herault

Brocantes et vide-greniers dans l'Hérault

Brocantes et vide-greniers dans l'Hérault : détails sur https://vide-greniers.org/34-Herault

 

pixabay

Recosanté : une lettre d'information sur la qualité de l'air et les risques liés aux pollens (4)

Vous êtes sensible à la pollution de l'air ? Vous êtes allergique aux pollens ? Vous pouvez vous inscrire à « Recosanté », une lettre d'information numérique. Chaque jour, vous recevez une recommandation pour vous aider à réduire les impacts des polluants atmosphériques et des pollens sur votre santé. Vous êtes informé quotidiennement de la qualité de l'air et du risque d'allergie aux pollens dans votre localité.

Qu'est-ce que Recosanté ?

Recosanté est un service public numérique mis en place par le ministère des Solidarités et de la Santé et le ministère de la Transition écologique, en partenariat avec la Direction interministérielle du numérique dans le cadre du programme beta.gouv.fr.

Ce service est destiné à évoluer de façon continue en fonction des retours des utilisateurs.

Les recommandations sont issues de sources fiables et officielles telles que le ministère des Solidarités et de la Santé, l'Ademe, l'Observatoire de la qualité de l'air intérieur, le Réseau National de Surveillance Aérobiologique, Santé respiratoire France, etc.

Comment s'inscrire ?

Pour recevoir chaque jour par courriel les indicateurs environnementaux (qualité de l'air, épisodes de pollution et risque pollinique) de votre localité et une recommandation pour vous aider à vous protéger des risques liés aux polluants atmosphériques et aux pollens, allez sur le site a title="Recosanté - recosante.beta.gouv.fr - Nouvelle fenêtre" " " " " ">"ecosanté , renseignez votre email et votre commune.

Vous pouvez également choisir de recevoir des informations destinées aux personnes vulnérables ou sensibles à la qualité de l'air et aux personnes allergiques aux pollens.

Les données collectées lors de l'inscription sont utilisées exclusivement pour envoyer les recommandations.

  A savoir : Le programme beta.gouv aide les administrations publiques à construire des services numériques utiles, simples, faciles à utiliser et qui répondent vraiment aux besoins des usagers. Le développement du service numérique est guidé par les retours de ses utilisateurs et non par les besoins de l'administration qui le porte.

Un convoi de dons de l’Hérault prend la route pour aider les enfants du Maroc

Suite à l’aide de 50 000€ votée pour soutenir l’aide humanitaire au Maroc après le grave séisme qui a endeuillé le pays, le Département vient d’affréter un convoi de dons pour les familles sinistrées.

Suite au violent séisme qui a touché le Maroc le 8 septembre dernier, le Département, attaché aux valeurs de solidarité et d'entraide, apporte de nouveau son soutien au pays avec des dons de matériels réformés.

Suite à l’enveloppe de 50 000 € votée par l’assemblée en septembre pour apporter une aide d’urgence aux sinistrés, ce convoi acheminé avec le soutien de la Région, transporte du mobilier et des équipements informatiques.

Il prendra la mer depuis le port de Sète, direction la vallée de l’Ourika et du Massif montagneux. Les dons seront ensuite remis à l’association Avenir Toubkal, engagée dans l’éducation des enfants et la reconstruction après le séisme. Sur place, ils apportent un soutien vital aux familles sinistrées tout en maintenant l’accès à l’éducation pour les élèves du complexe pédagogique rural d’Aghabalou.

L’Hérault, territoire solidaire par nature

En septembre dernier, une aide de 50 000€ a été votée à l’unanimité par l’assemblée pour venir en aide aux victimes de la catastrophe naturelle. Un fonds versé au FACECO, un outil permettant aux collectivités d’apporter une aide exceptionnelle lors d’urgences humanitaires.

Cet engagement solidaire au-delà des frontières, le Département le porte sans réserve :

>En mars 2022, une aide de 100 000€ a été votée pour l’Ukraine dès le début du conflit et un soutien d’envergure avait été mis en place pour accueillir dignement les familles fuyant la guerre.

>En septembre dernier, le Département avait également débloqué des fonds pour soutenir les victimes de la tempête Daniel qui a endeuillé la Libye, avec une aide financière s’élevant à 40 000€.

Une solidarité au quotidien, qui rayonne au-delà de l’Hérault.

Brocantes et vide-greniers dans l'Hérault

Brocantes et vide-greniers dans l'Hérault : détails sur https://vide-greniers.org/34-Herault

 

pixabay

Recosanté : une lettre d'information sur la qualité de l'air et les risques liés aux pollens

Vous êtes sensible à la pollution de l'air ? Vous êtes allergique aux pollens ? Vous pouvez vous inscrire à « Recosanté », une lettre d'information numérique. Chaque jour, vous recevez une recommandation pour vous aider à réduire les impacts des polluants atmosphériques et des pollens sur votre santé. Vous êtes informé quotidiennement de la qualité de l'air et du risque d'allergie aux pollens dans votre localité.

Qu'est-ce que Recosanté ?

Recosanté est un service public numérique mis en place par le ministère des Solidarités et de la Santé et le ministère de la Transition écologique, en partenariat avec la Direction interministérielle du numérique dans le cadre du programme beta.gouv.fr.

Ce service est destiné à évoluer de façon continue en fonction des retours des utilisateurs.

Les recommandations sont issues de sources fiables et officielles telles que le ministère des Solidarités et de la Santé, l'Ademe, l'Observatoire de la qualité de l'air intérieur, le Réseau National de Surveillance Aérobiologique, Santé respiratoire France, etc.

Comment s'inscrire ?

Pour recevoir chaque jour par courriel les indicateurs environnementaux (qualité de l'air, épisodes de pollution et risque pollinique) de votre localité et une recommandation pour vous aider à vous protéger des risques liés aux polluants atmosphériques et aux pollens, allez sur le site a title="Recosanté - recosante.beta.gouv.fr - Nouvelle fenêtre" " " " " ">"ecosanté , renseignez votre email et votre commune.

Vous pouvez également choisir de recevoir des informations destinées aux personnes vulnérables ou sensibles à la qualité de l'air et aux personnes allergiques aux pollens.

Les données collectées lors de l'inscription sont utilisées exclusivement pour envoyer les recommandations.

  A savoir : Le programme beta.gouv aide les administrations publiques à construire des services numériques utiles, simples, faciles à utiliser et qui répondent vraiment aux besoins des usagers. Le développement du service numérique est guidé par les retours de ses utilisateurs et non par les besoins de l'administration qui le porte.

Recosanté : une lettre d'information sur la qualité de l'air et les risques liés aux pollens

Vous êtes sensible à la pollution de l'air ? Vous êtes allergique aux pollens ? Vous pouvez vous inscrire à « Recosanté », une lettre d'information numérique. Chaque jour, vous recevez une recommandation pour vous aider à réduire les impacts des polluants atmosphériques et des pollens sur votre santé. Vous êtes informé quotidiennement de la qualité de l'air et du risque d'allergie aux pollens dans votre localité.

Qu'est-ce que Recosanté ?

Recosanté est un service public numérique mis en place par le ministère des Solidarités et de la Santé et le ministère de la Transition écologique, en partenariat avec la Direction interministérielle du numérique dans le cadre du programme beta.gouv.fr.

Ce service est destiné à évoluer de façon continue en fonction des retours des utilisateurs.

Les recommandations sont issues de sources fiables et officielles telles que le ministère des Solidarités et de la Santé, l'Ademe, l'Observatoire de la qualité de l'air intérieur, le Réseau National de Surveillance Aérobiologique, Santé respiratoire France, etc.

Comment s'inscrire ?

Pour recevoir chaque jour par courriel les indicateurs environnementaux (qualité de l'air, épisodes de pollution et risque pollinique) de votre localité et une recommandation pour vous aider à vous protéger des risques liés aux polluants atmosphériques et aux pollens, allez sur le site a title="Recosanté - recosante.beta.gouv.fr - Nouvelle fenêtre" " " " " ">"ecosanté , renseignez votre email et votre commune.

Vous pouvez également choisir de recevoir des informations destinées aux personnes vulnérables ou sensibles à la qualité de l'air et aux personnes allergiques aux pollens.

Les données collectées lors de l'inscription sont utilisées exclusivement pour envoyer les recommandations.

  A savoir : Le programme beta.gouv aide les administrations publiques à construire des services numériques utiles, simples, faciles à utiliser et qui répondent vraiment aux besoins des usagers. Le développement du service numérique est guidé par les retours de ses utilisateurs et non par les besoins de l'administration qui le porte.

LES IDÉES DE SORTIES DU DEPARTEMENT SONT ICI !

LES IDÉES DE SORTIES DU DEPARTEMENT SONT ICI !
Etes-vous plutôt spectacles en famille, ou sorties nature ? Les domaines départementaux vous proposent plusieurs animations cette semaine : Ne ratez pas la grande braderie départementale, la médiathèque de Pierresvives à Montpellier qui propose BD, mangas, nombreux livres à 0.50cts pièce !
Une kermesse « tout feu tout flamme » à découvrir en famille avec la Pierre de Mecquenem - Cie La Machine! Gratuit, accès libre et sans réservation à la Scène de Bayssan à Béziers.
Escape game, exposition sur l’alimentation et promenades en plein air au magnifique domaine du département Restinclières à Prades-le-Lez.
toutes les animations sportives sur Hérault Sport
toute la sélection ici : https://urlz.fr/oTqu

Le budget d’1,8 milliard d’euros voté

 

Ce mercredi 13 décembre, l'Assemblée départementale a approuvé le budget de l’année 2024. Malgré des recettes en baisse, c’est un budget solidaire et engagé, qui poursuit un fort investissement au bénéfice de tous les Héraultais·e·s.

Un budget départemental impacté par des recettes en baisse

Comme un effet papillon, les conflits de la scène internationale et les crises géopolitiques ont des répercussions directes sur notre économie et in fine sur les finances du Département. Tout d’abord sur ses recettes : la Banque Centrale ayant augmenté les taux d’intérêt face à l’inflation, le secteur immobilier est fortement ralenti. Or le Département en dépend directement puisqu’il perçoit les droits de mutation à titre onéreux (DMTO) qui émanent des frais de notaire lors de ventes immobilières réalisées en Hérault. Entre 2022 et 2023, le Département a ainsi perdu 72 millions d’euros de cette ressource majeure. " Concrètement les Héraultais seront fragilisés par la crise nationale du logement", précisait lors de la session budgétaire Cyril Meunier, Président de la commission des finances.

Comme il ne peut compenser cette baisse par un impôt local direct, le Département mène une politique budgétaire prudente et agile, pour répondre à une hausse parallèle de ses dépenses.

Pour en savoir + : « Ces dernières années, les départements français ont perdu de nombreuses marges de manœuvres quant à leurs recettes. Les départements n’ont plus de fiscalité propre, c’est-à-dire qu’ils ne collectent plus d’impôts sur leur territoire. Ils bénéficiaient auparavant d’une partie de la taxe foncière, qui va désormais à 100% pour les communes en compensation de la suppression de la taxe d’habitation. En contrepartie, l’Etat attribue aux départements une part de la TVA. Mais cette recette stagne, car la consommation est en baisse, les Français veillent à leurs dépenses pour payer des frais nécessaires qui augmentent, comme le gaz ou l’électricité », explique Etienne Douat, Professeur de droit public et Président de la société française de finances publiques

Un budget départemental qui répond à une hausse de besoins en service public

Au-delà de l’augmentation du prix des matières premières, du coût de l’énergie, des revalorisations salariales réglementaires*, le budget départemental est impacté par une forte évolution démographique en Hérault. 13 000 nouveaux habitants chaque année, c’est plus de service public comme par exemple la nécessité de construire des collèges (3 nouveaux pendant ce mandat).

Vieillissement de la population, hausse de la précarité : le budget des aides individuelles de solidarités (RSA, PCH et APA*), que verse le Département aux allocataires du RSA, aux seniors ou aux personnes en situation de handicap, ne cesse d’augmenter, sans que la compensation de l’Etat n’évolue. Au total, la moitié du budget du Département, soit près de 900 millions d’euros, est consacrée aux dépenses de solidarités à la personne. Et le Département de l’Hérault va plus loin en matière de solidarité en faisant le choix de financer une multitude de dispositifs d’accompagnement pour améliorer le quotidien des personnes vulnérables, aider les chômeurs à retrouver le chemin de l’emploi, lutter contre la précarité alimentaire, contre les inégalités numériques, pour l’accès au logement, mais aussi au sport et à la culture.

En investissant dans les communes, il garantit le même accès à un service public de proximité en zone urbaine comme en zone rurale. Notons aussi que les dépenses pour faire face au réchauffement climatique sont toujours plus nombreuses (littoral, sécheresse, incendies…).

2 milliards de reste à charge : le transfert aux départements du versement des aides individuelles de solidarités s’est accompagné du budget que l’Etat allouait au moment de ce changement. Or, ce budget n’a jamais été actualisé alors même que le nombre de bénéficiaires n’a cessé d’augmenter, que cela soit dû au vieillissement de la population ou à la hausse du chômage. Pour l’Hérault, c’est l’équivalent de 2 milliards d’euros qui auraient dû être compensés par l’Etat depuis 2015.

Le Département maintient un fort investissement

Malgré ces recettes difficiles à anticiper, et la hausse des dépenses, l’intelligence budgétaire du Département a permis de consolider une bonne santé financière et d’absorber le choc de cette conjoncture compliquée. Contrairement à de nombreux départements, l’Hérault maintient en 2024 un fort investissement de 251 millions d’euros : pour concrétiser ses engagements en matière de solidarité et d’écologie, pour soutenir les communes et les intercommunalités et offrir aux Héraultais·e·s le meilleur cadre de vie.

" Notre collectivité est volontariste et s'engage à poursuivre notre soutien aux communes, nos partenaires et acteurs économiques et mener des politiques publiques solidaires et écologiques pour toutes les Héraultais et les Héraultaises."

Cyril Meunier, conseiller départemental, Président de la commission Finances et marchés public

 

En savoir + sur les dépenses de solidarités

En savoir + sur les dépenses consacrées à la protection du territoire

En savoir + sur les dépenses consacrés à l'Education, l'environnement, les sports et loisirs, la culture et le tourisme

En savoir + sur le budget de l'aménagement du territoire, des routes et mobilités, de l'agriculture

En savoir + sur le trophée prêt social

 

Budget 2024 – Protection de la population, préservation du territoire, patrimoine départemental, des sujets débattus et votés ! (2)

 

Thématiques Assemblée

Mardi 12 décembre, le vote du Budget 2024 s’est poursuivi avec de nouvelles thématiques abordées : SDIS, moyens opérationnels, et patrimoine départemental.

Sapeurs-pompiers

Le Service Départemental d’Intervention et de Secours 34 (SDIS) est financé par le Département de l’Hérault qui investit encore plus cette année pour améliorer la qualité des interventions des hommes et femmes qui nous portent secours sans interruption.

  • Une capacité opérationnelle renforcée avec le recrutement de sapeurs-pompiers professionnels. Ils s’ajouteront aux 4 620 sapeurs-pompiers (dont 1135 femmes).

« Nous constatons une hausse de la population, des appels aux centres de secours, des interventions, en particulier des feux de forêts. Alors, 20 à25 sapeurs-pompiers seront recrutés par an en raison », Kléber Mesquida, Président du Département, présentant le rapport du SDIS pour 2024.

  • Une aide pour soutenir l’engagement des jeunes : Le Département en partenariat avec l’Association des Jeunes Sapeurs-Pompiers du Corps Départemental de l’Hérault apportera une aide inédite à l’équipement sportif des Jeunes Sapeurs-Pompiers engagés en 3e année.
  • Le CEIFOR, un nouveau centre de formation pour des entrainements en situation réelle. Avec des équipements de pointe, notamment des simulations virtuelles augmentées, il offrira la possibilité aux sapeurs-pompiers d’être opérationnels face à des situations dangereuses.
  • Des innovations inédites en France pour des équipements modernes : fourgon électrique de lutte contre les incendies urbains, un bateau-pompe de lutte contre les incendies portuaires. Le SDIS dispose déjà de 1100 engins roulants, de 2 robots terrestres, d’1 robot sous-marin, de 3 avions bombardier d’eau, d’1 hélicoptère de commandement et de drones.

Le Rapport budgétaire du SDIS est adopté avec 60.9M€ prévus.

Jacques Rigaud, Vice-Président délégué au patrimoine départemental et aux moyens opérationnels a présenté le rapport dédié aux Moyens opérationnels et au Patrimoine départemental.

Moyens opérationnels

Face au défi climatique, le Département est acteur du changement pour un environnement préservé.

  • Il lutte toujours plus fort contre les feux de forêt grâce à son service de forestiers-sapeurs. Véritables gardiens de forêts, ils œuvrent depuis 40 ans à l’entretien et à la préservation des 200 000 hectares de garrigues, bois et forêts. Le nouveau schéma DFCI voté pour 2024-2034 ajoutera 3091 km de pistes, 315 points d’eau, 11 relais radios numériques, ainsi que des tours de guet et des barrières.
  • Il dispose d’une expertise unique sur l’environnement héraultais. Une équipe de 28 rando-pisteurs, répartis sur le territoire, travaillent au quotidien sur les 1150 km de randonnée : débroussaillage, élagage, reconstruction de murets en pierres sèches, balisage et installation de la signalétique… Grâce à l’étude d’un environnementaliste, ils vont pouvoir mettre en place des pratiques d’entretien adaptées à chaque sentier.

« Le Département poursuit ses efforts en matière d’entretien écoresponsable des espaces verts des sites départementaux : entretien raisonné, actions d’économies d’eau, recyclage des déchets verts, compost… », affirme Jacques Rigaud.

A savoir que le Département préserve + de 9400 ha d’espaces naturels sensibles. Autre exemple de son engagement pour l’environnement, l’opération 8000 arbres par an aux communes et intercommunalités permettant de végétaliser leurs espaces avec des espèces adaptées aux sols et au climat.

  • Dans une stratégie globale vers un avenir durable, il intègre l’éco-responsabilité dans son parc automobile. Il poursuit sa route vers l’électrification de ses véhicules ou opte pour des voitures en vignette Crit’Air 1.

Le rapport budgétaire des Moyens opérationnels est adopté avec 11,5 M€ prévus.

Patrimoine départemental

Des aménagements durables et un fonctionnement éco-responsable, le Département s’engage pour réduire son impact environnemental.

  • Il innove pour poursuivre sa transition écologique : il multiplie les projets photovoltaïques en équipant les bâtiments, les parkings. Il met en place de nouvelles solutions comme l’autoconsommation collective qui convient à partager l’énergie, le stockage d’énergie par l’hydrogène avec le projet de la start-up Sylfen, les réseaux de chaleur à énergie renouvelable, la géothermie… Il fait également le choix de matériaux durables, biosourcés pour les nouveaux bâtiments.

« Chacune de ses réalisations met l’accent sur l’éco-responsabilité avec l’utilisation de matériaux biosourcés, une isolation performante, l’autonomie énergétique, des énergies propres et des innovations telles que la récupération de chaleur et le stockage d’électricité », explique Jacques Rigaud.

Il prévoit de grands aménagements dans le respect de l’environnement, de la valorisation du territoire, et en faveur de la culture.

  • Construction de nouveaux établissements (Port Marianne en 2022, Juvignac livraison en 2025, Maraussan début des travaux à partir du 2nd trimestre 2024) et agrandissement (Les Garrigues à Montpellier, Saint-Gély-du-Fesc et Saint-Clément-de-Rivière.
  • Des nouvelles maisons départementales de solidarités seront construites à Lunel et Gignac ainsi qu’une agence à Loupian regroupant services des solidarités et des routes.
  • Au domaine départemental de Bayssan : réalisation du labyrinthe des vignes des Jardins de Méditerranée avec plantation de 11 700 plants en 2022, parcours de découverte de la faune et de la flore du Bois sacré en septembre 2023.
  • Démarrage travaux de la Maison départementale du Salagou envisagé pour l’automne 2024.

Il optimise le fonctionnement des sites pour les usagers et les agents dans une optique de réduction des coûts financiers comme environnementaux.

  • Après le regroupement à Alco 2 de la Maison de l’Autonomie, de la Direction de la Protection Maternelle et Infantile, de la Direction de la Famille, ce sera au tour de Lunel, Loupian et Gignac. Cela permet de réaliser des économies importantes (mutualisation des voitures, des systèmes informatiques, isolation et chauffage performants…)
  • Projet d’extension du site d’Alco 2 en phase d’étude avec 3 modules supplémentaires pour rassembler des services sur des sites distants.
  • Réflexion autour de l’espace « bureau » : service en open space, bureaux partagés, logiciels de présence, bureau dynamique.

Le rapport budgétaire du patrimoine départemental est adopté avec 41,8 M€ prévus.

Retrouvez le replay de la session du mardi 12 décembre 2023

Brocantes et vide-greniers dans l'Hérault

Brocantes et vide-greniers dans l'Hérault : détails sur https://vide-greniers.org/34-Herault

 

pixabay

LES DERNIERES ACTUS DANS VOTRE MAGAZINE MON HERAULT

LES DERNIERES ACTUS DANS VOTRE MAGAZINE MON HERAULT
Sorties, recettes, sujets de société, expositions… Découvrez les dernières actualités de votre Département :
Feuilletez les en ligne sur l’application Mon Hérault ou sur herault.fr, ici : https://urlz.fr/oHei
Peut être une image de 1 personne, journal intime, livre et texte

 

Budget 2024 du Département – Culture, Education, environnement, sports et loisirs... Zoom sur les projets votés !

 

Thématiques Assemblée Aménagement du territoire Collèges & Education Culture Déplacement & Mobilité Développement durable Domaines départementaux Environnement Solidarité Territoire Tourisme

La présentation du budget 2024 a de nouveau réuni les élus dans l’hémicycle durant une demi-journée. On fait le point sur les projets votés avant de reprendre les débats ce mardi en direct de Béziers

Des débats enrichissants ont animé la séance ce lundi autour des grandes orientations du budget 2024. Un temps constructif porté par les élus de la majorité départementale qui présentait les politiques Education, Sport et loisirs et environnement. Les projets Culture étaient présentés ce mardi matin.

 

Education

Renaud Calvat, Vice-Président délégué à l’Education et aux collèges ouvrait ce lundi après-midi la séance en abordant les engagements majeurs portés par le Département pour les collégiens.

« 48 000 collégiens sont accueillis dans les 81 collèges publics gérés par le Département. En 2024, nous investissons plus de 36 millions d’€ dans la construction de nouveaux établissements, l’agrandissement et la rénovation d’autres collèges, en mettant la priorité sur la transition écologique ». Et d’ajouter, qu’en plus de représenter une action vertueuse pour la planète « chaque euro investi, ce sont des dépenses en moins en fonctionnement !»

  • Le Département poursuit la construction et la rénovation de ses collèges, pour répondre à l’accroissement des effectifs et accélérer la transition énergétique des établissements :

> 2 collèges verront le jour à Maraussan et Juvignac en 2025

> des grands projets sont lancés en 2024 pour les collèges de Saint-Jean-de-Védas, Saint-Mathieu-de-Tréviers, du Crès (1er collège à énergie positive de l’Hérault), Bédarieux, Saint-Chinian… 2024 sera aussi l’année d’études pour la rénovation importante des collèges du bassin montpelliérain (Les Garrigues, Marcel Pagnol, Saint-Gély-du-Fesc, Saint-Clément-de-Rivière), le collège de Cazouls-les-Béziers, Castelnau-le-Lez, Montarnaud…

Engagement - Construire climatique

Un investissement majeur sur lequel le Président Kléber Mesquida a souhaité insister : « C’est la 1ère fois dans les annales du Département que nous construisons 3 nouveaux collèges sur la même période »

  • Il s’engage pour le bien-être des élèves en offrant un cadre sécurisé, apaisé et inclusif, qui favorise leur épanouissement et leur offre les mêmes chances de réussite (600 AET - actions éducatives territoriales sur les thèmes Culture, citoyenneté, prévention routière, environnement, sport, des aménagements pour lutter contre le harcèlement, la création de 3 nouveaux dispositifs ULIS-Unités localisées de l’inclusion scolaire…).

« Le Département investit 2 millions/an pour la sûreté et sécurité des établissements ! » Renaud Calvat

  • Il agit pour lutter contre la fracture numérique à travers un nouveau schéma directeur du Numérique de l’Education et de la Jeunesse. Un plan d’action ambitieux qui intègre l’expérimentation « Territoires numériques éducatifs ». Objectif : mieux équiper les établissements en matériel, former et mettre à disposition des enseignants des ressources pour développer la pédagogie via le numérique et accompagner les parents.

Engagement - Un numérique qui crée des chances

  • Il maintient son cap sur son objectif de 100% de produits bio, labellisés et de proximité d’ici 2028. En 2024, ce sera déjà 75% de cet objectif atteint. Un engagement qui va au-delà avec la mise en place d’un plan contre le gaspillage alimentaire et le remplacement progressif des barquettes en plastique par des bacs en inox.

Engagement - Des cantines bio et locales

En plus de cet engagement pour une alimentation durable, le Département mise sur l’accessibilité pour toutes les bourses grâce à l’Aide à la Restauration des collégiens : « Il est hors de question, pour nous, que des parents ne puissent pas inscrire leur enfant à la cantine, pour quelque raison que ce soit !», a insisté Renaud Calvat dans l’hémicycle.

 

Sports et Loisirs

Puis, ce fut au tour de Marie Passieux, Vice-Présidente déléguée aux sports, de présenter le rapport sur la politique départementale pour le développement des sports.

« Avec cette année marquée par les Jeux Olympiques, le Département poursuit son engagement pour mettre à l’honneur les valeurs du sport et de l’olympisme. La solidarité est au cœur de la démarche pour développer une pratique amateur comme professionnelle, accessible à tous ! »

A l’occasion de la présentation de ce rapport, Kléber Mesquida a tenu à revenir sur le débat autour du passage de la flamme olympique en Hérault :

« A la place des 180 000 euros que l’on aurait payé au comité olympique pour voir passer une caravane avec une flamme, nous préférons proposer des animations avec Hérault sport sur le terrain, dans les quartiers, les villages… »

En 2024 donc, le Département poursuit son engagement en faveur du développement des pratiques sportives :

  • Il poursuit son soutien auprès des comités sportifs et des clubs de sports dont les clubs de haut niveau.
  • Il finance des projets de rénovation ou de construction d’équipements sportifs portés par les communes (50 dossiers/an).
  • Pour le sport scolaire, il poursuit la modernisation de équipements sportifs dans les collèges, distribue 14 000 coupons sports pour les élèves de 6ème (prise en charge de la licence UNSS à hauteur de 14 € sur un coût moyen de 20€)

+ Des Actions éducatives territoriales (AET) sont proposées aux enseignants et collégiens pour développer la pratique sportive.

  • Il encourage le sport comme vecteur d’inclusion sociale, de nombreux dispositifs sont proposés pour les publics les + fragiles : personnes en situation de handicap (soutien Comité départemental Handisport et le Comité Sport adapté...), seniors mais aussi les publics issus des territoires défavorisés.

Hérault Sport réalise plus de 1 100 manifestations et 4 000 journées d’animation par an sur tout le territoire, en lien avec des collectivités, 800 associations et structures, des établissements scolaires...
L’association intervient auprès du mouvement sportif avec un équipement de qualité : un parc de 38 véhicules dont 10 cars-podium, un bus numérique, et de nombreux équipements.

Véronique Calueba, Vice-Présidente déléguée aux solidarités Enfance et Famille mais aussi conseillère départementale du canton de Sète saluait l’action d’Hérault Sport sur son territoire :

« Hérault sport est présent dans les quartiers notamment pour rendre les sports accessibles à tous !»

Nouveauté :
A l’occasion de cette année olympique, les Archives départementales et la Direction des sports, en partenariat avec l’Université de Montpellier - UFR Staps et l’Université Paul Valéry, lancent une grande collecte d’archives sur le sport. Le but : collecter des archives héraultaises auprès des professionnels et du grand public.

« Avec ces archives du sport, on veut récupérer des témoignages, observer l’évolution des disciplines… auprès des acteurs du sport et de tous, on veut faire sortir de l’oubli tout cet héritage !» Marie Passieux

  • Engagé pour le développement des sports et loisirs de pleine nature, le Département poursuit son travail mené dès 2023 avec l’outil outdoorvision (mettre lien) pour développer des stratégies pour mieux accueillir les pratiquants en maitrisant les flux sur les sites tout en protégeant les espaces naturels. Autre ambition pour 2024, le développement du 1er itinéraire équestre de l’Hérault sur Passa Meridia. « Une itinérance 100% héraultaise, au service du développement local » soulignait encore Marie Passieux.
  • Côté 2-roues, il vise l’obtention de 2 nouveaux labels pour valoriser nos itinéraires cyclables « Route » de qualité, variés et sécurisés : les labels « Espace Cyclosport FFC » et « Espace Gravel FFC » de la Fédération Française de Cyclisme.

Tourisme

Après une présentation de la situation touristique actuelle, avec les menaces qui pèsent sur notre territoire avec le changement climatique. Jean-Louis Gely, Vice-Président délégué au Tourisme et à l’économie rappelait quelques unes des priorités d’intervention dans le cadre du schéma « Tourisme durable et responsable 2022-2028 ». Parmi ces actions :

« Nous conduisons des actions croisées en faveur de l’adaptation aux risques littoraux, soutenons la démarche Grands sites, le développement des mobilités douces et décarbonées, le développement du tourisme social et solidaire… »

L’Hérault est un territoire attractif, pour vous Héraultais qui l’habitez comme pour nos visiteurs. Et pour accompagner le rayonnement de notre territoire, sans perdre de vue la nécessité de le préserver à l’heure des sur-fréquentations concentrées sur le littoral et des menaces du changement climatique, le Département agit :

  • Il œuvre pour un tourisme vert qui soutient l’économie locale
> L’oenotour de l’Hérault, concept unique en Europe, incarne cette volonté de valoriser les loisirs nature et la découverte du territoire et de ses terroirs.

NOUVEAUTES : La création de la 1ère oenovélo qui parcourt les paysages, entre Saint-Chinian et le Canal du Midi. En 2024, le Département prévoit la structuration des oenovélos avec pour objectif, la création à l’horizon 2028, de 21 boucles cyclo-touristiques réparties sur les 7 territoires Vignobles et Découvertes.

L’oenotour, qu'est-ce que c'est ?
Riche d’une centaine de caveaux-étapes, de 7 destinations Vignobles & Découverte, 25 routes des vins et 27 oenorandos® labellisées par le Fédération française de la randonnée pédestre, l’OEnotour est un réseau de randonnées à pied, et bientôt à vélo, permettant de promouvoir les dégustations vigneronnes.

  • La création d’un conchylitour est également au cœur des projets du Département. Un concept de visites des mas conchylicoles du Bassin de Thau et du Chichoulet, à Vendres, avec des dégustations, une découverte des traditions, savoir-faire, et du patrimoine naturel et culturel.

En 2024, le Département prévoit pour ses ports, la réalisation de pontons d’accueil collectifs afin de permettre l’accostage de petits bateaux à passagers au Barrou à Sète et aux Mazets à Marseillan. D’autres équipements pour mieux accueillir les visiteurs sont à l’étude.

  • La consolidation de sa candidature pour le label Géoparc Terres d’Hérault auprès de l’UNESCO. Pour préserver et valoriser notre patrimoine géologique, le Département porte cette démarche fédératrice au cœur du territoire. Une lettre d’intention a été adressée au Comité national des Géoparcs français, pour une possible reconnaissance en 2026.
  • Il œuvre pour un tourisme inclusif et solidaire afin que tous puissent profiter des beautés de l’Hérault. Parmi ses actions phare menées en 2023 : la réhabilitation de 2 projets de centres de vacances, la labellisation « Tourisme et handicap » de 15 sites, le renouvellement du label « Destination pour tous » pour Balaruc-les-Bains et une nouvelle destination à l’honneur, Agde (Soit 4 territoires engagés dans cette démarche) ou encore le développement de l’outil numérique Hérault Mobility, qui favorise la découverte des sites touristiques pour les personnes en situation de handicap ou à mobilité réduite: www.herault-mobility.fr

La présentation de ce rapport était l’occasion pour l’élu d’annoncer une nouvelle perspective : la création d’une marque de territoire pour l’Hérault : «

Nous allons développer une démarche participative dès janvier qui nous conduit à défendre une marque de territoire, pour fédérer autour d’une image, porter les couleurs de l’Hérault, stimuler le développement économique… »

Projet qui aboutira à l’horizon 2025. A suivre !

Environnement

Si le Département œuvre pour développer les pratiques sportives de pleine nature, de loisirs ou encore le tourisme, il n’en oublie pas néanmoins la priorité de préserver ses paysages, sa nature et ses ressources. Une priorité inscrite de manière transversale dans l’ensemble de son action et au cœur de sa politique en faveur des espaces naturels sensibles.

Christophe Morgo, Vice-Président délégué à l’environnement, introduisait la présentation du rapport en rappelant que « la tradition écologique et sociale est au cœur de nos politiques publiques pour répondre aux enjeux de la crise systémique ». Il en sera de même en 2024 :

  • Le Département a engagé en 2023 une nouvelle stratégie des Espaces Naturels Sensibles qui sera déployée jusqu’en 2028. Parmi les projets 2024 :
> La finalisation de 2 sentiers d’interprétation à la Font du Griffe et au domaine des Lavagnes
> La finalisation de la phase pré-opérationnelle de la renaturation du site de Tartuguières

  • La préservation de la ressource en eau. A l’heure du changement climatique et de ses conséquences dramatiques, le Département est à l’avant-garde pour protéger notre or bleu.
> Il participe au financement des actions portées par les collectivités sur l’ensemble des bassins versants, dans le cadre des Programmes d’Actions et de Prévention des Inondations.
> Il intervient également sur ses barrages (Salagou et Olivettes). En 2024, plusieurs interventions sont prévues : une nouvelle passe à poissons au barrage anti-sel de Fleury d’Aude pour garantir la continuité écologique, des interventions et travaux sur les barrages du Salagou et des Olivettes pour garantir leurs niveaux de sécurité dans un contexte réglementaire toujours plus exigeant.
> Via Hérault Ingénierie, il soutient les communes dans leurs projets d’assainissement et d’eau potable. Il accompagne aussi les collectivités dans leurs démarche de recherche en eau (en 2024 en 2024, dans les secteurs Argelliers, Bédarieux, Berlou, Cabrières, Courniou, Cruzy, Lunas, Saint

Seriès, Saint Pargoire).

  • Il sensibilise les Héraultais à la fragilité de notre environnement et de nos ressources.

> La Maison départementale de l’environnement déploie de nombreuses animations et ateliers sur le territoire. En 2024, elle propose sur le 1er semestre des expositions consacrées à la thématique des arbres et de la forêt.

> Un projet de réaménagement du Domaine de Restinclières est en cours pour faire echo à l’engagement écologique de l’Hérault.

> Il a lancé fin 2023 le site interactif nature360.herault.fr pour permettre à tous de découvrir 31 sites naturels départementaux sans bouger de chez soi.

Sur ce point, Christophe Morgo insistait sur la sensibilisation qui sera renforcée pour les collégiens :

« On va augmenter le budget consacré aux actions éducatives territoriales. A terme, on aimerait que les élèves, de la 6ème à la 3ème puissent avoir une sensibilisation à l’environnement pour qu’ils puissent devenir des ambassadeurs ».

Culture

Le Département fait le choix de valoriser la Culture comme un véritable levier pour son action solidaire. C’est ainsi qu’introduisait en quelques mots Marie-Pierre Pons, Vice-Présiente déléguée à al Culture, la présentation de ce rapport :

« La Culture nourrit les capacités, les valeurs humaines. Elle est un ressort fondamental d’un développement équilibré et durable des communautés, des individus et des territoires. Vecteur d’épanouissement personnel, la culture contribue à la cohésion sociale, nourrit l’esprit critique et constitue un ferment de citoyenneté. Le rôle du Département est d’être au plus près des territoires »

 

  • Il porte des projets fédérateurs sur le territoire pour croiser les publics tout en décloisonnant les arts. En 2024, de nouveaux projets verront le jour, dont :
> « L’odeur du vent sur les cailloux, le long de la Passa Meridia Edition#2 » 2023-2025 Volet culturel de la candidature « GEOPARC Terres d’Hérault », ce projet propose expositions, invitations artistiques itinérantes, ateliers participatifs... autour de savoir-faire locaux le long de Passa Meridia. Edition #2 Printemps 2024.
> « Tant que quelqu’un se souvient ». Ce projet artistique mené avec les enfants des 2 MECS de Béziers et Saint-Pons-de-Thomières, des seniors, des collégiens, des musiciens et l’association des oeuvres sociales du Saint-ponais aboutira à la création d’un opéra qui sera présenté à la Scène de Bayssan et au Château d’O en juin.
> Création d’œuvres utilitaires à partir des ressources naturelles avec le collectif Ile/mer/froid avec les élèves du Collège Port Marianne.

  • Il développe la Lecture publique en animant son réseau départemental des bibliothèques. Parmi les actions, la mise à disposition des 237 bibliothèques du réseau près de 620 000 documents, la formation des bibliothécaires, des actions de médiation ou encore des animations.

En 2024, plusieurs projets seront proposés, dont :

> Graines d’histoire. Un projet Petite enfance autour de la création d’un objet artistique non-identifié avec l’artiste Julien Martinez
> « Les mercredis des tout-petits » qui proposera des animations pour les 0-4 ans à la Scène de Bayssan.
> Des expérimentations à l’artothèque avec la possibilité pour les usagers des bibliothèques de Juvignac, Lodève, Sérignan, Lodève et du Bousquet-d’Orb d’emprunter gratuitement des œuvres d’art.

  • Toute l’année le Département est engagé auprès des collectivités et acteurs du territoire. Il poursuit le subventionnement de près de 400 associations et collectivités par an, son prêt de matériel scénique ou encore son action en faveur du développement de l’éducation musicale.

A noter également, son soutien aux festivals (Arabesques, les Folies d’O et le Printemps des Comédiens) proposés au Domaine d’O, via une subvention annuelle versée à la Métropole.

  • Préserver les mémoires et le patrimoine de l’Hérault est également au cœur de son action culturelle via ses archives départementales, pionnières dans l’archivage numérique en France, ou encore à travers son action Accompagnement technique et financier à la restauration d’édifices protégés monuments historiques (chateaux, tours médiévales...) aux côtés de la DRAC, mais aussi des édifices non-protégés (moulins, patrimoine agricole…), l’animation du réseau des musées de territoire, la réalisation de fouilles ou encore le soutien aux associations qui oeuvrent pour valoriser notre patrimoine.

Cette 1ère journée de vote du budget au sein de l’hémicycle vient souligner une nouvelle fois l’engagement affirmé de la collectivité pour bâtir un Hérault solidaire et écologique.

Rendez-vous ce mardi en direct de l’Hémicycle Jules Faigt à Béziers.

Découvrez le replay de l'assemblée départementale du lundi 11 décembre

</div>

Brocantes et vide-greniers dans l'Hérault

Brocantes et vide-greniers dans l'Hérault : détails sur https://vide-greniers.org/34-Herault

 

pixabay