Vigne

Recyclage, légèreté et consigne : Maison Ventenac affiche la sobriété des emballages

 

 aaabenCapture d’écran 2023-01-28 203454

 

A la veille du salon Millésime Bio et dans un contexte de forte tension sur les matières sèches, Maison Ventenac présente ses emballages revus en légèreté et en sobriété.

Le domaine familial en Cabardès se lance également dans la consigne avec Consign’Up, sur le réseau de l’enseigne Biocoop.

 

Des habillages revisités

“Nous avons revu nos habillages dans une perspective globale qui mêle rationalisation de nos coûts et sobriété énergétique”, résume Stéphanie Ramé. Les étiquettes sont imprimées sur le même papier, sans vernis, ennemi du recyclage. Les bouteilles ont évolué : elles sont allégées et les formes ont été uniformisées pour commander plus et mieux aux verriers. Les cartons ne sont plus des 6 bouteilles à plat mais des 2x3, plus maniables en logistique.

 

La consigne en ligne de mire

En parallèle, Stéphanie et Olivier Ramé ont travaillé avec Consign’Up. Le partenariat s’articule autour d’un cahier des charges validé par toutes les parties prenantes. Consign’Up s’appuie en effet sur son réseau de professionnels, fournisseurs et distributeurs, ainsi que Greenburo, prestataire de service pour la collecte et Ma Bouteille S’appelle Reviens, spécialisée dans le lavage des bouteilles consignées. Les producteurs et leurs fournisseurs, et notamment les verriers, ont validé dans ce cadre un modèle de bouteille spécifique qui allie légèreté et résistance pour le réemploi.

 

Parmi les distributeurs, Biocoop est historiquement allié à Consign’Up pour la mise en œuvre de la collecte des bouteilles consignées dans ses magasins. “La consigne a gagné en visibilité avec la démonstration que, oui, c’est faisable et fiable ! La majorité

de nos clients sont d’ailleurs d’accord avec le principe de recourir au réemploi des bouteilles !” précise Stéphanie Ramé. Affaire à suivre, donc !

 

Retrouvez les vins de Maison Ventenac à Millésime Bio Hall B2 Stand 657 et à Wine Paris dans le Hall 4 Stand B 416.

Les Vignobles Foncalieu abordent le premier salon 2023 avec confiance et enthousiasme avec Millésime Bio

Les Vignobles Foncalieu abordent le premier salon 2023 avec confiance et enthousiasme avec Millésime Bio qui se tiendra du 30 janvier au 1er février 2023 à Montpellier. Pour l’union de coopératives audoises, c’est en effet l’occasion de présenter une offre certifiée AB qui allie qualité et modernité. Elle s’inscrit dans une démarche globale de progrès sur les trois volets du développement durable, matérialisée par l’obtention du label Engagé RSE au niveau confirmé (référentiel AFNOR).

 

 

Retrouvez les Vignobles Foncalieu au salon Millésime Bio dans le Hall B2, stand 798.

 

Les Vignobles Foncalieu ont produit32 000 hectolitres de vins bio en 2022(37% blanc, 26% rosé, 37% rouge). Cette production certifiée AB concerne 20 cépages différents.

 

Le développement dynamique de la production de vins bio est la conséquence directe de son modèle économique : “Notre stratégie de valorisation sur le long terme s’appuie sur des modèles de fonctionnement créateurs de valeur économique, respectueux des Hommes et de l’environnement pour l’ensemble de nos parties prenantes. C’est l’essence même de la coopération”, résume Alban Turpin, Directeur Général des Vignobles Foncalieu.

 

L’engagement dans la certification ISO 26 000(norme AFNOR de la Responsabilité Sociétale des Entreprises, RSE) porte sur 50 critères économiques, sociétaux et bien sûr, environnementaux. L’AFNOR a attribué début janvier 2023 aux Vignobles Foncalieu le label Engagé RSE niveau confirmé au terme d’un processus particulièrement rigoureux, explique Gabriel Ruetsch, responsable agronome des Vignobles Foncalieu : “Changer nos pratiques est une priorité : nous encourageons et accompagnons nos vignerons, les caves et nos équipes à favoriser une agriculture durable et à protéger la biodiversité via la réduction de l’utilisation de l’eau, le tri des déchets et la gestion de l’énergie. Rester précurseurs dans l’innovation au vignoble est essentiel pour la durabilité de notre activité ». Cette démarche touche tous les secteurs de l’entreprise et revisite toute la chaîne de création de valeur, des fournisseurs aux consommateurs, pour en optimiser les leviers de la vigne au verre.

 

Ainsi, les Vignobles Foncalieu travaillent en collaboration étroite avec l’Institut National de Recherche pour l’Agriculture, l’Alimentation et l’Environnement (INRAE), sur la recherche et le développement de nouvelles variétés de vignes françaises. L’objectif est que ces dernières, plus résistantes à la sécheresse, et/ou, aux maladies, puissent affronter le changement climatique avec peu ou pas d’interventions humaines (donc sans traitements phytosanitaires) et tout naturellement en bio, comme c’est le cas pour la gamme Nu.Vo.Té.

 

L’ensemble des labels agro-environnementaux entrent dans le périmètre de cet engagement d’entreprise. La démarche bio trouve un écho particulièrement favorable parmi les producteurs. Les échanges et les accompagnements aux pratiques vertueuses mis en œuvre dans le périmètre RSE participent et accélèrent donc le développement du label AB au sein des Vignobles Foncalieu.

 

En tout, 88% des 5 172 hectares de vignes des adhérents des Vignobles Foncalieu portent une certification agro-environnementale (essentiellement HVE 3, Terra Vitis et AB).

« Protéger nos terroirs et leur biodiversité en favorisant une viticulture durable est un défi de taille, que nous sommes fiers et heureux de relever ! », conclut Gabriel Ruetsch.

Enfin, Château Haut Gléon, le domaine étendard des Vignobles Foncalieu, a été labellisé HVE en 2022.

 

Les gammes bio à Millésime Bio :

Les Vignobles Foncalieu seront présents au salon Millésime Bio avec leurs gammes certifiées AB :

-          la gamme iconique, Le Versant, déclinée en BIO dès le millésime 2021 pour le sauvignon blanc et le pinot noir.

-          les vins de terroir : Les 3 Pointes en AOP Minervois et La Tannerieen IGP Cité de Carcassonne,

-          les vins de cépage en IGP Pays d’Oc : Sillages Albarino en blanc et les Cardounettes, chardonnay en blanc et syrah en rosé. Auxquels s’ajoutent les Cardounettes rouge (Cabernet Sauvignon-Merlot),

-          l’innovation de la gamme NU.VO.TÉ, bio et sans soufre ajouté, issue des cépages artaban (rouge), artaban-vidoc (rosé) et floréal (blanc).

 

A propos des Vignobles Foncalieu

Les Vignobles Foncalieu forment une union coopérative viticole créée en 1967, qui couvre, entre les différentes caves qui la composent, 5 172 hectares, répartis entre Carcassonne et Béziers, du massif des Corbières aux berges de la Méditerranée, des coteaux balayés par le Cers ou la Tramontane, aux plaines caressées par le soleil. Elle rassemble 801 coopérateurs vignerons et a réalisé un chiffre d'affaires de 61 M€ en 2022.

60 % de ces ventes concernent les rosés et les blancs.

65 % des ventes des Vignobles Foncalieu sont réalisées à l'export (hors vrac).

88 % des surfaces du groupe portent une certification agro-environnementale.

65% du vignoble est certifié HVE.

Les Vignobles Foncalieu ont produit 32 000 hectolitres de vins bio en 2022 (37% blanc, 26% rosé, 37% rouge), sur 20 cépages différents.

Ils sont partenaires officiels du Concours du Meilleur Sommelier du Monde qui aura lieu à Paris du 7 au 12 février.

 

Une commission pour suivre l’évolution des vins de l’Hérault

 

Ce mardi, des experts se sont réunis pour la 11ème fois au Château d’Ô afin de déguster les vins de l’œnothèque, conservés au domaine départemental de Pierresvives.

Vignerons, œnologues, experts en dégustation, directeurs de caves, représentants AOC, tout l’univers du vin était représenté en cette matinée. Chaque jury composé de 3 participants a dû évaluer une dizaine de vins selon des critères très précis.

L’objectif ? Suivre l’évolution des vins de l’Hérault qui ont un fort potentiel de garde grâce à l’excellence des vignobles de notre territoire.

 

« Cette dégustation n’est pas un concours, puisque l’objectif est de décrire le vin que vous avez dans le verre et d’évaluer la capacité de garde aujourd’hui, en 2022, du vin que vous avez entre les mains », explique Gisèle Soteras, cheffe du service productions et filières agricoles

« notes de nez de cave, de sous-bois » , « arômes puissants et intenses » « vin équilibré qui en a sous la pédale » « accompagné d’un plat rustique et simple »… au total, ce sont 173 références qui ont été dégustées et évaluées avec précision et rigueur par la trentaine d’experts !

 

L’Hérault engagé pour la viticulture

Parce que le Département tient à l’excellence de ses vignobles et de ses vins, il a créé l’œnothèque en 2012, où sont conservées les 173 références qui sont évaluées chaque année. Elles ont été sélectionnées suite à un appel d’offre et devaient remplir 3 conditions :

- Les vins devaient être de couleur rouge

- De provenance héraultaise

- Et des millésimes 2009, 2012 ou 2013

« Il y a cette volonté de Kléber Mesquida et de sa majorité de continuer à soutenir l’agriculture et la viticulture de notre Département qui constituent le 2ème PIB de notre Département après le tourisme. » Yvon Pellet, vice-président délégué à l’économie agricole et à l’aménagement rural

 

Jacques Rigaud, vice-président délégué au patrimoine départemental et moyens opérationnels et Yvon Pellet, vice-président délégué à l'économie agricole et à l'aménagement rural

 

 

Vous souhaitez découvrir la richesse du terroir viticole héraultais ?
Lancez-vous dans l’oenotour et découvrez de nombreux caveaux étapes, échangez avec nos vignerons et dégustez leurs vins !

2022 en IGP Pays d’Oc : “Un millésime tout aussi beau qu’atypique !”

 

Ce 22 novembre, les laboratoires Natoli et Dubernet ont présenté les caractéristiques du millésime IGP Pays d’Oc 2022 aux dégustateurs de la Commission Organoleptique exceptionnellement réunis pour une session unique au Domaine de Manse.

 

aabanoCapture d’écran 2022-12-01 165849

 

Le millésime 2022 restera celui de la canicule. Les dates des pluies avant et après le tunnel caniculaire qu’a traversé la région de mai à mi-août, ont fait la différence. Leur répartition inégale a creusé des écarts entre les maturités et les qualités selon les territoires de l’IGP Pays d’Oc, qui couvre tout le Languedoc-Roussillon, du Gard aux Pyrénées-Orientales en passant par l’Hérault et l’Aude. Ces écarts ont accentué les différences entre les cycles végétatifs des cépages : les plus précoces sont arrivés à maturité très tôt, puis il a fallu attendre les plus tardifs inhabituellement tard… Avec 58 cépages dans son cahier des charges, l’IGP Pays d’Oc a connu la fenêtre de vendange la plus vaste jamais enregistrée depuis sa création en 1987 !

 

Retour à un millésime normal en quantité

Le millésime 2021 restera l’année du gel : la vendange a été la plus maigre depuis la Seconde Guerre Mondiale à moins de 10 millions d’hectolitres (Mhl). Le millésime 2022, malgré la sécheresse, affiche une ambivalence avec des rendements extrêmement généreux ou beaucoup moins, selon les zones. Dans l’ensemble, cependant, les premiers compensant les seconds, la vendange 2022 devrait retrouver un niveau normal autour de13,2 Mhl, en cohésion avec le potentiel du vignoble d’Occitanie.

 

Les pluies de fin d’automne et d’hiver ont permis un rechargement des eaux de surface dans l’Aude et les P.O. Ce ne fut pas le cas dans l’Hérault et le Gard (sauf dans le Nord de l’Hérault et au pied des Cévennes).

Le printemps est arrivé, avec quelques pluies, à nouveau, en mars-avril, et une douceur qui a enclenché « un développement intense de la vigne et un enchaînement hyper-rapide des stades phénoliques au démarrage » explique Caroline Lefebvre, du Laboratoire Natoli. Les vignes qui avaient souffert du gel, avaient refait leurs réserves d’eau entre l’automne et le printemps : elles étaient sur les starting-blocks pour rattraper les pertes subies en 2021. « Enfin, nous nous sommes engagés dans un long tunnel caniculaire sans eau de juin à mi-août. Les cépages précoces ont poursuivi leur développement à vitesse grand V et les vendanges ont commencé exceptionnellement tôt, aux premiers jours d’août pour les blancs et les rosés ».

 

Pendant ce temps, les cépages plus tardifs souffraient de stress hydrique, ce qui a bloqué leur maturation. « Les orages du 15 août ont été salvateurs », poursuit Caroline Lefebvre, « ils ont relancé la maturation qui a pu se poursuivre dans un automne clément, doux et humide ».

 

« Le millésime 2022 est assurément un beau millésime pour ceux qui ont su gérer la précocité d’un côté et attendre la maturité de l’autre. Un beau millésime mais pas un millésime facile ! » résume Sébastien Pardaillé, œnologue associé, cogérant du Laboratoire Natoli & Associés.

 

 

Conseil aux dégustateurs de la Commission Organoleptique de l’IGP Pays d’Oc

La présentation du millésime s’est terminée sur une dégustation de plusieurs profils de cépages typiques de ce que les dégustateurs pourront attendre à la Certification en IGP Pays d’Oc. Le but est en effet qu’ils abordent cette dégustation en ayant tous en tête les mêmes caractéristiques du millésime pour l’appréhender avec la même information et les mêmes attentes des marchés.

 

Les blancs aromatiques et les rosés, vendangés le plus souvent avant les pluies de mi-août « sont floraux, frais, marqués par une acidité qui va se fondre après l’hiver. Les Chardonnay et les Viognier seront facilement plus floraux que variétaux », explique Damien Kalanquin, ingénieur agronome-œnologue du Laboratoire Dubernet Œnologie, « a contrario, le millésime 2022 fait la part belle aux profils thiolés : le Sauvignon est expressif et variétal (buis, pamplemousse rose, fruit exotique). La plupart des cépages aromatiques affichent cette expressivité. »En rosé, on peut s’attendre à un profil expressif sur le fruit qui correspond parfaitement aux attentes du marché. Les rouges précoces vendangés pour les rosés et les rouges légers (Merlot, Syrah, Cinsault, Grenache) joueront la carte de « la fraîcheur élancée, digeste. On ne trouvera pas cette année de Syrah compotée aux arômes de crème de cassis et de zan », explique Damien Kalanquin. Les dégustateurs sont prévenus. Les marchés devraient accueillir ces caractéristiques très favorablement puisqu’elles répondent idéalement à l’attente des consommateurs pour une belle buvabilité.

 

Pour les cépages tardifs, et notamment les grenaches, cabernet-sauvignon et mourvèdre, « la différence sera nette entre ceux qui auront attendu la maturité et ceux qui auront joué la sécurité », résume Sébastien Pardaillé. Les premiers obtiendront des vins solides et structurés, généreusement dotés en polyphénols, qui pourront connaître des élevages ambitieux.

 

 

 

Un très bon accueil des dégustateurs

Les dégustateurs à l’instar de Charline Crosier, Œnologue conseil indépendante, ont apprécié cette présentation :

« Je trouve qu'il est important de pouvoir mettre en lumière les différentes facettes de ce millésime, pour le moins atypique et relativement technique. Le discours de présentation fut d'autant plus probant qu'il était étayé d'informations factuelles et de retours terrains intéressants. Complété par la dégustation d'échantillons représentatifs, il devient clair et explicite. Il me semble que pour tout un chacun, il est bon de réviser ses gammes. En effet, selon notre rôle dans la filière et zone d'activité, il est facile de tirer des conclusions hâtives pour l'ensemble de la région. C'est pourquoi ce type d'intervention, menée dans ces conditions, me paraît être un outil formidable pour se mettre au diapason et ainsi juger équitablement et justement les produits de ce millésime. »

 

Pour Thierry Boyer, sommelier « C’était une présentation claire pour un millésime compliqué à propos d’une dénomination aussi éclectique que l’IGP Pays d’Oc sur le territoire.C’est un éclaircissement sur la problématique climatique qui implique des changements comme la présence de tanins plus marqués dans les blancs.»

 

A propos du contrôle organoleptique de l’IGP Pays d’Oc

L’IGP Pays d’Oc est la seule IGP à  certification à une dégustation systématique et anonymée pour 100% des vins revendiqués, en plus du respect de son cahier des charges.

Chaque année, 120 commissions de contrôle organoleptique permettent aux représentants de trois collèges de dégustateurs de déguster des échantillons prélevés sur 17 000 cuves. Les collèges sont composés de techniciens (œnologues, courtiers, négociants assembleurs…), d’opérateurs (représentants de la production : caves coopératives, vignerons indépendants, négoce) et d’usagers du produit (sommeliers, commerciaux, animateurs, consommateurs…).

Les Vignobles Foncalieu représenteront le Languedoc en 2023

Les Vignobles Foncalieu représenteront le Languedoc auprès des délégationslors du Concours ASI du Meilleur Sommelier du Monde Paris 2023

 

 abafonCapture d’écran 2022-11-09 202343

Parmi les partenaires et fournisseurs du concours ASI du Meilleur Sommelier du Monde Paris 2023, Les Vignobles Foncalieu portent haut les couleurs du Languedoc. Avec Château Haut Gléon rouge, propriété et étendard des Vignobles Foncalieu depuis plus de 10 ans, certifié HVE, les Vignobles Foncalieu mettront sur les tables des délégations l’excellence des Corbières, en rouge, en blanc et en rosé (échantillons sur demande).

 

Organisé tous les 3 ans par l’Association de la Sommellerie Internationale (ASI) et l’association du pays hôte, le concours décerne le titre du Meilleur Sommelier du Monde (MSM) de l’ASI. L’Union de la Sommellerie Française accueillera l’édition 2023 du concours à Paris du 7 au 12 février prochain, 34 ans après le dernier concours tenu en France. Les Vignobles Foncalieu sont partenaires de l’événement et le Château Haut-Gléon sera proposé aux délégations durant les différentes manifestations qui ponctueront les quatre jours d’épreuves du MSM 2023.

 

« Les vins du Languedoc sont désormais de grands vins », résume Philippe Faure-Brac, Meilleur Sommelier du Monde 1992 et président de l’UDSF, « Dans le cadre du concours ASI du Meilleur Sommelier du Monde, le Château Haut Gléon sera présenté et proposé dans les trois couleurs. Le concours rassemble près de 70 sommeliers sélectionnés du monde entier, c’est dire la mise en lumière dont bénéficieront les Corbières en général et le Château Haut Gléon en particulier, en rouge, en rosé et en blanc. L'événement est d'importance quand on sait que ce concours créé en 1969, a lieu tous les 3 ans, seulement, et que la France l'organise pour la seconde fois, seulement. »

 

Le Languedoc porté par les Vignobles Foncalieu

« Les valeurs d’excellence et de dépassement qui sont celles de la sommellerie, sont portées à leur zénith au moment du concours ASI du Meilleur Sommelier du Monde », explique Jean-Marie Cassignol, président des Vignobles Foncalieu, « Ce sont également celles que nos vignerons coopérateurs défendent au quotidien. Ces valeurs nous rassemblent incontestablement, autant que la défense d’un patrimoine d’authenticité et d’art de vivre. Partager avec les candidats la richesse de nos terroirs en tant que fournisseur officiel de ce concours légendaire, c’est asseoir notre positionnement d’acteur viticole clé du Languedoc. »

 

«Le concours ASI du Meilleur Sommelier du Monde, ce sont les Jeux Olympiques de la sommellerie ! », conclut Alban Turpin, Directeur Général des Vignobles Foncalieu, « Nous sommes particulièrement fiers de nous associer à cette manifestation dédiée à l’excellence. Elle est coorganisée par l’ASI et l’UDSF, représentée par son président, Philippe Faure-Brac, que nous connaissons de longue date et en qui nous avons pleinement confiance pour organiser une manifestation de très haut vol. Il n’y a pas meilleure occasion pour incarner notre stratégie de premiumisation auprès de nos clients et partenaires et ce, dans le monde entier. »

 

A propos des Vignobles Foncalieu

Les Vignobles Foncalieu forment une union coopérative viticole créée en 1967, qui couvre, entre les différentes caves qui la composent, 5 172 hectares, répartis du massif des Corbières aux berges de la Méditerranée, des coteaux balayés par le Cers ou la Tramontane, aux plaines caressées par le soleil, entre Carcassonne et Béziers. Elle rassemble 801 coopérateurs vignerons.

 

A propos du Concours ASI du Meilleur Sommelier du Monde Paris 2023

Quatre jours d’épreuves de haut niveau permettront de désigner le Meilleur Sommelier du Monde 2023 parmi près de 70 candidats représentant 67 pays. Ils seront départagés grâce à trois critères majeurs :

       Connaissance des vins, spiritueux et toutes autres boissons

       Qualité du service

       Capacité à conseiller et faire vivre des émotions aux clients

 

 

Agriculture : le vin français se porte bien

Selon France Info :

Vins, Lunettes, Verres À Vin

Si l’année 2022 s’annonce radieuse pour les viticulteurs français, les exploitants étrangers n’ont pas cette chance. David Boéri est sur le plateau du 12/13, jeudi 3 novembre, pour expliquer les raisons de cette exception française.

La production de vin recule à l’échelle mondiale. Ce n’est pas une première puisqu’il s’agit de la quatrième année consécutive où une diminution est constatée. "En 2022, la production est pour l’instant estimée à 260 millions d’hectolitres, soit une nouvelle baisse de 1 %. C’est en dessous de la moyenne de ces 20 dernières années", indique le journaliste, David Boéri présent sur le plateau du 12/13, jeudi 3 novembre. Cette baisse de la production provient des conditions météorologiques difficiles et des pénuries d’eau dans certaines régions du monde.

Une bonne année pour la production française...........

Aller plus loin : https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/agriculture-le-vin-francais-se-porte-bien_5456029.html

Destination Thau en Méditerranée

AAAAAAFASCCapture d’écran 2022-09-28 135916

Dès ce vendredi 14 octobre, et jusqu'à dimanche, à l’occasion de l’opération nationale «Un Fascinant Week-End», de nombreuses activités se dérouleront chez les vignerons et partenaires labellisés «Vignobles & Découvertes» de la destination Thau en Méditerranée

 

Aux portes de Sète et d’Agde, Thau en Méditerranée rassemble plus d’une centaine de professionnels labellisés « Vignobles & Découverte » (domaines viticoles, mas conchylicoles, restaurants, chambres d’hôtes, gîtes, hôtels ou campings, sites patrimoniaux, ou encore activités de bien-être et de loisirs).


Du 14 au 16 octobre 2022, à l’occasion de l’opération nationale « Un Fascinant Week-End », de nombreuses activités se dérouleront chez les vignerons et partenaires labellisés « Vignobles & Découvertes » de la destination Thau en Méditerranée.

Visitez, découvrez, humez, dégustez et laissez-vous fasciner à travers les évènements festifs et ludiques proposés. Au cœur de nos paysages exceptionnels, les gastronomes, sportifs, amoureux de nature et de culture... s’harmoniseront avec la richesse de nos vignobles. Une envie de changer d’air ? Réservez dès maintenant votre programme des 14, 15 et 16 octobre en consultant les nombreuses activités proposées sur la page Facebook de Sète agglopôle méditerranée ou https://bit.ly/3ym7tRd.

Le conservatoire mondial de la vigne transféré de Marseillan à Gruissan

Selon France 3 : Après des années , le "Louvre de la vigne" a enfin trouvé son terroir dans l'Aude, où va être transférée la plus grande collection viticole au monde, pour préserver le passé mais aussi préparer l'avenir. Elle quitte Marseillan dans l'Hérault pour Gruissan.......

 

Lire sur : https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/aude/conservatoire-mondial-vigne-transfere-marseillan-gruissan-909451.html

Les Raisins, Raisins, Baie, Bleu

A savoir : "Cela fonctionne comme la Bibliothèque de France. Chacun y dépose son cépage, mais de manière volontaire", déclare Hernan Ojeda, directeur des Unités expérimentales de l'Inra à Pech Rouge à Gruissan et Vassal.
Mais ce trésor génétique était menacé. "Vassal n'est qu'à un mètre au-dessus de la mer: la montée des eaux, due au réchauffement climatique, peut nous submerger", observe le responsable."....................

 

 

Les Raisins, Viticulture, Raisins, Baie

Le nouveau millésime se prépare en Occitanie !

Les vendanges commencent particulièrement tôt cette année, les viticulteurs récoltant le fruit de leur dur labeur. Après une année marquée par le gel, la grêle et la sécheresse, les professionnels du secteur peuvent toujours compter sur la Région pour les soutenir.

Première région viticole de France, également première région pour la viticulture bio, premier vignoble mondial pour les vins sous appellation… Ça peut donner le vertige et pourtant cela témoigne du précieux savoir-faire de nos vignerons, hérité de l’Antiquité et sans cesse amélioré. L’influence des vins d’Occitanie, en France et dans le monde, s’explique également par l’ensoleillement exceptionnel de notre région. Il favorise naturellement la maturation du raisin, quand les 4 grands vents (mistral, tramontane, marin et d’autan) s’imposent comme un rempart naturel contre les maladies.Vendanges, Vignoble, Raisins, Vigne

Chaud-froid au menu de la cuvée 2022

Malgré cette situation géographique des plus favorables, les vignobles d’Occitanie n’ont pas été épargnés par les aléas climatiques depuis le début de l’année. La canicule et la sécheresse ont ainsi obligé nos viticulteurs à vendanger particulièrement tôt. La récolte des blancs a commencé entre la fin juillet et début août, un record ! Le ramassage des rouges intervient un peu plus tard.

Dans certains domaines, les rendements sont malheureusement impactés par le gel, la grêle et les orages qui ont touché l’Occitanie. Des aides exceptionnelles ont rapidement été mises en place afin de soutenir les viticulteurs face à ces différents aléas climatiques. Depuis 2016, ce sont plus de 15 millions d’euros qui ont été mobilisés par la Région en soutien aux producteurs et exploitations victimes d’intempéries.Vin, Viticulture, Raisins, Vendanges

La vigne du futur

Face à la répétition de ces épisodes, il est nécessaire d’explorer les solutions. L’une d’elles est l’implantation de cépages résistants aux principales maladies et à la sécheresse. Grâce à leurs caractéristiques, ces variétés de vignes permettent de réduire l’usage des fongicides et d’assurer la compétitivité des exploitations. La Région a ainsi lancé en 2018 un plan ambitieux de déploiement des cépages résistants en collaboration avec les organisations professionnelles régionales. Elle y consacre 300 000 € par an.

De l’installation à la promotion, l’Occitanie aux côtés des producteurs

Depuis plusieurs années, la Région déploie une stratégie forte pour le développement de la filière vitivinicole d’Occitanie. Cette politique régionale s’articule autour d’un ensemble de dispositifs afin de soutenir les acteurs de la filière de l’installation à la commercialisation en passant par la production. Ainsi, plus de 10 millions d’euros sont apportés par la Région chaque année afin d’appuyer la filière.
Consulter les aides dédiées au secteur vitivinicole

Pour permettre à nos producteurs de mieux vivre et de s’adapter à la transition agroécologique, depuis 2016, la Région a doublé le budget dédié à l’agriculture. Une transition indispensable pour relever le défi du changement climatique et assurer notre souveraineté alimentaire.

Carole Delga, Présidente de Région.

Les vendanges en images ! sur https://www.laregion.fr/Le-nouveau-millesime-se-prepare-en-Occitanie

L’Occitanie ce sont :

  • 273 000 hectares de vignes
  • 37% des surfaces viticoles bio françaises
  • 22 600 entreprises vitivinicoles
  • 1/3 des volumes de vins français
  • 51 vins AOP et 36 vins IGPMachine Agricole, Machine À Vendanger