PATRIMOINE

Sète Agglopole Méditerranée communique

Le service patrimoine de Sète Agglopole Méditerranée vous propose tous les jours des articles et vidéos sur le patrimoine et l’archéologie, mais aussi des liens de petites vidéos ludique pour tous.

N’hésitez pas à les consulter sur notre site : https://patrimoine.agglopole.fr/

Agenda modifié du réseau patrimoine de Sète agglopôle méditerranée :
En raison de la loi d’urgence sanitaire du 20 mars 2020, les établissements sont fermés au public jusqu’à nouvel ordre.

De ce fait, les animations prévues au musée gallo-romain de Loupian, au musée ethnographique de l’Etang de Thau et au Jardin Antique Méditerranéen durant les mois d’avril et de mai sont reportées ou annulées.

Voici la programmation actualisée à ce jour (planification susceptible de modifications) :

Musée Villa-Loupian :
– 2 avril : conférence A. Beylier : annulée
– 9 avril : atelier fresque : annulé
– 17 avril : atelier ludothèque : annulé
– 29 avril : animation sieste noire : annulée
– 14 mai : conférence G. Duperron : annulée
– 16 mai : Nuit des musées : reportée au 14 novembre 2020.
– 16 mai : Soirée 20 ans du musée – Concept Museum : reportée au 18 septembre 2020.
Musée de l’Etang de Thau :
– 7 avril : atelier Fabrique moi un poisson : annulé
– 10 avril : atelier ludothèque : annulé
– 16 avril : conférence C. Dorques : reportée au 19 novembre 2020.
– 16 mai : Nuit des musées : reportée au 14 novembre 2020.
Jardin Antique Méditerranéen :
– 4 avril : Vernissage exposition D. Huguenin – Herba Diva : reportée en mars 2021.
– 10 avril : animation Raconte-moi une histoire : annulée
– 15 avril : atelier kokedama : annulé
– 13 mai : atelier ludothèque : annulé
– 13 mai : atelier Cuisine-moi une chanson : annulé
– 16 mai : Nuit des Musée : reportée le 14 novembre 2020.
– 20-24 mai : Festival de la biodiversité : attente de date de report.
– 21 mai : workshop D. Huguenin : reporté en mars 2021.
– 21 mai : conférence L. Fabre : attente date de report.
– 23 mai : Atelier Cuisine : annulé
– 24 mai : animation Chasse au trésor : annulée
– 26 mai : animation Sieste Noire : annulée

Réouverture de l'Abbaye de Valmagne

livaCaptureliva2Capture

 

Au fil des années, l’Abbaye de Valmagne a su s’adapter à de nombreux changements, c’est ce qui lui a permis de traverser les siècles et les époques. Nous avons profité de cette période de fermeture pour apporter à ce lieu toute l’attention qu’il mérite.  L’organisation et les processus ont été revus, de manière à accueillir les visiteurs dans le respect le plus strict des règles sanitaires.

Le port du masque est désormais obligatoire, ils seront disponibles à la vente pour les visiteurs n’en ayant pas. Du gel hydroalcoolique sera mis à disposition. Un fléchage et des indications claires sur le respect des distanciation seront mis en place afin d’orienter nos visiteurs ( entre autres mesures).

Au-delà de ces gestes barrières, nous souhaitons profiter de ce contexte pour innover, en proposant des audio-guides via une application smartphone gratuite (Izi.travel), des billets à acheter en ligne ou la possibilité pour le visiteur de venir en dégustation avec son propre verre.

Les équipes de l’Abbaye de Valmagne restent mobilisées afin d’adapter la programmation estivale qui séduit chaque année un grand nombre de visiteurs. Une réflexion est menée pour adapter nos événements à la protection de chacun, une communication sera faite prochainement au sujet de la programmation événementielle.LIVA33Capture

 

les huitres de Bouzigues

L’ HUITRE de BOUZIGUES

L'étang de Thau est particulièrement réputé pour ses huîtres. Charnues, elles offrent aux amateurs de coquillages, croquant, fondant ainsi qu’une saveur de noisette iodée.

Thomas et Bruno ces deux passionnés n’hésitent pas à parler de leur métier et ne sont pas avares d’instructions.

Les différents calibres des huîtres

Les différentes tailles commercialisées sont numérotées de 0 à 5.
Une norme française fixe la plus grosse à 0 et la plus petite à 5 pas très logique, et il ne faut surtout pas se tromper au moment de passer commande, au risque de devoir ingurgiter une huître au format mini monstre des mers.

La SPECIALE

Une huître d’exception plus grosse et pleine au goût subtilement iodé ...
Si vous lisez « huîtres de Bouzigues spéciales », cela veut dire qu’elles ont un taux de chair supérieur à 10%.
Les huîtres spéciales de Bouzigues ont souvent un taux de chair avoisinant, voir dépassant les 10%, ce qui leur confère une bonne qualité. Quand elles dépassent les 15% ce sont des huîtres très goûteuses.

A leur sortie de l’eau, les huîtres sont recouvertes d’algues et de coquillages. Elles doivent alors être longuement nettoyées, puis passer par une étape de « purification » dans des bassins avant d’être consommées ! L’eau utilisée est directement tirée de la lagune, filtrée, et d’une qualité irréprochable. La qualité de l’eau est aussi surveillée de près par l’Ifremer, qui stoppe l’exploitation de coquillages si les analyses microbiologiques sont insatisfaisantes.

Il n’y a aucun risque à consommer des huitres, en dehors des périodes d’interdiction bien sûr, car elles sont « ultra-surveillées ». « Nous avons neuf points de surveillance, ailleurs, il y en a un, voire deux ».

L'Huître, un bon plan santé

Grâce à tous ses apports en nutriments, l'huître offre des apports bénéfiques sur la santé, pour très peu de calories. L'huître est donc à consommer sans modération ! Elle offre des effets bénéfiques sur la santé cardiovasculaire.
L'huître est peu calorique : 60 calories pour 100g. Malgré cela, elle nous apporte des protéines de qualité et de nombreux éléments très utiles à l'organisme. On lui associe par la même des bienfaits revitalisants, reconstituants voire thérapeutiques.

Principes actifs de l'huître :

Acide gras oméga-3
Phosphore
Fer
Zinc
Cuivre
Sélénium
Vitamine B2
Vitamine B12
Vitamine B3
Vitamine D
Manganèse
Iode
Acide pantothénique (ou vitamine B₅, vitamine hydrosoluble). C'est un précurseur métabolique de la coenzyme A, essentielle à la synthèse et au métabolisme des protéines, des glucides et des lipides.

Le métier

Les conditions de travail ne sont pas de tout repos : par tous les temps, ce métier s’exerce en partie dans l’eau, les horaires sont irréguliers. Tenue de travail de rigueur : cuissardes, cirés, gants, bonnets…
Hiver comme été, par temps de pluie ou par grand soleil, le conchyliculteur, en véritable fermier de la mer, s'applique à entretenir " ses champs ", au rythme des étapes particulières qui jalonnent cette activité : - éclosions en bassin artificiel, - captage des larves/naissains, - élevage sur site, - affinage des produits, - commercialisation.
Actuellement, la plupart des entreprises de conchyliculture sont des exploitations conchylicoles qui gère la totalité de la production, du captage à la vente. Ce sont traditionnellement des exploitations de petites tailles (un chef d'exploitation et quelques ouvriers conchylicoles). V. Campion

 

Les richesses de l’église Saint-Pierre au cœur des journées du patrimoine

  

Après avoir brillamment reconstitué, l’an dernier, une tranchée de la grande guerre au cœur même de la salle des fêtes, les bénévoles de la Guilde ont récidivé. Ayant choisi les édifices religieux comme thème des récentes journées européennes du patrimoine, l’équipe de Mathieu Laval-Mas a donc recréé… le chœur de l’église Saint-Pierre dans la salle polyvalente véritablement métamorphosée pour cette unique occasion.

La Guilde, association entièrement vouée au patrimoine, a ainsi présenté une formidable exposition, après une année d’un travail acharné. Photographies des édifices religieux et des événements attachés (communions, mariages, décès…), mobiliers liturgiques et autres parchemins de grande valeur, plans des chapelles et d’édifices moins connus… ont eu un beau succès avec, sur la scène de la salle des fêtes, un autel reconstitué.

Au cours du vernissage en présence des élus municipaux, ce travail a été mis en avant, rappelant les ambitions de la Guilde pour la transmission du patrimoine envers le plus grand nombre. Mathieu Laval-Mas comme le maire, Stéphane Pépin-Bonet, ont remercié les acteurs de cette exposition, non sans saluer le volet solidaire des journées du patrimoine, puisqu’elles ont été associées à l’opération « Plus fort la vie » en faveur de la lutte contre le cancer. Ou comment patrimoine et solidarité se conjuguent

La traditionnelle fête de la Vierge de la Peyrière

 

La chapelle au lever du soleil

Comme tous les ans, le 15 août on célèbre la traditionnelle fête de la Vierge de la Peyrière sur cette colline qui domine le village et la moyenne vallée de l’Hérault.

La veille de l’Assomption, des bénévoles s’affairent afin de nettoyer et préparer les lieux à recevoir du public, mise en place des chaises, tables pour le repas de midi, installation de la sono et d’un groupe électrogène pour éclairer le site et faire fonctionner le container réfrigérant.

 

Messe de l'Assomption

Le jour de l’Assomption, la journée commence par la messe solennelle à 10h30, puis l’apéritif et le repas sous la pinède. L’après midi, le concours de pétanque ouvert à tous, suivi vers 17h00 du loto. Certains sont réticents à abandonner pour quelques heures leur intérieur climatisé. Sous la pinède, il y fait toujours bon quel que soit la direction du vent. Pour perpétuer le souvenir de ceux qui ont défriché, puis entretenu la chapelle et ses abords, pour poursuivre cette tradition qui permet à certains montagnacois partis sous d’autres cieux pour des raisons professionnelles de se rencontrer au moins une fois par an, internet ne remplacera jamais ces moments conviviaux.

Au milieu du XIXème siècle, un prêtre bien de chez nous participa aux côtés du pape Pie IX au dogme de l’Assomption, il s’appelait Emmanuel d’Alzon, sa famille était propriétaire du château de Lavagnac, aujourd’hui en ruines.

Ce dogme ne sera officialisé que le 1er novembre 1950 par le pape Pie XII. C’est son neveu jean de Puységur qui a fourni une paire de bœufs pour acheminer la Vierge sur l’emplacement où elle se trouve actuellement. Dans le passé cette fête donnait lieu à des processions, à Montagnac, on partait de la cave coopérative et l’on montait jusqu’à la chapelle.

 

Repas sous les pins

Tous les ans le président des Amis de N.D de la Peyrière en l’occurrence François Michel lance un appel aux bénévoles et aux jeunes en particulier afin de perpétuer cette tradition locale. Donner quelques heures la veille et le lendemain de cette fête n’est pas très contraignant. Une navette assure la liaison depuis les esplanades jusqu’au site, et un parking est mis à disposition de ceux qui s’y rendent en voiture.

Bernard Bals

La cérémonie des bouquets fédère la ville autour de ses traditions


 A Bessan, c’est l’âne totem qui mène la danse lors de la fête locale. Avec le petit âne, il est présent tous les jours des réjouissances. Le dimanche de la fête demeure toutefois une journée particulière où cérémonial et solennité éclatent sur le devant de la scène. La cérémonie dite des bouquets est le moment le plus traditionnel qui interpelle quelquefois. Décryptage.

Dès le matin, après la bénédiction de l’âne sur la place de l’église, les représentants de la jeunesse honorent les autorités, successivement religieuses et municipales : c’est la tradition. Ainsi, un bouquet est d’abord remis au curé avant l’office, puis ensuite un au maire et à deux de ses élus sur l’emblématique place de la Promenade, lors d’une cérémonie qui symbolise les traditions bessanaises.

En effet, la pratique locale veut que la jeunesse honore la municipalité. Cet hommage est aussi réalisé en sens inverse puisque le maire n’hésite pas, dans son traditionnel discours, à toujours saluer l’ensemble des acteurs des festivités. Un échange de bons procédés entrecoupés de moments intenses en présence des amis de l’âne, de la confrérie, de l’harmonie… et de toutes les forces vives de la cité.

Danse de l’âne, remise de récompenses, interprétation de la chanson de Bessan ou encore hymne national rythment ce rituel se terminant par un apéritif offert à tous, et un moment festif cette année avec Franck Bosca et Eric Abella. Et pas besoin d’invitation, la cérémonie est ouverte à tous. Pour l’apprécier, une seule condition : être à l’heure. Elle débute à midi pétante, aux sons des cloches de l’hôtel de ville.

Le rendez-vous est donc fixé ce dimanche 11 août 2019, sur la Promenade… pour que vive les traditions !

Sète agglopôle méditerranée s’engage avec la Fondation du Patrimoine

 Sète agglopôle s’engage en faveur de la délégation régionale de la Fondation du patrimoine pour la sauvegarde du patrimoine local à vocation touristique. Cette convention a pour objectif de faciliter, de développer, de renforcer et d'organiser la coopération entre les deux structures pour la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine situé sur le territoire de Sète agglopôle méditerranée.

Le bureau communautaire l’a voté, un partenariat a été mis en place entre la délégation Occitanie de la Fondation du patrimoine et Sète agglopôle méditerranée, avec un budget annuel de 10 000 €. Ce partenariat souligne l’engagement communautaire pour la valorisation en faveur de son patrimoine, son attractivité et la reconnaissance du réseau territorial de la Fondation du patrimoine.trimaCapture

La signature officielle de la convention de partenariat a eu lieu ce vendredi  12 juillet 2019 entre Alain Vidal, Vice-président délégué au Patrimoine, Francis Veaute, Vice-Président délégué à l’Environnement et René Brun, Délégué régional de la Fondation du patrimoine.

Il s’agit du premier partenariat dans le département entre la Fondation du patrimoine et une agglomération.

Le principe

La Fondation du Patrimoine propose une mobilisation du mécénat populaire aux collectivités territoriales et aux associations qui envisagent d'accompagner un programme de restauration du patrimoine bâti, mobilier ou naturel.

Une souscription peut-être lancée dès lors que le projet de restauration a été clairement défini et qu'un plan de financement a pu être établi.

Comment ?

- Le porteur de projet signe une convention avec la Fondation du Patrimoine; celle-ci édite un bulletin de souscription, collecte les dons et émet des reçus fiscaux à l'intention de donateurs.

- La Fondation reverse au maître d'ouvrage, à la fin des travaux, sur présentation des factures acquittées, 97% des dons recueillis déductibles au titre de l'impôt sur le revenu et de l'impôt des société et 95% des dons déductibles au titre de l'ISF.

Pour l’agglopôle

Par la création d’un fonds spécifique « Sète agglopôle méditerranée » au sein de la Fondation du Patrimoine, le partenariat apporte une aide au patrimoine public ou privé, qu’il soit protégé ou non par l’Etat, une priorité étant donnée toutefois au patrimoine non protégé.

Ce fonds pourra être abondé sur différents sites ciblés sur le territoire  par des subventions publiques et privées et sera abondé par des dispositifs de mécénat et de crowdfunding apportés par la subvention.

L’aide de l’agglopôle est conditionnée, pour le patrimoine public et associatif, à la mise en place d’une souscription sous l’égide de la Fondation du patrimoine faisant appel au mécénat populaire, et à la délivrance du label de la Fondation du patrimoine pour le patrimoine privé non protégé.

L’aide accordée par projet est plafonnée à 10 000 €. Elle ne pourra dépasser 30% de la dépense éligible pour le patrimoine privé et 40% de la dépense éligible pour le patrimoine public et associatif

Les missions de la Fondation du Patrimoine

La Fondation du Patrimoine, organisme privé indépendant agissant sans but lucratif, a pour mission de sauvegarder et de mettre en valeur la patrimoine local, tout particulièrement le patrimoine bâti non protégé au titre des monuments historiques. Sa sauvegarde, sa mise en valeur et sa participation à la vie de la cité en font un élément majeur de la vie économique et sociale des territoires.

Les dossiers

L’instruction des dossiers se fait conjointement avec l’expertise de la Fondation du patrimoine et  des services de Sète agglopôle méditerranée. Un comité technique se réunissant au moins 3 fois par an examine ensuite les dossiers et formule des propositions de soutiens financiers pour avis, puis pour décision.

Ainsi, par la signature officielle de la convention de partenariat avec la Fondation du Patrimoine,  Sète agglopôle méditerranée son engagement pour la préservation et la restauration du patrimoine architectural non protégé et les édifices inscrits au titre des Monuments Historiques (IMH).

Loto du patrimoine 2019 : 121 monuments retenus

Deux jeux de grattage proposés, dont un à 3 euros

Deux fois moins de monuments ont été sélectionnés par rapport à l'édition 2018 du Loto du patrimoine.

121 monuments sont finalement retenus pour le Loto du patrimoine 2019. En plus des 18 sites emblématiques connus depuis le mois de mars, 103 autres ont été dévoilés mardi 11 juin, annonce la Fondation du patrimoine. Il s'agit notamment de l'église orthodoxe située à Biarritz, dans les Pyrénées-Atlantiques, du Prieuré Saint-Étienne de Lagrange à Durance dans le Lot-et-Garonne, de l'église et couvent des Cordeliers à Vendresse dans les Ardennes, ou encore de la Ruche-bâtiment Fernand Léger dans le 15e arrondissement de Paris.

Tirage spécial le 14 juillet

Ce tirage spécial du loto destiné à financer la restauration de ces monuments aura lieu le 14 juillet. La Française des jeux lancera par ailleurs en septembre deux jeux à gratter, un à 15 euros et un autre au prix plus abordable de 3 euros.

Aller plus loin : l'intégralité des sites sélectionnés

https://www.francetvinfo.fr/culture/patrimoine/loto-du-patrimoine/

A Montbazin, le Moulin de Juffet a été retenu :

http://thau-infos.fr/index.php/patrimoine/

Portes ouvertes au musée archéologique Paul Soyris

Dans le cadre des journées nationales de l'archéologie et en partenariat avec l'Inrap, le musée archéologique Paul Soyris ouvre ses portes gratuitement aux visiteurs de 15h à 18h le dimanche 16 juin 2019. 

Le musée municipal d’archéologie et son dépôt ont été inaugurés en 1960. Ils ont été créés sur l’initiative de MM. Joseph Michel et Paul Soyris. Ils ont été réalisés par la commune de Murviel-lès-Montpellier avec des participations modestes des institutions d’Etat. Les vitrines présentent du matériel provenant, soit des fouilles réalisées sur la commune depuis 1950, soit de dons ou d’acquisitions.

Animations
Diffusion des films d'animation "Les experts remontent le temps"(© ARTE France, Inrap & Doncvoilà Productions) et "Les experts de l'archéologie" (© Inrap - Arte - Petite Ceinture - 2010).
Livrets-jeux et archéo-cocottes pour les enfants à l'accueil du musée.


De l'oppidum au musée Soyris... la suite sur Montpellier infos

Le Moulin de Juffet participait à la Journée Européenne des Moulins

Le 25 mai, le Moulin de Juffet de Montbazin participait à la Journée Européenne des Moulins.

Ce Moulin situé à Montbazin dans l'Hérault produisait de la farine de blé, avant la deuxième guerre mondiale. Avant de se retirer, les Allemands ont détruit son mécanisme, les ailes et la toiture, ne laissant que la structure principale du bâtiment.

Certains ont tenu à créer une association loi de 1901 ( Forum de Montbazin) dont l'objet est de réhabiliter ce moulin afin qu'il redevienne un moulin à vent produisant comme à l'origine, de la farine de blé. Il devient peu à peu un lieu touristique s'ajoutant au patrimoine historique du village de Montbazin.

Ce projet bénéficie du partenariat de la commune, du Conseil Général,et du Ministère de la Culture.

 L'on peut y découvrir : “Au rez-de-chaussée, le logement du meunier. Pour accéder au 1er, il fallait emprunter une échelle extérieure. Le premier étage constituait la pièce où se pratiquait le blutage et la réception de la farine. Au deuxième  étage était logé l’appareillage sous un toit conique en bois. La construction primitive du XV siècle, qui appartenait à l’évêque de Maguelone, a été plusieurs fois remaniée, ce dont témoignent diverses reprises de maçonnerie.

Ce 25 mai un bon programme pour les participants avec visite du moulin, présentation et débat autour du projet du moulin, des travaux et autres projets en cours puis un apéritif accompagné d’une brasucade et un bon repas pour terminer.

 

sur l'étang de Thau

Promenade culturelle en bateau sur l'étang de Thau.

Lorsque le thermomètre n'en finit plus de monter, rien de tel qu'une petite balade sur l'eau pour trouver la fraîcheur.

l'étang de Thau est le plus grand étang du Languedoc (19 km de longueur, 5 km de large). La profondeur moyenne de l’étang est de 4,50 m, mais on trouve des fonds de 10 m et un tiers des fonds est à plus de 5,50 m. La profondeur maximum est de 30 m au lieu de la Bise.
C'est une véritable petite mer intérieure qui abrite une diversité biologique exceptionnelle due à des eaux moyennement profondes, chaudes et au faible mouvement.
Les espèces animales qui vivent dans ce bassin de Thau sont assez nombreuses, ce sont les poissons près de la surface, sur le fond ou en pleine eau : (sardines, maquereaux, rougets barbets, daurades royales, mulets lippus, bars communs, sars, gobies, soles, anguilles européennes) mais également des mollusques, des crustacés.

Réapparue en 2011 dans l'étang de Thau, la Grande nacre (pinna nobilis) de Méditerranée est une espèce protégée en France, et ce depuis le 26 novembre 1992. C’est un coquillage bivalve filtreur. Il n’est pas étonnant qu’on en retrouve dans les canaux, où les eaux sont très riches en algues microscopiques, en phytoplancton et zooplancton".

L’étang de Thau, jardin d’Eden des hippocampes.

Il ressemble à un cheval de jeu d’échecs. C’est l’Hippocampus guttulatus à savoir l’hippocampe moucheté dont l’étang de Thau, d’une richesse écologique exceptionnelle, abrite l’une des plus fortes populations en Europe.
Les hippocampes ne font rien comme tout le monde. mi-cheval, mi-dragon, il nage debout, à la verticale. C'est un poisson à tête de cheval. Avec sa bouche en forme de trompe, il aspire ses proies. Il a un mode de reproduction tout à fait unique dans le monde animal : la femelle pond ses œufs fécondés dans une poche ventrale du mâle, qui les portera jusqu'à leur éclosion. Les petits naissent avec une poche appelée poche vitaline. Les hippocampes forment des couples fidèles durant plusieurs saisons et peut-être même durant toute leur vie !

L'huître de Bouzigues.

La conchyliculture méditerranéenne est née à Sète en 1875. L'absence de marée en Méditerranée a imposé des techniques spécifiques : l'élevage en suspension réalisé grâce à des "tables" constituées de rails soutenant des traverses et des perches croisées.
Il y a 2800 tables qui appartiennent 450 conchyliculteurs. Elles mesures 50 m de long sur 10 m de large. Dans une table on accroche 1200 cordes d'huîtres, ce qui donne, chaque deux ans, une production moyenne de 8 à 10 tonnes par table.

Le naissain (jeunes huîtres à l'état larvaire ou embryonnaire) peut être mis en élevage toute l’année mais les périodes les plus profitables sont le printemps et l’automne. Le phytoplancton (organismes végétaux en suspension dans l'eau dont se nourrissent les huîtres) se développe plus abondamment à ces saisons.

Le collage : Une fois atteint la taille d’environ 2 à 3 cm (à l’âge de 9 mois à 1 an), les jeunes huîtres sont collées 3 par 3 avec un ciment sur un cordage qui sera ensuite immergé.

Les cordes sont suspendues une à une sur des structures appelées « tables », spécifiques au bassin de Thau. Ces structures sont ancrées dans le fond à différentes profondeurs selon leur emplacement dans le bassin.

Avant de les commercialiser, il faut donc les séparer de leur corde. Puis un long travail de nettoyage commence.

Les huîtres une fois séparées de leur corde sont nettoyées une à une et calibrées, c'est-à-dire reparties selon leur taille et leur poids. Le calibrage dépend d’une norme nationale, identique pour toute la profession que ce soit en Atlantique, en Manche ou en Méditerranéenne.

Les moules du bassin de Thau

La mytiliculture a précédé l'ostréiculture. Près de 3000 tonnes de moules de Méditerranée sont produites chaque année dans le bassin de Thau. Il s'agit d'une espèce spéciale, appelée Mytilus Galloprovincialis. Elevée à partir de naissains récoltés en mer, cette "graine" est mise en corde "marseillaise", c'est-à-dire placée dans un double filet de coton et immergée en eaux profondes.

Les coquillages mettent environ 12 mois pour atteindre une taille convenable. Plus grandes et plus charnues que les moules de l'océan, elles ont une belle couleur vive et un goût corsé très iodé.

La malaïgue – la mauvaise eau en occitan – est une conjonction d’absence de vent et de chaleurs caniculaires. Elle se caractérise par une coloration blanche des eaux due à une propagation d’algues.

Le phénomène entraîne une chute du taux d’oxygène dans l’eau qui décime les huîtres. Phénomène survenant à l’issue de l’épuisement de l’oxygène puis de la diffusion de sulfures dans l’eau par des bactéries ; cela provoque la mortalité de nombreux organismes. La dégradation des algues est une des causes de la raréfaction de l’oxygène dans l’eau.

Merci à tout l'équipage pour leur excellent accueil et pour ce partage riche d'enseignements dans la joie et la bonne humeur. V Campion