Expos

Les expositions à voir pendant la Saint Louis

Du 17 au 22 août prochains, Sète célèbrera la 275e édition des fêtes de la Saint-Louis où sont mis à l’honneur les chevaliers de la tintaine.

En plus des nombreuses animations prévues tout au long de ces six jours de liesse, la municipalité propose également des rendez-vous culturels grâce à trois expositions autour des joutes. Petit aperçu rapide…

affCapture

Une rétrospective de 30 ans d’affiches aux Halles

Depuis un peu plus de trente ans, la Ville confie la réalisation de l’affiche de la Saint-Louis à un artiste. De Robert Combas à Hervé Di Rosa, en passant par Pierre François, Pierre Nocca, Cosentino, Marc Duran, ce sont une trentaine de visions des joutes et des jouteurs qui seront exposées en suspension dans les halles, à partir de jeudi 17 août, pour une belle rétrospective de 30 ans de Saint Louis en affiches.

Scènes de joutes au MIAM

Vendredi 18 août à 18h30 au MIAM, aura lieu le vernissage de l’exposition « Les Scènes de joutes » de Michel Izoird, dit Morizot. La Pointe-Courte est un quartier qui compte nombre de figures et Michel Izoird est de celles-là. Investi dans le monde des joutes pendant des années en tant que ramasseur de pavois, sa passion pour les joutes s’exprime depuis plusieurs années dans la confection de petites figurines tout en bois de pince à linge. Un travail qui méritait sa place au musée des arts modestes.

Les héros de la Tintaine au Musée de la Mer

Depuis le mardi 15 août, et jusqu’au 22 août, le Musée de la Mer accueille l’exposition « Les Héros de la tintaine », un travail photographique de Jacques Villière sur les joutes qui lui a valu d’être sélectionné pour le prochain festival Visa Off à Perpignan. Il faut dire que les portraits et les impacts saisis par l’œil de ce montpelliérain prennent une forte dimension dramatique. Prises entre 2009 et 2013, ces photos sont également compilées dans le livre « Les Héros de la Tintaine » paru l’année dernière aux Éditions Sansouires.

Vernissage le samedi 19 août à 18h30.

Un certain regard

Voici deux étés que La Chapelle des Pénitents profite des beaux jours pour changer d'apparence, histoire d'attirer le regard… Bichonnée depuis toujours par l'association de ses amis, elle prouve au monde qu'elle existe, qu'elle est bien là et qu'elle mérite toute notre attention. Devenu lieu incontournable de créations et d'expositions artistiques, ce monument culte vous invite à visiter "Sacré St Art-Acte II".  En 2016, Olivier Costa avait mis en lumière la chapelle grâce (entre autre) à ses fameux yeux : un franc succès populaire et médiatique.

2017 : la maison d'édition Anagraphis récidive grâce à Camille Adra, jeune artiste montpelliérain tourné vers les arts picturaux. Architecte de métier, Camille s'exprime "librement" sur tous les supports qui l'entourent. Il a investi le lieu "magique" qui domine l'Étang de Thau. Ô surprise, un nouveau regard semble défier le Mont Saint-Clair ! Le clip ci-dessous illustre mieux nos propos…

Du 13 juillet au 30 septembre, l'exposition, imaginée par L'Association Les Amis des Pénitents, Louis Angles et les Éditions Anagraphis soutenus par la Ville de Mèze et la Famille des Vins de Beauvignac, vous accueille les mardis, mercredis et vendredis (16h à 19h), jeudis et dimanches (10 à 12h et 16 à 19h). Fermée le lundi.

Rappel important : vos visites et vos participations, même minimes, permettront la sauvegarde et la restauration d'un édifice en grand danger.

Peintures et sculptures de Christine Busso

Scène & Galerie de la chapelle
présente à la chapelle des pénitents de COURNONTERRAL
22bis rue de la chapelle
l’exposition des peintures et sculptures de Christine BUSSO
du 25 août au 3 septembre 2017
Vernissage vendredi 25 août à 18h30
Ouvert tous les jours de 16h3o à 19h plus le samedi et le dimanche de 10h à 12h 

Christine BUSSO n’a jamais exposé de son vivant, exigeante et opiniâtre, elle estimait que son travail n’était pas abouti : « Je continue à travailler et espère pouvoir un jour montrer des résultats enfin aboutis » (mars 1993). Elle continua ainsi à perfectionner sa vision et son art dans la solitude et les difficultés. Mais en décembre 2008, elle succombe suite à cette maladie que l’on dit longue et douloureuse.

Sa mère, demeurant à Sète, découvre alors soigneusement classée, archivée et commentée une oeuvre aboutie, originale et surprenante. Depuis Marie-Claude Busso ne cesse de présenter en divers lieux, de préférence chargés d’histoire et de spiritualité, les peintures et les sculptures, témoignage d’une rare sensibilité et d’un véritable talent : «il me semble que mon devoir ... est de montrer l’oeuvre de ma fille en accompagnant ce dévoilement de ses mots à elle : beauté, consolation, lumière.» 
«C’est une œuvre étrange et inédite que celle de Christine Busso, disparue à l’âge de 41 ans... Son œuvre au raffinement initiatique a pris naissance dans le labeur, le silence et la solitude. Loin des modes et des rumeurs du monde, elle travaille sans relâche, acharnée, passionnée et concentrée sur son univers intérieur, onirique et merveilleux. Selon ses propres mots, elle aspire à « voir les images s’alléger, les couleurs atteindre une pureté minérale ». Elle ne vit alors que pour sa peinture. La quête d’une alchimie surréalisante des couleurs et des textures est sa seule nourriture spirituelle.» (Mario Guastoni dans la revue LIGEIA)

 

Exposition personnelle d'André Cervera

Du 7 septembre au 7 octobre 2017 à Montpellier

Les œuvres récentes qu’André Cervera, artiste peintre qui réside à Poussan, a ramenées de son dernier voyage en Inde ainsi qu’un ensemble d’une vingtaine de toiles réalisées pour cette exposition seront visibles à la galerie Clémence Boisanté qui prône l’expression artistique contemporaine, un an après son ouverture en juin 2016.

Politique, religion, culture, toute l’humanité est retranscrite et passée au filtre du langage pictural de Cervera. L’artiste sétois rentré de Shangai a une farouche peur de la redite et, alors même que son écriture est reconnaissable entre toutes, il se bat contre le confort que trente ans de pratique lui confèrent.

Cette exposition livrera également pour la première fois au public les “toiles enterrées”.

Galerie Clémence Boisanté, 10 boulevard Ledru Rollin à Montpellier

Vernissage jeudi 7 septembre 2017 à 19h.