agglo bassin de Thau

Plan Climat Air Energie territorial : un outil puissant pour assurer la transition écologique à l’échelle du territoire

Sète agglopôle méditerranée est pleinement engagée, aux côtés des partenaires institutionnels qui l’accompagnent et en pleine concertation avec les acteurs socio-économiques qui la composent, dans la transition écologique de son territoire.

 Une nécessité pour le Président François Commeinhes, qui souligne « qu’en dépit de notre engagement historique pour le développement durable, la frénésie des activités humaines à travers le monde nous oblige à une responsabilité collective. »1111Capture

 Le Plan Climat Air Energie Territorial (plus d’infos sur www.agglopole.fr, rubrique Projet / Transition énergétique), un des plus puissants outils de planification qu’une collectivité puisse animer, constituera un levier d’action particulièrement efficace pour assurer cette transition à l’échelle du territoire.

 Les grandes orientations fixées par le plan, présentées jeudi 26 novembre à l’occasion d’un comité de pilotage aux Maires et aux Vice-présidents qui y ont apporté leurs contributions, permettra en effet de répondre à trois objectifs : réduire les émissions de gaz à effet de serre de 36%, diminuer nos consommations énergétiques à hauteur de 20 % et promouvoir l’usage des énergies renouvelables pour qu’elles représentent 50% de la consommation.

 Cinq axes structurants ont été définis, eux-mêmes déclinés en 15 orientations et 60 actions. Rénovation énergétique du bâti, massification de la production d’énergie renouvelable, accompagnement pour la conversion de la flotte de véhicules vers des carburations décarbonées… autant d’actions concrètes parmi de nombreuses autres qui permettront d’atténuer l’impact des secteurs énergivores, dominés sans surprise par les transports routiers et le bâtiment, qui représentent à eux seuls respectivement 44% des et 38% des consommations énergétiques et 56% et 23 % des émissions de gaz à effet de serre.

 Le plan d’action défini doit maintenant être approuvé lors de la prochaine réunion du Conseil communautaire, avant d’être présenté dans une démarche de concertation aux personnes publiques associées que sont l’Etat et la Région, ainsi qu’aux citoyens.

 Son adoption définitive devrait donc être actée à l’été 2021, concrétisant un engagement total historique de plus de 128 M€ d’ici 2026 pour favoriser l’émergence d’un modèle bas carbone conciliant développement économique et protection de l’environnement.

Suite aux dernières annonces ministérielles : ce qui change sur notre territoire à compter de ce samedi 28 novembre

SAM, le podcastCôté médiathèques…

Les médiathèques de Sète agglopôle rouvrent samedi 28 novembre leurs espaces de collections au public, avec jauge d’entrée limitée et sans station. Il s’agit d’une ouverture partielle qui permet un accès direct aux collections, mais pour du prêt à emporter.

Le système habituel de réservations de documents via le compte abonné se poursuit.

 

Les médiathèques rouvrent à leurs horaires habituels (tous les horaires dans les docs ci-joints), exceptée la médiathèque Malraux à l’île de Thau à Sète qui conserve les horaires actuels (du lundi au samedi de 9h à 12h30, et le mercredi de 9h à 12h30 et de 14h à 17h).

 

Les consignes sanitaires suivantes doivent être respectées : masque et lavage des mains obligatoires et respect des règles de distanciation.

 

 

Côté transport…

Le réseau de bus de SAM reprend son rythme normal (tous les horaires sur mobilite.agglopole.fr).

Seule la ligne 8, qui dessert le Conservatoire ne circulera pas, celui si ne rouvrant pas pour l’instant.

Côté piscines…

A partir de lundi 30 novembre, les piscines de Sète agglopôle méditerranée pourront seulement accueillir le public dérogatoire suivant :

– Personne munie d’une prescription médicale avec la mention pratique de la natation.

– Personne présentant un handicap reconnu par la Maison départementale des personnes handicapés munie d’une carte MDPH.

– Personne pratiquant une activité sportive participant à la formation universitaire STAPS option natation.

– Personne suivant une formation continue en rapport avec la natation.

– Éducateur sportif professionnel souhaitant entretenir des compétences et capacités physiques, titulaire d’une carte professionnelle (BEESAN, BPJEPS AAN, BE de plongée) ou d’un carte professionnelle non spécifique aux activités de la natation mais titulaire du diplôme BNSSA.

Piscines : accès autorisé seulement sur présentation d’une dérogation

Un justificatif dérogatoire sera systématiquement demandé à l’accueil de l’établissement.

  • Centre balnéaire Raoul Fonquerne : Bassin de 25 m et bassin à vagues uniquement. Lundi de 12h à 16h45, mardi de 12h à 14h, jeudi de 12h à 14h et vendredi de 12h à 14h.
  • Piscine Joseph Di Stéfano : mardi de 12h à 13h45, mercredi de 14h à 15h45 et jeudi de 12h à 13h45

Côté Musées et Jardin antique méditerranéen

Le Jardin antique méditerranée à Balaruc-les-Bains, le Musée de l’Etang de Thau à Bouzigues et le Musée Villa-Loupian, habituellement fermés en décembre et janvier, le restent.

.TERRICapture

Le projet de croissance bleue prend le bon cap !

Jeudi 26 novembre, François Commeinhes, Président de Sète agglopôle Méditerranée, a ouvert le premier comité d’orientation stratégique du Pôle de croissance bleue, en présence de scientifiques, de la Région et d’institutionnels.

 Avec une façade maritime remarquable et la plus grande lagune d’Europe, Sète agglopôle Méditerranée affirme sa légitimité à devenir un des leaders majeurs de l’économie bleue en Méditerranée.

areCaptureLégende photo : de gauche à droite, Nicolas Dourlens (Région), Pascal Pinet (directeur général délégué en charge de la Mer à la Région), Loïc Llinares et André Lubrano (CEPRALMAR), François Commeihnes, Président de SAM, les vice-présidents de SAM Jean-Guy Majourel et Laurence Magne, ainsi que Philippe Cristol (IES de Montpellier)…

 « Notre histoire maritime et notre vocation portuaire ne sont plus à démontrer, a affirmé François Commeinhes, en ouverture de ce 1er comité. Après les formidables initiatives mises en place sur notre territoire autour de la pêche et de la conchyliculture, est arrivé le temps de construire notre avenir autour de la croissance bleue. »

« Un grand travail de reconquête des friches industrielles est engagé, il permet de créer de nouvelles filières économiques porteuses de croissance respectueuse de l’environnement et d’emploi et ce, dans un territoire remarquable par ses espaces naturels et préservés », enchaîne Jean-Guy Majourel, Vice-président délégué au développement économique.

« Côté formation, poursuit Laurence Magne, Vice-présidente en charge de l’économie circulaire, la valorisation des déchets, de l’enseignement supérieure et de la recherche. Nous devons clairement nous positionner sur des enjeux internationaux tout en faisant en sorte que notre territoire trouve sa juste place sur l’arc méditerranéen ». La préservation de la Méditerranée sera au centre de toutes les attentions.

 Les 4 piliers fondateurs de ce pôle sont tous étroitement liés et structurants : la recherche appliquée, la formation et l’enseignement supérieur, les pépinières d’entreprises innovantes, la zone économique maritime. Ces 4 axes vont permettre la création d’un véritable écosystème qui devrait, d’ici 2030, être création de 1 000 emplois.

 Ce 1er comité d’orientation stratégique a défini les missions et posé les bases de la stratégie à mettre en place ainsi que les modalités de fonctionnement. Les membres de ce comité sont la Région Occitanie, l’Université de Montpellier, Ifremer, l’Institut d’Electronique et des Systèmes, le Syndicat mixte du Bassin de Thau, le Cepralmar, la French Tech Méditerranée et Sète agglopôle méditerranée.

 

Renseignement au : 04 67 46 38 83

Le 25 novembre : Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes

Le 25 novembre 2020 sera la Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

L’objectif de cette journée est de sensibiliser le public à la lutte contre les violences faites aux femmes et de rappeler les dispositifs qui sont mis en place, tel que le numéro national d’écoute téléphonique, le 3919 « Violences Femmes info », numéro qui garantit une écoute anonyme.
L’affiche (ci-jointe) peut être diffusée dans les écoles, les mairies, les divers lieux ouverts, sur les véhicules…

La lutte contre toutes les violences sexistes et sexuelles est un pilier de la Grande Cause que le CISPDR de Sète agglopôle méditerranée poursuit activement. Depuis 2018, l’Agglopôle a réalisé avec l’Etat (Commissariat de Sète) et la Mission locale d’insertion des Jeunes (MLIJ), différents chantiers pour libérer la parole des victimes, avec la réalisation de cloisons pour favoriser la confidentialité des auditions, la création de couloirs différents pour éviter le croisement de la victime et de son agresseur, et la création d’un poste et d’un bureau pour une intervenante sociale.

 En 2020, le nombre de féminicides n’a pas encore faibli, oscillant toujours entre 120 et 150 décès par an. Dans ce contexte, nous savons que la lutte contre les violences faites aux femmes nécessite un travail de terrain et de réseau tout au long de l’année. François Commeinhes propose de mettre en œuvre  dès 2021, un groupe partenarial dans le cadre du Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CISPDR), il aura vocation à faciliter l’interconnaissance et de développer des outils concrets adaptés au territoire.

af333Capture

 

* * * * * * *

 

Parallèlement, rappelons que les enfants sont souvent également les témoins et/ou victimes de ces violences intra-familiales. En ce sens, une salle « Mélanie » (du nom de la première enfant entendue en tant que victime) a été créée au sein du Commissariat de Sète. Il s’agit d’un espace protégé et rassurant pour libérer la parole des enfants confrontés aux violences et agressions  sexuelles. Il en existe actuellement 19 en France celle de Sète serait la 20e. Cette salle Mélanie a été inaugurée ce lundi 23 novembre par François Commeinhes, Président de l’Agglopôle, Président du CISPDR et Maire de Sète.
af22Capture

Cette salle  a pu être réalisée dans le cadre du plan de lutte contre les violences faites aux femmes et aux enfants témoins et/ou victimes de ces mêmes violences (début en 2018) grâce au chantier d’insertion mené en partenariat avec la MLIJ au Commissariat de Sète (financement Police Nationale, Mission locale d’insertion des Jeunes et CISPDR de l’Agglopôle). Cet espace approprié, apaisant, était réclamé de tous, tant par les policiers que les défenseurs des victimes. L’audition des petites victimes sera enregistrée (images et sons) pour qu’elles n’aient pas à répéter et souvent revivre mentalement, la scène et les éventuels traumatismes qu’elles ont subis. Car même si, depuis 1998, pour les mineurs victimes d’abus sexuels, la loi oblige cet enregistrement, il se faisait alors dans les mêmes locaux que les auditions classiques. Il s’agissait d’en améliorer le contexte et l’accueil. La vidéo de l’audition est versée au dossier d’un juge d’instruction et peut faire l’objet d’une diffusion lors du procès.

Quelques chiffres 

 

– Aujourd’hui en France, 1 femme décède sous les coups de son conjoint tous les 3 jours.

– Au confinement de printemps dernier les signalements concernant les violences conjugales ont augmenté de 30%

– La situation se reproduit pour le second confinement, et ce ne sont que les cas déclarés.

– L’Hérault est le 2e département le plus touché en 2019 : 7 décès.

– 146 victimes de féminicides en  2019 en France, chiffre en augmentation (121 victimes en 2018).

Teléphones utiles :

3919 – Violences Femmes Infos

119 – Enfance en danger

0800 05 95 95 – Viols Femmes Infos

17 – en cas d’urgence

SMS au 114 – pour les personnes sourdes et malentendantes

 

En pharmacie le code « je voudrais un masque 19 » indique que l’on est en danger…….. afCapture

 

 

 

 

Sète agglopôle a placé l’emploi au cœur de ses priorités et a recours aux clauses sociales

Sète agglopôle a placé l’emploi au cœur de ses priorités et a recours aux clauses sociales dans certains de ses marchés publics, qui intègrent une obligation d’embauche de personnes rencontrant des difficultés socioprofessionnelles.
Vous êtes actuellement à la recherche d’un emploi et vous voulez savoir si vous êtes éligible au dispositif ?
Tous les renseignements sur https://bit.ly/390mz2E
Aucune description de photo disponible.

COVID-19 : Sète agglopôle soutient l’économie locale

Pour impulser et soutenir la relance économique sur son territoire, Sète agglopôle Méditerranée engage des aides exceptionnelles à destination des entreprises locales :


L’image contient peut-être : 4 personnes, texte

  • en réactivant une enveloppe de 2 M€ pour son « Fonds d’Urgence Spécifique » afin d’attribuer une aide forfaitaire unique de 2 000 € aux indépendants et TPE de moins de 10 salariés (CA inférieur à 500 000 €) soumis à une fermeture administrative imposée par décret 2020-1310 du 29 octobre 2020

EN SAVOIR + SUR LE FONDS D’URGENCE COVID 


 

  • en poursuivant sa contribution au « Fonds de relance régional L’OCCAL », en faveur du commerce, de l’artisanat, du tourisme, de la culture et de l’évènementiel. Ce dernier évolue pour s’adapter à cette nouvelle période de confinement, notamment en subventionnant les investissements permettant de promouvoir et faciliter l’accès des commerces aux technologies numériques (vente en ligne, site Web, système de gestion de commande, système de paiement sécurisé, click and collect, livraison à domicile…)

EN SAVOIR + SUR LE FONDS REGIONAL L’OCCAL 


 

  • en lançant (dès le déconfinement annoncé) une opération de stimulation à la consommation par « cagnottage » (budget de 200 000€) visant à soutenir et à relancer le commerce « de cœur de ville » sur le territoire qui générera plus d’1 M€ de recettes pour les commerçants et du « cash back » pour les consommateurs par l’intermédiaire de l’application mobile Keetiz (20% par tranche de 100€) + D’INFOS DANS QUELQUES SEMAINES…

 

La clause sociale au service de l’emploi

Chiffres, Professions, Travail, DrôleSète agglopôle méditerranée a placé l’emploi au cœur de ses priorités et a recours aux clauses sociales dans certains de ses marchés publics, qui intègrent une obligation d’embauche de personnes rencontrant des difficultés socioprofessionnelles : demandeurs d’emploi de longue durée, jeunes de moins de 26 ans, sans qualification, sans expérience professionnelle et en difficulté d’insertion, bénéficiaires de minimas sociaux, travailleurs handicapés, demandeurs d’emploi de plus de 50 ans.

Dans l’exécution de contrats de travaux, de services, ou de fournitures, les entreprises doivent leur réserver un volume d’heures de travail. L’attribution du contrat est soumise aux mêmes critères de sélection de l’offre que pour les contrats habituels. La clause concerne essentiellement les marchés de travaux, de nettoyage, de gestion des eaux et des déchets.

L’embauche via cette clause, constitue une étape dans le parcours des bénéficiaires vers l’emploi. Dans le cadre du Contrat de Ville, cet accès est une priorité en particulier pour les habitants des Quartiers prioritaires.

Vous êtes à la recherche d’un emploi et vous voulez savoir si vous êtes éligible au dispositif ?

Les contacts et permanences 

Le formulaire à remplir 

Sète agglopôle met à disposition des composteurs de jardin et d’appartement (lombri-composteurs)

Sète agglopôle met à disposition des composteurs de jardin et d’appartement (lombri-composteurs) pour la valorisation des déchets organiques.
Le compostage
En 2019, environ 7 000 foyers du territoire ont été équipés d’un composteur. On estime le tonnage d’ordures ménagères ainsi évité à 520 tonnes.
La demande s’effectue directement au 04.67.46.47.20 ou par mail (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.). Les personnes équipées bénéficient d’une formation et d’un accompagnement assuré par des agents spécialement formés. + d’infos sur https://bit.ly/33d2tyL