Hérault

Bartabas et son théâtre équestre Zingaro sont de retour à Béziers

ex_anima_repetitions_2509_08_marion_tubiana.jpg

Trois ans après sa création On achève bien les Anges, qui avait séduit plus 26 000 spectateurs au Domaine départemental de Bayssan à Béziers, Bartabas, artiste indomptable et imprévisible, présente Ex Anima, la dernière et ultime création du théâtre équestre Zingaro, dans le cadre de la saison culturelle Hérault Culture 2019.

 
Véritable écrin dédié à la culture et aux loisirs, le Domaine de Bayssan à Béziers retrouve ainsi Zingaro, en majesté, sur une esplanade spécialement créée pour l’occasion, et rayonnera sur le Sud de la France pour 20 représentations exceptionnelles du 23 avril au 19 mai.
 
Dans ce nouveau spectacle, qui est en réalité un hommage de Bartabas aux chevaux, l’animal devient un artiste à part entière. Seuls sur scène, les chevaux réalisent comme d’eux-mêmes une dizaine de scènes, sans que personne ne semble les diriger. Cette prouesse rend chaque représentation unique, et crée une atmosphère mystique et fascinante.
 
Les créations du Théâtre Équestre Zingaro triomphent depuis plus de trente ans sur les scènes du monde entier.  Seules dates dans l’arc méditerranéen, UN EVENEMENT A NE PAS MANQUER !


«  Je suis ravi d’accueillir de nouveau le théâtre équestre Zingaro au Domaine départemental de Bayssan à Béziers. Avec sa dernière création « Ex Anima », Bartabas nous offre un spectacle de grande qualité, unique, émouvant et puissant. Il était important à mon sens de le décentraliser d’Aubervilliers vers l’Hérault, pour faire rayonner notre Département sur tout l’arc méditerranéen, de Barcelone à Arles en passant par Narbonne !  Avec des tarifs accessibles au grand nombre, nous sommes dans l’essence même d’Hérault Culture qui poursuit son objectif majeur : soutenir la création et la diffusion du spectacle vivant, partout et pour tous ». Kléber MESQUIDA, Président du Département de l’Hérault
 

INFORMATIONS PRATIQUES

 

REPRESENTATIONS

Du 23 avril au 19 Mai – 20 représentationsTous les mardis, mercredis, vendredis, samedis à 20h30 et tous les dimanches à 19hDurée 1h30  de spectacleTout public à partir de 7 ans
 

TARIFS

Tarif réduit : 21 € => scolaires, étudiants, personnes en situation de handicap, bénéficiaires de minima sociaux, demandeurs d’emploi)Tarif spéciaux : 32 € => abonnés Hérault Culture, retraités, professionnels du spectacleTarif groupes et comité d’entreprise: 35 €Tarif plein : 39 €
 

RESERVATION ET ACHAT

Par téléphone : 04 67 28 37 32En ligne sur https://www.heraultculture.fr/ et dans les points de ventes habituelsAu Domaine départemental de Bayssan : billetterie ouverte du mardi au vendredi de 14h à 18h30 et le samedi à partir de 16h (les soirs de représentation uniquement)Dans les points de vente habituels : Fnacspectacles, Digitick, ticketmaster
 

ACCES

EN VOITURE : PARKINGS GRATUITSDepuis l’autoroute A9 : sortie n° 36 « Béziers ouest » puis suivre les panneaux « Domaine de Bayssan »Depuis Béziers : Prendre la rocade D64 puis suivre la direction autoroute A9 - Barcelone / les plages (Vendres) et suivre les panneaux « Domaine de Bayssan »
 
EN BUSBéziers/Vendres, ligne n°213, du lundi au samedi (sauf jours fériés)Renseignements : 04 67 90 25 34www.herault-transport.fr
 

RESTAURATION SUR PLACE :

Plusieurs food trucks seront présents pour les 20 représentations.Le restaurant « Le Chapiteau gourmand » vous accueille également sur le domaine départemental de Bayssan à Béziers.Une aire de picnic sera également mise à disposition du grand public sur le domaine.
 

QUAND ZINGARO S’INSTALLE AU DOMAINE DE BAYSSAN À BÉZIERS

 
Zingaro en tournée, c’est toute une troupe qui se déplace ! Une dizaine de caravanes aux couleurs de la compagnie, suivie de près par les camions de transport des trente-huit chevaux. A cela s’ajouteront trois bungalows où vivront les palefreniers au plus près des animaux.
Au total la troupe Zingaro qui se déplacera à Béziers comprendra 35 personnes :8 palefreniers4 musiciens7 cavaliers7 techniciens9 techniciens en renfort (présents uniquement pendant le montage et le Démontage)
 
Côté installation logistique, une plateforme a été spécialement créée pour accueillir ce spectacle hors norme. Située en face des parkings, elle sera pérenne et permettra d’accueillir de nombreux spectacles de plein air.
 
Pour Zingaro, le montage d’un chapiteau de 1 321 places débutera à partir du 9 avril 2019 ainsi que l’installation des deux tentes d’entrainement, la tente d’accueil du public et les deux chapiteaux écuries.
Il faudra compter 6 jours pour réaliser le démontage de cette installation !

Transports collectifs dans l'Hérault

Noir Et Blanc, L'Homme, Personne, Train

Le Département organise les transports collectifs interurbains et gère les transports scolaires hors périmètre urbain. Il peut être amené à contribuer au développement d’autres modes de transport comme le tramway, le train ou l’avion.

Les autres modes de transport

Le Département intervient volontairement dans le développement des transports d’usagers et ce, pour garantir une cohérence de sa politique d’aménagement du territoire. 

Les Tramways de l’agglomération montpelliéraine

Dans le cadre d’un contrat « Agglomération de Montpellier – Département », le Département a complété les lignes 1, 2 et 3 du tramway : 46 M€ dans les travaux des 2 lignes depuis 1999.

Accéder au site de Montpellier Agglomération 

L'avion

Le développement de l’aéroport de Béziers /Cap d’Agde

Le Département a toujours accompagné le développement de l’aéroport de Béziers/Cap d’Agde (sécurisation de l’accès, création de parking,…). Ces dernières années, il a participé au chantier d’extension de ses installations notamment en contribuant au financement de l’allongement de la piste. Participation du Département : 3,02 M€ sur un montant total de 9,1M€.

Accéder au site de l'Aéroport de Béziers/ Cap d'Agde

Accéder au site de l'Aéroport de Montpellier Méditerranée

POMPIERS : PRÉSENTATION DES NOUVEAUX PARCOURS DE FORMATION

L’image contient peut-être : 1 personne

Cette semaine deux importantes réunions ont eu lieu afin de faire le point sur le nouveau parcours de formation des sapeurs-pompiers volontaires et notamment la mise en place d’un profil adapté aux missions à exercer.

Ainsi, 3 profils ont été arrêtés en étant conforme au nouveau schéma national de formation et aux compétences à détenir par rapport à la dernière circulaire de décembre sur la doctrine opérationnelle.

Ainsi pour les prochaines formation initiale qui seront mises en œuvre dans les groupements et les compagnies les prochaines semaines, les stagiaires suivront en fonction de leur aptitude les formations suivante:
- profil 1: formation SUAP pour des missions uniquement secours à personnes
-profil 2 formation équipier avec module incendie, opérations diverses et Feux de forêts et le passage en caisson fumée chaude obligatoire
-profil 3: formation moyen de levage et secours routiers pour celles et ceux qui disposent de ces matériels dans leur centre de secours.

 

Le volet Maritime du Département

Maritime

Bordé par la mer et ses lagunes sur plus de 130 km, l'Hérault dispose d'un littoral qui génère de multiples activités économiques : le tourisme, la pêche et la conchyliculture en mer et en étang ainsi que les activités portuaires. Le Département participe activement à leur développement.

En 2018, le Département a souhaité se doter d’un schéma de développement des ports départementaux et des filières maritimes Ce document constitue une véritable feuille de route pour la politique maritime du Département jusqu’en 2021. Il s’inscrit dans le projet Hérault Littoral engagé par le Département.

> Télécharger le schéma de développement des ports départementaux et des filières maritimes 2018-2021

Ports et équipements maritimes

Les ports sont des lieux d’activité importants pour notre département mais aussi des sites attractifs pour les touristes ou plaisanciers qui aiment flâner sur leurs quais et découvrir tous leurs charmes… L’Hérault compte 19 ports de plaisance  répartis sur la côte et dans les lagunes, ainsi que 12 haltes ou ports fluviaux, principalement sur le canal du midi, mais aussi sur le canal du Rhône à Sète.

 

Des ports départementaux

« Le saviez vous ? » : les Départements sont compétents depuis la première loi de décentralisation de 1983 pour la création, la gestion, l’aménagement et l’exploitation des ports dits « mixtes » qui intègrent  de la plaisance aux côtés des activités professionnelles de pêche. En 2015, le Département de l’Hérault a souhaité  continuer à gérer ses ports alors que la loi NOTRe donnait la possibilité à d’autres collectivités de candidater sur  cette compétence.

Le Département reste donc propriétaire de huit ports dont 4 professionnels et 4 mixtes (illustration carte des ports départementaux + encart liste des ports) dont il délègue la gestion à des collectivités ou à des structures privées et sur lesquels il exerce les pouvoirs de police portuaire que lui confère la loi. Son objectif : réhabiliter, préserver et valoriser les ports départementaux en lien avec ses délégataires. L'effort porte particulièrement sur la requalification environnementale de ces ports ou l’amélioration de leurs équipements et infrastructures. Ainsi, le Département assume financièrement de nombreux travaux que ce soit en maîtrise d’ouvrage directe ou par voie de subvention.

 

 

Au-delà, le Département assure une présence et un soutien à ses délégataires : il prépare et élabore conjointement avec eux les documents utiles à la vie du port tels que tarifs et budgets portuaires, plans de réception des déchets et résidus de cargaison… et les approuve. De plus, il organise et préside les  conseils portuaires, instances de concertation des usagers sur tous les aspects de la vie du port.  

 

Des ports acteurs de la préservation de l’environnement : les ports, de par leur activité, peuvent générer des impacts négatifs sur l’environnement. Le Département a engagé d’importants travaux de requalification environnementale de ses ports ce qui a permis à certains d’entre eux d’obtenir le  Pavillon bleu et/ou la certification Ports propres comme à Bouzigues, Mèze ou encore Vendres. De plus, le Département a soutenu dans ses ports la mise en place  de  micro nurseries à poissons (BioHut) afin de participer à la reconquête de la biodiversité.

 

Autres ports de plaisance

 

Au-delà de son action sur les ports départementaux, le Département soutient les  communes ou intercommunalités pour certains investissements, conformément à sa stratégie départementale en faveur du développement durable du nautisme. Le Département joue aussi un rôle de mise en réseau des ports et peut apporter son expertise dans le traitement des enjeux, problèmes ou projets identifiés.

 

L’Hérault est un véritable département marin tant par la richesse et la diversité de ses milieux lagunaires et marins que par les activités économiques liées à la mer qui s’y pratiquent. http://www.herault.fr/un-territoire/littoral ;

 

Les richesses et les atouts des milieux lagunaires et du littoral héraultais ont permis aux activités traditionnelles de la pêche et de la conchyliculture de se développer. Le Département accompagne ces filières depuis de nombreuses années, que ce soit au travers des actions conduites sur les ports ou d’un soutien aux professionnels et à leurs organisations en complémentarité avec la Région. 

L’Hérault, c’est aussi le nautisme que le Département soutient et accompagne notamment au travers de sa compétence en matière de tourisme et de solidarité territoriale. 

 

La pêche

Les caractéristiques du littoral héraultais ont fait de la pêche un secteur économique et social important :

  • La profondeur du golfe du lion recouvert de sédiments et de dépôts sablo-vaseux a favorisé l’utilisation du chalutage

La côte constellée de lagunes (environ 18 000ha) parfois reliées à la mer, a permis le développement de la petite pêche http://www.herault.fr/tags/lagune

 

Ainsi, la pêche dans l’Hérault représente :

  • 80% de la pêche régionale
  • 500 unités soit 2/3  de la flotte de pêche et des effectifs de marins-pêcheurs

2 des 4 criées de la Méditerranée française (Sète et le Grau d’Agde) sont dans l’Hérault.

 

On distingue 3 types de flottille en Méditerranée :

  • les chalutiers, distingués par l’utilisation de filets « traînants », le chalut de fond et/ou « pélagique » (entre deux eaux). En Méditerranée, par réglementation prud’homale, les chalutiers ne peuvent excéder une longueur hors tout de 25 m. Ils doivent pêcher en dehors de la bande des 3 milles nautiques
  • Les « petits métiers », regroupant des navires hétérogènes tant par leurs tailles que par leurs lieux de pêche (étangs, bande côtière, haute mer).
  • les thoniers-senneurs : leur méthode de pêche est la senne coulissante. Les navires sont de grande taille (+ de 25 m) spécialisés dans la pêche au thon rouge. 

 

Départ d'un thonier du port du Grau d'Agde.

 

Ces dernières années, la diminution de la ressource notamment au niveau du pélagique (sardines, anchois), le manque de polyvalence de la flotte, la hausse des prix des carburants et la crise financière qui a impacté les marchés traditionnels ont entraîné la diminution de la capacité de pêche et près de la moitié des navires de pêche a été supprimée en l’espace de 15 ans.

 

Dans ce contexte, le Département, propriétaire du port de pêche du Grau d’Agde s’est engagé en investissant de façon importante (près de 10 M d’€ en 10 ans) dans l’agrandissement et la modernisation de sa criée afin de lui donner les moyens de s’adapter à ce contexte difficile. Ces travaux lui ont permis :

  • d’améliorer sa polyvalence,
  • de diversifier ses acheteurs,
  • de développer les services aux pêcheurs (nouveaux quais, glace, manutention…),
  • de valoriser sa production,
  • de réduire les impacts de la pêche sur l’environnement…

 

La criée s’est également dotée d’un circuit de visite « le Belvédère » http://www.capdagde.com/a-faire/belvedere-de-la-criee-du-grau-dagde   afin de permettre au grand public de découvrir toutes les facettes des métiers de la pêche et revaloriser une image parfois ternie dans les médias (problème de ressources, pollution…). 

 

Le Département encourage  et soutient également les projets des organismes professionnels pour une pêche durable respectueuse de l’environnement (Etude pour améliorer la gestion et la sélectivité des métiers, valorisation et promotion de la pêche méditerranéenne…).

 

La conchyliculture, une activité structurante …

La conchyliculture tient une place importante dans l’économie maritime et agricole du Département. Elle façonne depuis près d’un siècle le paysage littoral et les lagunes. De l’étang à la mer, la production héraultaise représente près de 10 % de la production nationale de coquillages, soit 450 entreprises et 2000 emplois.

 

Conchyliculteur à Mèze.

Ces sont ainsi près de  8 000 tonnes d’huîtres  et 2 000 tonnes de moules qui sont élevées annuellement sur la lagune de Thau sur 2 700 tables réparties sur les communes de Bouzigues, Mèze et Marseillan. Une petite part est également élevée en mer sur des filières, structures immergées au large de Frontignan et Marseillan.  

 

...mais dépendante de son milieu de production

Comme toutes les activités d’élevage, la conchyliculture reste très dépendante de son environnement et des aléas climatiques. Malaïgues, mortalités, développement de phytoplanctons toxiques : la profession est parfois soumise à rude épreuve.

 

Les pouvoirs publics se sont réunis autour de la profession, notamment au travers de contrats d’étang, afin de préserver les milieux d’élevage et accompagner les professionnels dans les projets de modernisation et de développement.

 

Le Département de l’Hérault tient un rôle à part au sein de la filière conchylicole de par ses compétences en matière d’aménagement et de gestion des ports (près de la moitié des entreprises conchylicoles héraultaises est située dans les ports conchylicoles départementaux) et de par l’engagement de ses élus. Il intervient notamment pour :

  • l’aménagement, la gestion et la modernisation des ports (aménagement de la zone technique du port du Mourre Blanc, mise en place de réseaux d’eau de mer, soutien aux opérations d’entretien et de dragage, etc …)
  • le soutien et l’accompagnement des organisations professionnelles sur les projets de développement (construction d’un mas d’expérimentation sur le port du Mourre Blanc, recherche contre les mortalités de naissains, soutien aux projets de diversification, etc …)
  • le soutien aux projets de développement des entreprises dans le cadre des dispositifs d’aides à la modernisation des entreprises du Fonds Européen pour les Affaires Maritimes et la Pêche (FEAMP).

 

La filière nautique, une filière emblématique de l’Hérault

 

La filière nautique regroupe de multiples activités et a des retombées économiques directes, indirectes et induites. Les enjeux liés à cette filière sont nombreux, notamment en termes d’aménagement, de gestion de l’espace littoral, d’attrait touristique, d’environnement, ainsi qu’en termes économiques et sociaux.

 

Elle compte environ 250 entreprises liées au nautisme qui regroupent à la fois des fabricants, des équipementiers, ainsi que des métiers périphériques tels que les matériaux et textile, les technologies numériques, le design, etc.

 

Elle représente 1000 emplois directs, 2000 emplois indirects (emplois en équivalent temps plein) et 160 millions d’€ de chiffre d’affaires.

 

La plaisance 

 

Les ports de plaisance constituent le cœur de la filière, notamment en termes d’infrastructures.

Le département de l’Hérault accueille 19 ports de plaisance pour 10 280 anneaux (dont 603 sur les ports départementaux de Bouzigues, Mèze, Marseillan Tabarka et Vendres). Cette offre est complétée par un peu plus de 1000 places en ports à sec.

Les ports de plaisance les plus importants sont Le Cap d’Agde, La Grande Motte, Sète ou encore Palavas.

Les ports sont des lieux de vie qui polarisent une activité économique diversifiée : restaurants, cafés, boutiques… et des acteurs touristiques, lieux de promenade et d’escale ouvrant vers l’ensemble du territoire départemental.

La plaisance fluviale 

 

Le département de l’Hérault est traversé par deux axes fluviaux majeurs gérés par Voie Navigable de France, le canal du Rhône à Sète et le canal du Midi reliés par l’étang de Thau.

 

Le canal du Rhône à Sète est une voie d’eau magistrale vouée au transport commercial. Cependant, sa vocation touristique s’affirme de plus en plus car il permet à de nombreux plaisanciers de transiter du nord de l’Europe vers le littoral méditerranéen et de découvrir des paysages et des espaces naturels particulièrement remarquables, petite Camargue héraultaise, étangs littoraux, Maguelone… avant de déboucher sur la lagune de Thau.

 

Le Canal du Midi, dont la vocation première est désormais le tourisme, est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1996. Des ouvrages majeurs comme les 9 écluses de Fontséranes, l’écluse ronde à Agde ou le tunnel du Malpas font du canal du Midi un site incontournable à haute valeur patrimoniale. Une Opération Grand Site soutenue par le Département est actuellement en projet du Malpas à Fonseranes. Elle  souligne une volonté de restauration, de préservation et de gestion partenariale pérenne de ce territoire, soutenue par un large consensus au niveau local.

 

Au titre du développement touristique et de la préservation de l’environnement, le Département de l’Hérault travaille actuellement sur le canal du Rhône à Sète avec le Département du Gard, VNF, les loueurs de pénichettes et les gestionnaires des haltes et ports nautiques afin de mailler cette voie d’eau de stations de pompage des eaux usées des bateaux pour supprimer les rejets et sensibiliser les plaisanciers à la richesse et la préservation des milieux traversés. Cette démarche doit également se dupliquer sur le canal du Midi.

Les sports nautiques 

 

Kitesurf à Villeneuve-les-Maguelone.

La voile, le canoë-kayak, l’aviron, la plongée et plus récemment le kite-surf et le Stand-up Paddle sont des activités emblématiques de l’Hérault. Avec plus de 200 structures associatives ou privées, les sports nautiques sont des activités en plein développement sur le territoire et structurent l’espace littoral héraultais.

L’Hérault, département nautique, c’est :

  • 30 clubs de voile.
  • 26 structures affiliées à la Fédération française de voile représentant environ 3000 licenciés.
  • En sport de haut niveau, deux centres d’entraînement, le Centre d’entraînement régional de Mauguio-Carnon pour la Voile légère et  Centre d’entraînement Méditerranée (CEM) à la Grande-Motte pour la course au large. Depuis 2 ans, le Département soutient financièrement le CEM qui a acquis le Diam24 , trimaran de sport de 7.35 mètres qui participe au Tour de France à la Voile avec un équipage de jeunes régatiers. Bon vent à cet équipage pour la 40ème édition qui se déroulera du 7 au 30 juillet 2017 !
  • 40 clubs et structures commerciales de canoë-kayak pour plus de 100 000 locations par an.
  • 13 écoles et clubs  de   kite-surf exerçant en mer ou sur les étangs et qui accueillent entre 20 000 et 30 000 pratiquants chaque année.
  •  21 spots de kite dont 4 inscrits au PDESI (Plan départemental des espaces, sites et Itinéraires)

La plus importante base nautique de France, celle des Glénans (école de voile la plus connue à l’échelle nationale), basée à Marseillan a fait d’ailleurs l’objet de travaux de rénovation soutenus par le Conseil départemental.

 

Les manifestations nautiques 

 

Salon multicoque de la Grande Motte.

 

L’Hérault accueille de nombreuses manifestations nautiques de niveau local à national et international, et ce grâce à des conditions de pratique particulièrement propices et souvent clémentes tout au long de l’année.

Avec Hérault Sport, ce sont plus de 80 manifestations sportives nautiques qui sont soutenues par an. http://www.herault.fr/sports-loisirs/contact/herault-sport

Au-delà de l’aspect sportif, le Département soutient également des évènements grand-public :

ETAT DES LIEUX : la sécurité à Montpellier en 2019


L'adjointe au Maire de Montpellier, Lorraine Acquier, déléguée à la sécurité, aux relations aux publics et aux affaires militaires, a présenté, lors d'une conférence de presse, les moyens mis en place pour la sécurité des Montpelliérains. 

Depuis de nombreuses années, la Ville de Montpellier s’investit pour garantir la sécurité et la qualité de vie des Montpelliérains et des visiteurs.
Depuis 2014, la politique de sécurité développée par la Ville de Montpellier a renforcé son action avec notamment la mise en place d’une police territoriale de proximité et le développement d'un programme de vidéo protection.
La police municipale de Montpellier, 6ème police municipale de France est par ailleurs engagée dans une démarche de certification qualité afin de garantir ses missions de proximité.
Le 22 juin 2018, Philippe Saurel, Maire de la Ville de Montpellier, Président de Montpellier Méditerranée Métropole a sollicité le Ministre de l’Intérieur pour proposer Montpellier comme ville expérimentale dans le cadre du décret du 24 mai 2018 qui permet aux policiers municipaux l’accès à certaines données contenues dans les fichiers du Système national des permis de conduire (SNPC) et du Système des immatriculations de véhicules (SIV).
Par courrier ministériel, Montpellier a été retenue parmi 11 villes pilotes comme ville expérimentale pour l’accès aux fichiers SNPC et SIV permettant aux agents municipaux assermentés de mettre en place, en collaboration avec la Police Nationale, des actions renforcées en matière de lutte contre les incivilités et contre les atteintes à la sécurité publique. Ce décret permet aux agents municipaux assermentés de mettre en place, en collaboration avec la police nationale, une prévention de lutte contre les incivilités et les atteintes à la sécurité publique.
« Je suis satisfait de voir que le ministre de l’intérieur a retenu ma proposition de faire de Montpellier une ville d’expérimentation pour l’accès aux fichiers SNPC et SIV. Ce dispositif est une nouvelle étape dans le renforcement de la sécurité et le rapprochement de la Police Municipale et de la Police Nationale qui travaillent ensemble au quotidien dans la mise en œuvre de la PSQ il y a bientôt 1 an et pour la sécurité des Montpelliérains au quotidien »
Philippe Saurel Maire de Montpellier Président de Montpellier Méditerranée Métropole.

MONTPELLIER RETENUE VILLE PILOTE
Les 11 villes pilotes sont : Calais, Puteaux, Nantes, Rillieux la Pape, Valence, Portes les valence, Nice, Flayosc, Marseille, La Grande Motte et Montpellier... la suite sur Mtp-infos

Un gendarme à bord du train de la sécurité en gare Saint-Roch !

L’image contient peut-être : plein air

Dans le cadre d’un partenariat entre la SNCF et la gendarmerie, l’adjudant Cotard, a animé, au sein du train de la sécurité, un atelier de prévention des accidents de la route qui représentent 40% des accidents mortels à la SNCF.
Avec ses 20 000 véhicules, le parc automobile de la SNCF est le 7ème plus grand de France.

Pour la deuxième année, et pendant trois mois le train de la sécurité sillonne la France. Il a fait escale les 14 et 15 janvier à la gare St-Roch de Montpellier de la brigade motorisée de Lunel a partagé son expérience en matière de sécurité routière et fait de la prévention avec des démonstrations ludiques au profit des agents SNCF.

L’objectif de ce train est de mobiliser ce personnel autour des risques liés à la sécurité. Chutes, risques routiers, conflits et atteinte aux personnes, drogues et alcool, simulation d’accidents… les employés de la SNCF ont ainsi l’occasion de se plonger dans des ateliers ludiques et immersifs pendant 2h30, chaque wagon représentant une thématique bien spécifique.

Sur ces deux jours, ce sont en tout 500 personnes qui ont profité du dispositif. Un projet ambitieux et formateur !

Agnes Buzyn remet les insignes d'officier dans l'ordre national de la Légion d'Honneur

Décoration de la Présidente fondatrice de l'Association  "Sos Rétinite" dans les salons de la Préfecture à Montpellier

Agnes Buzyn remet les insignes d'officier dans l'odre national de la Légion d'Honneur

Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé, a remis les insignes dans l'ordre national de la Légion d'Honneur à Madame Monique Roux, présidente de l'association "SOS Rétinite" depuis 33 ans.

Créée le 30 septembre 1986, SOS rétinite est une association de lutte contre la cécité, reconnue d'utilité publique depuis 2004.

Monique Roux, en blanc, aux côtés d'Agnès Buzyn, le 10 janvier 2019

La déléguée au droits des femmes et à l'égalité dans l'Hérault

Jérôme Millet, sous-préfet de Lodève, recevait hier, en présence du conseil départemental Hérault, de la déléguée au droits des femmes et à l'égalité et de la Gendarmerie de l'Hérault, les associations qui œuvrent en matière d'hébergement d'urgence des personnes victimes de violences conjugales (réseau Viavoltaire, SIAO34, ALPJ, association trait d'union), pour faire le point sur les places mises à disposition dans l'arrondissement de Lodève.

La première action à mener est de mettre à l'abri la victime et ses enfants.

Un pompier bessanais à Paris pour les vœux aux forces de sécurité

Dans le carré de cérémonie de l’école militaire à Paris, lieu emblématique et chargé d’histoire, a eu lieu la cérémonie des vœux aux forces de sécurité du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, et du secrétaire d’Etat à la Sécurité Intérieure Laurent Nunez.

Les sapeurs-pompiers de l’Hérault faisaient partie des cinq services départementaux d’incendie et de secours (Sdis) de France invités à cette cérémonie, dont différents centres de secours ayant participé à des interventions marquantes de l’année 2018, comme les inondations de l’Aude, les attentats de Trèbes, la gestion des manifestations des gilets jaunes et les colonnes de renforts. Ludovic Foulgat, chef du centre de Bessan, y était présent au côté d’Eric Florès, patron du Sdis de l’Hérault.

Les sapeurs-pompiers, risquant leur vie pour en sauver d’autres, ont été particulièrement remerciés pour leur action quotidienne, ainsi que pour leur engagement sans faille. Après le cérémonial protocolaire traditionnel suivi des remises de médailles aux forces de la sécurité intérieure, les personnels ont assisté aux vœux du ministre et ont rencontré le directeur général de la sécurité civile et de la gestion des crises.

Faune et flore dans l'Hérault

 

Martin pêcheur (Shutterstock)

Notre département offre un fabuleux patrimoine naturel. Nous devons prendre conscience de la nécessité de préserver cet environnement dans lequel évoluent une faune et une flore exceptionnelles. Les richesses maritimes et lacustres procurent une grande variété de savoureux coquillages. La mer et les étangs constituent un précieux écosystème. Les montagnes et les forêts abritent plus de 150 espèces d'animaux.

Protégeons-les

Le Département aide de nombreuses associations dans le secteur de l'environnement. Ainsi, chaque année, 610 000 € sont consacrés à des actions de sauvegarde du patrimoine héraultais :

  • dans les airs, avec le suivi scientifique des rapaces nocturnes, la protection des aires de nidification du très rare et symbolique aigle de Bonelli de la Haute Vallée de l'Hérault.
  • sous l'eau, avec la protection de la Marsilea une plante aquatique très rare, dans les mares temporaires de la réserve de Roques-Haute.

Ne piétinons pas les jeunes pousses, ne coupons pas inutilement les branches et les fleurs qui, une fois arrachées ne repoussent pas, ne dérangeons pas les animaux par notre bruit, ne souillons pas ces merveilleux espaces de nos déchets.

 

La garrigue qu'est-ce que c'est ?

Tout savoir sur la garrigue

Zoom sur ... 

Tout savoir sur la couleuvre de Montpellier, le flamant rose, le figuier et l'olivier

A découvrir

Accéder à la fiche contact du Jardin des plantes à Montpellier

Accéder à la fiche contact du Jardin méditerranéen de Roquebrun

LE DERBY MET À L’HONNEUR LES SAPEURS-POMPIERS DE L’HÉRAULT

vL’image contient peut-être : 4 personnes, personnes souriantes, personnes debout, stade et plein air

C’était une rencontre très appréciée par les spécialistes de l’ovalie et les supporters de Béziers ont réservé depuis longtemps les places pour cette rencontre entre l’ASBH et Carcassonne.

Les coachs de l’ASBH pour bien préparer cette rencontre ont durant les 15 jours précédents sollicités les sapeurs-pompiers de l’Herault et notamment ceux de Beziers pour mettre en place un esprit de cohésion et dépasser les limites de chacun avec l’équipe départementale de rugby sapeurs-pompiers et les spécialistes du GMP 34.

Véritable immersion en revêtant l’uniforme des soldats du feu quelques instants, ce dimanche c’est Didier Bourdelier en Présence de Kleber Mesquida et du contrôleur général Eric Flores accompagné du Président de l’union départementale des sapeurs-pompiers de l’Hérault qu’ils ont donné le coup d’envoi pour une victoire arraché sur le fil et les sapeurs-pompiers de l’Hérault qui ont été mis en l’honneur et fortement applaudisse un public qui a souhaité leur rendre un vibrant hommage.