Expos

Exposition Jean Bedos, Amis des Arts

Vernissage de l'exposition Jean Bedos, Amis des Arts, samedi 21 septembre à 18h00,  Mezzanine du Patrimoine à l'office de tourisme d'Agde.

Catherine Sanguy, Présidenteles membres de l’association la Passerellela Mission Patrimoine Littoral de l’Office de tourisme Cap d’Agde Méditerranée,

 

ont le plaisir de vous inviter au vernissage de l’exposition

 

Jean Bedos, Amis des Arts

Du 18 au 22 Septembre, Sète-Los Angeles à Sète

Après les performances d'André Cervera, d'Armelle Caron, des Sans Pattes, les soirées aux JAM, les expositions temporaires voici enfin le programme officiel avec tous les RDV à ne pas manquer en septembre ! 

 
Notez donc dans vos agendas : 
Du 18 au 22 Septembre, Sète-Los Angeles à Sète, premier volet de l'exposition.
Vous pouvez aussi noter les dates du deuxième volet


A Los Angeles : du 6 au 10 novembre 2019 ! LANGECapture

 

En septembre à la Cave de la Gardiole, Guy de Rosso et ses magnifiques aquarelles

 Valérie Nègre qui dirige la Cave de la Gardiole à Gigean vous propose proposant une exposition qui se terminera fin septembre.

A la cave de la Gardiole à Gigean, en effet,  Valérie qui organise des expositions tous les deux mois, désire que les clients et visiteurs puissent profiter de l'Art car elle aime le côtoyer ainsi que les artistes.

Cette fois, elle a invité un artiste peintre de Saussan Guy de Rosso qui nous présentait ses magnifiques aquarelles...

 Vous étiez donc invités, ce 13 septembre 2019, 18h30, à venir découvrir les univers de l'artiste que vous pouviez rencontrer,et ses  créations, autour d'une dégustation : Une occasion d'allier le plaisir des pupilles et celui des papilles.drediP1280710

Car Guy De Rosso est un aquarelliste de renom, médaillé d'or et d'argent au prestigieux salon de Cannes, et l'aquarelle même si elle n'est pas exclusive dans sa palette est une de ses spécialités artistique qui saura vous emporter chaleureusement pour vivre des émotions !

 "Épris de dessin dès l’âge de 11ans, il s’adonne depuis essentiellement à l’aquarelle. Ses sujets sont multiples : paysages, architectures, personnages... Guy de Rosso dans un premier temps s’applique à représenter ce qu’il voit, puis il prend plaisir à créer dans une recherche des fusions de couleurs. LA RECHERCHE Fort de cette reconnaissance l’emprise de la création envahit son quotidien. Chaque matin au milieu de ses bonzaïs, il se met au « travail ». En art rien n’est définitif. Guy suivra des cours avec Bien-en-Cao maître chinois et Madame Karpiska professeur polonais. Cette dernière l’initiera à être novateur, à le sortir de ses habitudes. S’éloignant du simple cadre de la représentation, il in-nove, prend des risques, avec pour seul moteur la passion.Dans l’œuvre de Guy s’affronte dessin et peinture parfois pour s’allier parfois pour se défier.Les lignes engendrent des rythmes mais l’aquarelle de-mande du lâcher-prise. Ses formes et ses couleurs se sont émancipées pour atteindre la maturité d’un lyrisme pictural." Précise Montpellier 3M

Alors laissez-vous tenter par la finesse de ces oeuvres et de plus par celle des vins de la cave de la Gardiole qui fait le propre d'une bonne cave  , mais pour ces dernières créations avec modération.  



 
 rossoCapture
 

CAVE de la GARDIOLE
48 avenue de Montpellier
34770 GIGEAN
04.30.17.86.64
 
drediP1280709

 

 

 

 

Des tapis d'excellence à Pierresvives

La Savonnerie de Lodève déroule ses tapis

Des tapis d’exception fabriqués à la Savonnerie de Lodève vont être exposés à pierresvives, en octobre. Une première à Montpellier qui rend hommage aux savoir-faire séculaires des liciers lodévois.

Douze tapis d’excellence, classique, contemporain ou berbère, vont être présentés pendant quatre mois à pierresvives. Ces œuvres d’art ont toutes été produites à la Savonnerie de Lodève, seule annexe française de la Manufacture nationale de la Savonnerie des Gobelins, à Paris. « Nous montrons toute la palette des tapis, du plus simple au plus complexe au fur et à  mesure que les lissiers et lissières sont montés en compétence », explique Sylvie Desachy, directrice des archives, à pierresvives.

 

elyse.jpg

Œuvres imposantes

Cette exposition met en valeur, par le biais de photographies, de témoignages oraux, de vidéos le travail exceptionnel de ces artisans capables de tisser de grands tapis classiques pour les palais de la République ou les musées nationaux comme Versailles. Ils répondent aussi à des commandes comme reproduire à l’identique un tapis abîmé et créent des tapis contemporains. « Le mobilier national achète une œuvre originale, un tableau ou une aquarelle, qui est reproduit à Lodève sur un tapis », explique Sylvie Desachy. Comme le Yacoub exposé ici, dernière pièce tissée à Lodève et dont la tombée a eu lieu à la Savonnerie, en juin dernier. Il reproduit “Bey” une œuvre imposante de l’artiste libanaise Paola Yacoub qui représente un dessin des fouilles archéologiques au centre de Beyrouth après la guerre civile. « Tout un travail est fait avec l’artiste et le lissier pour adapter l’œuvre avant le tissage, le processus prend des années », confie la directrice. On verra aussi “les Moutons”, tapis emblématique de François-Xavier Lalanne, ou “Hommage à l’utopie de Ledoux”, de Matali Crasset, designer industriel française.

Histoire de couleur

Evolution de la technique, histoire de la Savonnerie jusqu’à aujourd’hui, travail de création… Cette exposition retrace également l’histoire des femmes harkies entrées aux Ateliers au début des années 60. Elle montre enfin la tradition drapière et textile de Lodève, aux XVIIe et XVIIIe siècle. Les archives de l‘Hérault possèdent une collection exceptionnelle d’échantillons du XVIIIe siècle conservés dans un dispositif qui préserve la fraîcheur des couleurs. Ces tissus sont présentés dans l’exposition et un focus est fait sur la technique de la teinture. « La problématique a très peu évolué : comment obtenir une teinture, comment arriver à faire des nuances et faire en sorte que les couleurs tiennent dans le temps. » Le nuancier, à l’abri aux archives, va être présenté lors de cette exposition dont la couleur est le fil conducteur.

Du 19 septembre au 18 janvier.

http://pierresvives.herault.fr/

Magnifique exposition PATCHWORK par la M.J.C. de Montbazin

L'association de la MJC de Montbazin avec comme représentants légaux Yvon STUBERT et Cyril GOUSSAKOWSKY présente une magnifique exposition de patchworks à la Chapelle Saint Pierre de Montbazin, et avec l'engagement de ses adhérentes fidèles et volontaires, certaines depuis près de 15 ans au sein de l'association , le résultat est extraordinaire.

c'est donc une variété d’œuvres magnifiques qui est exposée.

 drediP1280712

Un patchwork est un ouvrage constitué d'un assemblage de morceaux de tissus de tailles, formes et couleurs différentes. Un patchwork est dit assemblé lorsque les morceaux sont cousus entre eux et appliqué lorsque les morceaux sont superposés.

La pièce continue ainsi obtenue peut servir à la base de couverture, d'habillement, de panneau mural décoratif. On est très éloigné du «pétassage» (réparation d'un vêtement avec un morceau de chiffon en Languedoc) avec ce patch qui en anglais a la même signification, mais l'embourgeoisement aidant, sert maintenant à désigner des travaux de patchwork d'une grande sophistication.

La réalisation du patchwork avait d'abord un but pratique de réutilisation de fragments de tissu divers issus de découpes nécessaires pour d'autres travaux.

On a trouvé des représentations très anciennes en Inde et en Égypte. La tradition rapporte que ce sont les croisades qui ont apporté en Italie et dans le sud de la France cette technique trouvée en Palestine.

Développée en Grande-Bretagne à la fin du XVIIIe siècle, elle se développa aux États-Unis à l'occasion de la forte immigration britannique au début du XIXe siècle. Au contact des « anglaises », les femmes amish furent intéressées par ce mode de récupération qui correspondait exactement aux principes de vie de leur communauté. Les patchwork amish réalisés avec des tissus unis et souvent sombres, chutes des tissus traditionnellement utilisés, constituent un style particulier de l'art du patchwork et sont très recherchés.

drediP1280716

Les étapes de réalisation d'un patchwork sont :

  • l'assemblage précédé de la découpe des éléments pour les ajuster et constituer ainsi une pièce de la taille désirée ;
  • la couture des pièces entre elles ;
  • le matelassage qui consiste à coudre ensemble la surface du patchwork et une doublure entre lesquelles on insère une couche de molleton. La couture se fait à l'aide de points selon des tracés décoratifs et donnant un relief à l'ensemble fini. La technique de ce piquage se rapproche de celle du piqué provençal ou du piqué marseillais.
  • En savoir plus sur : https://fr.wikipedia.org/wiki/Patchwork

Comme pour les MJC et particulièrement celle de Montbazin qui regroupe de nombreuses activités culturelles, sportives ou autres... le Patchwork est donc constitué d'assemblages qui peuvent être réalisés individuellement ou collectivement ce qui permet aux créatrices de se rencontrer, d'échanger et de s'enrichir mutuellement.

Détermination, passion et volonté les caractérisent ce qui leur permet de sublimer des tissus et de réaliser des oeuvres uniques remarquables.

 

Pour ces passionnées les heures ne comptent pas, ce n’est pas un travail mais une passion et le plaisir toujours grandissant de se rencontrer et de papoter. Mais au final, des oeuvres d'une grande finesse mises en valeur par la pureté de la Chapelle Saint Pierre.

 drediP1280718

Exposition du 13 au 15 septembre 2019 à la Chapelle Saint Pierre de Montbazin.

 

Open Space galerie d'art associative. Exposition Tableaux-Tapisserie

Exposition Tableaux-Tapisserie

Par Yves Gourmelon du 10 au 28 septembre 2019.

"Je viens du théâtre. Je suis metteur en scène et comédien.
Je suis venu aux arts et à la peinture tardivement, par le décor et les installations liées au spectacle.
Mes premiers essais ont été réalisés sur des fonds de décors.
 
Pour les toiles, le support est toujours ancien : vieux tableau souvent abîmé ou troué, trouvé dans des brocantes, ou sur des vide-greniers. Souvent il a retenu mon attention par sa banalité attendrissante.
 
Goût obscur pour la peinture familiale figurative, et le vieux papier peint. Surtout celui avec des motifs floraux.
 
Je pratique par recouvrement partiel, recolorisation, effacement de certaines parties, (surtout les personnages et les animaux). Et rajout de papier peint.

sipatCapture
 
Je choisis des sujets champêtres, forestiers et maritimes. Le tableau final conserve quelque chose du tableau de fond.
 
Je récupère. Le fait de travailler sur de vieux supports, de formats divers, je le ressens comme une nécessité. Recycler des tableaux déchets comme pour ne pas rajouter à l’encombrement du monde. Une obsession absurde. Difficile pour moi de partir de rien de toute façon. La toile blanche m’effraie, me retient (sauf devant certains rochers bretons revus mille fois). Mes fonds de tableaux étaient des tableaux déjà. La plupart du temps, des paysages inconnus.
 
J’ai une préférence pour les tableaux encadrés. Les cadres dorés en premier. Je souligne le cadre ou je le déborde.
 
Je ne peux pas ignorer le vol que j'opère à chaque fois. La plupart du temps je considère que les toiles dont je trouve sont des objets à l’abandon, oubliés, perdus, auxquels je donne une nouvelle vie, transformée.
 
Il m’arrive aussi de conserver certains tableaux en l’état, ou d'y ajouter juste parfois un petit détail, pour le faire entrer dans mon musée personnel.
 
Les panneaux non figuratifs sont réalisés sur des supports en bois de provenance diverses.
Je souligne et j’entoure les défauts et les veinures du bois, parfois je recouvre."

Nouvelle exposition à Pézenas

La Ville de Pézenas présente
à l’Hôtel Flottes de Sébasan - Place Gambetta

L’ART DANS LE TERRITOIRE

SCULPTURES CONTEMPORAINES MONUMENTALES

Du 21 juin au 22 septembre 2019, Hôtel Flottes de Sébasan

Dans le regard que l’on porte au loin, au fil de l’horizon, sur un paysage de vignes étendues sur le sol, on peut lire les traces du temps, des temps. Le premier, l’infini, celui des soubresauts de la terre, qui laissent entrevoir aujourd’hui sur les coteaux, les coulées de lave inversées, les fonds d’une mer tropicale léchant les reliefs et le lit d’un fleuve gigantesque chargé d’alluvions et de galets. Et puis plus fragile, plus récent, le temps des hommes, des impressionnistes qui s’évertuent à chaque saison de recommencer un incessant ouvrage, vies après vies, vignes après vignes…

 

En attendant Ulysse à Bouzigues l'on vous invite


broddepartbalarucC'est en attendant Ulysse, qu'une quinzaine de personnes brodent tous les lundis après-midi devant un cadre magnifique.
​Pique pique les aiguilles et au fil du temps un ouvrage se dessine.

Petit à petit des mètres de dentelle, des tableaux, des coussins, des couvertures voient le jour.brodP1280504
Elles présentent leurs ouvrages jusqu'au 15 septembre à la Maison des Gens de l'Etang à Bouzigues.

Elles  comptent sur votre visite.

 

Exposition de Madeleine-Françoise SERGIO à Loupian en septembre

Exposition de Madeleine-Françoise SERGIO

      à la Chapelle Saint Hyppolite à LOUPIAN
       du Jeudi 5 Septembre au Dimanche 29 Septembre 2019
                   de 10 h à 12 h et de 16 h à 19 h
            " Lâcher-prise "
                 Vernissage le Samedi 7 Septembre à 11 h
 
sergioCapture