Pêche

Retour sur les Assises de la pêche et des produits de la mer

La 12e édition des Assises de la pêche et des produits de la mer s'est tenue les 22 et 23 septembre à La Rochelle. Elle a réuni les acteurs de la filière pêche, de la production à la distribution en passant par la transformation. L'occasion d'aborder l'ensemble des enjeux qui traversent le secteur.

Le secteur de la pêche, au cœur de la souveraineté française

Mer, Chalutier, Bateau

Le secrétaire d'État auprès de la Première ministre chargé de la Mer, Hervé Berville, s'est rendu aux Assises de la pêche et des produits de la mer afin de rencontrer l'ensemble des acteurs de la filière.

Après avoir rappelé le contexte national et international chargé, il a souligné l'importance du secteur maritime comme facteur d'indépendance alimentaire, industrielle et énergétique.

Accompagner les pêcheurs au cas par cas

La filière pêche est un atout économique majeur pour le secteur, mais aussi pour les territoires. Afin de soutenir les pêcheurs qui subissent les conséquences du Brexit, un plan d'accompagnement individuel à hauteur de 50 millions d'euros sera déployé.

Planifier les usages en mer

La mer est au centre de la planification écologique, énergétique et économique. L'enjeu est de faire cohabiter les usages historiques tels que la pêche et le transport avec les activités plus récentes comme le tourisme ou le développement de l'éolien en mer. Cette planification est le fruit d'une réflexion collective, fondée sur la consultation. Un modèle adapté à chaque façade sera mis en place d'ici mi 2023. 

Amorcer la décarbonation

Parmi les enjeux cités dans la feuille de route du Gouvernement pour le secteur maritime figure la protection de la biodiversité, avec un objectif clair : la décarbonation des navires. Pour parvenir le plus rapidement possible au navire zéro émission, une trajectoire nette va être fixée d'ici le printemps 2023, grâce à un fonds d'amorçage de 6 millions d'euros mobilisé.

Simplifier l'activité de la filière

L'attractivité des métiers est un levier essentiel pour la vitalité de la filière. Afin de soutenir l'attrait du secteur, une mission gouvernementale de simplification de l'activité est lancée. L'objectif est d'alléger les contraintes qui peuvent peser sur l'exercice de ces métiers, à commencer par une mise en œuvre efficace de la déclaration sociale nominative (DSN).

Gérer les quotas sur le long terme

Pour soutenir les acteurs de la pêche et encourager la création de nouvelles entreprises, le secrétariat d'État chargé de la Mer soutient l'idée d'une gestion pluriannuelle des quotas auprès de la Commission européenne.

Parce qu’il n’y a pas de grande nation maritime sans marins, sans armateurs, sans chargeurs, sans ports, sans industriels de la mer, sans tout cet écosystème dont vous êtes tous un maillon essentiel, qui œuvre chaque jour au développement de l’économie bleue.

Hervé Berville

Secrétaire d'État auprès de la Première ministre, chargé de la Mer


.En savoir plus sur les Assises de la Pêche et des Produits de la Mer : https://mer.gouv.fr/retour-sur-les-assises-de-la-peche-et-des-produits-de-la-mer

SATHOAN / PROJET PROMPT – MARQUAGES REUSSIS !

MARQUAGE DE 26 THONS ROUGE REALISES AVEC SUCCES SUR MALTE

 

SATHOAN

Le thon rouge de l’Atlantique et de Méditerranée est une grande espèce pélagique migratrice emblématique, d’une grande valeur commerciale et dont l’exploitation dépend de ses migrations. L’activité actuelle des senneurs, environ 60 % des débarquements totaux, est basée sur les migrations de frai en Méditerranée.

Dans le golfe du Lion, la pêche locale à la palangre cible les individus juvéniles dont la disponibilité dépend des conditions environnementales. Dans l’Atlantique, les canneurs du pays basque capturent de petits individus et les chalutiers pélagiques des individus de taille variable, généralement plus gros car ils opèrent plus au nord.

Ces 5 dernières années, le Thon rouge a été repéré en Bretagne et en Manche, où il était assez rare de l’observer depuis une soixantaine d’années. Toute modification du comportement migratoire aurait donc un impact considérable sur les saisons et les zones d’exploitation.

Dans le contexte actuel de changement climatique et de reconstitution du stock, la compréhension des processus associés au comportement migratoire de l’ABFT et leur prise en compte dans les processus de gestion sont donc essentielles à une exploitation durable.

 

Les questions écologiques sont les suivantes :

  • Quelles sont les migrations des Thon rouge ciblées par les pêcheries françaises ?
  • Quels sont les processus biologiques en jeu dans les migrations et quelle est leur importance relative dans le contexte du changement climatique

 

Le projet PROMPT vise à répondre à ces questions à travers

I) l’analyse des trajectoires des Thons rouge sur les différents segments de pêche français

II) l’étude de l’influence des conditions environnementales sur l’indice d’abondance fourni par la France et obtenu à partir de relevés aériens et

III) le développement de nouveaux outils d’observation pour décrire et comprendre la réponse migratoire des thons rouge au changement climatique.

IV) des expérimentations inédites visant à explorer les besoins énergétiques des migrations du thon rouge

Au cours d’une mission de terrain sur l’île de Malte les 13 er 14 septembre 2022, 26 thons rouge de 20 à 200kg ont été pêchés et marqués. Ces individus ont été placés en cage pour une période de 1 an afin de pouvoir collecter l’ensemble des données des marques électroniques mesurant le fréquence cardiaque et la position posées par l’equipe de scientifiques pluridisciplinaire sous la coordination de l’IFREMER.

Au cours d’une mission de terrain sur l’île de Malte, 26 thons rouge de 20 à 200kg ont été pêchés et marqués. Ces individus ont été placés en cage pour une période de 1 an afin de pouvoir collecter l’ensemble des données des marques électroniques mesurant le fréquence cardiaque et la position posées par l’équipe de scientifiques pluridisciplinaire sous la coordination de l’IFREMER.

Le projet est une collaboration entre :

PROMPT est un projet financé par France Filière Pêche

« Un Nouveau Monde s'ouvre devant Jean-Marc Roger ».

 Sponsored image

Parti à la « re-conquête » du Nouveau Monde, il est aujourd'hui en Amérique du Nord, plus exactement en Colombie-Britannique, sur la côte Ouest du Canada.

 Il nous raconte :

"Il faut quand même noter que les premiers français répertoriés sur le territoire, une cinquantaine, l'ont été en 1871 et ils étaient plutôt localisés dans le sud de la province. D'autres échappèrent au recensement car vivant dans des contrées reculées inaccessibles pour qui n'avait pas l'âme d'un aventurier.

(Etudes Canadiennes – Revue interdisciplinaire des études canadiennes en France - https://journals.openedition.org/eccs/2787)

J'ai donc pris mon temps pour tenter de suivre leurs traces....

 

Comparés aux 65 millions d’habitants de la France, il n’y en a que 4 millions en Colombie-Britannique. Cependant, la superficie de la province est égale à celle de la France et de l’Allemagne réunies. On peut donc légitiment supposer qu'il reste encore de la place à occuper pour ceux que cela peut tenter.

 

J'avais déjà pu faire un court séjour en 2019 et j'avais alors pu visiter certains lieux mais de façon superficielle*. Revenu cette année, 2022, je poursuis cette découverte en m'intéressant à ceux qui ont fait ce pays tel qu'il est aujourd'hui. Mon intérêt pour la « Mémoire » ne m'a pas quitté.

 

Mon tout dernier et second reportage se rapporte à une conserverie réputée qui a marqué son époque, la « Gulf of Georgie Cannery ». On y mettait  jadis le saumon en conserves. Les bâtiments sont situés sur l'une des rives du fleuve Fraser et dans la petite ville de Steveston.

 

 

aaaab1Capture d’écran 2022-09-14 113517 aaaab2Capture d’écran 2022-09-14 113432 aaaab3Capture d’écran 2022-09-14 113349 aaaab4Capture d’écran 2022-09-14 113309 aaaab5Capture d’écran 2022-09-14 113209 aaaab6Capture d’écran 2022-09-14 113109 aaaab7Capture d’écran 2022-09-14 113018

 

 

Cette ville abrite aussi un autre lieu traditionnel de mémoire, l'ancien chantier naval « Britannia », lui aussi désigné comme un « Lieu Historique National', sur lequel je reviendrai plus tard. Tous les deux sont devenus des musées accueillant régulièrement du public.

J'aurai l'occasion, plus tard, de vous parler et de vous montrer ce chantier naval qui devrait faire « baver » d'envie mes amis de « l'Association de Voile Latine de Sète et du Bassin de Thau ».

Au moins ici, au Canada, on ne parle pas de détruire ou de défigurer des lieux historiques, pour en faire d'hypothétiques parkings, mais on les remets en valeur.

*J'avais à l'époque réalisé mon premier reportage sur un français natif des Pyrénées qui avait rejoint le territoire en 1858. Très connu et apprécié en Colombie-Britannique, Jean Caux surnommé « Cataline », fut l'un de ceux qui façonna cet Ouest sauvage."

 

 

 

J-2 pour vous inscrire aux Assises de la pêche et des produits de la mer 2022 !

 

Derniers jours pour vous inscrire
aux Assises de la pêche et des produits de la mer !

 

La 12ème édition des Assises de la Pêche et des Produits de la Mer, organisée par Ouest-France et le marin, aura lieu à La Rochelle à La Rochelle.

 

Rendez-vous les 22 & 23 septembre 2022 à l’Espace Encan !

 

N'attendez plus pour vous inscrire et obtenir votre badge au tarif "last minute" à 189€ HT.


Le secrétaire d'Etat à la mer, Hervé Berville, a confirmé sa présence
aux Assises de la pêche et des produits de la mer, le jeudi 22 septembre prochain.

 

DECOUVERTE DES METIERS DES PORTS

 
Peut être une image de 6 personnes, personnes debout et plein airDepuis quelques années déjà, le Département met en place des rencontres entre les jeunes suivis par les missions locales et les agents du Département travaillant dans les ports.
Le 7 septembre dernier, ces Héraultais ont découvert le port du Grau d’Agde et sa Criée : après une présentation du métier de guide et de Directrice de la criée, ils ont visité le Bélvédère et comprendre le cheminement du poisson, de son arrivée à son exportation.
 
Des pêcheurs ont également présenté la pêche artisanale et chalutière, et les jeunes présents se sont intéressés au métier de police portuaire.
 
Pour tout savoir sur les ports départementaux et la stratégie Hérault Littoral : https://bit.ly/3QIsWd2
 
 

« Un Nouveau Monde s'ouvre devant Jean-Marc Roger ».

 Sponsored image

Parti à la « re-conquête » du Nouveau Monde, il est aujourd'hui en Amérique du Nord, plus exactement en Colombie-Britannique, sur la côte Ouest du Canada.

 Il nous raconte :

"Il faut quand même noter que les premiers français répertoriés sur le territoire, une cinquantaine, l'ont été en 1871 et ils étaient plutôt localisés dans le sud de la province. D'autres échappèrent au recensement car vivant dans des contrées reculées inaccessibles pour qui n'avait pas l'âme d'un aventurier.

(Etudes Canadiennes – Revue interdisciplinaire des études canadiennes en France - https://journals.openedition.org/eccs/2787)

J'ai donc pris mon temps pour tenter de suivre leurs traces....

 

Comparés aux 65 millions d’habitants de la France, il n’y en a que 4 millions en Colombie-Britannique. Cependant, la superficie de la province est égale à celle de la France et de l’Allemagne réunies. On peut donc légitiment supposer qu'il reste encore de la place à occuper pour ceux que cela peut tenter.

 

J'avais déjà pu faire un court séjour en 2019 et j'avais alors pu visiter certains lieux mais de façon superficielle*. Revenu cette année, 2022, je poursuis cette découverte en m'intéressant à ceux qui ont fait ce pays tel qu'il est aujourd'hui. Mon intérêt pour la « Mémoire » ne m'a pas quitté.

 

Mon tout dernier et second reportage se rapporte à une conserverie réputée qui a marqué son époque, la « Gulf of Georgie Cannery ». On y mettait  jadis le saumon en conserves. Les bâtiments sont situés sur l'une des rives du fleuve Fraser et dans la petite ville de Steveston.

 

 

aaaab1Capture d’écran 2022-09-14 113517 aaaab2Capture d’écran 2022-09-14 113432 aaaab3Capture d’écran 2022-09-14 113349 aaaab4Capture d’écran 2022-09-14 113309 aaaab5Capture d’écran 2022-09-14 113209 aaaab6Capture d’écran 2022-09-14 113109 aaaab7Capture d’écran 2022-09-14 113018

 

 

Cette ville abrite aussi un autre lieu traditionnel de mémoire, l'ancien chantier naval « Britannia », lui aussi désigné comme un « Lieu Historique National', sur lequel je reviendrai plus tard. Tous les deux sont devenus des musées accueillant régulièrement du public.

J'aurai l'occasion, plus tard, de vous parler et de vous montrer ce chantier naval qui devrait faire « baver » d'envie mes amis de « l'Association de Voile Latine de Sète et du Bassin de Thau ».

Au moins ici, au Canada, on ne parle pas de détruire ou de défigurer des lieux historiques, pour en faire d'hypothétiques parkings, mais on les remets en valeur.

*J'avais à l'époque réalisé mon premier reportage sur un français natif des Pyrénées qui avait rejoint le territoire en 1858. Très connu et apprécié en Colombie-Britannique, Jean Caux surnommé « Cataline », fut l'un de ceux qui façonna cet Ouest sauvage."

 

 

 

Le secrétaire d'État à la mer en ouverture des Assises de la pêche et des produits de la mer !

 

Le secrétaire d'État à la mer en ouverture

des Assises de la pêche et des produits de la mer ! 

9h30- Discours d'Hervé Berville, Secrétaire d'État auprès de la Première Ministre,

            chargé de la Mer.


9h10 - Retrouvez les interventions d'ouverture de : 

  • Jean-Francois FOUNTAINE, Président de l'agglomération de la Rochelle et Maire de la Rochelle,
  • Sylvie MARCILLY, Présidente du Département de la Charente-Maritime 
  • Emilie DUTOYA, Conseillière déléguée à la pêche maritime, pisciculutre et conchyliculture pour la région Nouvelle-Aquitaine. 

La suite de l'événement s'articulera autour de tables rondes dédiées aux nouveaux enjeux de la filière pêche sur la thématique suivante : Comment la protéger et la préserver des transformations économiques et sociales qu'elle subit ?

Jeudi 22 septembre 2022

 

10h30 :  Séquence Feamp avec FranceAgriMer - Présentation de quatre projets innovants :

              Projet Attila / Projet Prism / Projet Connect / Projet Licado 

15h00 Le chalutage et les engins de fond, nouvelle cible des ONG environnementalistes européennes,

16h30 Comment mieux concilier les usages maritimes alors que les énergies marines sont appelées

              à se développer ? La planification maritime à l’épreuve du partage,

17h30 :  La modernisation des outils et infrastructures portuaires : un véritable défi et un gage

              d’attractivité pour les territoires au service d’une filière,

 

Vendredi 23 septemebre 2022

 

09h15:  Gasoil carburant, baisse de la rentabilité, les pêcheurs face aux obligations de    

              décarbonation.

              Quelles solutions sont les plus adaptées aux flottilles ? Quelles échéances ? Quelles aides ?

10h15 :  La qualité (et quantité) des eaux, une bataille sans fin des conchyliculteurs ?

              Quelles conséquences au-delà pour les pêcheurs (pertuis) ?

11h30 :  Produits de la mer : coproduits, déchets, nouveaux matériaux, les enjeux de la transformation,

14h00:  L’emploi des marins étrangers, extra-communautaires, à bord des navires de pêche français

              (et franco-espagnols),

15h00 Déclarations sociales : quel accompagnement pour les marins ?

 

RETROUVEZ LE PROGRAMME COMPLET

LES PALANGRES INTELLIGENTES (Projet SMARTSNAP ) AVEC LA SATHOAN

LES EMBARQUEMENTS ONT COMMENCES !

 

Le projet SMARTSNAP est un projet porté par le CNRS en partenariat avec l’IFREMER, la SATHOAN et la Société COOOL. Le projet vise à développer une « palangre intelligente »

Coût total du projet : 641 271,14 €

La pêche palangrière est souvent critiquée pour ses impacts écosystémiques, notamment les captures accessoires et accidentelles non désirables d’espèces sensibles. Ces captures étant indésirables, il est nécessaire de les éviter ou bien de maximiser leur survie en remettant les individus vivants à l’eau.

Cependant leur survie n’est pas garantie. Pour éviter les captures, une solution souvent mise en oeuvre consiste à travailler sur la sélectivité de la palangre, avec des méthodes passives d’évitement ou actives avec par exemple des répulsifs. Cependant l’efficacité de ces répulsifs n’est pas toujours bien établie et d’autre part elles ont souvent un spectre restreint d’espèces sur lesquelles elles sont actives.

Pour quantifier la survie des individus relâchés, une technique généralement utilisée consiste à relâcher des captures accessoires avec une marque électronique à transmission satellite qui permet de savoir au bout d’un mois si le poisson capturé, marqué et relâché était vivant au moment du largage de la marque. Cependant, les marques disponibles sur le marché sont très chères (~2000 euros pièce) ce qui est très limitant pour la puissance statistique des résultats. Leur taille est aussi contraignante pour de nombreuses espèces.

 

Afin de remédier à cela le projet SMARTSNAP1 propose deux volets :

1. Le premier volet est la réalisation d’outils électroniques réalisés par le CNRS/LIRMM et IFREMER en partenariat avec les pêcheurs professionnels. Ces outils apporteront les données nécessaires pour le développement d’une palangre « intelligente ». Pour cela des outils  électroniques seront positionnés à côté du snap de la palangre (accéléromètre, magnétomètre…) afin de caractériser le mouvement de la ligne lors de la capture d’un poisson. Un thon, un requin ou une raie ont des comportements très différents sur la ligne et il est donc envisageable de les discriminer à l’aide des données des capteurs.

 

 

2. Le second volet est le test de marques électroniques low-cost développées par des projets portés par le CNRS/LIRMM et IFREMER dans le cadre des pêcheries palangrières............

ALLER PLUS LOIN ET VOIR : https://sathoan.fr/palangre-inteligentes-projet-smartsnap/

Des annonces attendues aux Assises de la pêche et des produits de la mer !

 

La venue du secrétaire d'État à la mer de France

aux Assises de la Pêche et des Produits de la Mer 2022 est confirmée !

Dans une interview accordée au marin, le secrétaire d'Etat à la mer, Hervé Berville, a confirmé sa venue aux Assises de la pêche le jeudi 22 septembre à l'espace Encan à la Rochelle.

Il viendra réaffirmer la volonté du Président de la République, Emmanuel Macron, de dynamiser la filière pêche et aquaculture et rappeler l'engagement du gouvernement avec le réabondement du Plan "France Relance".

Retrouvez l'interview du secrétaire d'Etat à la mer dans le marin, en consultant l'article ici.


Les deux journées de débats et conférences couvriront 8 thématiques d'actualité
sur les enjeux de la filière pêche 

N'hésitez pas à venir y participer ! Il est encore temps de vous inscrire !

Les Assises de la Pêche et des Produits de la Mer : profitez du tarif normal encore...

 

Découvrez le programme du vendredi 23 septembre 2022 !

Matin : 

  • Visite de la criée du port de Chef de Baie (sur inscription)

  • Table ronde« Gasoil carburant, baisse de la rentabilité, les pêcheurs face aux obligations de décarbonation. Quelles solutions sont les plus adaptées aux flottilles ? Quelles échéances ? Quelles aides ? »

  • Table ronde« La qualité (et quantité) des eaux, une bataille sans fin des conchyliculteurs ? Quelles conséquences au-delà pour les pêcheurs (pertuis) ? »

  • Table ronde« Produits de la mer : coproduits, déchets, nouveaux matériaux, les enjeux de la transformation »

Après-midi : 

 

  • Table ronde« L’emploi des marins étrangers, extra-communautaires, à bord des navires de
    pêche français (et franco-espagnols) »

  • Intervention : « Les outils de promotion développés pour répondre aux enjeux de l’attractivité des métiers de la pêche et des cultures marines »

  • Table ronde : « Déclarations sociales : quel accompagnement pour les marins ? »


Intervenants présents
 

- Pierre DELION 

Architecte naval

            

- Jean-Luc HALL

Secrétaire général de la Coopération Maritime

                

- Jérôme JOURDAN

Secrétaire général de l’Union des Armateurs à la Pêche de France

 

- Philippe LE GAL

Président du Comité National de la Conchyliculture

 

-Philippe JUMEL

Directeur général de Qualyse

- Jean-Yves LE GOFF

Référent sanitaire du Comité National de la Conchyliculture et président du Comité Régional de la Conchyliculture des Pays de la Loire

 

- Philippe MICHEAU

Président du Comité des Pêches de Charente-Maritime

 

- Yohan WEILLER

Parc naturel marin estuaire de la Gironde et mer des Pertuis

 

- Pascal BOUILLAUD

Directeur du syndicat mixte du Port de pêche de Chaf-de-Baie et coprésident de l’Association des directeurs de criée

- José RODRIGUES

Directeur du Scapp Poissonnier Corail

 

- Claude REMBAUX

Responsable régionale au Service Social Maritime (SSM)

 

- Jean-Pierre LE VISAGE

Directeur des armements Agromousquetaires, Scapêche

 

- Marianne CAZAUX

Directrice production et relations cotisants, responsable du site Charente-Maritime à l’Urssaf Poitou-Charentes

                         

- Rémi PAIN

Directeur du Service Social Maritime


 

Plus que quelques heures pour profiter du "Tarif Normal"

à 160€ HT

N'attendez plus pour vous inscrire