CULTURE

Calendrier de la maison des savoirs

CALENDRIER PREVISIONNEL DES ANIMATIONS à la MAISON DES SAVOIRS d'Agde

 Janvier à avril 2019 

Horaires d'ouverture : du mardi au samedi de 9h à 17h non stop, le vendredi de 14h à 17h

Fermeture les vendredis matin, dimanches, lundis et jours fériés

LA MAISON DU CŒUR DE VILLE : 04 67 94 68 50 LES ANCIENS ATELIERS MUNICIPAUX : 04 67 94 68 00

 

Janvier

 

mardi 8 janvier, 18h30: café-philo animé par Jean-Paul Colin ayant pour thème:"Chance"

 

http://cafe-philo.eu

 

salle Terrisse, sur réservation

 

  

samedi 19 janvier, la nuit de la lecture 

 

de 12h45 à 13h30

 

sieste littéraire

 

Venez écouter textes et musiques, confortablement installés, dans une ambiance chaleureuse. Poursuivre agréablement votre journée, un café vous sera offert à la cafétéria. 

salle Terrisse, sur inscription. 

 

DE 13H à 15h 

"A la verticale de soi" atelier d'écriture/lecture autour de Poésie verticale de Roberto Juarroz par Jean-Marie de Crozals, passeur de poèmes 

Suivi d'une séance de calligraphie spontanée avec la calligraphe Chantel Barlier (Maison/atelier d'Albi).

 salle Terrisse 

sur inscription 

 

de 16h à 16h30, Goûter pour le jeune public 

à partir de 5 ans – durée 30 mn 

salle Terrisse, sur réservation

 

de 16h30 à 17H30: Lecture de contes en pyjama pour le jeune public 

Théâtre Kamishibaï pour le jeune public 

Les origines du kamishibaï remontent au XIIe siècle. Les bonzes parcouraient le pays pour convertir les Japonais au bouddhisme. Ils utilisaient des illustrations, peintes sur des rouleaux de toile ou sur des planches en carton glissées dans un cadre en bois qu'ils portaient sur le dos.

 Le kamishibaï ou "théâtre d'images" signifie littéralement : "jeu théâtral en papier". Cette technique de contage d'origine japonaise s’appuie sur des images (planches cartonnées, en papier à l'origine) séquentielles défilant dans un petit théâtre en bois ou en carton. Il se rapproche du théâtre de Guignol, mais avec des images à la place des marionnettes. 

de 0 à 6 ans – durée 40 mn 

espace jeunesse 

nombre de places limité à 15 enfants

 sur inscription

  

de 18h30 à 20h: Lecture en trio issue du livre "La somme de ce que nous sommes" – Editions Lanskine et proposée par Olivier Domerg, Laure Ballester et Christophe Roque. 

Commençons par dire que cette lecture, très différente de celles que j'ai pu faire jusque-là, évoque les lieux et les paysages de l'enfance. Comme tout un chacun, j'ai été marqué tout naturellement par les paysages des lieux où j'ai vécu, entre pinèdes, collines et bords de mer. A fortiori, ma sensibilité d'écrivain c'est, sans aucun doute, formée/ forgée durant ces années d'enfance et dans ces lieux qui forcément me sont chers.

 Auteur-lecteur, Olivier Domerg pratique résolument la lecture publique et possède une longue expérience de lecture en solo ou à trois voix.

salle Terrisse 

sur réservation  

 

Février

 

samedi 2 février, à partir de 15h30, goûter histoire de l'art animé par Isabelle Mas ayant pour thème : Les châteaux (Renaissance et Classicisme)

 projection commentée suivie d'un goûter participatif 

salle Terrisse 

sur inscription

 

mercredi 6 février, de 14h30 à 17h30jeux de sociétés animés par Matthieu Métivet

 Que ce soit entre amis ou en famille, les parties de jeux de société ont toujours été à l'origine de belles soirées. De nombreux jeux très réputés ou à l'inverse peu connus, permettent de laisser totalement libre court à votre imagination.  

Etre le plus riche, avoir le plus de créativité ou être le plus stratège peu importe la finalité, le plus important c'est de participer et de passer un agréable moment avec les autres joueurs. 

 espace jeunesse 

sur inscription

  

mardi 12 février, 18h30café-philo animé par Jean-Paul Colin ayant pour thème :"Vocation"

 http://cafe-philo.eu

 salle Terrisse

 sur réservation

  

samedi 16 février, à partir de 15h30, goûter histoire de l'art animé par Isabelle Mas ayant pour thème : Le mobilier du XVII et XVIII siècles

 projection commentée suivie d'un goûter participatif 

salle Terrisse 

sur inscription

  

mardi 26 février, 10h30théâtre Kamishibaï pour le jeune public

 Une écharpe pour grand-mère 

Miko a appris à tricoter. Une écharpe pour grand-mère, une jupe pour Teko, un manteau pour maman… Déroulons le fil de l'histoire et sourions d'un clin d'œil final…

Les origines du kamishibaï remontent au XIIe siècle. Les bonzes parcouraient le pays pour convertir les Japonais au bouddhisme. Ils utilisaient des illustrations, peintes sur des rouleaux de toile ou sur des planches en carton glissées dans un cadre en bois qu'ils portaient sur le dos.

Le kamishibaï ou "théâtre d'images" signifie littéralement : "jeu théâtral en papier". Cette technique de contage d'origine japonaise s’appuie sur des images (planches cartonnées, en papier à l'origine) séquentielles défilant dans un petit théâtre en bois ou en carton. Il se rapproche du théâtre de Guignol, mais avec des images à la place des marionnettes.

 de 0 à 6 ans – durée 40 mn

 espace jeunesse 

nombre de places limité à 15 enfants

 sur réservation

 

 mercredi 27 février, 10h30théâtre Kamishibaï pour le jeune public

 Une écharpe pour grand-mère

 de 0 à 6 ans – durée 40 mn 

espace jeunesse 

nombre de places limité à 15 enfants

 sur réservation

  

Mars  

 

mardi 5 mars, 10h30, théâtre Kamishibaï pour le jeune public 

La soupe des trois ours 

C'est l'histoire des trois ours, un grand, un moyen, un petit. Trois ours dans une maison, qui vont à la pêche. C'est l'histoire de trois poissons pour nos amis les ours. Qui pêchera le plus gros ? Les trois ours portent trois chapeaux. Ils vont ramasser des carottes, chercher de l'eau au puits. Que vont-ils faire avec ces ingrédients ? Une soupe ! Et qui mangera le plus gros bol de soupe ? 

Les origines du kamishibaï remontent au XIIe siècle. Les bonzes parcouraient le pays pour convertir les Japonais au bouddhisme. Ils utilisaient des illustrations, peintes sur des rouleaux de toile ou sur des planches en carton glissées dans un cadre en bois qu'ils portaient sur le dos. 

Le kamishibaï ou "théâtre d'images" signifie littéralement : "jeu théâtral en papier". Cette technique de contage d'origine japonaise s’appuie sur des images (planches cartonnées, en papier à l'origine) séquentielles défilant dans un petit théâtre en bois ou en carton. Il se rapproche du théâtre de Guignol, mais avec des images à la place des marionnettes.

de 0 à 6 ans – durée 40 mn

 espace jeunesse

 nombre de places limité à 15 enfants

 sur réservation

 MERCREDI 6 mars, 10h30théâtre Kamishibaï pour le jeune public

 Une écharpe pour grand-mère 

Miko a appris à tricoter. Une écharpe pour grand-mère, une jupe pour Teko, un manteau pour maman… Déroulons le fil de l'histoire et sourions d'un clin d'œil final… 

Les origines du kamishibaï remontent au XIIe siècle. Les bonzes parcouraient le pays pour convertir les Japonais au bouddhisme. Ils utilisaient des illustrations, peintes sur des rouleaux de toile ou sur des planches en carton glissées dans un cadre en bois qu'ils portaient sur le dos.

Le kamishibaï ou "théâtre d'images" signifie littéralement : "jeu théâtral en papier". Cette technique de contage d'origine japonaise s’appuie sur des images (planches cartonnées, en papier à l'origine) séquentielles défilant dans un petit théâtre en bois ou en carton. Il se rapproche du théâtre de Guignol, mais avec des images à la place des marionnettes.

 de 0 à 6 ans – durée 40 mn 

espace jeunesse

nombre de places limité à 15 enfants

sur réservation 

 mercredi 6 MARS, de 14h30 à 17h30, jeux de sociétés animés par Matthieu Métivet

Que ce soit entre amis ou en famille, les parties de jeux de société ont toujours été à l'origine de belles soirées. De nombreux jeux très réputés ou à l'inverse peu connus, permettent de laisser totalement libre court à votre imagination. 

 Etre le plus riche, avoir le plus de créativité ou être le plus stratège peu importe la finalité, le plus important c'est de participer et de passer un agréable moment avec les autres joueurs. 

 espace jeunesse 

sur inscription

  

mardi 12 mars, 18h30, café-philo animé par Jean-Paul Colin ayant pour thème :"Féminisme"

 http://cafe-philo.eu 

salle Terrisse 

sur réservation

 

samedi 30 mars, à partir de 15h30, goûter histoire de l'art animé par Isabelle Mas ayant pour thème : Femmes peintres du XXe siècle : Marie Laurencin et Sonia Delaunay

projection commentée suivie d'un goûter participatif 

salle Terrisse 

sur inscription  

 

Avril 

 

mercredi 3 avril, de 14h30 à 17h30, jeux de sociétés animés par Matthieu Métivet

 Que ce soit entre amis ou en famille, les parties de jeux de société ont toujours été à l'origine de belles soirées. De nombreux jeux très réputés ou à l'inverse peu connus, permettent de laisser totalement libre court à votre imagination.  

Etre le plus riche, avoir le plus de créativité ou être le plus stratège peu importe la finalité, le plus important c'est de participer et de passer un agréable moment avec les autres joueurs. 

 espace jeunesse 

sur inscription

 

mardi 9 avril, 18h30, café-philo animé par Jean-Paul Colin ayant pour thème :"Perfection"

 http://cafe-philo.eu 

salle Terrisse 

sur réservation

  

vendredi 12 mars, 18h30, café-philo animé par André Comte-Sponville ayant pour thème :"Amour"

 http://cafe-philo.eu

 Ancien élève de l'École normale supérieure (promotion 1972 Lettres), institution où il a été l'élève et l'ami de Louis Althusser, agrégé de philosophie, il a soutenu en 1983 une thèse de doctorat intitulée "Éléments pour une sagesse matérialiste" à l'Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne. C'est Marcel Conche qui a été son directeur de thèse. 

À sa sortie de l'École normale supérieure, il enseigne une année la philosophie au lycée Adolphe Chérioux de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), puis deux ans au lycée de Landrecies (Nord), deux ans au lycée Joseph Fourier d'Auxerre (Yonne), enfin trois ans à l'École normale d'instituteurs de Melun (Seine-et-Marne).

Il est ensuite pendant quatorze ans assistant puis maître de conférences à l'Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne. Il y enseigne jusqu'en 1998, date à partir de laquelle il se consacre exclusivement à l'écriture et aux conférences qu'il donne en dehors de l'université.

En 1996, il est lauréat du Prix La Bruyère de l'Académie française pour son livre "Petit traité des grandes vertus", vendu en France à 300 000 exemplaires (hors poche), et traduit en 24 langues.

Il est membre du comité d'honneur de l'Association pour le droit de mourir dans la dignité, et déclare en 2007 : "La liberté de choix est une valeur plus haute que la vie." Il est également docteur honoris causa de l'université de Mons-Hainaut, en Belgique.

Il est membre du Comité consultatif national d'éthique de mars 2008 à mars 2016.

En 2012, il confie : "En quarante ans de vie adulte, je n’ai vécu célibataire qu’un an. Je crois à l’amour conjugal. Ce que je partage avec ma femme depuis vingt-quatre ans est ce que j’ai pu vivre de meilleur."

Il pratique la méditation assise et silencieuse en tant qu'exercice "indissociablement corporel et spirituel".

Dans son livre "L’inconsolable et autres impromptus", il parle notamment de son expérience de la perte de son premier enfant, une petite fille emportée à six semaines par une méningite foudroyante.

 salle Terrisse 

sur réservation 

samedi 20 AVRIL, à partir de 15h30: goûter histoire de l'art animé par Isabelle Mas ayant pour thème : La photographie 1900/1930 projection commentée suivie d'un goûter participatif

 salle Terrisse 

sur inscription

 

mardi 23 avril, 10h30 théâtre Kamishibaï pour le jeune public

 Une taupe très très myope 

C'est l'histoire d'une taupe, myope comme toutes les taupes, d'autant plus myope qu'elle a cassée ses lunettes. Alors, elle part faire remplacer ses verres mais, comme elle est très myope, elle ne voit pas le danger… Une histoire complètement loufoque mais si drôle ! 

Les origines du kamishibaï remontent au XIIe siècle. Les bonzes parcouraient le pays pour convertir les Japonais au bouddhisme. Ils utilisaient des illustrations, peintes sur des rouleaux de toile ou sur des planches en carton glissées dans un cadre en bois qu'ils portaient sur le dos. 

Le kamishibaï ou "théâtre d'images" signifie littéralement : "jeu théâtral en papier". Cette technique de contage d'origine japonaise s’appuie sur des images (planches cartonnées, en papier à l'origine) séquentielles défilant dans un petit théâtre en bois ou en carton. Il se rapproche du théâtre de Guignol, mais avec des images à la place des marionnettes. 

de 0 à 6 ans – durée 40 mn 

espace jeunesse 

nombre de places limité à 15 enfants

 sur réservation

  

mercredi 24 avril, 10h30 théâtre Kamishibaï pour le jeune public 

Une taupe très très myope 

de 0 à 6 ans – durée 40 mn 

espace jeunesse 

nombre de places limité à 15 enfants 

sur réservation 

 

mardi 30 avril, 10h30 théâtre Kamishibaï pour le jeune public

 L'énorme crocodile

 "Rien n'est plus délicieux qu'un enfant ! " dit l'énorme crocodile. Heureusement, ce n'est pas facile pour un crocodile de trouver un enfant à manger lorsque les autres animaux de la forêt s'en mêlent…

 Les origines du kamishibaï remontent au XIIe siècle. Les bonzes parcouraient le pays pour convertir les Japonais au bouddhisme. Ils utilisaient des illustrations, peintes sur des rouleaux de toile ou sur des planches en carton glissées dans un cadre en bois qu'ils portaient sur le dos.

 Le kamishibaï ou "théâtre d'images" signifie littéralement : "jeu théâtral en papier". Cette technique de contage d'origine japonaise s’appuie sur des images (planches cartonnées, en papier à l'origine) séquentielles défilant dans un petit théâtre en bois ou en carton. Il se rapproche du théâtre de Guignol, mais avec des images à la place des marionnettes.

 à partir de 5 ans – durée 40 mn

 espace jeunesse 

nombre de places limité à 15 enfants 

sur réservation

 

Visite contée de l'exposition "L'invisible est le visible"

Visite contée de l'exposition "L'invisible est le visible" d'Alexandre Hollan au Musée Fabre.

Regards croisés sur la nature et ses métamorphoses. Clélia Tavoillot de la Compagnie L'oiseau Lyre vous plongera dans le légendaire végétal de la mythologie gréco-romaine. Des histoires d'arbres, d'hommes et de femmes pour se rappeler de nos liens à la nature.


Public familial dès 6ans. Réservations auprès du Musée Fabre.

L’image contient peut-être : texte

Samedi 29 décembre 15 h

Samedi 5 janvier 15 h

 

Musée Fabre 13 rue Montpelliéret, 34000 Montpellier

Bazr : Festival et marché de Noël

 


» programme

La 6ème édition du festival BAZR sera sublimée par la projection du “Diaporama Sonore”, réalisé par la photographe Melissa Lenoir & Alexandre Flory créateur sonore, accompagnés par un groupe de jeunes Sétois.

Le diaporama sonore renverse le primat de l’image. Il permet d’allier la profondeur d’une création radiophonique à la force d’un travail photographique. Ainsi sur le temps figé des images vivantes, se développe une écriture sonore mêlant matières diverses, paysages, voix, musique, bruitage de manière abstraite tout en faisant un passer un message poétique.

Melissa Lenoir,
artiste du mois sur le réseau Oc-Infos

 

   

» Billeterie : cliquez ici

 

Bazr 2017 

BAZR le festival hivernal Sètois arrive pour sa 6ième édition. l’occasion de se réunir en famille pour une grande fête de Noël pas comme les autres et surtout deux fois plus de cadeaux pour tout le monde !
Si vous pensiez rester emmitouflé au coin de la cheminée à manger de la crème de marron à la grosse cuillère et à jouer au scrabble en solitaire, c’est un peu compromis. Toute l’équipe d’Unænime Collective compte bien vous faire passer un week-end à réchauffer un ours polaire en pleine hibernation.
Un marché Pop à Noël, des concerts et Dj toute la nuit et un espace enfant créatif seront encore là cette année pour vous étonner mais il y a encore et toujours de la nouveauté !

Cette année, venez retrouver, l’unique fête foraine de BAZR au cœur du festival, des bains nordiques, des spectacles pour enfant, un grand banquet comme « Repas de Famille » et pleins d’autres réjouissances pour vous cher festivalier.
Une programmation “fraîcheur” entre la symphonie-techno de RONE, Le show visuel de CHLOE, le voyage spatial de MARC MÉLIA, la fusion orientale de BACHAR MAR-KHALIFE et l’ovni Pop-poétique CATASTROPHE, BAZR propose cette année encore un plateau musical éclectique et réjouissant.
Oubliez donc l’idée stressante d’aller au centre commercial avec votre voiture. Prenez la navette et venez boire du vin chaud et manger une Macaronade avec nous, ici aussi il y a de la fausse neige !

 

Le Pass Culture, pour mettre la culture à portée de tous

Le ministère de la Culture a lancé un nouveau service public destiné à favoriser l’accès à la culture au plus grand nombre, et en particulier des jeunes : le Pass Culture, en phase de test durant un an dans cinq départements dont l’Hérault.

Le Pass Culture est une application mobile géolocalisée téléchargeable depuis Google Play ou App Store, destinée à informer et faire découvrir la richesse de l’offre culturelle de proximité, dans l’Hérault comme partout en France : spectacles, visites guidées, achat de livres, ou cours de musique, de théâtre ou de danse. Une offre dont la diversité dépendra du nombre de professionnels qui s’inscriront sur la plateforme. L’application permet notamment à chaque jeune âgé de 18 ans, étudiant ou non, de bénéficier d’un crédit de 500 € à dépenser dans des activités culturelles de son choix.

Afin de contribuer au Pass Culture, les acteurs culturels, publics comme privés, sont invités à se rendre sur le portail internet gratuit (https://passculture.beta.gouv.fr) afin d’y saisir leurs rendez-vous culturels locaux.

Présentation de la saison culturelle 2018/2019 le jeudi 4 octobre

Présentation de la saison culturelle 2018 /2019 à la Maison du Peuple à 19 h.30 le jeudi 4 octobre 2018- entrée libre

Afin de découvrir toute la programmation de la saison culturelle à venir, le Service de la Culture de Balaruc-les-Bains vous proposera ce soir-là toutes les activités culturelles prévues jusqu'en juin 2019.

Venez nombreux... 

Les Ecrans du Sud reprennent le 5 octobre à Balaruc-les-Bains

Ce vendredi 5 octobre 2018 à 19 h.00 à la Maison du Peuple à Balaruc-les-Bains, la 6ème Edition des Ecrans du Sud reprend.

Au programme "Correspondances de Mariette Gutherz" - projection de son nouveau film "Correspondances". Mariette Gutherz aura le plaisir d'être présente à cette projection. 

 

Le film "Correspondances" raconte le cheminement d’une longue amitié qui prend racine dans les années soixante, époque de grandes remises en question du fonctionnement du monde.

Les deux personnages sont adolescentes, elles auront 20 ans en 1975. Nous traverserons, en France et en Allemagne, le maoïsme, le féminisme, la vie en communauté, le mouvement alternatif et écologiste. C’est aussi l’histoire de deux jeunes filles qui ont eu la chance de se rencontrer, dans les premières années de la grande réconciliation franco-allemande, à la suite du traité de l’Élysée signé en 1963 par Konrad Adenauer et Charles de Gaulle...

Notre histoire, ainsi mise bout à bout des années après, a pris une autre dimension car il a semblé qu’Ulrike et moi avons vécu, chacune portée par des engagements militants très proches, des vies qui ne se sont pas vraiment ressemblées. Ulrike m’a un jour appris une expression allemande "durch unsere Brille gesehen" qui se traduit littéralement par "vu à travers nos lunettes".

Nos petites histoires dressent néanmoins un portrait vivant d’une époque, à la façon d’un documentaire anthropologique.

Quand lecture rime avec culture

 par  Marie-Joëlle Bouchard

Depuis quelques années, les différentes enquêtes PISA montrent que si la France se situe dans la moyenne des pays de l’OCDE et que si son école est efficace pour une grande majorité de ses élèves, près de 20% d’entre eux cumulent des difficultés, notamment en lecture et en compréhension de l’écrit. Cette enquête révèle, de plus, que le milieu social dont les élèves sont issus conditionne de plus en plus leur réussite scolaire et que les inégalités, à l’école, se creusent.

Personnes, Père, L'Homme, Lecture, Livre

Livres, Garçons, Forêt, Parc, Millésime

 

 Ce sont ces 20% d’élèves qui sont en difficulté dès le CP et tout au long de leur scolarité obligatoire, qui sont peu nombreux à poursuivre des études dans de bonnes conditions, qui ne possèdent pas les compétences leur permettant de participer de manière efficace à la vie en société. Ce sont des jeunes qui ont peu de chance de devenir de grands lecteurs, éprouvant du plaisir à lire, fréquentant les lieux de culture et développant des connaissances et des capacités par ce biais.

L’annonce de mesures pour développer la lecture en France m’amène à vous faire part de mon expérience en la matière. J’ai été confrontée à ces problèmes de lecture, au début des années 1980, lorsque j’ai été nommée directrice d’une école maternelle, dans une ville de la banlieue du sud-est de Lyon, en charge d’une classe de Grande Section. Sachant que dans les années précédant ma nomination, 20 à 25% des enfants de cette école redoublaient le Cours Préparatoire et voyant que cela touchait les enfants de milieux socio-culturels défavorisés, pour chercher à y remédier, je me suis posé plusieurs questions.

 Quels sont les enfants qui, a contrario, n’ont pas ou peu de problème d’acquisition de lecture et de compréhension de l’écrit ?

 Ce sont des enfants :

  • qui ont un bon niveau de langage, qui s’expriment aisément, qui utilisent un langage qui n’est pas seulement utilitaire mais aussi un langage d’explication, d’évocation…
  • qui ont été familiarisés très tôt avec les livres, avec le langage de l’écrit grâce à de nombreuses histoires lues en famille
  • qui ont l’habitude de parler, de poser des questions, d’émettre un avis…
  • qui ont obtenu des réponses à leur questionnement, notamment concernant les histoires : le fond (le sens) et la forme (les mots et leurs éléments constitutifs)

 Ce sont des enfants :

  • pour qui l’écrit n’est pas seulement un objet d’apprentissage mais un objet de plaisir et même de plaisir partagé
  • pour qui l’écrit n’est pas abstrait mais porteur de sens
  • pour qui l’écrit est un « objet d’étude » (métalangage)
  • qui bénéficient de stimulations intellectuelles ; ils ont eu très tôt des jeux éducatifs, ils utilisent un ordinateur…"

 En résumé : ce sont des enfants qui ont une bonne maîtrise de la langue ; qui n’ont pas peur de prendre la parole ; qui sont à l’aise dans l’univers des livres et de l’écrit ; qui comprennent ce qui leur est dit, demandé ou lu ; qui ont des connaissances concernant le code alphabétique avant même l’apprentissage systématique en école élémentaire ; qui ont acquis des compétences lorsqu’ils ont appris à parler et les ont transférées à la compréhension de l’écrit…

 Ce sont des enfants de milieu social et culturel dit favorisé, ayant des parents « éclairés », attentifs à leur éveil et à leur développement langagier et culturel, dès leur plus jeune âge.

Comment pallier les manques et procurer à tous ce qui n’est donné qu’à certains ?

 "C’est dès le plus jeune âge qu’il faut combattre les inégalités. Par conséquent, l’école maternelle a un rôle important à jouer. C’est là, dès la Petite Section, qu’il faut mettre en place des situations analogues à celles qui sont naturelles dans la plupart des familles."

" Dans le livre que j’ai publié en 1991 intitulé « Apprendre à lire comme on apprend à parler » (Hachette Education – Pédagogie pour demain), il était question du plaisir que procure aux enfants de 5-6 ans, en Grande Section, l’entrée dans le monde des livres et des histoires ; le plaisir de parler sur les images, les textes et les mots ; celui de percer le mystère des signes écrits."

 Ce livre décrivait la découverte par les enfants, à travers les mots, des fonctions et du fonctionnement de notre système de lecture-écriture,et leur progression en six étapes dans cette connaissance du code alphabétique, grâce aux situations de lecture-écriture mises en place. Il abordait la manière de développer le langage oral en même temps que la compréhension du langage écrit.

 A savoir : 

  • Développer le langage oral en faisant s’exprimer les enfants sur les images des livres vus (les albums illustrés), sur les textes et les mots des histoires lues. Ce qui permet de développer un langage riche, de travailler ensemble sur le déroulement, sur la construction et sur la compréhension des histoires ; de mettre en relation les personnages, les actions, les lieux, les situations, les événements, les sentiments… De procéder ensemble à l’« analyse » des textes et des mots tant sur le fond (le sens) que sur la forme (les éléments du code écrit : lettres, syllabes et sons)
  • Lire de nombreuses histoires et contes en les faisant participer activement à leur compréhension
  • Les faire se poser des questions et chercher ensemble à y répondre
  • Partir de mots écrits représentant des personnes ou personnages importants affectivement pour eux (les prénoms de l’ensemble du groupe, les noms des personnages d‘histoires lues…)
  • Pratiquer des jeux de lecture : jeux d’identification, de discrimination de ces mots en procédant par comparaison, analogie, déduction… et des jeux d’écriture, de manipulations d’étiquettes (de mots, de lettres, de syllabes...)
  • Faire acquérir la lecture grâce à un apprentissage en groupe où tous s’expriment, s’écoutent et collaborent activement à la recherche commune, tant sur le code que sur la compréhension. Chercher et trouver ensemble peut devenir ainsi pour tous un plaisir, sans jugement de valeur.
  • Proposer des jeux de société, des jeux éducatifs, des jeux de mémoire (visuelle et auditive), à base de cartes comportant dessins et mots écrits correspondants.

 Ce sont toutes ces préconisations qu’il faut suivre à la fois à l’école et même hors de l’école ce qui demande d’avoir une conception générale de la lecture : 

 On peut considérer qu’en fonction de l’idée que l’on se fait de l’écrit, on privilégie une conception plutôt qu’une autre de la lecture et de son acquisition.
En général on conçoit l’écrit comme un code de transcription des unités sonores du langage, et donc l’apprentissage de la lecture comme une technique combinatoire à acquérir, à partir des correspondances phonèmes-graphèmes. Cet apprentissage systématique devant conduire à un déchiffrage et à une compréhension automatique.
Une autre conception peut être envisagée, où l’écrit est considéré comme une représentation mentale du langage.
Or ces deux conceptions sont à prendre en compte si l’on veut développer en même temps le déchiffrage et la compréhension.

Il s’agit de travailler simultanément sur la compréhension des mots et des textes lus, et sur la découverte du code alphabétique dès l’entrée à l’école maternelle. L’important est le plaisir que procurent la lecture et la compréhension des histoires, en même temps que le développement de compétences langagières, intellectuelles et culturelles nécessaires à cette compréhension. La découverte du fonctionnement du code alphabétique peut se faire très progressivement, à partir de l’analyse visuelle puis auditive de mots importants pour les enfants. Cette phase d’ « analyse », qui fait prendre conscience des différents éléments constitutifs des mots et de leur organisation, en maternelle, se poursuit par la phase de « synthèse » en élémentaire.

 Ce qui demande d’entrer, dès le début, dans la complexité de la lecture et de mener cette acquisition sur un temps long et donc au-delà du temps scolaire et en dehors du seul lieu que représente l’école.

 Marie-Joëlle Bouchard,
directrice d'école honoraire, auteure de

  • Apprendre à lire comme on apprend à parler" - HACHETTE Education, Pédagogies pour demain - 1991
  • L’apprentissage de la lecture, une nécessité constante, une recherche permanente » CRDP de Lyon - 1987.

"Lolo de la Cabanne" par Jean-Pierre Sandoz

Une jolie fresque au bord de l'Etang relate l'amitié liant Georges Brassens avec Lolo dans sa cabane.

 Jean-Pierre Sandoz a écrit sur cette amitié toute particulière qu'entretenait Laurent Spinosi dit "Lolo" avec des gens simples et même des stars...

« Lolo de la Cabane » Étonnante rencontre que celle de Jean-Pierre Sandoz avec Laurent Spinosi ! Quelque chose prend immédiatement entre ce Franc-Comtois et cet « Esprit Méditerranéen ». Le second adoube le premier et en fait « son » écrivain, celui qui écrit « son » livre. Jean-Pierre Sandoz s’y prête avec délectation.

Ainsi va naître ce qui aujourd’hui fait œuvre, l’ouvrage intitulé « Lolo de la cabane ». Laurent est une sorte de Diogène, pratiquant une sagesse de bon sens provenant d’une intelligente observation sensible de la nature. Il vivra en effet la majeure partie de sa vie au contact des éléments dans sa cabane de pêcheur. Laurent est un colosse sentimental un peu à la manière d’Anthony Quinn dans le rôle de Zorba le Grec !

Lolo nous fait traverser le vingtième siècle et ses grands élans libertaires. Il est l’ami généreux et bienveillant des gens simples comme des stars. Il invite chez lui ses amis d’enfance Georges Brassens et Manitas de Plata, dans son monde, parmi les chats, les singes et les oiseaux apprivoisés !

Il est le poète spontané, le peintre naturel des paysages, des personnes et des animaux. Enfance et adolescence sétoises, parmi toutes ces figures qu’il décrit, évoque et rappelle dans ce livre, acteurs de péripéties, galéjades et aventures qui deviennent quasiment des paraboles de vie dans la relecture malicieuse qu’en fait ce "cabanaïre", cet habitant des cabanes.

Pour sa gentillesse, son verbe haut en couleur, son humour, son sens de la blague, ses talents de plongeur et de cuisinier, ses amis l’inviteront au bout du monde ! Un jour il reçoit un billet d’avion pour les Antilles, un autre pour Ibiza ! Quel contraste avec le quotidien de la Cabane !

"Lolo de la Cabane" a cultivé ce qu’il était, il n’a pas cherché à paraître quelqu’un d’autre. Cela a fait sa force, son magnétisme et a forgé une existence à nulle autre pareille. Cela n’a pas échappé à son écrivain, porte-parole de l’émotion et des grandes valeurs qui peuvent faire de ce monde un endroit merveilleux où vivre.

 

Lilou Spinosi 06 11 43 64 65 - Jean-Pierre Sandoz 06 80 44 63 33. Ce livre est en vente à l'Office du Tourisme de Balaruc-les-Bains.

Festivités de la dernière quinzaine d'août à Balaruc-les-Bains

Lundi 20 août Lundi des Enfants Jeux bois, structures gonflables. 17h. Parc Sévigné. À partir de 3 ans.nLoto de l’association Balaruc Vacances Loisirs. 21h. Théâtre de Verdure.

Mardi 21 août Jeux en bois et jeux de société Pour (re)découvrir des jeux de société et de grands jeux en bois, pour tous les âges. 14h. Bibliothèque.

Mercredi 22 août création d’une fresque romaine Atelier pour les artistes en herbe. Découverte d’un jardin antique aux sept ambiances et atelier créatif. 10h. Jardin Antique Méditerranéen. 1 adulte/1enfant : 5 € le binôme à partir de 6 ans Réservation : 04.67.46.47.92 (places limitées). Visite guidée du Jardin Antique Méditerranéen 15h. Jardin Antique. Entrée : 5€ adulte / 3.50€ enfant de 7 à 15 ans. Réservation : 04 67 46 47 92.

Môm’Art : Cuisine ta peinture Fabriquons nous-même nos couleurs à l’aide d’extraits d’aliments (épinards, curry, café, betterave...) pour régaler créer des œuvres hors du commun. Fabrication de certaines couleurs/peintures. 10h30. Bibliothèque. Pour les 3 / 7 ans. Sur inscription : 04 67 43 23 45.

Cinéma en plein air Détail de la programmation de cette soirée cinéma, sur le site internet de la Ville www.ville-balaruc-les-bains.com. À la tombée de la nuit. Théâtre de Verdure. Entrée payante : 5 €.

Jeudi 23 août Concert Mauresca & Kijoté Reggae dub. Le groupe occitan Mauresca nous fait le plaisir d’une escale à Balaruc, bien ancré, ici, mais déjà ailleurs. Les valises pleines de rimes, de machines et de porte-voix : ils débarquent avec des remèdes à la morosité ambiante, parce que, avec eux, en toutes circonstances : « la musica es une medecina » ! En première partie : la chanson swing manouche de Kijoté. 21h. Théâtre de Verdure. Prévente à l’Office de Tourisme : 9 € ; sur place : 9-13 €.

Vendredi 24 août Jeux en bois et jeux de société Jeux de société et grands jeux en bois. 14h. Bibliothèque.

Bal du vendredi Latina Fever Le petit plus : initiation salsa, bachata, zumba. 21h. Parc Sévigné.

25 et 26 août Concours Pétanque Avec la Boule d’Or. Terrain de Pétanque / Place du Mail.

Samedi 25 août Le Saâdikh, grand fakir mondial Monsieur Pif est un clown. Il est seul, nomade et romantique. A la recherche des rencontres et des petits bonheurs. Parfois, il rêve de la vie des autres... Il devient « LE SAÂDIKH », avec l’espoir d’être grand, d’être aimé. Et pour le plaisir aussi. Tout simplement. Enfin presque... LE SAÂDIKH est un grand fakir issu du célèbre «Bombay Circus Of The Soleil». Il arrive pour la toute première fois en France et son spectacle est exceptionnel. C’est sans aucun doute. Sauf peut-être un..., le Saâdikh lui-même ! 21h. Promenade des Bains. À partir de 5 ans.

Dimanche 26 août Vide greniers Journée. Parc Charles-de-Gaulle.

Grand Prix de la Ville / jeu lyonnais Avec la Boule d’Azur Journée. Terrain de Tambourin.

Lundi 27 août Lundi des Enfants Jeux bois, structures gonflables. 17h. Parc Sévigné. À partir de 3 ans. Loto des Foulées de Balaruc. 21h. Théâtre de Verdure.

Mardi 28 août Concert Brassens / Trenet / Lapointe Hervé Tirefort, chansonnier local propose un regard croisé sur le répertoire de trois monstres sacrés de la chanson régionale : Georges Brassens, le sétois, Charles Trenet, le narbonnais et Boby Lapointe, le piscénois. Ils se sont connus, appréciés et ont partagé la même scène, Bobino ! Hervé Tirefort vous propose un moment inoubliable auprès de Georges, Charles et Boby. Un florilège de chansons connues, de perles rares, d’inédits et des créations originales sont au programme de cette soirée. 21h. Théâtre de Verdure. Entrée payante : Prévente : 8 € ; Sur place : 8/12 €.

Mercredi 29 août Visite guidée du Jardin Antique Méditerranéen15h. Jardin Antique Méditerranéen. Entrée : 5€ adulte / 3.50€ enfant de 7 à 15 ans. Réservation : 04 67 46 47 92.

Cinéma en plein air Détail de la programmation sur le site internet de la Ville www.ville-balaruc-les-bains.com. À la tombée de la nuit. Théâtre de Verdure. Entrée payante : 5 €.

Vendredi 31 août Bal du vendredi Rock’n’roll, twist, madison, country et variants Le petit plus : un taxi boy pour faire danser les gens. 21h. Parc Sévigné.

Festivités du mois d'août sur Balaruc-les-Bains (2)

Mardi 7 août Jeux en bois et jeux de société. Pour (re)découvrir des jeux de société et de grands jeux en bois, pour tous les âges, avec l’association L’Ouvre-boîtes à 14 h. à la Bibliothèque de Balaruc-les-Bains.

A 20 h.45 au Théâtre de Verdure Spectacle Musical : En 1ère partie - Les tubes des années 80 interprétés en «live» par le trio Plein Sud. 2ème partie : Hommage à Jacques Brel avec ses plus belles chansons interprétées par Emmanuel Dubois. Entrée payante.

Mercredi 8 août - Sport Tambourin Coupe Nelson Paillou. Animation découverte à 14 h. au Terrain de beach. Finale en Soirée au Terrain de Tambourin.

Visite guidée du Jardin Antique Méditerranéen à 15 h. au Jardin Antique Méditerranéen. Entrée : 5€ adulte / 3.50€ enfant de 7 à 15 ans. Réservation : 04 67 46 47 92.

A 17 h. au pavillon Sévigné, Atelier jeune public - Confection de sculptures de ballons, distribution de ballons avec le clown « Biscotte ».

À la tombée de la nuit au Théâtre de Verdure, Cinéma en plein air. Détail de la programmation sur le site internet de la Ville www.ville-balaruc-les-bains.com. Entrée: 5 €.

Jeudi 9 août Tournée des Plages de France Bleue avec le Comité des Fêtes - Animations autour des thèmes de l’écologie, du sport et de la santé à 18 h.30 au Parc Charles-de-Gaulle.

A 21 h.30. Au Parc Charles de Gaulle. Spectacle animé par Chrys Karol et mis en musique par l’Orchestre Portéro avec le trompettiste Gilles Pellegrini, les chanteurs Enrique, Elodie Martelet, finaliste de The Voice et Jean-Jacques Lafon. L’imitateur Bastien Seignouret rendra hommage à Michel Berger et France Gall. Sur place : buvette et restauration.

Vendredi 10 août - Concours de jeu lyonnais Journée au Boulodrome Maurice Viguier.

Jeux en bois et jeux de société pour tous les âges à 14 h. à la Bibliothèque.

A 21 h. au Parc Sévigné, Bal du vendredi Soirée Old School Love Rn’b, hip hop, soul, funk.

Dimanche 12 août  Visite guidée du Jardin Antique Méditerranéen à 10 h. Entrée : 5€ adulte / 3.50€ enfant de 7 à 15 ans. Sur réservation au 04 67 46 47 92..

Fête de Balaruc-les-Bains - Concours lyonnais sur invitation, avec la Boule d’Azur à 9 h. Boulodrome M Viguier. 

Joutes Animations dans les rues du centre-ville à 10 h. au Centre-ville. Tournoi de joutes Catégories juniors et seniors à  14 h.30. Départ du défilé jusqu’au Plan d’eau. 

Grand bal « Les années 80 » avec la Compagnie Mélodie Musikia à 21 h.45. Parc Ch-de-Gaulle.

Lundi 13 août Fête de Balaruc-les-Bains - Grand bal avec l’orchestre Newzik à  21 h.45. Parc Ch-de-Gaulle

Mardi 14 août Fête de Balaruc-les-Bains - Grand bal avec l’orchestre Cocktail de nuit à 21 h.45. Parc Ch-de-Gaulle.

Mercredi 15 août  Fête de Balaruc-les-Bains Atelier jeune public Confection de sculptures de ballons, avec le clown « Biscotte » à 17 h. au Pavillon Sévigné. Jeux pour enfants 10 h.30 au Boulodrome M. Viguier.

Joutes Animations dans les rues du centre-ville. 11 h. Départ de la Mairie.  Tournoi de joutes Catégories Moyens / Lourds. 14 h.30. Départ du défilé de la Mairie jusqu’au Plan d’eau. Concert trompette classique avec Paul Selmer à 16 h.30 à l'Eglise. Entrée : 7€.  Grand bal avec l’orchestre Paul Selmer à 21 h.45 au Parc Ch.-de-Gaulle.

Jeudi 16 août -  Concert flûte et orgue avec Guy Angelloz à 16 h. à l'Eglise. Libre participation. Animation Astronomie Exposition, observation des étoiles. À partir de 17 h. Promenade des Bains.

Vendredi 17 août - Raconte moi une histoire en musique...au Jardin Antique Méditerranéen. Le Jardin Antique invite petits et grands à découvrir, à travers sept créations originales (jardins et bois thématiques), la flore méditerranéenne et ses subtils usages que nos ancêtres nous ont transmis en héritage. L’équipe de la médiathèque, vous donne rendez-vous dans ce beau jardin afin de vous raconter des histoires dans un lieu original et apaisant, en musique à 10 h.30. À partir de 3 ans. Réservation : 04.67.46.47.92 (places limitées).

A 21 h. place du Mail : Le Funambus  - La virtuosité est créée par la présence singulière de deux êtres en équilibre sur le fil, métaphore du cheminement de la vie. Mythologie des temps présents où chacun est libre de s’approprier et d’interpréter les images proposées, Le Funambus est, en un seul mot : magique ! A 21 h. Parc Sévigné. Bal du vendredi  - Ibiza Spirit Musique électronique

Samedi 18 août - Soirée Music Hall Spectacle de cabaret «La Figonnette» avec le Comité des Fêtes à 21 h. au Théâtre de Verdure. Entrée payante : 12€

Le chantier archéologique a fermé ses portes.

La campagne de fouille est terminée, le site actuel étant épuisé, il va falloir faire sauter la calotte basaltique pour progresser et procéder à de nouvelles recherches a déclaré Jérôme Ivorra lors de la présentation générale.

Malgré la chaleur qui régnait dans cette ancienne carrière de basalte, la compétence des intervenants nous a permis de mieux comprendre cette période très éloignée de notre histoire.

Qui aurait pensé que nous marchions là où il y a un million d’années des mammouths, hyènes géantes, jaguars, blaireaux, renards, cervidés, rhinocéros de prairie, bisons, loups, ours, s’étaient déplacés pour se nourrir sur de vastes prairies buissonneuses et des forêts.

 

L’une des membres de l’équipe expliquait la façon dont se déroulent les fouilles, les précautions à prendre, la conduite à tenir en cas de découverte d’un os, d’un outil, son marquage et sa protection. C’est un travail délicat, précis et où la patience est une qualité essentielle.

Dans l’atelier de découvertes d’ossements d’animaux, un fragment mandibulaire de jeune rhinocéros sur lequel on peut apercevoir les dents de lait. Un os de la cheville de bison, une molaire. Le jaguar a été victime des hyènes géantes, on a découvert des fragments de mandibules concernant cette espèce.

Ensuite un atelier de fabrication d’outils lithiques eut lieu, animé par Laurence Bourguignon qui est également directrice de ce chantier de fouilles.

Les hommes préhistoriques ont taillé la pierre depuis 3 millions d’années. Les techniques ont évolué, on est passé de choses simples à des débitages très particuliers pour ne pas dire standardisés.

On va utiliser ici le basalte, pour en sortir un outil, on va donner un coup de marteau que l’on appelle le percuteur qui va permettre à des ondes de se propager et de détacher un éclat. Le plus facile à travailler et à obtenir de bons résultats est le silex du bergeracois.

Belle démonstration pleine de finesse et de précision pour obtenir des outils plus ou moins tranchants. Après un bilan positif, il va falloir passer la main à des spécialistes pour étudier ces découvertes.

Dans son livre : Histoire de France par les villes et les villages, François Baroin se pose la question de savoir, et si Lézignan la Cèbe était le premier village de France ? Sur ce site du Bois de Riquet ont été trouvées les traces les plus anciennes d’hominidés en Europe. Affaire à suivre.

Bernard Bals

Cuisine secrète du Languedoc

Cuisine secrète du Languedoc-Roussillon

"Totalement sublime ! Un livre de recette que je recommande rien que pour la poésie des recettes et les commentaires authentiques.

J'y ai trouvé les recettes des bons petits plats que mes grands-mères préparaient si bien. De la rouille à la Sétoise aux escargots à la cévenole vous en aurez l'eau à la bouche !
C'est la vrai cuisine familiale du Languedoc, celle qui se transmet depuis des générations. » Amazon