Poussan

L’ENTENTE POUSSAN/BALARUC LE VIEUX EN ASSEMBLEE

L’association tenait son assemblée Générale début septembre :

Membres du bureau présents :
– Julien Taelman, Président
_ Arnaud Leduc Vice-président
– Aline Loubière, Trésorière
– Laurent Gimenez, Secrétaire
– Marie Noelle Fédérici, vice-secrétaire.


L’assemblée s’est déroulée en présence d’une vingtaine d’adhérents.
Julien Taelman, a commencé l’assemblée générale en rappelant les différentes actions menées par l’Entente :
– Participation aux différentes épreuves sportives locales de Balaruc les bains, Bouzigues,Montbazin, Villeveyrac.
– Organisation du Run&Bike en juin sans oublier le succès des Foulées Poussannaises avec environ 150 , au profit du Téléthon.
Puis il a énuméré les principaux résultats des compétiteurs et compétitrices.screen-shot-10-10-16-at-01-14-pm

Le rapport sur le bilan Financier du 1er janvier 2019 au 31 août 2019 a été présenté par  Aline Loubière, Trésorière est approuvé à l’unanimité.

Les projets :
L’organisation de la 2ème édition des Foulées Poussannaises
Participation du club pour :
Le Trail des Ruffes à Lodève
Les Foulées de Balaruc les bains
Le Trail des Hospitaliers à Nants
La Course des Droits de l’Homme – Montbazin
La SaintéLyon (St Etienne-Lyon)
L’organisation de la 2ème édition des Foulées Poussannaises

Une rétrospective des 3 dernières années fut présentée par le Président pour ensuite faire place au traditionnel apéritif.

Rappel sur le montant des cotisations et maillots :
Tarifs 2019/2020 : Cotisation : 10€ / T-shirt : 10€ / Débardeurs : 10€ / Vestes : 15€

Très belle entrée en matière des U10 du CA Poussan Foot

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes souriantes, plein air

Ce samedi matin, le district de l’Hérault avait organisé à Frontignan la rentrée U10.*

Bilan

Match nul (1-1) contre Frontignan

Après un magnifique but de Frontignan arrivé très rapidement , Poussan a mis en place son jeu collectif et s’est créé plusieurs occasions avant que Matéo n’égalise d’une superbe frappe.

Victoire (1-0) face à Gigean

Poussan a dominé la rencontre de bout en bout et le score aurait pu être plus élevé . Très beau but de Jules .

Victoire (3-0) face à la Pointe Courte

Match maîtrisé de bout en bout avec un but de Matéo puis un penalty converti avec sang-froid par Hugo et enfin un troisième but d’Hugo suite à une très belle passe en profondeur de Teva.

Le bilan de cette journée est très positif en regard des résultats mais aussi par le jeu collectif pratiqué,l’engagement et la solidarité

Poussan : une bien belle tomate pour Claude Morgo

Heureuse surprise cette semaine pour Claude Morgo, jardinier infatigable, qui dans un de ses jardins a pu cueillir une belle tomate de 1kg. Pas de traitements spéciaux pour les tomatiers qui proviennent de graines sélectionnées par Claude à partir des récoltes des années précédentes. tomatessssP1280802

Il s’agit d’une variété dite « beefsteak. La tomate Beefsteak est une variété tardive formant de très gros fruits de 200 à 700 g à la chair ferme et contenant peu de graines. La tomate beefsteak est fondante et très parfumée, idéale pour être farcie ou utilisée en quiche ou coulis. Variété de type chair de bœuf.
Semis : de février à avril sur couche chaude (20°) ou en godets en intérieur ou serre chauffée, dans un terreau de semis fin. Les tomates ont besoin de minimum 20°C constant pour germer.tomatesssP1280803

« Enterrez vos graines de tomates à 1 cm puis recouvrez de terreau de semis. Arrosez votre terreau avec un pulvérisateur pour qu’il reste humide mais pas détrempé. Placez votre terrine près d’une fenêtre pour éviter que vos semis ne filent vers le haut pour chercher la lumière.
Repiquez en place quand les gelées ne sont plus à craindre et que les plants atteignent 12 à 15 cm dans un sol riche, meuble et sain. Distance : 70 cm entre les rangs et 50 cm sur la ligne à exposition ensoleillée.
Mettre les tuteurs en place avant de commencer la plantation. Arrosez abondamment au pied une fois par semaine pour éviter le développement de maladies. « 

Pour les amateurs, Claude se fera un plaisir de donner des graines qui dans la lignée sauront perpétuer cette belle variété de tomates…

Félicitations…

La semaine bleue se déroulera du 7 au 17 octobre 2019

L’image contient peut-être : 1 personne, texte À Poussan c’est le jeudi 17 octobre à 14h au Foyer des Campagnes, avec animation musicale par les « Grandes Maïsses », expo photo et goûter – Gratuit. Inscription avant le 20/09 auprès du CCAS de la ville au 04 67 18 35 91.
Animations proposées aux retraités et aux personnes âgées sur le bassin de Thau toute la semaine.

Arts et Agapes quatrième édition, du plaisir à déguster

   tarfP1550693

Le service culturel de la Ville de Poussan et l’association EscapadeS avaient convié la population à l’ouverture du festival d’Arts et d’Agapes ce samedi 14 septembre au jardin de la grotte à Poussan. D’Arts et d’Agapes est un festival au programme culturel, artistique et gastronomique, décliné tout au long d’une journée festive et conviviale sur la commune avec même une veillée qui affichait complet avant le jour J pour cette quatrième édition et donc un repas du soir qui s’annonçait déjà animé quelques jours avant.. Avec un ciel un peu couvert le matin puis vite limpide mais sans grosse chaleur ce fut bien soft pour cet été « indien » qui est bien sympathique. Une douce ambiance qui emportait chacun dans ses rêves en oubliant les problèmes et en se laissant aller.

Au cours de cette manifestation, qui se voulait ludique et sympathique,  étaient proposés des spectacles contés, artistiques et musicaux, des ateliers d’art plastique, ateliers jeux, mais aussi de la restauration de qualité que ce soit à midi ou pour le repas du soir.

Pour cette quatrième édition vous retrouviez les grands classiques du festival mais aussi vous pouviez découvrir des nouveautés, toujours dans une ambiance chaleureuse et ludique : La petite Usine à taille douce de Caro et Loulou qui a toujours autant de succès, La Caravane de Frida, l’Eco-atelier : Calculez votre empreinte carbone ! L’Atelier maquillage, l’Atelier tatoo, celui du portrait aquarelle et des arts plastiques, l’Atelier Street Art, la Brocante livres, Le tipi à souvenirs et son trombi avec même des jeux pour enfants histoire de se laisser aller…

 Déjà un bon programme culturel, artistique et ludique, accessible au public , décliné tout au long d’une journée festive et conviviale sur la commune et cette belle aventure était à vivre en famille, entre copains, toutes générations confondues… Une journée intergénérationnelle.

Sachant que cette année encore l’entrée libre était bien appréciée avec une restauration et  une buvette sur place l’on pouvait profiter sans trop dépenser de ce samedi récréatif.tarfP1280729

Et une  introduction vraiment particulière avec dès le départ un spectacle déambulatoire celui de la Compagnie Surprise se déroulait derrière les halles avant de prendre la direction du Café Beauséjour puis du centre historique, un spectacle déambulatoire décalé,  » Vis ma Ville », au départ des Halles à 11h 2 acteurs en forme pour un reportage télé qui allait se terminer en queue de poisson.

Cette année comme en 2018 des conditions idéales., pour profiter de l’ombre des ruelles puis des arbres du terrain de la Grotte, au chemin des Frères.

Comme le précisait à nouveau les organisateurs, le festival est né d’une envie commune de créer une fête à valeur culturelle fédératrice dans un esprit participatif et imaginatif. Artistes, musiciens et bénévoles ont travaillé plusieurs mois pour proposer, lors de cette journée, un programme varié ouvert à tous avec des ateliers pour petits et grands et des possibilités de restauration sur place.

La journée débutait donc  à travers les rues du vieux village avec plusieurs haltes au gré des espaces disponibles qui se voulaient des repères pour ce reportage télé réalisé par une équipe qui on l’apprendra plus tard ne réalise plus d’audimat et donc va être mis de côté. Nous allions assister au tournage de scènes « hors-caméra » dans une ambiance survoltée et à prendre au second degré…


En effet, entre le fait que pour la présentatrice, Poussan soit au fin fond de la France un village de paysans, que son café soit un repère de fainéants qui ne veulent pas travailler, que Maurice Papon y ait vécu et que son église soit en profonde mutation, elle essayait pour son reportage de choquer, de montrer que son reportage était exceptionnel. Une satire des émissions télévisées pour montrer qu’à trop vouloir en faire l’on se détruit soi-même. Et ce fut le cas au Jardin des Frères avec son jeu du Ziziouioui que le cameraman refusa de filmer.

« Cela partait en brioche » Il lui envoyait ses quatre vérités. Bien qu’essayant de négocier avec tous ses atouts, elle n’y parvenait pas. Adieu, les reportages, adieu les émissions  Télés.  » Elle était allé trop loin et devait tourner la page à la place des reportages en essayant de se soigner… » Elle craquait…tarfP1550728 Qu’importe Mathilde et son cameraman étaient applaudis avec insistance ayant su emporter l’auditoire ou du moins une partie dans leur délire théâtral…

Arts et Agapes pouvait se poursuivre autour des ateliers, de la buvette aussi…

.Le public était bien motivé pour enchaîner sur les animations.  Les enfants étaient déjà en place : Ils avaient du choix et les adultes aussi.

L’après-midi, trois spectacles étalent programmés pour à nouveau conquérir le public : et de plus trois spectacles hors normes…tarfP1280748

C’était parti,pour le plus grand plaisir des enfants : la petite usine à taille douce  était synonyme d’impression et de gravure, pour participer à la création d’une œuvre collective et elle était prise d’assaut. Elle  retenait l’attention tout comme l’atelier de maquillage toujours sollicité…

 Midi trente, soit l’on se désaltérait et l’on se restaurait avec des plats variés représentant différents pays et symbolisant l’ouverture sur le Monde,  soit l’on participait aux ateliers qui allaient durer l’après-midi.

Et donc entre repas et musique, ce fut une transition pour arriver aux spectacles de l’après-midi. Les agapes du midi étaient un peu musicales mais surtout bien conviviales.

Dès 14h30 la Cie A Tiroirs avec son spectacle « Ce n’est pas commode » allait ouvrir bien des portes vers l’imaginaire, le rêve grâce à un spectacle tout en finesse qui réservait bien des surprises : le public allait se délecter des prouesses complètements déboîtées, voir déjantées de cet homme-commode, mi-clown, mi-magicien.

Derrière ses lunettes qui avait plus d’un tour dans son sac, ou plutôt plus d’un tiroir dans sa boîte, d’où s’échappaient fleur ou papillon.tireCapture

L’hurluberlu bien dans sa peau réalisait d’improbables constructions à la poésie débordante. Roi du diabolo, prince du yoyo, musicien de l’absurde. Il finissait en parfaite fusion avec sa commode !

 

Alors que les ateliers se poursuivaient, à 16 h 30 La petite Poule rousse version marionnettes méditerranéenne allait avoir un grand succès. Toujours une certaine magie car chacun arrive à s’identifier à l’un des personnages. Et avec cette belle histoire aux accents bien de chez nous, un standard pour les plus petits, même les plus grands pouvaient entendre que  l’entraide est bien importante pour s’en sortir et que les bonnes choses se méritent !

L’imaginaire faisait le reste…

Et à 18h30 « King of the Kingdom » avec la Cie la Cie Bruitquicourt  qui nous entraînait dans une ambiance très décalée et absurde assaisonnée à la Monty Python. C’était la mise en abîme grotesque du théâtre et du pouvoir politique, à travers la folie d’un clown mégalomane autoproclamé ROI. Assisté de son Grand Chambellan et de son Musicien Intérimaire, il vous y présentait sa vision de la démocratie participative autoritaire en toute simplicité lors de son traditionnel goûter ROYAL au sein du petit peuple.

 

 Petit moment pour souffler puis l’on enchaînait sur la Veillée d’Arts et d’Agapes avec une soirée festive, une soirée repas-concert avec Goosie, swing classe et vintage, où les tubes de la musique pop des années 70 à nos jours se succédaient pour quelques heures chaleureuses et décontractées . Entre koomai de saucisse et raisins l’on se laissait porter par une douce ambiance

Ce fut une soirée chaleureuse durant laquelle sans soucis on profitait du temps qui passait  !

 

Un beau succès car rien ne manquait : encore une belle réalisation que  cette quatrième édition qui fut pour les participants une journée de bonheur : le public a répondu présent durant les moments forts, tous les ateliers ont eu du succès. Chacun a pu s’épanouir dans différents domaines durant dans le calme, la convivialité et le partage. Des spectacles de qualité entre délires et sensibilité, des moments d’échanges bien sympathiques et surtout de la bonne humeur…

Vraiment, félicitations à tous les bénévoles, ceux qui ont œuvré,  pour que perdure cet événement qui est une belle référence culturelle et festive pour Poussan.  En associant des amateurs et des néophytes, les spectateurs aux acteurs, des animations pour tous et du spectacle, Arts et Agapes fut encore un très beau succès.tarfP1280789

Des vendanges partagées pour Jeannot et sa « colle » d’amis

  catalaIMG_6019-1  Ce jeudi matin, vendanges manuelles sur une parcelle de Jeannot Gil-Catala, en allant vers Gigean à Ria avec une « colle » motivée, une équipe de vendangeurs composée d’amis (es)… Odette, Ginette, Pierre, Gilbert, et bien d’autres….. Une douzaine de Poussannais à la manœuvre.

Dans une bonne ambiance, à l’ancienne car la superficie du terrain s’y prêtait, Jeannot et ses amis ont coupé des grappes de merlot (15°8).

Une récolte qui partait directement à la cave coopérative : une récolte supérieure à celle de l’an dernier en poids, la parcelle ayant été abritée naturellement lors de l’épisode caniculaire.

A noter tout de même que les baies et les grappes étaient plus petites que les années précédentes, chaleur et manque d’eau obligent. Le merlot est un cépage rouge, aux petites baies noires, apparu à la fin du 18ème siècle.

« De couleur sombre et dense, avec des arômes de fruits rouges et noirs et une superbe palette aromatique, le merlot se transforme au cours de son vieillissement pour laisser place à des notes de pruneaux, de sous-bois, d’épices. »

Du plaisir, de la camaraderie et des gestes qui rappellent le bon vieux temps. Et puis au bout après l’effort le réconfort lui aussi partagé autour d’un bon repas

+ Colle : groupe de vendangeurs de 8 coupeurs, 2 hommes transporteurs de comportes, 1 homme presseur de raisin dans la comporte, 1 videur de seaux.

Dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine à Poussan

Dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine qui auront lieu le week-end du 21/22 septembre, le service culturel de la ville vous propose de découvrir le patrimoine architectural du centre ancien avec Aurélie Malbec illustratrice.Aucune description de photo disponible.

Atelier croquis limité à 15 personnes – Gratuit samedi 21 de 14h à 16h départ devant les Halles, inscription obligatoire Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Au Collège Via Domitia : dialoguer et (se)mobiliser pour « faire communauté » au service de la réussite de tous les élèves.

Pour cette rentrée scolaire 2019, bien que 80 % des personnels qui travaillent au collège Via Domitia n’aient pas changé, il faut noter que la direction de l’établissement est nouvelle avec Stéphane RUSSO comme Principal et Amandine ROY comme Principale Adjointe.

L’on peut aussi préciser que l’établissement accueille 8 nouveaux surveillants (AED) dans le service de vie scolaire géré par Patricia GONDRAN – CPE qui était présente l’an dernier.principalP1280490

Pour les professeurs,  2 nouvelles enseignantes en espagnol, 1 nouveau en lettres, 1 nouveau en éducation musicale, une nouvelle en anglais, 1 professeur stagiaire en EPS.

Du côté des effectifs, notons 754 collégiens (moins trois par rapport à 2018) et 89 personnes au total, 12 personnels d’éducation, 50 professeurs, 5 AESH, 4 personnes santé sociale et orientation, 11 personnels techniques, 7 personnels administratifs…

Les classes :

Les 754 élèves accueillis, dont 675 demi-pensionnaires et 79 externes, répartis dans 27 divisions :

  • 7 divisions en 6ème avec 178 élèves.
  • 7 divisions en 5ème avec 206 élèves.
  • 7 divisions en 4ème avec 199 élèves
  • 6 divisions en 3ème avec 172 élèves.

Pour Stéphane RUSSO, en ce qui concerne sa carrière dans l’Education Nationale tout a commencé en tant que Professeur des Écoles à l’Ile de la Réunion en 1991. Il fut rapidement Directeur d’école mais fut mis à disposition auprès des Francas (….)

Il arrivait dans l’Hérault il y a une quinzaine d’années, comme Directeur d’école à Villeneuve-lès-Maguelone, avant d’assurer la direction des FRANCAS de l’Hérault.

(Fédération nationale laïque de structures et d’activités, les Francas ont une vocation indissociablement éducative, sociale et culturelle. Ils agissent pour l’accès de tous les enfants et les adolescents à des loisirs de qualité, en toute indépendance et selon le principe fondateur de laïcité. La Fédération nationale des Francas est reconnue d’utilité publique. Elle fait partie des associations complémentaires de l’Enseignement public, acteur incontournable pour l’animation des activités extra et périscolaires…)

En 2009, après avoir passé le concours de Personnel de direction, il sera durant 3 ans Principal Adjoint à Villeneuve-Lès-Maguelone, puis le Principal du Collège Emmanuel Maffre-Baugé à Paulhan. Et cette année, il a été nommé à la direction du collège de Poussan, un poste qu’il avait demandé, suite au départ à la retraite de François RUIZ.

« Depuis ma prise de fonction, au cours d’échanges avec les personnels et les associations de parents d’élève, j’ai pu me rendre compte qu’il y avait des chantiers intéressants à poursuivre et à mener qui seront l’occasion de développer des projets en direction des élèves. »

Pour aller dans ce sens, il est épaulé par Amandine ROY, Principale Adjointe, qui a débuté dans l’Éducation Nationale, elle aussi, comme Professeur des Écoles, près de Paris.

Après 15 ans d’enseignement, durant 7 ans, elle sera Conseillère pédagogique dans la Circonscription de Béziers Nord, ce qui lui assure une bonne connaissance du milieu rural et de l’accompagnement d’initiatives pédagogiques et éducatives, entre autres.

Tous les deux souhaitent assurer un pilotage de proximité pour renforcer le lien avec les personnels, les élèves et à leurs parents.

Dans ce sens, Mme ROY pilotera cette année les niveaux 6ème et 4ème, alors que M. RUSSO prendra en charge les niveaux 5ème et 3ème et, l’année suivante ils suivront les « cohortes » d’élèves pour rester en relation avec ceux-ci.

Cette rentrée se fait dans le contexte du « plan Vigipirate renforcé » toujours encours. L’établissement reste vigilant et préparera les élèves à des dispositions particulières au cours d’exercices.

Les classes permettant de s’ouvrir aux Langues et sur le Monde se poursuivront avec des voyages scolaires et des échanges. L’apprentissage des langues, en option, concernent les LCA (culture-ancienne) avec du latin et les LCE (cultures-européennes) avec de l’italien et de l’espagnol…

Il faut préciser qu’au niveau national, il y a continuité des objectifs depuis 3 ans. Ceux-ci se précisent peu à peu : « Ensemble pour bâtir l’École de la confiance et inclusive. »

Il s’agit donc de porter une attention soutenue aux élèves à besoins éducatifs particuliers. Différencier l’approche en fonction des enfants permet de mieux les aider pour aller plus loin.

Le Projet académique qui vient d’être renouvelé, va dans ce sens en ambitionnant de :

  • permettre à tous les élèves de mieux maîtriser les savoirs fondamentaux…
  • permettre d’être mieux accompagnés vers leur avenir…
  • rassembler les Français autour de leur école avec les parcours éducatifs…

(http://www.ac-montpellier.fr/).

Pour ce faire 3 axes sont affirmés : des valeurs pour l’Académie, une Académie performante et coopératrice, une Académie proche et innovante en faveur de l’élévation du niveau des élèves et du désir d’apprendre en confiance… Avec des mots clés pour guider les actions et les initiatives à poursuivre, à développer et  (ou) à inventer dans les collèges.

Monsieur RUSSO, de son côté, ambitionne que le projet d’établissement du collège Via Domitia lors de sa construction, mobilise toutes les personnels, quelle que soient leurs missions. Deux demi-journées seront programmées à cet effet.

« Après un état des lieux, des familles aux collégiens, avec la participation de tous les personnels, des Fédérations de parents d’élèves, du Maire, des représentants du Département chacun aura l’occasion de s’exprimer. Car le temps est un allié : à partir des constats, en fonction des besoins, des ressources, nous définirons ensemble des actions à mettre en place pour que les élèves, les familles et les personnels vivent bien le collège. »

Ainsi, le conseil de vie collégienne aura à se prononcer sur les initiatives à développer.

Il sera composé de 12 élèves et 12 adultes, des enfants élus et des représentants de classe.

Il sera également installée une commission numérique pour que chacun.e, adultes et collégiens, puisse acquérir la maîtrise réelle de ces pratiques dites nouvelles mais qui seront leur quotidien plus tard. Cela devrait aller de pair avec l’installation de la fibre optique à Poussan avec la possibilité de créer et de développer un média du collège (Web Radio, TV ou journal).  En principe c’est prévu pour 2020…

Et Monsieur RUSSO rajoute : « Les équipes que Mme Roy et moi-même avons rencontrées ont envie d’ouvrir certains chantiers qu’ils ont brossés au cours d’un temps de diagnostic partagé qui leur avait été proposé lors de leur journée de rentrée, autour de quelques priorités : cohérence et cohésion, dialogue et représentation, écoute et considération, alliance éducative… Cette rencontre a débouché sur des propositions autour de la confiance et du dialogue car la communauté éducative doit pouvoir donner une place à chacun.e en toute légitimité (chacun a sa place) et en responsabilité (chacun à sa place)… C’est ainsi que tout sera fait pour que les acteurs de la communauté éducative composent, afin de donner du sens aux actions, de l’envie pour tous. »

« Car positiver permet d’avancer. »

Et Monsieur le Principal conclut : « Notre souhait est d’associer les collégiens dans certaines réflexions et décisions qui les concernant, notamment sur les questions relatives à l’aménagement du temps, des espaces et des relations en les responsabilisant afin qu’ils acquièrent progressivement des connaissances et des compétences et la culture qui leur seront nécessaires pour agir en toutes responsabilités dans l’avenir ».

Le Strapontin accueille : « LES FOUS DE LA REINE » de Jacques Rampal

Le Strapontin  accueille : « LES FOUS DE LA REINE »  de Jacques Rampal

PAR LA COMPAGNIE LES ESCOGRIFFES Le SAMEDI 21 SEPTEMBRE à 21 H Entre Shakespeare et BD, cette  fantaisie héroïque
où les personnages nous entraînent dans un royaume que l’on voudrait croire
très éloigné de nous tant ses dirigeants n’ont que le crime à la bouche.
Finalement c’est un drame, mais comique sur l’amour du pouvoir et le pouvoir de l’amour !

SALLE DE SPECTACLE (bâtiment MJC ) POUSSAN Il est désormais nécessaire (et urgent !) de réserver  ! Tarifs : 8 € (plein tarif)  /  5 € (adhérents)

RESERVATION

Tél. :  06 42 13 54 88

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

http://www.compagniedustrapontin.fr

Des vendanges conviviales à Poussan

Les bennes  circulent sur les routes et sur les chemins tout autour de Poussan. Très tôt, ce lundi matin, l’on pouvait identifier le son particulier émis par les moteurs des machines à vendanger. Pour les viticulteurs qui en utilisent elles tournent à plein régime. rinsaP1280699

Ce mardi, pour François, c’était tout autre chose bien que pour certaines parcelles il vendange lui aussi avec la machine. Pour des ses Syrah, sur un demi hectare,  il préfère vendanger à la main avec quelques amis car suite à la canicule il doit porter beaucoup d’attention aux grappes, un traitement particulier, à l’ancienne, avec des sécateurs pour enlever des grains qui ne sont pas bien développés.rinsaP1280701

D’après les mesures du degré, cela devrait donner du 13°5.  Ce sont les cave qui fixent les jours d’ouverture en fonction des cépages. Et aujourd’hui, pour François qui est rattaché à « Ormarine », il fallait s’y mettre et amener sa benne bien remplie à Villeveyrac qui s’occupe des « rouges ». Car « Ormarine » regroupe les caves coopératives de Villeveyrac, Pinet, Florensac, Cournonterral et d’autres caves qui sont venues se rajouter.

Dans quelques jours, François et ses amis s’y remettront pour les « rosés », en adaptant toujours le mode de vendanges à la structure et à l’état de ses vignes, mais aussi aux contraintes techniques, économiques et qualitatives.rinsaP1280695