Environnement

Moustique tigre : démarrage de la période de surveillance

Le moustique tigre est implanté et actif depuis plusieurs années dans notre région. Un dispositif de surveillance renforcée est mis en œuvre par les autorités sanitaires et leurs partenaires du 1er mai au 30 novembre. L’objectif est à la fois de limiter leur prolifération et de prévenir le risque de transmission des virus dont ils peuvent être le vecteur (chikungunya, dengue ou zika).

Mosquito, Insectes, Piqure De Moustique

Lutter contre le moustique tigre, c’est d’abord l’empêcher de se développer chez soi

Le dispositif de surveillance renforcée repose sur :

  • Une surveillance renforcée des populations de moustiques (surveillance entomologique).
  • Une sensibilisation des personnes résidant dans les zones où ces moustiques sont présents et actifs.
    La lutte contre ces moustiques et leurs larves constitue l’un des principaux moyens d’éviter la transmission du virus. C’est un réflexe à acquérir chez soi pour se protéger de manière collective.

 

Le dispositif de surveillance renforcée implique aussi :

  • Une surveillance médicale renforcée des cas humains des maladies que ce moustique peut véhiculer : chikungunya, dengue et Zika (surveillance épidémiologique). Cette surveillance mobilise les professionnels de santé de toute la région pour qu’ils effectuent le signalement immédiat à l’Agence régionale de santé de tous les cas de patients présentant des symptômes de dengue, chikungunya ou Zika.
  • Voyageurs en zone tropicale : soyez vigilants sur place et contactez votre médecin si vous êtes malade, en particulier à votre retour jusqu’à une semaine après votre voyage (fièvre brutale, de douleurs articulaires, courbatures, et/ou d’éruptions cutanées…).

    En Occitanie en 2020, la majorité des cas signalés (dengue) était le plus souvent des voyageurs de retour des départements et régions d’outre-mer qui faisaient face à une épidémie de dengue.

    En cas de symptômes consultez rapidement votre médecin en lui signalant votre voyage et lieu de séjour.

    Une transmission du virus comparable aux années précédentes malgré les mesures sanitaires

En Occitanie en 2020,  

  • 128 cas d’arboviroses importées (voyageurs) ont été signalées.
  • 3 cas autochtones de dengue signalés dans le Gard et l’Hérault (Personnes ayant contracté la maladie sans avoir voyagé en zone contaminée).
  • Ces signalements ont donné lieu à 172 enquêtes/prospections autour des lieux fréquentés par les cas.
  • 125 traitements autour des lieux fréquentés par les personnes infectées où la présence de moustique tigre était confirmée.

Malgré les restrictions liées au confinement, cette année est comparable à l’année précédente en terme de contamination. Les départements qui totalisent le plus d’interventions sont : le Gard, la Haute-Garonne et l’Hérault > 123 enquêtes et 105 traitements.

En Occitanie, 1 480 communes sur les 4 454 communes de la région (33%) sont colonisées, ce qui représente 83% de la population régionale soit près de 5 millions d’habitants.

Pour savoir si votre commune est colonisée rendez-vous sur le site de signalement cliquer ici !

DÉCLINAISON DU PLAN NATIONAL LOUP

Caractérisation génétique du loup identifié sur le secteur du « Somail » : un nouvel individu L’Hérault est situé sur le front de colonisation du loup depuis plusieurs années. La présence du loup a été mise en évidence en 2013 par le réseau d’observations, avec une forte augmentation du nombre d’indices de présence en 2020 et 2021 (75 indices retenus à ce jour dont près de 40 sur le secteur du Somail) ainsi que du nombre de cas de prédations pour lesquelles la responsabilité du loup n’a pas été écartée (17 constats classés loup non écarté pour les années 2020 et 2021 dont 13 sur le secteur du Somail).

 Loup, Animal, Sauvage, Prédateur, Sombre

Illustration

Dans ce contexte de présence du loup, le plan national loup a fait l’objet d’une mise en oeuvre graduée et proportionnée à l’échelle départementale : mobilisation de crédits d’urgence du ministère de l’agriculture pour la mise en oeuvre de mesures de protection jusque début 2021, délivrance de 9 autorisations de tir de défense en 2021, ouverture début 2021 de la mesure protection du plan de développement rural pour bénéficier de subventions Etat-Europe sur 31 communes des secteurs Caroux, Somail-Espinouse, plateau du Larzac,… Ces moyens d’action en matière de protection des troupeaux domestiques sont mis en place après discussion au sein du comité départemental de suivi associant les partenaires (services de l’État, chambre d’agriculture, syndicats agricoles, OFB, lieutenants de louveterie, fédération départementale des chasseurs, gendarmerie, ONF, ...). Durant la période de suivi de l’espèce réalisée au cours de l’hiver 2020-2021, plusieurs échantillons ont pu être collectés dans le Tarn et l’Hérault sur les secteurs Somail et Caroux et les résultats d’analyse viennent d’être communiqués par l'unité grands prédateurs de l'OFB Occitanie.

 

Ces derniers confirment la présence dans le Tarn et l’Hérault d'un nouveau loup mâle de lignée Italo-Alpine non identifié jusqu’à présent (échantillon d’urine collecté le 6 janvier 2021 sur la commune d’Anglès en limite du département de l’Hérault). Par ailleurs, des échantillons de poils et d’urine, collectés le 11 décembre 2020 sur la commune de Murat-sur-Vèbre également située en limite du département de l’Hérault, ont permis la réalisation de nouvelles analyses génétiques qui ont confirmé la présence du loup mâle déjà identifié génétiquement depuis 2016 sur la zone de présence permanente (ZPP) du Caroux.

Météo France : des gelées aux premiers jours de chaleur, un début mai contrasté !

Le mois de mai est connu pour son temps contrasté, comme tous les mois du printemps, une saison de transition. Avec la durée des jours qui rallonge, le passage de la saison froide aux chaleurs estivales intervient progressivement mais jamais de façon linéaire. Selon le positionnement des anticyclones et des dépressions, la France peut se retrouver sous l’influence de masses d’air chaud d’origine tropicale, ou de masse d’air polaire, encore bien froides. La variabilité d’une année à l’autre (ou variabilité interne du climat) est ainsi particulièrement marquée au printemps comme au mois de mai. Ces dernières années nous en offrent une belle illustration.

 

Pixabay

Un début mai 2021 bien frais comparé à 2020...

Le mois de mai 2021 a commencé dans une ambiance fraîche sous l’influence d’ une masse d’air ayant voyagé depuis les pôles. De nombreuses gelées ont été observées sur le nord du pays, avec parfois des records mensuels. Un flux d’ouest s’est ensuite mis en place le 4 mai apportant des précipitations dans une masse d’air plus doux. Les minimales se sont ainsi nettement radoucies mais les maximales sont restées encore timides sous les nombreux nuages ou les passages pluvieux.
Ainsi, sur les 5 premiers jours de mai 2021, les températures plafonnent en moyenne sous les normales de saison avec une anomalie de -2,3 °C pour la température moyenne.
La configuration était toute autre juste un an avant. Avec des conditions anticycloniques dominantes sur le nord de la France favorisant un temps remarquablement sec et ensoleillé dans un courant de nord-est dominant, le mois de mai 2020 se plaçait au 5e rang des mois de mai les plus chauds depuis 1900, avec une anomalie de +1,5 °C. Sur les 5 premiers jours, l’anomalie était de +2,5 °C.

… Mais dans la lignée de 2019

Aller plus loin : https://meteofrance.com/actualites-et-dossiers/actualites/climat/

Lundi prochain, partez à la découverte de l'outil de sciences participatives BioObs !

Lundi prochain, partez à la découverte de l'outil de sciences participatives BioObs !
Devenez acteur dans la protection de la biodiversité marine et lagunaire !
 
Peut être une image de texte qui dit ’BASSIN DETHAU Lundi du CPIE Biodiversité marine et lagunaire avec Bio0bs! Le 10 mai à 18h en live sur facebook www.facebook.com/CpieBassinDeThau Annie Lafourcade et Francois Sichel, présentent: Bio0bs, carnet de plongée en ligne et outil de sciences participatives lors vos enplongées, andonnée palmée, apnée...et même lors balades L'occasion devenir sentinelles mer partageant vos observations aidant les scientifiques l'amélioration milieu mer LES DE BioCbs Crédit .é:nLafouc Photo Annie Lafourcade PRENEZ L'AIR meau PROGRAMMATION COMPLÈTE SUR www.cpiebassindethau.fr/prenezlair CLIMA Thau OFB Occitanie Herault aGGLOPÃLE ARCRIFELDETRAN’

PROJET DE PARCS COMMERCIAUX D’ÉOLIENNES FLOTTANTES EN MÉDITERRANÉE : LE COMPTE-RENDU DU DEBAT PUBLIC PAR LA CPDP

Éolienne, Mer, Océan, Bleu, DessinCe document est établi par le président et les membres de la Commission particulière du débat public.

 

La Méditerranée doit-elle accueillir des grands parcs éoliens flottants au large des côtes françaises ?

La question est simple, mais les conséquences de la réponse sont immenses. La Commission nationale du débat public est une autorité administrative indépendante. Lorsqu’elle est saisie par les porteurs d’un grand projet qui pourrait avoir des impacts importants sur l’environnement, elle peut décider d’organiser un débat publi

. Elle nomme pour cela une commission particulière du débat public (CPDP), neutre et indépendante, pour préparer, animer et rendre compte de ce débat. Ce document est établi par le président et les membres de la Commission particulière du débat public.

Vous pouvez retrouver l’intégralité des archives du débat sur le site internet du débat publiceos.debatpublic.fret sur le site de la CNDPdebatpublic.fr

Vous retrouverez également un accès à la plateforme participative du débat avec l’ensemble des cahiers d’acteurs, contributions, avis et questions recueillis lors du débat.

 Moulin À Vent, Éoliennes, Turbines

Le projet / DOSSIER COMPLET SUR : https://eos.debatpublic.fr/un-projet-d-eoliennes-flottantes/

Le projet est porté par le ministère de la Transition Écologique et Réseau de Transport d’Electricité (RTE) pour le volet raccordement. Chacune des régions concernées, Occitanie et région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur, est associée à ce projet.

Celui-ci consiste en la réalisation, pour une durée de 25 à 30 ans, de deux parcs éoliens flottants commerciaux de 250 MW chacun et de leurs extensions, de 500 MW chacune. Les premiers parcs comporteraient chacun une vingtaine d’éoliennes flottantes, leurs systèmes d’ancrage, un poste électrique en mer et le raccordement au réseau. Avec l’évolution de la technologie, leur extension représenterait une trentaine d’éoliennes supplémentaires, soit une cinquantaine au total par parc.

Plusieurs phases de concertation des acteurs et actrices ou parties prenantes ont permis à l’identification de quatre macro-zones qui pourraient être propices au développement de l’éolien flottant commercial. Elles sont intégrées au Document Stratégique de Façade (DSF) et se situent :

  1. dans le périmètre du parc naturel marin du golfe du Lion, au large des Pyrénées Orientales et de l’Aude
  2. au large du Cap d’Agde
  3. au large de la Petite Camargue
  4. au large du Golfe de Fos-sur-Mer.

Le projet porte donc sur :

  • les deux projets éoliens en mer flottants de 250 MW chacun en Méditerranée, à attribuer en 2022 ;
  • leurs extensions d’environ 500 MW chacune, à attribuer à partir de 2024 ;
  • le raccordement mutualisé de chacun des premiers parcs et de leur extension.

Le dossier de la maîtrise d’ouvrage et sa synthèse

Les supports synthétiques de compréhension du projet

 https://eos.debatpublic.fr/un-projet-d-eoliennes-flottantes/


Vous pouvez retrouver l’intégralité des archives du débat sur le site internet
du débat publiceos.debatpublic.fret sur le site de la CNDPdebatpublic.fr

Le projet en bref

La programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) prévoit qu’en 2030, 40% de l’électricité provienne de sources renouvelables. Pour parvenir à cet objectif, la PPE prévoit d’attribuer en Méditerranée, en 2022, deux parcs éoliens flottants de 250MW chacun et leur raccordement, ainsi que, éventuellement, des extensions, chacune de 500MW, à partir de 2024.

C’est l’ensemble de ce projet qui a été soumis au débat public.

> Consultez la synthèse du dossier du maître d’ouvrage

> Consultez le compte-rendu du débat public par la CPDP

 

Moulins À Vent, Des Nuages, Brouillard

ET SUR / https://eos.debatpublic.fr/wp-content/uploads/EOS-CR-2021_bd.pdf
> Consultez le bilan de la Présidente de la CNDP

 

LANCEMENT DE LA SEMOP EAU DU BAS LANGUEDOC

La première Société à mission dans le domaine du service public de l’eau potable est sur le territoire du Syndicat du Bas Languedoc

 

 AAAASEMOPCapture

Mercredi 5 janvier 2022, Yves Michel, Président du Syndicat du Bas Languedoc et Laurent Sulkowski, Directeur de la Société d’Economie Mixte à Opérateur Unique (Semop)Eau du Bas Languedoc, ont lancé la première société à mission dans le domaine du service public de l’eau potable.

Depuis le 1er janvier 2022,Eau du Bas Languedoc est le nouveau distributeur du service public de l’eau potable des 21 communes du Syndicat pour les 13 prochaines années. Une Semop à mission dans le domaine du service public de l’eau potable Le Syndicat du Bas Languedoc a choisi de déléguer la gestion du service de l’eau potable à une Semop, société d’économie mixte détenue à 40 % par la collectivité et à 60 % par SUEZ.

C’est le gage d’une gouvernance partagée et transparente pour le service. Afin de mesurer son impact sur la planète et sur la société, la SemopEau du Bas Languedoc sera une entreprise à mission, au sens de la loi Pacte de 2019. Dotée d’une Raison d’être : « Assurer l’accès de tous à un service public d’alimentation en eau potable, géré de façon durable. », et déclinée en plusieurs engagements en faveur du développement durable.AIREVITAL_V1

-Préserver les ressources en améliorant la performance du service et en favorisant la maîtrise des consommations ;

-Réduire les émissions de CO2 ; -Améliorer l’efficacité énergétique ;

-Protéger la biodiversité. Une tarification solidaire pour tous les usagers

Au 1er janvier, la facture d’eau potable baissera de 10 % pour la consommation moyenne d’un foyer de 120 m3. Ceci est rendu possible par une baisse de l’abonnement eau potable et la création d’une 2 ème tranche de consommation à partir de 120 m3 pour différencier l’usage vital de l’eau (de 0 à 120 m3) de son usage essentiel (au-delà de 120 m3).

Cette tarification permet aux usagers, qu’ils soient résidents ou touristes, de participer à la préservation de la ressource en adoptant une consommation raisonnée de l’eau. En outre, pour aider les plus démunis, un fond de solidarité alimenté chaque année par la Semop pour un montant de 10 000 €, et le Syndicat du Bas Languedoc sera mis en place. Les aides seront reversées aux usagers par l’intermédiaire des CCAS des collectivités


 Préservation de la ressource


Pour faire face au changement climatique et aux variations de population sur le territoire du Syndicat, la société Eau du Bas Languedoc prévoit la mise en place d’un plan d’actions ambitieux afin d’assurer la disponibilité de la ressource et la préserver.

Chasse aux fuites, prévention, renouvellement des branchements, télérelève des consommations, outils experts de surveillance du réseau, sont autant d’éléments qui permettront de placer le réseau de distribution d’eau potable sous haute surveillance et ainsi d’améliorer sa performance.

AIREVITAL_V1

 

Des Chiffres clés

 

  • 30collaborateurs dédiés à la Semop
  • 91,5 %de rendement de réseau total en 2034
  • 4accueils client ouverts sur le territoire
  • 60heures par semaine d’accueil téléphonique
  • 850km de réseau d’eau potable
  • 50 465compteursconnectésquidesservent220 000habitantspermanents
  • et plus de 500 000habitants en saison estivale

 Sur les 13 prochaines années, la Semop Eau du Bas Languedoc investira 26 M€ dans le renouvellement et la modernisation des installations du Syndicat du Bas Languedoc.

 

 

 

 

Ces investissements viseront notamment à :

  • -Préserver et sécuriser la ressource en eau(amélioration du rendement de réseau, réhabilitation des forages) ;
  • -Protéger la biodiversité ;
  • -Baisser les consommations énergétiques et l’empreinte carbone du service ;
  • -Moderniser les services clients(accueils physiques et moyens de communication) ;
  • -Améliorer les conditions de travail des collaborateurs ;
  • -Protéger les installations contre les actes de malveillance (intrusion ou cybercriminalité).

Comme Sète Agglopôle l'a annoncé, en raison du Covid, la déchetterie de Montbazin a due être fermée mais.............

Comme Sèta Agglopôle l'a annoncé, en raison du Covid, la déchetterie de Montbazin a due être fermée par Sète agglopôle entre le 28 et le 30 décembre 2021.
Certaines personnes n'ont pas hésité à déverser leurs déchets devant le portail fermé !
Grâce au travail des gardes champêtres de la brigade territoriale de l'Agglo, quatre contrevenants ont écopé d'une amende de 135 €.
 
Photo Ville de Montbazin
 
 
AAAANONCapture

Avec Générations Futures une nouvelle année, des nouveaux combats!

 
PARTICIPEZ A LA
CONSULTATION PUBLIQUE
AVANT LE 11/01
 
[Pesticides] Des textes réglementaires non protecteurs pour les populations exposées
 
 
Générations Futures
 
 
Suite à une victoire devant le Conseil d'Etat en juillet 2021, le gouvernement a été obligé de revoir les deux textes réglementaires publiés en décembre 2019, trop peu ambitieux en termes de protection des populations et de l'environnement contre les pesticides. Le gouvernement a donc mis à la consultation du public, depuis le 21 décembre 2021, une nouvelle proposition de textes que nos ONG dénoncent en raison, une fois de plus, du manque d'une réelle protection des populations et de l'environnement contre ces épandages toxiques !
Ensemble AGISSONS! Participez à cette consultation publique jusqu'au 11 janvier inclus pour dénoncer ces textes au rabais ! S'ils restent en l'état, nous les attaquerons en justice.
 
 

Devenez Ambassadeur de l’eau à l’occasion de la journée mondiale des zones humides

Une journée mondiale dédiée aux zones humides… AVEC LE SMBTPeut être une image de texte qui dit ’Syndicat mixte du bassin de Thau’

Etangs, lagunes, marais salants, mares, marais, ruisseaux, tourbières, vallées alluviales, prairies inondables, … les zones humides ont leur journée mondiale. Elle a lieu le 2 février, jour de l’anniversaire de la signature de la « Convention de Ramsar » sur les zones humides.

Cette période est l’occasion pour les acteurs de l’eau et des espaces naturels – associations de protection de l’environnement, collectivités, entreprises, agriculteurs, pêcheurs, chasseurs, office de tourisme – de partager avec le plus grand nombre leurs passions pour ces milieux entre terre et eau.

En 2022, le thème de la Journée mondiale des zones humides est : « Agir pour les zones humides, c’est agir pour l’humanité et la nature »

A cette occasion, le SMBT propose une sortie pédestre pour les ambassadeurs de l’eau, actuels et à venir, le samedi 12 février 2022.

Si vous souhaitez devenir ambassadeur de l’eau sur le territoire de Thau, en savoir plus sur la thématique de l’eau (économies d’eau, désimperméabilisation…) et mettre en oeuvre des actions concrètes, n’hésitez pas à participer à la sortie pédestre sur le cours d’eau l’Aygue-Vagues et la Conque de Mèze  co-animée par Sonia Séjourné, chargée de mission Participation citoyenne et Clarisse Marceillac, technicienne rivière au SMBT et Nicolas Peiffer de l’Ardam. Elle aura lieu le samedi 12 février 2022 de 10h à 12h (départ : parking de la Conque à Mèze – inscription obligatoire par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).

ardam

Ce parcours de 2 km situé sur la commune de Mèze sera l’occasion de découvrir le rôle de la zone humide de la Conque et du cours d’eau l’Aygue-Vaques dans le cycle de l’eau du bassin versant de l’étang de Thau. Cette sortie permettra notamment de présenter les études et travaux visant à restaurer les fonctionnalités des milieux aquatiques programmés en 2022

Dans le cadre de ses missions, le SMBT s’est engagé à construire un réseau d’acteurs et de citoyens sur le territoire. Depuis plus de 15 ans, le Syndicat mixte du bassin de Thau coordonne les politiques de gestion de l’eau et d’aménagement du territoire et portage à la fois du SAGE, le SCOT et la SLGRI du Bassin de Thau.

En 2021, avec l’appui de l’Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée-Corse, le SMBT a enclenché un processus de participation citoyenne autour des enjeux de l’eau sur 4 thèmes :

  • La désimperméabilisation et la nature en ville
  • Les économies d’eau
  • La restauration des cours d’eau
  • La limitation de l’usage des produits phytosanitaires.

Ce projet “Eau et participation citoyenne” est animé par Sonia Séjourné. L’ambition est d’amener progressivement les citoyens à devenir acteurs de leur environnement,  à être “des ambassadeurs de l’eau”. Plusieurs niveaux d’engagement sont possibles, d’une simple alerte à la mairie sur la présence d’encombrants-déchets sur un cours d’eau à la création d’une maison de l’eau (voir les différents exemples présentés ci-dessous). Le SMBT propose aux ambassadeurs de s’enrichir en connaissances sur le thème de l’eau afin d’être en mesure de proposer et de mettre en place des actions pertinentes pour le territoire.

Un groupe d’ambassadeurs de l’eau a vu le jour suite à une animation réalisée par le SMBT dans le cadre du festival de Thau à Mèze en juillet 2021. A ce jour, 6 personnes constituent ce groupe qui a vocation a mettre en place des actions en priorité sur la commune de Mèze. Un stand sur le thème de l’eau organisé ce jour-là a permis de recueillir des idées sur la gestion de l’eau et des propositions concrètes qui ont été traduites en images (en savoir plus).

stand festival de thau
PHOTO smbt

Une première sortie de terrain a été organisée le 16 octobre 2021 à Bouzigues le long de l’étang de Thau.

Ce fut l’occasion d’expliquer notamment les suivis réalisés sur l’eau et le rôle des plantes dans le maintien de la qualité de l’eau de la lagune de Thau ou encore le rôle de la végétation le long des cours deau.

Les ambassadeurs de l’eau se sont réunis le lundi 6 décembre à Mèze pour échanger autour d’un programme de formation sur l’eau et des actions envisagées parmi  les 4 thèmes.

D’autres sorties sont prévues afin de permettre à ces ambassadeurs d’acquérir de nouvelles connaissances sur le thème de l’eau et ainsi de favoriser la mise en œuvre d’actions.

Rappelons que l’eau est un bien commun précieux et qu’elle n’est pas une ressource inépuisable.

Avec les Gardiens de Thau une plage propre ou presque…

une plage propre ou presque…

Suite à leur 1ère Randodéchets de l'année les Gardiens de Thau sont encore plus motivés.aaaaborhhh5WhatsApp Image 2022-01-12 at 15.14.04 (1)

Et ils nous précisent :

"Quel bonheur de voir le sable plus propre obtenu par des citoyens devenus un peu plus civiques. En effet notre recherche en déchet nous a fait courir loin (3 diques). Des petits déchets repérés en haut de la plage, toujours les mêmes : lingettes, papier, emballages, bouteilles plastique et surtout des mégots.  Par rapport à nos ramassages spécialisés dans les cigarettes, il y a quelques années en arrière, on peut dire qu’il y a eu un effort et une grosse prise de conscience des citoyens. Mais le chemin reste encore long sur les rebords de la promenade ou aucun cendrier (alors que nous le demandons depuis des années) n’est mis pour éviter cette pollution néfaste pour la mer.aaaaborhhh89IMG_0329

Au bout de 11ans de bénévolat, si nous ne sommes pas récompensés par les actions concrètes des élus, nos découvertes et dénoncées lors de nos actions de nettoyage ont trouvé une écoute  sérieuse auprès des citoyens devenant un peu plus exemplaires. Ce qui n’était pas le cas 3 ans en arrière ou nous prenions de grosses colères en ramassant des déchets qui auraient pu être évités.

Le froid ne nous a pas permis d’être nombreux (9 personnes) pour cette 1ere « Randodéchets » de l’année, ce 12 janvier. Dommage car la journée a été superbe pour les plus résistants. Soleil chaud, pas de vent, peu de déchets à trainer, quoi demander de mieux.

Prochaine action de nettoyage,  le samedi 29 janvier 2022, cette fois un ramassage aux Salins de Villeroy coté centre équestre le long de la lagune à 10h 12H30."aaaaborhhhhWhatsApp Image 2022-01-12 at 15.13.57

Devenez Ambassadeur de l’eau à l’occasion de la journée mondiale des zones humides

 

ambassaseurs de l'eau

Une journée mondiale dédiée aux zones humides...

Etangs, lagunes, marais salants, mares, marais, ruisseaux, tourbières, vallées alluviales, prairies inondables, … les zones humides ont leur journée mondiale. Elle a lieu le 2 février, jour de l’anniversaire de la signature de la "Convention de Ramsar" sur les zones humides.

Cette période est l’occasion pour les acteurs de l'eau et des espaces naturels - associations de protection de l'environnement, collectivités, entreprises, agriculteurs, pêcheurs, chasseurs, office de tourisme - de partager avec le plus grand nombre leurs passions pour ces milieux entre terre et eau.

En 2022, le thème de la Journée mondiale des zones humides est : "Agir pour les zones humides, c'est agir pour l'humanité et la nature"

A cette occasion, le SMBT propose une sortie pédestre pour les ambassadeurs de l'eau, actuels et à venir, le samedi 12 février 2022.

Si vous souhaitez devenir ambassadeur de l’eau sur le territoire de Thau, en savoir plus sur la thématique de l’eau (économies d’eau, désimperméabilisation...) et mettre en oeuvre des actions concrètes, n’hésitez pas à participer à la sortie pédestre sur le cours d'eau l'Aygue-Vagues et la Conque de Mèze  co-animée par Sonia Séjourné, chargée de mission Participation citoyenne et Clarisse Marceillac, technicienne rivière au SMBT et Nicolas Peiffer de l'Ardam. Elle aura lieu le samedi 12 février 2022 de 10h à 12h (départ : parking de la Conque à Mèze - inscription obligatoire par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).

ardam

Ce parcours de 2 km situé sur la commune de Mèze sera l’occasion de découvrir le rôle de la zone humide de la Conque et du cours d’eau l’Aygue-Vaques dans le cycle de l’eau du bassin versant de l’étang de Thau. Cette sortie permettra notamment de présenter les études et travaux visant à restaurer les fonctionnalités des milieux aquatiques programmés en 2022

Dans le cadre de ses missions, le SMBT s’est engagé à construire un réseau d’acteurs et de citoyens sur le territoire. Depuis plus de 15 ans, le Syndicat mixte du bassin de Thau coordonne les politiques de gestion de l’eau et d’aménagement du territoire et portage à la fois du SAGE, le SCOT et la SLGRI du Bassin de Thau.

En 2021, avec l’appui de l’Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée-Corse, le SMBT a enclenché un processus de participation citoyenne autour des enjeux de l’eau sur 4 thèmes :

  • La désimperméabilisation et la nature en ville
  • Les économies d’eau
  • La restauration des cours d’eau
  • La limitation de l’usage des produits phytosanitaires.

Ce projet “Eau et participation citoyenne” est animé par Sonia Séjourné. L’ambition est d’amener progressivement les citoyens à devenir acteurs de leur environnement,  à être “des ambassadeurs de l’eau”. Plusieurs niveaux d’engagement sont possibles, d’une simple alerte à la mairie sur la présence d’encombrants-déchets sur un cours d’eau à la création d’une maison de l’eau (voir les différents exemples présentés ci-dessous). Le SMBT propose aux ambassadeurs de s’enrichir en connaissances sur le thème de l’eau afin d’être en mesure de proposer et de mettre en place des actions pertinentes pour le territoire.

Un groupe d’ambassadeurs de l’eau a vu le jour suite à une animation réalisée par le SMBT dans le cadre du festival de Thau à Mèze en juillet 2021. A ce jour, 6 personnes constituent ce groupe qui a vocation a mettre en place des actions en priorité sur la commune de Mèze. Un stand sur le thème de l’eau organisé ce jour-là a permis de recueillir des idées sur la gestion de l’eau et des propositions concrètes qui ont été traduites en images (en savoir plus).

stand festival de thau
 

Une première sortie de terrain a été organisée le 16 octobre 2021 à Bouzigues le long de l’étang de Thau.

Ce fut l'occasion d’expliquer notamment les suivis réalisés sur l’eau et le rôle des plantes dans le maintien de la qualité de l’eau de la lagune de Thau ou encore le rôle de la végétation le long des cours deau.

Les ambassadeurs de l'eau se sont réunis le lundi 6 décembre à Mèze pour échanger autour d’un programme de formation sur l’eau et des actions envisagées parmi  les 4 thèmes.

D’autres sorties sont prévues afin de permettre à ces ambassadeurs d’acquérir de nouvelles connaissances sur le thème de l’eau et ainsi de favoriser la mise en œuvre d’actions.

Rappelons que l’eau est un bien commun précieux et qu’elle n’est pas une ressource inépuisable.

Savez-vous ce qu’est le Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux ?

Savez-vous qu’il a été approuvé en 2018, qu’il regroupe 25 communes et 3 intercommunalités ?
Il a pour objectif de concilier la protection de la ressource en eau – cette ressource ô combien précieuse – et des milieux aquatiques avec le développement des activités humaines du territoire.
Pour en savoir plus sur le SAGE en actions, accédez aux informations.
 
 
Le Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux a pour objectif de concilier la protection de la ressource en eau et des milieux aquatiques avec le développement des activités humaines du territoire, notamment la pêche et les cultures marines. Adopté en 2018, le SAGE fixe un cadre pour les pratiques et usages ayant un impact quantitatif ou qualitatif sur la ressource (alimentation en eau potable, urbanisme, assainissement, industrie, agriculture…). Prise en compte dans l’aménagement du territoire, cette feuille de route est élaborée pour les 15 à 20 ans à venir.
Instance de concertation et de décision, la CLE (commission locale de l’eau) veille à la mise en œuvre des actions programmées par le SAGE. Véritable parlement de l’eau, la CLE, dont la composition est fixée par arrêté préfectoral, réunit élus, services de l’Etat, usagers, conchyliculteurs, pêcheurs, agriculteurs, industriels, associations de défense de l’environnement, représentants des consommateurs…

 

Journée Mondiale des Zones Humidesau Bagnas(Agde) (2)


aaaadenaCaptureChaque année, la Journée Mondiale des Zones Humides est l’occasion de se rappeler l’importance de ces milieux naturels pour l’Homme. Le 29 janvier 2022, l’ADENA propose une exposition ainsi que deux animations pour mieux comprendre les zones humides et les services qu’elles rendent à l’Homme.

 

La Journée Mondiale des Zones Humides Fêtée chaque année le 2 février à l’occasion de l’anniversaire de la signature de la convention de Ramsar en 1971, la journée mondiale des zones humides permet la mise en valeur de ces milieux naturels, de la faune et de la flore. Le thème 2022 «Agir pour les zones humides,c’est agir pour l’humanité et la nature»met en lumière les services que rendent les zones humides à L’Homme.

 

Focus sur les animations au cœur de la Réserve naturelle du Bagnasle 29 janvier L’ADENA s’inscrit dans la programmation nationale et propose,le 29 janvier 2022,une exposition et 2animationsaucœurde la Réserve du Bagnas.Toute la journée, les visiteurs pourront découvrir les Roselières,habitat emblématique des zones humides grâce à une exposition photo,des jeux ludiques, des vidéos...

Les deux animations proposées le matin et l’après-midi permettront de découvrir l’exposition mais également de pénétrer au cœur de la Réserve afin d’observer les oiseaux et comprendre le métier de gestionnaire.

Modalités des animations proposées à la journée Le29 janvier 2022 au Domaine du Grand Clavelet à Agde.

 

Exposition en visite libre de 9h à 17h Animations de 9hà 12h et de 14h à 17h sur inscription au 04.67.01.60.23. Le lieu de rendez-vous sera précisé lors de l’inscription.Gratuit Communiqué de presse 18 janvier 2022 L’ADENA est une association de préservation et de sensibilisation à la nature, experte en zones humides littorales méditerranéennes.A la croisée du Bassin de Thau et de la Vallée de l’Hérault, sur la commune d’Agde, l’ADENA est gestionnaire de la Réserve naturelle nationale du Bagnas depuis 1983.