Mireval

Collectif liaisons douces(piétons, vélos) et transports en commun

Compte Rendu de la réunion du Collectif avec les conseillers départementaux du 5 - 12 2018

collectif « Liaisons douces Transports en Commun VIC LA GARDIOLE/MIREVAL »
Le 5 décembre 2018, le collectif, à sa demande, a rencontré MME PRADEILLE et MR BOULDOIRE, conseillers départementaux de notre canton .
Il leur a été remis les 600 signatures recueillies pour que le Conseil Départemental assure la sécurité des piétons et des cyclistes sur le pont du CD 114, à l’ entrée de VIC LA GARDIOLE.
Les conseillers ont déclaré qu’ ils appréciaient cette intervention citoyenne exprimée par cette pétition.
Pour 2019 les travaux ci-dessous, acceptés par la SNCF, sont budgétisés et programmés :
Mise en place d’ une passerelle au-dessus de la voie ferrée, côté droit du pont en venant du rond-point du D612, parallèle à la chaussée routière.
Nous prenons acte qu’ il s’ agit d’ une première tranche de travaux qui permettront d’ assurer le passage, en sécurité, des cyclistes et piétons en provenance du rond-point et des lotissements « Résidences des Fontaines » et « Jardins de la Robine ».
Par contre, celles et ceux en provenance de la gare de VIC-MIREVAL et de VILLENEUVE-LES-MAGUELONNE devront toujours traverser le CD114 pour accéder à cette passerelle !
Les conseillers ont affirmé être en accord avec le collectif sur la nécessité, pour ces usagers, de franchir le CD114 en passant sous le pont . Selon eux, la SNCF refuse toujours cette possibilité.
Une réunion, programmée début 2019, permettra une information plus complète sur la première tranche des travaux exposés plus haut.

 

AMF-Téléthon 2018

 

  • 18-12-Mir-Telet-1
  • 18-12-Mir-Telet-2
  • 18-12-Mir-Telet-3
  • 18-12-Mir-Telet-4
  • 18-12-Mir-Telet-5
  • 18-12-Mir-Telet-6
  • 18-12-Mir-Telet-7
 
  • 18-12-mir-telet-10
  • 18-12-mir-telet-11
  • 18-12-mir-telet-8
  • 18-12-mir-telet-9


Les 7, 8 et 9 décembre 2018, ambiance festive à Mireval pour ce Téléthon de l'Association française contre les Myopathies. Un élan de générosité populaire pour un financement de la recherche dans la lutte contre certaines maladies. Un don au téléthon c'est une bonne action relayée dans les médias, par nos présentateurs et présentatrices téle préférés, nos stars du petit écran. C'est aussi l'occasion au cours de laquelle chaque association, chaque club ou comité de nos villages, de nos quartiers montre ses productions (musique, danse, artisanat, sport, ou autre). Pour un soutien de un euro on partage un verre, on mange une gauffre, on court 100 mètres-ou plus-.
On a remarqué en particulier les participations des commerçants (vente de ballons colorés), Le Mouvement Chrétien des Retraités (pâtisseries), La Maison Pour Tous (bal de danses traditionnelles, randonnées),le CCAS (crêpes, chocolat...), IDEOSCENE (concert de chanson française), le Café de la Paix (soupe à l'oignon), Las Flamencas y Sevillanas de la Gardiole (Sévillanes, Rumba), le groupe Rythme'Men'Soul, sans oublier l'inévitable ruban rouge d'un kilomètre, à acheter, par ses dons, mètre par mètre et à arborer à sa fenêtre.

Conseil Départemental: que font nos élus? -Infos sur le canton-.


Ce mercredi 5 décembre à 17heures trente, en la Mairie de Frontignan, nos conseillers départementaux Sylvie Pradeilles et Pierre Bouldoire font le point devant la presse sur leur mandat, comme chaque année à la même période.
Les interventions du département couvrent des domaines aussi vastes que variés: action sociale, routes, entretien du patrimoine bâti et nouvelles constructions, aide aux communes et aux agglos.

Social:
Un budget annuel de 1,4 milliards d'euros, dont près d'un tiers est consacré au social. Le social c'est intervenir pour l'enfance: Aide Sociale à l'Enfance,Protection Maternelle et Infantile , pour les personnes âgées: A.P.A., pour les personnes en situation de handicap, pour le logement social...Le rôle du département est bien loin de se cantonner à verser des aides sociales telles que le R.S.A. même si c'est sa compétence. Il se doit de se prémunir contre la fraude aux aides sociales. (Remarquons que contrairement aux idées reçues, ces fraudes sont évaluées en France à 250 Millions d'€, pour un montant versé de l'ordre de 25 milliards (RSA + APL), soit environ 1% de fraude. A comparer avec la fraude par évasion fiscale évaluée à 100 Milliards d'Euros, cela paraît bien peu. NDLA). Comme l'ont souligné nos élus départementaux, on ne va pas réduire l'aide sociale sous prétexte qu'une petite minorité fraude.


Routes:
En seconde position viennent les transports, en particulier les routes (60 millions d'euros par an).
Le département porte une attention particulière au développement des pistes cyclables et à leur continuité, afin d'aller vers un réseau cyclable cohérent. Notre canton est déjà équipé de 14 km de voies cyclables mais il n'y a pas toujours la continuité afin de sécuriser les déplacements. Les réseaux croisent parfois l'autoroute, les voies ferrées, le canal. Il semblerait qu'il soit difficile de négocier avec la SNCF ou VNF (voies navigables de France).

Bâti:
Le département apporte aussi son aide aux communes sur la construction ou la rénovation des bâtiments aussi variés que les habitations, la nouvelle cantine centrale- après dépollution des terrains de la Mobil-, la "maison du littoral" dédiée à la nature et au tourisme" projetée aux Aresquiers, la ré-habilitation des centres anciens, la rénovation des monuments classés.

Aide aux communes, aux agglos:
Le conseil départemental intervient dans de nombreux projets des communes, et des agglos,  à la hauteur de 10 à 20% des sommes engagées pour les études et les réalisations.


Concernant le secteur Vic/Mireval:

  • En 2018, le conseil départemental a contribué à la réalisation du Skate-Park de Mireval, et a réalisé la mise en sécurité de l'entrée ouest de Vic (La Pierre Plantée, 400 000€).
  • En 2019, le département réalisera le giratoire de "la Baussas" à l'entrée est de Mireval, pour environ 5 millions d'euros, et le tourne à gauche de "la Poule d'Eau", entre Vic et Frontignan.
  • Il interviendra pour le franchissement de la voie ferrée par la piste cyclable, entre Vic et Mireval (RD114).
  • Le département intervient pour sauvegarder l'église Sainte Léocadie, joyau historique de notre canton, située à Vic la Gardiole.
  • Le département a le projet de créer une section "Hérault Littoral" pour réfléchir aux enjeux spécifiques liés à cette proximité de la grande bleue. Dans ce cadre, il est prévu de racheter le domaine Cazalis pour  réaliser une maison du littoral espérée pour 2020. Le département souhaiterait également, à moyen terme, retenir les voitures en amont du littoral,  pour cela il sera nécessaire de  développer des navettes des plages.

Sur le canton, nous ne présentons pas la liste exhaustive des interventions du département, simplement les plus importantes:

  • Re-calibrage de la traversée de Gigean par la D113 (20 000 véhicules par jours, village coupé en deux),
  • Mise en 2x2 voies de la jonction autoroute(sortie Poussan)-La Peyrade(entrée nord de Sète).
  • Concernant le logement social, il faut savoir que 70% de la population du canton est éligible au logement social: l  des habitants à revenus très modestes, voire insuffisants. Le Département prend sa part de responsabilité, en affichant clairement sa solidarité envers des concitoyens qui pourraient terminer dans la misère, voire à la rue, quand le secteur privé neuf affiche des prix exorbitants.
    Dans ce cadre, le département rénove (cité Calmette, Joliot-Curie, au Plan du Bassin) et construit des logements de qualité (Les Pielles, Les Terres Blanches, Balaruc les bains). Il favorise également l'accession à la propriété pour tous.
  • Le département intervient avec Sète Agglopôle Méditerranée pour la nouvelle gare et son pôle multimodal., pour le nouveau Conservatoire (40 000€), et également pour la Scène Nationale (90 000€).

Enfin le département aide des associations.

Sylvie Vimont-Rispoli
René Rispoli

 

Gilets Jaunes : expression d'un ras-le-bol massif et citoyen de la France qui travaille sans pouvoir vivre décemment.

       
Dimanche 1er décembre, sur la 612, communes de Mireval et de Vic la Gardiole, une quarantaine d'habitants et d'habitantes du coin ont revêtu le fameux Gilet Jaune, et ont filtré la circulation.
Les automobilistes leur manifestaient massivement leur soutien, malgré la gêne engendrée sur la circulation routière. Nombre d'entre eux ont été déroutés de l'autoroute. Ils semblent  un peu perdus sur ces départementales. Mais ils affirment leur enthousiasme :klaxons, applaudissements, gilets jaunes agités en drapeau dans le vent.
Les manifestants, eux, ne se sont pas concertés autrement que sur les réseaux sociaux. Pas de "responsables", ni de chef, ni d'organisations politiques, syndicales ou citoyennes. Le mouvement est spontané.
Certains d'entre eux ont suivi le mouvement depuis le début. Ils expriment leur colère, leur sentiment "d'être pris pour ces c...", par un Président qui s'affiche à l'étranger, avec les grands de ce monde. Ils se sentent méprisés.
Ils connaissent de fins de mois de plus en plus difficiles, et s'inquiètent pour leur parents, ou leurs grands-parents, et encore plus pour leurs enfants.
Ils constatent que le mouvement s'est exprimé calmement au début et ils trouvent qu'au cours de ce troisième week-end, le gouvernement a décidé de jouer le durcissement. Ils dénoncent la répression, tout comme ils dénoncent les casseurs.
Ils affichent une volonté que le mouvement soit pacifique, républicain.
Ils n'ont pas de ressentiments contre les gardiens de la paix, ni contre les médias, mais contre le gouvernement, qui, selon eux les instrumentalise, et instrumentalise les médias, pour les isoler et les décrédibiliser.
La gendarmerie et les CRS sont là. Et tout se passe bien du côté des forces de l'ordre.
A suivre...les Gilets Jaunes sont déterminés et se savent soutenus par leurs concitoyens: leur mouvement est populaire.

             

RR

deux soirées cette semaine à léo Malet

Ce jeudi 8 novembre, la scène nationale de l'archipel de Thau propose à Mireval Gula Ben, théâtre de marionnette présenté par la compagnie Pupella- Nogues.

Dans ce spectacle, les artistes interrogent les métamorphoses du passage de l'enfance à l'adolescence. Ils choisissent pour cela la forêt comme lieu scénographique, qui, allié à un dispositif sonore original, évoque les inquiétudes des adolescents.

Dès 14 ans, à voir en famille.

20H30 au CCLM ce jeudi 8 novembre

 

Et puis ce samedi 10 novembre à 20H 30, vous pourrez retrouver la Compagnie du capitaine pour la première Soirée Impro de la saison. Détente assurée avec ce spectacle devenu incontournable à Mireval.

S.V.R.

Un caveau labellisé pour son accès à tous les handicaps

handicap_caves_belle_dame_mireval.jpg

 
Béatrice et Jean-Luc Mazas, au domaine de Belle Dame sont lauréats 2018 du concours Vincoeurs et Saveurs, dans la catégorie Marketing. Ils ont aménagé leur caveau à Mireval pour en faciliter l’accès à toutes personnes atteintes d’un handicap.

Ils ne manquent ni d’imagination, ni de savoir-faire. Béatrice et Jean-Luc Mazas ont toujours cherché à trouver les meilleures astuces  à faire soi-même, pour adapter l’accueil de leur caveau à une clientèle qui n’est pas habituelle. « Nous avons  axé notre vie vers le respect des autres. J’étais ambulancier avant de me reconvertir dans la viticulture, et suis resté sensible aux situations où les personnes sont limitées par un handicap. » explique Jean-luc. C’est donc tout naturellement que ce producteur vigneron installé à Mireval a dès le départ étudié et aménagé les accès et circulations dans son caveau en prenant en compte tous les types de handicaps.

De la largeur des portes, à la hauteur de la caisse, en passant par la place de parking réservée, les plans inclinés des rampes d’accès, et bandes de vigilance pour les malvoyants, tout a été pensé minutieusement. «Nous n’y connaissions rien et j’ai tout trouvé sur internet !  confie Béatrice. Par exemple pour la rampe d’accès et le plan incliné cela nous a coûté à peine 150 €. Nous avons fabriqué la rampe avec du tuyau de chauffagiste !

L’investissement le plus important a été celui des sanitaires pour lesquels les règles d’aménagement des espaces pour les personnes en fauteuil roulant sont plus complexes. Mais dans l’ensemble, nous faisons simple et pratique, sans nous prendre la tête ! » Le résultat est fonctionnel et élégant. Leur dernière réalisation ? L’impression des étiquettes en braille permettant de communiquer le nom du domaine et de la commune ainsi que les cépages.

Ce couple de vignerons indépendants produisant une récolte de vin bio vendangée à la main pour en préserver la qualité, s’est vu décerné le label national des Trophées Accessibilité 2018 au Salon Autonomic à Paris ainsi que le prix de l’innov’action 2017. Caveau étape de l'œnotour de l'Hérault, il a été labellisé Tourisme et Handicap pour les quatre déficiences moteur, mental, auditif et visuel. De belles reconnaissances pour le travail assidu de ces heraultais tout aussi passionnés par leur production d’un vin de grande qualité que par la volonté d’accueillir chez eux dans les meilleures conditions, tous les publics en situation de handicap. 

piste cyclable via rhôna: les citoyens s'en mêlent

 

Il manque toujours le petit morceau de piste cyclable -Via Rhôna ou Euro vélo 8- qui permettrait de relier Villeneuve les Maguelone à Vic la Gardiole. Depuis des années, on nous dit que le passage du pont de la voie ferrée est compliqué, ceci expliquant que le dossier traîne. Pourtant des solutions ont été trouvées ailleurs dans des cas similaires. Le passage des ponts de la voie ferrée à Vic reste un endroit très dangereux pour les cyclistes mais aussi les piétons.

Le collectif pour le développement des pistes cyclables, des voies piétonnes et des transport en commun fait circuler une pétition sur Vic La Gardiole et Mireval en demandant qu'une solution soit trouvée rapidement, par exemple la mise en place d'une passerelle métallique indépendante de la chaussée, afin de sécuriser cet endroit avant d'avoir à déplorer un grave accident.

Cette pétition est déposée dans les commerces et les campings. N'hésitez pas à vous emparer ce cette initiative citoyenne.

 

S.V.R.

Rentrée associative à Mireval

 

Ce dimanche 9 septembre avait lieu la fête des associations mirevalaises. Elle s'est déroulée sous un soleil radieux dans une ambiance chaleureuse et musicale. Les diverses associations de danse ont effectivement animé la place de la mairie. Las flamencas et sévillanas de la Gardiole ont présenté un mini spectacle de rumba espagnole et de sévillanes : de quoi susciter le désir d'aller faire les cours d'essai les 19 et 26 septembre au foyer des campagnes à 17h15 pour les enfants, 18h pour les ados et 18h45 pour la rumba suivie du cours de sévillane à 19h45.


Las flamencas et sévillanas de la gardiole

Tout en Harmony nous a offert un super duo de danse interprété par un jeune couple prometteur ; puis les mirevalais ont été invités à découvrir quelques pas de danse Country.

 On a noté la présence de nombreuses associations sportives mais aussi celles proposant des activités plus manuelles.

Le Centre Culturel Léo Malet était présent en la personne d'Elodie Saos, responsable de la programmation accompagnée d'une représentante du TMS Théâtre Molière Sète. Le programme, à retrouver sur le site de la mairie ou au CCLM,  est en effet un mixte entre les choix mirevalais et les spectacles proposés par leTMS, scène nationale de Thau dont plusieurs sont destinés à la jeunesse.

Découvrez le programmes du CCLM avec le sourire de ces dames !

 

S.V.R.