échos

Le horse-ball fêté aux Écuries Aubin

 equitP1110831 

   Événement sportif dans la région, la 8ème  féria du horse-ball des Écuries Aubin a été bien animée ce samedi, de 19 h jusque tard dans la nuit puisque des rencontres avaient lieu jusqu’à une heure très avancée. Ainsi, les chevaux souffraient beaucoup moins de la chaleur et participaient avec plus d’ardeur aux échanges. Et tous les compétiteurs en vacances avaient pu profiter des plaisirs de la plage .

Une infrastructure impressionnante avait été prévue pour accueillir toute la semaine, dans les meilleures conditions possibles, les cavaliers, les chevaux, les familles et les spectateurs : parking, aires pour les chevaux, groupes électrogènes, nourriture, hébergement, carrière et terrains d’échauffement…

Et en plus, cette année, un un très beau temps au rendez-vous et une très bonne ambiance pour animer les soirées. Une semaine bien animée aux Ecuries car depuis lundi , le centre équestre proposait aux cavaliers des stages de formation horse-ball. 

tiqueP1110812

Pour les propriétaires des Écuries l’objectif est en effet de développer le horse-ball chez les jeunes avec une école qui pourrait se développer au niveau de Sète Agglopôle, c’est le souhait des Ecuries.

Et pour cette 7ème édition, les stages eurent beaucoup de succès avec des participants venus de  toute la France mais aussi principalement de la Région Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée.

Une très belle ambiance a animé  ces journées, autour d’une même passion, le cheval et le jeu. Et après les efforts il faisait bon se retrouver pour de belles soirées conviviales et ludiques avec brasucades entre-autres. Les groupes venus de loin sont bien-sûr restés sur le  site pour que ces 2 derniers jours soient  une fête complète.

Car, si depuis le début de la semaine dernière les écuries  organisaient des stages, ce 17 et 18 août, elles proposaient une véritable fiesta, celle de l’équitation et principalement du Horse-ball. Pour les rencontres en nocturne, les chevaux et les cavaliers étaient en osmose.

tiqueP1110799

Ce samedi, avec des moments de relaxation, avec des échauffements et une surveillance sans failles des montures, le cheval était chouchouté. Ils avaient même droit à la douche. Si les tournois se voulaient amicaux ils étaient aussi officiels car les compétiteurs pouvaient marquer des points pour participer aux Championnats de France.

Les montures étaient donc très sollicitées mais respectées.

  Les matches de deux fois dix minutes étaient menés par des arbitres officiels (élite) de la FFE (Fédération Française Équitation) :

respect des règles, surveillance des montures, l’on ne s’y trompait pas, c’était du sérieux. Même si le  score importait peu pas question de laisser  faire. Les plus  jeunes mettaient en pratique leur formation.

De nombreux clubs étaient représentés : venus de très loin ou d’autres localités plus proches, entre les soins aux chevaux, le repas des montures, les échauffements puis les matches et les soucis d’hydratation, les participants ne chômaient pas et il régnait aux Écuries Aubin une belle ambiance et une animation particulière avec des équipes d’enfants et d’adultes sur le site.

Pourtant, tout était sous contrôle des Poussins jusqu’aux mixtes en passant par les minimes et les juniors et même pour les amateurs. Le fil conducteur, c’était la passion.

Même les chevaux concentrés sur le site semblaient prendre du plaisir à se retrouver. Tous leurs sens étaient en éveil comme ceux de leurs cavaliers : les contacts, les odeurs, les lumières et la musique donnaient à cette Féria un caractère magique très apprécié par les joueurs et les spectateurs. Bénévoles et membres du Club peuvent être félicités.

 Chez les filles, ou les garçons, l’on oubliait la fatigue et les contraintes pour partager avec son cheval et ses coéquipiers de belles expériences et des sensations synonymes d’efforts mais aussi de bonheur.

Triste bilan après la malaïgue

La canicule passée et le manque de vent ont été synonymes d'épisode de "malaïgue" pour la lagune de Thau. Conséquence, le manque d'oxygène et l'importante température de l'eau ont augmenté la mortalité des coquillages et décimé principalement les huîtres et les moules surtout du côté de Marseillan.

teutCapture

 

 la «Malaïgue» sur une partie de la lagune de Thau :

Elle se caractérise par une coloration blanche de l’eau due à un manque d’oxygène (entre 0,05 et 2 mg/l observés) et une hausse de température de l’eau entre 28 et 30° observés.

le phénomène provoque à ce seuil élevé, une mortalité de certains coquillages notamment les huîtres et les moules, mais aussi des poissons et des algues présents dans l’étang.La dystrophisation est l'état extrême de l'eutrophisation, qui se traduit par la mort des organismes animaux et végétaux supérieurs pour cause d'Anoxie du milieu.
Dans le sud de la France (dans la région de l'étang de Thau notamment) ces crises de dystrophisation sont dénommée  malaïgues.

  • Les bactéries aérobies et les algues pullulent à la suite d'un apport excessif de matières organiques biodégradables, lui-même engendré par un excès de nutriment. Les algues s'accumulent naturellement en surface où l'ensoleillement est le plus important.
  • Les bactéries (et le zooplancton constitué des organismes animaux qui dans un premier temps les mangent) appauvrissent rapidement le milieu en oxygène dissous (vases, eau), notamment la nuit quand la photosynthèse est inactive et que les plantes et les autres organismes consomment l'oxygène dissous et expirent du CO2.
  • La hausse du taux de CO2 et de nutriments provoque un développement encore plus important de phytoplancton et/ou d’algues de surface, qui vont faire obstacle à la pénétration du soleil et des UV dans l’eau.
  • Les organismes aérobies meurent dans les couches les plus profondes, en libérant du CO2, du méthane, de l’azote et du phosphore qui vont encore enrichir le milieu et accélérer le processus qui va alors s'autoentretenir (Une partie de l'azote s'évapore, mais le phosphore reste mobilisable dans l'eau et entretient la dystrophisation).
  • Le zooplancton, les organismes mobiles (poissons, amphibiens, invertébrés) ayant disparu, alors que la capacité du vent à oxygéner et brasser les couches d'eau diminue aussi, et une couche chaude s’étant formée en surface, les eaux profondes ne se ré-oxygènent plus (effet thermocline + brassage réduit des eaux).

 

  • euphoCapture

 

  • Selon France3 : "Face à l’ampleur du phénomène, la préfecture de l'Hérault a décidé de mobiliser le dispositif des calamités agricoles, qui fait l’objet  d’une enquête préliminaire pour constater les pertes de productions.
    Le fond national de gestion des risques agricoles est sollicité dans les meilleurs délais. Les producteurs ont été invités à rassembler les éléments nécessaires aux déclarations de pertes de production."
  • La malaïgue est terminée, et si certains ont perdu 100% de leurs productions,  c'est l'heure des expertises et en même temps de se réapprovisionner en naissains.

Les piscines du SAM

L’agglopôle a déclaré d’intérêt communautaire au 1er janvier 2016 le centre aquatique Raoul Fonquerne à Sète et la piscine Joseph Di Stefano à Frontignan.

MASI

  • Centre balnéaire Raoul Fonquerne

  • 1 chemin des poules d’eau

    34200 Sète
  • 04 99 04 76 50
  • 04 67 53 95 00
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">'+addy_text28764+'<\/a>'; //-->
  • Site officiel

Lieu idéal pour le sport et les loisirs aquatiques, la piscine bénéficie d’ores et déjà d’une dimension intercommunale et attire des pratiquants de l’ensemble de l’aire urbaine sétoise.

Ambitieux dans sa conception, cet espace lumineux en forme de vague permet de satisfaire un public nombreux et varié allant de la clientèle familiale au sport de haut niveau notamment en matière de water-polo et de natation synchronisée.

Il s’agrémente d’une piscine à vagues, d’un bassin sportif de 25 mètres, d’un bassin aventure avec un toboggan, d’une pataugeoire, d’un solarium et d’une salle de remise en forme pour la musculation, le fitness et le cardio-fitness, d’un espace détente ...

 HORAIRES ET TARIFS 2017/2018 

PLANNING ACTIVITÉS 2017/2018 

INSCRIPTIONS EN LIGNE 

  • Piscine Joseph Di Stéfano

  • Chemin de la Calade

    34110 Frontignan
  • 04 67 48 22 67
  • Page de contact

Construite à Frontignan, dans les années 70, elle est équipée d'un bassin de 25 x 10 mètres. L’action de l'agglopôle va consister à remplacer cet équipement et à envisager sa relocalisation afin de satisfaire notamment la demande croissante et les besoins des communes de l’Est du bassin de vie de l’agglomération, c'est-à-dire Vic-la-Gardiole et Mireval en plus de Frontignan, soit une population de proximité immédiate de 29 000 habitants (recensement 2012).

L’objectif est d’en faire un équipement aquatique facilement accessible par les populations de ces communes, mais aussi par d’autres habitants de l’agglomération. Ainsi cet équipement se situera idéalement dans ce contexte en entrée de ville, avenue du 81e RI, sur le site dit de la Torchère, ou bien de l'aire de loisirs du stade Lucien Jean (en face de la caserne des pompiers de Frontignan) sur un site d’équipement de loisirs d’intérêt territorial identifié par le SCOT du Bassin de Thau.

HORAIRES ET TARIFS 2018/2019 

Le littoral héraultais

Outer Banks Beach at Sunrise from the Sand Dunes

Les 100 km de la côte héraultaise sont parmi les mieux sauvegardés de la Méditerranée : les deux tiers sont vierges de toute construction. Ces territoires naturels ont pratiquement tous été acquis par le Conservatoire du Littoral et des Espaces Lacustres.

Attention fragile !

Le Conservatoire du littoral est un établissement public à caractère administratif dépendant du Ministère chargé de la protection de la nature, créé par la loi du 10 juillet 1975. Sa mission : acheter des terrains pour les sauvegarder et les restaurer en association avec les collectivités locales.

Les sites qu'il acquiert sont ouverts au public et ne peuvent être revendus. L'action du Conservatoire est essentielle pour assurer sur le long terme la sauvegarde de l'espace littoral, le respect des sites naturels et l'équilibre écologique. 

Depuis 30 ans, ce littoral, autrefois peu fréquenté par les hommes à cause des moustiques et des inondations, a été très aménagé. Des villes s'y sont développées rapidement, des voies de communication y ont été tracées, des aménagements touristiques y ont été créés. Malgré cette très forte transformation du paysage, la nature tient encore sa place. Les milieux naturels variés et profondément originaux se maintiennent. Ils font maintenant l'objet de mesures de protection et sont considérés comme des zones de grand intérêt paysager ou biologique, indispensables au développement équilibré de toute cette région.  

Les dunes, un écosystème riche et fragile…

Les dunes côtières font partie des paysages les plus changeants au monde, du fait de la dynamique constante du sable et de l'eau. Jour après jour, de nouvelles petites dunes mobiles se forment, alternant avec des vallées, des lacs, des landes de bruyère, des garrigues et des forêts. Dans l'Hérault, ces dunes protègent souvent une lagune ou un étang. Les systèmes côtiers humides forment des sites naturels très riches, mais également très fragiles.

La très forte érosion d'origine marine constitue le mal principal dont souffrent nos plages. Mais au cours des dernières décennies, l'intensification de la fréquentation humaine a également contribué à la déstabilisation de certains espaces littoraux fragiles. L'intervention de l'homme est donc nécessaire pour préserver cet écosystème particulier.

Comment protéger les dunes ?

La réhabilitation des dunes passe par la mise en place de ganivelles, palissades de châtaignier qui font obstacle au vent. Elles permettent de reconstituer rapidement un relief dunaire, que l'on stabilise ensuite en y installant une végétation adéquate.

Ces aménagements ont également pour objectifs la canalisation des promeneurs et la protection du milieu dunaire par la soustraction de la végétation au piétinement.

Télécharger la plaquette Plage du Petit et Grand Travers.

Et vous, que pouvez-vous faire ?

  • Préservez l'oyat, plante qui fixe les dunes.

L'oyat est une plante herbacée qui se développe essentiellement dans le sable. Ses longues racines s'étendent et s'ancrent à plusieurs mètres de profondeur, permettant ainsi de stabiliser les dunes.

Il faut donc éviter de les piétiner et de les arracher. Ne sortez pas des sentiers. En marchant sur les dunes, vous accentuez leur érosion naturelle. Vous risquez également de piétiner les oyats.

  • Respectez les ganivelles.
  • Laissez la plage propre.

Les déchets - sacs et bouteilles en plastique, canettes, papier aluminium - se dégradent très lentement dans la nature. Ainsi, une canette en métal jetée en une seconde mettra 10 ans à se décomposer.

L'utilisation de ce patrimoine naturel nécessite de sérieuses précautions car le littoral et une zone particulièrement fragile. Nous vous conseillons donc de vous diriger vers les Maisons de la Nature qui proposent des circuits, des sentiers, de nombreuses activités et des visites guidées respectueuses de l'environnement.

Premier " Vigil Against Live Export Overseas - Sète"

L’image contient peut-être : plein air

lundi 20 de 08 h00 à 12 h00 au Port commercial de Sète

  Save Movement Paris organise un rassemblement au port de Sète pour témoigner du sort des animaux et dénoncer la cruauté inhérente de leur utilisation pour nos intérêts.

Cette vigie sera l'occasion d'amener le problème de l'export des animaux vivant à travers les mers sur le devant de la scène, une problématique qu'il est important de soulever : la demande en chair animale chute dans les pays d'Europe de l'Ouest qui exportent donc à moindre frais vers les pays du bassin méditerranéen (Turquie, Algérie, Liban, Israël, ....)

https://www.facebook.com/savemovement/

Les multiples missions de la douane française

 

 
Les multiples missions de la douane française
 
La douane, administration fiscale a connu une grande évolution de ses missions.

 

La Douane française est une administration héritière d'une longue histoire. Aussi, si son coeur de métier est la régulation des flux de marchandises, elle a su faire évoluer et diversifier ses missions pour répondre aux nouveaux enjeux contemporains.

  • Les résultats de la douane en 2017 [PDF - 6,1 Mo]  Rattachés au Ministère de l'Action et des Comptes Publics, les services de la direction générale des douanes et droits indirects (DGDDI) exercent trois missions principales : lutte contre la fraude, soutien de l’activité économique et perception de la fiscalité.

 

Mission de lutte contre la fraude et les grands trafics internationaux

La douane a en charge la protection du territoire et des citoyens, des intérêts économiques et financiers nationaux ou communautaires (mobilisation contre les trafics de stupéfiants, de contrefaçons, de tabacs, d’armes, lutte contre le terrorisme et le financement des activités criminelles, lutte contre les menaces environnementales, sanitaires et protection du consommateur, des patrimoines culturels et naturels).
 

Mission économique

Grâce à sa connaissance approfondie des flux internationaux qui lui permet de protéger notre territoire, elle soutient également l'économie nationale et les entreprises françaises. Sur la base des règles fixées pour le commerce international, elle contrôle les flux commerciaux avec 3 objectifs :

  • la fluidité ;
  • la sécurité ;
  • la qualité, grâce à des procédures adaptées aux besoins des entreprises.

 

Mission fiscale

Elle perçoit chaque année environ 13 % des recettes de l’Etat et contribue, comme ses homologues européens, au financement du budget communautaire.
 

La douane contribue à la protection et à la sécurité des citoyens en :

  • veillant au respect des réglementations en matière de qualité/sécurité des produits industriels importés hors UE (contrôle des documents et produits, analyses en laboratoires) ;
  • luttant contre les trafics de stupéfiants, d’armes, de biens culturels, d’espèces animales et végétales protégées, notamment ;
  • surveillant les mouvements de déchets toxiques à l’intérieur de l’UE et en empêchant l’entrée en France de produits stratégiques, radioactifs, dangereux ou non conformes aux normes européennes ou en luttant contre les pollutions maritimes.

 

La douane soutient la compétitivité des entreprises en :

  • faisant respecter les règles des politiques commerciale et agricole de l'Union dans le cadre fixé par l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) ;
  • protégeant l'économie nationale et européenne contre des pratiques déloyales : l'application des droits anti-dumping et la lutte contre les contrefaçons en sont des exemples ;
  • facilitant le commerce international par une prise en charge rapide mais efficace des flux. En 2016, le temps moyen de dédouanement est de 3'52" ;
  • offrant des prestations adaptées aux entreprises : conseils personnalisés et procédures simplifiées ;
  • soutenant les filières économiques dont elle assure la régulation (viticulture, transports, énergie) ;
  • élaborant les statistiques du commerce extérieur de marchandises de la France : ces données sont utiles aux pouvoirs publics comme aux entreprises.

 

En matière fiscale, la douane perçoit :

  • les droits de douane, à l’importation dans l’Union européenne ;
  • la TVA, lorsqu'elle concerne des produits importés des pays tiers à l’Union européenne ;
  • les accises, soit les impôts indirects sur les tabacs, alcools, et produits pétroliers ;
  • la fiscalité environnementale, avec la taxe générale sur les activités polluantes (TGAP) ou la taxe intérieure sur la consommation finale d’électricité (TICFE).

 

​Ces recettes permettent notamment le financement du budget national (TVA) et Européen (droits de douane).

La douane participe bien évidemment à la lutte contre la fraude fiscale (fraude à la TVA, fraudes au budget communautaire, contrebande de produits fortement taxés comme l’alcool ou les cigarettes, etc.).


L'action de la douane en mer

La Douane, au même titre que d'autres administration participe à l'action de l'Etat en mer. Il s'agit de coordonner les différents moyens aux fins d'intervention de missions en mer. Ces actions sont diverses :

  • police de la navigation ;
  • contrôle des pêches ;
  • missions de sauvetage ;
  • lutte contre la pollution.

Compte tenu de ses moyens matériels et de son savoir-faire notamment celui des garde-côtes douaniers, la Douane est particulièrement impliquée dans cette action.
 

La coopération internationale

La coopération opérationnelle constitue l’un des volets de la coopération internationale en matière douanière. Elle repose essentiellement sur des accords bilatéraux (conventions d’assistance administrative mutuelle internationale) permettant des échanges de renseignements, la surveillance de personnes, de biens ou de moyens de transport, la constitution d’équipes communes d’enquêtes. Un réseau de 18 attachés et officiers de liaison douaniers compose les relais privilégiés de la douane à l’étranger.

 

Des sportifs incontournables invités d'honneur de la Saint Louis 2018

PORTYP1110572

De gauche à droite, Philippe Vatuone, médaillé de bronze à Los Angeles, François Commeinhes, Maire de Sète, Eric Battista, trois fois sélectionné olympique au triple saut et la maman de Laurent Vidal, bien trop tôt disparu.

Ce vendredi 10 août, François Commeinhes Maire de Sète présentait, entouré par plusieurs Elus de la ville, des représentants du Monde des Joutes, et des partenaires culturels de l'événement présentait en même temps que le programme de la Saint Louis 2018, les invités d’honneur de la Saint Louis 2018 alors que  l’artiste choisi pour réaliser l’affiche de la Saint-Louis 2018,  Jean-Jacques François, était aussi de la partie.

tains

Il faut savoir que Jean-Jacques François est un «Artiste conceptuel plutôt que peintre à part entière», tel qu’il se décrit, il se laisse guider par le hasard et la nécessité de créer, et continue de naviguer entre deux attaches de cœur, Barcelone, berceau de l’art catalan, et Sète, berceau de la Figuration Libre, deux puissantes influences qui nourriront son inspiration. «J’ai fait deux expositions en Espagne, dont une avec mon frère Pierre et d’autres artistes sétois en 1989. C’était dans le cadre du collectif Le Sud attaque ».
Aujourd’hui, il fait partie de l’écurie sétoise de Christian Jurand, « Le cercle des arts et de la culture » qui regroupe sous le vocable « Grande école sétoise » des artistes tels que Marc Duran, Topolino, Cervera, Cosentino, Périmon… tous héritiers de la Figuration Libre.

Et au sujet de l'affiche, il précisait : " Cette affiche est issue d'un de mes tableaux, avant tout un hommage à mon frère Pierre François ». «C’est l’artiste qui s’est le plus inspiré des traditions nautiques sétoises, qui les a le plus célébrées. Et je lui dois beaucoup puisque c’est lui, il y a déjà longtemps, qui m’a incité à me lancer dans la création artistique. La toile est au départ une représentation horizontale."

"Et pour en faire une affiche au format vertical, il m’a fallu choisir un angle : j’ai choisi de faire de la femme le personnage central pour casser un peu l’image machiste des joutes. Ici, c’est elle qui tient la lance. C’est une jouteuse. Puisqu’aujourd’hui les femmes jouent au foot et au rugby, pourquoi ne pas imaginer un tournoi féminin ?  Dans la partie droite du tableau, je me suis inspiré des chevaliers du Moyen Age. On sait que les joutes languedociennes tirent leurs origines de cette époque. Puis j’ai décliné le spectacle nautique, l’affrontement des combattants, le public, les enfants… Il y a même dans un petit coin Brassens et Jean-Louis Zardoni, le joueur de hautbois. En même temps, j’ai fait référence à Jonas et la baleine. La baleine pour une raison que tout le monde connait : c’est la forme du mont Saint-Clair et c’est l’emblème de Sète. Il y a cette barque destinée à récupérer les lances, les pavois et les jouteurs  tombés à l’eau. Comme Jonas jeté à la mer et récupéré par la baleine puis recraché sur le rivage. Cette barque, elle est en même temps à l’intérieur et à l’extérieur de la baleine. Et puis il y a la couleur. Sète, c’est la couleur. Mais j’ai voulu des joutes nocturnes et c’est donc un bleu profond que j’ai choisi, qui tourne vers le vert foncé pour évoquer ce qui se passe sous les barques, le fond de l’eau et les poissons. Il y a tout dans cette toile, tout ce qui pour moi représente Sète et les joutes ».

La présentation très conviviale réunissait autour de François Commeinhes , des sportifs ou des membres de leurs familles car pour cette 276ème édition François Commeinhes a tenu à mettre en valeur la confiance indispensable au dépassement de soi. Cette confiance  qui pour lui est la force des Sétois.

"Elle explique la place de choix que le sport occupe dans l’esprit des Sétois qui portent fièrement les couleurs de notre cité. Ainsi, l’évidence d’une Saint-Louis 2018 tournée vers l’Olympisme s’est imposée. Certes, l’obtention de l’organisation des Jeux-2024 par la France n’est pas étrangère à ce choix. Adeptes d’une politique sportive ambitieuse, les quatorze communes qui composent Sète Agglopole Méditerranée ont en effet décidé de se porter candidates pour devenir base arrière et d’entraînement pour les délégations nationales et internationales. Un pari audacieux, parfaitement justifié, qui permettra à notre territoire d’offrir ses plus belles facettes aux sportifs venus de toute la planète."

En attendant, pour la 276ème édition de la Saint-Louis, ce sont les champions locaux qui seront mis à l’honneur. Et s’ils sont des dizaines à avoir arboré les couleurs de Sète  sous la bannière arc en ciel de l’Olympisme, quatre d’entre eux  ont paru incontournables.

tains333ghihyCapture

                                                             Laurent Vidal, bien trop tôt disparu

Le gymnaste Philippe Vatuone, médaillé de bronze à Los Angeles, en 1988, partage pour sa part avec Thierry Péponnet, champion olympique de voile à Seoul, l’exclusivité d’avoir goûté à l’émotion incommensurable d’un podium olympique.

Eric Battista, le plus ancien d’entre eux, trois fois sélectionné olympique au triple saut, entre 1956 et 1964, symbolise parfaitement l’esprit sportif de notre ville. Quant au triathlète Laurent Vidal, bien trop tôt disparu, il était devenu à seulement 31 ans et deux participations aux Jeux Olympiques, l’étendard de la nation et l’un des plus fiers ambassadeurs de notre chère ville.

tains 22Capture                                

                                       Thierry Péponnet, champion olympique de voile à Seoul


François Commeinhes rajoutait à ce sujet : "L’hommage à ces quatre champions, mais aussi à tous ceux qui ont représenté la ville aux JO, méritait un cadre majestueux. Ce sera la Saint-Louis, le plus beau fleuron de notre ville, une fête locale hors normes, unie autour de nos preux chevaliers de la tintaine. Respect, Excellence, Amitié, nos demi-dieux portent au plus profond d’eux les valeurs de l’Olympisme. Depuis plus de trois siècles, nos joutes nous envoutent. La magie reste intacte. Inoxydable."

 Cette année, du 23 au 28 août, Sète célèbrera la 276ème édition des fêtes de la Saint-Louis. Pendant six jours et six nuits, unie autour de cette tradition qui fonde son identité, la Ville va vivre à l’heure des chevaliers blancs de la tintaine.

Quantité d’événements sous le signe de la convivialité viendront enrichir cette exceptionnelle semaine de liesse populaire. Cette année, la ville de Sète a choisi de rendre hommage à ses sportifs.

Ils sont nombreux les sportifs sétois à avoir représenté la Ville aux J.O mais pour François Commeinhes, les quatre mis à l'honneur sont incontournables :  Thierry Péponnet, médaillé d’Or et de bronze en voile, Philippe Vautone, médaillé de bronze en gymnastique artistique, Eric Battista, trois fois sélectionné en saut et le très regretté Laurent Vidal, deux fois sélectionné en Triathlon. En dédiant cette 276e édition à l’histoire des Jeux, c’est à ces quatre champions, mais aussi à tous ceux qui ont représenté Sète aux J.O. que la ville rendra hommage pendant six jours. Et pourquoi-pas les joutes languedocciennes comme sport olympique avec des catégories féminines ?

Pour ces sportifs un grand honneur :

louisP1110574

 

 

Thierry Péponnet  :

Il ne pouvait être présent mais il le fut par téléphone en précisant que pour lui Sète est un port d'attache avec un plan d'eau vraiment extraordinairer retenu aussi pour les entraînements par les Suisses et les Suédois.

Et toujours dans la Course il nous annonçait que son neveu était depuis le 9 août champion du Monde en 410.

Thierry a incontestablement mérité son passeport sétois. Et s’il s’est définitivement installé en île singulière depuis 1993, cela fait plus de trente ans que les Sétois ont pris l’habitude de croiser le regard bleu océan de Thierry Péponnet. Havrais de naissance, le navigateur est tombé dans la voile très jeune.
Il fait ses premières armes sur le plan d'eau de la Côte de Beauté et effectue sa scolarité à Royan, où il navigue sur le "Chassiron junior " de son père. Avec son frère Daniel, il sillonne les plans d'eau de Charente Maritime et attrape le virus de la mer, porté par les exploits des marins de légende qui ont orné son enfance, mais aussi par l’obtention de plusieurs titres nationaux. Très vite, plusieurs spécialistes le taxent de surdoué et cette nouvelle réputation va lui confiner des objectifs très hauts. Les plus prestigieux de tous... Les Jeux Olympiques ! Associé à son ami Luc Pillot, Thierry Péponnet se présente à Los Angeles avec une étiquette d’outsider de la course des 470, dériveur bi-place. Pé
ponnet a 25 ans, Pillot aussi.

Ensemble, les deux hommes vont chercher une médaille de bronze prometteuse, juste derrière les favoris. Pour le duo tricolore, la marche n’est pas encore assez élevée. Leur rêve commun, c’est l’or et les deux potes n’auront de cesse, durant quatre ans, de muscler leur entraînement et peaufiner leurs réglages, avec, au passage, un titre de champion du Monde acquis en 1986. Mais la course olympique, c’est autre chose. En 1988, à Seoul, dans une mer piégeuse et rendue dangereuse par un typhon qui s’est abattu sur la Corée du Sud quelques heures auparavant, le duo français fait pourtant un récital. Il domine ses adversaires et s’impose avec brio, offrant à la France son premier titre olympique en dériveur bi-place 470. Un exploit majuscule qu’il n’oubliera jamais. La suite ?

Une carrière dans la course Open et une sacrée réputation de tacticien, qui lui vaudra d’être retenu par le défi français de l’America Cup 2000. Mieux, en 2007, c’est carrément à la barre de K-Challenge que Thierry Péponnet représentera la France à travers les régates de la plus grande course au Monde.

Philippe Vatuone, du sol au plafond
Un Sétois pur sucre ! Qui allait faire vibrer toute une génération de sportifs et braquer les projecteurs de la popularité et de la médiatisation sur une discipline sportive de légende, l’une des plus anciennes pratiquées en île singulière. Oui, Philippe Vatuone fut sans conteste l’un des meilleurs et plus célèbres ambassadeurs de la ville de Sète.

Sa ville, celle où il naquit en avril 1962, dans une famille connue et respectée, installée entre coeur de ville et quartier de la Pointe-Courte. C’est à la salle Vincent-Ferrari, son club de toujours, que Philippe Vatuone connaîtra ses premiers succès, entouré de ses potes, Michel Roger, Djamel Dhamani et autre François Rémi. Les titres par équipes ou en individuels ne se comptent plus. Rien, de Perpignan à Marseille, n’échappe aux jeunes Dauphins. La Salle Vincent-Ferrari truste les récompenses et cultive sa supériorité. C’est le temps de l’insouciance et de la liberté. Mais le talent du prodige est trop important pour la structure. Trop prometteur pour l’écrin feutré d’un club familial, cent pour cent amateur et basé sur le partage et le don de soi. A Montceau les Mines, au centre national de gymnastique et sous la férule d’Henri Boério, Philippe Vatuone va monter sur une scène digne de son immense talent. Vice-champion du Monde à la barre fixe en 1983, il remet ça aux championnats d’Europe et rafle deux nouvelles breloques. Mais c’est à Los Angeles, un an plus tard, qu’il va vivre sa plus belle émotion sportive. Attendu à la barre fixe, il crée la sensation au sol et prend la médaille de bronze à l’issue d’un programme exceptionnel, mélange d’élégance, de force et d’arabesques. Sur le podium, entouré des plus grands, c’est à sa famille et ses amis que le  Sétois admettra avoir songé. La légende Vatuone est en marche. Aujourd’hui encore, elle reste gravée dans la mémoire collective.

 

Eric Battista, le sauteur : A force de placer, à bon escient, Eric Battista dans la cercle exclusif des amis de Georges Brassens, on en oublierait presque que le Sétois de naissance fut avant tout l’un des meilleurs triples sauteurs français de l’histoire de l’athlétisme.

Entre 1955 et 1966, celui que Brassens, gourmand de sobriquets,  surnommera tout naturellement « le sauteur » allait en effet s’approprier onze titres consécutifs de champion de France.  Avec en prime dix records nationaux, dont le plus remarquable, en 1964, l’amena à 16,09 m. A titre de comparaison, cinquante-quatre plus tard, il n’est aujourd’hui que de… 18,04 m. Bref, Eric Battista fait partie de ces Sétois qui ont contribué à écrire l’histoire du sport local. Bien que licencié au Paris Université Club (Puc), il ne manquera jamais une occasion de rappeler que c’est à ses amis de Sète qu’il pense à chaque fois qu’il accède à un podium. Meilleur triple sauteur français, Eric Battista aura l’honneur de défendre les couleurs tricolores à trois reprises aux Jeux Olympiques. De Melbourne à Tokyo en passant par Rome, il n’aura de cesse de défendre avec honneur et fierté la tunique bleu, blanc, rouge. Et si sa meilleure performance olympique reste une 16e place en finale, à Melbourne, ses deux victoires aux Jeux Méditerranéens de 1955 et 1959 lui permettront d’étoffer un palmarès remarquable.

L'inoubliable Laurent Vidal : Il était devenu un extraordinaire ambassadeur du sport sétois ! Un magnifique porte-parole, capable de convaincre, impressionner ou émouvoir. Laurent Vidal, c’était un mélange de gentillesse, d’abnégation, de courage et de talent.

Un « mec bien tout simplement », comme le soulignera, en larmes, son ami Martin Fourcade, avec lequel il adorait partager les sorties en VTT, dans la Gardiole ou en contrebas des montagnes pyrénéennes. Mais le bonheur fixe parfois des limites inacceptables. En enlevant Laurent Vidal à l’affection des siens une triste nuit de novembre 2015, à l’âge de 31 ans, le sort a choisi d’ôter au Monde du sport un champion incomparable, dont la passion débordante avait suscite tant de vocations. Rapidement épris de triathlon, Laurent Vidal allait en devenir une icône à la Française. Trois fois champion national, en 2009, 2011et 2012, le Sétois allait aussi toucher une première fois le graal pour un sportif de haut niveau, les Jeux Olympiques. A Pékin, en 2008, sa première expérience avec  l’Olympe allait se transformer en parcours initiatique et sa 36e place sur la ligne d’arrivée ne pas refléter le véritable talent de l’athlète.

Dès lors, lorsqu’il se présente à nouveau sous les anneaux olympiques, quatre ans plus tard, à Londres, le Sétois a retenu la leçon. Sa course est fluide, ses coulées efficaces, ses coups de pédales limpides et ses foulées implacables. Longtemps au contact des meilleurs, Laurent termine finalement cinquième et manque le podium de très peu. Mais sa performance le hisse au sommet du sport français. Compétiteur hors normes, Laurent Vidal est aussi un éducateur exceptionnel, dont la rage de vaincre n’a d’égal que le besoin de partager. Après un sérieux ennui de santé, en avril 2014 à la piscine Fonquerne, il décide de lever le pied et prend en mains les destinées mondiales d’athlètes internationaux et nationaux ainsi que celles de la jeune championne française Emmie Charayron. Un ange s’en est allé bien trop tôt. Mais son souvenir est éternel. Et la trace indélébile.

   

 

 

Le programme de la Saint Louis 2018

Ce vendredi 10 août, au Musée de la Mer, tout un symbole, avait lieu la présentation de la fête de la Saint Louis 2018 qui se déroulera du 23 au 28 août, par François Commeinhes,  Maire de Sète et par plusieurs élus de la Ville dont Rudy Llanos, 1er Adjoint délégué aux Festivités accompagné par Elyane Sarda, Conseillère Municipale déléguée aux Joutes...

Une 276ème édition placée sous le signe de la tradition mais aussi tournée vers la modernité, vers l'olympisme et le sport, avec quelques modifications minimes, une fête à laquelle sont associés le monde de la pêche, celui des jouteurs très dynamique, des sportifs surtout locaux, de très nombreux professionnels dans tous les domaines, des amateurs et des passionnés pour 6 jours de fête.

louisCapture

François Commeinhes après être revenu sur le Musée de la Mer symbole du patrimoine de la ville comme le sont dans un autre domaine les joutes se faisait un plaisir de présenter cette Saint Louis de Sète qui va réunir près de 300 000 personnes autour de plus de 50 animations, avec des associations organisatrices, des spectacles et des concerts, des déambulations, des activités en ville, des artistes, des expositions, des concours...

Et bien sûr des tournois de joutes languedociennes. Et cette année cette Saint Louis sera placée sous le signe des Sports, de l'adrénaline... Car si l'Ile Singulière est reconnue pour ses valeurs culturelles elle peut l'être aussi  pour ses valeurs sportives.

"Il y a de très nombreux sportifs à tous les niveaux avec des champions, régionaux, nationaux et olympiques. Avant de revenir sur l'actualité il faisait bon se souvenir de certaines périodes qui ont fait la gloire de certains sportifs locaux en football, en volley, en voile, en natation..."

louis

Le tout sera gratuit et très populaire pour le plaisir des Sétois et des visiteurs : "Un lien entre tradition et modernité, pour la jeunesse et pour les plus âgés associés à la fête par tous les moyens."

"Avec la même exaltation et la même joie les Sétois apprécient leurs rendez-vous et le point d’orgue de ceux-ci, celui que tous les Sétois attendent avec grande impatience, est la Saint-Louis. Fête populaire et familiale où toutes les générations se retrouvent, elle est l’évènement annuel incontournable qui participe à perpétuer notre identité." 

Pour cette 276e édition, la ville et le Cadre Royal vibreront une nouvelle fois de ferveur, c'est certain, grâce à des valeureux jouteurs, qui feront vivre des moments de bonheur et d’émotion intenses.Pendant six jours, le cœur des Sétoises et des Sétois va battre au rythme de la Saint-Louis, des hautbois et des tambours dans la ferveur et la fraternité.
"Une parenthèse enchantée durant laquelle les jouteurs seront au cœur de toutes les attentions et de toutes les discussions. Du haut de la tintaine, ces hommes en blanc tant aimés du public nous font vibrer pendant toute la saison estivale et un peu plus encore pour la Saint-Louis. Sur le Cadre Royal en ébullition, on se presse, on s’agite, on joue des coudes pour célébrer ces valeureux chevaliers, admirer leurs combats et applaudir les plus belles passes… jusqu’au sacre du vainqueur du tournoi des lourds, celui qui entrera dans la légende et l’histoire de la Ville. Partageons dans ce Cadre Royal, le bonheur et la fierté d’être Sétois, et le talent de nos chevaliers de la tintaine. " rajoutait Elyane SARDA,  Conseillère municipale déléguée à l’organisation des joutes


 La convivialité sera partout présente avec des défilés, concerts, expositions, bars à quais, spectacles de rue, événements sportifs, et le grand feu d’artifice sur le Brise Lame, qui vient conclure en apothéose ces 5 jours de rassemblement populaire. Durant ces festivités,  De nombreux partenaires, qu’ils soient associatifs, publics, privés, sans oublier bien entendu l’ensemble du personnel municipal, œuvrent afin que cette Saint-Louis soit une belle et grande réussite avec ses points forts et ses incontournables, des moments de liesse et d'autres plus intimes.

Côté sécurité, les mêmes mesures que celles de l'an dernier seront prises à priori.

Question budget, il semblerait que ce soit du même ordre que les années précédentes.

louisP1110574

A noter des grands spectacles gratuits :

Claude François est de retour !

Le vendredi 24 aout, à 21h30, place Léon-Blum

Dans le cadre des 40 ans de la disparition de Claude François, Bastien Rémy, le sosie n°1 du chanteur, donnera un show disco époustouflant, tout en strass et paillettes. C’est à l’âge de 15 ans que ce véritable show man se prend de passion pour celui qui allait rapidement devenir son idole et bouleverser toute sa vie. Sa ressemblance avec Claude François est saisissante, tant par le physique que par la voix, le style et les performances scéniques. Alors, à tous les fans de Cloclo, bon retour dans les années disco !  

Chronologic, le samedi 25 août, à partir de 20h, quai Maximin Licciardi

Cette soirée proposée par le Snapshot est une “time machine musicale” qui va emporter le public à travers le temps et l’espace, depuis les années 50 jusqu’aux années 2010. Une véritable orgie musicale le temps d’une soirée où Elvis rencontre Kriss Kross, où Quincy Jones tape une high-five aux Daft-Punk, où les Beatles twistent avec Grandmaster Flash…

Un grand concert Le dimanche Naive New Beaters

Ce sont David Boring chanteur californien, Eurobelix homme machine avec du cœur, et Martin Luther B.B King guitar-hero pasteurisé. Trois complices qui mixent pop aux résonances disco, électro, hip-hop et rock. Le dimanche 26 août, à 21h30, Théâtre de la Mer

 Et la VILLE EN FÊTE :

Le jeudi “Oba Brasil”

Juste après l’ouverture officielle des fêtes de la Saint-Louis 2018, Oba Brasil  une troupe de danseuses Brésiliennes et leurs musiciens se livreront à des performances artistiques époustouflantes aux  rythmes endiablés de Capoeira et de Batucada.Place Léon Blum à partir de 20h “Le kiosque à zik Le kiosque à zik d’Yvette et Manu s’installera en cœur de ville. Un duo de musiciens et un spectacle qui donne un petit coup d’air frais au kiosque Franke. A partir de 20h30 - Place Aristide Briand

Le vendredi ”Wonder Brass Woman” Wonder Brass Woman,

c’est une fanfare 100% féminine en déambulation autour du cadre royal. Le répertoire de ces dames ? De l’électrique du latino et du jazzy… Il y aura aussi Pat Mouille et ses Mouillettes et ça va guincher aux rythmes du Madison, du Rock’n roll, du Twist jusqu’au groove du Black Powe. A partir de 19h,

 

Le samedi “Fanfare Taranta” “Les Cyclos swing” et “”Pédalo cantabile”

Déambulation musicale à tous les étages ! La Fanfare Taranta, ouvrira le bal en cœur de ville avec quatre musiciens et deux danseurs portés par les accents d’une musique italienne et festive. Il  aura aussi Les Cyclos swing qui proposeront au public des séances de self-photos accessoirisées sur les vélos. Et aussi Pédalo cantabile, un karaoké acoustique et mobile avec son répertoire d’airs populaires accessibles à tous !  A partir de 19h

 Le dimanche “Endless Soul” “Bagad Avel Su” “Camerata Setori”


Rendez-vous à 18h30 au kiosque Franke pour un concert/apéro avec Endless Soul,

un groupe de variété internationale, soul et funk. A 19h, les 25 musiciens du Bagad Avel Su seront sur la place Léon Blum. Et à 21h, sur cette même place l’ensemble Camerata Setori, Jean-Michel Balester et Pascal Marin.

L’ensemble Camerata Setori, Jean-Michel Balester et Pascal Marin, propose Sérénades, un spectacle à la croisée de différents styles de musiques et d’époques puisqu’il est composé de pièces actuelles comme Caruso de Lucio Dalla ou Lei de Charles Aznavour en passant par des airs de cinéma comme Parla piu piano, la mélodie napolitaine O sole Mio la Tarentelle de Rossini, la Sérénade. Don Giovanni de Mozart.

A cela s’ajoutent  les du baryton Jean-Michel Balester, et du ténor Pascal Marin, dans un arrangement intimiste et moderne avec 5 musiciens (piano, violon, violoncelle, guitare et accordéon).


Le lundi  “Les Amis du Bel Canto” Grand concert lyrique organisé par  les amis du Bel Canto et présenté par Jean Dumas avec la participation de 4 chanteurs professionnels :

la soprano Fanie Caussy-Gay, la mezzo- soprano Marine Chaboud, le ténor Pascal Marin et le baryton Frédérik Fournier. lls seront accompagnés au piano par Sabine LiguoriDelmas et mettront à l'honneur des airs d'Opéra et Opérettes de Verdi, Offenbach, Mozart,... A 20h30, Parc Simone Veil.

Et pour les amateurs de rétro, Les Satin Doll Sisters, un groupe vocal féminin revisiteront les années 30 à 60, pour un voyage dans le temps unique. A 21h, place Léon Blum

louisP1110560

 

  A ce sujet, François Commeinhes, précise :

 Nòstra vila se botèt ambé bon biais dins lo naut de l'aficha. Es pas possible de comptar los filmatges e las serias televisadas realizadas dins nòstra iscla singulara, que sembla, cada jorn, afinar sa beutat, valorar son patrimòni e sas tradicions, per enfachinar totjorn de mai en mai lo visitaire e conflar de fiertat los abitants. Seta la culturala a dins sa saca un fum d'atots. Una musa per los artistas, cineastas e portaires de projèctes. Seta l’inspiradoira regola d'engenhs. I pescan la fisança indispensabla per se subrar. Aquesta fisança es nòstra fòrça. Ditz la plaça de tria que l'espòrt pren dins l'èime das Setòris que son fièrs de portar las colors de nòstra ciutat. Antau, es clar qu'una Sant Loís 2018 virada cap a l'Olimpisme s'impausèt. De segur, l'aguda de l'organizacion das Jòcs de 2024 per França es pas estrangièra a la causida. Adèptes d’una politica esportiva ambiciosa, las catòrze comunas que fan Seta Aglopòl Mediterranèa decidiguèron en efièch d'èsser candidatas per venir basa endarrièra d'entraïnament per las delegacions nacionalas e internacionalas. Una escomesa ardelosa que se justifica au perfèct, e que permetrà a nòstre territòri de porgir as esportius venguts de pertot de la planeta, sas facietas pus bèlas. Entretant, per la 276ena edicion de Sant Loís, causiguèrem d'onorar los campions d'aquí. E se son de desenats qu'arborèron las colors de Seta l'Esportiva jota lo pabalhon arc de Seda de l'Olimpisme, quatre d'entre eles los podiam pas mancar. Lo gimnasta Felip Vatuone, medalhat de bronze a Los Angeles, en 1988, participa ambé Terric Peponnet, campion olimpic de vela a Seol, a l'exclusivitat d'aver apreciat l'esmoguda grandarassa d'un podium olimpic. Eric Battista, lo pus ancian, tres còps seleccionat olimpic au triple saut, entre 1956 e 1964, simbolisa plan l’èime esportiu de nòstra vila. Per çò qu'es dau triatlèta Laurenç Vidal, tròp lèu desaparegut, èra estat son que a 31 ans e doas participacions as Jòcs Olimpics, l'estendard de la nacion e un das pus fièrs ambaissadors de nòstra cara vila., L'omenatge a aquestes quatre campions, mas tanben a los que representèron la vila as J.O, meritava un encastre majestuós. Serà Sant Loís, lo flo
ron pus bèu de nòstra vila, una vòta que passa l'òsca, recampada alentorn de nòstres valoroses chivalièrs de la tintaina. Respècte, Excelléncia, Amistat, nòstres mièges dieus an au pus prigond d'eles las valors de l'Olimpisme. Desempuòi pus de tres sègles, las ajustas nos emmascan. La magia es totjorn aquí. Inoxidabla. Seta fièra de sas tradicions, de son patrimòni vivent. Atenas es lo brèç de l’Olimpisme, Seta lo de las Ajustas Lengadocianas. Pendent sièis jornadas, lo còr de la ciutat batega au ritme de las batèstas de titans que se donan los òmes en blanc. Sièis jornadas de fèsta per una Sant Loís de longa enriquesida , que fa venir fièrs Setòrias e Setòris quand es l'ora de la contar au milierat de visitaires venguts de la Region e d'endacòm mai. La capitada dau recampament es la d'una comunautat de vida. La nòstra. La que fan, malha per malha, ajustaires, benevòls e servicis municipaus. Lor dise aquí, au nom de totes, ma gratitud. L’istòria de la familha François farà ongan partida de las sagas bèlas de contar. Qu'es un de sos dignes representants qu'aguèt l'onor de signar la tradicionala aficha de Sant Loís. Joan-Jaume François, pintre e plastician, cantorau dau « desviament», ambé aquesta agachada de longa desencalada, onte las aparéncias an pas de bòrna . Joan-Jaume, autor d’un tablèu onte la femna a lo prumièr ròtle dins un univèrs de las ajustas un pauqueton machò, mas pas jamai misogin. Joan-Jaume, enfin, fièr d'onorar son fraire grand, Pèire François, un das artistas setòris los pus dotats de sa generacion, que l'òbra perdura a travèrs la memòria collectiva. Alentorn d'aquesta familha granda, breçada per l'èime olimpic e lo buf de nòstres campions vius o desapareguts, la 276ena edicion de Sant-Loís serà de segur bèla, atrasenta, e derogarà pas a aquestas valors de frairetat, de respècte e de tradicion que nos agradan tant.

 

Sète crève l'écran !

Notre ville s'est délicatement installée tout en haut de l'affiche. On ne compte plus les tournages de films et de séries réalisés dans notre île singulière, qui semble, chaque jour, peaufiner sa beauté, mettre en valeur son patrimoine et ses traditions, pour séduire toujours davantage le visiteur et emplir de fierté ses habitants. Sète la culturelle a tant d’atouts dans sa manche. Une muse pour les artistes, les cinéastes et les porteurs de projet. Sète l’inspiratrice regorge de talents. Car ils y puisent la confiance indispensable au dépassement de soi.

Cette confiance  est notre force. Elle explique la place de choix que le sport occupe dans l’esprit des Sétois qui portent fièrement les couleurs de notre cité. Ainsi, l’évidence d’une Saint-Louis 2018 tournée vers l’Olympisme s’est imposée. Certes, l’obtention de l’organisation des Jeux-2024 par la France n’est pas étrangère à ce choix. Adeptes d’une politique sportive ambitieuse, les quatorze communes qui composent Sète Agglopôle Méditerranée ont en effet décidé de se porter candidates pour devenir base arrière et d’entraînement pour les délégations nationales et internationales.

Un pari audacieux, parfaitement justifié, qui permettra à notre territoire d’offrir ses plus belles facettes aux sportifs venus de toute la planète. En attendant, pour la 276ème édition de la Saint-Louis, ce sont les champions locaux que nous avons choisis de mettre à l’honneur. Et s’ils sont des dizaines à avoir arboré les couleurs de Sète la Sportive sous la bannière arc en ciel de l’Olympisme, quatre d’entre eux nous ont paru incontournables.

Le gymnaste Philippe Vatuone, médaillé de bronze à Los Angeles, en 1988, partage pour sa part avec Thierry Péponnet, champion olympique de voile à Seoul, l’exclusivité d’avoir goûté à l’émotion incommensurable d’un podium olympique.

Eric Battista, le plus ancien d’entre eux, trois fois sélectionné olympique au triple saut, entre 1956 et 1964, symbolise parfaitement l’esprit sportif de notre ville.

Quant au triathlète Laurent Vidal, bien trop tôt disparu, il était devenu à seulement 31 ans et deux participations aux Jeux Olympiques, l’étendard de la nation et l’un des plus fiers ambassadeurs de notre chère ville.


L’hommage à ces quatre champions, mais aussi à tous ceux qui ont représenté la ville aux JO, méritait un cadre majestueux. Ce sera la Saint-Louis, le plus beau fleuron de notre ville, une fête locale hors normes, unie autour de nos preux chevaliers de la tintaine. Respect, Excellence, Amitié, nos demi-dieux portent au plus profond d’eux les valeurs de l’Olympisme. Depuis plus de trois siècles, nos joutes nous envoutent. La magie reste intacte. Inoxydable. Sète fière de ses traditions, de son patrimoine vivant. Athènes est le berceau de l’Olympisme, Sète celui des Joutes Languedociennes. Six jours durant, le coeur de notre cité battra au rythme des combats de titans que se livreront les hommes en blanc. Six jours de fête pour une Saint-Louis sans cesse enrichie, qui rend si fiers les Sétoises et les Sétois quand vient l’instant de la conter aux milliers de visiteurs accourus de la Région et d’ailleurs. La réussite de ce rassemblement est celle d’une communauté de vie. La nôtre. Celle que forment, maillon après maillon, les jouteurs, bénévoles, services municipaux. J

e leur exprime ici, au nom de tous, ma gratitude. L’histoire de la famille François fera cette année partie des belles sagas à raconter. Car c’est à l’un de ses dignes représentants qu’est revenu l’honneur de signer la traditionnelle affiche de la Saint-Louis. Jean-Jacques François, peintre et plasticien, chantre du « détournement », avec cet œil sans cesse décalé, où les apparences n’ont pas de limite. Jean-Jacques, auteur d’un tableau où la femme tient le premier rôle dans un univers des joutes un tantinet machiste, mais jamais misogyne. Jean-Jacques, enfin, si fier de rendre hommage à son grand frère, Pierre François, l’un des artistes sétois les plus doués de sa génération, dont l’oeuvre perdure à travers la mémoire collective. Autour de cette grande famille d’artistes, bercée par l’esprit olympique et le souffle de nos champions vivants ou disparus, la 276e édition de la Saint-Louis sera forcément belle, attractive et ne dérogera pas de ces valeurs de fraternité, respect et tradition que nous chérissons tant.

. Pour le plaisir : Joutes de Sète 2017 : la victoire de Simon CASELLI

 

.

Pour tout savoir sur le programme :  LIVRE A TELECHARGER : https://wetransfer.com/downloads

                                                                          

 

 0

Les Brescoudos en Agde et tout autour

fghCaptureOn est à la fin des années 80, tout début des années 90, et l’équipée décide de faire une grillade de l’autre coté de l’étang de Thau, le plus grand de la région.
7500 hectares et une petite soixantaine de kilomètres pour en faire le tour…
Un étang bordé par Sète, Marseillan, Mèze, Balaruc et Bouzigues, le long de la Méditerranée. A quelques tours de roue de ce temple de l’huître entre plage et garrigue, Agde et son cap, une ville Grecque, cité Phocéenne chargée de 2600 ans d’histoire devenue première station touristique Française en moins de 40 ans.

La grillade a eu lieu, super journée réunissant une quinzaine de bécanes, Harley, Gold Wing et quelques « japs ».
Elle a fait naître sans le savoir une semaine de balades dans l’Hérault et l’Aude, au cœur du Languedoc, ses plages, ses traditions et son vignoble.

Rapidement, la grillade est devenue week-end, puis « petite » semaine. 3, 4, 5 ,6 jours, et depuis 3 ans, les organisateurs concoctent ce qui s’appelle la Brescoudos Bike Week.


Plus de 500 bornes de bonheur en 9 jours dans des décors de cinéma, encadré dans des convois sécurisés avec des étapes bucoliques dans des villes et villages accueillants et typiques.

Cliquer ici pour télécharger le programme 

Cliquer ici pour télécharger le bulletin d’inscription 

La grillade est toujours là, mais pour plusieurs centaines de motards. Et se sont ajoutés des petits déjeuners, plateaux repas, paellas, macaronades, chilis, boeuf à la broche et bien d’autres réjouissances sentant bon la fête et les bons moments.
Marchés et stands itinérants, discothèque Entrée Gratuite à Marseillan plage, une dizaine de concerts dans les villes étapes, consos offertes au Casino du Cap d’Agde quotidiennement, invitation permanente chaque jour du rassemblement sur les toboggans d’Aqualand ou à l’Aquarium du Cap, assistance mécanique et technique dans les convois…Tout cela, bien sur, exclusivement offert aux motards qui s’inscrivent au rassemblement.

La balade autour de l’étang s’est muée en semaine organisée, mais en totale liberté !
Pour les participants, les tarifs sont négociés avec les hébergeurs partenaires, camping, hôtel, ou appartement sur la plage. Le motard choisit son programme et son hébergement au gré de ses envies.

Pour vous faire une idée, les photos archivées de www.pierrearnaud.com, ou le DVD de « N’a qu’un œil » pour l’ambiance et les images animées.
Vous pouvez écrire au club pour connaître les meilleurs plans, ou contacter les partenaires directement.
Et pour en savoir vraiment plus, roulez vers le Cap d’Agde sereinement, le 1er week end de septembre et la semaine qui précède, casque attaché et en toute fraternité….

Paul Eric LAURES

Mer, lac, rivière, piscine : ce qu'il faut savoir pour se baigner sans danger

 

Illustration 1 undefined

De nombreuses noyades ont lieu en France chaque année, en particulier pendant les mois d'été. C'est ainsi la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 15 ans. Santé publique France rappelle les précautions à prendre pour se baigner sans risque.

Dans sa brochure Se baigner sans danger ! , Santé publique France rappelle les précautions à prendre pour éviter tout risque de noyade des adultes comme des enfants lors de baignade en mer, en lac ou en rivière. Elle précise également les mesures de sécurité relatives aux piscines ainsi que les consignes de sécurité concernant les loisirs et les sports nautiques.

Avant de vous baigner

  • Assurez-vous de votre niveau de pratique et de celui de vos enfants ;
  • Choisissez les zones de baignade surveillées et restez toujours attentifs à vos enfants ;
  • Informez-vous sur les conditions de baignade (nature des vagues, courants, marées, dangers naturels, etc.), respectez toujours les consignes de sécurité signalées par les drapeaux de baignade et par les sauveteurs et consultez régulièrement les bulletins météo.

  À savoir :

Il existe 3 couleurs de drapeaux de baignade :

Vert : Baignade surveillée et absence de danger particulier

Jaune orangé : Baignade dangereuse mais surveillée

Rouge : Interdiction de se baigner

Pendant la baignade

Si vous vous baignez seul :

  • Au moindre trouble physique, ne vous baignez pas ;
  • Prévenez vos proches lorsque vous allez vous baigner ;
  • Soyez vigilant tout le temps de la baignade ;
  • Tenez compte de votre forme physique et souvenez-vous qu'il est plus difficile de nager en milieu naturel (mer, lac, rivière) qu'en piscine ;
  • Évitez tout comportement à risque, ne consommez pas d'alcool, ne vous exposez pas excessivement au soleil avant la baignade et rentrez progressivement dans l'eau.

Si vous vous baignez avec vos enfants :

  • Restez toujours avec eux quand ils jouent au bord de l'eau et baignez-vous en même temps qu'eux ;
  • Désignez un seul adulte responsable de leur surveillance ;
  • S'ils ne savent pas nager, équipez-les de brassards (portant le marquage CE et la norme NF 13138-1) adaptés à leur taille, leur poids et leur âge ;
  • Méfiez-vous des bouées, matelas, bateaux pneumatiques, bouées sièges... qui ne protègent pas de la noyade ;
  • Surveillez vos enfants en permanence.

  À savoir :

En cas de danger imprévu :

  • Ne luttez pas contre le courant et les vagues pour ne pas vous épuiser ;
  • Si vous êtes fatigué, allongez-vous sur le dos pour vous reposer (vos voies respiratoires sont alors dégagées, vous pouvez respirer normalement et appeler à l'aide).

Dans les piscines publiques

  • Surveillez les enfants pour éviter qu'ils se dirigent seuls vers les bassins ;
  • Accompagnez-les dans l'eau et restez auprès d'eux ;
  • Informez-vous sur le règlement intérieur de la piscine et respectez-le ;
  • En cas de problème, prévenez immédiatement le personnel chargé de la surveillance.

Dans votre piscine

  • Équipez votre piscine d'un dispositif de sécurité : barrière, abri ou couverture, ils empêchent physiquement l'accès au bassin et sont particulièrement adaptés aux jeunes enfants, à condition de les refermer ou de les réinstaller après la baignade. L'alarme sonore peut informer de l'approche ou de la chute d'un enfant dans l'eau mais n'empêche pas la noyade ;
  • Posez à côté de la piscine une perche, une bouée et un téléphone pour alerter les secours le plus rapidement possible ;
  • Après la baignade, pensez à sortir de l'eau les jouets, bouées et objets gonflables, et à remettre en place le dispositif de sécurité. Si vous avez une piscine « en kit », retirez l'échelle après la baignade pour en condamner l'accès.

Les dispositifs ne remplacent pas la surveillance active et permanente des enfants par un adulte.

Pendant les loisirs et sports nautiques

Lorsque vous pratiquez une activité nautique : bateau, pêche, plongée, canoë, kayak, rafting...

  • Vérifiez la capacité de chacun à nager ;
  • Pratiquez dans les zones autorisées ;
  • Ne consommez pas d'alcool ;
  • Tenez compte de votre forme physique ;
  • Informez-vous sur les conditions météo avant de partir ;
  • Ne partez jamais seul et informez vos proches de votre destination et de l'heure de retour prévue ;
  • Respectez les consignes de sécurité et les autres usagers ;
  • Équipez-vous des articles de sécurité recommandés (bouées, gilets de sauvetage, casques,...).

  À noter :

Le numéro d'appel d'urgence européen est le 112 et le nouveau numéro d'urgence en mer est le 196.

Pour en savoir plus

Prévention : cinq conseils pour éviter la noyade, en mer et à la piscine

Pour prévenir la noyade, que ce soit en mer ou à la piscine, voici quelques conseils de bon sens donnés par Futura-sciences :

https://www.futura-sciences.com/planete/questions-reponses/ete-prevention-cinq-conseils-eviter-noyade-mer-piscine-1396/

Une noyade n'entraîne pas systématiquement la mort. L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) en a proposé la définition suivante : « La noyade est une insuffisance respiratoire résultant de la submersion ou de l'immersion en milieu liquide. » Elle englobe donc tous les cas, qu'ils soient mortels ou non.

Les noyades en mer et à la piscine

En mer, les victimes sont majoritairement des adultes de plus de 45 ans ayant un problème de santé. En piscine, les moins de 6 ans se noient parce qu'ils ont échappé à la surveillance d'un adulte.

Conseils pour éviter une noyade

Voici quelques conseils de prévention pour éviter la noyade :

      • privilégiez les zones de baignades surveillées ;
      • à la plage, respectez la couleur des drapeaux de baignade ;
      • ne surestimez pas votre forme physique ; dans la moitié des cas, les noyades sont dues à un épuisement ou un problème de santé ;

    • que ce soit en piscine ou à la mer, restez toujours avec vos enfants et rappelez-vous que même s'ils utilisent une bouée ou un matelas pneumatique, cela ne vous dispense pas de les surveiller ; en aucun cas ils ne protègent des risques de noyade ;
    • enfin, la consommation d'alcool ou encore une exposition prolongée au soleil ne font pas bon ménage avec la baignade.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations