11h30 : Dégustations comparées d'huiles d'olive et d'olives de différentes variétés par l’Huilerie Confiserie de Clermont l’Hérault

 

Le Cochon dignement fêté à Poussan, ce 24 février 2024

Le Comité des fêtes, le Carré d’As, l’avait bien préparée depuis plusieurs mois  et a pu profiter d’une belle journée, bien qu’un peu fraîche, la première fête du cochon à Poussan, ce samedi 24 février 2024.

Pour le Comité des Fêtes local il était en effet logique qu’avec son célèbre animal totémique porcin, Poussan fête le cochon comme il se doit. C’est chose chose faite et à cette occasion le Jardin public avait pris des airs de grand marché…

Jusqu’à 17h, une exposition-vente de produits gourmands et artisanaux était proposée aux visiteurs et aux gastronomes qui sont venus régulièrement tout au long de la journée pour profiter des 23 étals et stands à leur disposition sur le site.
porcIMG_20240224_110850
Salaisons, charcuteries, cochonnailles et préparations salées étaient bien sur à l’honneur avec des spécialistes locaux mais aussi avec des producteurs ou des commerçants venus des départements voisins.
porcIMG_20240224_110910Mais si l’on pouvait se faire plaisir dans ce domaine, il vous était aussi proposé, des bières et des vins, du nougat de Provence, des bonbons, de l’huile d’olive de Villeveyrac, , des glaces, des sucreries et des cookies et même de la barbe à papa. Tout pour oublier un régime éventuel et pour se faire plaisir, déguster sur place ou manger chez soi et faire durer le plaisir.
porcIMG_20240224_111242
 Et si l’association des commerçants de Poussan s’était associée à la fête pour proposer son calendrier, pour les plus jeunes quelques spécimens de joyeux cochons participaient à la journée ne réalisant pas, que plus tard, ils finiraient dans une assiette. D’autant qu’un animateur de RTS a su entretenir une ambiance ludique et festive.
porcIMG_20240224_110836
Si le concours du cri du cochon a eu ainsi pas mal de succès, le repas du soir, avec ses 140 convives fut bien sympathique, en en musique et  animé par le groupe Madison.
Au menu ? Devinez ?
porcIMG_20240224_202946
Assiette de charcuterie, jambonneau à la broche, fromage, dessert… Que du bonheur pour les amateurs !

La Fête de la Soupe n°3 organisée par le Groupe Citoyen Faire Tiers-lieu à Poussan

La Fête de la Soupe n°3 organisée par le Groupe Citoyen Faire Tiers-lieu à Poussan.

La Fête de la Soupe organisée par le Groupe Citoyen Faire Tiers-lieu à Poussan vous donne rendez-vous le Dimanche 3 Mars à la Clé des Arts à Poussan pour déguster, partager, échanger, regarder, ouvrir vos papilles… Candidats soupistes à vos bulletins d’inscription !
Fin des candidatures le 25 février minuit : retrouvez le bulletin ici ou chez les commerçants de Poussan !

4140Capture d'écran 2024-02-17 210256

Petits ou grands, seul ou en groupe, Imaginez, cuisinez, participez, faites déguster, concourrez et gagnez ! Pas de perdant, que du plaisir ! La recette du bonheur, c’est en s’inscrivant.

L’Oursinade de Thau, une fête qui ne manque pas de piquant

Sète agglopôle méditerranée et la Ville de Sète organisent la 8ème Oursinade de Thau, les Vendredi 15 Mars (de 18h30 à 23h) et Samedi 16 Mars (de 11h à 22h) sur la Place Léon Blum (face à la Mairie) et dans les rues Gambetta et de Strasbourg.
 
Deux journées consacrées à la dégustation d’oursins, de fruits de mer, de vins régionaux et de produits du terroir dans le cadre d’une grande guinguette conviviale à ciel ouvert. Pour faciliter les achats de tickets, des points de caisse seront disposés aux entrées de la manifestation : 6 € donneront droit à 3 tickets de « dégustation » de vins et 2,50 € à un ticket (5,50€ et 2€ pour les détenteurs de la carte SAM’Pass), parmi les nombreux producteurs viticoles du bassin de Thau, tous labellisés « Vignobles et Découvertes» (le verre sera offert).
 
Les plateaux d’oursins, de coquillages et toutes les autres spécialités seront vendus directement sur les stands .

La conserverie Sétoise AZAIS-POLITO se distingue une nouvelle fois au niveau national parmi les grandes marques Française lors des « COUPS DE CŒUR INNOVATION 2023 »

La conserverie Sétoise AZAIS-POLITO se distingue une nouvelle fois au niveau national parmi les grandes marques Française lors des « COUPS DE CŒUR INNOVATION 2023 » organisé en janvier dernier par le magazine « PDM » référence nationale des « PRODUITS DE LA MER ».

Son tout nouveau produit le Cassoulet de la Mer :

  • Se distingue en se classant parmi les 5 finalistes du concours "Les Coups de Cœur Traiteur de la Mer 2023 ", décrochant ainsi la 3ème place avec une note de 14/20 attribué par un jury avertis.
  • A cette occasion, ce produit innovant et original décroche le "Coup de Cœur Innovation du Public 2023".

La Conserverie Artisanale AZAIS-POLITO annonce que son innovant « Cassoulet de la Mer » a remporté le titre de "Coup de Cœur Innovation du Public 2023". Ce prix décerné par le magazine national PRODUITS DE LA MER, « célèbre la créativité et l'originalité » de notre nouveau produit inspiré de la vieille cuisine Sétoise.

Effectivement, notre Cassoulet de la Mer s'inspire des traditions régionales, et fait un clin d’œil aux premiers pêcheurs Catalans installés à Sète qui mêlaient souvent les encornets de la mer ou la seiche l’étang aux haricots ou aux petits pois.

Notre cassoulet revisité propose une expérience gustative intéressante en mariant harmonieusement les saveurs de la mer à des ingrédients traditionnels, tels que notre haricot Tarbais régional.

Cette création surprendra certainement les puristes du célèbre cassoulet de Castelnaudary, mais elle s'inspire de l'association terre-mer que notre conserverie maîtrise depuis plus de 60 ans, illustrée par nos fameuses moules et encornets farcis à la Sétoise...

Depuis toujours, nous nous engageons à continuer à surprendre et à ravir les amateurs de conserves gastronomiques avec nos créations aussi, ce prix, décerné en ce début d’année par le public lui-même lors du « Coup de Cœur Innovation PRODUITS DE LA MER », témoigne de notre engagement à proposer des produits novateurs qui touchent le consommateur tant leurs ingrédients sont ancrés dans notre terroir et leur singularité.

« Nous sommes heureux de cette distinction et remercions tous ceux qui ont soutenu et apprécié notre Cassoulet de la Mer, en leur réaffirmant qu’AZAIS-POLITO reste dédié à l'innovation et à l'excellence en ne puisant que dans ses propres racines… » déclare Jean Claude POLITO le PDG de la conserverie.

Leur danger était sous-estimé : les arômes de fumée

Présents dans des soupes, lardons ou encore plats préparés, les arômes de fumée, récemment reconnus dangereux pour la santé, ne sont toujours pas interdits. Des études suggéraient pourtant un risque il y a… 15 ans déjà.

Allez, avouez : cet hiver, vous avez sûrement cédé à l’appel de la tartiflette ou de la flammekueche ? Peut-être même anticipez-vous déjà, à l’approche du printemps, vos prochains apéros avec chips, saucisses et sauce barbecue ? Las, il nous faut vous avertir : au-delà du déséquilibre nutritionnel évident, ces produits sont susceptibles de contenir des arômes de fumée. Or, ces substances fabriquées par liquéfaction de fumée de bois seraient capables d’induire des « dommages dans le matériel génétique », ce qui pourrait « augmenter le risque de développer des pathologies comme le cancer ou des maladies héréditaires ». C’est l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) qui, en novembre dernier, a révélé ce risque génotoxique. Heureusement, les consommateurs français devraient bientôt en être protégés. « La Commission européenne a l’intention de rejeter le renouvellement des autorisations de ces arômes », assure Stefan De Keersmaecker, un des porte-parole de l’institution, avant de préciser que cette décision pourrait entrer en vigueur dès le mois de mars. Ce qui signifierait, si l’on en croit l’un des fabricants interrogés, que l’Europe deviendrait le premier marché au monde à voir ces produits interdits.

Comment les éviter ?

Les arômes de fumée pourraient bientôt être interdits, mais il faudra probablement patienter encore des mois, voire des années, avant qu’ils ne disparaissent totalement des rayons. Un délai est en effet toujours accordé aux fabricants pour adapter leurs recettes et écouler leurs stocks. Une seule solution, en attendant : scruter la liste des ingrédients ou acheter des produits bios (ce label garantissant l’absence de ces substances). Enfin, de manière générale, mieux vaut limiter sa consommation de produits fumés, car la seule alternative aux arômes est la fumaison naturelle qui peut, elle aussi, contaminer les aliments avec des substances dangereuses.



(source : publication Ufc-Que Choisir le 08/02/2024)

Oeno'recette : Anguille en matelote au Grès de Montpellier

 Au Château de Flaugergues à Montpellier, le Chef du restaurant le Folia Damien Fourvel a imaginé une recette d'anguille de l'étang de l'Or cuisinée en matelote avec un vin rouge de l'appellation Grés de Montpellier.
Rondeur, finesse et épices de ce plat sont sublimées par la fraîcheur et l'élégance du vin.
 

Recette pour préparer des anguilles

L’anguille a souvent une mauvaise réputation à cause de son aspect physique qui la fait ressembler plus à un serpent qu'à un poisson. Il y a encore quelques dizaines d’années, ce poisson nageait tranquillement dans l’estuaire de la Gironde. Ce n’est hélas plus le cas, et ce poisson devient aujourd’hui une espèce menacée. Ainsi, si vous avez la chance d’en avoir entre les mains, autant en profiter et faire une recette locale :

  • 2 anguilles
  • 4 poireaux
  • 2 oignons
  • 200 g de lard fumé
  • 1 bouteille de côtes de Bourg
  • 250 ml de fumet de poisson
  • 50 g de beurre
  • Une branche de thym et une feuille de laurier
  • 2 carottes

Après avoir vidé et préparé soigneusement les anguilles, il vous faudra encore patienter entre deux et 3 heures pour pouvoir déguster ce plat typiquement Bordelais. Bien entendu, quoi de mieux qu’un bon Bordeaux pour accompagner ce mets d’exception de plus en plus rare. Nous vous conseillons donc forcément un vin d’exception. Un Château Giscours sera un vin à la hauteur de ce plat. Pour ceux qui ne connaissent pas encore ce vin, sachez qu’il se trouve dans la célèbre commune de Margaux. Vous trouverez ce vin délicieux sur le site de Cavissima.

Ce 3 février, honneur à la truffe à Villeveyrac

Ce samedi 3 février 2024 se déroulait la troisieme édition de la fête de la truffe à Villeveyrac sur la place du marché aux raisins.

Villeveyrac,  une commune avec un fort passé trufficole. En effet si certains passionnés du diamant noir partent encore à sa recherche  régulièrement autour de l'agglomération, il y a quelques décennies, ils étaient bien plus nombreux. Et chacun a sa technique, sur des lieux que l'on garde plus ou moins secrets : l'on peut rechercher les truffes grâce a des mouches à l'aide d'un bâton au pied de certains arbres comme les chênes et si 'on est patient l'on risque de voir par beau temps une mouche s'envoler... Il faudra gratter au-dessous...

L'on utilise souvent des chiens formés à la recherche des truffes mais dans certaines régions l'on préfère les cochons et les truies.

Un petit historique avec Christophe Morgo, le Maire de Villeveyrac

 D'ailleurs vous pouviez profitez de séances de démonstration de cavage (recherche de truffes) avec  des chiens durant la journée sur une aire limitée préparée à cet effet autour du Marché aux raisins, avec  en vedette le chien Giovanni. Sur l'aire voisine, c'est avec Ricky, le cochon spécialisé dans le cavage que cela se passait. Mais une fois le travail accompli Ricky préférait aller se balader pour manger de bonnes herbes..

truffeCapture d’écran 2023-02-04 183421

 

Dès 8h30, étaient contrôlées les truffes des producteurs de la région garantissant ainsi la qualité aux acheteurs qui pouvaient les acquérir dès l’ouverture du marché à 9h30 précises. Les amateurs étaient là de bonne heure et chacun y allait de ses observations.

 

 

Des présentations différentes, des prix que l'on essayait de discuter, sachant que celui du kilo est un peu en hausse  cette année encore, plutôt 1200€ et 1100€ le kilo, à la place de 900€-1000€ en 2022 et 1000€ environ en 2021. Mais pas de soucis si l'on était acheteur, avec 25€-30€ vous pouviez déjà préparer quelques mets pour éveiller vos papilles.

*truffeIMG_20230204_113501

En savoir plus sur la truffe : Wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Truffe_(champignon)

Dans la matinée, sur la scène, les passionnés de trufficulture pouvaient même profiter d'une conférence bien instructive sur le sujet..

Dans la salle Marcel Peysson, des spécialistes et des membres du Syndicat des producteurs de truffes de l'Hérault, ainsi que des membres de l'Omac de Villeveyrac, avec même Christophe Morgo, Maire de Villeveyrac, vous permettaient de déguster pour une dizaine  d'euros une omelette à la truffe noire (tuber melanosporum) accompagnée d'une salade.

Tout au long de la journée vous pouviez découvrir aussi de nombreux autres stands de producteurs de produits divers et variés en extérieur,  (plus de 25),  comme des vins des producteurs et des caves de Villeveyrac, de l’huile d’olive comme celle du Moulin de la Dentelle, des pâtés, des escargots, des confitures, des bières artisanales, des fromages, des légumes et des fruits, du miel, des pralines,  des sculptures sur bois des jus de fruits, de la charcuterie,  des huitres et des coquillages, de l'aligot, de la rouille et de la macaronade.... parmi d'autres...

 You tube :

Des animations étaient donc proposées tout au long de la journée comme des séances de démonstration de cavage et la déambulation des animaux totémiques de Villeveyrac Lou Veydrac et Lou Pti’Veydrac.

Plusieurs élus du Territoire de SAM, dont François Commeinhes,  ont rendu visite à cette manifestation qui connaîssait un beau succès. Au-delà de cette fête, c'est en effet après celle de l'Anguille à Marseillan, du Muge à Balaruc le Vieux, de l'Huître à Mèze et Bouzigues, des Marchés de producteurs, un marqueur pour le territoire ...  C'est une fête qui vient de s'inscrire dans l'agenda annuel des journées à ne pas manquer tant elle est synonyme de plaisir, de convivialité, d'échanges... Et aussi celle de la proximité... Un soutien pour l'économie du secteur vu les nombreux producteurs qui y participaient.

Vous aviez aussi  la possibilité de vous restaurer sur place avec un repas à la truffe qui vous était proposé à 25 € composé  d'une omelette à la truffe, de brie truffé et d'un dessert truffé (25 €).

Les omelettes à la truffe noire (tuber melanosporum) ont eu du succès...

A 15h30, le tirage de la tombola a octroyé une trentaine de lots, dont des truffes de 100 g, 50 g et 20 g. Avec une Tuber melanosporum négociée à près de 1200 € le kilo cette année, c'étaient de bien jolis lots !  Cela relançait l'après-midi qui autour de l'OMAC, du Syndicat des producteurs de truffes de l'Hérault et de son Président, se voulait sympathique et festif.

Une bien  belle fête sous un soleil radieux,  pour démocratiser ce diamant noir auprès des néophytes, et une journée qui a permis aux amateurs de se faire plaisir !

 

 

 

Pour la deuxième année, Sète accueillait son marché de la truffe autour des Halles.

Ce 21 janvier, jusqu'à 14h, l'évènement organisé par l’association truffes en Occitanie, et soutenu par la Ville, a réuni une dizaine de producteurs locaux avec à la vente une truffe de toute première qualité.

De bon matin les passionnés étaient déjà présents malgré le froid pour choisir des truffes qui se négociaient autour de 120€ pour 100g.

Et avec un animateur culinaire vous pouviez en apprendra davantage sur la truffe, ce trésor de nos terroirs, qui remporte un succès considérable sur les tables françaises et dont le goût marque les esprits...

Comment ls rechercher ou en trouver, et bien sur, comment agrémenter vos préparations avec des truffes.

Pour information :

La truffe est le nom vernaculaire français donné à la fructification (comestible ou non, cf. truffe du cerf) et à l'organe végétatif de plusieurs genres (Tuber, Elaphomyces...) de champignons hypogés ascomycètes ectomycorhiziens qui se présente sous une forme plus ou moins globuleuse. Un même mycélium peut produire plusieurs truffes dont l'époque de maturité est variable selon les espèces. Elles se développent en association avec certains arbres dits truffiers et sont ramassées (on dit « cavée ») à l'aide, en général, d'un chien truffier, d'un cochon ou de mouches, puis s'échangent localement au cours de foires et marchés aux truffes.

Certaines espèces n'ont que peu de saveur alors que d'autres sont particulièrement appréciées et recherchées par les gourmets depuis l'Antiquité. Qu'elles aient poussé spontanément ou qu'elles soient issues de la trufficulture, les truffes sont très demandées. En Europe six espèces de truffes dites gastronomiques, sont récoltées. Les plus recherchées sont la Truffe blanche (Tuber magnatum) et la Truffe noire ou truffe du Périgord (Tuber melanosporum). D'autres proviennent d'Amérique du Nord ou encore de Chine. Le prix très élevé des espèces les plus appréciées encourageant les pratiques commerciales trompeuses, il convient de se méfier des contrefaçons, y compris dans les produits préparés.

Il existe en fait plus d'une centaine d'espèces du genre Tuber, de la famille des Tuberaceae. Ces champignons et leurs fructifications sont tous appelés « truffe » Selon Wikipedia....

 

Galette des rois à l'anis

 Galette des rois à l'anis

 
  • Ingrédients
    • Oeufs  : 6  Sucre glace
    • Farine  : 250  g
    • Sucre en poudre  : 250  g
    • Crème liquide  : 20  cl
    • Beurre(+ 15 g pour le moule)  : 50  g
    • Levure chimique  : 1  sachet
    • Grains d'anis  : 2  cuil. à café
    • Eau de fleur d'oranger  : 1  cuil. à soupe
    • Sel  : 1  pincéeGalette Des Rois, Couronne, Galette
  • Recette

Faire fondre le beurre sur feu doux et laissez tiédir.
Dans un saladier, fouettez les œufs avec le sucre et le sel jusqu'à ce que le mélange devienne mousseux. Incorporez la farine et la levure, la crème et les grains d'anis. Mélangez le tout en fouettant. Quand la pâte est bien lisse, ajoutez le beurre fondu, l'eau de fleur d'oranger.Préchauffez le four à th. 5/6 (170°C). Beurrez un moule à tarte. Versez la pâte et enfournez environ 25 min.Laissez tiédir puis démoulez sur une grille. Saupoudrez de sucre glace.Laissez refroidir.

  • Bon appétit

Pour la deuxième année, Sète accueillera son marché de la truffe autour des Halles.

Le 21 janvier, de 9h à 14h, l'évènement organisé par l’association truffes en Occitanie, et soutenu par la Ville, réunira une dizaine de producteurs locaux avec à la vente une truffe de toute première qualité. Un animateur culinaire nous en apprendra davantage sur la truffe noire.

Rien de tel que la chaleur d’un plat savoureux en cette période de fêtes et lorsque les températures baissent !

Rien de tel que la chaleur d’un plat savoureux en cette période de fêtes et lorsque les températures baissent !
Découvrez ou redécouvrez les secrets des spécialités du bassin de Thau
Au menu : rouille de seiche, encornets farcis, bourride de baudroie, moules farcies à la sétoise, macaronade, soupe de poisson, gibelotte de daurade ou encore tielle...
Soupe De Poisson, Soupe De Fruits De Mer

La Conserverie Azaïs-Polito en lice de la grande finale des Septuors d'Occitanie 2023

 La conserverie Azaïs-Polito en lice de la grande finale des Septuors d’Occitanie 2023 dans la catégorie Artisanat & Savoir-faire !

Azaïs-Polito, la plus ancienne conserverie artisanale de Sète, continue de faire briller la gastronomie locale en se qualifiant pour la finale régionale des Septuors d’Occitanie ! La maison sétoise, déjà récompensée en mai dernier par le Trophée Septuors Hérault 2023 dans la catégorie Artisanat & Savoir-Faire, vient d’être sélectionnée en finale régionale pour le Trophée Septuors d’Occitanie dans la même catégorie. La conserverie se positionne finaliste parmi les lauréats des 13 départements d’Occitanie.

Cette reconnaissance réaffirme une nouvelle fois le savoir-faire artisanal de la conserverie, déjà marquée par le label Entreprise du Patrimoine Vivant au niveau national. « Cette énième qualification confirme notre engagement depuis 60 ans à porter le Savoir- Faire Artisanal et les traditions sétoises. Nous croisons les doigts pour la finale ! », a déclaré Jean-Claude POLITO, PDG de la Conserverie.

Le jury des Trophées Septuors est composé des rédactions du Groupe La Dépêche du Midi (représenté par les titres Midi Libre, L'Indépendant, Centre Presse, Dépêche du Midi, et Nouvelle République des Pyrénées), mais également de leurs partenaires, et de nombreux acteurs économiques régionaux. Le lauréat sera annoncé lors de la grande finale SEPTUORS OCCITANIE qui se tiendra le mardi 19 décembre 2023, au Palais des congrès du Cap d’Agde Méditerranée.

En savoir plus sur Azaïs-Polito, la Conserverie authentiquement sétoise :

AZAÏS-POLITO, Conserverie Familiale et Artisanale est aujourd’hui connue et reconnue pour la qualité de ses produits qui sont devenus incontournables dans un panier de produits de Terroir Héraultais.

Cette entreprise familiale est aujourd’hui la dernière conserverie de la Ville de Sète, premier port de pêche de Méditerranée où elle fût fondée en 1963 par deux vieilles familles de fabricants Sétois qui la dirigent encore aujourd’hui et dans lesquelles les secrets de fabrication se sont transmis de Père en Fils depuis quatre générations.

AZAÏS-POLITO vous garantit des produits de la Mer « authentiques » et vous invite à la découverte des spécialités « sétoises » comme la Soupe de Poisson de roche à la sétoise, la Rouille sétoise et les Célèbres Moules et Encornets farcis à la Sétoises, qu’elle fût la première à mettre en conserve et à commercialiser dans les années 60. La Conserverie vous proposera ensuite des spécialités « régionales » plus succulentes les unes que les autres, comme l’Aïoli, la Bouillabaisse, des Veloutés de Crustacés, des Seiches et du Thon à la provençale, des Soupes de Langoustes et de Homards, des Rillettes de poisson et de crustacés, des Tapenades, de la Brandade de Morue, ainsi que toute une farandole de sauces d’accompagnement pour poisson, coquillage et crustacés toujours élaborées avec des œufs frais, colorés et aromatisés naturellement…

Des ingrédients nobles alliés à un savoir-faire inégalé font des spécialités AZAIS- POLITO des conserves « simplement comme avant ! »