"Yes, they did it!"

Avec le Brexit, le peuple anglais a choisi de réaffirmer son insularité.

En prenant un peu de recul, ce qui est surprenant ce n’est pas le fait que l’Angleterre sorte de l’Union Européenne, c’est le fait qu’elle y soit entrée.

Pour les pères fondateurs de l’Europe, l’Union était un projet politique. L’ambition était d’instaurer une paix durable sur le continent et d’œuvrer pour offrir une vie meilleure aux citoyens. Quand les Anglais rejoignent l’Europe, ils le font pour d’autres raisons, essentiellement économiques, sous l’influence des milieux d’affaires. Pendant 47 ans, les élites d’outre-Manche ont défendu la primauté de l’économie. Leurs représentants et leurs lobbyistes ont exporté à Bruxelles les valeurs du libéralisme anglo-saxon et ils ont importé à Londres les travers bureaucratiques de l’Europe continentale. Encore tout récemment, après le référendum qui a conduit au Brexit, les partisans du maintien du Royaume-Uni dans l’Union n’ont fait valoir que des arguments économiques. Or les Anglais, comme les autres peuples, sont aussi sensibles à des valeurs plus profondes comme l’identité, les modes de vie, les coutumes et l’appartenance à une nation.

Ce qui est nouveau et paradoxal, c’est que l’Angleterre, cœur du monde anglo-saxon, devienne le symbole du rejet de la mondialisation libérale dont il est à l’origine. Plus inquiétant, un populisme xénophobe, peu habituel au Royaume-Uni, s’y développe et se nourrit des dégâts de cette mondialisation non régulée. Comme aux États-Unis, le développement d’inégalités bien plus criantes qu’en France, finit par miner la démocratie.

L’Europe, et la France en particulier, ont donc intérêt à s’interroger sur les raisons qui ont conduit les Britanniques à prendre leurs distances. L’Europe doit comprendre pourquoi elle ne fait plus rêver les peuples.

Enfin, plutôt que de rejeter ceux qui partent, réagissons de façon pragmatique. Tout comme la Suisse ou la Norvège, autres pays européens n’appartenant pas à l’Union, le Royaume-Uni doit rester un pays ami...

Suite de l'édito du mois

Journée Internationale des Droits des Femmes

au théâtre de Marseillan dimanche 8 mars 2020

Le Collectif ELLES et la mairie de Marseillan vous proposent toute la journée , des animations autour des droits des femmes, entièrement gratuites

Une occasion de se rencontrer, de partager ou d'apprendre .

Programme:

10h à 12h Initiation à la self-défense14h30: Les Femmes Cathares conférence par Albert Arnaud
 
15h45. défilé: évocation de femmes remarquables
 
16h30: témoignages: --Christine Schwab: ancienne conseillère régionale:Misogynie en politique
 
Nelly Foucras Ancienne joueuse de foot puis entraineure : les difficultés dans ce sport
 
Elisabeth Lapostolle: Hommage aux combattantes civiles de l'ombre suivi d'une lecture: 'Femme non ré-éducable' de Anna Politkovskaïa par Marc Feldhun
 
18h Conférence : les étapes du féminisme par Sophie de Velder , sociologue
 
19h apéro offert et repas froid
 
20h30 Théâtre :"2 ans de mariage 5 ans de psy" par la compagnie Olé
 
Toute la journée expo peintures , sculptures ,livres, point info

La tradition qui honore Poussan et son « Histoire »

VALETIMG_20200225_182504

Pour les enfants, en ce Mardi gras, le rendez-vous avait été fixé à 18 h, devant la Mairie. Alors que les jeunes danseurs du Branle de la chemise allaient être soit des petits de la Maternelle soit de l’élémentaire, et même des plus jeunes très en forme cette année, 5 groupes étaient présents pour le chevalet, des élèves de niveau CM1 venant des deux écoles : 4 de l’une et 1 de l’autre, des formations entraînées par des spécialistes de ces danses traditionnelles. Les beaux chevaux étaient prêts, les outils aussi car pour la fête, les enfants étaient bien motivés.      

Pas de vent, pas de pluie, un beau ciel bleu, il faisait bon, tout était OK, pour une belle soirée…

Les candidats au fameux branle de la chemise, le tube de la soirée, étaient assez  nombreux, ils avaient répondu présents, et ils assuraient la relève devant un public toujours plus impressionnant.  Tous se sont rassemblé pour prendre le départ d’un défilé ludique et jovial.  La plupart des danseurs du « Branle de la chemise » avaient un peu répété la chorégraphie avec son saut particulier quand leurs parents la connaissait et si ce n’était pas le cas, il suffisait d’observer et de garder le rythme.

En présence de Miss Poussan 2020, Tiphany Alibert, et de ses trois dauphines, en première ligne,  Séverine Campagna, Maître de cérémonie, a lancé les festivités qui ont pu commencer rapidement. Et la soirée a débuté, sur le parvis de l’Hôtel de Ville.

Sous la houlette de plusieurs adultes , une belle chenille a pris forme. Pas de bougies, mais des enfants suivant tant bien que mal le rythme imprimé par la dizaine de musiciens sur l’air du : « Diga-me Jacou, Diga-me Margarita, per de qu’aves mes la camisa poulida? ». Tous sentaient qu’ils vivaient un moment important, au cœur...

» Echos/poussan

"Découvrir Sète, promenade historique en douze étapes".

L’image contient peut-être : texte

Les éditions l'an demain viennent de publier un guide de découverte intitulé "Découvrir Sète, promenade historique en douze étapes".
Venez participer à la soirée de lancement, à la librairie l'an demain au 5 quai d'Alger pour partager autour d'un verre avis et commentaires....

29 février de 18 h à 20 h

Titre : Découvrir Sète, promenade historique en douze étapes
Auteur : Martin Guillemot
32 pages
21 cm x 29,7 cm
ISBN : 979-10-92610-40-6
Prix : 9,90 euros
Éditions L'An Demain

"La découverte d’une ville est toujours un cheminement d’émotions qu’il est bon de suivre avec un fil conducteur, pour aider nos sens à interpréter les signes du passé. C’est la raison d’être de cet ouvrage que de vous guider, en 12 étapes, dans cette exploration."
12 étapes dans l’espace : ce guide propose un itinéraire de découverte en dix étapes dans le centre-ville, auxquelles s’ajoutent deux étapes virtuelles dans des quartiers plus éloignés.
12 étapes dans le temps : à chaque halte, des éléments de l’histoire.
...

Echos/sete

A noter pour le jeudi 27 février 2020

Ephéméride du jeudi 27 février 2020 : bonne fête aux Honorine. Honorine vivait à l'époque romaine dans le pays de Caux. Cette vierge fut martyrisée en raison de sa foi chrétienne et son corps fut jeté à la Seine puis recueilli et inhumé à Graville.
27 février 2020. LE 27  février : en 1933 : incendie du Reichstag. Le 27 février 1933, à Berlin, le Reichstag, siège du Parlement allemand, prend feu, sans doute à l'initiative des SA nazis, commandités par Hermann Göring.
Et en 1848 : ouverture des Ateliers nationaux. Le 27 février 1848, à l'initiative de Louis Blanc, le  gouvernement provisoire de la IIe République prend la décision d'ouvrir des Ateliers nationaux pour donner du travail aux chômeurs, à Paris et en province...
Lever du soleil : 7 h 24
Coucher du soleil : 18 h 31
 Ciel :   variable, éclaircies
Vent :   Grec puis Est
Températures : 07° 17°

Météo marine (»)

 

 

 

 

RCM : la victoire du courage et de la solidarité

Sesquier 1 - RCM 8 Collioure S Xv 5 - Mi-temps : 8 à 0 -

Les points pour Mèze :

Ovise (1 essai à la 8'), Tournemire (1 pénalité à la 6') ;

pour Collioure : essai du N° 7 à la 68') - Arbitrage : M. L. Aoust - R. F. : M. Palatsi - Superviseur : M. Hager.

Le niveau de la rencontre ne restera pas dans les annales mais l'essentiel pour les "pirates" était autre part.

Cette victoire acquise dans la douleur par une formation amoindrie prouve que le groupe existe.

En s'imposant face aux Colliourencs, les gars de la cité du bœuf s'approchent de leurs adversaires du jour et occupent provisoirement une 5ème place méritée.

On a pourtant tremblé lorsqu'à la 17', Tournemire, aujourd'hui à l'ouverture, sortait sur blessure

 Le banc jaune et noir a pris sa chance et le huit de devant a été énorme tant en défense qu'en attaque.

En un mot les locaux ont joué comme il le fallait...

» Echos/meze

Port de Sète

Harbour Cranes, Sky, Clouds, IndustryLe port de plaisance et ses services :  au cœur de l'arc méditerranéen, le port de Sète accueille depuis des décennies de nombreux plaisanciers en centre-ville.
Le port a entamé depuis plusieurs années une métamorphose permettant une amélioration des services proposés et un accroissement des postes d'amarrage pouvant accueillir des monocoques et multicoques jusqu'à 80 mètres.

Le port de plaisance compte 1750 postes dont :

650 postes d'amarrages, 1100 anneaux dans canaux (pour les abonnés)

Mercredi 26 Février : Belle Ile 2, Old Wine, Manisa Alena, SDS Green,Yangze 12,  Odeep One, usine à eau, Barhom II attendu avec bétail ... Arrivées : Grande Ghana avec camions de Valence et Sansoussi Star(Yacht).

port de Sète

Container, Faucet, Port, Maasvlakte

International de pétanque : modifications de stationnement et de circulation à Sète

Article publié le 25.02.2020

En raison de l’International de pétanque organisé par l’AS’S Pétanq’s national Sète du 5 au 8 mars,

des modifications de circulation et de stationnement prennent effet dans la zone du mas Coulet dès le mercredi 26 février.

Côté stationnement :

Le parking du Mas Coulet est fermé pendant deux semaines du 26 février 8 h au mardi 10 mars 18 h. Où se garer pendant cette période ? Sur le prolongement du parking du Mas Coulet appelé “parking Cayenne sud” derrière l’ancien chai Skalli. 500 places sont à votre disposition.

Côté circulation :

La circulation est interdite du vendredi 6 mars 8 h au dimanche 8 mars 23 h route de Cayenne entre le rond-point du quai des Moulins et l’angle de la rue des Dockers.

La circulation des véhicules sera inversée de cette façon :

les véhicules venant de la route de Cayenne seront déviés sur des Dockers et ceux venant du pont du Mas Coulet vers le quai des Moulins...

» Echos/sete

Avec l'APAVH à l'adoption cette semaine, OLAF LA MACHINE A RONRONS EST À L ADOPTION

olafdsCaptureFemelle de 1 an

MON HISTOIRE :
je suis arrivée devant la porte d4adoptants de l’association un beau jour. Après avoir mené leur petite enquête, ils ont fait le constat que je n’appartenais à personne . Pourtant je suis très gentille et sociable . Que peut on en déduire ? J ai été abandonnée car un chat né dehors ne se laissera jamais approcher de toute sa vie . Heureusement ils m’ont pris en charge .. m’ont nourri et recueilli chez eux ... sauf qu’ils ne peuvent pas m'adopter . Je le comprends parfaitement , ils ont déjà trois chats . Ils me gardent en famille d’accueil le temps que je trouve mes véritables parents .

MON CARACTÈRE :
j’ai en moi une machine à ronrons qui s'active à la moindre caresse . J'ai besoin de maîtres qui me laisseront faire la sieste près d' eux et avec qui je pourrais me blottir. Fermer la porte de la chambre à un chat est pour lui une très grande frustration , et crée un véritable manque affectif . Le moment le plus paisible pour un chat est quand il peut se poser près de vous et dormir avec vous . C’est l’essence même des félins ! Je sais montrer aux humains que je suis contente ou que j’ai envie de jouer et de partager . Surtout, je sais montrer quand j’ai besoin de gros câlins et soyez en persuadé, j'adore ça !

MES BESOINS :
il me faut tout d’abord un jardin car j’ai l’habitude de sortir chez ma famille d’accueil. Je sors selon mes envies et cette liberté n a pas de prix. J'aime sentir l'air libre sur moi et observer de mes grands yeux verts la nature . Je préfère vivre seule, sans congénère, je n ai pas trop...

« Territoires d’industrie » : Sète sélectionnée pour accueillir une Zone Economique des Industries N

Un nouveau projet d’aménagement du territoire de Sète Agglopôle Méditerranée a été sélectionné par l’Etat et la Région, début février, pour intégrer le programme national Territoires d’industrie*. Il s’agit du projet de création d’une « Zone Economique des Industries Nautiques » proposé par l’Agglopôle et la CCI Hérault en 2019.
 
Ce projet a pour ambition de créer une zone d’activité dédiée aux industries du nautisme qui permettra de disposer d’une vitrine des industries nautiques plaçant l’usager et le client au cœur du développement de la filière, et également de faire connaître et développer les entreprises du nautisme.
 
Cette zone pourrait se situer à l’entrée de Sète et accueillir une palette d’activités large : implantation d’entreprises de la filière, recherche et développement, fabrication, commercialisation, services, sans oublier la formation et l’apprentissage, en lien avec le futur Pôle Polytechnique mer.
 
(*) Lancé par l’Etat à l’occasion du Conseil national de l’industrie le 22 novembre 2018,
le programme «Territoires d'industrie» bénéficie à 146 territoires vers lesquels plus de 1,3 milliard d’euros sont orientés prioritairement. D’importants moyens humains et techniques viennent également compléter le dispositif. Il est piloté par les Régions en lien avec les intercommunalités, afin de redynamiser l’industrie française. L’initiative Territoires...

» echos

Les obligations des entreprises en termes d’égalité professionnelle

Toutes les entreprises ont des obligations en termes d’égalité professionnelle. Cependant, ces obligations évoluent avec le nombre de salarié.e.s que compte l’entreprise (jusqu’à 49, de 50 à 299 ou 300 salarié.e.s et plus). Cette rubrique a pour objet de préciser ces obligations et de donner aux acteurs de l’entreprise des outils très concrets pour les respecter. Elle précise en particulier comment mettre en place un accord relatif à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans les entreprises de 50 salarié.e.s et plus.

Les entreprises de 50 salarié.e.s et + doivent conclure un accord relatif à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

Afin d’être en conformité avec la loi, les entreprise de 50 salarié.e.s et plus doivent conclure un accord relatif à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. Pour y parvenir, les entreprises doivent mener 4 actions :
Établir un diagnostic des écarts de situations entre les femmes et les hommes dans l’entreprise dans 9 domaines d’action
Élaborer une stratégie d’action pour réduire les écarts constatés dans le diagnostic (dans au moins 3 des 9 domaines d’action pour les entreprises de 50 à 299 salarié.e.s, au moins 4 des 9 domaines d’action pour les entreprises de 300 salarié.e.s et plus).
Négocier un accord relatif à l’égalité professionnelle avec les délégué.e.s syndicaux.ales dans les cadres de la négociation annuelle sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes et la qualité de vie au travail (QVT)...

» echos

Les travaux vont bon train à la maison de retraite Anatole France

Une visite de chantier de la maison de retraite Anatole-France organisée par Mme Masson-Gallean, accompagnée par Muchel Arrouy, maire adjoint vice-président du CCAS, de Renée Duraton Portelli, conseillère en charge du 3é âge et quelques membres de conseil d'administration du CCAS. Plus qu'une extension, c'est une vraie mue qui se profile du sous-sol au plafond à Anatole France ! Réseaux, amélioration énergétique, mises aux nouvelles normes et nouveaux équipements pour le confort de tous et plus de convivialité… C’est un véritable coup de jeune, sans pour autant, augmenter les tarifs de ce service public.

Une nouvelle construction, c'est une restructuration complète qui est en cours pour la maison de retraite Anatole-France de Frontignan. Isolation thermique des façades, refonte des salles de bain, installation d’un 3e ascenseur, souhaité par les résidents. Même les réseaux d’assainissement et de pluvial sont repris pour l’occasion.

Une ouverture sur la rue Frédéric-Mistral est également créée, avec 3 places de stationnement, pour un accès direct aux services administratifs de l’établissement. La salle de convivialité va être agrandie et les espaces collectifs réaménagés pour se tourner vers le jardin, au sud, avec la création d’une terrasse le long de la salle de restauration.

Cette nouvelle extension, c'est un véritable bâtiment de convergence de 444m2 , qui a vu le jour entre les deux maisons de retraite Anatole France et St Jacques qui est située rue Frédéric Mistral avec la création d'un accueil côté Frédéric Mistral. Ce bâtiment...

 » Echos/frontignan

Comme Thau-info, l'abonnement à l'infolettre est gratuit !

Facebook

Facebook

Suivez-nous !

Twitter

Suivez-nous !