Hérault

Faune et flore dans l'Hérault

Martin pêcheur (Shutterstock)

Notre département offre un fabuleux patrimoine naturel. Nous devons prendre conscience de la nécessité de préserver cet environnement dans lequel évoluent une faune et une flore exceptionnelles. Les richesses maritimes et lacustres procurent une grande variété de savoureux coquillages. La mer et les étangs constituent un précieux écosystème. Les montagnes et les forêts abritent plus de 150 espèces d'animaux.

Protégeons-les

Le Département aide de nombreuses associations dans le secteur de l'environnement. Ainsi, chaque année, 610 000 € sont consacrés à des actions de sauvegarde du patrimoine héraultais :

  • dans les airs, avec le suivi scientifique des rapaces nocturnes, la protection des aires de nidification du très rare et symbolique aigle de Bonelli de la Haute Vallée de l'Hérault.
  • sous l'eau, avec la protection de la Marsilea une plante aquatique très rare, dans les mares temporaires de la réserve de Roques-Haute.

Ne piétinons pas les jeunes pousses, ne coupons pas inutilement les branches et les fleurs qui, une fois arrachées ne repoussent pas, ne dérangeons pas les animaux par notre bruit, ne souillons pas ces merveilleux espaces de nos déchets.

 

La garrigue qu'est-ce que c'est ?

Tout savoir sur la garrigue

Zoom sur ... 

Tout savoir sur la couleuvre de Montpellier, le flamant rose, le figuier et l'olivier

A découvrir

Accéder à la fiche contact du Jardin des plantes à Montpellier

Accéder à la fiche contact du Jardin méditerranéen de Roquebrun

 

le GIHP visite le centre historique de Montpellier

Pour fêter l’arrivée de l’automne, la Vie Associative du GIHP Occitanie LR organise une visite du centre historique de la ville de
Montpellier :
le mercredi 26 septembre 2018 à partir de 12h.
Sur place, les participants prendront un déjeuner au restaurant Le Tchoutchou.
Ils profiteront ensuite d’une visite guidée du centre historique de la ville, de 15h à 17h.


Vingt-trois participants sont attendus sur cette sortie.
Les sorties de la Vie Associative sont notamment subventionnées par le Département de l’Hérault, la Région Occitanie, les villes de Montpellier, Castelnau-le-Lez, et la Mutualité Sociale Agricole.

FETE DEPARTEMENTALE DE LA RANDO

DIMANCHE 30 SEPTEMBRE à CLARET 


A vos chaussures, chapeaux, gourdes d'eau pour partager en famille, les plaisirs de la marche ce week-end.
Plusieurs itinéraires balisés seront proposés + de la marche nordique + rando santé + rando botanique et entomologique.
Vous pourrez aussi participer à "l'Opération Banque Alimentaire" en apportant des denrées alimentaires de longue conservation : conserves, huiles, farines...

Plus d'Infos : www.ffrandonnee34.fr

L’image contient peut-être : une personne ou plus, plein air, texte et nature

La politique départementale

Etat, Régions, Départements, EPCI : qui fait quoi ?

1 - L’Etat

Il exerce  ses compétences régaliennes en matière de police des Installations Classées pour la Protection de l’Environnement [IPCE] ;  il continue à  délivrer les autorisations d’exploiter les installations (unité de traitement, centre d’enfouissement…) et à contrôler le fonctionnement des installations existantes.

2 – La région Lrmp

Depuis le 1er janvier 2016, la loi NOTRe d’août 2015 lui donne la compétence d’élaboration, de suivi et de révision. Le futur plan régional de prévention et de gestion englobe :

  • les Déchets Non Dangereux,
  • les Déchets Dangereux,
  • les Déchets du BTP.

Jusqu’à son adoption, ce sont les plans départementaux en vigueur qui s’appliquent.

3 – Le Département

La loi NOTRe du 08 août 2015 a transféré la compétence de planification de la gestion des déchets aux Conseils Régionaux. En attendant la mise en œuvre du futur plan régional, c’est le Plan Départemental de Prévention et de Gestion des Déchets Non Dangereux ou PDPGDND adopté en octobre 2014 qui s’applique. Le Département ne peut plus agir directement dans ce domaine. 

4 – Les Epci

Ils doivent, sur leur territoire : 

  • organiser la collecte et le traitement des déchets,
  • mettre en œuvre et gérer les équipements de traitement des déchets y compris le choix des filières et des sites d’implantation,
  • Elaborer et mettre en œuvre un programme local de prévention.

 

Exercice : Menace au large du port de Tabarka à Marseillan !

« Les négociateurs sont avisés par les gendarmes de Marseillan qu’un homme a embarqué avec son voisin sur l’étang de Thau et le menace d’un couteau.
Après une première phase d’analyse de la situation et du profilage du mis en cause, une stratégie d’intervention est proposée au commandant de compagnie de Pézenas.
Un premier contact téléphonique avec l’individu ne suffit pas et un déplacement sur zone est organisé.
Les négociateurs embarqués à bord de la vedette avec les gendarmes de la brigade nautique de Marseillan se rapprochent du forcené pour poursuivre leur échanges. Ils parviennent enfin à sa reddition et à son interpellation dans le calme»

C’est le scénario imaginé mercredi matin au large du port de Tabarka à Marseillan pour un nouvel exercice des négociateurs régionaux de la gendarmerie de Languedoc-Roussillon.


Ce type d’entraînement a permis aux gendarmes d’appréhender une situation particulière en milieu aquatique afin de maintenir un bon niveau de performance d’intervention.

La gendarmerie de Languedoc-Roussillon dispose de 12 négociateurs.
Depuis le début de l’année, ils ont été engagés 14 fois en gestion de crise au profit des unités territoriales

Le FEAMP (Fonds Européen pour les Affaires Maritimes et la Pêche)

Feamp

Le FEAMP est l’instrument financier de mise en œuvre de la Politique Commune de la Pêche pour la période 2014-2020. Son objectif est de promouvoir une pêche et une aquaculture compétitive, durable et responsable. 

À la différence des autres fonds, le Programme du FEAMP reste national et a été approuvé le 3 décembre 2015. Les régions littorales bénéficient d’une délégation de gestion pour les mesures qui correspondent au développement économique des filières pêche et aquaculture, les aides à la modernisation des infrastructures portuaires et aux projets de développement local Pour ces mesures, l’enveloppe FEAMP attribuée au Languedoc-Roussillon s’élève à 12,02 M€ répartis comme suit : 

  • Encourager une pêche durable sur le plan environnemental, efficace dans l’utilisation
  • des ressources, innovante, compétitive et fondée sur les connaissances 3.3M€
  • Favoriser une aquaculture durable sur le plan environnemental, efficace dans l’utilisation des ressources, innovante, compétitive et fondée sur les connaissances 4.6 M€
  • Améliorer l’emploi et la cohésion territoriale (développement local par les acteurs locaux) 2.4M €
  • Encourager la commercialisation et la transformation 1.7 M€
Le Conseil départemental de l’Hérault peut être co-financeur sur des opérations dans le cadre de certaines de ces mesures (travaux d’infrastructures portuaires par exemple).

Le horse-ball saint-georgien récompensé

La saison 2017-2018 voit le sacre de nombreux sportifs individuels et équipes du Département. Fier des excellents résultats sportifs toutes disciplines confondues, sports amateurs et sports professionnels, le Département de l'Hérault a organisé une soirée festive mercredi 19 septembre 2018 pour honorer les champions héraultais. 

Parmi eux, l'équipe du horse-ball de Saint-Georges d'Orques en catégorie Poussins qui ont remporté brillamment les championnats de France élite en mai 2018  a été récompensée à Montpellier.


Kléber Mesquida, Président du Conseil Départemental de l'Hérault et Marie Passieux Vice-présidente déléguée à la jeunesse aux sports et aux loisirs, Présidente de Hérault Sport, ont conduit la cérémonie.

Pour cette première édition, 237 vainqueurs étaient à l’honneur. Les champions par équipe ou accompagnés d’un entraîneur, dirigeant, bénévole, président de comité, se sont succédé sur le podium. Jean-Bernard Stern, l’animateur de cette soirée, a partagé avec le public une rétrospective sportive des grands moments par discipline, des différents  palmarès nationaux, européens et internationaux, et mis en avant le parcours des joueurs catégorie espoirs et scolaires.

Chaque athlète a reçu des mains de Kléber Mesquida, Marie Passieux, Michael Delafosse Conseiller Départemental et aussi du trailer Antoine Guillon ambassadeur de l’Hérault, une médaille accompagnée d’un trophée en marbre au contour du département.

Parmi le public de plus de 500 personnes, l’ambiance était festive et décontractée au cours de cette soirée :100 % sport pour tous !

Pour la rentrée, le GIHP visite le musée de la Cloche et de la Sonnaille


La Vie Associative du GIHP Occitanie LR organise une visite du musée de la Cloche et de la
Sonnaille à Hérépian :
le samedi 22 septembre 2018 à partir de 12h.
Sur place, les participants prendront un déjeuner au restaurant L’Artichaud.
Ils profiteront ensuite d’une visite guidée du Musée de la Cloche et de la Sonnaille !
Dix-neuf participants sont attendus sur cette sortie.
Les sorties de la Vie Associative sont notamment subventionnées par le Département de l’Hérault,
la Région Occitanie, les villes de Montpellier, Castelnau-le-Lez, et la Mutualité Sociale Agricole

Débat sur le thème de la police de sécurité du quotidien

Dans le cadre de la mise en place de la Police de Sécurité du Quotidien (PSQ) notamment dans le Quartier de Reconquête Républicaine (QRR) de la Mosson à Montpellier, Pierre Pouëssel, préfet de l'Hérault, et Philippe Saurel, maire de Montpellier, président de Montpellier Méditerranée Métropole, ont participé à un débat diffusé en direct sur le site Midi Libre.

IMG_9459

Ils ont tour à tour répondu aux questions des journalistes et des acteurs de quartiers.

Le débat s'est organisé autour du renforcement de la sécurité dans le quartier de la Mosson avec l'arrivée récente de 21 nouveaux policiers supplémentaires sur ce secteur.

Les participants (Association PACIM, associations de commerçants et de résidents), ont échangé avec le préfet et le maire sur les conditions d'installation de ces policiers et leur connaissance du terrain.

Les échanges se sont poursuivis sur les conditions de vie des quartiers, le sujet des épiceries de nuit, la lutte contre les trafics et le renforcement des patrouilles.

La police de sécurité du quotidien dans les quartiers de reconquête républicaine s'illustre par différentes actions : 

  • un renforcement des unités de voie publique, d'investigation et de police des transports
  • une fidélisation des patrouilles et une augmentation des patrouilles à pied
  • l'organisation de rencontres avec les habitants - L'exemple des "Kawa Rencontres" avec l'association PACIM
  • un comité de pilotage maire- préfet pour mieux définir la stratégie de partenariat dans le quartier"

SDIS 34 : LES INCENDIES DOMESTIQUES

 Le Feu, Pompiers, Service D'Incendie
  • Chaque année, près de 10.000 personnes sont blessées au cours d’un incendie domestique.
  • Chaque année, plus de 800 personnes décèdent à la suite d’un incendie domestique.
  • On compte plus de 76.000 incendies domestiques par an (données année 2015).
  • Cela représente une intervention toutes les 7 minutes pour les sapeurs-pompiers.
  • Au Québec, où les détecteurs de fumée sont obligatoires depuis plus de 30 ans, la mortalité liée aux incendies domestiques a diminué des deux tiers.
  • Depuis le 8 mars 2015, l’installation de détecteurs de fumée est obligatoire dans tous les logements.

Équipez-vous en détecteurs de fumée

En cas d’incendie, les fumées précèdent les flammes. Elles sont toxiques et inflammables. La solution : de bons réflexes et le détecteur de fumée.

Si le feu se déclare pendant votre sommeil, le détecteur vous réveillera. Si vous êtes éveillés, il vous préviendra dès le départ du feu. Dans les deux cas, vous pourrez réagir au plus vite. Idéalement, vos pièces de vie et chacune de vos chambres doivent être équipées de détecteurs de fumée.

Quelques pistes pour vous préparer à l’éventualité d’un incendie :

  • Évitez d’encombrer les escaliers et les portes.
  • Si votre porte est verrouillée, laissez toujours les clés à proximité pour pouvoir sortir facilement.
  • Définissez un plan d’évacuation avec l’ensemble des membres de votre foyer.
  • Déterminez avec eux un point de rencontre à l’extérieur de votre habitation.
  • Réalisez des exercices d’évacuation avec vos enfants pour les sensibiliser dès le plus jeune âge.

Conseils pour bien réagir en cas d’incendie domestique

Le détecteur de fumée vous permet de réagir plus vite, mais attention, il ne suffit pas ! Au-delà de ce premier geste, préparez-vous à bien réagir en cas de déclenchement de l’alarme. Appelez les sapeurs-pompiers en composant le 18 ou le 112 pour leur permettre d’être sur les lieux et d’intervenir le plus rapidement possible.

Là où il y a de la fumée, il ne faut pas aller

  • Les fumées libérées lors d’un incendie sont plus mortelles que les flammes car elles sont chaudes et toxiques, et provoquent des asphyxies. En fonction de ce qui brûle, vous pouvez perdre connaissance en deux inspirations de fumées toxiques.
  • Si vous êtes dans une pièce enfumée, mettez un mouchoir devant le nez et baissez-vous, l’air frais se trouve près du sol.

Adaptez votre comportement à la situation

Si l’incendie se déclare chez vous et que vous ne pouvez pas l’éteindre immédiatement :

  • Évacuez les lieux.
  • Fermez la porte de la pièce en feu et celle de votre logement, cela retardera la propagation du feu et des fumées.
  • Sortez par l’issue la plus proche.

Si l’incendie se déclare dans une autre pièce, un autre logement ou dans les parties communes d’un immeuble :

  • Restez chez vous, les fumées dues à l’incendie risquent d’envahir les couloirs et les escaliers (les gaz chauds montent), rendant les dégagements impraticables et dangereux.
  • Fermez la porte de votre logement, mouillez-la  et calfeutrez-la avec un linge humide.
  • Manifestez-vous à la fenêtre, pour que les sapeurs-pompiers puissent vous voir en arrivant sur les lieux.
  • Ne cherchez pas à évacuer à tout prix : évitez les fumées.

Attention, dans tous les cas, si vous devez ouvrir une porte, vérifiez la présence de fumée d’un incendie en prenant un maximum de précautions :

  • Commencez par une ouverture de quelques centimètres, sans chercher à passer la tête, et en vous tenant prêt, immédiatement, à bien refermer la porte. En cas de présence de fumées, celles-ci vont être visibles dès la moindre ouverture.
  • Ne prenez jamais l’ascenseur. Si l’électricité était coupée, vous vous retrouveriez prisonnier. Préférez toujours les escaliers.

A pierresvives, collégiens et seniors confrontent leur mémoire

Le mois de la mémoire

 

Du 17 au 22 septembre, la Semaine de la Mémoire, ou les fabuleux pouvoirs de la mémoire. Un évènement national en partenariat avec Pierresvives.  

Les Archives départementales constituent le véritable siège de la mémoire du territoire héraultais. Elles organisent des animations, conférences et expositions qui vont marquer la Semaine de la Mémoire, événement national qui se tiendra à Montpellier, du 17 au 22 septembre.

Surprise : le 21 septembre un grand championnat  de la mémoire confrontera  des collégiens épaulés de seniors. Questions classiques et culture générale, mais aussi chansons à trous, devinettes en mimes, odeurs à reconnaître… Les participants de ce championnat intergénérationnel de la mémoire devront faire travailler tous ensembles leurs méninges !

Les rendez-vous de Pierresvives

Deux expositions ludiques et interactives jusqu’au 3 octobre, des journées de conférences sur les thèmes « Mémoire et Populations » et « les supports de la mémoire » les 18 et 20 septembre.

 

+ d'infos : http://pierresvives.herault.fr/evenement/le-mois-de-la-memoire