Hérault

Plus belle ma commune

Palmarès 2016 des Villes et Villages fleuris

Le programme départemental des villes et villages fleuris est dédié à l’amélioration du cadre de vie et à la valorisation touristique. Il est organisé par le Conseil départemental de l’Hérault selon les modalités du Conseil National des Villes et Villages Fleuris (CNVVF).

les lauréats des prix départementaux dans le cadre des concours Villes et villages fleuris.

 

Programme départemental
des Villes et Villages fleuris

Dans le cadre de sa politique de protection de l’environnement et d’appui des collectivités au développement touristique, le Conseil départemental de l’Hérault déploie chaque année le programme des villes et villages fleuris "Plus belle ma commune".

Le programme, ouvert aux villages et villes de l’Hérault, a pour vocation de valoriser le patrimoine local et d’engager les élus dans une politique de développement durable et touristique.

Plus de la moitié des communes héraultaises se sont déjà inscrites à ce programme. Les critères de labellisation, à l’origine dédiés à la qualité esthétique du fleurissement, ont progressivement laissé une place prépondérante à une gestion durable des espaces publics et paysagers, pour valoriser la qualité de vie des habitants et des visiteurs.

Le programme récompense les communes qui réalisent des aménagements qualitatifs où l’identité paysagère locale est préservée, et qui se donnent les moyens d’o rir une image et un environnement favorables à l’attractivité touristique, résidentielle et économique.

Cet investissement des collectivités garantit une qualité de vie des citoyens et témoigne d’une stratégie municipale globale et cohérente. Tous ces atouts sont la fierté de notre territoire et contribuent à sa notoriété.

Kléber Mesquida
Président du Conseil Départemental

Haies en mélange

Plantes grimpantes en façade

Hôtel à insectes


paillage organique (BRF)


Exemple de revêtement de sol

   

 Les labels et distinctions sont attribués par un jury dont les membres sont des professionnels reconnus dans leurs professions: pépiniéristes, architectes paysagistes, responsables environnement et espaces verts, professionnels du tourisme, enseignants, agents des services du Conseil départemental : espaces naturels, biodiversité, gestion de l’eau, de l’énergie, des déchets et des pesticides... Chaque membre s’engage à respecter la charte nationale des jurés.

Si le fleurissement a son importance dans les critères de sélection, il n’est pas le seul ! Les communes sont en effet évaluées sur la réalisation d’un projet global d’aménagement respectueux de l’environnement.

Critères de sélection

  • Le patrimoine paysager et végétal de la commune : arbres, arbustes, fl eurs vivaces et annuelles, couvre- sols...
  • Les efforts entrepris pour l’amélioration du cadre de vie et l’engagement dans les actions de développement durable : aménagement des espaces publics, maillage des réseaux de liaisons douces, valorisation du bâti, propreté, gestion raisonnée de l’eau, des pesticides, de l’éclairage, actions en faveur de la biodiversité. Le respect de la réglementation concernant l’affi chage est aussi pris en compte.
  • La mobilisation de l’équipe municipale : coordination élus et techniciens, formation des agents.
  • L’animation et la valorisation touristique : actions pédagogiques et éco-citoyennes, sensibilisation et participation des habitants, renforcement des liens sociaux, promotion du label...

 Aménagement de liaisons douces

Palmarès

Les communes labellisées en 2016

   Fraïsse sur Agoût
     Béziers, La Grande Motte
     Balaruc les Bains, Bédarieux, Caussiniojouls, Lunel, Mauguio-Carnon, Montpellier, Mourèze, Murles, Nézignan l’Evêque, Pézenas, Pérols, Riols, Salasc, Villeneuve les Béziers
   Agde, Frontignan, Grabels, Le Crès, Le Cros, Maraussan, Mèze, Montagnac, Saint Guilhem le Désert, Saint Just, Salvetat sur Agoût, Vic la Gardiole
 

Les prix spéciaux

  • Première participation : Marsillargues, Roquebrun
  • Première participation «mobilisation des équipes» : Sauvian
  • Première participation «dynamique de l’équipe municipale» : Saint Mathieu de Tréviers
  • Créativité florale & Prix du bénévolat : Cambon & Salvergues
  • Animation du jardin collectif : Ceilhes & Rocozels
  • Actions vers la population : Lavérune
  • Gestion de la collecte des déchets : Olonzac
  • Démocratie participative : Pierrerue
  • Eco-citoyenneté : Puimisson

Prix départementaux

  • communes de moins de 1.000 habitants :
    1er prix : Beaufort - 2ème prix : Saint Gervais sur Mare - 3ème prix : Montoulieu - 4ème prix: Cabrerolles - 5ème prix : Saint Nazaire de Pezan

  • communes de 1001 à 5.000 habitants :
    1er prix : Ganges - 2ème prix : Bessan - 3ème prix : Montpeyroux - 4ème prix : Bassan - 5ème prix ex æquo : Caux,  Thézan les Béziers

  • communes de 5 001 à 30 000 habitants
    1erprix : Gigean - 2ème prix : Vias - 3ème prix : Saint Jean de Védas - 4ème prix : Lodève -  5ème prix : Jacou

Prix d’encouragement

  • communes de moins de 1.000 habitants :
    Cazouls d’Hérault - Lunas - Saint Pons de Mauchiens

  • communes de 1001 à 5.000 habitants :
    Capestang - Portiragnes - Valergues

 

 

 

Les principales aides de la Région votées dans l'Hérault

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, a réuni aujourd'hui à Montpellier les élus de la Commission permanente, afin de voter un ensemble d'aides pour les 13 départements du territoire.

Zoom sur les principaux projets bénéficiant du soutien de la Région dans l'Hérault

Occitanie / Pyrénées-Méditerranée attentive aux conditions de travail des lycées
Dans le cadre du Plan pour l'emploi et le BTP, la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée intensifie ses efforts et accorde une enveloppe de 1,4 M€ pour la reconstruction de l'atelier des équipements industriels du lycée Jacques Brel à Saint-Pons-de-Thomières.

Au titre de la maintenance des lycées, la Commission permanente a également attribué:
Plus de 36 000 € au lycée Auguste Loubatières à Agde,
20 000 € au lycée Henri IV à Béziers,
19 500 € au lycée Frédéric Bazille de Montpellier,
9 000 € au lycée Georges Frêche de Montpellier,
3 900 € pour le lycée de la Mer Paul Bousquet à Sète,
3 600 € pour le lycée Paul Valéry à Sète...

Occitanie / Pyrénées-Méditerranée booste la production de logements sociaux
La Commission permanente a voté une série de subventions afin de booster la production de logements sociaux :
118 000 € pour la création de 45 logements sociaux à Montagnac,
109 000 € pour la création de 69 logements sociaux à Vendargues,
46 000 € pour la création de 18 logements sociaux à Colombiers,
32 000 € pour l'acquisition et l'amélioration de 12 logements sociaux à Lunel,
27 000 € pour la création de 27 logements sociaux à Lattes...

La Région va mettre en place un dispositif unifié d'aides à la production de logements sociaux sur l'ensemble de son territoire, s'appuyant sur de nouveaux critères de soutien votés lors de cette Commission.

Occitanie / Pyrénées-Méditerranée soutient l'attractivité économique du territoire héraultais
La Région accompagne la création, le développement, la compétitivité et la transmission-reprise des entreprises en croissance, notamment les entreprises de moins de 10 salariés qui constituent 95% du tissu économique régional. Afin de soutenir de jeunes entreprises innovantes à travers une avance remboursable, la Commission permanente a voté :
50 000 € pour la création de la SA SEREEMA à Montpellier (14 emplois directs induits par cette opération),
50 000 € pour la création de la SAS AXE-Z à Mauguio (6 emplois directs).

La Région soutient également l'économie de proximité et agit pour l'entrepreneuriat sur son territoire. La Commission permanente attribue ainsi une enveloppe de 29 500 € à la ACS Frontignan pour la reprise de l'Eurl ECE.

 

LES + ...
Le soutien au développement du potentiel de recherche est une priorité de la Région. La Commission permanente a attribué une enveloppe de 1,2 M€ dans le cadre du CPER Languedoc-Roussillon 2015-2020 pour le projet DEM'EAUX (2ème tranche d'équipements). Ce projet qui rassemble un nombre important de partenaires scientifiques met en œuvre des prototypes de solutions pour la gestion concertée des ressources en eau sur deux réservoirs, notamment celui situé sur le site de Thau avec la station thermale de Balaruc-les-Bains qui représente un enjeu économique majeur lié à la forte activité conchylicole et les besoins d'alimentation en eau potable de l'agglomération de Montpellier.

La Région accompagne les acteurs culturels régionaux pour favoriser la création, la diffusion et l'accès à la culture pour toutes et pour tous. Elle attribue une aide de plus de 582 000 € pour le programme d'actions 2017 de Réseau en Scène

 

Taxe foncière départementale

Le groupe de l'union de la droite et du centre du Conseil départemental refuse l'augmentation de la taxe foncière.

17264530_10211073689029611_2785119533006898227_n.jpg

Mercredi 15 mars 2017, en séance budgétaire au Conseil Départemental de l'Hérault, les élus du Groupe d'Union de la Droite et du Centre ont réaffirmé leur refus à la proposition faite par le Président du Conseil Départemental d'augmenter le taux de la taxe foncière bâtie de 0.70 %. La position des élus de la droite et du centre est dans la lignée de celle déjà prise l'année dernière.

Défense des forêts contre l'incendie

Résultat de recherche d'images pour "images free pistes garrigues"Dans le cadre de la défense des forêts contre l'incendie, le département de l'Hérault réalise et entretien un réseau de pistes DFCI, nécessaire à la surveillance et à la protection des massifs forestiers.

Concernant les communes de Loupian, Poussan et Villeveyrac, il est proposé cette année la maintenance de la piste située au lieu-dit "Puech Monier" qui est empruntée par les engins de lutte des sapeurs-pompiers.

Il faut que ceux-ci puissent accéder dans les meilleurs délais et les meilleures conditions aux massifs sensibles et en toute sécurité.

Elle doit permettre, en outre, d'optimiser l'efficacité des agents de la protection civile en cas de sinistre.

Pour les propriétaires dont les parcelles sont voisines, le Département les informe que les travaux débuteront durant le 1er semestre 2017.

Législatives 2017 : les candidats de "la France insoumise"

La France Insoumise, mouvement réunissant plus de 250 000 citoyen-e-s qui appuient la candidature de Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle, a présenté ce matin, 21 février, au Club de la presse à Montpellier, le sens de sa démarche, son programme "l’Avenir en commun" et ses candidat-e-s aux élections législatives des 11 et 18 juin 2017 dans l’Hérault.

L’Avenir en commun est issu du programme défendu en 2012 par Jean-Luc Mélenchon enrichi de 3000 contributions citoyennes postées sur la plateforme internet entre février et août 2016. Complété par des auditions programmatiques, les contributions ont été priorisées et ordonnées lors de la Convention de Lille. Ce sont 650 insoumis et insoumises des groupes locaux qui ont été tiré-e-s au sort pour venir participer à cette convention et voter pour prioriser 10 mesures phares du programme. En tout, 77 000 personnes ont approuvé ce travail collectif qui a donné naissance à l’Avenir en commun. Les candidat-e-s pour les législatives défendent le même programme que le candidat à l’élection présidentielle afin d’avoir une majorité au parlement capable de mettre en oeuvre le programme proposé.

Pour coordonner les candidatures et veiller à la parité, à la diversité sociale et politique des candidat-e-s sur le terrain, un Comité Electoral National est né. Il est composé de membres des groupes d’appuis locaux, de représentants de l’espace des luttes (syndicales, associatives...) ainsi que de représentants de l’espace politique soutenant la France Insoumise (PG, PCF, NGS, Ensemble…) Une fois encore, les membres ont été tirés au sort pour garantir un "rafraîchissement de sa représentativité".

Les citoyens interpelés par la démarche et le programme de la France Insoumise se sont réunis localement une première fois fin novembre pour identifier un vivier de candidat-e-s potentiel-le-s. Les assemblées locales ont permis de sélectionner des profils pertinents afin de les faire remonter au Comité Electoral National. Ce comité a ainsi validé une première partie des candidatures en décembre. Les groupes locaux se sont à nouveaux réunis pour élargir le premier cercle, ou proposer de nouvelles candidatures. Les deuxièmes réunions des circonscriptions locales ont eu lieu en janvier. A la fin janvier, le Comité Electoral avait validé plus de 410 candidatures dont la moyenne d’âge est de 43 ans. 53 % sont non encarté-e-s dans une organisation politique , 51 % sont membres d’un syndicat (CGT, FO, Solidaires, Confédération Paysanne, syndicats étudiants… ). 72 % ont un engagement associatif et 13,5 % exercent un mandat électoral Pour en savoir plus : www.jlm2017.fr - https://avenirencommun.fr/ - www.laec.fr

  • 1ère Circonscription : Titulaire : Julien Colet - Suppléante : Anne-Rose Le van
  • 2ème Circonscription : Titulaire : Muriel Ressiguier - Suppléant : René Revol
  • 3ème Circonscription : Titulaire : Stéphane Vidal - Suppléante : Marie Moncada
  • 4ème Circonscription : Titulaire : Etienne Hayem - Suppléante : Alice Kondratieff
  • 5ème Circonscription : en cours de validation par le comité électoral
  • 6ème Circonscription : Titulaire : Sandrine Dumaisnil - Suppléant : David Garcia
  • 7ème Circonscription : Titulaire : Marie-Hélène Leclercq - Suppléant : Arnaud Cambon
  • 8ème Circonscription : en cours de validation par le comité électoral - Suppléant : Jean-Marie Pourtier
  • 9ème Circonscription : Titulaire : Imane Diani - Suppléant : Jean-Luc Moulette

Diagnostic par hélicoptère des réseaux électriques

 Afin d’entretenir et de moderniser les réseaux de distribution d’électricité, ENEDIS/ERDF investit chaque année pour organiser la visite préventive d’un tiers environ du réseau électrique aérien 20000 volts. Le programme complémentaire 2017 dans les départements du Languedoc-Roussillon (Aude  Hérault, Gard, Pyrénées orientales) et départements limitrophes concerne 6000 kilomètres de lignes. Ces survols ont pour objectifs de détecter et localiser les équipements présentant des défaillances ou des signes d’usure qui justifient leur remplacement : poteaux endommagés, isolateurs cassés, lignes avec des brins coupés, supports déformés.
Le résultat de l’inspection permet aux équipes d’ENEDIS/ERDF d’établir un diagnostic précis et de programmer en conséquence les interventions qui permettront d’anticiper des opérations de maintenance. Les clients bénéficieront par conséquent d’une meilleure qualité d’acheminement de l’électricité en évitant des pannes latentes. 

ERDF/ENEDIS a confié ce diagnostic des lignes à la société JetSystems qui va intervenir entre le 7 février et le 30 mars.

l'Hérault fait son entrée au Salon de l'agriculture

Le Département de l’Hérault s’expose pour la première fois au Salon International de l’Agriculture à Paris, du 25 février au 5 mars, aux côtés de la Chambre d’Agriculture et d’Hérault Tourisme qui s’associent à la manifestation. Un événement de taille, pour soutenir et valoriser les filières viticoles et agricole, et vanter les spécificités et la qualité de nos produits du terroir ainsi que l’offre oenotouristique. Rendez-vous Hall 3 – B126

Deux filières en devenir, les plantes aromatiques-médicinales et la spiruline, seront mises à l’honneur sur le stand Hérault avec la présence de l’entreprise "Les Aromatiques du Pic Saint Loup" et la Fédération des Spiruliniers de France dont le siège est en Hérault.
La culture mais aussi la transformation des plantes aromatiques et médicinales se développe considérablement en Hérault où elles ont connu un fort potentiel économique dès le XVIe siècle.
La spiruline, cette algue verte riche en fer, en protéines et en vitamines, a le vent en poupe tant pour lutter contre la malnutrition que pour être utilisée en complément alimentaire. La filière est importante en Hérault. La chaleur et la forte luminosité de l’Hérault sont propices à sa culture. Installée au Bosc à proximité de Lodève, La Capitelle, est la première entreprise productrice de spiruline en Europe.
Par ailleurs, c’est à La Roquette, toujours dans le département, qu’a été élaborée, par le Dr Fox, la culture artisanale de la spiruline.

Contacts :
Les Aromatiques du Pic Saint Loup - Saint Martin de Londres – 06 74 17 33 31)
Fédération nationale de la spiruline - Sidonie Lameyre, 0695374302

Agrilocal

Le 3 février, le Département de l’Hérault a accueilli l’association nationale AGRILOCAL pour son assemblée générale.

Cette association, dont l’Hérault assure la vice-présidence, a pour vocation de promouvoir les circuits courts et le renforcement de l'économie locale, notamment via la restauration collective.

Agrilocal 34
Le Département de l’Hérault poursuit son engagement dans le soutien à ses filières agricoles et artisanales de qualité en rejoignant l’association AGRILOCAL. Avec agrilocal34, il donne les moyens à la commande publique et privée de favoriser l'approvisionnement de proximité, tout en respectant le Code des marchés publics.
Ce dispositif nous conforte dans notre objectif de privilégier les circuits courts de proximité, bénéfiques tant sur le plan économique, qu’environnemental et social.

Assemblée générale Agrilocal
Ce vendredi 3 février, le Département de l’Hérault a accueilli l’assemblée générale de l’Association nationale Agrilocal qui rassemble plus de trente Départements.
Monsieur Yvon Pellet, conseiller départemental chargé de la viticulture et représentant le Département de l’Hérault dans l’association, a introduit cette journée en s’adressant aux départements engagés dans l’approvisionnement en produits locaux de qualité de la restauration collective.
Deux réunions se sont succédé : l’assemblée générale extraordinaire pour la modification des statuts, puis l’assemblée ordinaire. Des temps d’échanges de grande qualité ont souligné, si besoin était, l’intérêt majeur des circuits courts, notamment en matière de qualité alimentaire et de valorisation des produits locaux.
 
Le nouveau Bureau de l'association Agrilocal est le suivant :

  • Co-Présidents : M. Jean-Yves GOUTTEBEL (CD63) et M. André GILLES (CD26)
  • Vice-Présidents : Mme Marie-Claude CHITRY-CLERC (CD90), M. Yvon PELLET (CD34), Mme Béatrice METAYER (CD 61), M. Jean-Luc DURAND (CD11)
  • Trésorier : M. Lionel CHAUVIN (CD63)
  • Trésorier Adjoint : Mme Hélène ROME (CD19)
  • Secrétaire : M. Gérard CHAUMONTET (CD26)
  • Secrétaire Adjoint : M. Christian MOUNIER (CD84)
  • Membres titulaires : M. Jean LAURENT (CD03), Mme Odile LAFITTE (CD40), Mme Marie-Hélène ROQUETTE (CD15), M. Frédéric BROCHOT (CD71).

Reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle de 25 communes

La Préfecture de l'Hérault fait savoir que l’arrêté interministériel du 20 décembre 2016 a reconnu l’état de catastrophe naturelle pour les communes du département:

  • Au titre de Inondations et choc mécanique lié à l'action des vagues du 12 octobre 2016 au 14 octobre 2016 La communes de Mèze
  • Inondations et coulées de boue du 14 septembre 2016 Les communes d'Aniane, Cournonterral, Montarnaud, Poussan, Saint-Paul-et-Valmalle
  • Au titre de Inondations et coulées de boue du 16 septembre 2016 Les communes de Lunel-Viel, Marsillargue
  • Au titre de Inondations et coulées de boue du 12 octobre 2016 au 14 octobre 2016 Les communes de Béziers, Mèze, Saint-Gervais-sur-Mare
  • Au titre de Inondations et coulées de boue du 13 octobre 2016 Les communes de Nézignan-l'Evèque, Pézenas
  • Inondations et coulées de boue du 13 octobre 2016 au 14 octobre 2016 Les communes de Balaruc-les-Bains, Canet, Cazouls-Lès-Béziers, Ceyras, Clermont-l'Hérault, Combaillaux, Fabrègues, Montady, Montpellier, Poussan
  • Mouvements de terrain du 12 septembre 2015 au 13 septembre 2015 Les communes de Lavalette, Lodève, Saint-Pierre-de-la-Fage
  • Mouvements de terrain du 18 octobre 2016 La commune de Laroque

Le Département de l’Hérault soutient le Secours Populaire Français

Le Département de l’Hérault soutient le Secours Populaire Français Vendredi dernier, Kleber Mesquida, Président du Département et Député de l’Hérault, et Patricia Weber, Vice-Présidente du Département déléguée aux solidarités à la personne, ont remis les clés de deux véhicules à la Fédération Héraultaise du Secours Populaire Français.

L’un des deux véhicules est destiné à la distribution alimentaire, l’autre, le « SolidariBus », sera une antenne mobile du Secours Populaire Français à la rencontre des étudiants en difficulté devant les universités pour leur apporter une aide alimentaire et un soutien administratif. Ce projet de SolidariBus est porté par le Secours Populaire Français et l’association Culture Urbaine Sans Frontière (CUSF) qui organise chaque année le festival FestiPop à Frontignan, avec le soutien du Conseil départemental. Les bénéfices 2016 de ce festival résolument social et humanitaire (4000€) seront utilisés pour aménager le véhicule.

Bien que très dynamique, l’Hérault est aussi un territoire fortement touché par la précarité, notamment dans les grandes villes (Béziers enregistrant un taux de pauvreté de 32,2%, Montpellier 26,2%...). Longtemps sous-estimé, ce phénomène touche de plus en plus d’étudiants. C’est pour répondre à cette problématique que le Secours Populaire Français a mis en place des SolidariBus, pour maintenir un lien social et développer une solidarité de proximité avec ce public parfois plus isolé qu’on ne le croit.