Expos

Nouvelle expo et rencontres à la Chapelle du quartier Haut

 

Dans le cadre de l’exposition Après les sirènes qui se tient à la Chapelle du quartier Haut, les trois artistes Naomi Heinrich, Quentin L’Helgoualc’h et Fleuryfontaine ont accueilli le public ce samedi 17 octobre de 14 à 20 heures. Les travaux artistiques de ces trois étudiants en art ont été réalisés au chai Saint-Raphaël, devenu résidence d’artistes en 2016.

Ce samedi, ils ont pu présenter leurs travaux et dévoiler leurs secrets aux visiteurs. Chacune des œuvres est intimement liée à l’actualité et permet d’établir une passerelle entre l’ancien monde et le nouveau, en proie à une avancée technologique sans précédent, où l’homme peine à trouver sa place. L’exposition Après les sirènes est à découvrir à la Chapelle du quartier Haut du 18 octobre au 8 novembre 2020, tous les jours de 11 h à 18 h. À noter qu’une seconde rencontre avec les artistes est prévue le dimanche 8 novembre à 16 h.

Montpellier : une expo de grande qualité sur les photographes de New York

Le  Pavillon populaire et son commissaire Gilles Mora, toujours dans l'excellence, présente une exposition inédite en Europe jusqu'au 10 janvier 2021. Photos de rue, photos humanistes - l'humain est présent - d'un mouvement né à New York se côtoient dans "THE NEW YORK SCHOOL SHOW. Les photographes de l'Ecole de New York, 1935-1965".

Deux générations de photographes dans une scénographie bien affichée (1935-1948) - (fin des années 40-1969)

D'emblée, le visiteur croise de petits formats en noir et blanc le plus souvent, et perçoit rapidement une grande liberté dans le choix des prises de vue. Le sujet urbain des tirages d'époque est souvent excentré, parfois un flou occupe le support, émergence d'une recherche exploratoire qui éloigne l'artiste des codes traditionnels... la photographie documentaire de l'école de New York est née, un mouvement est né... La suite sur Montpellier infos 

L’exposition « So Frêche » : un hommage en images

A l’occasion du 10e anniversaire du décès de Georges Frêche, 24 photographies sont exposées sur le parvis de l’Hôtel de Région de Montpellier du 23 octobre au 23 décembre (accès libre).

Né le 9 juillet 1938 à Puylaurens (Tarn), Georges Frêche a été Président de la Région Languedoc-Roussillon de 2004 à 2010, Président de Montpellier District puis de Montpellier Agglomération de 1977 à 2010 et Maire de la Ville de Montpellier de 1977 à 2004.« Visionnaire », « bâtisseur », Georges Frêche a marqué son territoire ainsi que la mémoire de toute une population.

 

L’exposition « So Frêche » [1], retrace la personnalité de l’homme qui a transformé la vie des montpelliérains, dix ans après son décès le 24 octobre 2010. Jusqu’au 23 décembre, en accès libre sur le parvis de l’Hôtel de Région à Montpellier, 24 clichés témoignent de son action et du lien fort qui l’unissait aux habitants du territoire.

Exposition « So Frêche », infos pratiques :

Du 23 octobre au 23 décembre
Parvis de l’Hôtel de Région - 201 avenue de la Pompignane à Montpellier
Accès libre - Port de masque obligatoire

En savoir plus

[1En partenariat avec Georges Frêche l’Association, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, le Club de la presse, le Département de l’Hérault, Montpellier Méditerranée Métropole et la Ville de Montpellier

"dock sud" : Quand Martin Bez parle.

Martin Bez (communément Martin), le directeur de la galerie Dock Sud, 2 quai aspirant Herber, s'est exprimé pour Thau-Infos au lendemain de son retour d'Art Montpellier, la foire d'Art contemporain. Ses propos, très personnels, peuvent surprendre, mais font preuve d'un bel esprit d'entreprise.hervéCapture

 
Très attendue, la manifestation d'Art contemporain à l'Arena de Montpellier a bien eu lieu malgré l'épidémie. Cette foire, "on en parlait depuis 8 mois". Et ce furent les retrouvailles entre les professionnels et un vaste public soucieux d'un style de vie plus libre après le confinement. "Bien des gens avaient envie de se lâcher" a noté Martin. Si bien qu'au final, l'assistance a été un peu moindre que lors des précédentes éditions, mais relativement nombreuse. Bien sûr, le jeudi, "il y a eu des moments de solitude", mais sont venus "même les badauds du dimanche". A cette belle foire, "pas rikiki du tout", on a fait des affaires. Des galeristes que connaît Martin en on fait et lui-même affiche un bilan satisfaisant.
Il a vendu la grande sculpture chinoise qui a transité par sa galerie et des toiles, dont 2 de Nicolas Djordjevic. Une "présentation magnifique des œuvres de Maurice Elie Sarthou a eu beaucoup de succès et a permis de poser des jalons pour l'avenir. Les toiles de Sarthou (une des illustrations du groupe Montpellier-Sète), celles qui ont été exposées au musée Paul Valéry à Sète ou au musée Toulouse Lautrec d'Albi, seront aux cimaises du musée Fabre à Montpellier fin 2021.
 
"A la foire comme à la galerie, Martin ne porte pas le masque. Certes, soucieux de "se protéger et de protéger les autres", il marque la distance. On abandonne à regrets les "abrasos". Mais, pour le directeur de Dock Sud, point trop de précautions, ni de limitations "sinon on est des morts vivants". Selon lui, cela fait partie des risques, comme toute entreprise est une prise de risque. Et parfois, "il faut se bagarrer".
Ainsi, Martin, lors des élections municipales, a-t-il eu maille à partir avec l'équipe Commeinhes venue en campagne dans sa galerie. Cela a été sanctionné d'un texte vengeur sur Facebook. Plus de 400 followers l'ont vu. Martin a reçu des messages de soutien . Et il continue à fustiger la politique "tiroir-caisse" de l'équipe municipale en place. Cette politique qui, selon Martin, fait construire sur le lido des HLM et draine, via "la pire scène commerciale" (TF1), "des foules décérébrées". Sète, souligne-t-il encore, est la seule ville de l'Hérault à perdre des habitants."

Quoi qu'il en soit du danger de la menace virale, de la "difficulté d'être" de notre époque, voici ce que dit, à Sète, une voix qu'approuvent ceux qui souffrent de voir maltraiter une ville qu'ils aiment.

Hervé Le Blanche

Week-end du 24 et 25 octobre | Exposition flash de Mc de Beyssac à LOUPIAN

L'Espace o25rjj ouvrira ses portes le week-end du 24/25 octobre pour l'exposition
Carbone, les inachevé.e.s chap.III de Mc de Beyssac .
Ce travail fait suite à une période de résidence de l'artiste dans nos murs.
Mc de Beyssac sera à votre disposition pendant ces 2 jours, de 11h à 18h, pour vous accompagner dans la découverte de son univers.
Deux oeuvres de l'artiste seront également exposées sur la F.L.A.C.plout

Après les Sirènes | Glassbox-Sud

Naomi Heinrich
fleuryfontaine
Quentin L’Helgoualc’h
 
Restitution de résidences
Chapelle du Quartier Haut, Sète
Vernissage le samedi 17.10 à partir de 18h30
 
L’exposition Après les Sirènes réunit un ensemble de travaux réalisés par Naomi Heinrich, fleuryfontaine et Quentin L’Helgoualc’h durant leur résidence au Chai Saint Raphaël.
Tout au long de l’été, les artistes ont mutualisé des recherches et des pratiques centrées sur l’exploration de territoires numériques. Ces incursions virtuelles constituent des outils d’augmentation d’un réel carbonisé, dans lequel évoluent des corps violentés ou sujets dépendants.
 
Exposition visible du 18 octobre au 8 novembre 2020
Tous les jours de 11h à 18h. Entrée libre
Rencontre et visites avec les artistes les 18 octobre et 8 novembre à 16h

PAUL VALÉRY ET LES PEINTRES AU MUSEE PAUL VALERY

Du samedi 26 septembre 2020 au dimanche 10 janvier 2021

paul-valery-bandeau-6254244

 

PAUL VALÉRY ET LES PEINTRES


Courbet - Manet - Morisot - Degas - Monet - Renoir - Matisse - Picasso ...
26 septembre 2020 – 10 janvier 2021


Une importante exposition organisée à l’occasion du 50e anniversaire du Musée Paul Valéry, dans le bâtiment qu’il occupe aujourd’hui. Le 26 novembre 1970, le Musée municipal de Sète quittait en effet le pavillon central du collège Victor Hugo, qu’il occupait depuis sa création en 1891 au centre-ville, pour ouvrir les portes de son nouveau bâtiment sur le flanc du Mont Saint-Clair, sur une terrasse dominant le Cimetière marin, et prendre le nom de Musée Paul Valéry.

L’exposition que présente aujourd’hui notre Musée peut être qualifiée d’inédite. La relation de Valéry aux peintres et à la peinture est un champ encore peu exploré. Elle est éclairée ici selon un parcours ciblant les relations du poète et philosophe avec les peintres au travers de son cercle familial, au travers de son cercle amical proche ou de celui des artistes qu’il a fréquentés ou côtoyés, au travers enfin de ceux dont il a retenu les œuvres durant ses visites dans des musées.

Plus de quatre-vingts œuvres, issues des collections de nombreux musées français (Musée d’Orsay, Musée National d’Art Moderne, musées des Beaux-Arts de Grenoble, Reims, Rouen ou encore Pont-Aven, Musée Fabre de Montpellier, Bibliothèque Littéraire Jacques Doucet, Musée départemental Stéphane Mallarmé…), de collections particulières internationales et des collections du Musée Paul Valéry, sont réunies pour proposer un regard large et nouveau sur les relations, qui, durant toute sa vie, ont uni Paul Valéry (1871-1945) à la peinture.

Bonnard, Courbet, Corot, Degas, Delacroix, Maurice Denis, Manet, Matisse, Monet, Berthe Morisot, Gustave Moreau, Picasso, Redon, Renoir, Vuillard, Whistler, Zurbarán... figurent notamment parmi les peintres exposés. Chefs-d’œuvre auxquels s’ajoutent, dans la dernière partie de l’exposition, des peintures et des dessins de Paul Valéry qui, de son enfance à Sète jusqu’à la fin de sa vie, n’a cessé, avec modestie et discrétion, de peindre et de dessiner.

 

Tous les jours

de 09:30 à 19:00

Jusqu'au 31 octobre 2020

Tous les jours sauf lundi

de 10:00 à 18:00

Du 2 novembre 2020 au 10 janvier 2021

Les artistes ont ouvert leurs ateliers aux visiteurs

Sète est depuis toujours une terre d’accueil pour de nombreux artistes. Si les férus d’art ont souvent l’occasion d’assister à des vernissages ou des expositions, rares sont les instants où le peintre, le sculpteur ou le plasticien ouvre les portes de son atelier. C’est pour cette raison que la Ville organise chaque année les Journées ateliers portes ouvertes (JAPO). Ce dimanche 11 octobre, de 10 h à 18 h, sous forme de collectif ou dans des ateliers privés, des artistes ont accueilli les visiteurs afin de leurs présenter leurs travaux.

Exemple au sein des anciens chais Saint-Raphaël, transformés depuis 2016 en friche artistique par la municipalité, où une vingtaine d’artiste a su faire renaître ce lieu aux dimensions gigantesques pour en faire un centre de l’art moderne. Jeanne Corporon, adjointe aux événements liés à l’audiovisuel, et Claude Muslin, adjointe à l’éducation culturelle, sont allées à la rencontre d’artistes venus de tous les horizons.

Parmi eux, celui issu d’une grande fratrie de peintre sétois, Robert François. Frère du célèbre peintre Pierre François, Robert François a présenté aux visiteurs un grand nombre de ses œuvres originales dont l’inspiration est toujours intimement liée à sa ville natale, Sète.

 

Les ateliers d'artistes sétois toujours aussi prisés vous accueillaient ce dimanche 11 octobre

Ce week-end, les artistes sétois ouvraient les portes de leurs ateliers au public. Mais pas que puisque tout l'Occitanie était concernée.artiIMG_20201011_115141

Afin de soutenir les artistes, la Région Occitanie / Pyrénées - Méditerranée avait maintenu l'organisation de la 3ème édition de la journée régionale des portes ouvertes des ateliers d'artistes. Elle se déroulait  dans les 13 départements du territoire.

 La journée régionale des portes ouvertes des ateliers d'artistes permet de tisser un lien privilégié avec le public et de sensibiliser au métier d'artiste-auteur. Plus de208 artistes, peintres et plasticien.nes, accueillaient les visiteurs dans leurs ateliers, collectifs ou privés, résidences d'artistes. Le dimanche 11 octobre, ils proposaient des visites des ateliers, et pour certains, des performances qui sont des actions artistiques réalisées en direct par l'artiste devant le public.artiIMG_20201011_111606

Les artistes de la Ville de Sète et ceux du Bassin de Thau offrait à tous les amateurs d’arts, les néophytes et les curieux un week-end de contemplation et de délicieuse flânerie sous le signe des arts plastiques.

Territoire de création pour de nombreux artistes, la ville de Sète participait activement ce dimanche, en particulier. Ce rendez-vous étaitt l’occasion pour les férus d’art ou les simples curieux de pousser les portes des ateliers d’artistes, lieux rarement accessibles au public. C’était aussi une façon de comprendre le processus artistique menant à la création.

La visite des résidences d’artistes du chai Saint-Raphaël et de l’ancien collège Victor Hugo mis à disposition par la Ville, et des ateliers privés, tout un programme.

 

Une cinquantaine de peintres, sculpteurs, plasticiens, photographes, graveurs ouvraient ainsi leur porte, et proposeront de faire découvrir leur travail.  Un point info était disponible sur le parvis des halles. Bien utile pour réaliser un circuit perso...

Et ce dimanche avec le beau temps mais poussé par le vent, ce fut avec un goût d'automne, masqués et protégés, que les amateurs ont pu apprécier la diversité des expressions artistiques au fil des visites : photos, huile, aquarelle, peinture sur bois, céramique, mosaïques, perles figurines historiques, sculpture en grès, métaux...

Dans des lieux intimes, sources de la création artistique, ce fut des espaces d’échange, de discussion entre les artistes et le public.

 

Cette manifestation a été bien appréciée par de nombreux amateurs de la Région qui ont pu découvrir avec grand plaisir des ateliers de particuliers  et bien d'autres du Cap de Sète jusqu'au Château vert ou à l'Ecole Gaston Baby avec Emma Chaton parmi 53 possibilités, 54 avec l'atelier de Madeleine et de François Sergio ( voir en 201 : .)

 

Un moment privilégié pour rencontrer des artistes  et bien d'autres plus ou moins connus, et pour découvrir leurs techniques et ce qui les inspire dans plusieurs domaines comme celui de la peinture ou de la sculpture, du Modelage, du recyclage, de la photographie, etc... Et avec un circuit spécialement étudié pour vous mettre en condition, que du bonheur pour les amateurs et les passionnés avant d'aller au devant de ceux qu'ils apprécient. Et pour compléter votre cheminement vous pouviez rendre visite aux artistes des ateliers de l'Ancien Collège Victor Hugo toujours aussi vivant avec  Karine Barrandon, Florie Adda, Gilles Bingisser, Marie-Claire Esposito, Aldo et Stéphan Biascamano, toujours créatifs. Mais beaucoup d'autres, étaient prêts à échanger avec vous.

artiIMG_20201011_112215

rbt

 

Ce fut le cas avec l'atelier galerie "Le Torchon" où vous pouviez discuter et vous entretenir avec des passionnés de mosaïque, 35 bis, rue Mario Roustan.

Que du bonheur avec ds salles d'exposition permanente, de magnifiques réalisations et des artistes dominant leur sujet de la récupération des matériaux aux différentes techniques qui leur permettent d'exprimer leur énorme talent.

 

 

 

Non loin de là, rencontre avec Virginie Dumas, perleuse de bijoux qui travaille dans son atelier  "PerlonZ'en" De la Broderie d'Art pour cette autodidacte qui transmet sa passion aux plus jeunes et qui réalise avec minutie des oeuvres d'une grande finesse. Elle utilise des techniques ancestrales utilisées en Afrique, en Orient ou en Asie, tout étant réalisé à la main. N'hésitez pas c'est au 5 Rue Louis Blanc, face à la Mairie

Un très beau week-end artistique qui montre que Sète est un vivier dans lequel de nombreux artistes émergent, s'expriment et trouvent des sources d'inspiration dans des domaines auxquels l'on ne s'attend pas...

 artiIMG_20201011_115042