Mèze

Début du championnat d'Europe Hansa : un sacré vent !

133 coureurs venus de 13 nations différentes, dont certains de la Nouvelle-Zélande ou l'Australie, se rencontrent donc actuellement à Mèze pour tenter de décrocher un titre international. Ils naviguent en Hansa 2.3 solo, Hansa 303 solo, Hansa 303 double, Liberty ou Skud 18. Cet évènement est un championnat handi-valide open (ouvert à toutes et à tous et à tous les âges). Les concurrents peuvent, s'ils le souhaitent, faire le championnat en solitaire et en double car les deux séries ne navigueront jamais en même temps : les solitaires navigueront un jour sur deux le matin, et les doubles l'après-midi.

Le programme du championnat est donc bien chargé en navigation. Sous le signe "Juste un regard vers un regard juste", des animations sont mises en place durant cet événement tout au long de la semaine.

  • Lundi 23 à 18h : soirée des Pays.
  • Mardi 24 à 18h : dégustation de vin et d'huîtres accompagnée d'une démonstration de voile radio télécommandée (gratuit).
  • Mercredi 25 de 18 à 19h : dégustation de tielles et de vin (4 euros l'assiette) et tennis de table à la salle Bernard Jeu avec 2 champions d'Europe.
  • Jeudi 26 à 18h : soirée aux 3 couleurs (gratuite) avec démonstration de Danse Sévillane.
  • Vendredi 27 vers 19h : remise des prix suivie du repas des coureurs.

Tout le monde est ravi de pouvoir naviguer encore au mois d'octobre sous le soleil resplendissant du midi. 

Merci à Marie-Claire, Henri et Michel pour leur accueil, leur compétence et leur disponibilité !

Dernière minute : Trop de vent, la journée est terminée pour tout le monde.

Suivez le championnat toute la semaine sur twitter FFVoileEVT.

 


Voici quelques images du début des compétitions :

Pokémon, Pokora pour les vacances au cinéma

 
   
 

Un ciné "Anniversaire" et un ciné "Concert" pendant les vacances solaires : la direction du Taurus fait bien les choses.

POKÉMON, le film : "Je te choisis !" de Kunihiko Yuyama - Japon.

Le légendaire duo évolue parmi les personnages emblématiques de la franchise, en plus de nouveaux Pokémon à découvrir... Des défis hors du commun et des batailles épiques foisonnent dans cette histoire unique portée par l’amitié de l’intrépide Sasha et de l’énigmatique Pikachu. Dimanche 5 novembre 14h30 : cette séance inédite vous permettra de tout savoir sur l’origine de la rencontre entre Sasha et Pikachu.
Inclus 15 min. de bonus totalement exclusif pour célébrer leurs 20 ans ! Tarifs 10€/ 8€ pour les moins de 14 ans.

 

M Pokora my way tour 2017 -  France - 1h36.

L’artiste à succès a créé la sensation avec son album « My Way » certifié Disque de Diamant. Sa tournée compte plus de soixante concerts à guichets fermés. Un show exceptionnel avec plus de dix-huit musiciens et danseurs, incontournable pour les fans. Mercredi 8 novembre 18h : retransmission du concert de M. Pokora en exclusivité avec une immersion visuelle et sensorielle comme si vous étiez au premier rang ! Tarifs 10€/ 8€ pour les moins de 14 ans.

M Pokora était présent à la Fête de la Musique à Toulouse (extrait) :

La chambre régionale des comptes épingle Mèze

Dans un rapport  rendu public ce mardi, la chambre régionale des comptes d’Occitanie dresse un bilan sans complaisance de la gestion de la ville. Ci-après  la synthèse et les recommandations de ce rapport.

La chambre régionale des comptes a procédé au contrôle des comptes et de la gestion de la commune de Mèze pour les exercices 2010 et suivants. L’examen a particulièrement porté sur la gouvernance, l’organisation et le fonctionnement, la gestion budgétaire, la qualité comptable, les relations intercommunales, les services publics délégués et la situation financière.

Des marges de progrès existent

Mèze a une population croissante : elle a atteint 10 642 habitants en 2013.  En 2016, le budget primitif s’élevait à 19 880 k€ et l’effectif était de 238 agents. Le taux de chômage localisé du territoire est estimé à 18,4 %. Les principaux secteurs d’activité sont le commerce, le transport et les services, ainsi que le secteur public. La typologie sociale et professionnelle révèle une croissance des ménages qui sont majoritairement composés de retraités et d’ouvriers. La part des ménages imposés est inférieure (56,4 %) au niveau national (64 %) et le taux de pauvreté est plus élevé (19,7 % contre 14,3 %).
Malgré les efforts de rationalisation entrepris par la commune depuis 2008, il existe des marges de progrès dans le suivi des dossiers et la maîtrise des volets juridique, budgétaire, comptable et financier.

Un mode de fonctionnement à revoir

La gouvernance doit faire l’objet de révisions, notamment en matière de délégation, de régime d’indemnités de fonction, de frais de mission et de représentation.
La gestion des logements de fonction, des frais de déplacement des personnels, des relations avec les budgets annexes et le suivi des régies d’avances et de recettes appellent des mesures correctives. La rationalisation des procédures, engagée par la commune, est un élément positif qu’il convient d’approfondir par la mise en place d’un ensemble cohérent de contrôle interne et de comptabilité analytique.
La gestion des ressources humaines est structurée. Toutefois elle comporte des marges significatives d’amélioration dans le suivi des emplois budgétaires et la mise en oeuvre des obligations liées aux contrats aidés. Le régime du temps de travail des personnels, qui n’est pas conforme à la durée légale et génère un coût élevé pour les finances communales, doit être réformé.

Un suvi budgétaire à améliorer, un endettement qui appelle des mesures d’économie

Dans le domaine de la gestion budgétaire, il convient notamment d’améliorer les taux d’exécution des budgets annexes ainsi que la gestion des régies des services publics industriels et commerciaux.
La gestion comptable requiert des mises en conformité aux textes applicables pour assurer une meilleure qualité des comptes (actif immobilisé, comptes de tiers, compte de trésorerie, régies de recettes et d’avances, subventions d’investissement, provisions pour risques et charges, travaux en régie).
Les indicateurs de la situation financière soulignent une perte de substance progressive de l’exploitation et l’absence d’épargne interne. La commune doit réduire ses charges d’exploitation pour se constituer des marges d’autofinancement. L’endettement communal est une contrainte qui appelle des mesures d’économie.

 

RECOMMANDATIONS

  1. Appliquer les dispositions des articles L. 2123-18 et L. 2123-18-1 du code général des collectivités territoriales relatives aux frais de représentation du maire et aux frais de mission des élus. Non mise en œuvre.
  2. Procéder à une révision des modalités de gestion des effectifs pour résorber l’écart important entre emplois budgétaires et pourvus. Non mise en oeuvre.
  3. Établir tous les deux ans le rapport sur l’état de la collectivité prévu par l’article 33 de la loi n° 84-53 du 26 janvier 1984. Non mise en oeuvre.
  4. Mettre le régime du temps de travail et des congés en conformité avec les dispositions légales et réglementaires (loi n° 2001-2 du 3 janvier 2001, décret modifié n° 2000815 du 25 août 2000, décret n° 2001-623 du 12 juillet 2001). Refus de mise en oeuvre.
  5. Mettre en oeuvre les dispositions du code général des collectivités territoriales pour les quatre services publics industriels et commerciaux gérés en régie. Non mise en oeuvre.
  6. Veiller à l’application de l’article L. 2312-1 du code général des collectivités territoriales en matière d’information budgétaire et financière. Mise en oeuvre.
  7. Procéder aux révisions nécessaires du dispositif de suivi de l’actif immobilisé. Mise en oeuvre en cours.
  8. Réaliser un bilan financier des relations intercommunales pour en apprécier les coûts et les économies effectifs dans la perspective de l’évolution de périmètre qu’elles vont connaître. Non mise en oeuvre.

Les recommandations et rappels au respect des lois et règlements formulés ci-dessus ne sont fondés que sur une partie des observations émises par la chambre. Les destinataires du présent rapport sont donc invités à tenir compte des recommandations, mais aussi de l’ensemble des observations détaillées par ailleurs dans le corps du rapport et dans sa synthèse

» lire le rapport complet publié par la Cour Régionale des Comptes le 17 octobre 2017 

 

 

Un mercredi à la bibliothèque municipale

Mercredi humide et "grisouillard"… Et si nous allions rendre visite à l'espace livre de la ville ! Emma, la directrice, nous reçoit gentiment.

9h30 : c'est l'heure des tout petits ! Ils sont bien là, soit avec leur maman, soit avec leur assistante maternelle. Quel calme et quelle attention chez ces moins de 3 ans ! Après une lecture collective vient le temps d'exploration libre. Je choisis un livre parmi ceux qui m'entourent, je le confie à l'animatrice qui le feuillette… nous échangeons des mots, des sourires… C'est beau un livre ! Dedans, il y a plein de choses intéressantes !

Durant cette période privilégiée et primordiale, parfois appelée "l'explosion du vocabulaire", ils apprennent aussi à dire un peu plus clairement les mots, même si certains sons restent difficiles à prononcer pour eux. À ce stade, il n’est pas rare qu’ils montrent du doigt des images dans les livres, et qu’ils nomment et commentent brièvement ce qu’ils voient. Les livres illustrés qui représentent une action par page sont les meilleurs ouvrages pour cet âge.

15h : c'est l'atelier du mercredi, une fois par mois. Les enfants sont plus grands. L'animatrice propose une présentation animée d'albums de littérature jeunesse à partir d'une activité manuelle ou d'un jeu.

Aujourd'hui, le thème choisi sera l'arbre. Ça tombe bien, en ce moment, ils changent. S'instaure alors un partage d'informations. L'interactivité naturelle naît du support-livre : on compare ses connaissances. Vient ensuite la lecture collective de "Anton et la feuille" (Ole Könnecke - Auteur/Illustrateur). Les commentaires vont bon train ! Le moment de la création s'engage…

À l'aide de formes pré-découpées ou à découper, chacune et chacun crée son arbre. Le modèle réalisé par Marjorie peut servir de modèle mais l'imagination reste la plus forte pour certains. D'autres ont recours aux livres à portée de main et de regard… Lecture, dessin, langage… sont au service de la création : belle séquence d'apprentissage !

   

L'arbre d'Antoine sera bleu… et pourquoi pas !

Surprises en compagnie…

 
   
   

On a beau être averti, la Compagnie Surprise a toujours un tour dans son sac.

Ce vendredi, avant un apéro simple mais sympa (ça attire du monde tout de même !), les comédiennes nous ont exposé leur projet sur Mèze, à l'ancienne cave coopérative où l'équipe se trouve en résidence pour 2 ans.

Une bonne centaine de personnes était présente : curieuses et curieux, élu(e)s, associations, directeurs d'école, service culturel… Bien loin le théâtre "plancher" ! Le spectacle de rue s'est transformé en revue de salle où chacun(e) a participé. Ambiance quelque peu "déjantée",  douces interpellations, participation effective… , visite organisée de l'île de Thiabé, pochettes-surprises, tout laisse supposer que "Mèze, ville extraordinaire" est déjà sur les rails de la réussite.

Le défi d'impliquer la population dans les nombreux spectacles "hors murs" commence déjà par un "Entrez… OSEZ !"

Osons donc ! L'ex-cave, nouveau siège de la compagnie, est configurée ainsi :

  • un atelier qui permet la construction d'objets, de costumes, de parures et de décors
  • une costumerie
  • un salon-salle à manger-bibliothèque, lieu de vie et évidemment,
  • l'espace jeu où vous pourrez retrouver les comédiens, devenir leurs partenaires en vous inscrivant.

Compagnie SURPRISE - 46 rue Marcel Palat - 34560 Poussan - 06 77 54 88 45

Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Site : www.compagnie-surprise.fr

Page Facebook : https://fr-fr.facebook.com/CompagnieSurprise/

Belle petite assemblée.

 

Un programme déjà bien avancé !

2017-2018 : les trois coups de la saison culturelle à Mèze

"Le voyage nous emmène sur de nouvelles routes, à la découverte de la différence, de l'autre. Le chemin culturel que nous vous présentons cette année est de ceux-là. En parcourant les routes ou en restant à Mèze, nous vous proposons de nouvelles manières de voir et de penser auprès d'artistes riches de parcours et d'expériences. Que ce soit lors du mois "Juste un regard, un regard juste" ou lors du festival "Une ville, des migrations", sortons des routes tracées pour découvrir l'autre et l'accueillir à Mèze, dans notre petit coin de paradis. J'ai hâte de pouvoir vous retrouver lors de ces voyages tout au long de l'année."

C'est ainsi que Nathalie Cabrol, adjointe à la Culture et au Patrimoine a accueilli une assemblée conséquente au Chai de Girard, ce 22 septembre. Elle n'oublie pas, dans son allocution de bienvenue, de remercier tout son service dirigé par Aurélie Pothon mais aussi toutes les associations locales qui s'intègrent dans les manifestations. La chance des Mézois réside, entre autre, dans le fait de posséder des structures adaptées au rayonnement humaniste de la cité : bibliothèque municipale, école de musique, cinéma, salles d'expositions, galeries d'art… Quant aux écoles et aux organisations éducatrices, elles jouent leur rôle à la perfection… À Mèze, la Culture grandit !

Nathalie Cabrol et Aurélie Pothon, les deux "fers de lance" entièrement au service de leur ville et de son patrimoine.

 

Un Chai de Girard bien rempli pour l'occasion…

À gauche, la couverture d'un programme nouveau format plus adapté, plus lisible et indicateur d'évènements sur Montpellier, Béziers, Sète, Mireval… Mèze bien évidemment. Ce document est disponible à l'annexe 1 de la Mairie de Mèze ou en cliquant sur le flyer ci-contre.

Le projet : "Mèze, ville extraordinaire".

En fin de séance la Compagnie SURPRISE, par l'intermédiaire de Mathilde Feurbach a soumis aux présents l'idée : "Imaginez un spectacle qui durerait 2 ans et qui se jouerait sans scène, dans toute une ville…"

Pour qui ? Quelles contraintes ? Les plus de cette initiative ? L'objectif ? Toutes ses questions seront abordées à la Cave coopérative de Mèze, lieu de résidence de la compagnie, lors d'un apéro le vendredi 6 Octobre à 18h30. En attendant une adhésion vous est proposée ICI.

Moments forts prévus : Noël --> spectacles de portes - Saint Vincent --> fausse dégustation de rue - Corso --> fanfare à instruments spéciaux - Juin --> grand spectacle au Sesquier…

 

Ora Maritima à Mèze : de bouche à oreille…

Dernier jour du mois et dernière journée de la 2ème édition ORA MARITIMA qui a proposé bon nombre d'animations à Mèze, ce samedi, sur la place des Tonneliers. Les métiers-passion du bassin de Thau décident maintenant de se montrer, de montrer au grand public la valeur et la qualité de leurs produits : mieux même, les voici également en symbiose avec les métiers de bouche, les établissements éducatifs (Lycée Hôtelier Charles de Gaulle, Lycée de la Mer, CREUFOP,)… Cette nécessité de "sortir de l'ombre" est un grand pas en avant pour l'économie locale et régionale. C'est également une histoire de survie. Les élus locaux, départementaux et régionaux ne s'y sont d'ailleurs pas trompés puisque très représentés à l'ouverture du salon, très convaincus dans leurs propos en confirmant leur solidarité avec les métiers issus de la mer.

Ensuite, les nombreux visiteurs ne se sont pas fait prier pour apprécier les assiettes gourmandes des producteurs locaux et celles des grands chefs cuisiniers. Vins et fromages locaux ont savamment complété le tout.

Côté oreille, les stands spécialisés ont répondu précisément aux questions des curieux sur les activités marines. Le concours vidéo, très suivi, a récompensé, par le biais du Crédit Maritime de Méditerranée, de jeunes étudiants en audiovisuel passionnés par les activités de la lagune de Thau. En rajoutant la touche musicale de l'orchestre Djé Balèti (programme musical initié par le Festival de Thau) ce magnifique coktail automnal demande à être pérennisé.


Ouvrages sur Mèze

Alain Cambon
Depuis un demi-siècle, Alain Cambon collectionne avec passion des clichés de sa terre natale. Après une sélection rigoureuse parmi ses très nombreuses photographies et cartes postales anciennes, précieux témoignages historiques, l'auteur révèle dans ce troisième volume la remarquable métamorphose de Mèze durant le XXe siècle. C'est l'occasion pour Alain Cambon d'aborder notamment l'après-seconde guerre mondiale, période pendant laquelle les Mézois, débordant de courage et d'opiniâtreté, valorisèrent les nombreux atouts terrestres et maritimes que la nature avait bien voulu leur donner. Et dans ces pages, le développement de la conchyliculture dès 1960, l'arrivée des rapatriés d'Algérie et la reprise de l'exploitation des mines de bauxite par la compagnie Péchiney, qui relancèrent l'activité économique de la cité, ne sont pas oubliés. Cette rétrospective devrait raviver les mémoires et faire resurgir, peut-être avec un brin de nostalgie, de nombreux souvenirs.