Expos

Le musée Fabre vous rouvre ses portes mardi 2 juin prochain


En attendant, l’équipe se prépare à vous accueillir de nouveau dans l’exposition « Art et anatomie » et à vous dévoiler les œuvres protégées pendant le confinement.
Cette exposition associe le musée Fabre et le musée Atger à l'occasion des 800 ans de la Faculté de médecine de Montpellier et offre un dialogue inédit entre art et anatomie.
N’attendez pas pour venir admirer des traités d'anatomie anciens, ainsi que les planches remarquables signées Le Brun, Carrache, Bouchardon, Fabre, Natoire...issues du musée Atger et exposées au premier étage des collections.

L’image contient peut-être : table et intérieur

Les musées sétois fin prêts à accueillir des visiteurs

Après une longue période de fermeture en raison du confinement, les musées sétois ont de nouveau accueilli du public ce samedi 30 mai. Dès 10 h, le grand portail du Musée Paul-Valéry s’est ouvert aux visiteurs et nombre d’entre eux ont pu découvrir ou redécouvrir les riches collections de ce haut-lieu culturel. Accueilli par Maïthé Vallès-Bled, conservatrice en chef du musée, le maire de Sète a tenu à faire la visite de l’exposition 4 à 4 et de la nouvelle exposition Œuvres récentes de Patrice Palacio.

Si l’espace peut accueillir des visiteurs, ces derniers se doivent de respecter les gestes barrières : 10 personnes par salle, respect de la distanciation sociale et suivi du marquage au sol. En prime, les amoureux de l’art, quel que soit leur âge, peuvent inscrire un mot ou un dessin sur une fresque de Topolino, afin d’y inscrire, à jamais, leur joie de revenir dans le musée.

 

Il en est de même au Musée international des arts modestes (MIAM), où les visiteurs ont pu retrouver les collections originales et hors du commun de cet antre de l’art moderne. Dans le même respect des gestes barrières (gel hydroalcoolique à disposition et, en guise de clin d’œil à l’art, des marquages au sol signés Hervé Di Rosa), les visiteurs peuvent cheminer à travers les œuvres de l’exposition Dernier Cri.

L’espace Georges Brassens, le musée de la Mer et la Chapelle du quartier Haut rouvrent également ce mardi 2 juin.

La vingtième édition de l'exposition des Journées de l'amour est lancée

La vingtième édition de l’exposition des Journées de l’amour, “Je vous aime “, repoussée en raison du Covid 19, a donné son coup d’envoi. Son ouverture, initialement prévue le 13 mars, a finalement eu lieu mardi 2 juin à la chapelle du Quartier-Haut, en présence du Maire de Sète. Les œuvres, en provenance de multiples artistes, seront visibles jusqu’au 30 août.

Les visiteurs pourront ainsi admirer les productions éclectiques de Claudine Aspar, Pascale Ciapp, Robert Combas, Germana Civera, Christophe Cosentino, Depose, Fabesko, Louis Jammes, Anna Kache, Stéphanie Lobry, Maxime Lhermet, Kristell Loquet, Madame, Vanessa Notley, Titi Parant, Christy Puertolas et Pierre Tilman, et Nathalie Yot.

Pour rappel, la chapelle est ouverte tous les jours, de 12 h à 19 h, et l’entrée est libre.

1 jour, 1 visite privée, Tour de France des lieux culturels"

Nouvelle étape : le musée Fabre de Montpellier

Michel Hilaire, directeur du musée Fabre, vous accueille au musée pour partager avec vous ses espaces et ses collections les plus emblématiques. Déambulez dans le musée encore vide avant sa réouverture prochaine.
Une visite inédite, à découvrir sans tarder !L’image contient peut-être : 1 personne

Le 28 mai de 18 h à 18 h 30 sur : https://www.facebook.com/events/2861619023892026/?notif_t=event_calendar_create&notif_id=1590593945692348

"1 jour, 1 visite privée, Tour de France des lieux culturels" Chaque jour, découvrez les trésors de musées et lieux culturels encore fermés au public.

 Visitez depuis chez vous :

Palais des Beaux-Arts de Lille (page officielle)
Musée de Valence
Musée Granet
Musée d'art contemporain de Lyon
Muséum de Toulouse
le Centre des monuments nationaux
Château du Haut-Kœnigsbourg
Château de Chambord
Château des ducs de Bretagne (officiel)
Musée d'art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole
Mucem
Musées de Dijon
Forteresse Royale de Chinon
Nausicaá - Centre National de la Mer
MuséoParc Alésia
Musées d'Angers

 Une initiative du Club Innovation & Culture CLIC France, en partenariat avec Facebook app, Le Figaro,

Réouverture du musée Paul Valéry le samedi 30 mai dés 9h30 ! Voici le programme


L’image contient peut-être : textePOUR FETER VOTRE RETOUR AU MUSEE ET PARTAGER LE PLAISIR DE SE REVOIR :
Sur une esquisse murale grand format de Topolino, vous êtes invités à dire avec des mots ou un dessin votre confinement et les sentiments que vous ressentez au moment de retrouver le musée. Un grand triptyque a été installé à l’entrée pour l’occasion afin d’exprimer le plaisir de se revoir à nouveau. (feutres fournis avec gel hydroalcoolique)

 4 à 4 PROLONGE jusqu'au 30 août !
Pour cette quatrième édition, 4 à 4 montre les travaux de Bashar ALHROUB (Ramallah), Cécile BORNE (Douarnenez), Isabelle LEDUC (Montréal), Pierre-Luc POUJOL (Montpellier).

et OUVERTURE DE l'exposition !
PATRICE PALACIO, Œuvres récentes du 30 mai au 30 août
Pour cette exposition, l’artiste, dont le travail en noir et blanc questionne le rapport à l’image, au réel et à la peinture, présente trois séries d’œuvres récentes réalisées durant l’année 2019 : Point Plan Trait, Vide Matière Lumière, Tableaux blancs.

COVID 19 : Le musée a pris toutes les dispositions pour vous accueillir dans les meilleures conditions. (gel hydoalcoolique à l'accueil et à différents points du musée, marquage au sol, masque conseillé).

L'exposition "Mondo dernier cri" vous attend au MIAM qui rouvre ce samedi !

L'exposition "Mondo dernier cri" vous attend au MIAM qui rouvre ce samedi ! Petit aperçu en vidéo...

https://www.facebook.com/sete.fr/videos/269778084169564/?t=23

mondoCapture

Mondo DERNIER CRI !!
Une Internationale Sérigrafike
8 février – 20 septembre 2020

L’exposition Mondo DERNIER CRI envahit les plateaux du MIAM (Musée International des Arts Modestes) du 8 février au 20 septembre 2020 avec une rétrospective sur 26 ans d’édition du Dernier Cri (plus de 400 livres, 200 estampes en sérigraphies, 5 films d’animations…), le tout augmenté d’un panorama subjectif sur certains acteurs internationaux (ateliers, artistes) croisés par Le Dernier Cri durant toute son aventure éditoriale et sérigraphique .mondo222Capture

La technique de la sérigraphie, plat principal de l’exposition, permet la reproduction d’images via la superposition successive de couches de couleurs sur une feuille à l’aide d’écrans de soie et de films exposés à la lumière. Elle laisse libre court à des œuvres à la fois spontanées et sérielles, conservant une qualité artisanale avec une force primordiale donnée au travail de la couleur.

En sollicitant des artistes de tous les pays, l’exposition défend la propagation d’ouvrages artisanaux à contenu graphique : l’image y a une place prépondérante, réalisée de a à z, de manière souvent collégiale. D’autre part, ces « undergraphistes » sont généralement en marge du marché de l’art et de la grande distribution éditoriale.
seriaP1330478

A travers ces procédés de reproduction les personnalités se rencontrent par le biais de festivals et autres lieux d’échange.

Commissaire : Pakito Bolino – Co-créateur de l’association Le Dernier Cri
 
Cliquer ici pour télécharger le dossier de presse et la bio des artistes et des ateliers 
Le Dernier Cri
Basé depuis 1995 à la Friche de la Belle de Mai, Le Dernier Cri est un collectif d’auteurs né du mouvement « undergraphique » (édition graphique alternative autoproduite/ mouvement international).seriaP1330484

Le Dernier Cri s’attache depuis 25 ans à promouvoir les travaux d’auteurs évoluant à la fois en marge de l’industrie du livre, de l’art contemporain, et à la frontière de l’art brut et de l’art singulier. Tout en étant solidement ancré dans ce qui constitue sa singularité éditoriale (édition d’art artisanale, réalisée en sérigraphie, expertise dans la gestion expérimentale de la couleur), le catalogue du Dernier Cri s’ouvre à des modes narratifs toujours renouvelés et novateurs.


Ce mélange des styles fait du Dernier Cri le véritable laboratoire d’une édition inventive, toujours grinçante et singulière, en prise avec les préoccupations sociétales (hybridation des cultures internationales, mutation de la culture de masse, omniprésence des images).seriaP1330472

MIAM OUVERT : toute l'équipe du MIAM s'est mobilisée pour vous accueillir dans les meilleures conditions.

Toute l'équipe du MIAM s'est mobilisée pour vous accueillir à partir de ce samedi dans les meilleures conditions.
Voici les informations à retenir :
- nouveau horaire, le musée sera ouvert de 11H à 18H non stop
- port du masque vivement recommandé
- gel hydo-alcoolique à disposition
- un parcours est indiqué par une signalétique spécialement créé par Hervé Di Rosa
- à ce jour, pas de visites guidées et pas d'ateliers de la Petite Épicerie du MIAM
Venez, les vitrines de Bernard Belluc sont toujours là et Mondo Dernier Cri: une internationale serigrafike.

 

Pour l'exposition : http://thau-infos.fr/index.php/commune/sete/

 

L’image contient peut-être : une personne ou plus et intérieur

Musée Fabre : les collections d'art contemporain du musée s’invitent chez vous !


Visite 5 : galeries contemporaines 3/3

Pour continuer à faire vivre nos œuvres malgré la fermeture du musée, la conservatrice Maud Marron-Wojewodzki vous accompagne à la découverte des collections d'art moderne et contemporain. Aujourd'hui, partons à la rencontre des artistes exposés dans la 3e salle des galeries contemporaines du musée.

La simplification des formes et du geste en peinture n’a eu de cesse d’être menée à bien tout au long du XXe siècle, s’alliant, chez certains artistes, à une démarche éthique. Aurélie Nemours est née en 1910 et suit un enseignement religieux rigoriste, marqué par la méditation, avant d'étudier la peinture chez André Lhote et Fernand Léger. Elle optera pour l’abstraction dès 1949. Le rythme fondamental de l’horizontale et de la verticale est « cet appel discret de la mesure », d' « une pureté presque cruelle » selon Michel Seuphor, qui conduit l'artiste à une réduction de son œuvre aux formes les plus élémentaires. La composition tend vers un dépouillement radical, à la manière d'une expérience spirituelle. Avant la réalisation de ses « Structures du silence », Aurélie Nemours, qui a vécu en retrait du monde de l’art, commence en 1976 la série des « Rythmes du millimètre », composée d’œuvres de formats réduits, et au sujet desquelles le critique Gilles Plazy parlera d’une « petite mort de la peinture ». Dans notre ensemble de quatre toiles, Aurélie Nemours remet à plat son vocabulaire pictural afin d’atteindre la racine de la création. Une ligne tracée avec une fermeté perceptible suffit à animer le noir profond et dense et confère une unité aux valeurs opposées du noir et du blanc.

Travaillant également à partir de figures simples et épurées, prenant place sur un fond laissé blanc, Martin Barré, né une décennie plus tard, réalise ses œuvres selon un geste minimal qui prend également une dimension immatérielle, parlant d'absence et de recueillement. Tandis que les lignes suivent les bord du tableau, telle une mise en abîme du cadre, le traitement pictural insiste sur la fragilité des formes, souvent tronquées, isolées, désaxées, et où la trajectoire de la ligne témoigne d'une « tentation d’invisibilité ». Cette incomplétude transparaît, bien que de manière nettement différente, dans les paysages maritimes de Vincent Bioulès, où la quête de l’infini et de l’invisible s’incarne dans le traitement de la ligne d’horizon, qui donne à voir la même vibration poétique de la surface que chez Martin Barré.

Entre ciel et mer, la peinture de Geneviève Asse, née en Bretagne, tend à faire disparaître le motif dans la verticale des portes sur fond bleu, et ce, dès les années 1960. Celle-ci définit l’espace pictural, le séparant et l’unifiant simultanément autour d'une ligne centrale qui joue sur les effets de transparence. L'artiste, qui a exploré différents formats, opte ici pour une forme ronde qui fait référence au tondo classique, symbole de perfection dans l’histoire de la peinture occidentale.https://www.facebook.com/MuseeFabreMontpellier/?__tn__=kC-