Hérault

UNE TRADITION POUR LES SAPEURS-POMPIERS

DÉFILÉ DU 14 JUILLET:

De la capitale jusque dans nos villes et nos villages du département, les sapeurs-pompiers de l'Hérault étaient mobilisés pour défiler et honorer le jour de la fête nationale.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, arbre, foule et plein air

C'est l'occasion de mettre à l'honneur Celked et ceux qui risquent leur vie pour sauver des vies et de leur rendre ainsi un vibrant hommage.

La journée se terminera dans de nombreuses casernes par un banquet puis le traditionnel bal des pompiers.

 

Excellente qualité des eaux de baignade héraultaises

L’Hérault accueille, chaque année, de plus en plus de visiteurs. La baignade en milieu naturel (mer, rivière) est notamment une activité très appréciée en période estivale et concerne une population importante, notamment de nombreux touristes.

Coquillage_Mer_Plage-in.jpg

Selon le Département, Aussi bien sur les plages qu’en eau douce, la qualité des eaux de baignade est suivie par le Département en lien avec l’Agence Régionale de Santé.

 
L’excellente qualité des eaux héraultaises est à mettre en exergue : en 2017, 65 sites de baignades en mer (soit 97%) et 45 sites de baignade en eau douce apparaissent en haut du classement.
 
Effectué chaque année, le contrôle sanitaire des eaux du département a pour objectif d’identifier d’éventuelles sources de pollution et trouver les actions prioritaires à engager pour en améliorer la qualité.
 
Les résultats, transmis par l’ARS, sont affichés sur les lieux de baignade. Ils sont également consultables en temps réel sur baignades.sante.gouv.fr
Héraultais et touristes peuvent se baigner en toute sécurité dans une eau fraîche et de qualité. 

nostalgie

Créée dans les années 1960, la station balnéaire était un coin de soleil où fusionnaient les rêves de toutes sortes : réussites commerciales, vacances paradisiaques, bronzage intégral, folles nuits. A son balbutiement la station était BCBG, quelques boutiques chics et quelques élégantes en robes longues le soir. Inopportunément des affaires de mœurs ont entaché les rêves pailletés, ensuite la station a basculé dans le commun et l'habituel: un style pseudo-provençal, un manque certain d'espaces verts en dehors des parkings, contrairement à la Grande Motte où pour un pique-nique en famille ou pour se détendre les espaces verts sont de vrais lieux de relaxation. Ceux qui ont connu l'état de la côte avant la construction de la station, doivent se souvenir d'une magnifique étendue de sable qui a été définitivement saccagée. Faisant fi des vacanciers et promeneurs en quête de tranquillité, une grande partie de la pinède du mont Saint-Michel a été détruite pour l'agrandissement du golf ; le mont Saint-Loup subit également les assauts des promoteurs et l'île des loisirs risque à son tour de laisser quelques branches car le Cap d'Agde 60 ans, ami des bétonneurs développe toujours plus le tourisme industriel et c'est bien navrant. Valérie Campion.

Présentation du dispositif de prévention des feux de forêts

Pierre Pouëssel, préfet de l'Hérault, au coté de Kléber Mesquida, président du Conseil Départemental de l'Hérault, a présenté le dispositif de prévention des feux de forêts mis en place pour la saison estivale 2018.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, enfant, ciel et plein air

La cérémonie s'est déroulée dans le massif de la Gardiole ce lundi 9 juillet en présence des autorités départementales venues présenter l'ensemble des moyens qui seront mobilisés durant la saison dans le cadre de la prévention et de la lutte contre les incendies de forêts.

Les services de l’État, le Conseil départemental de l'Hérault, le Service départemental d'incendie et de secours et les comités communaux feux de forêt se mobilisent pour assurer la surveillance des zones sensibles et lutter contre les incendies de végétation sur le département.

La gestion des risques avec le Département, l'été

 

pompiers - cg34

Le Département de l’Hérault est mobilisé dans la lutte contre les risques qui menacent les biens et les personnes

De part ses compétences et les politiques volontaristes qu’il a développées, il est particulièrement actif dans la lutte contre les pénuries en eau, les incendies, les inondations et les mouvements de terrain. La géologie héraultaise, le contexte méditerranéen et les évolutions prévisibles liées au changement climatique rendent ces risques particulièrement présents dans notre département.

Pénurie d’eau

Le risque de pénurie d'eau est un des risques auquel l'Hérault est le plus confronté. Les besoins en eau augmentent de façon importante an raison de l’accroissement démographique, accentué épisodiquement par la fréquentation touristique surtout en période estivale. Or, en saison chaude, on sait que les besoins d’irrigation sont plus forts. Enfin, l’un des effets du changement climatique est la multiplication des périodes de sécheresse. L’ensemble de ces facteurs conjugués risquent d’amplifier les tensions sur la ressource.

Depuis de nombreuses années, le Département anticipe les besoins sur son territoire grâce à un Schéma départemental d'alimentation en eau potable, régulièrement actualisé. Pour les collectivités locales qui en ont besoin, il conduit des opérations de recherche en eau afin de pallier les déficits quantitatifs et les ressources non protégeables.

Les zones les plus tendues se situent dans la zone littorale. Les ressources locales sont soumises aux risques de salinisation, en particulier la nappe de l'Astien fortement mobilisée par de nombreux forages publics et privés.

Afin de résoudre pleinement ces difficultés, le projet Aqua Domitia (amenée d'eau en provenance du Rhône jusqu'à l'Orb) est en cours de développement. Destiné à apporter au territoire une sécurité d'approvisionnement et une capacité d'irrigation raisonnée de la vigne, ce projet est confié à la société d'aménagement du Bas Rhône Languedoc.

Pour le piémont, en plus des nombreuses sources à protéger, la source des Cent fonts prospectée et analysée par le Département est mobilisable pour la zone Est qui connaîtra un développement soutenu et un déficit en eau prochainement.

Ces perspectives ne limitent pas les efforts entrepris qui doivent encore s'intensifier pour lutter contre les fuites et les gaspillages. La réduction des risques de pénurie d'eau passe d’abord par la maîtrise des prélèvements et  la consommation à laquelle chaque collectivité responsable est appelée à contribuer.

Incendie

 Le saviez-vous ?

L'été, 3000 sapeurs-pompiers professionnels et volontaires sont mobilisés pour intervenir

Les forêts héraultaises constituent des espaces naturels fragiles. Les feux de forêt ravagent chaque année de nouvelles parcelles qui mettent du temps à se reconstituer. Pour limiter ce fléau, enrayer sa progression et en atténuer les effets, le Département se mobilise avec des partenaires pour la prévention des incendies de forêt.

Ainsi les services départementaux, SDIS et Forestiers Sapeurs, protègent les 310 000 hectares de forêts, landes et garrigues qui sont classées parmi les plus sensibles de France.

L'hiver, la mission des 105 forestiers-sapeurs encadrés par l'Office National des Forêts consiste à débroussailler 2 000 hectares et à entretenir et 2000 km de pistes de défense contre les incendies, mais aussi 17 tours de guêt et 330 citernes d’eau qui  complètent ce dispositif préventif.

 Adoptez les bons gestes pour éviter des provoquer des incendies !

L'Entente pour la forêt Méditerranéenne 
réunit 29 collectivités, 14 départements de la zone sud (incluant le Département de l’Hérault), les 14 services départementaux d'incendie et de secours, ainsi que la collectivité territoriale de Corse.
Pour la 8è année, l'Entente et ses partenaires sensibilisent les touristes et les résidents en forêt, aux bons gestes pour éviter des provoquer des incendies.

En savoir plus : http://www.prevention-incendie-foret.com

La Fête de l’OEnotour célèbre le terroir et le savoir-faire héraultais !

Trophées Vincoeurs et saveurs 2018

 

Jeudi 28 juin, la Fête de l’OEnotour a rassemblé de nombreux amateurs de vin et de gastronomie dans les jardins de l’Hôtel du Département à Montpellier. Les Trophées Vincoeurs et saveurs qui récompensent des professionnels innovants de la viticulture, de l’agriculture, de la pêche, de la conchyliculture et les artisans de bouche, ont également été remis aux 5 lauréats.

ceremonie-vincoeurs2018.jpg

L’ensemble du Jury, les nominés, les lauréats et Kléber MESQUIDA réunis sur la scène dans les jardins de l’Hôtel du Département.    
 
 
Les 5 lauréats ont reçu une oeuvre originale en marbre de Saint-Pons-de-Thomières. Le Jury, présidé par Audrey Imbert, Conseillère Départementale en charge de la Conchyliculture et de la pêche, a également remis une médaille à chaque nominé de cette 8ème édition des Trophées Vincoeurs et saveurs.
 

5 lauréats Vincoeurs et saveurs

Pour cette nouvelle édition des Trophées vincoeurs et saveurs, 13 nominés avaient été sélectionnés pour leur audace et leur créativité. Les 5 prix ont été décernés à :
 
Bernard Morin, du Comité départemental de la randonnée pédestre de l’Hérault, a reçu le trophée Agritourisme pour les oeno-randos, ces 15 itinéraires à la découverte des paysages viticoles héraultais.
Un trophée remis par Claude Barral, Vice-président au développement économique et au tourisme.
 
Jean-Luc Falip, Vice-Président délégué à l’aménagement rural, viticulture, agriculture, pêche et forêt, décerne à Robert Rumeau de Valdora le Trophée Audace, pour le projet de mise en vivier des dorades, afin de valoriser ce produit de pêche artisanale. Un projet sétois unique en France et en Europe, soutenu par André Lubrano du Cépralmar.
 
Remis par Jean-Luc Malicorne, Président du CIVAM Bio 34, le Trophée Marketing a récompensé Jean-Luc Mazas du Domaine de Belle Dame à Mireval pour sa démarche Oenotourisme pour tous, pour laquelle il a aménagé sa boutique pour qu’elle puise accueillir les personnes en situation de handicap, mais aussi créer des étiquettes en braille.
 
Yvon Pellet, Conseiller départemental en charge de la viticulture et de l’Observatoire viticole, remet un prix spécial du Jury à Victor Combes pour les Buffets fermiers 34, des repas made in Hérault élaborés pour des événements !
 
Un autre prix spécial du Jury a été attribué à Christophe Prodel et Clément Avias de la boulangerie Des rêves et du pain à Montpellier. Meuniers et boulangers, ils fabriquent des pains traditionnels à base de farine 100% naturelle. Un trophée remis par Catherine Valgalier, Présidente de la Confédération générale de l’Alimentation en détail de l’Hérault.
 

La Fête de l’OEnotour

Caveaux-étapes de l’OEnotour, producteurs locaux ou encore offices de tourisme étaient réunis sur un marché représentant les 6 grandes destinations de l’Hérault.

Vincoeurs_Saveurs_534.jpg

 
 
Haut-Languedoc & Vignobles, Béziers Canal du Midi, Pays Coeur d’Hérault, Pays de Thau & Pays de Pézenas, Pic Saint-Loup Cévennes et Montpellier Petite Camargue : environ 3000 visiteurs ont pu se régaler avec les meilleurs produits et vins du terroir héraultais.
 
Une dégustation dans une ambiance conviviale et swing : l’Hippocampus Jass Gang et les formations de danse Montpeul’swing et Swing Jammerz ont su créer l’ambiance !

Budget Supplémentaire: le Département en bonne santé financière

Le lundi 25 juin, l’Assemblée départementale s'est réunie à l’Hôtel du Département de Montpellier. Les 50 conseillers départementaux ont abordé de nombreux sujets.

Retrouvez la session sur Youtube en cliquant sur l'image :

 

 

Parmi les dossiers à l’ordre du jour : 

Présentation du Budget Supplémentaire et vote du Compte Administratif : le Département en bonne santé financière

Étape budgétaire importante, le Budget Supplémentaire est voté en milieu d’exercice pour permettre d’ajuster les dépenses de la collectivité à engager sur la fin de l’année civile. Il s’agit d’une Décision Modificative.

Pour l’année 2018, le Budget Supplémentaire attribue 14,9 M€ à l’investissement et 8,2 M€ au fonctionnement :
 
  • 14,9 M€ d’investissement qui sont principalement fléchés dans des travaux liés au patrimoine ou à la voirie dont :
- 4,5 M€ pour l’aménagement du Domaine départemental de Bayssan ;
- 1,6 M€ pour les travaux de la RD61 dans le canton de Lunel ;
- 500 000 € pour l’aménagement de la RD612 ;
- 1,2 M€ fléchés suite aux intempéries sur les routes ;
- 1,1 M€ pour les sinistres causés par la neige au Collège de la Croix d’Argent à Montpellier ;
- 4,03 M€ pour la réorganisation des solidarités sur tout le territoire avec la création des Maisons départementales de la solidarité et de l’autonomie.
 
  • 8,2 M€ pour le fonctionnement dont :
- 3 M€ pour le RSA ;
- 2,5 M€ pour la protection de l’enfance ;
- 0,4 M€ de subventions pour la culture et le sport.
 
Pour l’année 2018, le Budget Supplémentaire va porter les investissements du Département à 215,7 M€.
 
 
Le Compte Administratif, voté avant le 30 juin de l’année, présente les résultats comptables de l’exercice budgétaire de l’année civile écoulée.
 
Les droits de mutation à titre onéreux1 ont apporté une recette de 238 M€ en 2017.
 
Cette hausse des recettes permet au Département de :
 
- ne pas augmenter les impôts ;
- de se désendetter : en 2016, la totalité de la dette s’élevait à 555 M€ ; en 2017, 508 M€ d’emprunts. Sa capacité de désendettement est de 3 ans, quand l’Etat établit un seuil de vigilance à 10 ans ;
- de financer les dépenses de fonctionnement et d’investissement au bénéfice de nouveaux projets qui contribuent au développement économique et aux solidarités territoriales ;
- de disposer d’une épargne brute de 172 M€ (contre 145 millions en 2016) qui va être vouée à l’investissement.
Ces résultats attestent d’une très bonne santé financière du Département.
 

Aménagement du territoire

Aides 2018 aux projets d’aménagement structurants des territoires :

- Commune d’Aigues-Vives : embellissement du coeur de village – centre ancien
- Commune de Boujan-sur-Libron : création d’un jardin public au coeur du village
- Commune de Fouzilhon : mise en valeur du centre ancien du village
- Commune de Lodève : construction d’une médiathèque – tranche complémentaire
- Commune de Pierrerue : réalisation d’une salle pluriactivités touristiques
- Commune de Saint-Gervais-sur-Mare : maison de santé pluricommunale – tranche 1
- Commune de Soubès : réhabilitation des espaces publics du centre bourg secteur 
 
Politique de l’habitat : protocole de mise en place du Pôle départemental de Lutte contre l’Habitat Indigne de l’Hérault
 
Constitue un habitat indigne les locaux ou installations exposant les occupants à des risques manifestes pouvant porter atteinte à leur sécurité physique ou à leur santé.
Dans le département de l’Hérault, environ 38 900 logements du parc privé sont estimés potentiellement indignes, ce qui représente 8,5% du parc de logement.
Le Pôle départemental de Lutte contre l’Habitat Indigne de l’Hérault vise à faciliter et développer le travail en réseau et en partenariat de l’ensemble des acteurs du logement dans le Département.
Dans le cadre de sa délégation des aides à la pierre de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) et de ses compétences en matière d’action sociale, le Département s’engage à mettre systématiquement en place des actions de repérage des logement potentiellement indignes, de favoriser le traitement prioritaire des demandes de subvention visant à la résorption de l’habitat indigne, de mobiliser les services sociaux et de PMI, ainsi que de fournir une aide au logement en coordination avec la DDCS.
 
Participation du Département à Hérault Ingénierie pour l’année 2018
Par arrêté du 13 février 2018, le Département a créé l’agence départementale Hérault Ingénierie. L’agence aura la possibilité d’apporter aux collectivités qui la composent toute assistance d’ordre technique, juridique ou financier.
Pour 2018, la contribution financière du Département sera de 508 250 €
 

Education, culture, jeunesse, sports et loisirs

Demande de subvention à la Région pour l’exposition « Odyssée d’un enfant d’ici »
En application de sa politique d’aménagement et de valorisation du littoral, le Département souhaite exposer la beauté des fonds marins de l’Hérault en comparant leur richesse avec celles d’autres fonds marins, souligner leur fragilité et la nécessité de les protéger tout en valorisant le parcours remarquable d’un enfant du pays.
Du 27 octobre 2018 au 9 février 2019, le Département de l’Hérault proposera à Pierresvives une exposition intitulée « Odyssée d’un enfant d’ici : Laurent Ballesta », photographe sous-marin et biologiste.
Montant de la demande de subvention : 10 000 €.
 

Développement économique, du tourisme, des politiques de l’insertion et de l’économie solidaire

Schéma pour le développement des ports départementaux et des filières maritimes 2018-2021
Avec ses 90km de côte, le Département de l’Hérault représente près de la moitié de la façade maritime de la Région Occitanie. Depuis 2005, ce sont plus de 200 M€ qui ont été investis pour développer et préserver ce territoire.
Le Département de l’Hérault est responsable de huit ports départementaux dont six sont situés sur la lagune de Thau. Quatre de ces ports sont mixtes et accueillent des activités de plaisance, de pêche et parfois de conchyliculture. Il s’agit des ports de Bouzigues, Mèze, Tabarka à Marseillan et le Chichoulet à Vendres. Les quatre autres sont strictement réservés aux activités de pêche et conchyliculture. Il s’agit des ports du Barrou à Sète, du Mourre Blanc à Mèze, des Mazets à Marseillan et du port de pêche du Grau d’Agde.
Le schéma pour le développement des ports départementaux et des filières maritimes 2018-2021 est construit autour de 5 orientations :
- Donner un nouvel élan aux ports départementaux ;
 
 
Développer le potentiel conchylicole de l’Hérault ;
- Accompagner les mutations de la filière pêche ;
- Développer le potentiel nautique du Département ;
- Améliorer la sécurité en mer et développer l’identité maritime du Département.
Le schéma est l’un des piliers de la stratégie plus globale et intégrée « Hérault littoral » qui devra répondre aux enjeux du Littoral Héraultais : gestion du trait de côte, maintien de la qualité de l’environnement, développement des activités maritimes, cohésion sociale etc.

Aménagement rural, agriculture, viticulture, pêche et forêt

Irrigation agricole : affectation des crédits 2018
Le projet Aqua Domitia consiste à sécuriser les ressources en eau et l’adaptation au changement climatique des territoires littoraux de l’Occitanie situés entre Montpellier et Narbonne. En conjuguant la ressource du Rhône avec les ressources locales, ce projet vise à garantir durablement la satisfaction des besoins en eau de ce territoire et concilier son développement économique avec la préservation de l’environnement, en allégeant la pression sur les milieux aquatiques fragiles.
Le Département de l’Hérault a, dès l’origine du projet, apporté son soutien dans un objectif d’une gestion durable de la ressource en eau. Le projet Aqua Domitia aura permis l’équipement à l’irrigation de plus de 5 050 ha de terres et la sécurisation en eau potable d’un territoire accueillant plus d’habitants en été, entre Montpellier et Béziers. Les premières réalisations ont principalement porté sur les Maillons « Sud Montpellier », « Nord-Gardiole » et « Bitterois ».
Pour la réalisation de la troisième et dernière tranche (2018-2021), le montant de la subvention apportée par le Département serait de 11 050 000 € (17% du montant total).
 
 
1 Les DMTO (Droits de Mutations à Titre Onéreux) sont la principale source de recettes d’un Département 
 
 

Première édition de Scientilivre dans la vallée de l’Hérault

Du 29 juin au 1er juillet 2018

Scientilivre aura lieu dans la vallée de l’Hérault du 29 juin au 1er juillet 2018 sur le thème des animaux.

Co-organisée avec le C.I.S.T. et la librairie Sauramps de Montpellier, cette première édition héraultaise met en avant, particulièrement, les animaux dans la science et dans l’imaginaire et invite les auteurs de science-fiction et fantastique Eric Simard (livres jeunesse Humanimaux), Pierre Bordage, Claude Ecken, Joëlle Wintrebert, Jacques Barberi, Jérôme Gasulla, le scénariste de bande dessinée Dobbs (Loki, Scotland Yard…), l’écologue et photographe Philippe Martin (Hyper Nature), l’astrophysicien Sébastien Vauclair, les chercheuses Magali KitzmannGéraldine Pawlak et Marie Pequignot de Genopolys (Montpellier), le directeur du Laboratoire d’Informatique, de Robotique et de Microélectronique de Montpellier (L.I.R.M.M.) Philippe Poignet, le fondateur du Groupe Phocéen d’Etude des Requins Nicolas Ziani

Des rencontres scolaires sont également prévues permettant au jeune public de découvrir les sciences et les livres de manière ludique.Tables-rondes, expositions, animations scientifiques, conférences, animation théâtrale, parcours ludiques, jeux de science, concours de portraits et de nouvelles, et, bien sûr, dédicaces… vous entraînent sur les traces des dinosaures et des plus grands animaux du monde mais aussi des abeilles et autres insectes, de créatures fantastiques d’hier et de demain (de la sirène à la licorne, de la bête du Gévaudan au mouton cloné, de Tarzan l’homme-singe à « l’enfaon »), les raies et les requins… Vous saurez tout, aussi, sur les mécanismes de la mémoire et la perception des sens (à travers un atelier-expérimentation étonnant), l’histoire de la robotique, le Soleil (grâce à des observations au télescope)…

> LE PROGRAMME <

La Fête départementale de l’Oenotour

Le 28 juin prochain, le Département organise la Fête départementale de l’Oenotour à l’Hôtel du Département à Montpellier. Cette fête comprend plusieurs événements :


- remise des Trophées,
- marché Vincoeurs et saveurs d’Hérault,
- concert et bal.

Aucun texte alternatif disponible.

L’image contient peut-être : texte

Pluies méditerranéennes intenses : les bons comportements

 
 

Les pluies méditerranéennes intenses :
qu’est-ce que c’est ?

Les régions de France les plus exposées à des pluies diluviennes pouvant apporter plus de 200 litres/m² ou plus (1 litre/m² = 1 mm d’eau) en une journée se situent principalement en bordure de la Méditerranée, même si le phénomène a déjà été observé sur d’autres départements de la moitié sud de la France. 200 litres/m², c’est environ le tiers de ce qui tombe en moyenne à Paris en un an ! Lorsque cette quantité tombe sur une large étendue, le volume d’eau précipité est énorme.

Ainsi, trois à six fois par an en moyenne, de violents systèmes orageux apportent des précipitations intenses sur les régions méditerranéennes, du Roussillon à la Provence, en passant par la vallée du Rhône. L’équivalent de plusieurs mois de précipitations tombe alors en seulement quelques heures ou quelques jours.
Ces épisodes méditerranéens sont liés à des remontées d’air chaud, humide et instable en provenance de Méditerranée qui peuvent générer des orages violents, parfois stationnaires. Ils se produisent de façon privilégiée en automne, moment où la mer est la plus chaude, ce qui favorise une forte évaporation. Plus la température de la mer est élevée, plus les risques de cévenoles sont importants. L’arrivée d’air froid en altitude est également un élément concourant à l’intensification de la convection.

Le terme "cévenol" est souvent employé abusivement pour caractériser tout épisode apportant des pluies diluviennes sur les régions méridionales. Il est vrai que le massif des Cévennes est réputé pour l’intensité des épisodes qui l’affectent, mais de telles situations fortement pluvieuses frappent régulièrement tout l’arc méditerranéen et sont donc loin d’être exclusivement "cévenoles".

Au-delà de l’influence de la mer Méditerranée citée plus haut, les situations génératrices de fortes pluies cévenoles peuvent être de deux types.

Celles où l’influence du relief est prépondérante : l’exemple cévenol illustre parfaitement l’influence du relief sur les régimes de précipitations. Lorsque qu’une masse d’air chaude et humide, poussée par des vents de basses couches, vient buter contre une barrière montagneuse, elle se soulève le long du relief. Avec l’altitude, elle se refroidit et la grande quantité de vapeur d’eau qu’elle contient se condense avant de finir par retomber sous forme de fortes précipitations. Les Cévennes ne sont pas le seul relief proche de la mer : des précipitations avec forçage orographique concernent également les Pyrénées, les Alpes ou la Corse. Ce lien fort avec le relief conduit souvent à des précipitations qui se concentrent sur un périmètre géographique réduit. Le dernier épisode cévenol majeur de ce type date de novembre 2011, où en 5 jours (du 1er au 5), les cumuls ont atteint les 1000 litres/m² sur l’Ardèche.

Celles où l’activité orageuse est principalement liée aux conditions météorologiques : ces systèmes orageux ne couvrent alors pas forcément des zones très étendues, mais génèrent de très fortes intensités de précipitations (dépassant souvent les 100 litres/m² à l’heure). Ils peuvent parfois se régénérer (on parle alors de cellules stationnaires) en créant une vaste bulle d’air froid de surface, qui agit alors comme un relief ou un obstacle, en soulevant la masse d’air toujours au même endroit. De tels épisodes ont été observés,par exemple, le 22 septembre 1993 à Aix-en-Provence, le 6 septembre 2010 à Cavaillon, le 1er décembre 2003 à Marseille, le 29 septembre 2014 et le 23 août 2015 à Montpellier.
Finalement, ces forts cumuls peuvent atteindre plusieurs centaines de litres/m² (200 litres/m² en 24 heures et plus, avec une intensité horaire pouvant atteindre les 100 litres/m²), sur des bassins versants où le ruissellement peut se concentrer rapidement. Les cours d’eau gonflent et peuvent provoquer des inondations torrentielles avec des débordements importants. L’imperméabilisation des sols, en zone urbaine notamment, contribue à accentuer ces ruissellements.

   

Chaque année, les 15 départements de l’arc méditerranéen connaissent des épisodes de pluies intenses (également appelés épisodes cévenols) pouvant conduire à des crues soudaines sur des territoires à forte concentration touristique : l’équivalent de plusieurs mois de précipitations tombe alors en seulement quelques heures. Les épisodes de pluies méditerranéennes se produisent principalement durant la période de septembre à mi-décembre.

stormy see


15 départements de l’arc méditerranéen sont  concernés : Alpes-de-Haute-Provence, Alpes Maritimes, Ardèche, Aveyron, Aude, Bouches-du-Rhône, Corse-du-Sud, Haute-Corse, Drôme, Gard, Hérault, Lozère, Pyrénées-Orientales, Var, Vaucluse.

La préfecture de l'Hérault communique actuellement sur 8 messages de comportements à adopter pour l’ensemble des populations concernées par le risque inondation sont :

Pluies méditerranéennes intenses : les bons comportements à adopter

  • Je m’informe et je reste à l’écoute des consignes des autorités dans les médias et sur les réseaux sociaux en suivant les comptes officiels ;
  • je ne prends pas ma voiture et je reporte mes déplacements ;
  • Je me soucie des personnes proches, de mes voisins et des personnes vulnérables ;
  • Je m’éloigne des cours d’eau et je ne stationne pas sur les berges ou sur les ponts ;
  • Je ne sors pas, je m’abrite dans un bâtiment et surtout pas sous un arbre pour éviter un risque de foudre ;
  • Je ne descends pas dans les sous-sols et je me réfugie en hauteur, en étage ;
  • Je ne m’engage ni en voiture ni à pied : pont submersible, gué, passage souterrain… Moins de 30 cm d’eau suffisent pour emporter une voiture ;
  • Je ne vais pas chercher mes enfants à l’école, ils sont en sécurité

Quelles précautions face à une inondation ?

Dans une situation d’urgence, les réseaux d’eau courante, d’électricité, de téléphone peuvent être coupés. Préparez-vous à vivre de manière autonome quelques jours (3 jours) avec certains objets essentiels. Le kit de sécurité sera placé dans un endroit facile d’accès pour pouvoir le récupérer plus rapidement possible.

Le kit de sécurité se compose de :

  • Radio et lampes de poche avec piles de rechange
  • Bougies, briquets ou allumettes
  • Nourriture non périssable et eau potable
  • Médicaments
  • Lunettes de secours
  • Vêtements chauds
  • Double des clés
  • Copie des papiers d’identité
  • Trousse de premier secours
  • Argent liquide
  • Chargeur de téléphone portable
  • Articles pour bébé
  • Nourriture pour animaux

Je note les numéros utiles :

  • Ma mairie
  • 112 ou 18Pompiers
  • 15 SAMU
  • 17 Gendarmerie, Police

Je connais les niveaux de vigilance :  Jaune : phénomènes localement dangereux Orange : phénomènes dangereux et étendus Rouge : phénomènes dangereux d’intensité exceptionnelle
Je vis en zone inondable : je consulte mon PPRI et GEMAPI

 

Quelques épisodes parmi les plus violents et les plus marquants des trois dernières décennies :

  • Le 3 octobre 1988 à Nîmes : 420 mm tombent en moins de 12 heures, c’est-à-dire l’équivalent de 6 mois de pluie, concentrés sur Nîmes.
  • Le 22 septembre 1992 à Vaison-la-Romaine : ce sont près de 300 mm (l’équivalent de 3 à 4 mois de précipitations) qui se sont déversés en 5 heures seulement en amont de Vaison-la-Romaine, provoquant une crue éclair de l’Ouvèze. Le phénomène a été fortement aggravé par des vents atteignant les 120 km/h sur le Vaucluse. Le 26 septembre 1992 : 129 mm en 2h30 à Granès près de Rennes-les-Bains dans la haute-vallée de l’Aude, 160 mm en 3h à Vernet-les-Bains ; en 24 heures, il a été mesuré 292 mm à Narbonne, 169 mm à La Cavalerie.
  • Toussaint 1993 : 906 mm en 2 jours sont relevés au Col de Bavella en Corse du Sud don 780 mm le 31.
  • Le 12 novembre 1999, inondations de l’Aude : la zone la plus sévèrement touchée est la région des Corbières où il est tombé à Lézignan 620 mm en 36 heures (soit plus des 2 tiers d’une année habituelle de pluie).
  • Le 8 septembre 2002 dans le Gard : 687 mm à Anduze en moins de 36 heures (les 2 tiers d’une année habituelle de pluie) ; au moins 400 mm sur environ 1800 km² et plus de 600 mm sur 150 km², le tout dans la région Languedoc-Roussillon. Le débit de pointe sur le Gard à Remoulins a été estimé à 6700 m3/s, à comparer avec les crues de 1976 (3050 m3/s) et de 2008 (1100 m3/s). Le Vidourle, fortement touché également, a dépassé les 2500 m3/s (950 m3/s lors de la crue de décembre 2002 et 550 m3/s en octobre 2010).
  • 15 juin 2010 dans le Var : 461 mm à Lorgues, près de Draguignan en moins de 12 heures (soit l’équivalent de la moitié de ce qui tombe habituellement en une année). La Nartuby atteint les 440 m3/s à Trans-en-Provence (4 km en aval de Draguignan), à comparer avec les crues de novembre 2011 (106 m3/s) et de novembre 2000 (98 m3/s).
  • L’automne 2014 s’est distingué par la persistance remarquable de situations fortement perturbées sur les départements méditerranéens, des Cévennes et de la Côte d’Azur conduisant à un nombre record d’épisodes (depuis 1958) entre le 16 septembre et le 30 novembre (9 épisodes).
  • Le 3 octobre 2015, l’ouest de Alpes Maritimes est touché : 195 mm à Cannes dont 175 en 2 heures et 178 mm à Mandelieu dont 156 mm en 2 heures. La Siagne à Pégomas dépasse les 230 m3/s, alors qu’elle atteint rarement les 100 m3/s et le Loup monte à 135 m3/s à Villeneuve-Loubet, alors qu’il dépasse rarement les 30 m3/s. Cet épisode démontre que ce n’est pas seulement la hauteur totale des précipitations qui importe, mais aussi les intensités maximales atteintes et la vulnérabilité des territoires concernés.  
 

source : Préfecture de l'Hérault

Avec l'APAVH, Nénette la douce est à l'adoption

benaIMG_1310Après avoir eu quatre ans d'une vie de misère, à l'attache, prés d'une décharge, Nénette a passé trois années dans un refuge où elle a pu apprécier la liberté, les câlins, les balades et l'amour des bénévoles. "Pendant toutes ces années Nénette n'a jamais intéressé personne, trop discrète, trop ronde, trop poilue... Pourtant notre adorable griffonne a tous les qualités que l'on peut attendre d'un chien. Elle est douce, affectueuse, câline, bon trés gourmande aussi alors un petit régime sera le bienvenu! Nénette aime se promener, elle n'est pas la dernière quand elle voit la longe... Nénette est aussi sociable avec les autres chiens, surtout si on la laisse tranquille et faire les choses à son rythme."Elle un coeur rempli d'amour d'ailleurs vous savez ce que l'on dit des griffons...ce sont des "coeurs avec des poils autour". Et c'est vrai que sous son air un chouia hirsute, c'est la douceur et la gentillesse même. Elle s'entend aussi très bien avec ses congénères, même si quelquefois c'est un peu "à la tête du client"! Nénette est une chienne tranquille, un vrai chien de famille..."

» associations