Littérature - Poésie

22e édition du festival Voix Vives

Ce Samedi 20 juillet, à 12 h 30, le maire François Commeinhes, accompagné de Jean-Marie Taillade, adjoint festivités et animations et Catherine Maraval, adjointe aux Musées, est venu inaugurer la 22e édition du festival international de poésie. Du vendredi 19 au 27 juillet, les amoureux des lettres, de la poésie et de la culture méditerranéenne peuvent assister à 650 rencontres littéraires et profiter de 80 rendez-vous quotidiens dans de nombreux endroits de la ville (parc du Château d’eau, place du Pouffre, quartier Haut).

François Commeinhes a tenu à rappeler le rôle important de la poésie, à travers la lecture d’un écrit de Salah Stétié, chantre du poème méditerranéen et président d’honneur du Comité international de coordination des Voix Vives. Puis, Maïthé Vallès- Bled, organisatrice du festival et directrice du musée Paul Valéry, a remercié la Ville pour son soutien au festival. Chaque année en juillet, Voix Vives accueille à Sète plus d’une centaine de poètes qui viennent nous rappeler que la poésie “ne sert à rien qu’à donner des nouvelles du cœur et de l’âme” comme l’écrivait Stétié, cité par le maire dans son allocution.

Coup de cœur histoire de l'été

"Histoire de la colonne infâme" de Alessandro Manzoni aux Editions Zones sensibles :
En 1630, un barbier milanais et ses dits complices, convaincus de crimes avoués sous la torture, sont condamnés pour avoir répandu la peste parmi leurs concitoyens. Au XIXe siècle, l'écrivain A. Manzoni reprend toute l'affaire, instruction et procès compris, et la replace dans son contexte social et politique.

Retrouvez le sur le site :
http://www.lechappeebelle.fr/9782930601373-histoire-de-la-…/

L’image contient peut-être : texte

Coup de cœur jeunesse de l'été : L'Anti Magicien T.3 de Sebastien de Castell


L'Anti Magicien T.3 de Sebastien de Castell chez Gallimard Jeunesse roman à partir de 13 ans :
Kelen est de retour, accompagné de Furia et de Rakis, le chacureuil.
Ils se retrouvent en Gitabrie, lors de la présentation au reste du monde d’un oiseau mécanique aux pouvoirs magiques exceptionnels. Or cet oiseau peut devenir aussi la prochaine arme magique à détenir absolument…


Le plaisir de lecture est toujours intact avec ce troisième volet, Sebastien de Castell dévoile un pan supplémentaire de cet univers si particulier et unique, à la croisée entre Harry Potter et Percy Jackson. On y rit avec un personnage qui tient presque du anti-héros, on y retient sa respiration tant le suspense est dense, on y tremble et on y soupire d’impatience !
Ce troisième tome peut se lire indépendamment des deux autres, l’aventure se termine comme un épisode, mais Kelen et ses compagnons continuent leur route…

Coup de cœur manga de l'été


Aucune description de photo disponible.

“Le perce neige” de Rensuke Oshikiri chez Omaké Books :
Un manga qui nous plonge dans le plus noir de l'âme humaine. Quand une petite communauté collégienne qui s'ennuie se trouve un souffre douleur, on peut s'attendre à tout, mais le pire est toujours à venir. Et attention au retour de bâton car un animal n'est jamais aussi dangereux que quand il n'a plus rien à perdre.

Retrouvez le sur le site :
http://www.lechappeebelle.fr/9782919603800-le-perce-neige-…/

“Spire t.1 : Ce qui relie” de Laurent Genefort chez Folio

Coup de cœur SF de l'été :

Lenoor et Hummel sont deux navis qui voyagent dans les confins de l’univers colonisés par l’homme. Ces habitants de l’espace partagent avec les colons des planètes qu’ils visitent une vision qui les relie. Ils souhaitent aider ces communautés isolées à se connecter les unes aux autres, loin de l’agitation des grands systèmes de la Ceinture et de leurs compagnies de transport stellaire qui ne pensent qu’au profit. C’est de ce postulat que naît la Spire, la compagnie de transport des confins gérée par des aventuriers spatiaux. Mais la naissance d’une nouvelle structure dans un marché particulièrement compétitif entraîne des problèmes et des tensions que les membres de cette équipe de choc devront déjouer pour survivre.
Laurent Genefort nous ouvre une fois de plus la porte de son univers des portes de Vangk. L’auteur invite le lecteur dans son récit spatial qu’il maîtrise sur le bout des doigts et qu’il offre avec virtuosité à travers cette histoire pleine d’action et de rebondissements. Le lecteur peut y rentrer sans crainte, comme dans un univers parallèle fluide où les tenants et les aboutissants apparaissent clairement tout au long de l’histoire qui se dévore avec plaisir.

Jean-Claude CARRIERE au prochain Café Littéraire

Le Café Littéraire reçoit dans le cadre des fêtes de la Saint Louis avec le soutien de la ville de Sète, le vendredi 23 août 2019 à 18h dans les jardins du Château d'eau, l'écrivain, scénariste, parolier et metteur en scène, Monsieur Jean-Claude CARRIERE.

Il viendra nous présenter une sélection de ses livres : Le Vin bourru, la Vallée du Néant, Croyance, la Controverse de Valladolid.

 

Animation musicale au violon : Pierre HATAT

 

Entrée libre

 

Camus l'africain par Dominique Jeanne Dolores Moni Grego

18 h 30 le 20 juillet

Avec Yves Ferry Adaptation et mise en scène : Moni Grégo Texte de Moni Grégo,

L’image contient peut-être : 1 personne, ciel et nuage

Un père pied noir (Éd L’Harmattan) et fragments de textes d’Albert Camus (Éd Gallimard) Deux personnages : le père, avec son bonnet et son plaid, est un ouvrier pied-noir qui s’adresse à son fils aujourd’hui ; le poète, qui dit des fragments de Noces, L’été, l’envers et l’endroit, L’homme révolté, Le discours de Stockholm… est à l’image d’un écrivain. Tous deux, interprétés par un seul et même acteur, évoquent, chacun à sa manière, un pays aimé, l’Algérie, une terre de naissance inoubliable.

Accès gratuit.

Les Voix Vives 2019 de Méditerranée en Méditerranée

VOIX VIVES, de Méditerranée en Méditerranée est une invitation faite au public de mieux connaître la poésie méditerranéenne contemporaine, de s’emparer d’un imaginaire poétique et littéraire attaché à une géographie, à des territoires, d’en découvrir et d’en partager les cultures.

L’édition 2018 du Festival a rassemblé 69.000 spectateurs, témoignant ainsi combien les voix des poètes de la Méditerranée demeurent « vives » à Sète, à la fois vivantes et vivaces, essentielles et nécessaires. De provenances très diverses, ils sont venus pendant 9 jours pour de nombreuses et belles rencontres, pour retrouver les poètes et tous les artistes qui les accompagnent, ou pour découvrir la poésie, aisément accessible lorsqu’elle est proposée dans les lieux du quotidien.vvvvvvvvvCapture

En 2019, pour sa 22e édition et sa 10e édition à Sète, le Festival proposera comme à l’accoutumée plus de 680 événements poétiques et musicaux, depuis 10 heures le matin jusqu’à minuit.

Autant de parenthèses précieuses offertes généreusement par les poètes venus de nombreux pays de toutes les Méditerranée : des siestes poétiques et musicales dans des transats, dans des hamacs, des lectures sur un vieux gréement accompagnées de musiciens, à bord de voiliers ou de grandes barques, des dialogues entre des poètes de toutes les cultures, des poésies rythmées par la musique des langues, dans des jardins, à l’ombre de grands arbres, sous une tente caïdale, dans les rues transformées elles-mêmes en jardins, des rencontres mêlant poètes, comédiens, musiciens, conteurs, chanteurs, une Place du Livre accueillant de nombreux éditeurs et de nombreuses rencontres, des lectures à la chandelle, des spectacles au Théâtre de la Mer et dans le jardin du Château d’eau…

"Que soient chaleureusement remerciés tous nos partenaires ainsi que les nombreux bénévoles sétois qui, ensemble, permettent que ces moments privilégiés existent. Nouveau rendez-vous à Sète donc, du 19 au 27 juillet 2019, dans le partage de la parole poétique et de l’amitié.


Maïthé Vallès-Bled
Directrice / Fondatrice du FestivalSur le brise-lames. Sapho, Muleta. Juillet 2010.

Grande fête de la poésie méditerranéenne contemporaine, le Festival VOIX VIVES de Méditerranée en Méditerranée accueille pendant neuf jours au mois de juillet plus de 100 poètes et des artistes venus de toutes les Méditerranée : Méditerranée latine, d’Afrique, des Balkans, d’Orient ou encore de celle que l’Histoire a « exportée » dans le monde (Amérique du Sud, Amérique centrale, Afrique de l’Ouest, Francophonie…).

Une invitation singulière et unique faite au public de découvrir une création poétique issue d’une culture commune à tout l’Occident, celle de la Méditerranée, dans laquelle chacun peut reconnaître autant ses propres racines que celles de ses voisins.

  • Une vaste plateforme ouverte aux poètes venus de toutes les rives, une représentation simultanée de tous les pays de la Méditerranée comme autant de passerelles entre les cultures et les peuples, une pluralité des lectures et des rencontres comme autant de partage d’une parole poétique plurielle
  • Lecture en barque
  • Au cœur de Sète, ville de Paul Valéry et de Georges Brassens, le quartier historique s’ouvre tout entier pour accueillir la poésie (jardins publics et privés, places, rues, chapelle du Quartier Haut, parvis de l’église Saint-Louis ou du lycée Paul Valéry…) de la même manière que le font les lieux prestigieux de la ville (Théâtre de la Mer, phare du Môle Saint-Louis, Brise-lames, mont Saint-Clair) et, bien sûr, les bateaux.
  • Musiciens, conteurs, comédiens, chanteurs, chorégraphes accompagnent les poètes dans plus de 680 lectures et spectacles poétiques et musicaux. Des performances, des spectacles de rue, des « guinguettes » proposent des animations insolites en même temps qu’ils offrent des espaces de détente et de repos.
  • De grands concerts et des récitals (Théâtre de la Mer) se mêlent aux lectures et aux créations proposées par les poètes et les artistes tandis que le Quartier Haut, riche en ateliers d’artistes, est ouvert aux plasticiens et aux installations en extérieur.
  • Au cœur du Festival, La Place du Livre permet aux éditeurs et aux libraires de proposer les recueils des poètes invités ainsi qu’un panorama de la poésie contemporaine. Des animations permanentes sont programmées par le Festival et par les éditeurs : rencontres, lectures quotidiennes, dédicaces…
  • Un accès à tous de la poésie
  • est favorisé par la gratuité à toutes les rencontres poétiques.
  • Seules sont payantes les entrées des spectacles au Théâtre de la Mer
  • Le programme : http://www.sete.voixvivesmediterranee.com/ProgrammesFile/d3d9446802a44259755d38e6d163e820.pdf

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, sort un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.
L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.

L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.
Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promet étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, a sorti un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.

L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.
L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.

Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promets étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon