Pêche

La SATHOAN présente au plus grand rassemblement scientifique sur les pêches, le Fish Forum – Antalya (Turquie) 19-23 fevrier 24 (2)

L'équipe de SATHOAN participe au second Fish Forum, qui se tient à Antalya du 19 au 23 février 2024, événement organisé par la Commission Générale des Pêches de Méditerranée.

Ce rassemblement est le plus grand forum scientifique axé sur les pêches en Méditerranée et en mer Noire, visant à encourager le dialogue et la collaboration entre scientifiques et décideurs pour générer des conseils scientifiques, en tenant compte des aspects océanographiques, sociaux et économiques de la pêche. Selon Ifremer, seulement 46% des débarquements de pêche en Méditerranée par les pêcheurs français proviennent de stocks évalués, avec 80% de ces débarquements issus de stocks exploités de manière durable. SATHOAN s'engage à améliorer ces chiffres par le travail collaboratif avec les institutions scientifiques, visant une pêche plus durable.

  Bertrand Wendling, Directeur de SATHOAN, et Nolwenn Cosnard, responsable de projets, présenteront, lors du forum, des études sur le suivi des captures accessoires et les mesures d'atténuation dans la pêcherie pélagique de thon rouge à la palangre en Méditerranée.

Ils aborderont également l'utilisation de l'outil HALIOP© pour le suivi géolocalisé des captures, illustrant l'importance de la coopération entre pêcheurs, scientifiques, autorités, ONG pour parvenir à une pêche répondant aux objectifs de développement durable.

La pêche des oursins à la drague sur l'étang de Thau

Fabrice JEAN, pêcheur "petits-métiers" sur l'étang de Thau nous présente son travail à la drague afin de capturer des oursins. Les dragues sont constituées d’un « panier » en métal ou en filet, fixé sur une armature rigide. Sa partie inférieure est munie d’une lame ou de dents qui raclent le sédiment. Depuis ce reportage, tourné dans des conditions quelque peu difficiles avec du vent et de la houle, il ne reste plus que 3 pêcheurs professionnels qui pratiquent cette pêche traditionnelle.
Un reportage de Jean-Marc Roger.

» Retouvez Jean-Marc Roger et ses reportages sur sa chaîne YOU TUBE : Fenêtre sur le sud.

APPEL A CANDIDATURE POUR NAVIRES DE PECHE DANS LE CADRE DU PROJET PROTECT MED

APPEL A CANDIDATURE POUR NAVIRES DE PECHE 

DANS LE CADRE DU PROJET PROTECT MED

 LANCEZ VOUS DANS L’AVENTURE 

PLUSIEURS MISSIONS POSSIBLES en 2024

Dans le cadre du projet PROTECT-MED, la SATHOAN recherche des navires de pêche professionnelle, pour participer aux actions de recherche, 3 types d’actions possible

 

1 – participer aux marquages d’espèces sensibles (requin peau bleu) 🦈

 

Appel a candidature ICI

 

2 – expérimenter 2 types d’hameçons 🪝

 

Appel a candidature ICI

 

3 – expérimenter des appâts alternatifs : appâts naturels, appâts artificiels et leurres plastiques 🎣

 

Appel a candidature ICI

 

Pour candidater, rien de plus simple :

  • Je remplis le formulaire de l’appel à candidature qui m’intéresse
  • Je le renvoie à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Je n’oublie pas de joindre une copie de mon permis de navigation

La 14ème édition des ASSISES DE LA PÊCHE ET DES PRODUITS DE LA MER se tiendra à Lorient !

La 14ème édition des

ASSISES DE LA PÊCHE ET DES PRODUITS DE LA MER
se tiendra à Lorient !

Organisées par le marin et le Groupe Ouest-France, les Assises de la pêche et des produits de la mer se tiendront cette année à Lorient, avec le soutien de la Région Bretagne.

Rendez-vous 

LES 20 ET 21 JUIN 2024

AU PALAIS DES CONGRES DE LORIENT

pour cette nouvelle édition.

 

Chaque année, les Assises de la Pêche et des Produits de la Mer constituent un rendez-vous essentiel, réunissant experts et acteurs de la filière pêche dans un cadre favorisant les dialogues et les rencontres. Les Assises ont pour objectif de débattre des principaux enjeux et défis que le secteur doit relever pour l’avenir.


Des informations plus détaillées sur le programme et le déroulé de l'événement vous seront communiquées très prochainement.

 

Conférence « Pêcheur 2.0 : une immersion dans le quotidien des pêcheurs de thon rouge en Méditerranée »

19h30 - 21h00 Le Jeudi 25 janvier

Quatre années ont été nécessaires à l’aboutissement du film-documentaire « Pêcheur 2.0 », qui raconte, comment cette nouvelle génération de pêcheurs de thon rouge de Méditerranée a su tirer les enseignements du passé.

Embarqué à bord de thoniers-senneurs, le spectateur s’immerge et découvre la pêche à la senne, l’une des plus anciennes du monde, qui consiste à capturer en pleine eau, un banc de poissons vivants, en l’encerclant à l’aide d’un filet, appelé senne.

La pêche au thon rouge est soumise à des quotas et s’effectue en présence d’un contrôleur agrée, qui vérifie la quantité, la taille et le poids des thons capturés.


Elle est devenue l’une des pêcheries les plus contrôlées au monde, avec un océan de contraintes réglementaires et de technologies de pointe.
Ainsi, la profession soumise par ces règles, a dû sortir de l’ère de la production et de la surproduction, pour arriver à celle de la précision et de la valorisation et parvenir à une gestion raisonnée permettant le respect du cycle des populations.
Le résultat observé est une reconstitution des stocks plus rapide que ce que les scientifiques attendaient.

Un succès porteur d’espoir pour nombre de stocks halieutiques.

 En savoir plus : https://www.planetoceanworld.fr/evenements/pecheur2-0/

Organisateur
Planet Ocean Montpellier

Bande annonce : https://youtu.be/BBSafBsHmco

Intervenants :

  • Jean-Marc Fromentin, Directeur de projet Ifremer et Expert Thon Rouge
  • Jean-Gérald Lubrano, Capitaine et Secrétaire Général de l’Organisation Professionnelle du Levant
  • Julien Mata, Réalisateur du film, société FrenchKiss Production

La Coopérative des Pêcheurs de Sète (SATHOAN) poursuit son engagement au travers de projets scientifiques

 Pour répondre aux exigences des ecolabels « MSC » et « Pêche Durable », la Coopérative des Pêcheurs de Sète (SATHOAN) poursuit son engagement au travers de projets scientifiques pour continuer d’améliorer les connaissances sur les interactions de la pêcherie « Thon rouge de ligne – Pêche Artisanale » avec les écosystèmes hauturiers de Méditerranée.

Thon, Poisson, Prise, Balance, Ailette

Le dernier projet en date : le projet PROTECT-MED, « Protection des écosystèmes marins pélagiques par diminution de l’impact des activités de pêche sur la biodiversité méditerranéenne ».

Participer à l’élaboration des analyses risques pêche Améliorer la sélectivité de l’engin de pêche.

Continuer de former et sensibiliser les professionnels sur les problématiques de captures accidentelles

Participer à l’élaboration de recommandations sur les espèces et habitats d’intérêts communautaires

  Ce projet, comme les précédents, constituera une base d’expérimentation en relation étroite avec les organismes scientifiques (IFREMER, CNRS, IRD) et ONG environnementales. Il est prévue qu’il dure 3 ans. La SATHOAN regroupe, 14 thoniers senneurs et 60 petits métiers (canneurs/ligneurs, palangriers), la coopérative gère 75% du quota de thon rouge en Méditerranée (4 160 t pour 2023, 350 marins).

Les Vœux 2024 du port de Sète-Frontignan pour une année énergique et positive dans la continuité des précédentes

Port de Sète vœux 2024

Philippe MALAGOLA Président du Port de Sète-Frontignan, Olivier CARMES Directeur Général du Port, tous les deux accompagnés par Didier Codorniou,

Vice-président du Conseil Régional Occitanie, 1er Vice-Président, Méditerranée, représentant Carole Delga, Présidente du Conseil Régional Occitanie

et entourés par les membres du Conseil d'administration du Port ont présenté leurs voeux pour cette nouvelle année 2024 le jeudi 11 janvier 2024 au soir.

Seconde partie : https://youtu.be/N9B92TC-RAI?t=29

Devant une belle assemblée composée par des personnels du port et des représentants de sociétés ou entreprises privées travaillant dans le port, de structures partenaires ou travaillant en lien avec le port, d'associations, de représentants de pêcheurs, de structures institutionnelles locales, départementales et régionales, d'élus locaux et régionaux, de représentants de la CCi... Parmi d'autres.. Philippe Malagola, Didier Codorniou et Olivier Carmes ont dressé un bilan des activités du port pour 2023, un bilan  bien positif avec de la croissance dans tous les domaines sauf, dans celui de la pêche qui souffre cruellement,  et,  pour le port de commerce dans le transport du pétrole (cuves en nettoyage) et du bétail (pour des raisons sanitaires). .

Puis ceux-ci se sont tournés vers 2024 en souhaitant travailler main dans la main pour aller plus loin, toujours avec un meilleur respect de l'environnement, en développant l'innovation mais aussi les investissements qui permettront au port de s'inscrire dans l'avenir pour assurer différentes missions qu'il devra assumer...

Autres prises de parole en téléchargement

"Positiver et s'investir pour poursuivre un développement harmonieux du port de Sète-Frontignan."

"Une porte ouverte sur la Méditerranée avec une polyvalence de ses activités pour faire face aux crises multiples, mais aussi un port de référence en France mais aussi à l'international".

L'activité portuaire 2023 montre que ces options ont déjà été retenues, en témoignent les résultats et les évolutions dans de nombreux secteurs.

L'intégralité des résultats de l’activité portuaire 2023 ci-dessous.

http://portdesete.fr/Rapport_Activit%C3%A9_Port%20de%20S%C3%A8te-Frontignan_2023.pdf

ANCEMENT DU PROJET PROTECT-MED ! Avec la SATHOAN !

Le premier comité de pilotage du projet « PROTECT-MED » sur la sélectivité de la pêche au thon rouge de ligne s’est tenu lundi dernier, le lundi 15 janvier 2024, dans les locaux de la SATHOAN à Sète.

Etaient présents les partenaires scientifiques : IFREMER, IRD ainsi que les financeurs et co-financeurs : FEAMPA, la Région Occitanie, le Fonds Vert (OFB), WWF France, Provence Grand Large et Eolmed.

Cette réunion marque le lancement officiel du projet pour une durée de 3 ans ! Ces échanges ont permis de définir le déroulement des actions à mener en étroite collaboration avec les pêcheurs :

  • Collecte de données en mer
  • Tests de dispositifs innovants de diminution des captures accidentelles (hameçons, appâts alternatifs, cerfs-volants effaroucheurs pour oiseaux, répulsifs olfactifs pour raies et requins…)
  • Sessions de formation et de sensibilisation dédiées aux professionnels de la pêche
  • Elaboration de recommandations sur la protection d’espèces et habitats d’intérêt communautaire

 

Le Tarzan, dernier pêcheur d'éponge à la voile, qui a passé plusieurs décennies à Sète, 33 en route vers une longue restauration

Vieux gréement traditionnel méditerranéen et dernier à avoir pêché des éponges à la voile, le Tarzan, gagne Narbonne pour être restauré dans son état d'origine. L'association des amis du Tarzan nous en dit plus sur son histoire et le programme des travaux à venir.

Lire sur : https://www.bateaux.com/article/44637/le-tarzan-dernier-representant-des-gangaviers-est-en-partance-vers-narbonne6

+Éponge Naturelle, Éponge, Éponge De Mer

Les quotas de pêche pour 2024 approuvés par le Conseil européen

Bateau De Pêche, Pêcheur, Port

Il a fallu trois jours de négociations aux ministres de la pêche européens pour conclure un accord sur les possibilités de pêche dans l’Atlantique, en mer du Nord, en Méditerranée et en mer Noire pour 2024.

Pour l’Atlantique et la mer du Nord, dans le cas de huit stocks de poissons, la décision concerne également les limites de capture (Tac) pour 2025 et, dans deux cas, pour 2026.

A lire sur : https://www.pdm-seafoodmag.com/lactualite/les-quotas-de-peche-pour-2024-approuves-par-le-conseil-europeen/

La SATHOAN intensifie ses efforts pour une pêche durable

A la veille de la prochaine réunion plénière de la CICTA (Commission Internationale de Conservation des Thonidés de l’Atlantique), la Coopérative des Pêcheurs de Sète (SATHOAN) continue de montrer son engagement pour promouvoir une pêche durable et locale via la pêcherie de « Thon rouge de Ligne – Pêche Artisanale » de Méditerranée.

Pour répondre aux exigences des ecolabels « MSC » et « Pêche Durable », la Coopérative des Pêcheurs de Sète (SATHOAN) poursuit son engagement au travers de projets scientifiques pour continuer d’améliorer les connaissances sur les interactions de la pêcherie « Thon rouge de ligne – Pêche Artisanale » avec les écosystèmes hauturiers de Méditerranée. Le dernier projet en date : le projet PROTECT-MED, « Protection des écosystèmes marins pélagiques par diminution de l’impact des activités de pêche sur la biodiversité méditerranéenne ».

Participer à l’élaboration des analyses risques pêche

Améliorer la sélectivité de l’engin de pêche

Continuer de former et sensibiliser les professionnels sur les problématiques de captures accidentelles

Participer à l’élaboration de recommandations sur les espèces et habitats d’intérêts communautaires

Ce projet porté par la SATHOAN en collaboration avec IFREMER et l’IRD, bénéficie d’un financement du Feampa, du Fond Vert (OFB) et du WWF. PROTECT-MED 

Ce projet, comme les précédents, constituera une base d’expérimentation en relation étroite avec les organismes scientifiques (IFREMER, CNRS, IRD) et ONG environnementales. Il est prévue qu’il dure 3 ans.

La SATHOAN regroupe, 14 thoniers senneurs et 60 petits métiers (canneurs/ligneurs, palangriers), la coopérative gère 75% du quota de thon rouge en Méditerranée (4 160 t pour 2023, 350 marins)

40 Régions méditerranéennes s’engagent pour l’avenir de la pêche en Méditerranée

Du 15 au 17 novembre, Sébastien Denaja, conseiller régional chargé de l’Europe et de la coopération internationale, représentant la présidente de Région Carole Delga, participait à la 51ème Assemblée générale et au 50ème anniversaire de la Conférence des Régions Périphériques Maritimes1 (CRPM) à Saint-Malo, afin de mobiliser les Régions européennes pour la sauvegarde de la pêche en Méditerranée.

https://www.datapressepremium.com/rmdiff/2984/Photo-CRPM-Peche-Saint-Malo-17-11-2023.jpg

Plus d’un an et demi après l’appel de Barcelone et la signature d’un premier accord entre l’Occitanie et la Catalogne en présence du président du Comité Régional des Pêches d’Occitanie, 40 Régions méditerranéennes ont ratifié jeudi 16 novembre une déclaration commune portant sur l’avenir de la pêche, initiée par la Région Occitanie. Une telle mobilisation collective pour la pêche représente une première depuis l’existence de la CRPM.

 

Désormais, la Région Occitanie poursuit les discussions avec la CRPM pour fédérer autour de cette déclaration l’ensemble des 150 Régions membres dans la perspective de pouvoir peser davantage dans les discussions avec la Commission européenne.

 

« La pêche en Méditerranée souffre de ne pouvoir se moderniser. Sans un assouplissement et une révision rapide de la Politique Commune des Pêches, c’est un pan entier de l’économie bleue d’Occitanie qui pourrait disparaître dans les prochaines années. Avec une perte de 25% de la flottille chalutière en 2022, pierre angulaire de la filière, l’identité de nos territoires littoraux est déjà largement impactée. Alors que la souveraineté alimentaire et la lutte contre le changement climatique doivent concentrer tous nos efforts, il est primordial de se mobiliser et d’emmener les Régions méditerranéennes avec nous pour dire d’une seule et même voix notre volonté de sauvegarder la pêche. La ratification de cette déclaration par 40 Régions méditerranéennes est une première étape déterminante dans la perspective des prochaines échéances européennes. Je tiens à saluer la détermination et l’engagement de Sébastien Denaja qui est parvenu à fédérer largement autour de cette ambition portée par l’Occitanie. Pêcher moins et mieux doit être l’enjeu principal de la nouvelle PCP » a notamment souligné la présidente de Région, Carole Delga, à l’annonce de la ratification de la déclaration commune par ces 40 Régions méditerranéennes.

 

Le travail de lobbying impulsé et piloté par la Région Occitanie a fédéré les Régions méditerranéennes autour d’un texte commun en faveur de la révision de la Politique Commune des Pêches (PCP) qui fixe le cadre réglementaire au niveau européen et national en matière d’accompagnement de la filière et de soutien financier notamment. L’objectif de cette mobilisation collective vise à soutenir la pêche en Méditerranée et à l’accompagner dans les mutations qu’elle doit entreprendre, comme la décarbonation et la modernisation de la flottille qui sont les deux des principaux enjeux de cette déclaration. En effet, pour la pêche chalutière notamment, segment le plus structurant de la filière pêche régionale, la PCP comporte actuellement deux freins majeurs pour la profession.

 

D’une part, les solutions de décarbonation existantes aujourd’hui nécessitent davantage de place sur les bateaux. Or, pour la Commission européenne, augmenter la jauge d’un bateau revient à augmenter sa capacité de pêche. Les Régions demandent donc une décorrélation entre jauge et capacité de pêche en créant une jauge spécifique décarbonation.

 

D’autre part, la Commission européenne considérant les chalutiers de Méditerranée comme en déséquilibre (pression de pêche supérieure à la ressource disponible), il est impossible d’apporter des financements publics nationaux ou européens à cette flottille pour la moderniser et la décarboner, alors que la décarbonation de ces derniers nécessite de profondes transformations irréalisables sans ces financements. Aussi, il est demandé la possibilité d’accompagner financièrement la décarbonation des navires de pêche (même en déséquilibre) via la création d’un fonds spécifique.

 

Déclaration Position-PCP-Mediterannee-17-11-2023.pdf

150 Régions membres de la CRPM rassemblées à Saint-Malo Région Occitanie).

La SATHOAN communique : "La pêche en Méditerranée : plongée au cœur de sa crise la plus profonde des deux dernières décennies"

La SATHOAN communique : "La pêche en Méditerranée : plongée au cœur de sa crise la plus profonde des deux dernières décennies"

Bateau De Pêche, Mouettes, Mer

"La mer Méditerranée n’est pas qu’une étendue d’eau salée. Elle est un symbole de vie, un sanctuaire de liberté pour les pêcheurs, et un pilier économique pour d’innombrables familles. Aujourd’hui, du pêcheur au poissonnier, en passant par les criées et les rares transformateurs locaux, la filière pêche en Méditerranée, singulièrement en Occitanie, se trouve confrontée à un dilemme sans précédent. Elle traverse, à notre grande affliction, sa plus grande tempête depuis ces vingt dernières années.

Les vagues incessantes de l’inflation, tant pour le carburant que pour les matières premières essentielles, telles que les filets et équipements, ébranlent la stabilité de notre activité.

Mais au-delà de ces défis économiques et environnementaux, se cachent des enjeux politiques. Le plan de Gestion West Med, mis en œuvre en 2019 avec de nobles intentions, a causé le retrait de 13 chalutiers sur la Façade, « saignant » le port de Sète à vif.

Au milieu de cette tempête, l’horizon semble aussi brumeux qu’une journée d’entrées maritimes, sans vision à moyen terme pour rassurer notre filière. Cette incertitude, couplée à des régulations qui semblent détachées des réalités maritimes locales, décourage nos mareyeurs. Pêcher devient vain si sa valorisation et son commerce deviennent non rentables. Plusieurs acteurs envisagent déjà de céder à l’appel de l’importation, mettant de côté nos criées locales.

Les paroles du Ministre Hervé Berville pourraient nous donner espoir. Mais à Sète, elles résonnent comme des échos lointains, déconnectés de notre réalité maritime. Nos appels pour le soutien au carburant restent sans réponse. Les débats sur la modernisation et les biocarburants, bien que séduisants, semblent être de lointains mirages.

À l’instar d’Ulysse luttant contre l’envoûtement des sirènes durant son périple de « l’Odyssée », nous sommes tentés par des promesses alléchantes des 450M€ sur 10 ans de la taxe éolienne. Cependant, ces chants séducteurs semblent bien dérisoires face aux impératifs imposés par les contraintes nationales et européennes des aides publiques.

Nous, pêcheurs, ne nous contentons pas de dire que nous nous sentons abandonnés. La réalité est là : nous sommes délaissés au nom d’une vision environnementale et d’une transition énergétique qui semble ignorer notre réalité. Pourtant, nous aspirons au changement, souhaitant innover pour pêcher avec responsabilité et vendre avec qualité. Mais comment avancer lorsque nos outils ont presque l’âge d’une vielle Peugeot 205 ? (plus de 30-35 ans de moyenne d’âge).

Nous implorons un soutien tangible, une oreille attentive, et un dialogue sincère. La coopérative des pêcheurs de Sète, avec sa richesse historique et sa passion, en appelle à une action résolue pour préserver notre filière.

La Méditerranée, c’est notre héritage, notre foyer, notre avenir. Nous ne quémandons pas l’impossible, mais une reconnaissance et un soutien véritable dans ces moments de tourmente.

Il est impératif que ceux aux commandes saisissent l’urgence et collaborent main dans la main avec nous, acteurs engagés, pour redonner à la pêche en Méditerranée le statut qu’elle mérite en tant que joyau de notre patrimoine."

SATHOAN

.