Environnement

Les giboulées avec Météo France

 

Les giboulées (souvent dites " de mars ") se produisent au passage de l'hiver au printemps. Ces brèves averses sont souvent accompagnées de vent, au cours desquelles grêlons, flocons de neige, granules de glace ou encore neige fondante se mêlent à la pluie.

Comment se forment les giboulées ?

À la fin de la saison hivernale, l'air froid persiste en altitude (moyenne troposphère, autour de 5 000 m d'altitude), tandis que les basses couches de l'atmosphère (1 500 premiers mètres) se réchauffent progressivement. Lorsque l'écart de température entre ces deux couches est suffisamment important, de puissants courants ascendants forment des nuages instables qui donneront ensuite des giboulées.

 

Les giboulées : qu'est-ce que c'est ?

Quand se produisent les giboulées ?

Les giboulées se produisent surtout à la fin de l'hiver et au début du printemps, lorsque l'atmosphère est instable.

Le phénomène survient donc habituellement entre février et avril, mais des giboulées peuvent parfois se produire jusqu'au mois de mai. Sur les continents, elles sont plus nombreuses et plus actives en journée, lorsque le soleil a accentué le réchauffement des basses couches, augmentant ainsi l'instabilité.

 

Quels sont les nuages qui peuvent donner des giboulées ?

Les nuages générateurs de giboulées sont des nuages instables et très développés verticalement, de type cumulus congestus et cumulonimbus. D'autres cumulus plus petits, en cours de développement, sont également présents dans le ciel (souvent lors d' accalmies entre les averses), renforçant l'impression chaotique et incertaine de ce type de temps.

Les averses, et plus particulièrement les giboulées, se manifestent par une variation rapide et brutale de l'intensité et de la nature des précipitations. Les nuages responsables de ces giboulées sont le siège de puissants courants ascendants qui favorisent le grossissement des cristaux de glace et permettent le développement du grésil ou de la grêle.

De plus, l'air étant très froid en altitude, lorsque les précipitations se déclenchent, la température chute brutalement au niveau du sol. Si cette baisse est suffisamment importante, la neige peut même remplacer la pluie.

Poursuivre sur : https://meteofrance.com/comprendre-la-meteo/precipitations/les-giboulees

La campagne Ecogestes Méditerranée en vidéo

Découvrez la vidéo qui explique comment se déroule la campagne Ecogestes Méditerranée auprès des plaisanciers, et pourquoi leurs engagements sont si importants pour la préservation du milieu marin.

Cette année, Céline, Elodie, Leslie, Marianne, Nicolas, Pauline, Rémi, Tiphaine, Thomas, Rémi et Valérian, les ambassadeurs d’Occitanie, seront présents dans les ports de Aigues-Mortes, Argelès, Banyuls, Bouzigues, Canet, Cap d'Agde, Frontignan, Gruissan, La Grande Motte, Leucate, Marseillan, Mèze, Port Camargue, Port Vendres, Sète et Vendres Chichoulet pour aller à la rencontre des plaisanciers et échanger sur leurs pratiques.

Retrouvez la carte des plaisanciers engagés ici

 

Présentation de la campagne Ecogestes Méditerranée from Ecogestes Méditerranée on Vimeo.

Week-end agité : pluie, averses et vent fort avec Météo France

Parapluie, Orange, Gouttes, Bleu, Temps

Le pays est sous l’influence d’une vaste zone dépressionnaire située entre l’Islande et la Scandinavie. Dans le flux rapide d’ouest, plusieurs perturbations actives circulent sur le pays. Elles donnent des pluies parfois soutenues et des vents fort

Pluies et averses cette fin de semaine

 

La perturbation quittera le pays par le sud dans la nuit de jeudi à vendredi. Vendredi matin, une perturbation secondaire donnera de fréquentes averses parfois orageuses et du vent fort près des côtes de la Manche avec des rafales proches de 90 km/h. L’après-midi, on retrouvera cette zone très instable et venteuse entre les Ardennes, l’Ile-de-France, le nord de la région Centre et les Pays-de-la-Loire. Sur le reste du pays, les averses seront moins nombreuses et près de la Méditerranée le temps sera généralement sec et ensoleillé.

La limite pluie-neige en montagne sera comprise entre 1 000 et 1 200 mètres, et le risque d’avalanches sera marqué dans les Alpes. Les températures seront souvent en baisse : généralement comprises entre 10 et 12 °C, elles atteindront encore 15 à 17 °C près de la Méditerranée.

Nouvelle perturbation ce week-end

Dans la nuit de vendredi à samedi, une nouvelle perturbation active pluvieuse et venteuse gagnera le Nord-Ouest. Les pluies seront souvent soutenues et les rafales de vent seront parfois proches de 100 km/h. On la retrouvera samedi après-midi axée du nord de l’Aquitaine au nord du Massif central et au Grand-Est. Sur le Nord-Ouest, on passera en ciel de traîne avec des averses parfois orageuses et du vent encore assez fort. Il neigera sur les Vosges à partir de 1 000 mètres. Des Pyrénées aux régions méditerranéennes, le temps sera sec. Les températures seront stationnaires.

Dimanche, le risque d’averses concernera encore...

En savoir plus : https://meteofrance.com/actualites-et-dossiers/actualites/

Festival de Thau, vos solutions pour la culture…

Le Festival de Thau qui fêtera sa 37ème édition du 19 au 29 juillet 2021 reste un "évènement éco-responsable". Cette année, il s'associe au projet Élemen'terre pour concrétiser le Budget Participatif de la Région Occitanie / Pyrénées- Méditerranée…

 Cliquez ICI pour savoir comment voter rapidement (avant le 15 mars)

 

Joli coup de pouce à l’alimentation durable et solidaire !

 Le Syndicat mixte du bassin de Thau, chef de file du Projet alimentaire de territoire (PAT) qui devrait être finalisé d’ici 2 ans, va d’ores et déjà plaider pour le financement de divers projets favorables au bien manger. Création de zones agroécologiques à Gigean et Montbazin, aménagement d’un Foodlab à Marseillan, renforcement des circuits courts, éducation aux saveurs par le CPIE, assises de l’alimentation prévues à l’automne… Une moisson d’idées qui met l’eau à la bouche !
Pour en savoir plus : https://urlz.fr/g1h1Peut être une image de 2 personnes et personnes debout

Au niveau mondial, comment nos systèmes alimentaires affectent-ils l’état de la planète ?

Questions de jeunes à la Recherche : de notre assiette à la planète, en passant par notre santé. Au niveau mondial, comment nos systèmes alimentaires affectent-ils l’état de la planète ? Compromettent-ils nos capacités futures à vivre dans un état de bien-être? Quelles sont les solutions ?

Académie de Montpellier :

"Nicolas Bricas, économiste Cirad répond à une classe de 5e du collège du Pic Saint Loup à St Clément de Rivière. Merci à Agropolis international et Terre nourricière, partenaires de l'académie de Montpellier pour les moyens mis en œuvre. L’association Agropolis International constitue un espace original de concertation et de construction multi-acteur rassemblant plus de 40 membres : organismes académiques, organisations de la société civile et pouvoirs publics. S’appuyant sur un pôle scientifique régional particulièrement riche, dans les domaines de l’agriculture, de l’alimentation, de la biodiversité et de l’environnement et ouvert aux problématiques méditerranéennes et des pays du Sud, l'association a notamment pour vocation de stimuler le dialogue sciences-sociétés."

La taille des haies déconseillée à partir du 15 mars

Pour protéger les oiseaux pendant la période de nidification, il est déconseillé de tailler les haies du 15 mars au 31 juillet.

Les haies remplissent de nombreux rôles. Elles fournissent des ressources (bois ou nourriture), permettent de se protéger du vent, du soleil et des intempéries et limitent même l’érosion des sols. Elles abritent également de nombreuses espèces, notamment des insectes, et plusieurs oiseaux comme le rouge-gorge, y construisent leur nid.Haie D'Écrêté, Feuillage, Feuilles

Pixabay

A partir de la mi- mars, la saison de nidification va commencer. Pour ne pas déranger ou déloger les oiseaux pendant cette période cruciale pour leur cycle de vie, l’Office français de la biodiversité, comme la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), recommande de ne pas tailler les haies ni d’élaguer les arbres du 15 mars au 31 juillet.

Pour les agriculteurs, la taille des haies est interdite du 1er avril au 31 juillet (Arrêté du 24 avril 2015 relatif aux règles de bonnes conditions agricoles et environnementales).

L’année de la haie à l’OFB

En 2021, l’Office français de la biodiversité décline le thème de la haie dans de nombreuses actions pour mieux protéger les haies et mettre en valeur auprès des différents publics les nombreux services qu’elles rendent à l’Homme et à la biodiversité.

Source : https://ofb.gouv.fr/

NAVIRADE BLEUE le matin du 3 juillet

Fête des traditions maritimes

Port de Sète
NAVIRADE BLEUE le matin du 3 juillet

En perspective d’Escale à Sète 2022, autour des bénévoles de son action environnementale Escale Bleue, les acteurs de la protection du patrimoine maritime vivant ont rendez-vous la matinée du samedi 3 juillet 2021 pour une opération inédite de dépollution du Port de Sète : LA NAVIRADE BLEUE
Cet événement, dédié au maintien du patrimoine et de l’environnement marin, se déroulera dans les canaux et le long des quais, au son des hautbois, des tambours, des chants méditerranéens et avec le concours de bateaux de travail d’hier et d’aujourd’hui.
 
 
Pour participer à cette opération, RENDEZ-VOUS LE JOUR J, A 8H DU MATIN, sur une des 3 zones emblématiques du Port de Sète qui seront simultanément dépolluées:
- ZONE A / Le plan d’eau entre la Plagette, la Pointe-Courte et l’entrée du Bassin de Thau avec également un ramassage terrestre sur les rives de la Plagette / Contact, info, inscription : Gardiens de Thau ses ports et sa lagune / Cathy 0609936331 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
- ZONE B / Le plan d’eau face au Parlement de la Mer (ancien palais consulaire) / Contact, info, inscription : Swim4sea / Laurent 0613135100 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
- ZONE C / Le plan d’eau du « Cul de Bœuf », avec également un ramassage terrestre entre le quai de la consigne et le Môle / Contact, info, inscription : Project Rescue Ocean / Magali 0622221980 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
En fin de matinée, l’ensemble des déchets collectés seront triés.
Certains d’entre eux seront même valorisés par des associations de recyclage et par des artistes afin d’être exposés pour Escale à Sète 2022.
Pour cette occasion, Escampa pas peus, un nouveau chant « à trier » inspiré des chants de travail des pêcheurs de thon italiens, sera interprété pour donner du cœur à l’ouvrage !
Merci aux nombreuses associations (CPIE, Swim4sea, Notre terre la mer, Expédition 7e continent, Gardiens de Thau ses ports et sa lagune, Mordus spearfishing, Project Rescue Océan, Seta mer, ReSeaclons, Gréements Languedociens, Cettarames, Lance Sportive Sétoise, Chiviraseta, Apassionathau,…), entreprises, pêcheurs, ostréiculteurs, lamaneurs, citoyens et aux partenaires qui accompagnent dès à présent cette action : Sète agglopôle, La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, Port de Sète, Ville de Sète, Syndicat mixte du bassin de Thau, Sapeurs-Pompiers de l'Hérault - SDIS 34, Departement de L Herault, Affaires Maritimes
 
Rejoignez l’équipage !

Matinée "Environnement" sur le plateau d'Aumelas

A l'appel des Conseillers Départementaux des cantons de Gignac et de Mèze, concernés par l'intérêt écologique de cette opération,  Jean-François Soto, maire de Gignac et conseiller départemental, et Christophe Morgo, maire de Villeveyrac, Vice-président du Conseil Départemental délégué à l'environnement et au développement durable, ainsi que de Jean-Claude Cros, Maire de la Boissière et représentant de la fédération départementale des chasseurs de l'Hérault ils furent nombreux à répondre présents pour une matinée placée sous le signe de l'environnement.morgoIMG_2014

Ce furent des chasseurs des deux cantons mais aussi des volontaires souhaitant apporter leur contribution à une telle opération sur le plateau d'Aumelas dont le Maire, Rony Poncé était présent.

Rendez-vous était donné vers 9 h pour une phase "plantations" dans un premier temps.

Plus de cent arbres et plantes de différentes essences, dont arbousiers et sauges,  fournis par le Conseil Départemental dans le cadre du plan "8000 arbres par an" furent ainsi plantés  afin de boiser et de végétaliser des parcelles  qui attendaient ces nouveaux venus pour reprendre des couleurs.morgoIMG_2017

Car, ceux-ci ont plusieurs avantages, ils absorbent les polluants atmosphériques, le bruit et les eaux de pluie, tout en diminuant le ruissellement.

Ils jouent aussi un rôle essentiel pour lutter contre les effets dus au changement climatique, en nous protégeant du soleil et des fortes chaleurs.

Source de nourriture et abri pour les organismes vivants, ils sont enfin un écosystème précieux qui favorise le développement de la biodiversité sur notre territoire.

morgo33333IMG_2023Voir : https://herault.fr/940-arbre.htm

Dans un second temps, tandis que 2 équipes terminaient les plantations, quatre autres groupes se sont dispersés dans la Nature afin d'assurer le nettoyage de secteurs définis : chasse aux détritus, aux dépôts sauvages mais aussi aux pneus et aux plastiques sources de diverses pollutions.

La pollution plastique est en effet liée au faible coût du plastique, qui entraîne une utilisation massive et jetable de ce dernier.

"Elle est également liée à la faible dégradabilité des plastiques.

Et si elle est d'abord visuelle, elle a des effets nuisibles sur la terre, les mers et océans, ainsi que dans les cours d'eau en affectant la vie sauvage, l'habitat et secondairement ou par rétroaction des êtres humains." Par WWF qui rajoute : "Les neuf dixièmes vont se répandre et s'accumuler dans les écosystèmes terrestres, le reste finit dans les océans à raison de plus de 9 millions de tonnes par an sur Terre."

Et ce fut plus de 3 tonnes de déchets ramassés en pleine nature, durant la matinée.

Il est donc important que de telles opérations se multiplient mais aussi que chacun prenne conscience que l'on doit respecter la Nature, se responsabiliser, et pour ne pas mettre en péril les végétaux, les animaux et les hommes, ne rien jeter mais déposer ce que l'on ne peut conserver dans des conteneurs à déchets, particuliers ou collectifs, ou  encore des déchetteries prévues à cet effet...morgoIMG_2030

Une opération qui  par ses 2 aspects valorise un environnement à préserver...

Climat : le Sénat adopte un projet de loi largement réécrit

Selon FranceInfo.fr:

"Le Sénat, dominé par l'opposition de droite, a adopté mardi 29 juin en première lecture un projet de loi "climat et résilience" largement modifié par rapport au texte issu de l'Assemblée nationale. Le projet de loi, qui traduit une partie des propositions de la Convention citoyenne pour le climat, a été adopté par 193 voix pour, 100 contre et 54 abstentions. Les groupes LR et centriste ont voté majoritairement pour, de même que le groupe Indépendants. La gauche a voté contre, ainsi que huit élus LR. Les groupes RDPI à majorité LREM et RDSE à majorité radicale se sont abstenus, de même que 11 sénateurs LR et six centristes.

Députés et sénateurs vont maintenant tenter de parvenir à un texte commun en commission mixte paritaire."..........................

En savoir plus sur : https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/convention-citoyenne-sur-le-climat/

Changement Climatique

Plan Climat Air Energie Territorial, nous sommes tous concernés, alors soyons exigeants, et maintenant

lancement de la consultation du PCAET 2021-2026

Plan Climat Energie Territorial : la consultation publique est lancée !

                                                                                Le Plan Climat Energie Territorial : la consultation publique est lancée ! sur https://bit.ly/3jqYVBI
Ce projet élaboré à l’échelle des 14 communes du territoire, se veut une réponse locale aux enjeux globaux du changement climatique.
 
Peut être une image de nature et arbre
Donnez votre avis avant le vendredi 30 Juillet 2021 inclus :
- par mail sur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
- par courrier (4 avenue d’Aigues – BP 600 – 34110 Frontignan Cedex)
- directement sur le registre papier mis à disposition au siège de Sète agglopôle, 4 avenue d’Aigues à Frontignan

 

Jean-Guy Majourel , Vice-Président de Sète Agglopôle et Loïc Linares, Vice-président de SAM, délégué à la transition écologique et aménagement durable du territoire planification urbaine, schéma de cohérence territoriale ; Plan Climat énergie territorial, énergies renouvelables, qualité de l’air et lutte contre les nuisances sonores ; prévention des risques majeurs ont été très clairs ce mardi 29 juin 2021 :

"Le dernier projet de rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) de l’Organisation des Nations Unies (ONU), dont le contenu a été dévoilé, mercredi 23 juin, par l’Agence France-Presse, nous alerte : « La vie sur terre telle que nous la connaissons sera inéluctablement transformée par le dérèglement climatique quand les enfants nés en 2021 auront 30 ans, voire plus tôt ». Le changement climatique et la raréfaction des énergies fossiles sont des défis majeurs face auxquels Sète agglopôle méditerranée doit agir concrètement et intensivement sur son territoire afin de contribuer à la hauteur des moyens qui sont les siens, à apporter les réponses locales qui conviennent. Notre premier outil est le Plan Climat Air Energie Territorial."

 

 

Depuis la Loi de Transition Énergétique pour la Croissance Verte de 2015 (LTECV), le Plan Climat Air Energie Territorial, ou encore le PCAET, relève de la responsabilité des intercommunalités, lesquelles ont vu leur rôle se renforcer en matière d’énergie.

 Pour Sète agglopôle méditerranée, il se révèle avant tout un outil qui ambitionne de donner un nouvel élan à notre futur quotidien, avec pour objectif final la lutte contre les émissions des gaz à effet de serre (GES), et le réchauffement climatique.

 

    • Par la mise en œuvre de cet outil de planification qui laisse la part belle à la concertation publique, j’ai souhaité donner à chacun d’entre nous, l’occasion d’apporter sur son territoire, sa contribution à la lutte contre le réchauffement de notre planète.

 

  • Il décline, à une échelle locale, les engagements nationaux et internationaux qui visent à lutter contre le changement climatique et à prôner la sobriété énergétique.
  • Il donne de la cohérence, de l’ambition et de la visibilité aux engagements du territoire en faveur de la transition énergétique et écologique.
  • combinée à l’ensemble des initiatives sur notre territoire, et elles sont nombreuses, il contribuera à répondre à l’un des plus grands enjeux collectifs que notre humanité aura à relever.

Le PCAET est en donc une feuille de route qui nous concerne tous.

 

Depuis 2018, Sète agglopôle méditerranée s’est investie dans la démarche et a souhaité mobiliser toutes les forces vives du territoire : communes, entreprises, acteurs associatifs, et citoyens à l’occasion de plusieurs rendez-vous durant 2019 et 2020 : séminaire, forum, ateliers de travail…

 

SAM a aussi initié différents projets en lien avec les problématiques de la mobilité, premier secteur d’émission de GES sur le territoire (adoption d’un Plan de Déplacements urbains volontaires 2020-2030, constituant le volet Mobilité du PCAET….). planIMG_20210629_092540

 

Jean-Guy Majourel rajoutait : "La liste des projets en cours dans tous les domaines serait fastidieuse, mais, avec les acteurs du territoires, nous avons voulu aller encore plus loin , pour un projet de territoire intégrant l’ensemble des actions à venir utiles pour lutter contre le changement climatique et cela dans tous les domaines : rénovation énergétique de l’Habitat, promotion des éco matériaux, énergies renouvelables, production set consommations responsables dans une logique d’économie circulaire, préservation des ressources et des espaces naturels comme mode de compensation, alternatif dans un premier temps, puis définitif au final…"

 "Pour établir ce projet de PCAET, nous avons bien travaillé en amont avec des associations, des professionnels, et avec le plus de pragmatisme possible. Aujourd’hui, nous avons arrêté une stratégie très ambitieuse à 2030 (dans la continuité de la stratégie REPOS, région à énergie positive) et un programme d’actions pour 6 ans que nous allons vous présenter synthétiquement. La volonté de SAM est d’enrichir le Plan Climat Air Énergie avec les observations et propositions des habitants de Sète agglopôle méditerranée, ces derniers étant pleinement concernés par ces sujets et disposant de leur propre expertise citoyenne."

 

C’est pourquoi, SAM lance  une consultation du public pour 1 mois, dernière ligne droite avant l’adoption du PCAET 2021-2026 pleine et entière à la rentrée, en Conseil Communautaire.

 

Il s’agit d'abord de partager le travail réalisé de façon partenarial pour construire ce PCAET et ensuite de permettre de mieux organiser sa mise en œuvre près de chez vous, au sein des communes de SAM, à travers des actions  partagées.

 

Car le plus dur reste à mener …Mettre en œuvre cette feuille de route pour le territoire. Et chacun peut et doit apporter sa contribution.

 

Il est urgent d'être exigeant. Il faut donc s'engager avec Sète Agglopôle pour le Climat, au niveau du territoire et pour que cela se traduise par des actes, il faut que chacun, pour préparer son avenir, celui de sa famille, de ses enfants et des habitants du territoire apporte sa pierre à l'édifice...

Pour cela, la population est consultée

du 29 juin au 30 juillet 2021

 

Mais qu’est-ce qu’un Plan Climat Air Énergie Territorial ?

 

Concrètement, Le Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET) est un cadre d’engagement du territoire qui poursuit plusieurs objectifs :

  • Réduire les émissions de gaz à effet de serre
  • Se préparer au changement climatique en cours
  • Renforcer la sobriété énergétique,
  • Développer les énergies renouvelables
  • Améliorer la qualité de l’air

 

L’élaboration de ce Plan Climat est une obligation pour toutes les intercommunalités de plus de 20.000 habitants. Il comprend un diagnostic, une stratégie territoriale, un programme d'actions et un dispositif de suivi et d'évaluation. Il doit être pris en compte par les plans locaux d'urbanisme. Et Sète agglopôle méditerranée a décidé de saisir cette occasion pour agir, véritablement, face aux enjeux qui menacent la Planète… et notre territoire. Elle souhaite faire de cet exercice une démarche porteuse, ambitieuse, innovante et participative.

 Le PCAET de Sète agglopôle méditerranée a donc été « co-construit » avec tous : les communes, les associations, les entreprises, les partenaires institutionnels de l’EPCI… et les habitants pour la transition énergétique et écologique.

Pour lutter à l’échelle de son territoire, contre le réchauffement climatique, atténuer les pollutions ou amplifier le recours aux énergies renouvelables le territoire de Sète agglopôle Méditerranée est dynamique et porte plusieurs projets en faveur de la transition énergétique, et plus largement écologique, tant dans la sphère publique que dans la sphère privée.

Loïc Linares rajoutait : "Sète agglopôle méditerranée a bien conscience que les objectifs territoriaux ambitieux de la transition énergétique ne pourront pas être atteints en limitant son intervention à son patrimoine et à l’exercice de ses compétences, bien que ce soient ceux sur lesquels elle dispose des principaux leviers de décisions. Au-delà des moyens internes mobilisés, une grande attention a donc été donc portée à l’association des acteurs locaux tout au long de l’élaboration du PCAET 2021-2026. La réflexion autour du Plan Climat Air Énergie Territorial a été lancée dès fin 2017. Elle a été jalonnée par des temps de concertation et de co-construction en 2018 et 2019. Cet outil stratégique et opérationnel de transition énergétique, de développement économique, d’attractivité et de qualité de vie s’inscrit dans la filiation de la COP 21, de la loi de transition énergétique pour une croissance verte et dans la trajectoire REPOS, région à énergie positive, porté par la région Occitanie. A travers son PCAET, SAM souhaite mettre en place un cadre propice à la mobilisation et à la contribution des acteurs du territoire (habitants et partenaires) qui pourra reposer sur un dialogue régulier, des actions de sensibilisation et d’information, des dispositifs d’accompagnement techniques et financiers, des expérimentations innovantes, des partenariats de recherche et de développement…'

La stratégie, arrêtée par les élus, se décline en 5 axes structurants, desquels découlent des axes d’actionsrioritaires avec une trajectoire pour 2030 :

  • Un développement qualitatif des modes de vie qui s'inscrit dans une dynamique de sobriété à tous les niveaux

  • Des logements à impact environnemental réduit de la conception à l'utilisation, adaptés au climat, éco-rénovés, alimentés en énergie décarbonée, avec une exemplarité des bâtiments et de l’éclairage publics

  • Une démarche d'innovation qui favorise le développement des nouvelles énergies et réduit l'empreinte environnementale du territoire

  • Une consommation responsable, qui s'appuie sur une économie circulaire et de proximité, motrice de l'attractivité du territoire

  • Un territoire qui s'adapte au changement climatique, qui préserve la ressource en eau et augmente la rétention carbone, par la conservation des espaces naturels, la préservation des forêts, des zones humides, des sols et de leur biodiversité

La stratégie adoptée pour le PCAET aborde un panel de thématiques variées qui apparaissent concrètes dans la vie quotidienne des habitants, des actifs du territoire, et qui touchent de nombreux champs des collectivités. Ainsi, les domaines du logement, de l’aménagement, de l’habitat, de la mobilité, de l’agriculture, des déchets, de l’énergie, de la consommation, ou encore de l’eau sont abordés. La stratégie donne au territoire l’ambition de s’inscrire dans la démarche de région à énergie positive, c’est-à-dire de produire à 2050 plus d’énergie qu’il n'en consomme. A horizon 2030, les principaux objectifs sont volontairement très ambitieux :

  • Une baisse de 25% des consommations d’énergie d’ici 2030 par rapport à 2015
  • Une baisse de 34% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 par rapport à 2015
  • Viser une production d’énergie renouvelable égale à 50% de la consommation !
  • Contribuer à son échelle, à l’objectif mondial de contenir l’augmentation des températures entre 1,5°C et 2°C d’ici 2100

La méthode, une démarche d’élaboration rigoureuse et concertée

 L’élaboration du PCAET de SAM a été organisée en concertation avec les élus et acteurs locaux du territoire. Le but était à la fois d’informer chacun sur le principe et les objectifs d’un PCAET, de tenir compte des différentes remarques émises sur les enjeux territoriaux, et de nourrir le plan d’actions par les propositions des différents partenaires.
 
Dans ce cadre, SAM a organisé des temps d'échange (séminaire d'élus et cadres, réunions de mobilisation des acteurs, forum sur les enjeux du PCAET…) ainsi qu’une concertation parallèle menée avec les acteurs du territoire rassemblés au sein du « Club Climat », par le biais d'ateliers sur les thématiques du bâti, de l'agriculture, des nouvelles énergies et de l'économie locale.
 
Le travail de construction du Plan Climat Air Énergie s’est déroulé en plusieurs étapes :
 
►ETAPE 1 : La réalisation d’un diagnostic « Climat, air et énergie » (1er trimestre 2019).
►ETAPE 2 : Etablissement d’une stratégie territoriale sur le climat, l’air et l’énergie, fixant les objectifs ainsi que les grandes orientations du projet (2019).
► ETAPE 3 : Co-construction du plan d’action avec les acteurs du territoire, rédaction des fiches actions et consultation des Personnes publiques associées (2019-2020).
► Evaluation environnementale stratégique


C'est un plan de bataille 2021-2026 : 5 axes de travail, 15 orientations et 60 mesures concrètes

 
À travers l’outil PCAET, SAM vise à coordonner les actions de la transition énergétique du territoire. Les actions sont déclinées en une série de fiches-actions opérationnelles qui détaillent : les parties prenantes (les pilotes d’action, les partenaires potentiels…), l’objectif, l’indicateur de suivi et d’évaluation, les coûts moyens, l’échéance.

► Axe 1 : La mobilisation de tous les acteurs, pour engager la transition vers un bâti et un urbanisme post carbone
 ► Axe 2 : Le développement de la production et de l’usage des nouvelles énergies, pour des solutions d'avenir durable
► Axe 3 : Conjuguer nature et innovation, pour la préservation des ressources du territoire
 ► Axe 4 : Agir globalement, pour un développement et une consommation plus responsables
 ► Axe 5 : Faire du Plan Climat une démarche innovante et participative, pour engager une véritable dynamique territoriale partagée

 

"L’objectif de cet axe est de créer une mobilisation des acteurs du territoire autour des enjeux du PCAET. Pour ce faire, la sensibilisation est un prérequis à toute transformation des pratiques. Il s’agira donc d’organiser des événements, concours et campagnes de communication ayant pour objectif premier de sensibiliser aux enjeux énergie-air-climat, tout en donnant les solutions qui pourront être mise en œuvre à l’échelle du territoire.

Cet axe poursuit également l’objectif de permettre aux collectivités d’être exemplaires sur ces thématiques. La priorité sera donc sur les transformations internes afin de garantir un modèle à suivre en termes d’organisation interne, de déplacements et de pratiques."

 
Cela représente un programme d’actions 2021-2026 de plus de 53 M€ pour SAM dont :

 Plus de 30M€ pour des actions déjà engagées, 18 M€ pour les actions nouvelles et à renforcer, des actions nouvelles de réduction des consommations énergétiques et de développement des énergies renouvelables ne nécessitant aucun investissement direct pour SAM et engendrant des recettes !plancCapture

 Nous sommes tous concernés par le Plan Climat : et la population est consultée car le PCAET 2021-2026 est entrée dans sa dernière étape avant la mise en œuvre !

 Pour proposer un plan le plus complet et efficace possible, Sète agglopôle méditerranée lance ce mardi 29 Juin 2021 à 9h00, et ce jusqu’au vendredi 30 Juillet 2021 à 17h00 inclus une procédure de consultation publique par voie électronique pour recueillir les observations et avis du grand public sur ce projet du :
 
Cette consultation est une nouvelle occasion pour le grand public de donner son avis et d'émettre ses observations.
 
Pour permettre cette consultation, le dossier de Plan Climat sera disponible depuis le site internet de Sète agglopôle méditerranée : http://www.agglopole.fr. Il pourra également être consultable en version papier à notre siège administratif - 4 avenue d’Aigues - BP 600 – 34.110 Frontignan Cedex, du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h.
 
Afin de faciliter la participation du plus grand nombre, plusieurs dispositifs de consultation sont mis en place :

Par écrit à l’adresse mail suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Par écrit à l’adresse: Monsieur le Président de Sète agglopôle méditerranée, 4 avenue d’Aigues - BP 600 - 34110 Frontignan Cedex

Par écrit sur le registre papier mis à disposition au siège de Sète agglopôle méditerranée au lieu et adresse indiqué à l’article 3 du présent arrêté

 
Une lecture approfondie et attentive de toutes les remontées sera faite.
 
Le Plan Climat Air Énergie pourra ensuite être modifié pour tenir compte de ces avis et fera ensuite l’objet d’une approbation définitive lors du Conseil communautaire de la rentrée 2021.

Le Plan Climat Air Energie Territorial offre des avantages à chacun :

 

Pour les collectivités : allègements de dépenses (optimisation budgétaire, réduction de la facture énergétique), nouvelles ressources financières par l’exploitation des nouvelles énergies.

 

Pour les habitants : réductions de charges d’énergie et amélioration du confort de leur logement; meilleure qualité de vie ; préservation de la biodiversité, environnement apaisé, réduction des temps de déplacements, bénéfice santé (amélioration de la qualité de l’air, diminution de l’exposition au bruit).

 

Pour le territoire : meilleure maîtrise énergétique, véritable dynamique pour l’économie locale et l’emploi, réduction de la vulnérabilité au changement climatique; renforcement de l’attractivité du territoire.



8

 

En plus de la pollution, Pékin se retrouve enveloppée dans une tempête de sable

En plus de la pollution, Pékin est actuellement frappée de plein fouet par une violente tempête de sable. La combinaison des deux phénomènes produit un cocktail dangereux pour la santé et réduit la visibilité à quelques centaines de mètres. Toute la capitale est enveloppée dans un nuage jaunâtre. Les tempêtes de sable, en provenance du proche désert de Gobi, sont fréquentes au printemps dans le nord de la Chine mais les Pékinois n’avaient pas constaté un ciel aussi chargé depuis des années.

Lire et voir sur https://actu.orange.fr/monde/videos/en-plus-de-la-pollution-pekin-se-retrouve-enveloppee-dans-une-

Le Risque industriel dans l'Hérault

Illustration Pixabay

Le risque industriel dans l'Hérault résulte de la combinaison de la probabilité de survenue d’un accident industriel sur le territoire du département de l'Hérault et de ses conséquences négatives potentielles pour la santé humaine, l’environnement ou les biens, dont le patrimoine culturel et l’activité économique.

Neuf établissements de statut Seveso sont dénombrés dans le département : cinq « Seveso seuil haut » et quatre « Seveso seuil bas ».

Trois plans de prévention des risques technologiques ont été mis en place afin de prévenir les risques aux abords des sites les plus sensibles.

L'information de la population est faite via différents vecteurs. Le dossier départemental des risques majeurs (DDRM) recense à l’échelle d’un département l’ensemble des risques majeurs par commune, dont le risque industriel. Le dossier d'information communal sur les risques majeurs (DICRIM) précise au niveau communal ces risques. Il est complété par.....

Lire un dossier bien complet sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Risque_industriel_dans