Pêche

Participez à la 16e édition des Assises de l’économie de la mer

LA BILLETTERIE DE LA 16e ÉDITION DES ASSISES DE L'ÉCONOMIE DE LA MER EST OUVERTE !

Les Assises de l’économie de la mer se tiendront les 14 et 15 septembre 2021 à Nice autour du thème :

 

Une relance économique sur fond de transition écologique

 

Découvrez le programme et inscrivez-vous dès maintenant pour y participer.

 

  • Le Fontenoy du maritime : le pavillon français en sort-il renforcé ?
  • Un plan de relance pour accélérer la transition écologique
  • Les navires et les ports, sur le front de la transition écologique
  • Une filière yacht qui vise l'exemplarité
  • La recherche océanographique, pilier de la croissance bleue
  • Énergies marines renouvelables, le décollage
  • Une plaisance littorale tournée vers le développement durable
  • Transport maritime à la voile : la consommation éthique et responsable booste les initiatives
  • Esprit d’équipage et gouvernance d’entreprise : les principes d’efficacité
  • La révolution digitale et écologique de la filière maritime
  • La Cybersécurité, un défi majeur pour le maritime

Les billets d'entrée achetés pour les Assises de l'économie de la mer, initialement prévues en décembre 2020, restent bien évidemment valables pour les nouvelles dates de septembre 2021. Cependant, nous vous invitons à contacter l'organisation pour générer un nouveau badge d'accès, valable pour les 14 & 15 septembre prochains.

Pour soutenir la pêche en Occitanie, la Région adopte un plan de 4M€

Les élus régionaux, réunis en commission permanente le vendredi 16 avril 2021, ont adopté plusieurs mesures concrètes sur proposition de la présidente, Carole Delga, pour soutenir les secteurs de la pêche et de la conchyliculture : le lancement d'un plan de sauvegarde de la pêche en Occitanie et l'adoption d'un contrat de filière pour la conchyliculture.

 

Filets De Pêche, Poissons

 Les nouveaux quotas de pêche européens prévoient pour les pêcheurs d'Occitanie une perte à partir de cette année, de 7% de leurs jours de pêche chalutière. Pour préserver l'emploi, (700 emplois directs et indirects sont concernés), et l'économie maritime dépendante de ce secteur, dont le chiffre d'affaire annuel est estimé à 87,8 M€, la Région Occitanie a adopté un « Plan de sauvegarde pour la pêche en Occitanie »,élaboré conjointement avec l'Etat, et doté, pour la Région, d'une enveloppe globale de 4 M€. Ce plan de sauvegarde définit 4 axes stratégiques d'intervention :

-          La mise en place de mesures d'accompagnement d'urgence de la perte des jours de mer(chômage partiel, arrêt temporaire, plan de sortie de flotte),

-          L'élaboration d'un plan de formation pour les marins en chômage partiel,

-          La définition d'un plan de connaissance des espèces halieutiques exploitées pour mieux gérer les ressources,

-          La modernisation de la flotte chalutière vieillissante pour la rendre plus efficiente et durable,

-          La structuration des ventes en criées et la valorisation des produits de la mer d'Occitanie, notamment en créant une marque collective « Pêcheur d'Occitanie », en obtenant des labels de qualité pour les produits.

 Conchyliculture : un contrat de filière définit collectivement pour construire l'avenir du secteur

 Très présente sur le littoral d'Occitanie, la filière conchylicole (10 % de la production nationale) doit également affronter de nombreux défis : les changements climatiques, les crises sanitaires et environnementales fragilisant la sécurité de la production, la préservation du foncier conchylicole, l'attractivité du métier et l'accès à de nouveaux marchés.

 Pour cerner, évaluer et esquisser le futur conchylicole des cinq zones de production régionale, (La lagune de Thau, Frontignan, Gruissan, Vendres et l'étang de Leucate), la Région Occitanie a élaboré en partenariat avec les professionnels du secteur, l'Etat et les partenaires techniques et institutionnels (municipalités et collectivités territoriales), un contrat de filière d'une durée de 3 ansqui définit les actions à mener pour renforcer la compétitivité des entreprises, assurer un développement structuré et cohérent de la filière en lien avec les attentes des marchés et améliorer la notoriété de la filière conchylicole méditerranéenne. Ces actions répondent à 3 orientations stratégiques :

 

-          Renforcer l'adaptabilité et la résilience des écosystèmes face au changement climatique et aux pressions sanitaires : en bénéficiant de naissains locaux adaptés et en diversifiant la production, en sécurisant les productions et en adaptant les outils de production aux conditions du 21ème ...

-          Accompagner les entreprises au quotidien et sécuriser les espaces de production : en développant une production plus durable, en accompagnant les installations et transmissions d'entreprises conchylicoles, préservant le foncier conchylicole...

-          Promouvoir la conchyliculture et valoriser ses produits de qualité : en améliorant la notoriété autour des métiers de la conchyliculture, en promouvant les pratiques vertueuses et l'accueil dans les lieux de productions, en développant de nouvelles activités sur de nouveaux marchés.

 La mise en œuvre de ces actions sera suivie par un comité de pilotage coanimé par le Comité Régional de Conchyliculture de Méditerranée et la Région.

 « Les filières de la pêche et de la conchyliculture doivent faire face à de nombreuses difficultés : crise sanitaire, baisse des quotas de pêche, ou encore l'impact du dérèglement climatique sur les milieux de productions. Pour pérenniser et accompagner le développement de la pêche sur notre littoral, grâce à notre plan de sauvegarde, nous sommes aux côtés des professionnels pour leur apporter des solutions à courts et à plus long terme.

La mise en place d'un contrat de filière pour la conchyliculture est un des objectifs du volet alimentation de notre Pacte Vert, pour mieux valoriser nos produits d'Occitanie. Pour construire ce contrat de filière nous avons mobilisé les professionnels ainsi que les partenaires techniques et publics pour assurer un développementplus durable. Cela nous a permis également de mobiliser l'ensemble des professionnels autour d'objectifs communs comme par exemple, conserver des environnements de production sain,valoriser les métiers de la conchyliculture ou encore défendre ses produits de qualité.

En renforçant notre action pour protéger les secteurs de la pêche et de la conchyliculture, nous préservons des savoirs-faires, nous sauvegardons des emplois tout en faisant concilier développement économique et écologie » a notamment déclaré Carole Delga.

Avec la Sathoan, RETROUVEZ LE BILAN DU PROJET : SAVESHARK

Le projet SAVESHARK, avait pour objectif de tester une nouvelle version d’un dispositif permettant de réduire les captures accessoires de sélaciens (raies, requins) par émission d’un champ électromagnétique de faible intensité sur une courte distance autour de l’hameçon.

Le dispositif, nommé SHARKGUARD® a été développé par l’entreprise anglaise FISHTEK.

Ce dispositif amélioré (couleur, forme, technologie) a été testé sur deux navires durant l’été 2021 afin de mesurer sont impact sur les raies et  requins dans le cadre de la pecherie écolabellisée « Thon Rouge de Ligne, Peche artisanale – « Peche Durable » et « MSC ».

Le dépliant : ici

 

Retrouver la présentation du Projet ici :

 https://sathoan.fr/bilan-du-projet-saveshark/

Projet SAVESHARK from THON ROUGE DE LIGNE on Vimeo.

La SATHOAN présente le projet Goldys

Suite à la mise en oeuvre du plan de gestion WESTMED, le besoin de connaissances sur le fonctionnement du Golfe du Lion a été souligné par l’ensemble des acteurs : pêcheurs professionnels, scientifiques et gestionnaires.

Le projet Goldys, un projet porté par Ifremer en partenariat avec le CRPMEM-Occitanie, est cofinancé par les fonds FEAMP, France Filière Pêche et la région Occitanie jusqu’en Juin 2023.

Il ambitionne de répondre à certaines questions sur le fonctionnement écologique du Golfe du Lion et la dynamique saisonnière des espèces exploitées par les flottilles chalutières.

En particulier, avec des campagnes d’observation à la mer. il sera possible d’observer :

– L’évolution saisonnière de l’ensemble des espèces pêchées au chalut de fond vivant proches ou sur du fond
– Les cycles reproductifs d’un grand nombre d’entre elle (définir les périodes de pontes)
– Les zones de pontes et de nourriceries
– L’évolution saisonnière de la productivité du milieu (hydrologie, communautés phyto- et zoo-planctoniques)

Les trois campagnes saisonnières GOLDYS (printemps, automne, hiver) visent donc à couvrir une partie représentative du Golfe du Lion

Pour ce faire, 40 opérations par saison, s’étalant sur 75 jours de mer, seront réalisées entre Mars 2022 et Février 2023.

Aller plus loin : https://sathoan.fr/presentation-du-projet-goldys/

Le dépliant : ici