CULTURE

« Itinérances » : la création radiophonique mise à l'honneur

 

La Région Occitanie / Pyrénées - Méditerranée et l'Assemblée Régionale des Radios Associatives (ARRA) présentent « Itinérances », un ensemble de créations sonores qui mettent en avant le territoire et le patrimoine régional. 21 œuvres sonores sont à découvrir à travers les ondes des radios ou lors d'évènements organisés dans la région.

Dans le cadre du partenariat entre la Région Occitanie et l'ARRA, les deux appels à projets « Portraits de citoyens d'Occitanie » et « Créations sonores sur le thème de l'itinérance » ont permis la création de 21 œuvres regroupant des documentaires, des fictions et des docu-fictions. Elles sont valorisées depuis le 22 septembre et cela jusqu'au 3 octobre prochain lors d'évènements sous la forme d'écoutes suivies de débats, de parcours sonores ainsi que de siestes radiophoniques dans 3 départements de la région (Lot, Aveyron et Gard) et lors d'un évènement dématérialisé sur la page Facebook de l'ARRA. Elles seront également écoutables sur les ondes des radios régionales, sur le site Internet et les réseaux sociaux de l'ARRA dès le mois de novembre.

« La création est essentielle à l'épanouissement de la culture en Occitanie. Apporter notre soutien aux radios associatives du territoire pour qu'elles témoignent de leur créativité constitue l'une des missions principales de la convention tri-annuelle que nous avons signée avec l'ARRA en 2017. « Itinérances » est le résultat de ce partenariat. Ces créations sonores révèlent les richesses de nos terres et de leurs habitants tout en contribuant à la transmission du patrimoine matériel et immatériel du territoire régional. » a déclaré la présidente de Région, Carole Delga.

 

Fin 2020, la Région aura versé 205 000€ d'aides aux radios associatives d'Occitanie et 143 000€ à leurs fédérations, l'ARRA et le CRLO.

 itinCapture

Programmation

LOT
Jeudi 24 septembre 2020 à La poule au potes (Cahors)
Écoute-Débat, Du Nord vers le Sud : une itinérance lotoise - Antenne d'Oc Cahors (Documentaire)

Lundi 28 septembre 2020 à 18h à La Petite graine (Figeac)
Écoute-Débat, Voix ferroviaires - Antenne d'Oc Le Boulvé (Documentaire)

AVEYRON/ LOZERE
Ecoute-Débat en live sur la page Facebook de l'ARRA

Jeudi 24 Septembre à 20h30
- Sert Itinérance - Radio Bartas (Documentaire)
- RETIRÉ.E. S - Radio Larzac (Documentaire)

Mardi 29 septembre à 10h
- Sert Itinérance - Radio Bartas (Documentaire)
- Compostelle, un chemin, des rencontres... - Radio Margeride (Docu-fiction)

« Faîtes de la radio »
Samedi 3 octobre 2020 de 12h à 21h au CREA à Millau
Sieste radiophonique, ateliers, plateaux.

GARD
Vendredi 25 septembre 2020 à partir de 16h à La Bambouseraie en Cévennes
- Le chemin d'Etienne - Alliance + (Fiction)
- La route du sel... de l'Antiquité à nos jours - Delta FM (Documentaire)
- Les documentaires de Régordane - Ecclésia (Documentaire)
- « Les Ondes » - Escapades (Docu-fiction)
- Itinérance au fil du Galeizon, bien commun pour demain... - Interval (Documentaire)
- La caravane culturelle syrienne sur les chemins d'Occitanie - Radio Grille ouverte (Documentaire)

Pour plus d'informations : http://radios-arra.fr/

L’autre Rimbaud de David Le Bailly

"L’autre Rimbaud" de David Le Bailly aurait pu porter comme sous-titre «comment se construit une légende». Le récit se déroule comme une enquête sur la disparition de ce frère aîné, d’abord effacé des photos souvenirs, comme celle, célèbre, des frères Rimbaud en premiers communiants, puis gommé progressivement de l’existence au sein de cette famille dirigée avec autorité par une mère intrigante et intransigeante. Frédéric, ce frère aîné eut avec Arthur, dans leurs jeunes années, une relation fusionnelle. Compagnons de jeux, inséparables, aussi bien dans les partages que dans les querelles, Arthur et Frédéric promenaient leur ennui dans la campagne ardennaise. C’est à Frédéric qu’Arthur lit ses premières poésies. Malgré cette évidente complicité, le fossé se creusa progressivement entre eux, encouragé par la mère et la soeur aînée, jusqu’à ce que Frédéric soit rayé de l’héritage et de l’histoire familiale. Il s’agissait, pour les deux femmes avides de fortune et de notoriété, de privilégier la fulgurance poétique et littéraire d’Arthur, à laquelle Frédéric et son apparente inconsistance pouvaient, selon elles, faire ombrage. L’autre Rimbaud apparait comme une réhabilitation pour ce frère, donc, mais précisions, aussi, sur la personnalité d’Arthur qui se transforma en homme d’affaire peu scrupuleux et sur leur mère et leur soeur très intéressées par la renommée naissante du poète, devinant tous les avantages financiers qu’elles pouvaient en espérer. Nombreuses sont les biographies d’Arthur Rimbaud mais ce récit de David Le Bailly offre un nouvel éclairage sur ce destin exceptionnel et cette étrange famille.

Michel Puech

Une année riche en projets culturels avec la CGEAC

Alors que l’appel à projets 2021 est lancé et que d’autres actions sont déjà en gestation pour les mois à venir, retour sur l’année 2020 de la CGEAC, la Convention de généralisation de l’éducation artistique et culturelle signée entre la Ville et l’État en 2019. Certes bouleversé par le confinement – mais qui a pu confirmer l’engagement et le soutien, tant des financeurs (Etat et commune) que des artistes – le programme de la CGEAC 2020 a été tenu. Pas moins de 32 projets d’éducation artistique faisant appel à toutes les disciplines ont déjà été menés.

Exemple au collège Jean Moulin où l’association Chambre d’arts (avec Françoise Duffaud, musicienne), et Occitanie Films (avec Cécile Mella, photographe), ont travaillé autour de la musique et de la photographie. Les élèves des écoles Louis Pasteur, Paul Bert, Gaston Baby, Condorcet, Suzanne Lacore, Lakanal, et Arago ont rencontré les artistes Claire Giordano, André Cervera, Vanessa Notley, Marie-Claire Esposito, Anna Sobierajsky, Christophe Cosentino, (pour ne citer qu’eux) et les compagnies L’awantura, Mot pour mot, Jolie Mai, Que vous ensemble, Inesperada et Sauf le Dimanche.

L’école Langevin s’est inscrite dans le dispositif du réseau de l’Education nationale Canopé “Des clics et des classes” sous la conduite de Frédéric Trobillant pour sensibiliser les jeunes à la photographie. Le projet “Mon chœur sétois”, 2e édition, a pu bénéficier de la collaboration des dumistes rattachés au conservatoire intercommunal (CRI) alors que les services éducatifs des musées (MIAM et Paul-Valéry), de la MID et du théâtre Molière, ont, eux aussi, proposé des actions de démocratisation culturelle à des publics variés, s’appuyant sur des artistes professionnels.

Mais la CGEAC génère aussi une dynamique sur tous les temps de l’enfant. Ainsi la Ville a proposé des projets artistiques dans le cadre des ALP et des ALSH en complémentarité avec les projets culturels des écoles. Au total, plus de 1 500 enfants ont pu bénéficier d’une sensibilisation à la pratique artistique grâce à cette convention.

* Légende photo : projet réseau Canopé des clics et des classes école Langevin – photos prises par les enfants.

Les échos de Restinclières - Domaine du département

Culturelle Nature et détente Sports et loisirs

Débat / Conférence

LES ECHOS DE RESTINCLIERES - rencontres entre scientifiques et citoyens au domaine de Restinclières


Où, Quand, Comment ?

  • Du 15/09/2020 au 15/10/2020
  • Domaine du Département Restinclières
    34730 PRADES-LE-LEZ
  • +33 4 67 67 82 20

LES ECHOS DE RESTINCLIERES
Nouveau cycle de rencontres entre scientifiques et citoyens au domaine du Département Restinclières, une fois par mois, le jeudi à 19h.
Profitez de l’excellence scientifique héraultaise dans les domaines de l’agriculture, l’alimentation et l’écologie !
et l’écologie !
En partenariat avec Agropolis International

Evènement gratuit - sur inscription au 04 67 67 82 20

- Jeudi 15 octobre à 19h
PRÉSERVATION DE LA BIODIVERSITÉ ET LUTTE CONTRE LA DÉGRADATION DES TERRES : UNE SYNERGIE NÉCESSAIRE, LE CAS DES ZONES SÈCHES
Avec Antoine Cornet du CSFD
La biodiversité en zones sèches est souvent sous-estimée, alors qu’elle est importante. Elle joue des rôles essentiels dans le fonctionnement des écosystèmes, son déclin affecte leur capacité à fournir des services et à se remettre des perturbations. Elle constitue un élément important pour les conditions de vie et le développement des populations humaines. La désertification et les changements d’utilisation et de couverture des terres constituent les principaux facteurs de perte de la biodiversité.
Si les aires protégées doivent être accrues et diversifiées, la conservation de la biodiversité, ne saurait se limiter à la sauvegarde d’un échantillon d’habitats naturels au travers d’un nombre limité d’aires protégées. La biodiversité fonctionnelle en dehors des zones protégées pourra être défendue et augmentée, par la gestion intégrée des paysages, mosaïques culturales, haies, Boisements, espaces naturels intercalaires. Les agriculteurs sont des acteurs incontournables de l’aménagement du territoire et de la préservation de la biodiversité.
La restauration des terres et des écosystèmes doit être une composante essentielle des programmes de conservation et de développement durable. La restauration des terres est un processus lent et progressif qui nécessite un engagement à long terme. L’attention doit être portée sur les conditions d’une restauration écologiquement et socialement performante.
Il n’est pas trop tard pour agir, mais une synergie des accords multilatéraux sur l’environnement est indispensable, ainsi que la mobilisation des mesures économiques d’incitation à la préservation de la biodiversité.

Les rencontres à venir :
- Jeudi 5 novembre à 19h
CHANGEMENT CLIMATIQUE ET AGRICULTURE: COMMENT CONCILIER ATTÉNUATION ET ADAPTATION

- Jeudi 10 décembre à 19h
EN AVONS-NOUS FINI AVEC CES MALADIES INFECTIEUSES ÉMERGENTES, OU N’EST-CE QUE LE DÉBUT ?

Info générale :
Adresse : Domaine du Département Restinclières - Prades le lez
Tel : 04 67 67 82 20

Vous ne voulez rien manquer de notre actualité : inscrivez-vous à notre newsletter sur simple demande : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les joyaux du département mis en avant dans un livre

Les éditions MUSEO, éditeur de Francis Hallé, dans une parution récente Languedoc, Accords Intimes, ont mis en valeur les joyaux du département de l’Hérault, qu’ils soient issus du patrimoine humain ou géologique.
 En voici la 4ème de couverture :
 
Virginie Egger, munie d’un matériel d’aquarelle et Marion Gineste, d’un carnet, ont décidé de conjuguer leurs regards et d’entremêler leurs talents d’illustratrice et de poète.

Québécoise pour l’une, héraultaise pour l’autre, elles veulent ici rendre compte des joyaux d’une terre de feu et d’infini, d’eaux sages et tumultueuses, de mer imprévisible et de lacs endormis, de garrigue ensoleillée, de paysages stupéfiants et de beautés sublimes, de grottes incertaines et de cimes farouches, terre d’histoire et de légendes, d’hommes et de vignes… rendre compte tout simplement de cette terre languedocienne par amour pour elle.


Gourmandes de la vie et des saveurs qui la nourrissent, elles ont arpenté et communié à toutes les richesses de cette contrée illuminée, sans omettre de fêter leurs retrouvailles autour 
de nectars gouleyants.

C’est pourquoi elles ont proposé à Bruno Stirnemann, grand connaisseur des vignobles et des vignerons de ce terroir d’accompagner cette aventure sensible, articulant ainsi ses coups de cœur en résonance avec les lieux qu’elles ont voulu ici honorer et mettre en lumière.


Ainsi sont nés ces accords intimes du Languedoc !
 

Il s’agit d’une rêverie à trois voix au cœur de cette  terre inspirée qu’est l’Hérault revisitant 45 sites fédérateurs et incontournables. Cet ouvrage offre une vision onirique de notre département... comme une balade des sens, qu’ils soient esthétiques et poétiques par l’entrelacs d’aquarelles et de textes qui donnent à voir et ressentir les sites, ou sensoriels, mettant en exergue un domaine viticole qualitatif et vertueux proche du lieu mis en lumière.
 
Si vous ne le connaissez déjà, vous pourrez avoir un aperçu avec le lien joint ci-dessous.
https://www.museo-editions.com/languedoc-accords-intimes

Un amour de Kessel.

Tel est le titre de l'ouvrage de Dominique Missika qui décrit la liaison exceptionnelle que connurent Germaine Sablon et Joseph Kessel. D. Missika, historienne, spécialiste de l'Occupation, replace la passion qui lie le couple de 1935 à 1945 dans le contexte particulièrement dramatique de l'époque et nous livre un beau portrait de femme.

 

kesselP1090723Le livre, publié peu après la sortie des romans de Kessel dans La Pléiade, a intéressé des lecteurs sétois comme en témoigne le niveau des ventes que l'on juge bon à La Nouvelle Librairie Sétoise. Et une lectrice exigeante et avisée, Marie-Ange Hoffmann, nous a fait part de quelques remarques. Germaine Sablon, en 1935, était une vedette de music-hall. Elle s'est taillée un beau succès avec "Mon légionnaire", en dépit de la concurrence des chanteuses "réalistes" Marie Dubas et Edith Piaf.

"C'est une habituée des salles de concert et surtout des cabarets les plus connus de l'époque". Elle a quitté Valence et son mari, soucieuse de réussir dans la voie qu'elle s'est tracée. Et puis un soir, Kessel grand reporter, romancier à succès, le tumultueux Kessel venu en familier dans un cabaret huppé de Montmartre est ému. Il est frappé par son côté volontaire, presque "viril", un corps puissant, un air de "je n'ai peur de personne et surtout pas des hommes". Après une cour hésitante de Kessel dont l'ancienne maîtresse Katia se mêla, Jeff et Germaine deviennent amants. Et tous les deux croqueront la vie à belles dents. Ils sont les rois du Paris nocturne, terminant leurs nuits quand le soleil se lève…

 

Pour M.A. Hoffmann, D. Missika ne va pas assez loin dans la description de la passion qui soude le couple. Fallait-il brosser les aléas et les triomphes de leurs sentiments ? Ce serait romancer l'ouvrage historique. Les situations telles qu'elles sont décrites, outre l'évocation réussie du milieu du music-hall, suffisent à mettre en valeur la personnalité de Germaine Sablon. Lorsque éclate le second conflit mondial, elle se fait conductrice d'ambulance, récompensée de la Croix de Guerre. Après l'armistice, repliée sur la Côte d'Azur, elle entre dans le réseau de résistance "Carte". Elle y introduit Joseph Kessel.

Sa villa à Agay non loin de Monaco sert de lieu de passage. Et quand ils sont suspectés par l'occupant, les deux agents de liaison de "Carte" gagnent Perpignan, l'Espagne et passent au Portugal en plein hiver par les sentiers muletiers.

Puis Lisbonne et l'Angleterre. Tandis que Kessel écrit L'Armée des ombres et intrigue pour voler à nouveau, Germaine Sablon chante. Elle livrera la première version du Chant des partisans. Elle chantait pour réconforter les soldats, portée par la passion patriotique. La même qui la poussera, ayant gagné Alger au chevet de son fils blessé, à s'engager à nouveau comme ambulancière ?

 

Campagne d'Italie. Débarquement de Provence, la Bourgogne. Patriote passionnée ? Soif d'action ou d'aventure ? Kessel ne lui pardonnera pas son départ de Londres. Lui qui ne rompait pas vraiment avec ses maîtresses ne la revit plus. Peut-être parce que c'est vraiment à elle qu'il tenait.

Hervé Le Blanche

Deux rendez-vous patrimoniaux et culturels avec l’office de tourisme

 

Dans le cadre de son programme d’activités estival, l’office de tourisme Cap d’Agde Méditerranée propose deux rendez-vous bessanais au mois d’août.

- Le premier est habituel et toujours prisé. Il s’agit d’une visite guidée du centre historique. La visite, conjuguant histoire et patrimoine, aura lieu le mardi 11 août, à 10h30, au départ de la mairie. Gratuit, il suffit de s’inscrire au 06 72 95 93 68.

 

- Un second rendez-vous, cette fois-ci inédit et original, est proposé au départ du moulin du Mont-Ramus, route de Saint-Thibéry.

Il s’agit d’un atelier nature sur le thème du volcanisme et de la géologie. Ce sera l’occasion de découvrir la chaine d’anciens volcans qui plongent dans la méditerranée au Cap d’Agde. Bessan et ses environs sont parsemés de sites basaltiques étonnants.

Un spécialiste du volcanisme racontera le paysage des Mont-Ramus (ancien volcan entre Bessan et Saint-Thibéry), son histoire, ses couleurs…

Cette découverte sera ponctuée d’ateliers nature et d’expérience sur la faune et la flore, à partager avec les enfants.

Rendez-vous le jeudi 27 août, à 17h45, sur le parking du moulin oléicole.

Les inscriptions sont obligatoires en contactant le 04 67 21 76 25.

Carole Delga : « Le secteur culturel a besoin de chacun de nous et nous avons besoin de tous pour le soutenir ! »

Graffiti, Artist, Graffiti Art, Culture

 

La crise sanitaire actuelle a considérablement fragilisé le milieu culturel. Afin de poursuivre une politique culturelle ambitieuse, essentielle à la suite de la crise sanitaire, les élus de la Commission permanente, réunis ce vendredi 26 juin, ont adopté la proposition de la présidente Carole Delga, de lancement du budget participatif « La culture en Occitanie, bien commun », misant sur la participation citoyenne pour construire ensemble le nouveau modèle de la politique culturelle régionale.

 

« La crise sanitaire a profondément fragilisé les acteurs culturels et l'accès à la découverte pour les habitants. La situation à laquelle nous faisons face actuellement rend d'autant plus nécessaire l'implication des collectivités et nous oblige aujourd'hui à repenser notre modèle culturel. Il est impérieux de faire de la culture en Occitanie notre bien commun. Ce budget participatif permettra aux citoyens et aux professionnels d'avoir les moyens de mettre en œuvre leur projet culturel et de permettre la rencontre avec de nouveaux publics. Notre objectif est à la fois de relancer le secteur culturel avec l'aide de la Région, mais également que ces contributions viennent nourrir notre projet culturel. » a déclaré la présidente de région Carole Delga.

 Ce budget, d'une enveloppe totale de 600 000 €, s'adresse en priorité aux citoyens, individuellement ou en groupe, ainsi qu'aux structures culturelles.

Le projet pourra être réalisé de façon concrète dès 2021 après un vote des citoyens de la région.

 

Dans la continuité du développement et du soutien à la culture, ces propositions permettront d'imaginer de tout nouveaux dispositifs et de nouvelles méthodes de travail au sein du milieu culturel, en se basant sur les attentes des citoyens et des acteurs du secteur.


Ce budget vise donc à stimuler la créativité des citoyens et inciter au partage et à la transmission de la culture en Occitanie, notamment auprès des jeunes. Il permettra aux citoyens de devenir acteurs de la culture de demain en Occitanie, écoresponsable, accessible à tous et rayonnant dans tous les territoires.

 

Les projets proposés doivent répondre à de grandes ambitions fixées par le budget participatif :
Convivencia : le projet doit faciliter l'accès aux œuvres culturelles, faciliter aussi les échanges entre les personnes d'âges et de communautés différentes.
Verdissement de la culture : transmettre et diffuser des œuvres dans le respect de l'environnement.
Nouveaux publics et publics jeunes : permettre à des personnes n'ayant pas ou peu accès à des œuvres culturelles de les découvrir ; et arriver à intéresser un public jeune.
 
Modalités de participation :

Les porteurs de projets, comme les votants, doivent habiter en Occitanie ou avoir une attache avec le territoire, être âgés de plus 15 ans, et avoir ouvert un compte citoyen sur le site de la région citoyenne attestant alors de leur engagement à respecter la Charte Régionale de Citoyenneté Active.
Les candidats sont invités à déposer en ligne leur projet sur le site participatif www.laregioncitoyenne.fr grâce au formulaire mis à disposition auquel peut être jointe toute pièce qui parait utile au candidat.
Une seule proposition pourra être examinée par candidat, celle-ci devra relever de dépenses d'investissements. 
0

 

La réouverture des médiathèques se fait de façon progressive.

Après avoir proposé dès le 18 mai, un service de retrait des documents sous forme de « drive », dès la semaine prochaine, une ouverture partielle au public permettra un accès direct aux collections, en respectant une jauge d’entrée limitée.

Le système habituel de réservations de documents via le compte abonné se poursuit. Il n'y aura toutefois toujours pas d’animations, d'ateliers ou ou d'activités statiques.

Le port du masque est fortement recommandé et le lavage des mains, obligatoire.

En savoir + http://mediatheques.agglopole.fr

Cuisine secrète du Languedoc

Cuisine secrète du Languedoc-Roussillon

"Totalement sublime ! Un livre de recette que je recommande rien que pour la poésie des recettes et les commentaires authentiques.

J'y ai trouvé les recettes des bons petits plats que mes grands-mères préparaient si bien. De la rouille à la Sétoise aux escargots à la cévenole vous en aurez l'eau à la bouche !
C'est la vrai cuisine familiale du Languedoc, celle qui se transmet depuis des générations. » Amazon