échos

METEO Sète prévisions sur les 3 prochains jours

Infographies sur https://meteofrance.com/previsions-meteo-france/sete/34200

2022-01-15

Pour ce matin. A 8 heures, la pression atmosphérique au niveau de la mer sur la commune, est de 1027 hectopascals. Beau temps ensoleillé. La température se situe aux alentours de 1 degrés vers 7 heures. Vent calme ou faible. Pour cet après-midi. Temps largement ensoleillé. Les températures sont proches de 8 degrés vers 13 heures. Vent faible. Pour ce soir. Le soleil brille généreusement. Les températures sont proches de 3 degrés vers 19 heures. Vent faible de direction variable.
 
Pour la nuit prochaine. Temps bien dégagé. Le thermomètre indique -1 degrés vers 1 heure. Vent faible. Pour dimanche matin. Beau temps sec et bien ensoleillé. Température : -2 degrés vers 7 heures. Vent faible de direction variable. Pour dimanche après-midi. Le soleil brille sans partage. Température : 9 degrés vers 13 heures. Vent de Nord-Ouest assez faible.
 
Pour lundi matin. Soleil et ciel bleu prédominent. Températures minimales : 1 degré. Vent de Nord-Ouest faible à modéré. Pour lundi après-midi. Soleil généreux. Températures maximales : 12 degrés. Petit vent de Nord-Nord-Ouest généralement faible.
 
Pour mardi matin. Beau temps ensoleillé. Températures minimales : -1 degré. Ces températures sont au-dessous des valeurs normalement observées. Vent faible de direction variable. Pour mardi après-midi. Temps largement ensoleillé. Températures maximales : 10 degrés. Vent faible.
 
 

La fin des nouvelles chaudières au fioul ou au charbon à partir du 1er juillet 2022

 

Pour réduire l'émission de gaz à effet de serre, l'installation d'équipements de chauffage ou de production d'eau chaude fonctionnant au fioul sera interdite à partir du 1er juillet 2022, sauf en cas d'impossibilité d'usage d'autres sources d'énergie. Les appareils déjà installés pourront continuer d'être utilisés, entretenus et réparés, mais des aides financières allant jusqu'à 4 000 € sont prévues pour encourager leur remplacement. Un décret paru au Journal officiel le 6 janvier 2022 fixe ces nouvelles dispositions.

 

À partir du 1er juillet 2022, les équipements neufs installés pour le chauffage ou la production d'eau chaude dans les bâtiments d'habitation ou à usage professionnel, neufs ou existants, devront respecter un plafond d'émissions de gaz à effet de serre de 300 gCO2eq/KWh PCI.

Ce qui exclut l'installation d'équipements neufs fonctionnant au fioul ou au charbon, dont la combustion dépasse de fait ce seuil d'émissions de CO2, ou de tout appareil utilisant une autre source d'énergie et dont les performances ne le respecteraient pas.

Pourront être installés dans les bâtiments tous les nouveaux équipements utilisant les réseaux de chaleur, l'électricité, la biomasse, l'énergie solaire ou géothermique, le gaz, ou encore un biocombustible liquide, y compris le biofioul, composé en partie d'huile de colza, à hauteur de 10 % ou 20 %, F10 ou F20, dès lors qu'ils respecteront le plafond d'émission de 300 gCO2eq/KWh PCI.

Toutefois, afin de tenir compte de situations spécifiques, une dérogation est possible lorsque  :

  • les travaux nécessaires seraient techniquement impossibles ou contreviendraient à des dispositions réglementaires ou législatives relatives au droit des sols ou au droit de propriété,
  • ou encore lorsqu'il n'y a pas de réseau de chaleur ou de gaz naturel existants, et qu'aucun équipement compatible avec ce seuil ne peut être installé sans renforcement du réseau local d'électricité.

Suivant la nature des travaux, il faut justifier cette impossibilité par une étude de faisabilité des approvisionnements en énergie, ou par une note réalisée par un professionnel de l'installation des dispositifs de chauffage, ou un professionnel qualifié dans la réalisation d'audits énergétiques.

Ces dispositions prendront effet dans la construction de bâtiments neufs dont le permis de construire sera déposé après le 1er juillet 2022, ou en cas de nécessité de remplacement des équipements de chauffage ou de production d'eau chaude dans les bâtiments existants, après le 1er juillet 2022. A noter cependant qu'elles ne s'appliquent pas aux équipements utilisés en secours d'une installation principale.

Pour soutenir les ménages et les entreprises du secteur tertiaire devant faire face à cette nécessité, et plus généralement pour encourager au remplacement de ces équipements, des aides sont prévues (« Coup de pouce chauffage »,« Coup de pouce chauffage des bâtiments tertiaires », « MaPrimeRénov' »), qui peuvent atteindre jusqu'à 4 000 € en fonction des situations.

Toutefois, les installations existantes qui dépasseraient ce seuil de 300 gCO2eq/KWh PCI pourront continuer d'être utilisées, entretenues, ou réparées lorsqu'elles peuvent l'être.

Covid-19 : "Pas du tout sûr qu'on aura besoin d'une quatrième dose", estime Elisabeth Bouvet, de la Haute Autorité de Santé

Covid, Statistiques, Monde, Terre, Virus

 

La présidente de la commission technique vaccination à la Haute autorité de santé est aussi revenue sur l'autorisation du vaccin Novavax, le cinquième sérum anti-Covid autorisé en France.

Selon FranceInfo :

Elisabeth Bouvet, présidente de la commission technique vaccination à la Haute autorité de santé, a indiqué ce samedi sur franceinfo qu’il n’était "pas du tout sûr qu'on aura besoin d'une quatrième dose" de vaccin contre le Covid-19. Plus de 52,2 millions de personnes ont un schéma vaccinal complet, soit 79,4% de la population française. Alors que la troisième dose sera nécessaire pour conserver son pass sanitaire après le 15 janvier, une quatrième dose est-elle nécessaire ? "Nous sommes en train d'étudier la question. Nous n'avons pas de données actuellement qui nous permettent de justifier cette mesure", indique-t-elle.

franceinfo : Pourquoi avoir autorisé un cinquième vaccin, le Novavax ?

Elisabeth Bouvet : C’est de pouvoir convaincre sur la vaccination des personnes qui ne se font pas vacciner parce qu'elles ne veulent pas recevoir un vaccin ARN messager, donc qu'il s'agit d'un vaccin de facture classique qui est fait avec une protéine, la protéine Spike, un adjuvant qui stimule l'immunité....

Aller plus loin : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/variant-omicron/covid-19-pas-du-tout-sur-qu-on-aura-besoin-d-une-quatrieme-dose-estime-elisabeth-bouvet-de-la-

A Tonga, les habitants fuient le tsunami après l'éruption du volcan; alerte aux USA et au Chili

Selon FranceInfo.fr :

Les habitants des îles Tonga fuyaient samedi vers les hauteurs face au tsunami provoqué par une nouvelle éruption massive - entendue jusqu'à des centaines de kilomètres - du volcan Hunga Tonga-Hunga Ha'apai, qui a aussi entraîné des alertes au tsunami aux Etats-Unis et au Chili.

"Un tsunami de 1,20 m a été observé à Nuku'alofa", la capitale du pays, a annoncé le Bureau australien de météorologie. Le précédent tsunami n'avait pas dépassé 30 cm. Et l'alerte venait d'être levée lorsque le volcan a à nouveau fait éruption.

"C'était une explosion massive", a expliqué au site d'informations Stuff une habitante, Mere Taufa, qui se trouvait à ce moment-là chez elle. 

"Le sol a tremblé, la maison entière était secouée. Ça venait par vagues. Mon jeune frère pensait que des bombes explosaient près de chez nous", a-t-elle raconté.

Quelques minutes plus tard, l'eau a envahi leur maison, et elle a vu le mur d'une maison voisine s'écrouler.

...................... En savoir plus : https://actu.orange.fr/monde/a-tonga-les-habitants-fuient-le-tsunami-apres-l-eruption-du-volcan-alerte-aux-usa-et-au-chili-CNT000001IDS7N/photos/capture-realisee-a-partir-d-images-du-satellite-japonais-himawari-8-et-transmises-par-l-institut-

Nathalie COURNEDE, Directrice Générale, tient à réagir suite à la diffusion du reportage de « Cash Investigation » dans lequel était citée la Polyclinique Sainte Thérèse de Sète

Docteur, Icône, Icône De MédecinLa chaine de télévision France 2, a présenté jeudi soir, dans le cadre de son émission « Cash Investigation », un reportage intitulé « Liberté, santé, inégalités ».
 
Dans ce cadre, et plus précisément lors d’une séquence axée sur le traitement des cancers dit « sans autorisation », l'établissement de la Polyclinique Sainte Thérèse a été cité pour exemple, parmi 812 autres concernés, qu’ils relèvent du secteur public ou du secteur privé.

Hors, le sujet relatif à l’organisation des prises en charge des cancers, et notamment celui concernant la chirurgie des cancers de l’appareil génital féminin, est complexe et technique

Nathalie COURNEDE, Directrice Générale de la Polyclinique Sainte Thérèse de Sète tient à préciser avant toute chose,  que l'établissement est officiellement autorisé par l’ARS à exercer l’activité de soins en chirurgie, depuis 1994 (par arrêté préfectoral, renouvelé par l’ARS), parallèlement à sa maternité.

Une réforme en 2009 instaure des autorisations spécifiques à l’activité de traitement du cancer. C’est dans ce cadre que les autorisations de chirurgie du cancer des pathologies mammaires et digestives lui ont été attribuées. Par ailleurs, le Professeur Pierre Ludovic GIACALONE, après avoir dirigé pendant 10ansle service de chirurgie gynécologique oncologique du CHU de Montpellier, a rejoint en 2014 l’équipe de la Polyclinique Sainte Thérèse. Ainsi, une Réunion Pluridisciplinaire de Concertation est organisée chaque semaine,sur le site, avec les collègues oncologues du Centre de Cancérologie du Grand Montpellier, avec lesquels la polyclinique travaille en étroite collaboration.

 

Nathalie COURNEDE poursuit : "Nous avons également des liens étroits avec le Centre Hospitalier Universitaire de Montpellier (CHU) et l’Institut du Cancer de Montpellier. Enfin, nous sommes autorisés officiellement par l’ARS, bien entendu, pour toutes les interventions chirurgicales gynécologiques, et sommes forts d’une expérience de bientôt 30 ans en la matière."

"Pour les années citées dans le reportage, soit 2016, 2017, 2018, nous avons réalisé respectivement 381, 482, et 489 interventions en chirurgie de l’appareil génital féminin. Lorsque nous procédons à celles-ci, tout prélèvement d’organe est envoyé, selon les bonnes pratiques, pour analyses histologiques."

C’est dans ce cadre que, malheureusement, il s’avère parfois que le tissu prélevé se révèle, ou se confirme, cancéreux. Cela a été le cas en 2016, 2017 et 2018 ; pour la plupart, cela n’a été qu’une prise en charge diagnostique.

Toutes les patientes concernées ont été confiées de ce fait pour suivi au Centre de Cancérologie du Grand Montpellier, au CHU de Montpellier ou encore à l’Institut du Cancer de Montpellier, nos principaux interlocuteurs et collaborateurs, comme expliqué ci-avant."

Et la Directrice Générale rajoute:

"Nous n’avons jamais fait l’objet d’aucune plainte à ce sujet, ni de la part de notre patientèle, ni de la part de nos collègues oncologues. Enfin, une demande d’agrément officiel, pour parer ce genre de malentendu, tel que l’exploite de façon ambiguë l’émission « Cash Investigation », est en cours auprès de l’ARS depuis 2017. En ce sens, le régime des autorisations connait à l’heure actuelle une réflexion au niveau du Ministère, dont la mise en œuvre a été décalée compte tenu de la crise sanitaire. Aussi, nous sommes en attente de la décision d’intégrer une implantation supplémentaire dans l’offre de soins du territoire."

 

"Le Projet d’Organisation des Soins Régional doit être révisé en 2022. Il devrait tenir compte du renouvellement de notre équipe médicale qui s’est largement étoffée depuis 2007. "

 

La polyclinique pense que le reportage est Ambiguë. pourquoi ?

Parce qu'elle estime que la probité, l’intégrité, le professionnalisme et l’expérience de son équipe sont mis en cause de façon injuste, approximative, et détournée, à une époque où le sujet de la santé publique mérite plus que jamais objectivité et sérieux. Parce qu'elle a répondu par mail, le 26 11 2020, au journaliste qui l'avait interpellé sur ce sujet. Et la réponse argumentée  n’est pas citée dans le reportage.

 La Directrice Général poursuit encore : 

"Depuis cette date, nous étions sans nouvelle. En revanche, c’est par effet de surprise que, 6 mois plus tard, cette même équipe journalistique a interpellé oralement, le samedi 29 mai 2021, le maire de Sète, ancien Président Directeur Général et médecin gynécologue obstétricien de la clinique, en pleine inauguration du Tiers Lieu « La Palanquée ». Ce dernier leur a conseillé de contacter notre direction et n’a bien évidemment pas souhaité, vu le lieu peu propice, et la manière peu orthodoxe du « contact » pris, donner tout autre commentaire. Dès lors, on peut s’interroger, là aussi, sur l’effet escompté par l’équipe de Cash Investigation, de miser plus sur le côté « sensationnel » de son « information », que sur celui d’un échange apaisé et constructif."

"A une époque où le manque de lits en milieu hospitalier est décrié sur toutes les antennes, où le « désert médical » - lui-même cité dans l’émission en question- est mis en cause, où les délais de prises en charge des patients, la proximité relationnelle si importante dans les pathologies graves sont également soulignées, n’est-il pas en effet contradictoire que de reprocher à des établissements de santé de prendre leurs responsabilités envers leurs patients et de les accompagner ? De travailler en toute transversalité et compétence avec des équipes externes pour un premier diagnostic permettant de révéler, ou non, la maladie au plus tôt, afin de donner toutes les chances de guérison ?"

Et elle conclut :

"L’équipe de la Polyclinique Sainte Thérèse souhaite assurer à sa patientèle toute l’énergie, le dynamisme, le professionnalisme, l’humanisme et le sens du devoir qui la guide jour après jour à assumer avec conviction et sérieux ses fonctions. Et déplore que de telles pratiques journalistiques viennent tenter de fragiliser la confiance qui les unit, et de déstabiliser des patients à une période potentiellement déjà difficile de leur vie."

Information coronavirus : suivi hebdomadaire des Hôpitaux du Bassin de Thau

Vendredi 14 janvier, 50 patients Covid sont hospitalisés dont 21 en médecine, 6 en réanimation et 23 en SSR et EHPAD
 Depuis le début de la 5ieme vague, 194 patients ont été pris en charge correspondant à 233 séjours dont :
- 32 en réanimation (+6 en 7 jours)
- 143 en médecine (+20 en 7 jours)
- 58 en SSR (+14 en 7 jours)
Parmi ces 194 patients, 116 sont rentrés à domicile, 10 ont été transférés, 18 sont décédés (9,3%) et 50 sont hospitalisés actuellement.
aaaabeoCapture
 Focus Vaccination
 En réanimation, sur 6 patients hospitalisés ce jour, aucun n’est vacciné …
 À retenir cette semaine :
 Un nombre d’hospitalisation qui continue de progresser avec 35 nouveaux patients en une semaine
 6 nouvelles entrées en Réanimation
 5 décès
 Une grande tension sur les lits d’hospitalisation
 Pour les HBT : « La vaccination reste la seule arme efficace pour réduire les hospitalisations en médecine et en réanimation ».
Au vu de la circulation virale importante et du grand nombre de personnes positives ou cas contacts dans la population, les visites restent interdites sauf situation particulière à voir avec le service d’hospitalisation (pédiatrie, maternité, réanimation, fin de vie …)
 

METEO Sète prévisions sur les 3 prochains jours

 Infographies sur https://meteofrance.com/previsions-meteo-france/sete/34200

2022-01-16

Pour ce matin. A 2 heures, la pression atmosphérique au niveau de la mer sur la commune, est de 1027 hectopascals. Soleil généreux. Les températures avoisinent -2 degrés vers 7 heures. Vent faible. Pour cet après-midi. Beau temps ensoleillé. Le thermomètre indique 9 degrés vers 13 heures. Vent faible de direction variable. Pour ce soir. Temps largement ensoleillé. Le thermomètre indique 5 degrés vers 19 heures. Vent faible. Pour la nuit prochaine. Nuit étoilée. La température se situe aux alentours de 2 degrés vers 1 heure. Vent faible de Nord-Ouest.
Pour lundi matin. Le soleil brille généreusement. Température : 3 degrés vers 7 heures. Petit vent de Nord-Ouest généralement faible. Pour lundi après-midi. Beau temps sec et bien ensoleillé. Température : 9 degrés vers 13 heures. Vent faible de direction variable.
 
 
Pour mardi matin. Le soleil brille sans partage. Températures minimales : -1 degré. Ces températures sont en-dessous des valeurs de saison. Vent faible. Pour mardi après-midi. Alternance d'éclaircies et de passages nuageux. Températures maximales : 10 degrés. Vent faible de direction variable.
Pour mercredi matin. Soleil et ciel bleu prédominent. Températures minimales : 2 degrés. Vent faible. Pour mercredi après-midi. Soleil généreux. Températures maximales : 11 degrés. Vent faible de direction variable.
 
 

Bernard LAVILLIERS à la 32ème édition du Festival de Thau !

 

 
INFOS PRATIQUES
 
['Jazzamèze']
 
 
Pour sa 32ème édition du 11 au 26 juillet 2022,
au bord de l’Étang de Thau,
Bernard Lavilliers "Sous un soleil énorme"
 
 
Dimanche 24 juillet 2022 - Port de Mèze
 
 
Avec un nouvel album « Sous une soleil énorme », Bernard Lavilliers signe son grand retour et nous fera l’immense plaisir de sa présence le 24 juillet prochain à Mèze.
 
Après deux années difficiles, nous imaginons un été ensoleillé et musical au bord de l’Étang de Thau. C’est en tout cas ce que nous annonce cette première programmation du Festival de Thau 2022.
Pour ce 22ème album, c’est à Buenos Aires qu’il a pris le pouls de la capitale argentine et d’un monde placé sous une brûlante actualité… Faisant rugir l’âme noire du tango, il nous conte ses états d’urgence, ses colères, ses rires et ses amours, toujours accompagné sur scène par les complices au long cours, pour ce projet le boss a fait monter sur le ring quelques nouveaux bandits joyeux dont le duo Terrenoire, Hervé & Eric Cantona…
 
« J’entends le coeur du monde battre de plus en plus fort/Celui des multitudes et de la solitude… ».
Quand s’élève la voix grave, enveloppante et méditative de Bernard Lavilliers sur un rythme chaloupé de bossa-nova, une évidence s’impose. À 75 ans, le Stéphanois n’a rien perdu de son style, de ses fulgurances poétiques, de son pouvoir d’ouvrir l’horizon par sa musique. Sous un soleil énorme en est la preuve éclatante.
Chanteur baroudeur, rebelle bienfaiteur, libertaire, pamphlétaire, il est l’un des initiateurs du métissage de la chanson française. Sa musique est un cri qui vient de l’intérieur, un cri de guerrier, un cri de révolte, un cri de douleur.
 
Des rythmes chaloupés qui enivrent et dégivrent la froideur de ce monde, telle est la promesse que nous faisons en ce début d’année.
 
nouveau single de Bernard Lavilliers
 
 
 
 
 
RÉSERVEZ VOS PLACES EN PRÉVENTE
 
 
Tarifs en prévente : plein 35,99€ / réduit* 32,99€ / jeunes 12-18 ans 13,99€ 
Sur place : plein 38€ / réduit* 35€ / jeunes 12-18 ans 13,99€
Gratuit pour les moins de 12 ans
* Conditions tarif réduit : ICI
 
 
BILLETTERIE
 
 
Nos événements sont organisés dans le respect des consignes sanitaires en vigueur à date. Il est indispensable, pour éviter toute difficulté, de consulter notre page infos pratiques avant votre venue afin de connaître les conditions d’accueil du public.
 
 

Taxe d'aménagement : quels tarifs en 2022 ?

 

Piscine, Loger, Luxe, Nager, Ce, Bleu

Vous souhaitez faire construire un abri de jardin, une extension ou une piscine et vous avez entendu parler d'une taxe d'aménagement à payer ? Comment se calcule-t-elle ? Savez-vous que les tarifs au m2 de surface de construction sont actualisés au 1er janvier de chaque année ? Un arrêté a été publié en ce sens au Journal officiel du 30 décembre 2021.

Les montants fixés pour l'année 2022 sont de :

  • 820 € le m² hors Île-de-France (contre 767 € en 2021) ;
  • 929 € le m² en Île-de-France (contre 870 € en 2021).

  À savoir : Pour certains types d'aménagement ou d'installation (piscine ou panneaux photovoltaïques fixés au sol par exemple), il existe des montants spécifiques :

  • 200 € par m² de piscine ;
  • 10 € par m² de surface de panneau.

Quelles sont les opérations concernées ?

La taxe d'aménagement est applicable notamment à toutes les opérations d'aménagement, de construction (par exemple les abris de jardin d'une surface supérieure à 5 m²), de reconstruction et d'agrandissement de bâtiments ou d'installations, nécessitant une autorisation d'urbanisme (permis de construire ou d'aménager, déclaration préalable).

Le montant de la taxe est calculé selon la formule suivante :

  • (surface taxable x valeur forfaitaire x taux communal ou intercommunal) + (surface taxable x valeur forfaitaire x taux départemental).

Le taux fixé par la collectivité territoriale est composé de deux parts (communale ou intercommunale et départementale), chaque part étant instaurée par délibération du conseil municipal et du conseil départemental.

Textes de loi et références

Le Parlement adopte définitivement le pass vaccinal

Selon Orange.fr :

Le projet de loi a été adopté à 215 voix pour et 58 voix contre.


C'est l'épilogue de deux semaines mouvementées: le Parlement a adopté dimanche, par un ultime vote de l'Assemblée, le projet de loi controversé instaurant le pass vaccinal, que le gouvernement souhaitait voir entrer en vigueur au plus vite face au "raz-de-marée" du Covid-19.Le texte a été adopté par 215 voix contre 58, et 7 abstentions. Les parlementaires socialistes ont prévu de saisir le Conseil constitutionnel pour garantir le respect des "libertés fondamentales", ce qui va repousser de quelques jours la promulgation du projet de loi............

Aller plus loin : https://actu.orange.fr/france/le-parlement-adopte-definitivement-le-pass-vaccinal-magic-CNT000001IGbsT.html

Sète: prévisions sur les 3 prochains jours

Infographies sur https://meteofrance.com/previsions-meteo-france/sete/34200

 

2022-01-17

Pour ce matin. A 2 heures, la pression atmosphérique au niveau de la mer sur la commune, est de 1031 hectopascals. Beau temps ensoleillé. La température se situe aux alentours de 3 degrés vers 7 heures. Vent d'Ouest faible à modéré. Pour cet après-midi. Temps largement ensoleillé. Les températures avoisinent 9 degrés vers 13 heures. Petit vent d'Ouest généralement faible. Pour ce soir. Le soleil brille généreusement. Le thermomètre indique 5 degrés vers 19 heures. Vent faible. Pour la nuit prochaine. Ciel clair. La température se situe aux alentours de 1 degrés vers 1 heure. Vent faible de direction variable.
 
Pour mardi matin. Beau temps sec et bien ensoleillé. Température : 0 degrés vers 7 heures. Vent faible. Pour mardi après-midi. Ciel clair, puis dégradation nuageuse à la tombée du jour. Température : 8 degrés vers 13 heures. Vent faible de direction variable. Pour mercredi matin. Nuages masquant souvent le soleil. Températures minimales : 1 degré. Vent de Nord-Nord-Ouest assez faible.
 
Pour mercredi après-midi. Belles périodes d'éclaircies. Températures maximales : 11 degrés. Vent faible à modéré de Nord-Ouest. Pour jeudi matin. Le soleil brille sans partage. Températures minimales : 1 degré. Vent faible à modéré de Nord-Ouest.
 
Pour jeudi après-midi. Soleil et ciel bleu prédominent. Températures maximales : 10 degrés. Vent faible de Nord-Ouest.
 
 

Forum Sport & Santé, il est reporté

En 2024, la France accueillera les Jeux Olympiques et Paralympiques. Un événement qui va marquer le pays autant que la région Occitanie. Quarante-trois sites régionaux sont à ce jour labellisés « centre de préparation aux Jeux », ils pourront accueillir 58 disciplines olympiques et paralympiques, sur 12 des 13 départements d’Occitanie.
Les communes de l’Hérault seront en première ligne, à l’image de Sète, animée par une tradition sportive historique.aaaabortsCapture

En raison des conditions sanitaires actuelles, nous avons le regret de vous informer que le « Forum Sport & Santé »  initialement programmé le mercredi 2 février prochain, est reporté au printemps 2022.

 

Il s’agit d’un simple report et non d’une annulation. Les réservations déjà enregistrées restent valables.  Nous vous tiendrons informés dès que possible de la nouvelle date d’organisation.

 

La nouvelle association de défense du Bassin de Thau contre le tracé LGV appelle à la mobilisation autour de 2 réunions publiques

La nouvelle association de défense du Bassin de Thau contre le tracé LGV appelle à la mobilisation autour de 2 réunions publiques.

aaaabcazCapture