Sète

Les ludothèques mobiles dans les quartiers, un succès !

Les ludothèques, qui forment un des maillons de l’activité ludique proposée aux jeunes Sétois, se déplacent dans les quartiers cet été. Jusqu’au 6 août, elles s’installent de 10 h à 13 h dans plusieurs endroits stratégiques de la ville : le lundi à la Plagette, le mardi rue de Tunis, le mercredi à la Corniche, le jeudi au pont Levis, et le vendredi à la place de la République. Vendredi 16 juillet, Jocelyne Gizardin s’est rendue sur place pour constater l’engouement généré par ce dispositif, qui propose aux jeunes enfants de pratiquer en groupe ou avec leurs parents divers jeux ludiques. “Nous avons constaté que le public avait accueilli les ludothèques mobiles avec beaucoup de satisfaction, notamment au pont Levis et à la rue de Tunis. C’était quelque chose d’attendu, surtout après le confinement, les gens du quartier peuvent se retrouver pour un moment de convivialité”, se félicite-t-elle.

 

Photo ville de Sète

Exposition Nouages VI à Sète

Serge et Martine Béziac présentent à l’atelier 25 l’exposition « Nouages VI »

 

Vernissage de l’exposition Nouages VI Le vendredi 23 juillet 2021 à 18h

Visite de l’exposition tous les jours du vendredi 23 juillet au dimanche 1er août de 17h à 21h

Entrée libre

Atelier 25 25, rue Villaret-Joyeuse Quartier haut - Sète (proche du bar le Social et de la place de l’Hospitalet)

Alors que les rencontres des « Voix vives de la méditerranée » font résonner les ruelles du Quartier haut des accents colorés de la poésie méditerranéenne, Martine Beziac transforme son atelier en espace galerie et propose un dialogue entre sa peinture et les céramiques de Michèle Suquet.

Une expression duelle nourrie par l’imaginaire singulier qu’inspire un espace de confrontation entre lumière et matière, une ligne de partage minérale et fluide, un hommage âpre et aérien à la Méditerranée, lieu de rencontres et d’histoires, finistère ouvert sur l’infiniment bleu. Cette année encore, Nouage est arrimé aux bords vifs de la belle bleue. Leur dialogue poursuit ainsi une déclinaison sensible, impressions croisées, laissées en chacune par le côtoiement de la mer.

 

 filfilNouages-6-04-sm(1)Michèle Suquet (Sculpture Céramique) :

"Installée à Marguerittes dans le Gard, je pratique l’art céramique depuis 1990."

"Depuis mes premiers travaux, d’abord figuratifs, ma démarche reste orientée par le jeux de contrastes que l’argile ouvre par son processus de transformation par le feu. Je travaille par séries distinctes, cela me permet d’explorer de multiples tensions et variations entre volumes et textures. Passant du rugueux au lisse, des angles au courbes… Quête d’un étonnement poétique qui ne se révèle qu’au secret du four.

« Nouages » c’ est un rendez vous important pour moi, un noeud à plusieurs brins : celui de l’Art - avec la peinture la céramique, la poésie - celui de la mer comme inlassable inspiration et surtout celui de l’amitié sans lequel il ne serait pas. Après une longue interruption et l’épreuve de la pandémie c’est une vraie joie de se retrouver à l’Atelier 25 pour ce « NOUAGES VI ».

J’y présente « Brise-lames » une série de blocs en grès altérés de lave, d’oxydes et d’engobes. A Sète le brise lames semble être bien plus qu’une digue, c’est un lieu, une présence !

M’en approcher une fois m’a donné un fort désir de traduire en céramique quelque chose éprouvé là . Quelque chose venu des cubes énormes accumulés, de leur sévérité bétonnée, des Incisions vives de leurs arêtes dans les bleus de la mer.

Beauté immense, solide, vigilante ! Donnant en creux le sentiment d’une fragilité confiée aux interstices de ces blocs solidaires. Je suis heureuse de pouvoir présenter cet année, en dialogue avec les peintures de Martine Béziac, un travail en écho à cet ouvrage."

Martine Béziac Peintre Travaille dans son atelier du Quartier Haut à Sète.

Elle nous précise : "Le bleu est mon univers. Ni figuratives, ni abstraites, mes toiles suggèrent la mer, le ciel. La peinture est préparée à partir de pigments purs enrichis de charges minérales. Les collages et les empreintes viennent se surperposer sur la toile. L’oeuvre proposée rend compte de ce qui reste de visuel dans ma mémoire. Dans mon atelier, face au port, je suis envahie par la lumière de sète. Cette année je suis heureuse de présenter mes toiles pour un nouveau “ Nouage ” avec les céramiques de Michèle Suquet."

Piétonnisation estivale des quais Licciardi, Suquet et Lemaresquier : les informations à connaître

Quai Lemaresquier

Piétonnisation estivale sur les quais Licciardi, Suquet et Lemaresquier.
 
Quai Licciardi du 1er juin au 30 octobre :
Dès le mardi 1er juin, le quai Maximin Licciardi est fermé à la circulation et au stationnement le soir en semaine et 24 h/24 le week-end. Précisément : du lundi au jeudi ainsi que les jours fériés de 19 h 30 à 6 h le lendemain, et du vendredi de 19 h 30 au lundi 6 h.
 
Quais Suquet et Lemaresquier du 1er juin au 30 septembre :
Quai Suquet : circulation et stationnement interdits le soir en semaine et 24 h /24 le week-end. Précisément : du lundi au jeudi de 19 h à 4 h le lendemain, et du vendredi 19 h au lundi 4 h.
Quai Lemaresquier : circulation et stationnement interdits tous les soirs de 19 h à 4 h le lendemain. La circulation reste donc possible en journée la semaine et le week-end. A cet effet, le sens de la rue Lazare-Carnot est inversé entre la rue Maurice Clavel et le quai Lemaresquier.
 
Ce dispositif permet de sécuriser ces axes très fréquentés l’été. Sur ces artères, les piétons sont donc prioritaires et les vélos peuvent continuer à circuler à allure modérée.
 
A noter que l’accès est maintenu pour les riverains et les livraisons via le système de reconnaissance de plaques intégré aux bornes automatiques. De 5 h à 11 h pour le quai Licciardi et de 4 h à 11 h pour les quais Suquet et Lemaresquier, 24 h/ 24 sur ces trois quais pour les riverains possédant un garage.
 

 

Calendrier des tournois de Joutes à Sète

 

Du mercredi 23 juin au dimanche 29 août 2021

 

joutes-2-7109334

 

Calendrier des tournois de Joutes

 

Plus qu'un sport, au delà du folklore et de la tradition, les joutes reflètent l'âme des Sètois.

Calendrier des tournois 2021 à Sète :


-       Ecole de Joutes de la Marine : les 17 juillet et 18 juillet à 14h30 2021 Cadre Royal
-       Lance Amicale Sétoise : les 24 et 25 juillet à 14h30 2021 Cadre Royal
-       Lance Sportive Sétoise les : 28 et 29 août à 14h30 2021 Cadre Royal
 

Déroulement des tournois

Traditionnellement, les tournois sont précédés d’un défilé des jouteurs, tous vêtus de blanc et coiffés d'un canotier, accompagnés par la musique traditionnelle, où le hautbois et le tambour occupent la place centrale.
Une première passe d’honneur ouvre le tournoi. Les jouteurs présentent leurs lances et se serrent la main lorsque les barques se croisent. Puis les deux hommes, juchés sur la tintaine des barques, la poitrine protégée par le pavois, tentent de se faire tomber à l’eau lorsque les bateaux se croisent, avec une lance de bois à bout ferré.
Des fanfares basées dans les tribunes "chauffent" l'ambiance et saluent les jouteurs victorieux et les passes spectaculaires à grands coups de cuivres et de grosses caisses 
 

Magyd Cherfi en concert acoustique et intimiste

Médiathèque Mitterrand Sète, Centre-ville
Magyd Cherfi en concert acoustique et intimiste, accompagné de ses musiciens : Etienne Choquet et Samir Laroche.
 
Peut être une image de 1 personne et texte qui dit ’Sète aGGLOPÃLE médiathèques DANS LE CADRE DE L'OPÉRATION PARTIR EN LIVRE DU CNL. "Trio Intime" Concert de Magyd Cherfi et ses musiciens. MARDI 27 JUILLET. 21H Patio médiathèque Mitterrand "Longuc halcine" Magyd Cherfi, chanteur et parolier du groupe toulousain Zebda s'est imposé comme écrivain conteur avec ses textes incisifs et drôles. Accompagné de Samir Laroche au piano, l'homme engagé, aux multiples combats qu'il porte avec sa plume et sa voix, nous parle d'amour, de citoyenneté, de politique aussi. MERCREDI 28 JUILLET. 18H À la médiathèque Malraux TOUT PUBLIC, ENTRÉE LIBRE.’
 
 
 
 
 
 
 
Le mardi 27 juillet, à 21h à la médiathèque Mitterrand
et le mercredi 28 juillet, à 18h à la médiathèque Malraux. Entrée libre

Les inscriptions pour la location de vélo électrique sont ouvertes

Sète agglopôle Méditerranée, par l’intermédiaire de Keolis, met en place de la location longue durée de vélos électriques pour toute personne de plus de 16 ans. Ce service permet à 100 habitants de louer un vélo sur 3, 6 ou 9 mois. Les tarifs sont les suivants : 90 euros pour 3 mois, 170 euros pour 6 mois et 240 euros pour 9 mois. Comment en profiter ? En vous rendant sur le site Internet de Levelosam en cliquant ici. Une fois sur le site, il suffit de suivre les étapes : inscription, composition du dossier, import des pièces justificatifs, paiement et caution. Une fois le dossier validé, le futur acquéreur reçoit un mail l’informant du rendez-vous fixé pour récupérer son vélo.

vélo électrique location sète

Une entreprise sétoise fournit les vélos

“Comme un vélo électrique coûte cher, le but est de permettre aux gens de tester ce mode de déplacement avant de passer à l’achat” explique Jean Marchand, chargé des questions de mobilité douce pour l’agglomération. L’intérêt, c’est que les gens réalisent que ce type de vélo peut convenir pour tous les déplacements à courte distance”. Sachant que pour tout achat, l’Agglopôle propose une subvention (cliquez ici pour faire votre demande). Les vélos sont fournis par l’entreprise sétoise Flying-Cat qui assemble jusqu’à 40 % de ses vélos à Sète et qui entend, d’ici deux ans, réaliser tout le montage sur l’île singulière. “Le vélo que l’on fournit s’inspire d’un de nos modèles de série. Il est très robuste et très fiable dans le temps. On l’a adapté au niveau de la batterie, du panier et de la béquille” détaille Wilfried Dunand, gérant de Flying-Cat. Ils sont jaunes comme les bus du réseau Sète agglopôle mobilité.

Il est encore temps de s'inscrire aux journées portes ouvertes du CFA de Sète !

Il est encore temps de s'inscrire aux journées portes ouvertes du CFA de Sète ! Deux nouvelles dates s'ajoutent au 2 juin : les mercredis 19 et 26 mai.
 De 9 h à 12 h
 Réservation au 04 99 57 60 35
 
Peut être une image de texte

Passerelle de la Corniche dans le quartier des Quilles, opérationnelle

                                                                           Pose de la passerelle de la Corniche dans le quartier des Quilles.

Cet équipement vient compléter la piste cyclable qui relie le Théâtre de la mer aux plages du Lido. On peut emprunter cette passerelle à partir de ce 29 mai!

Vous êtes plutôt paddle, catamaran ou windsurf ?

 
Le centre nautique de Sète vous propose un large choix d'activités tout l'été sur ses trois bases :
 Base du Lido (entre la ZAM et la plage La Ola)
 Base Miaille et Muñoz (41 rue des Fauvettes au Barrou)
 Base Françoise Pascal (juste à côté du pont de l'avenir aux Quilles)
 
 
Peut être une image de nature, plage et océan
Photo Ville de Sète
 

Le « Y’ a qu’à, faut qu’on », plutôt le « HAKA » des Gardiens de Thau

Communiqué de Catherine Chauzit, Présidente des Gardiens de Thau, ses ports, sa lagune.

 

"Les jets de mégots et de déchets, parlons-en ! Un incivisme quotidien, dont nous sommes chacun témoin. Un mégot jeté par terre si difficile à ramasser dans les rues surtout entre les pavés comme sur les plages, génère une pollution à la fois visuelle et environnementale. En parvenant jusqu’à la mer via les avaloirs ou les égouts, il est devenu le premier responsable de la pollution des océans, dépassant tout le reste, c’est pour dire... Petit déchet, grande pollution. Sans compter le coût de ces incivilités sur le domaine public."

 yakaDSCF2232

"Mais pourquoi diable les fumeurs jettent-ils leurs mégots par terre ? Impatients de s’en débarrasser, ils paraissent toujours ahuris quand on leur fait la remarque : « je l’ai jeté sans y penser » ou « il n’y a pas de cendriers à proximité ». Un geste banal pour le fumeur-pollueur qui pense même que le mégot est biodégradable. Est-ce normal de continuer à voir dans les films récents les acteurs en gros plan jeter leurs mégots de cigarettes après une dernière taffe sans même se donner la peine de les écraser avec leur chaussure? Nous ne sommes plus à l’époque des films noirs des années 50. Si même la culture ne fait aucun effort pour nous aider à changer les mentalités, nous sommes mal barrés. Bref, on laisse le fumeur agir de cette façon sans aucune pression sociale, en toute impunité car rares aussi sont ceux qui vont réagir quand celui-ci jette son mégot à terre."

 

"Alors quoi faire ? Comment lutter contre l’incivisme ? Vous savez, le manque de respect du citoyen pour la collectivité dans laquelle il vit et de ses conventions, dont notamment ses lois. Dans certaines villes, jeter son mégot peut coûter jusqu’à 180 euros, ça fait cher la clope ! Alors, on sensibilise les fumeurs-pollueurs ou on les sanctionne sans sommation ?"

"Ici, à Sète, il n’y a à ma connaissance ni répression ni sensibilisation. On s’appuie par défaut sur les citoyens bénévoles pour éradiquer les incivilités, vous savez, ceux qui mènent par exemple des actions de nettoyage sur la plage ...

« Des actions valorisantes pour les personnes engagées », allez-vous me dire...Personnellement je kiffe pas ! Mais en tant qu’associatifs, être de vrais ambassadeurs sur les politiques à mener, ah oui ça on aime bien .

 

Bref, comment alors encourager les fumeurs à jeter leurs mégots aux bons endroits, c’est à dire dans les cendriers ? 

En commençant par lancer une opération de sensibilisation ; À Sète, il faut lancer une campagne «coup de poing» de communication et de sensibilisation auprès des fumeurs;"

"En déployant des dispositifs visant à limiter les jets de mégots par la mise en place de poubelles assorties de cendriers le long des plages et sur les trottoirs du centre-ville et des quartiers mais aussi dans les parcs (trop rares à mon goût) sans oublier la forêt des Pierres Blanches, ce qui permettraient aux fumeurs de jeter leurs mégots sans risque de combustion;

En distribuant des cendriers jetables sur les plages et dans les principaux points publics durant l’été (un projet non abouti par manque de volonté des politiques qui reste d’ailleurs toujours en travers de la gorge des Gardiens de Thau ...)

Ou en dernier recours, rendre les plages non-fumeurs..."

"Et pourquoi pas responsabiliser les établissements privés sous convention ou non pour une gestion des déchets produits par leur clientèle ou leurs employés en les aidant à placer par exemple des cendriers urbains à la sortie de leurs établissements ou commerces.

Allez, j’arrête avec Allez, j’arrête avec les « y’a qu’à, faut qu’on » !

Tout ça pour dire que pour une vraie lutte contre l’incivisme, il faut une volonté politique. Nous, chez les Gardiens de Thau ce qui nous importe, c’est la protection de l’environnement mais pas forcément à n’importe quel prix (si !?). Le but c’est de ramasser de moins en moins de déchets et que les autorités quelles qu’elles soient, nous accordent un peu de considération et une oreille attentive quand il nous arrive d’avoir une bonne idée...

 Mais, au fait, il y a les jets de mégots, mais il y a aussi les jets de cannettes, l’envie pressante que l’on soulage en urinant sur la voie publique, les nuisances sonores générées par nos 2 roues, le stationnement sur un emplacement réservé aux personnes à mobilité réduite sans oublier le fait de ne pas ramasser les déjections de son chien sur la voie publique. Stop, stop ! Ce ne sont pas les incivilités qui manquent pour s’exprimer à nouveau sur le sujet ..."

Par Catherine Chauzit, Présidente des Gardiens de Thau, ses ports, sa lagune.