CULTURE

Les grandes chansons françaises : " SYRACUSE " ( Bernard Dimey - Henri Salvador).

Henri Salvador raconte qu’un soir il avait séquestré un Bernard Dimey (pas mal enivré), lui interdisant de ressortir sans avoir fini son texte ! Au petit matin, Salvador découvrait Syracuse. Chanson qui allait connaître un certain succès ! C’est avec une réelle complicité et une part de la magie de Bernard Dimey, poète trop souvent alcoolisé et vacillant de la chanson française, qu' Henri compose " Syracuse ".


Dimey naît le 16 juillet 1931. Sa mère est coiffeuse, son père ouvrier ciselier. Une revue publie ses premiers poèmes, alors qu’il n’a que quinze ans. Puis deux petits recueils paraissent chez Seghers. Dimey vit à Troyes ses années de jeune homme : écriture, journalisme, peinture, enseignement (qu’il fuit). Dans une caserne, pour noyer son chagrin, il apprend à boire : c’est le temps de la guerre d’Algérie, trop de ses copains y laissent leur peau.
Arrivé à Montmartre à 25 ans, il est le roi du village : les artistes de l’époque se retrouvent quotidiennement dans une taverne de la place du Tertre à Montmartre. Ce haut lieu de la vie poétique parisienne est fréquenté par Mouloudji, Aznavour, Patachou, Jean-Claude Pascal et Francis Lai qui deviennent ses amis et interprètes. Lors du mariage de Bernard Dimey, Henri Salvador chante la chanson qu’ils ont écrite ensemble : Syracuse. Bruno Coquatrix le pousse sur la scène de l’Olympia dont il est le propriétaire et où Dimey séduit le public simplement en disant des poèmes.

Il obtient le prix Charles Cros avec "Ivrogne et pourquoi pas". Et puis, alors que les cinquante ans s’apprêtent à sonner, le 1er juillet 1981, il part rejoindre ses amis Michel Simon et Édith Piaf…
C’est à ce grand poète épris de Montmartre dans la lignée des Bruant et Gaston Couté, que l'on doit quelques trésors de la chanson. "Syracuse" à " Mémère" chanté de manière éblouissante par Michel Simon en passant par "Mon truc en plumes" de Zizi Jeanmaire. 

Henri Salvador. (13/07/1917 – 13/02/2008) 

À l’âge de 7 ans, Henri Salvador quitte sa Guyane natale et arrive en métropole. Jeune homme, il découvre le jazz et rêve d’imiter ses idoles, Duke Ellington et Louis Armstrong. Ce passionné de musique étudie la trompette, le violon et la guitare.


Dans les années 30, Henri fait ses premières armes aux terrasses des cafés en tant qu’humoriste. Le public se délecte des pitreries du jeune Henri Salvador. En 1933, à 16 ans, il obtient ses premiers engagements dans les cabarets parisiens. En 1947, Henri Salvador sort son premier disque “ Maladie d’amour “, une chanson traditionnelle créole. C'est le début de cette grande carrière dont chacun se souvient.

En 1949, il obtient le grand prix du disque de l’Académie Charles Cros et se produit à l’ABC, le temple des music-halls parisiens. Cette même année paraît le titre “ Une chanson douce “, un classique de son répertoire. 

C’est en compagnie de Boris Vian, son grand ami, qu’Henri Salvador composera près de 400 titres tels que “ Le blues du dentiste “ ou “ Faut rigoler “, une biguine antillaise. Ainsi que : “ Zorro est arrivé “, “ Syracuse “, “ Le Travail c’est la santé “ ou encore “ Juanita Banana “.

Après plusieurs années de silence, Henri Salvador a décidé, contre toute attente, d’enregistrer un nouvel album. Pari tenu pour ce monstre sacré qui, à l’âge de 83 ans, s’est offert une entrée fracassante dans le XXIe siècle. Plébiscité par le public et encensé par la critique, l’album “ Chambre avec vue “ connaît un immense succès.

Ce succès, Henri Salvador le doit à son talent, mais aussi à son flair. Il a su viser juste en s’entourant de jeunes artistes, auteurs et compositeurs, de talent tels Keren Ann, auteur de “ Jardin d’hiver “, Art Mengo ou Thomas Dutronc. Il a reçu les prix d’Interprète masculin de l’année et de meilleur album de l’année pour l’album “Chambre avec vue“, lors des victoires de la musique 2001. En 2006, Henri Salvador revient avec “Révérence“ un nouvel album façonné au Brésil qui contient des morceaux enregistrés à Rio dont deux avec Caetano Velosso et Gilberto Gil. 

Henri Salvador nous a quittés le 13 février 2008 à l'âge de 90 ans. Il nous reste en mémoire ses splendides mélodies et son rire légendaire résonne encore à nos oreilles. 

Philippe Raybaud

Réouverture prochaine des Musées de Sète agglopôle méditerranée.

AAAABONCapture d’écran 2023-01-30 160157

 

A partir de Mercredi 1er Février, le Musée Gallo-Romain Villa-Loupian (Route départementale 158 E4)  à Loupian, le Musée Ethnographique de l’Étang de Thau (Quai du port de pêche)  à Bouzigues ouvriront leurs portes dès 10h.

 Le Jardin Antique Méditerranéen (Rue des Pioch) à Balaruc-les-Bains sera de nouveau accessible dès le Mercredi 1er Mars à 10h.

L'Odyssée avec la Cie Tire pas la Nappe

L'Odyssée | Théâtre
 Marion Aubert - Marion Guerrero - Cie Tire pas la Nappe
 Samedi 11 février, 18h
 Centre Culturel Léo Malet, Mireval
 Spectacle à voir en famille ! À partir de 8 ans !
 
Une Odyssée des temps modernes !
Rythmé et coloré, ce spectacle nous transporte loin vers la Mer Égée, pour une aventure de famille et d’amitié, à vivre aux côtés de Télémaque.
La compagnie Tire pas la Nappe ramène le célèbre mythe d’Homère à une échelle plus humaine et plus intime, à hauteur d’enfant. Mélancolique et drôle, cette nouvelle traversée de la mythique épopée est transcendée par la musique rock en live et une esthétique proche de la science-fiction.
 
 Plus d'informations : https://bit.ly/3DmGhnQ
 Tarif : de 8 à 14€
Réserver votre place :
 https://bit.ly/3DmGhnQ
 04 67 74 02 02
 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Saison culturelle : le programme du 1er semestre se dévoile à Frontignan La Peyrade !

Cet hiver, et jusqu’au début de l’été 2023, la culture à Frontignan la Peyrade, encore et toujours partout et pour tous, remplit les agendas ! De nombreux spectacles, concerts, performances, rencontres littéraires… De quoi vous faire patienter jusqu’aux prochains rendez-vous estivaux, à l’image de la riche programmation dont les Frontignanais et Lapeyradois ont profité en juillet et août derniers. Suivez le guide grâce au livret programme désormais disponible, en ligne sur frontignan.fr et dans l’ensemble des bâtiments communaux !

Pour cette saison culturelle, la Ville continue de s’inscrire comme l’un des chefs-lieux de la culture pour tous sur le bassin de Thau, sous une multitude de formes.

Du cirque avec la Cie L’Enjoliveur (du 23 au 25 mars), pour un voyage singulier à bord d’un vaisseau, où réalité et surréalisme se mélangent pour former un monde où tout devient possible, ainsi que le retour de la Cie Mange Nuage (du 19 juin au 9 juillet) et sa scène flottante, pour une résidence de création artistique inspirée des observations, des réflexions et des questionnements de ce “ point de vue “ que l’on a à bord d’un voilier.

 

De la musique avec le Collectif Viaggio (10 février) autour d’un spectacle musical interprété par un quartet de Jazz, présentant, en composition et à travers une projection de photos et vidéos, l’histoire de l’immigration d’un Italien, qui au début des années 1900 quitte son île natale, Ischia du golfe de Naples, pour émigrer à New-York.

La Fête de la musique (21 juin), qui sonne l’heure de l’été, sera également au rendez-vous. Fête nationale dédiée à tous les musiciens et célébrée dans les rues de la ville, ce moment convivial permet de découvrir les talents locaux et d’écouter ensemble de la musique.

De la danse avec la Cie Par Terre (30 et 31 mai). La chorégraphe Anne Nguyen vous présente Underground, un spectacle puisant dans l’histoire de la musique noire des années 1960 et 1970, en concoctant une playlist, mélange de rap et de vieux tubes de l’époque Motown. Elle met ainsi en scène chaque chanson avec des éléments du répertoire de la danse hip-hop tels de multiples courts métrages sur l’amour, la violence, la lutte.

De la littérature avec les nombreux évènements autour de la 26e édition du Festival International du Roman Noir / FIRN. Toute l’année, balades littéraires, ateliers, soirée noire, … Laissez-vous aller à la rencontre des auteurs. Des moments rares et humains à partager sans modération. Le FIRN se tiendra cette année du 23 au 25 juin 2023, autour du thème L’aventure c’est l’aventure, dans l’enceinte du lycée p r o f e s s i o n n e l Maurice-Clavel. 35 romanciers ( l i t t é r a t u r e , jeunesse et BD) de 10 nationalités différentes seront réunis pour des rencontres et des dédicaces autour des épopées, des voyages et des châteaux en Espagne, des quêtes et des fuites en avant, des évasions et des disparitions.

 Des arts dans la rue avec un nouveau parcours urbain. Après avoir accueilli Tutu Sousa en août 2021, Tamara Alves, Alessandra Carloni et Manoel Quiterio, en mai 2022, la Ville avec la complicité du festival Sete Sóis Sete Luas accueillera à nouveau 4 artistes du réseau : Daniela Guerreiro (Portugal), Joël Rollinger (Luxembourg), Mohammed Roshdi (Maroc) et Zed1 (Italie). (Du 21 au 26 mai) Venez découvrir le travail de ses street artistes lors de cette semaine dédiée à l’art dans l’espace public, en cœur de ville.

 Des expositions avec notamment l’artiste Fanny Saint-Pierre (du 14 avril au 6 mai). Après “Bestiaire méditerranéen“ exposition accueillie en 2018, la Ville de Frontignan la Peyrade accueille à nouveau l’artiste pour sa nouvelle exposition à l’esthétique Rock intitulée Blue, à la salle Izzo. De nombreux ateliers et rencontres en collaboration avec la Ville et ses associations seront organisés durant l’exposition. Le musée municipal rouvrira ses portes au public au printemps prochain, accompagné de ses nombreux ateliers de médiation organisé pour l’ensemble des publics, pour une exposition mettant à l’honneur les joutes Languedociennes, Tous sur la tintaine !

 

 En savoir plus : https://www.frontignan.fr/saison-culturelle-le-programme-du-1er-semestre-se-devoile/

 

 

 

J

« BORIS VIAN, C’EST PLUS QUE ÇA ! »

2 spectacles Boris Vian

Une immersion dans l’infinie diversité de l’univers du si génial et désinvolte Boris VianaaaaaaaborisCapture d’écran 2023-01-21 183948

 

- LA TÊTE À VIAN - Vendredi 10 février - 19h30

A la rencontre de Boris Vian au travers de trois de ses romans « L’herbe rouge », « L’arrache-cœur » et « L’automne à Pékin ».

Classes de Michaël Clément (Art dramatique),

Fanny Caussy-Gay (Chant)

Laurent Conor (saxophone)

Danse : Vincent Gerboullet

Piano : Sabine Liguori

 

- CINÉVIAN - Samedi 11 à 19h30 & Dimanche 12 à 15h30

Soyez spectateur d’une séance qui va swinguer, rocker,danser la java, en choeurs et en zizique, à la découverte de chansons de Boris Vian, aux textes humoristiques et engagés.

Classes de Mèze : Matthieu Chedeville

Classes de Frontignan : Estelle Niedzwiedz, Héloïse Clauss- Bezault

Classes de Sète : Anne-Laure Iiter, Danielle Calvet, Laurène Ahmada, Laurent Conor, Vincent Gerboullet, Fanie Gay- Caussy, Sabine Liguori

Musiques actuelles : Pierre-Jean Horville

Art dramatique : Michaël Clément

Vidéo : Imaginarium

 

Dans le bel Auditorium du Conservatoire Manitas de Plata, quai des moulins à Sète

 

Entrée libre, réservation vivement conseillée :

https://my.weezevent.com/theatre-la-tete-a-vian

https://my.weezevent.com/musique-et-chant-cinevian-1

https://my.weezevent.com/musique-et-chant-cinevian-2

 
 

Nuits de la lecture : histoire(s) d’avoir peur !

Les médiathèques de Sète agglopôle méditerranée participent une nouvelle fois à la manifestation nationale des « Nuits de la Lecture ».aaaaaaabanuitCapture d’écran 2023-01-11 162817
 
Cette année, le thème est la peur. 
 
Découvrez le programme des animations prévues du jeudi 19 au samedi 21 janvier (ateliers, spectacles, lectures…)  https://bit.ly/3jVPNaC

Chamonix enchante Sète

 

 

 

 

C'est un des plus grosses compagnies françaises actuelles de théâtre de rue qui a franchi les portes massives de la scène nationale sétoise à deux reprises , vendredi 6 janvier et dimanche 7 janvier.

Créée en 1995 , Les « 26 000 couverts » propose un théâtre burlesque, foutraque, onirique, déconcertant, sans-limites . La première scène de la pièce intitulée Chamonix en hommage à la fameuse cité savoyarde fut une splendide – et hilarante- tyrolienne entonnée à la gloire de la reine de stations de sports d'hiver hexagonale.

Rideau et retour vers le futur . Nous voilà en 6302 à bord d'un vaisseau intergalactique mais pas pour très longtemps.

Sophie la robote annonce un atterrissage forcé sur une planète qui n'est autre que notre chère planète bleue !

L'occasion pour les membres de l'équipage de humer le bon air fleuri célébré comme il se doit, en musique – avec de vrais instruments-, et dans une novlangue très vite tout à fait compréhensible, – une gageure relevée avec brio par la troupe – Les atours de dame nature s'avérant d'autant plus enivrant qu'elle est désertée depuis des millénaires de toute présence humaine.

Ce nouvel environnement quelque peu intimidant au départ semble donc charmer l'équipage qui envisage de s'y attarder, mais voilà, dans les abyssales profondeurs , Major Burk, une sorte de larve humaine à la voix caverneuse qui règne sur les « intra-terriens » compte bien écourter leur séjour , de la même manière – avec un suppositoire satanique !!!- qu'il a éradiqué la race humaine considérée par trop nocive pour la planète.

S'en suit une virée à bord d'un brave buffet un peu mélancolique dans plusieurs périodes plus ou moins lointaines de l'Histoire à la découverte de l'évolution de l'espèce humaine .Stupéfaction et effroi du côté des derniers hommes et fou rire dans la salle .

Enfin, retour en 6302, pour l'épilogue.

"Un joyeux chichois que ce Chamonix qui semble avoir était bricolé avec trois bout de ficelles, quelques cocktails avec alcool ,et surtout beaucoup de plaisir. Le tour de force est justement cette illusion : la mise en scène impeccable, tirée au cordeau, permet ce lâché prise jubilatoire propre à l’univers du jeu et de l'enfance . Si l'écologie, toile de fond de la comédie musicale, est avant tout un prétexte à cette histoire délirante et à des chorégraphies grotesques – les comédiens , très bien, sont également d'excellents interprètes et musiciens - elle est aussi matière à réflexion.

Sans pour autant parler d'un théâtre didactique ( presque) toujours sous couvert d'humour , certains passages concernant la responsabilité de l'espèce humaine dans la situation plus que préoccupante de la terre en 2023 sont édifiants.

Les images projetées par un power-point dans une scène très amusante , des images auxquelles nous sommes pourtant habituées, demeurent intolérables, insoutenables. Le bilan de l'homme : glorieux ? En aucun cas. Alors ? Exterminer l'équipage afin de s'assurer qu'il ne reproduise pas les mêmes impardonnables erreurs que ses aïeuls , ou lui laisser une chance , telle est la question .

Il manque un dernier souffle au sergent major pour délivrer son verdict . Cependant, sur son visage parcheminé affleure un sourire , du à l'infusion de fondu savoyarde préparée par ses arrières arrières, arrières..petit enfants , ( et oui ! , mais ce serait un peu long à résumer  !!! ), qui nous laisse augurer qu'il se serait montré clément envers eux ."

"Vive le fromage , Chamonix ( à prononcer sans x ! ) et les 26 000 couvert pour cette orgie théâtrale qui a réuni toutes les générations de spectateurs ce qui est loin d'être la norme !"

Visite ex&in situ avec le Musée Fabre

Peut être une image de 3 personnes et texte
 Vendredi 13 janvier
14h
 Musée Fabre
Le musée Fabre et Line UP s'associent pour vous faire (re)découvrir l'art classique et l'art urbain à travers le musée et la ville de Montpellier. Les visiteurs commencent par le musée puis poursuivent en extérieur dans les rues du quartier Méditerranée où le guide met en avant une sélection de fresques dont il fait le parallèle avec les œuvres vues au musée. Munissez-vous de chapeaux et de bouteilles d'eau.
Plein tarif 11 € | Pass Métropole 7 € | Tarif réduit 7 €
Tickets disponibles sur le Pass Culture

Toute l’actualité culturelle en région

 

Découvrez toute l'actualité culturelle de votre Région :

DÉCOUVREZ LE
DERNIER NUMÉRO

Décembre 22 – Janvier 23

aaaaaaartsCapture d’écran 2023-01-07 123409

https://fr.calameo.com/read/001315425c414ebd797aa

L’Art-vues s’invite désormais dans votre boîte mail ! Votre magazine culturel en Occitanie lancera dans les prochaines semaines sa newsletter hebdomadaire. 

Au programme :

  • L’Actu de la semaine : un condensé des dernières informations culturelles qui viennent de tomber !
  • Une sélection : les meilleurs spectacles et événements à ne pas manquer dans les prochains jours !
  • Et d’autres rendez-vous au fil des semaines !

Concerts, spectacles, théâtre, expos, jeux et plus encore : vous ne voulez rien manquer de la culture en Occitanie ? Alors inscrivez-vous en suivant ce lien !