Emeutes en Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron déclare l'état d'urgence dans l'archipel, l'Elysée annonce un nouveau bilan de trois morts

Plusieurs centaines de personnes ont également été blessées après deux nuits d'émeutes dans l'archipel. Les principaux partis indépendantistes et non indépendantistes de Nouvelle-Calédonie ont lancé un appel commun "au calme et à la raison".

Ce qu'il faut savoir

IllustrationAi Généré, Des Malheurs

"Toutes les violences sont intolérables et feront l'objet d'une réponse implacable pour assurer le retour de l’ordre républicain." Emmanuel Macron a décidé de "déclarer l'état d'urgence en Nouvelle-Calédonie" à l'issue du conseil de défense tenu ce matin, a annoncé l'Elysée dans un communiqué mercredi 15 mai. L'Elysée annonce également un nouveau bilan de trois morts, après deux nuits d'émeutes dans l'archipel qui ont également fait plusieurs centaines de blessés. En conférence de presse, Louis Le Franc, le haut-commissaire de la République, a qualifié la situation d'"insurrectionnelle", selon ses propos relatés par Nouvelle-Calédonie La 1ère. Suivez notre direct.

Quelque 1 800 policiers et gendarmes déjà présents en Nouvelle-Calédonie. Le ministère de l'Intérieur annonce..................

Poursuivre : https://www.francetvinfo.fr/france/nouvelle-caledonie-iles-loyaute/direct-nouvelle-caledonie-les-deputes-adoptent-la-revision-constitutionnelle-emmanuel-macron-condamne-des-violences-indignes-et-appelle-au-calme_6545198.html