herault

Recosanté : une lettre d'information sur la qualité de l'air et les risques liés aux pollens

Vous êtes sensible à la pollution de l'air ? Vous êtes allergique aux pollens ? Vous pouvez vous inscrire à « Recosanté », une lettre d'information numérique. Chaque jour, vous recevez une recommandation pour vous aider à réduire les impacts des polluants atmosphériques et des pollens sur votre santé. Vous êtes informé quotidiennement de la qualité de l'air et du risque d'allergie aux pollens dans votre localité.

Qu'est-ce que Recosanté ?

Recosanté est un service public numérique mis en place par le ministère des Solidarités et de la Santé et le ministère de la Transition écologique, en partenariat avec la Direction interministérielle du numérique dans le cadre du programme beta.gouv.fr.

Ce service est destiné à évoluer de façon continue en fonction des retours des utilisateurs.

Les recommandations sont issues de sources fiables et officielles telles que le ministère des Solidarités et de la Santé, l'Ademe, l'Observatoire de la qualité de l'air intérieur, le Réseau National de Surveillance Aérobiologique, Santé respiratoire France, etc.

Comment s'inscrire ?

Pour recevoir chaque jour par courriel les indicateurs environnementaux (qualité de l'air, épisodes de pollution et risque pollinique) de votre localité et une recommandation pour vous aider à vous protéger des risques liés aux polluants atmosphériques et aux pollens, allez sur le site a title="Recosanté - recosante.beta.gouv.fr - Nouvelle fenêtre" " " " " ">"ecosanté , renseignez votre email et votre commune.

Vous pouvez également choisir de recevoir des informations destinées aux personnes vulnérables ou sensibles à la qualité de l'air et aux personnes allergiques aux pollens.

Les données collectées lors de l'inscription sont utilisées exclusivement pour envoyer les recommandations.

  A savoir : Le programme beta.gouv aide les administrations publiques à construire des services numériques utiles, simples, faciles à utiliser et qui répondent vraiment aux besoins des usagers. Le développement du service numérique est guidé par les retours de ses utilisateurs et non par les besoins de l'administration qui le porte.

Une journée d’étude sur l’évolution du rapport au travail

En novembre, une journée de réflexion a eu lieu à l’Hôtel du Département sur le sujet de l’évolution des rapports au travail. Un sociologue a pu exposer les résultats de son étude commandée par le Département.

En introduction, le Président, Kléber Mesquida a rappelé que le travail est un droit inscrit dans le préambule de la constitution de 1946 qui prévoit que : « chacun a le devoir de travailler et le droit d’obtenir un emploi. Nul ne peut être lésé, dans son travail ou son emploi, en raison de ses origines, de ses opinions ou de ses croyances. »

Des représentations du travail en mouvance

« Avec le Pacte Territorial pour l’Insertion (PTI), l’ensemble des partenaires institutionnels a pu travailler ensemble afin d’accompagner au mieux les personnes en insertion. Une réflexion large a été menée afin d’interroger les concepts et de réinterpréter les pratiques », Sylvie Pradelle, Vice-présidente déléguée à l’insertion et à l’économie solidaire.

La matinée a été consacrée à la prise de parole de différents acteurs du monde l’insertion et du travail. Le sociologue Rémi Lemaitre a fait part des résultats de son étude sociologique sur «La mobilisation des publics et les évolutions des représentations du travail et de l'emploi ». Il est parti du constat bien défini et commun à l’ensemble des partenaires du champ de l’insertion : un manque d’intérêt et de participation des publics dans les dispositifs d’insertion, de formation et d’emploi.

Par des entretiens avec tous les acteurs du champ de l’insertion, employeurs, directeurs d’entreprise, demandeurs d’emploi, allocataires du RSA, il a pu avancer une idée principale : la représentation du travail et des rapports au travail divergent selon l’acteur. Toutefois, le sociologue met en avant que les individus (employeurs et publics) n’ont plus le même rapport à l’emploi qu’auparavant.

« J’ai questionné un employeur qui m’a fait part de sa vision selon laquelle sans emploi on n’est rien. Ici, le travail à une dimension structurante de la vie. En m’entretenant avec un demandeur d’emploi, j’ai mesuré que bien que l’emploi soit un objectif, il ne constitue pas l’élément central de son projet de viel », explique Rémi Lemaitre.

Le dispositif d’insertion adossé au RSA ne permettant pas de répondre à l’ensemble des besoins des individus, les allocataires adoptent des modes de vie différents basés sur : un système d’entraide, de survie, plan B…

« (…) Il va rechercher des formes d’entraide avec des personnes dans le même cas que lui. Sans emploi, il va être amené à moins consommer mais à se diriger vers des activités plus solidaires. Ce ne sont pas des emplois, mais cela reste du travail », poursuit le sociologue.

Le sociologue évoque le fait que chaque personne (professionnels de l’insertion, allocataires RSA, employeurs) a des visions différentes, et des réalités différentes. « Nous devons tous travailler ensemble afin de s’adapter aux réalités de chacun ».

Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée : le bilan d’une expérimentation plus que réussie !

La matinée s’est poursuivie avec une table ronde autour de la question « Comment les acteurs de l’insertion ainsi que les personnes privées d’emplois se saisissent-ils du travail ? » basée sur Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée (TZCLD).

« Sur 40 000 allocataires du Revenu de Solidarité Active (RSA), 5 000 ont réussi à retrouver le chemin de l’emploi. L’expérimentation Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée à Lodève s’était fixée un objectif de 50 emplois par an au cours des deux premières années. Nous l’avons largement dépassé avec plus de 150 personnes qui ont été embauchées par l’Entreprise à but d’emploi (EBE) l’Abeille Verte. », a introduit en début de journée Kléber Mesquida, Président du Département.

L’expérimentation "Territoire Zéro Chômeur Longue Durée" est une initiative nationale visant à lutter contre le chômage de longue durée. Elle a été saisie dans l’Hérault depuis 2020 par un groupe d’Héraultais qui défendent l'idée que le chômage de longue durée n'est pas une fatalité, qu'il est possible de créer des emplois utiles au niveau local en mobilisant les compétences des personnes au chômage. Ce sont des entreprises à but d'emploi (EBE) qui sont chargées de cette mission.

« Sur Lodève, l’expérimentation TZCLD a été mise en place à son démarrage grâce à l’initiative de 4 bénévoles. Nous avons décidé d’agir pour le droit à l’emploi parce que nous savons que personne n’est inemployable », assure Pierrette Do, salariée et élue au Conseil d’Administration de l'Association Nationale Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée.

A Lodève, l’EBE l’Abeille Verte s’est donc lancée le défi de créer 50 emplois adaptés aux compétences de chacun. Afin de ne pas concurrencer l’économie locale, les activités proposées par l’EBE sont qualifiées de « supplémentaires », c’est-à-dire qu’ils ne rivalisent pas avec les emplois existants sur le territoire. Les Lodévois peuvent donc travailler dans 4 pôles différents :

  • le recyclage et le réemploi avec Recycl’aides34 qui propose par exemple du réemploi de matériel médical
  • le service à la personne, mieux-être à Lodève
  • le secteur agricole
  • le support et la gestion

L’objectif de création d’emplois a été largement dépassé avec 154 personnes embauchées en quatorze mois, dont 52 allocataires du RSA dont 50 d’entre eux sont sortis du dispositif du RSA. Pourtant dernièrement, l’Etat a prévu de réduire son engagement dont l’impact se traduit par une baisse de financement de 150 000€ a expliqué Kléber Mesquida.

Le Département, loin de baisser les bras, souhaite poursuivre cette expérimentation malgré tout. D’autres territoires ont également décidé de porter leur candidature et prendre exemple sur le lodévois : Pézenas, les quartiers des Hauts-de-Massane à Montpellier et La Valsière à Grabels.

Une détermination collective, à l’initiative des Héraultais, soutenue par le Département qui permet de trouver des solutions ensemble pour faciliter le retour à l’emploi.

« Finalement chacun dispose de sa vérité et de sa représentation du travail, la solution est de travailler ensemble », conclue Rémi Lemaitre.

+ d'infos sur l'engagement du Département pour le droit à l'emploi

Le Département offre des arbres aux communes !

Thématiques Aménagement du territoire

Cette opération qui encourage les communes à intégrer des arbres dans chaque projet d’aménagement vise à réduire la pollution, favoriser la biodiversité, et améliorer le bien-être des Héraultais.

Le Département poursuit l’opération « 8 000 arbres par an pour les communes », lancée en 2019.

Cette année encore, plus de 150 municipalités ont répondu favorablement à l’initiative pour végétaliser les centres villes, les cours d’écoles, les places et les parcours sportifs… Les livraisons sont en cours.

Le Département de l’Hérault assure l’achat et la livraison des arbres tandis que les communes ont à charge leur plantation et leur entretien. Le choix des arbres plantés est réalisé parmi un panel d’essences adaptées au territoire héraultais : micocouliers, arbres de Judée, abricotiers, cerisiers, érables de Montpellier, oliviers, tamaris…

Pourquoi planter des arbres ?

Véritables poumons verts de nos villes et villages, les arbres sont une richesse inestimable et contribuent de plusieurs façons à améliorer la qualité de vie. Ils absorbent les polluants atmosphériques, le bruit et les eaux de pluie, tout en diminuant le ruissellement. Ils jouent un rôle de premier plan dans l'atténuation du changement climatique, en nous protégeant du soleil et des fortes chaleurs.

 

Plus d'informations sur la page dédiée ici

 

Quelques chiffres :
• Depuis 2020, 25 870 arbres ont été plantés
293 communes touchées depuis le début de l’opération – 86% du Département

Toutes les sorties et activités pour ce week-end et la semaine à venir sont ici

Toutes les sorties et activités pour ce week-end et la semaine à venir sont ici 
...
Spectacle familial « opération brocolis ! » ce dimanche 10 décembre après-midi, avec la Cie minibus (dès 6 ans) au Domaine du département de Restinclières, à Prades-le-Lez,
Spectacle contemporain à la Scène de Bayssan , Béziers, la Compagnie La Volige propose de revisiter le Comte de Monte Cristo : musique, comédie et polar palpitant ! Dès 11 ans.
Retrouvez les portraits d’espèces sauvages en voie d’extinction de l’exposition Alain Ernoult, au Domaine départemental de Pierresvives à Montpellier. De fabuleux portraits d’animaux, à découvrir en famille muni du petit livret jeux !
Lien vers la partie agenda, https://urlz.fr/oOCL
Lien vers le livret jeux pour l'exposition à Pierresvives :

Du 11 au 13 décembre, suivez en direct la session publique départementale

 

 

Suivez en direct l’assemblée et les mesures qui seront votées pour votre département.

Les 50 conseillers départementaux se réuniront du 11 au 13 décembre en session publique dans l’Hémicycle Gérard Saumade à l’Hôtel du Département de Montpellier et à l’Hôtel du Département de Béziers, à l’hémicycle Jules Faigt.

A l’ordre du jour, le vote du budget primitif pour l’année à venir.

Suivez en direct l’assemblée et les mesures qui seront votées :

Suivez la session en direct sur Youtube

 

Le bibliobus repart en tournée dans le Biterrois !

 

Engagé en faveur de l’accès à la culture et la lecture pour toutes et tous, le Département de l’Hérault organise une nouvelle tournée du bibliobus dans le Biterrois.
3 000 documents seront proposés aux bibliothèques du réseau départemental pour renouveler leurs fonds.

3000 nouveaux ouvrages à bord des bibliobus !

D’Azillanet à Hérépian en passant par Autignac ou encore Olargues, cette bibliothèque ambulante sillonnera les routes du bassin biterrois du 4 décembre 2023 au 31 janvier 2024 à la rencontre des bibliothécaires du réseau départemental.

A bord de ces bibliobus, un panel varié de 3000 documents, dans lequel les bibliothèques pourront sélectionner des nouveautés à emprunter pour renouveler leurs fonds.

Mangas, livres, BD, CD, DVD… Un large choix qui sera mis à disposition des Héraultaises et Héraultais des petites communes.

654

 

 

Les lecteurs peuvent aussi réserver des livres dans les réseaux intercommunaux de lecture publique ou sur le site du Département.

Ils seront livrés dans leur bibliothèque par des navettes régulières.

Les dates de la tournée :

  • 11 décembre : La Tour sur Orb
  • 14 décembre : Montels + Pierrerue
  • 15 décembre : Azillanet
  • 18 décembre : Neffiès
  • 19 décembre : Gabian
  • 20 décembre : Graissessac
  • 9 janvier : Cruzy
  • 11 janvier : Riols
  • 16 janvier : Autignac
  • 18 janvier : Saint-Pons-de-Thomières
  • 25 janvier : Saint-Etienne d’Albagnan + Prémian
  • 30 janvier : Olargues
  • 31 janvier : Hérépian

Le Département engagé pour développer l’accès à la lecture !

Engagé en faveur de l’accès à la lecture et la culture pour toutes et tous les Héraultais, le Département anime un réseau de 237 médiathèques offrant pas moins de 540 000 documents allant des romans aux jeux vidéo, en passant par les albums jeunesse, les documentaires, les livres d’art... Avec aujourd’hui plus de 500 tournées par an au compteur, réalisées par 3 bibliobus et des navettes, il s’engage pour soutenir les bibliothèques du réseau départemental, sur l’ensemble du territoire, et développer leurs panels de collections pour leurs publics.

Toute l’année, de nombreuses animations sont aussi organisées sur tout le territoire, comme des rencontres avec des auteurs, des ateliers ou encore des spectacles.

 

 

 

« Les livres, qu’ils soient des romans, des BD ou des ouvrages scientifiques, jouent un rôle essentiel dans l’éducation et le divertissement. Il est impératif qu’ils soient accessibles à tous. ».

Kléber MESQUIDA, Président du Département et Marie-Pierre PONS, Vice-Présidente déléguée à la Culture.

Les chiffres clés :

  • 237 bibliothèques dans le réseau départemental
  • 540 000 documents (romans, BD, revues, livres enfants, ouvrages documentaires, CD, DVD) mis à disposition des bibliothèques du réseau
  • 3 000 documents à bord des bibliobus
  • 500 tournées de 3 bibliobus et navettes

+ d’informations : pierresvives.herault.fr

Brocantes et vide-greniers dans l'Hérault

Brocantes et vide-greniers dans l'Hérault : détails sur https://vide-greniers.org/34-Herault

 

pixabay

LE DÉPARTEMENT S'ENGAGE EN FAVEUR DE LA BIODIVERSITÉ

LE DÉPARTEMENT S'ENGAGE EN FAVEUR DE LA BIODIVERSITÉ
et de la transition écologique aux côtés de Office français de la biodiversité et du salon AdNatura !
Deux événements :
les Rencontres Biodiversité & Territoires,
et le Salon AdNatura,
organisés conjointement les 12 et 13 décembre à Sud de France Arena à Montpellier.
Pour les collectivités, programme détaillé et inscriptions aux Rencontres Biodiversité & Territoires : https://www.ofb.gouv.fr/agenda/rbt2023
Pour les professionnels et étudiants, programme détaillé et inscriptions au Salon AdNatura : https://salon-adnatura.com/
Peut être une image de texte qui dit ’VENEZ DÉCOUVRIR Les 12&13 12 décembre 2023 #AdNatura RBT2023 Sud de France Arena Montpellier faltion RENCONTRES Tee BIODIVERSITE TERRITOIRES Organisés par: AdNaturao Salon National des Professionnels de l'Écologie etd la Biodiversité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Fraternité Avec soutien de: OFB DELABIODIVERSITE Association Salon de 'Écologie montpellier métropole M Montpellier’

Brocantes et vide-greniers dans l'Hérault

Brocantes et vide-greniers dans l'Hérault : détails sur https://vide-greniers.org/34-Herault

 

pixabay

Recosanté : une lettre d'information sur la qualité de l'air et les risques liés aux pollens

Vous êtes sensible à la pollution de l'air ? Vous êtes allergique aux pollens ? Vous pouvez vous inscrire à « Recosanté », une lettre d'information numérique. Chaque jour, vous recevez une recommandation pour vous aider à réduire les impacts des polluants atmosphériques et des pollens sur votre santé. Vous êtes informé quotidiennement de la qualité de l'air et du risque d'allergie aux pollens dans votre localité.

Qu'est-ce que Recosanté ?

Recosanté est un service public numérique mis en place par le ministère des Solidarités et de la Santé et le ministère de la Transition écologique, en partenariat avec la Direction interministérielle du numérique dans le cadre du programme beta.gouv.fr.

Ce service est destiné à évoluer de façon continue en fonction des retours des utilisateurs.

Les recommandations sont issues de sources fiables et officielles telles que le ministère des Solidarités et de la Santé, l'Ademe, l'Observatoire de la qualité de l'air intérieur, le Réseau National de Surveillance Aérobiologique, Santé respiratoire France, etc.

Comment s'inscrire ?

Pour recevoir chaque jour par courriel les indicateurs environnementaux (qualité de l'air, épisodes de pollution et risque pollinique) de votre localité et une recommandation pour vous aider à vous protéger des risques liés aux polluants atmosphériques et aux pollens, allez sur le site a title="Recosanté - recosante.beta.gouv.fr - Nouvelle fenêtre" " " " " ">"ecosanté , renseignez votre email et votre commune.

Vous pouvez également choisir de recevoir des informations destinées aux personnes vulnérables ou sensibles à la qualité de l'air et aux personnes allergiques aux pollens.

Les données collectées lors de l'inscription sont utilisées exclusivement pour envoyer les recommandations.

  A savoir : Le programme beta.gouv aide les administrations publiques à construire des services numériques utiles, simples, faciles à utiliser et qui répondent vraiment aux besoins des usagers. Le développement du service numérique est guidé par les retours de ses utilisateurs et non par les besoins de l'administration qui le porte.

Brocantes et vide-greniers dans l'Hérault

Brocantes et vide-greniers dans l'Hérault : détails sur https://vide-greniers.org/34-Herault

 

pixabay

Le Département et la CAF mettent en place une nouvelle instance : le Comité départemental de services aux familles

La Préfecture, le Département et la CAF mettent en place une nouvelle instance : le Comité départemental de services aux familles.

Le Comité départemental de services aux familles (CDSF) a été installé officiellement le 30 novembre 2023 à 15h00 à la préfecture de l’Hérault, par François- Xavier Lauch, préfet de l’Hérault, Véronique Calueba, Vice-Présidente du Conseil départemental de l’Hérault, Laurent Teissier, Président du Conseil d’administration de la Caisse d’allocations familiales de l’Hérault et Thierry Mathieu, Directeur de la Caisse d’allocations familiales de l’Hérault, en présence des partenaires du Schéma départemental de service aux familles (SDSF).

LE CDSF NOUVELLE INSTANCE GARANTE DE LA QUALITE DES SERVICES AUX FAMILLES

Elle est composée de représentants du Conseil départemental, de l’État, des collectivités territoriales, des organismes de protection sociale, des associations familiales, des professionnels de l’enfance et de la famille, et des usagers. Il se réunit au moins une fois par an pour définir les orientations, les priorités et les modalités d’évaluation du SDSF.

Elle va s’appuyer sur les partenaires locaux, comme les associations, les services sociaux, les collectivités locales, etc., pour offrir aux familles des services de proximité et de qualité.

Le CDSF développe des actions et des projets visant à soutenir les familles dans leur rôle éducatif, en leur proposant des activités collectives, des formations, etc. Le CDSF contribue enfin à sensibiliser les acteurs locaux à la cause des familles touchées par des vulnérabilités comme le handicap par exemple, en favorisant le dialogue, la concertation et la mobilisation.

LE SDSF, C’EST QUOI ?

Le Schéma Départemental des Services aux Familles constitue une feuille de route stratégique dont l’objectif est de maintenir, développer et faire connaître les services aux familles dans une démarche de coopération et de coordination entre les partenaires.

 

Le Schéma Départemental des Services aux Familles s’articule autour de quatre axes stratégiques :

  • Soutenir la parentalité et accompagner les familles dans leurs transitions
  • Prévenir et lutter contre les violences intrafamiliales et les ruptures de liens
  • Favoriser l’épanouissement et la réussite éducative des enfants et des jeunes
  • Développer l’offre de services de proximité et de qualité pour les familles

Le Département déploie la fibre dans 286 communes, non couvertes par les opérateurs privés.

En 2024, il restera 20 000 prises complexes à raccorder dans la zone Hérault Numérique pour que 100% des usagers soient connectés.

Oui à l’égalité numérique !

Dès le début de son premier mandat, le Président du Département avait affirmé sa volonté de mettre en route ce chantier de la Fibre optique pour rétablir l’équité territoriale en matière d’accès au très haut débit. Un défi colossal de service public qui a nécessité l’installation de la Fibre dans les 286 communes de l’Hérault non raccordées par les opérateurs privés mobilisant 700 emplois, 8 000 km de Fibre et un budget de 384 millions d’euros.

 

En 2024, il restera 20 000 prises complexes à raccorder dans la zone Hérault Numérique pour que 100% des usagers soient connectés.

 

L’accès au numérique est devenu aujourd’hui essentiel pour les habitants, les travailleurs et les entreprises d’un territoire.

 Déployer 8 000 km de fibre en 6 ans ? Un véritable défi technique !

Des actions ciblées pour garantir l’inclusion numérique.

Le Département de l’Hérault propose un accompagnement en fonction des besoins de chacun avec :

L’opération « un ordi pour tous » vise à pallier le manque d’équipement des plus précaires, en leur proposant des ordinateurs reconditionnés. Des machines remises à neuf sont aussi données aux associations, bibliothèques et musées de territoire.

Le Pass numérique, un dispositif co-financé par l’Etat et le Département, propose des parcours pédagogiques variés aux allocataires du RSA, aux demandeurs d’emploi, aux jeunes de 11 à 25 ans et aux séniors. Il est mis en œuvre par des associations conventionnées et des collectivités locales, ces ateliers de formation ont bénéficié à plus de 500 Héraultais en 2022.

Les 26 Lieux d’Accès au Numérique (LAM) de l’Hérault où des associations accompagnent le public dans la mise en forme de documents et l’initiation aux technologies numériques (numeriquepourtous.herault.fr).

• L’accompagnement des usagers en situation de handicap ou en perte d’autonomie et les locataires de logements sociaux, via des sites internet modernisés, interactifs et plus accessibles --> Maison de l'autonomie mda.herault.fr

 

Plus d’informations sur : numerique.herault.fr