Hérault

l'Hérault fait son entrée au Salon de l'agriculture

Le Département de l’Hérault s’expose pour la première fois au Salon International de l’Agriculture à Paris, du 25 février au 5 mars, aux côtés de la Chambre d’Agriculture et d’Hérault Tourisme qui s’associent à la manifestation. Un événement de taille, pour soutenir et valoriser les filières viticoles et agricole, et vanter les spécificités et la qualité de nos produits du terroir ainsi que l’offre oenotouristique. Rendez-vous Hall 3 – B126

Deux filières en devenir, les plantes aromatiques-médicinales et la spiruline, seront mises à l’honneur sur le stand Hérault avec la présence de l’entreprise "Les Aromatiques du Pic Saint Loup" et la Fédération des Spiruliniers de France dont le siège est en Hérault.
La culture mais aussi la transformation des plantes aromatiques et médicinales se développe considérablement en Hérault où elles ont connu un fort potentiel économique dès le XVIe siècle.
La spiruline, cette algue verte riche en fer, en protéines et en vitamines, a le vent en poupe tant pour lutter contre la malnutrition que pour être utilisée en complément alimentaire. La filière est importante en Hérault. La chaleur et la forte luminosité de l’Hérault sont propices à sa culture. Installée au Bosc à proximité de Lodève, La Capitelle, est la première entreprise productrice de spiruline en Europe.
Par ailleurs, c’est à La Roquette, toujours dans le département, qu’a été élaborée, par le Dr Fox, la culture artisanale de la spiruline.

Contacts :
Les Aromatiques du Pic Saint Loup - Saint Martin de Londres – 06 74 17 33 31)
Fédération nationale de la spiruline - Sidonie Lameyre, 0695374302

Agrilocal

Le 3 février, le Département de l’Hérault a accueilli l’association nationale AGRILOCAL pour son assemblée générale.

Cette association, dont l’Hérault assure la vice-présidence, a pour vocation de promouvoir les circuits courts et le renforcement de l'économie locale, notamment via la restauration collective.

Agrilocal 34
Le Département de l’Hérault poursuit son engagement dans le soutien à ses filières agricoles et artisanales de qualité en rejoignant l’association AGRILOCAL. Avec agrilocal34, il donne les moyens à la commande publique et privée de favoriser l'approvisionnement de proximité, tout en respectant le Code des marchés publics.
Ce dispositif nous conforte dans notre objectif de privilégier les circuits courts de proximité, bénéfiques tant sur le plan économique, qu’environnemental et social.

Assemblée générale Agrilocal
Ce vendredi 3 février, le Département de l’Hérault a accueilli l’assemblée générale de l’Association nationale Agrilocal qui rassemble plus de trente Départements.
Monsieur Yvon Pellet, conseiller départemental chargé de la viticulture et représentant le Département de l’Hérault dans l’association, a introduit cette journée en s’adressant aux départements engagés dans l’approvisionnement en produits locaux de qualité de la restauration collective.
Deux réunions se sont succédé : l’assemblée générale extraordinaire pour la modification des statuts, puis l’assemblée ordinaire. Des temps d’échanges de grande qualité ont souligné, si besoin était, l’intérêt majeur des circuits courts, notamment en matière de qualité alimentaire et de valorisation des produits locaux.
 
Le nouveau Bureau de l'association Agrilocal est le suivant :

  • Co-Présidents : M. Jean-Yves GOUTTEBEL (CD63) et M. André GILLES (CD26)
  • Vice-Présidents : Mme Marie-Claude CHITRY-CLERC (CD90), M. Yvon PELLET (CD34), Mme Béatrice METAYER (CD 61), M. Jean-Luc DURAND (CD11)
  • Trésorier : M. Lionel CHAUVIN (CD63)
  • Trésorier Adjoint : Mme Hélène ROME (CD19)
  • Secrétaire : M. Gérard CHAUMONTET (CD26)
  • Secrétaire Adjoint : M. Christian MOUNIER (CD84)
  • Membres titulaires : M. Jean LAURENT (CD03), Mme Odile LAFITTE (CD40), Mme Marie-Hélène ROQUETTE (CD15), M. Frédéric BROCHOT (CD71).

Reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle de 25 communes

La Préfecture de l'Hérault fait savoir que l’arrêté interministériel du 20 décembre 2016 a reconnu l’état de catastrophe naturelle pour les communes du département:

  • Au titre de Inondations et choc mécanique lié à l'action des vagues du 12 octobre 2016 au 14 octobre 2016 La communes de Mèze
  • Inondations et coulées de boue du 14 septembre 2016 Les communes d'Aniane, Cournonterral, Montarnaud, Poussan, Saint-Paul-et-Valmalle
  • Au titre de Inondations et coulées de boue du 16 septembre 2016 Les communes de Lunel-Viel, Marsillargue
  • Au titre de Inondations et coulées de boue du 12 octobre 2016 au 14 octobre 2016 Les communes de Béziers, Mèze, Saint-Gervais-sur-Mare
  • Au titre de Inondations et coulées de boue du 13 octobre 2016 Les communes de Nézignan-l'Evèque, Pézenas
  • Inondations et coulées de boue du 13 octobre 2016 au 14 octobre 2016 Les communes de Balaruc-les-Bains, Canet, Cazouls-Lès-Béziers, Ceyras, Clermont-l'Hérault, Combaillaux, Fabrègues, Montady, Montpellier, Poussan
  • Mouvements de terrain du 12 septembre 2015 au 13 septembre 2015 Les communes de Lavalette, Lodève, Saint-Pierre-de-la-Fage
  • Mouvements de terrain du 18 octobre 2016 La commune de Laroque

Le Département de l’Hérault soutient le Secours Populaire Français

Le Département de l’Hérault soutient le Secours Populaire Français Vendredi dernier, Kleber Mesquida, Président du Département et Député de l’Hérault, et Patricia Weber, Vice-Présidente du Département déléguée aux solidarités à la personne, ont remis les clés de deux véhicules à la Fédération Héraultaise du Secours Populaire Français.

L’un des deux véhicules est destiné à la distribution alimentaire, l’autre, le « SolidariBus », sera une antenne mobile du Secours Populaire Français à la rencontre des étudiants en difficulté devant les universités pour leur apporter une aide alimentaire et un soutien administratif. Ce projet de SolidariBus est porté par le Secours Populaire Français et l’association Culture Urbaine Sans Frontière (CUSF) qui organise chaque année le festival FestiPop à Frontignan, avec le soutien du Conseil départemental. Les bénéfices 2016 de ce festival résolument social et humanitaire (4000€) seront utilisés pour aménager le véhicule.

Bien que très dynamique, l’Hérault est aussi un territoire fortement touché par la précarité, notamment dans les grandes villes (Béziers enregistrant un taux de pauvreté de 32,2%, Montpellier 26,2%...). Longtemps sous-estimé, ce phénomène touche de plus en plus d’étudiants. C’est pour répondre à cette problématique que le Secours Populaire Français a mis en place des SolidariBus, pour maintenir un lien social et développer une solidarité de proximité avec ce public parfois plus isolé qu’on ne le croit.

Les vœux de Kléber Mesquida aux Héraultais

Le 6 janvier 2017, Ce soir, Kleber Mesquida, Président du Département et Député de l'Hérault a adressé ses voeux aux Héraultais depuis l'Hôtel du Département à Montpellier.

« Téléchargez l’intégralité du discours des vœux »

 

Qu'est-ce que le Département ?

Les lois de décentralisation ont fait du département une collectivité territoriale de plein exercice. Le président du conseil général détient le pouvoir exécutif départemental et assure la préparation et la mise en œuvre du budget de son département. Le département est divisé en cantons qui servaient jusqu'ici chacun à l’élection d’un conseiller général. La représentation de la diversité des territoires du département était ainsi assurée. Mais c'est parce que diversité ne rimait pas forcément avec représentativité qu'il a été décidé que chaque canton serait représenté par un binôme, une femme et un homme, mais que le nombre canton serait divisé par 2 pour ne pas augmenter le nombre de conseillers.

Le rôle du département

Le département est d'abord  le "chef de file" en matière d’aide sociale, d’autonomie des personnes et de solidarité des territoires.  Son champ d'action est cependant plus large et concerne aussi:

  • la gestion de la voirie départementale,
  • le service départemental d’incendie et de secours (SDIS) chargé de la protection contre les incendies et gère les sapeurs-pompiers du département. Il participe également aux opérations de secours en cas d’accidents, de catastrophes naturelles ...,
  • l'éducation avec la construction, l’entretien et l’équipement des collèges, la gestion de 100 000 agents techniciens, ouvriers et de service (TOS),
  • l’équipement rural, le remembrement, l’aménagement foncier, la gestion de l’eau et de la voirie rurale, en tenant compte des priorités définies par les communes
  • le département a également une compétence culturelle (bibliothèques départementales de prêt, services d’archives départementales, musées, protection du patrimoine...).
    Cette compétence culturelle est partagée entre les communes, les départements, les régions et les collectivités à statut particulier, de même que les compétences en matière de sport, de tourisme, de promotion des langues régionales et d’éducation populaire.

Action sociale

L’action sociale du département, dont le coût financier représente plus de la moitié de son budget de fonctionnement, concerne principalement :

  • l’enfance : aide sociale à l’enfance (ASE), protection maternelle et infantile (PMI), adoption, soutien aux familles en difficulté financière ;
  • les personnes handicapées : politiques d’hébergement et d’insertion sociale, prestation de compensation du handicap (loi du 11 février 2005) ;
  • les personnes âgées : création et gestion de maisons de retraite, politique de maintien des personnes âgées à domicile (allocation personnalisée d’autonomie) ;
  • les prestations légales d’aide sociale : gestion du revenu de solidarité active ;
  • la contribution à la résorption de la précarité énergétique.
 

750 téléphones portables pour la ligue contre le cancer

Le Conseil Départemental va donner plus de 750 téléphones portables plus ou moins fonctionnels au Comité de l’Hérault de la Ligue contre le cancer.

cell phoneLes anciens téléphones des agents de la collectivité ont été récoltés suite au changement de marché (changement d’opérateur de téléphonie mobile). Les téléphones avaient été acquis au prix de 1€ dans le cadre de subvention opérateur à l’époque). Les téléphones les plus récents ont 4 ans et les plus anciens ont 6 ans. La plupart sont encore en état de marche mais sont technologiquement obsolètes. Les divers accessoires récoltés (chargeurs, oreillettes, …) seront également remis à la Ligue. La Ligue collecte les téléphones et remet en forme les téléphones qui en ont besoin (nettoyage effacement des données, retrait des labels propriétaires). Le comité les revend ensuite en France ou/et à l’export. Les téléphones non réutilisables seront recyclés et les différents composants seront expédiés vers les filières industrielles.

Ligue contre le cancer

Créée en 1971, le comité La Ligue de l’Hérault appartient à la Fédération des 103 comités départementaux de la Ligue nationale contre le cancer, ONG indépendante reconnue d’utilité publique reposant sur la générosité du public et sur l’engagement de ses militants.
La Ligue lutte contre le cancer avec trois missions :

  • Aide à la recherche fondamentale et clinique
  • Actions pour les malades et leurs proches
  • Prévention, dépistage et information

Sa pluridisciplinarité, son indépendance financière et politique, font de la Ligue un observateur privilégié pour appréhender les problématiques sociales et enjeux sociétaux de la maladie cancéreuse.

Rejoindre la Ligue

Devenez bénévole ponctuel ou régulier, délégué dans une commune de l’Hérault, représentant des usagers…
Contactez le comité de l’Héraut au 04 67 61 31 31 et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Conseil départemental : session publique du 12 décembre

Lundi 12 décembre 2016, l’Assemblée départementale s’est réunie à l’Hôtel du Département de Montpellier pour délibérer sur de nombreux rapports.

En introduction, Kléber Mesquida est revenu sur les différents événements qui ont rythmé son agenda de Président du Département parmi lesquels :

  •   LA REUNION DE LA CLERCT POUR LE TRANSFERT DES COMPETENCES A LA METROPOLE LE 8 DECEMBRE, au cours de laquelle un accord de principe portant sur le transfert de 3 compétences : le fonds de solidarité logement, le fonds d’aide aux jeunes, la culture a été acté entre Kléber Mesquida et Philippe Saurel. Kléber Mesquida a rappelé que sa volonté était avant tout « de garantir la continuité de l’action publique, et plus particulièrement sur le volet social d’éviter le manque de visibilité et de lisibilité auprès des citoyens ». L’Assemblée départementale a délibéré aujourd’hui pour confirmer le choix des compétences à transférer et autoriser le Président du Département à finaliser les termes de la convention. Une seconde réunion de la CLRECT se déroulera le 15 décembre pour arrêter le périmètre de transfert des routes départementales et les moyens afférents. Voté à l’unanimité.

  • LE CHANGEMENT DE DENOMINATION DU COLLEGE LAS CAZES EN SIMONE VEIL LE 2 DECEMBRE, en présence de la Ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem, à l’occasion de son déplacement en Hérault. Ce changement de nom est une nouvelle étape dans la transformation du collège, menée depuis plusieurs mois par l’Académie de Montpellier et le Département de l’Hérault, et visant à développer une offre éducative attractive portée par des équipes engagées. Rappelons que l’établissement propose depuis cette rentrée une section sportive de Rugby masculin et féminin en partenariat avec le MHR, une section internationale anglo-américain en lien avec le Collège Camille Claudel à Montpellier et une section d’enseignement des arts de la scène et du spectacle. Par ailleurs, 121 tablettes numériques ont été attribuées aux élèves de 5ième. 

  • L’ANNONCE DU « DISPOSITIF GRELE » en faveur des agriculteurs et viticulteurs touchés par les épisodes de grêle au mois d’août et septembre 2016, aux côtés de la Chambre d’agriculture de l’Hérault, et pour lequel le Département s’est engagé à hauteur de 510 000 €,

  • SES DIFFERENTS DEPLACEMENTS SUR LE TERRITOIRE : sa rencontre avec les élus locaux à Poussan, la signature de l’avenant au contrat de ville avec la commune de Bédarieux, la visite du canton de Lodève, les inaugurations de l’extension du centre de secours de Gignac et des logements à Clapiers.

Une motion de soutien au classement des communes en zones soumises à des conditions naturelles (ZSCN) présentée par le Groupe majoritaire Gauche Républicaine a été présentée à l’Assemblée départementale et adoptée à l’unanimité. (Document joint).

Parmi les rapports votés lors de la session :

AMENAGEMENT DU TERRITOIRE :

  • Le Projet pilote du Département, baptisé « Services cargo » ou « S’cargo », de reconversion de containers maritimes en fin de vie en kiosques démontables et transportables pour des usages de stands de vente et de stockage de vélos, a été sélectionné par l’Agence d’Environnement et de Maitrise de l’Energie, au regard de son caractère innovant et exemplaire, dans le cadre de l’appel à projet « Economie circulaire » (Région /ADEME). Coût du projet : 83 095 €, Financement de l’ADEME à hauteur de 35%, soit 18 704,50 €. Voté à l’unanimité.

  • Soutien 2016 aux projets structurants des territoires. En 2015, le Département a décidé de faire évoluer les modalités de soutien aux projets structurants des territoires, à enjeux partagés, au regard des grands axes de ses politiques publiques. Nouvelle répartition : soutien au projet de requalification du cœur de village de Vendres pour un montant de 227 000 € ; soutien au projet de création d’un nouveau groupe scolaire sur la commune de Roquebrun pour un montant de 196 000 € ; signature d’une convention avec l’Office culturel de la Vallée de l’Hérault suite à l’attribution d’une subvention de 30 000 € (en septembre 2016) pour la mise en œuvre de l’action « Scène associées au cœur d’Hérault » ; versement d’une participation statutaire annuelle de 148 000 € au Syndicat mixte du Parc Naturel Régional du Haut Languedoc pour 2017. Voté à l’unanimité

  • Protection et mise en valeur du Littoral : le Département s’est prononcé en faveur du soutien à la 2ème tranche des travaux de protection et d’aménagement durable du Lido de Frontignan La Peyrade porté par la Communauté d’Agglomération du Bassin de Thau, à hauteur de 15% du montant global, soit 1,311M€ et a attribué une première subvention de 237 258,86 €. Voté à l’unanimité.

  • Hérault Transport : en raison du transfert de la compétence « transport » (non urbains et scolaires) à la Région à compter du 1er janvier 2017 pour le volet inter urbain et du 1er septembre 2017 pour le volet scolaire, un acompte de 6,39 M€ a été voté en faveur d’Hérault Transport afin de lui permettre d’engager les marchés de transports et garantir ainsi une continuité des services aux usagers. Voté à l’unanimité.

POLITIQUE JEUNESSE

 

  • Cap Jeune : évolution du dispositif, conformément aux orientations de la politique jeunesse votées lors de la session publique du 17 octobre dans lesquelles le Département affirme sa volonté de « faire avec les jeunes », en accompagnant les initiatives individuelles et collectives et en soutenant des espaces d’expérimentation dans lesquels les jeunes vont pouvoir s’exprimer et débattre. Les nouvelles modalités de participation place « l’engagement » au centre du dispositif, le projet doit répondre à l’une des conditions suivantes : « un projet utile aux attentes et à la construction personnelle du jeune ; un projet au service des autres sur son territoire, son quartier, sa commune ; un projet évolutif qui s’inscrit dans le moyen ou long terme et susceptible d’être porté ou modélisé sur d’autres espaces ». Abstention du groupe Défendre l’Hérault.

  • Service civique : accueil de 5 jeunes volontaires au sein des services de la collectivité. La participation et l’engagement sont inscrits au coeur de la nouvelle politique départementale en faveur des jeunes. Dans ce cadre, le Département envisage de devenir une structure d’accueil de jeunes volontaires. Voté à l’unanimité.

DOMAINE DE L’EAU

A compter du 1er janvier 2017, l’exploitation du réseau ossature hydraulique de la vallée du Lez, entre Montaud et Saint-Jean-de-Cuculles, relèvera de la compétence de la Communauté de communes du Grand Pic Saint Loup. Afin de simplifier le fonctionnement général de l’ensemble, le Département a décidé de transférer, à titre gracieux, l’ossature du système hydraulique de la vallée du Lez et le barrage de la Matane situé à Claret à la Communauté de communes du Grand Pic Saint Loup. Voté à l'unanimité.

Suppression des mécanismes d'allègement de la taxe foncière

Véronique Calueba-Rizzolo, Conseillère Départementale de Sète, Déléguée à la solidarité Enfance Famille, Présidente de la commission de l'environnement et administratrice d’Hérault Habitat écrit aux députés et aux sénateurs de l’Hérault:

"Le projet de loi de finances 2017, acluellement en discussion au Parlement, prévoit la suppression des mécanismes d'allègement de la taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) accordés aux organismes H.L.M.
Cette suppression impactera fortement les budgets des offices et ses conséquences seront désastreuses pour les locataires :

  • Moins de production de logements ; particulièrement les logements à bas niveau de loyer dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville.
  • Moins de services rendus : médiation, sécurisation...

Je vous demande de refuser ce projet de loi qui impactera l'emploi sur vos territoires, le vivre ensemble dans les quartiers les plus en difficultés, la nécessaire offre quantitative et qualitative au problème de logement de millions de français.

Je vous prie de bien vouloir agréer..."

remise du drapeau Républicain aux Pupilles de la Nation

La remise du drapeau Républicain à l’association Départementale des Pupilles de la Nation par Kléber Mesquida, Président du Département, Député de l’Hérault, s’est déroulée jeudi 10 novembre à 14h30 à l’Hôtel du Département de l’Hérault à Montpellier en présence de Renaud Calvat, Vice-président délégué à l’éducation et à la culture, Conseiller Départemental du Canton de Montpellier-Castelnau et Françoise Jacob-Pont, Présidente de l’Association Départementale des Pupilles de la Nation.
Le CD34 a précédemment accordé une subvention au fonctionnement de l’association et renouvelle aujourd’hui leur vétuste drapeau chargé d’émotion et marqué par le temps.
A la veille des cérémonies de commémorations du 11 novembre et des attentats du 13 novembre, le Département de l’Hérault apporte sa reconnaissance au monde combattant, à ceux qui ont donné leur vie pour la France et apporte une pensée profonde pour toutes les victimes.

"Les pupilles de la Nation, les orphelins de guerre sont ceux qui ont souffert dans leur chair d’une absence forte, de celui ou de celle qui a été tué au combat. La remise de ce drapeau est une action symbolique, un devoir de mémoire, une reconnaissance. Le rôle de ce drapeau français est de rafraichir la mémoire de tous, de s’instruire du passé pour ne pas reproduire d’erreurs. " - Kléber Mesquida, Président du Département, Député de l’Hérault

Session publique au Conseil Départemental de l'Hérault

Afficher l'image d'origine

Lundi 14 novembre dans l’hémicycle Gérard-Saumade à partir de 10h, l’Assemblée départementale se réunira à l’Hôtel du Département de Montpellier.

Parmi les dossiers à l’ordre du jour :

  • AGRICULTURE/VITICULTURE :
    Dispositif grêle 2016 : mise en œuvre de la première mesure d’aide au surcoût de la taille
    Les 17 août et 16 septembre 2016, des orages de grêle ont provoqué de gros dégâts dans l’Hérault sur plus de 2206 ha dont 2076 ha en vignes et 130 ha en fruits et légumes. Un dispositif global de soutien aux agriculteurs sinistrés sera présenté lors du vote du Budget primitif (quelles aides sont concernées ? pour quel budget ?). En partenariat avec la Chambre d’Agriculture, le Département a décidé de mettre en œuvre la première mesure, l’aide au surcoût de la taille, afin d’accompagner les viticulteurs sinistrés pour remettre à niveau leur vignoble.

  • DOMAINE DE L’EAU :
    Lancement de la seconde phase de travaux du Contrat de Rivière (2016-2018) du bassin versant du Vidourle.
    Rappelons que ce programme a pour objectif la mise en place d’une véritable politique de gestion durable de l’eau sur l’ensemble du bassin versant du Vidourle (amélioration de la qualité des eaux et diminution de l’impact des rejets, optimisation de la gestion des ressources en eau, aménagement du lit et des berges, gestion du risque inondation). Pour cette 2ème tranche : Quel sera le programme d’actions, quel sera le financement prévisionnel du Département ? 

  • CONCHYLICULTURE :
    Port du Barrou à Sète : demande de subvention du Fonds Européen pour les Affaires Maritimes et la Pêche (FEAMP) pour l’installation de dispositifs de traitement des rejets des mas conchylicoles (décanteurs).

    ENVIRONNEMENT :
    Attribution de crédits supplémentaires à l’Entente interdépartementale pour la démoustication du littoral méditerranéen (EID) pour la mise en place des actions de Lutte anti vectorielle (LAV) : lutte contre les moustiques et la propagation de la Dengue, du Chicungunya et plus récemment du Zika. 

  • AMENAGEMENT DU TERRITOIRE : 
    • Programme de coopération territoriale Interreg Méditerranée : Dans le cadre d’un appel à projet européen, le Département de l’Hérault a été retenu pour deux projets relatifs à la gestion du littoral et de la ressource en eau « Co Evolve » et « Castwater : En quoi consistent ces projets ? Qui sont les partenaires ? Quel coût pour la collectivité ?
    • Transfert d’affectation de la Voie ferrée d’intérêt département (VFID) reliant Colombiers à Cazouls les Béziers via Maureilhan, du service public ferroviaire au domaine public routier en vue de la création d’une voie verte.
  • TRES HAUT DEBIT :
    demande de subvention du FEDER (Fonds européen de Développement Régional) pour participer au financement du Projet Très haut débit

  • E-CULTURE : demande de subvention du FEDER pour le financement du projet de « Catalogue en ligne pour le prêt de matériel scénique » d’Hérault Matériel scénique

  • JEUNESSE : Projet « Promotion de la citoyenneté européenne des jeunes héraultais » : demande de subvention dans le cadre du Programme Erasmus + et auprès d’une eurodéputé. De quoi s’agit-il ? Quels sont les jeunes concernés par le projet ?