Beaux Arts

Du 15 décembre 2021 au 6 mars 2022, le musée Fabre propose une exposition consacrée à l’ambitieuse politique d’enrichissement de ses collections

Du 15 décembre 2021 au 6 mars 2022, le musée Fabre propose une exposition consacrée à l’ambitieuse politique d’enrichissement de ses collections menée depuis plus de quinze ans, fruit de l’engagement de Montpellier Méditerranée Métropole, soutenu par l’État et la Région Occitanie. De nombreux mécènes, tels que l’association des Amis du musée Fabre ou la Fondation d’entreprise , mais aussi des donateurs particuliers, artistes ou collectionneurs, s’associent également, chaque année, à l’acquisition de nouvelles œuvres majeures.
Se déployant dans les salles d’exposition temporaire du musée, le parcours propose un vaste voyage dans l’histoire de l’art, du XVII e siècle jusqu’à l’art contemporain, donnant à voir des œuvres d’artistes internationaux aussi bien que des figures majeures de la scène montpelliéraine, des maîtres du passé tout autant que des artistes vivants, des peintres célèbres comme des artistes en pleine redécouverte. Peinture, sculpture, dessin et arts décoratifs, tous les médiums et toutes les techniques se conjuguent pour offrir une visite riche et stimulante, à l’exemple des collections du musée Fabre dans son ensemble.

Un nouveau directeur, de nouveaux projets pour le musée Paul Valéry

Nommé directeur du musée en octobre 2021, Stéphane Tarroux souhaite tabler sur les atouts et la programmation préétablie du musée, tout en y insufflant un vent de modernité avec la peinture contemporaine. Décryptage.

La ville de Sète précise :

"Bras droit depuis 2012 de Maïthé Vallès-Bled, directrice du musée Paul Valéry de 2010 à l’été 2021, Stéphane Tarroux a été nommé en octobre 2021 à la tête de l’institution sétoise. Professeur agrégé de lettres, il a débuté sa carrière comme enseignant de littérature française, grecque et latine, avant de passer le concours de conservateur, et d’intégrer l’Institut national du patrimoine en 2011. Par la suite, il a transité vers l’institut national du patrimoine, au sein duquel il a passé le concours de conservateur.

Aujourd’hui, il lui incombe de gérer le musée Paul Valéry fondé en 1891, une institution prédominante dans le paysage culturel sétois. Ce poste lui inspire de nombreux projets : « Je souhaite maintenir les éléments qui fonctionnaient déjà dans la programmation, et qui caractèrisent le musée, en utilisant la richesse de nos collections. À la fois, je veux ouvrir le lieu à de nouveaux publics, et le rendre plus accessible. Mon but, c’est de trouver des modalités d’évolution pour les années à venir : notre identité est vouée à connaître des inflexions, et pour lui permettre d’évoluer, il faut se pencher sur les pratiques actuelles », résume-t-il. En 2022, la biennale 4 à 4 permettra d’entamer sa programmation habituelle en beauté. Seront mis à l’honneur les Sétois Alain Campos, Nissrine Seffar, Arnold Governatori et l’artiste chinoise Zhang Hong-Mei. Durant l’été prochain, le musée se teintera de modernité avec une exposition consacrée à François Boisrond, un peintre issu de la figuration libre et membre du groupe Montpellier-Sète. Une centaine d’œuvres seront présentées, retraçant son parcours des années 1980 jusqu’à aujourd’hui.

“J’ai vocation à mettre en lumière les pratiques artistiques qui se font à Sète et en France. Je veux notamment redonner une place à la peinture contemporaine, que j’aimerais davantage inscrire dans la programmation. François Boisrond, par exemple, est une figure qui a contribué au renouvellement de l’art moderne en France, c’est ce que nous allons essayer de mettre en évidence.” La dernière exposition de l’année, quant à elle, sera consacrée à Gérard Titus-Carmel, à la fois peintre, et poète. “Maïthé VallèsBled avait à cœur de créer des ponts entre la littérature, la peinture, et la poésie, et c’est un axe que je souhaite faire perdurer.

Très actif à la fin des années 60, cet artiste a toute sa place dans la mesure où il fait déjà partie des collections.” Outre l’aspect multidisciplinaire, et contemporain, Stéphane Tarroux a l’intention de mettre en exergue les peintres actifs dans la région, tels que Gabriel Couderc ou les membres du groupe Montpellier-Sète “Je vais essayer de montrer qu›ils se sont inscrits, non pas uniquement dans le cadre de la peinture régionaliste, mais dans un contexte plus national. Il faudrait par exemple les situer par rapport au peintre André Lhote, qui a revêtu une certaine importance à leurs yeux”. Pour rythmer l’année, le conservateur souhaite aussi valoriser la collection permanente, et plus particulièrement l’art graphique, au travers d’événements ponctuels “On a plus de 300 feuilles d’artistes tels que François Desnoyer où Maurice Marinot qui pourraient être mises en avant.” Enfin, dernier point auquel le conservateur est attaché : l’accessibilité du musée à tous les publics.

Pour ce faire, plusieurs axes précis : la refonte du site internet, qui permettra de mieux recueillir les avis et propositions des visiteurs, ainsi qu’un renouvellement de la muséographie, qui sera davantage fournie du point de vue des panneaux d’information. “Je souhaite qu’il y ait davantage de médiation, afin de permettre au public d’arriver jusqu’à l’œuvre, et d’y être sensibilisé.” En bref, la vision de Stéphane Tarroux pour le musée Paul Valéry balance entre tradition et modernité. Le conservateur tablera sur les atouts préexistants du musée (pont entre différentes disciplines artistiques, mises en exergue des collections, et des peintres de la région), tout un y insufflant un air de modernité (peinture contemporaine mise en avant, modernisation du musée sur le plan numérique. Un savant mélange qui permettra de faire perdurer le rayonnement de l’institution à Sète, et au-delà."

 Photo Ville de Sète

Le prochain rendez-vous pédagogique du Musée Fabre Montpellier

Le prochain rendez-vous pédagogique du Musée Fabre Montpellier à destination des enseignants aura lieu le mercredi 12 janvier. Plus de renseignements et inscriptions en écrivant à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Peut être une représentation artistique de 1 personne et texte qui dit ’musée' fabre Rendez-vous pédagogique montpellier3M fabre MERCREDI 12 JANVIER- 14H00 ÉCEMBRE DU15DECEM 2021 6MA20 AUTOUR DE L'EXPOSITION LA BEAUTÉ EN PARTAGE 15 ANS D'ACQUISITIONS AU MUSÉE FABRE BEAUTÉ Ces rendez-vous destinés aux enseignants ont lieu les mercredis 14h00 sont gratuits dans la limite des places disponibles. Inscriptions mail <span id=Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. PARTAGE 15ANS D'ACQU ISITIONS MUSÉE FABRE montpellier métropole L'impossiblerencontre, 150x1 50cmpa toile triptyque,’" width="456" style="margin: 10px auto; display: block;" data-visualcompletion="media-vc-image" />

 

 

BLg Galerie à Sète à la 3ème édition de V' la, cette fois-ci, en hiver

aboulIMG_20210919_155916

V' la l'hiver, vous attendait dans certains atelier  de Sète
car pour sa troisième édition  les artistes et artisans d'art ouvraient leurs ateliers à Sète, les samedi 11et dimanche 12 décembre

Vous pouviez échanger avec les artistes le temps d’un week-end et laissez-vous aller pour un coup de cœur, une œuvre, pour vous ou pour offrir.

28 ateliers ouverts avec même une tombola dans certains d'entre-eux...

 Retour sur une découverte qui se fait un plaisir de participer à chaque édition. Une "pépite, un créateur" au 11 rue Paul Valéry, à Sète, où une galerie vous attend.

Celle de Bernard le Gulvout, un artiste Sculpteur-Tourneur, un  homme qui ne fait pas beaucoup de bruit, mais qui réalise des oeuvres magnifiques en dominant, le bois, le fer, le feu... La matière...

Ce créateur fourmille d'idées et se lance des défis : il sculpte aussi le verre depuis quelques temps et n'a pas hésité à se lancer dans la peinture en y associant de la cire d'abeille pour obtenir des réalisations qui ont chacune un caractère particulier.

Et bien-sûr, d'une matière à une autre, il ne pouvait que les associer, créant des sculptures qui vous séduiront.

Poussez la porte de la Galerie BLG, c'est au bas de la rue Paul Valéry... Vous serez conquis...

Cours de l'École du Louvre 2022 du Musée Fabre

Peut être une image de plein air
Les inscriptions pour les cours de l'École du Louvre en 2022 sont ouvertes !
Deux cycles vous sont proposés :
Des collections royales au patrimoine national : histoire et renouveau des musées (cycle thématique de 5 séances d’1h30 du 4 janvier au 8 février 2022)
Par :
- Chantal Georgel, conservatrice générale honoraire du patrimoine
- Pierre Stépanoff, conservateur du patrimoine, Musée Fabre
- Michel Hilaire, conservateur général du patrimoine, directeur du Musée Fabre
Le Grand Tour au XVIIIe siècle. Entre pratiques sociales, découvertes archéologique et émulation artistique (cycle thématique de 5 séances d’1h30 du 5 avril au 24 mai)
Par :
- Gilles Bertrand, professeur d'histoire moderne, université Grenoble Alpes
- Michel Hilaire, conservateur général du patrimoine, directeur du Musée Fabre
- Nicolas Lesur, historien de l’art
- Pierre Stépanoff, conservateur du patrimoine, Musée Fabre
- Gabriel Wick, docteur en histoire, New York University – Paris
Pour découvrir le programme en détail et vous inscrire, c'est par ici :

La librairie l'Échappée Belle, le CRAC Occitanie et l'école des Beaux Arts de Sète vous proposent un nouveau rendez vous autour de l'art et de l'édition.

Pour inaugurer ces rencontres, la graphiste Fanette Mellier autour de " la fabrique de Fanette Mellier" (éditions B42) livre d'entretiens sur son parcours de designer graphique.
 
 
Autrice de plus d’une dizaine d’ouvrages, Fanette Mellier explore depuis près de vingt ans les possibilités laissées par l’impression dans le cadre de son travail de designer graphique.
Chacun de ses ouvrages expérimente de nouvelles techniques (utilisation d’encres blanches ou phosphorécentes, de la surimpression...) et propose une nouvelle manière de concevoir le livre en tant qu’objet. La manipulation des lettres et le dessin de caractères, mais aussi le travail du papier et de la couleur sont ainsi placés au centre de son travail de création.

Installée comme graphiste indépendante depuis 2005, Fanette Mellier a également réalisé divers travaux de commande pour des institutions comme Le Muséum national d’Histoire naturelle, Le Centre Pompidou, ou le Ministère
de la Culture.
 
 
Prisme est une nouvelle collection inaugurée à l’automne 2021 par les Éditions B42. Elle propose de redéfinir la notion même de design en abordant le travail de créateurs oeuvrant dans différents champs – design graphique, scénographie, architecture, typographie, design d’objet, design de mode, et ce parfois simultanément. Elle rassemble une série d’entretiens au long cours et donne accès à des sources fondamen- tales pour la compréhension du domaine du design. En effet, qui peut mieux définir le rôle du designer que le designer lui-même ?
Rencontre organisée avec le soutien du Centre national du livre.
 

Stéphane TARROUX, Conservateur en chef du patrimoine, succède à Maithé Valles-Bled à la direction du musée Paul Valéry

Peut être une image de 1 personne et intérieurStéphane TARROUX, Conservateur en chef du patrimoine, succède à Maithé Valles-Bled à la direction du musée Paul Valéry.
Professeur agrégé de lettres, Stéphane TARROUX a commencé sa carrière comme enseignant de littérature française, grecque et latine. Après sa réussite au concours de conservateur, il intègre l’Institut National du patrimoine et travaille au côté de Maïthé Vallès-Bled jusqu’à son départ. Chargé des collections, il est également associé à l’ensemble des expositions qui ont eu lieu depuis 2012. Il est nommé Conservateur en chef du patrimoine depuis le mois de décembre 2020.

Ouvrages de référence

Le guide contournable
Tout ce que vous avez toujours voulu savoir pour émerger dans l'art

A l'adresse de tous les artistes, professionnels et amateurs, ce guide volontairement concret rassemble l'essentiel de ce qu'ils ont toujours voulu savoir pour émerger dans le monde de l'art contemporain en France et à l'étranger. Il apporte des réponses aux questions clés quand on veut réellement évoluer dans l'art, à la sortie d'une école d'art ou en autodidacte : Qui sont les acteurs du monde de l'art ? Quels sont les choix à faire au départ ? Comment assurer sa viabilité ? Quelles pistes pour développer sa visibilité ? Sorte de petite "bible" de conseils stratégiques et pratiques, Le Guide de l'artiste livre les conseils et les secrets utiles, et souvent étonnants, des plus grands spécialistes français : le curateur Nicolas Bourriaud, la directrice de la Fiac Jennifer Flay, le président du Prix Marcel Duchamp Gilles Fuchs, le collectionneur Guillaume Houzé, le galeriste Emmanuel Perrotin et le directeur du Palais de Tokyo Marc-Olivier Wahler, qui interviennent aux côtés des plus grands collectionneurs, galeristes, directeurs d'institutions et curateurs de la scène internationale. Mais c'est aussi un carnet d'adresses regroupant en un seul volume plus de 1 500 contacts et adresses de professionnels et d'organismes d'art contemporain : lieux d'exposition, centres d'art, galeries, foires, biennales et festivals, mais aussi bourses, prix et résidences d'artiste, sans oublier les écoles d'art, revues et éditeurs liés à la scène contemporaine. Visant à offrir au lecteur la plus large visibilité du monde de l'art contemporain en France et à l'étranger, Le Guide de l'artiste est un ouvrage destiné à devenir un incontournable pour ceux qui veulent faire de l'art le coeur de leur vie.» Amazon

 

Artistes : mieux vendre vos oeuvres

Produire un travail artistique de qualité ne suffit pas pour en vivre. Vendre son art est un véritable métier et les démarches à accomplir sont nombreuses. Il faut notamment : se faire connaître, trouver des financements, des partenaires, des clients, les fidéliser, choisir une structure juridique, établir les déclarations légales, gérer ses ventest...

 » lire la suite avec Amazon