Occitanie

La Région Occitanie va recruter des professionnel.les de santé

Pour lutter contre les déserts médicaux - une priorité de Carole Delga, la Région Occitanie crée un groupement d’intérêt public dédié. Objectif : en partenariat avec les collectivités, tisser un maillage de centres de santé dans les territoires concernés.

Recruter médecins, infirmières et infirmiers, ou encore sages-femmes dans les déserts médicaux ou des zones risquant de le devenir, là où le secteur libéral est insuffisamment implanté. C’est l’objectif du futur service public régional de santé de proximité. Un engagement de Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, et une première, à une aussi grande échelle, au niveau national. « Il s’agit d’apporter une offre de soins complémentaire quand elle est nécessaire, ou, dans les cas critiques, de la rétablir pour garantir un accès à une santé de qualité, en tous points du territoire  », précise Carole Delga.

Concrètement, les futurs centres de santé seront ouverts du lundi au vendredi, ainsi que le samedi autant que possible. Chaque centre comptera a minima deux médecins. Des visites à domicile seront aussi organisées, ainsi que la coordination externe avec les autres professionnels de santé (paramédicaux, services d’urgences ou/et hospitaliers). Un vrai changement en perspective pour les populations des territoires concernés.

Pour les médecins, une qualité de travail au rendez-vous


Libérés de la gestion administrative, les professionnels de santé se concentreront uniquement sur la pratique médicale

Pour les futurs professionnels de santé recrutés, les avantages seront nombreux. Tout d’abord, le plaisir de travailler en équipe - une forte attente chez les jeunes , au sein de centres de santé implantés dans des zones déficitaires. Par ailleurs, le temps de travail sera au maximum centré sur l’exercice de l’activité médicale, les praticiens n’ayant pas à se soucier des aspects immobiliers, de matériel ou de liens avec l’Assurance-Maladie pour le remboursement des actes. Enfin, les salariés de ces structures publiques auront un contrat de travail de 35 h par semaine, compatible avec une vie privée.
Point important et positif : l’Agence régionale de santé soutient la démarche impulsée par la Région Occitanie.

Un appel à manifestation d’intérêt pour les communes et intercommunalités

Place à l’opérationnel. La Région Occitanie lance un appel à manifestation d’intérêt « S’engager avec la Région dans la lutte contre la désertification médicale » auprès des communes et de leurs groupements, en vue de la préfiguration d’un Groupement d’Intérêt Public (GIP) dédié. Le GIP mettra en commun des moyens, chacun intervenant dans son champ de compétence : les communes et intercommunalités mettront à disposition des locaux à titre gracieux et s’occuperont de l’entretien courant, des charges et des réparations, alors que la Région Occitanie assurera la recherche active de médecins et gèrera les aspects administratifs et réglementaires liés à la santé, en faisant l’interface avec les autorités sanitaires et les financeurs.

Infirmière, Médicament, Docteur, Hôpital

« Une attention particulière sera apportée aux projets qui proposeront dès le démarrage des solutions d’hébergement pour des stagiaires ou des remplaçants dans le même bâtiment, ou à proximité », insiste la Région Occitanie. Le futur GIP recherchera les modèles les plus efficaces, facilitera le recrutement, la rémunération et la coordination des professionnels et professionnelles de santé, et gèrera les centres. S’agissant des Départements, la Région Occitanie organisera une concertation spécifique, avec chacun d’entre eux.

PLAN LITTORAL 21 - 5 NOUVEAUX LAUREATS DEL'APPEL À PROJETS « AVENIR LITTORAL » 2021

 Plage, Le Coucher Du Soleil, Panorama

 

A l'occasion du Salon du Littoral ce 23 novembre 2021, Étienne Guyot, préfet de la région Occitanie, Didier Codorniou, Président du Parlement de la Mer et 1er vice-président en charge de la Méditerranée à la Région Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée, en présence de Jean-Michel Baylet, Président du groupe La Dépêche du Midi, ont présenté les 5 lauréats de l'appel à projet « Avenir littoral 2021 ». L'occasion également de faire un bilan sur ce dispositif qui, à l'aune de sa 3e édition, a permis de financer 23 projets portés par plus de 60 acteurs dans des domaines variés, représentant un montant total de plus de 8 millions et subventionnés à hauteur de 4,17 millions .

 

La troisième édition de l'appel à projets « Avenir Littoral » a été lancée en février dernier, avec le soutien du Pôle Mer Méditerranée et de la Région Occitanie, dans le cadre du Plan Littoral 21,signé entre l'État, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et la Banque des Territoires en mars 2017.

 

Doté d'une enveloppe de2 millions d'euros, cet appel à projet permet de financer des projets innovants développés par des acteurs du littoral et en lien avec les enjeux de transition écologique. Il s'agit à la fois de favoriser le développement de nouvelles solutions face aux multiples défis auxquels est exposé le littoral (impacts du réchauffement climatique, optimisation et valorisation des ressources, etc.), tout en soutenant l'écosystème régional, la création d'emplois et l'émergence ou la structuration de nouvelles filières.

 

Pour l'édition 2021, 5 projets ont été sélectionnés sur l'une des 3 thématiques (voir présentation détaillée en annexe) :

 

  • Axe 1 :valorisation et recyclage des déchets à la mer ou issus d'activités maritimes : deux projets lauréats autour de la déconstruction et de valorisation des matériaux par des techniques mécaniques et biologiques, notamment pour la filière nautique et l'industrie plasturgique ;
  • Axe 2 : gestion quantitative et qualitative de l'eau en lien avec les activités nautiques et de plaisance dans les ports et dans la conception et la maintenance nautique : un projet récompensé qui propose une gestion innovante des eaux sur la base nautique du Port de Sète Frontignan ;
  • Axe 3 : tourisme résilient littoral (solutions pour des infrastructures, des équipements et des services touristiques plus durables, autonomes et zéro impact sur le bord de mer) : deux projets lauréats en lien avec des activités nautiques, qui visent à expérimenter un centre nautique résilient sur le port de Palavas et une recyclerie dédiée aux sports nautiques.

Ces projets ont vocation à proposer des solutions réplicables, pour booster l'innovation bleue en Occitanie.

  

Un catalogue des projets labellisés « Avenir littoral » a été édité (en pièce jointe de ce communiqué). Il présente les 23 projets soutenus depuis 2019: nouveaux équipements et services numériques pour les activités maritimes et nautiques, valorisation des bioressources (holothuries, macro-algues, micro-algues), gestion et traitement des déchets (plastiques, industriels, conchylicoles, bateaux de plaisance hors d'usage, etc.), valorisation et recyclage des eaux résiduaires, outils d'évaluation et prédiction des risques (contamination des milieux marins, submersion marine, etc.), équipements touristiques « résilients ».

 

La quatrième édition de l'Appel à Projets Avenir Littoral sera lancée en février 2022.

Ces rendez-vous annuels vont bien au-delà d'une remise de prix puisqu'ils permettent d'alimenter le réseau d'acteurs de l'économie bleue de la région Occitanie, via un réseau spécifique « Avenir Littoral », initié depuis la première édition de l'appel à projets en 2019, et qui s'enrichit des cinq lauréats de cette édition 2021. La quatrième édition de l'Appel à Projets « Avenir Littoral » sera lancée en février 2022.

 

**

Pour Étienne Guyot, préfet de la région Occitanie, « L'ambition de l'appel à projets « Avenir littoral », est de soutenir le développement de solutions concrètes et innovantes face aux défis du réchauffement climatique, de la préservation de la biodiversité et de la pression démographique, auxquels notre territoire est particulièrement exposé et qui nécessitent une adaptation permanente ».

Pour Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie, « Grâce à l'appel à projet Avenir Littoral, nous concilions développement économique et réponses au changement climatique. C'est en soutenant la création de solutions innovantes que nous arriverons à faire émerger de nouvelles filières et à générer des emplois durables en Occitanie. C'est aussi une belle vitrine pour le savoir-faire des entreprises d'Occitanie. Notre économie bleue peut compter sur un écosystème régional très riche en ingénierie, recherche et développement, et start-up qui imaginent le littoral de demain. »

Olympiades des Métiers : les savoir-faire d’Occitanie à l’honneur

Plus grand concours des métiers au monde, les Olympiades des métiers permettent de valoriser nos talents et de promouvoir les métiers. Les 135 lauréats des sélections régionales, récompensés le 10 novembre, participeront aux finales nationales en janvier 2022 à Lyon.Ingénieur, Ingénierie, Mécanique


Alexis Nué, originaire d’Occitanie, a obtenu une médaille d’or dans la catégorie "menuiserie" lors des dernières finales internationales.

Nos jeunes ont du talent et de la détermination, chaque nouvelle Olympiade des métiers en est une formidable démonstration.


Tous les deux ans, des jeunes passionnés par leur métier et leur savoir-faire s’affrontent lors des Olympiades des Métiers [1]. Cette compétition, organisée par les Régions [2] sous l’égide de l’association Worldskills International, met à l’honneur 49 métiers dans des domaines très variés tel que l’industrie, le bâtiment et les travaux publics, la communication et le numérique, les services, l’automobile et les engins, ainsi que le végétal. En Occitanie, ils sont plus de 500 à s’être inscrits aux 46e sélections régionales et 135 d’entre eux ont été médaillés lors d’une cérémonie le 10 novembre. Ils se préparent désormais à participer aux finales nationales qui auront lieu à Lyon du 13 au 15 janvier 2022. Les finales mondiales se dérouleront à Shangaï du 12 au 17 octobre 2022.

Témoignage


Pour moi, les Olympiades des métiers c’est une manière de montrer mon savoir-faire. Y participer permet d’ouvrir des portes et de compenser le manque d’expérience quand on commence sa carrière. Ce concours est important car il permet de valoriser les jeunes talents et les métiers. Le système scolaire valorise le par cœur, alors que les Olympiades des métiers valorisent les compétences. Et puis, c’est une fierté pour les familles, quand j’en ai parlé à mes parents, ils étaient très enthousiastes.

Cintreuse, Travail, Machine, Technologie

Une seule condition est requise pour participer aux Olympiades des métiers : avoir moins de 23 ans l’année de la compétition internationale. Les lycéens, apprentis, compagnons, salariés, demandeurs d’emploi… ont donc toutes leurs chances de se confronter aux professionnels du monde entier. Brahim Ouji, médaille d’or Occitanie dans la catégorie « Technologie automobile » en est conscient : « Les Olympiades des métiers, ça permet de se mesurer aux autres et d’apprendre beaucoup de choses. On passe des heures à s’entraîner parce qu’il n’y a que le travail qui paye. Ça fait évoluer et on améliore son niveau de compétences ».
   

Quand la passion crée des vocations

Les Olympiades des métiers permettent de faire connaître les métiers et de valoriser l’excellence des formations. La Région, acteur majeur en matière d’orientation, les soutient donc fortement. Elle participe notamment aux frais de transport, d’hébergement et de repas lors des épreuves. Afin de se préparer aux finales nationales et mettre toutes les chances de leur côté, les lauréats bénéficient également d’une préparation physique et mentale.

Audrey Brugière, médaille d’or Occitanie dans la catégorie « Sommellerie » y a participé : « À travers les Olympiades des métiers, c’est toute une région qui se rassemble. Même si c’est difficile, on ira jusqu’au bout, parce qu’on est tous ensemble. On découvre d’autres métiers, on apprend beaucoup des autres. En discutant avec les autres participants, on s’est rendu compte que nous avions un point commun : notre passion c’est notre métier. »

Bon à savoir

En 2019, lors de la 45e WorldSkills Competition, l’Occitanie a obtenu 5 récompenses lors des finales mondiales. Une médaille d’or a été remportée par Alexis Nué en menuiserie. Plusieurs médailles d’excellence ont également été décrochées par les équipes régionales : Robin Françoise en ébénisterie, Dimitri Bourgier en plomberie et chauffage ainsi que Baptiste Fabre et Louis Solignac dans la catégorie jardinier paysagiste.

En savoir plus

[1Ou WorldSkills en anglais

[2En lien avec les représentants des branches professionnelles, les CFA et les lycées professionnels

Des formations gratuites grâce au Plan Régional de Formation

Faites-vous confiance ! Pour se lancer ou se relancer sur la voie professionnelle, formez-vous grâce à la Région.

Dans le cadre de son Plan Régional de Formation (ou Programme Régional de Formation), la Région Occitanie finance 30 000 places de formations professionnelles à saisir avant le 31 décembre 2021. Ces formations sont gratuites, réservées aux demandeurs d’emploi, elles concernent tous les secteurs d’activité et sont réparties sur l’ensemble de la Région.
En savoir plus
Retrouvez le Programme Régional de la Formation sur le site Me former en OccitanieVous êtes intéressé pour faire très prochainement une formation ? Remplissez le formulaire ci-dessous pour être rappelé dans les 48h par l’un de nos conseillers ou contactez le 0800 00 70 70 (appel gratuit depuis un poste fixe).

Suite à la visite d'Emmanuel Macron sur le site de Genvia à Béziers

 
Carole Delga : « L'Occitanie, laboratoire de la France pour le développement des énergies vertes »

 

Consciente du potentiel de l'hydrogène décarboné qui pourrait, d'ici 2050, répondre à 20% de la demande d'énergie nationale, et réduire les émissions annuelles de CO2 de 55 millions de tonnes, la Région Occitanie est à l'œuvre depuis plusieurs années pour renforcer la souveraineté industrielle du territoireen développant l'industrie verte et en accompagnant les projets novateurs à l'image de celui porté par Genvia à Béziers. L'Occitanie a ainsi été la première Région à se doter d'une stratégie globale et opérationnelle via le lancement dès 2019 d'un Plan Hydrogène Vert doté de 150 M sur la période 2019-2030, qui pourra générer jusqu'à 1 Mds d' d'investissement et la création de milliers d'emplois.

Société de production d'électrolyseurs nouvelle génération située à Béziers dans les locaux du site de Cameron,Genviacombine les savoir-faire et expertises de Schlumberger, du CEA, Vinci etVicat, afin de développer et déployer à un niveau industriel une technologie de rupture de l'électrolyse au rendement nettement supérieur, permettant la production d'hydrogène décarboné à un coût beaucoup plus compétitif, avec l'objectif d'ici 2030 de le faire baisser à 2/kg.

Partenaire via son Agence Régionale Energie Climat(AREC), la Région est actionnaire de la société à hauteur de 6,5%, soit 3,5M, illustrant ainsi la réussite de ce partenariat public / privé. Elle accompagne par ailleurs le projet à toutes les étapes clés :

- Choix et modernisation du site de Cameron :  Grâce à son action volontariste et avant-gardiste dans la structuration de la filière hydrogène vert, la Région Occitanie a largement contribué à la décision d'implantation deGenvia sur le site de Béziers. Elle a par ailleurs participé à la modernisation du site de Cameron via une aide de 328 000 en 2020 ;

- Entrée de la Région en février 2021 au capital de Genvia via l'AREC à hauteur de 6, 5 %, soit 3,5 M ;

-Diversification industrielle de Cameron via l'agence régionale de développement économique Ad'OCC et aide au montage du projet de restructuration du site via l'Agence d'Aménagement et de Construction (ARAC) ;

- Mise à disposition, au travers du syndicat mixte Région-Communauté de communes de la Domitienne, d'une surface de plus de 6 ha pour la mise en place d'une Gigafactory pour la production à grande échelle d'électrolyseurs haute température ;

-Création d'un campus de formation aux métiers de l'hydrogène: la Région s'engage, aux côtés de Genvia et des acteurs du projet, dans la création d'un
« campus » dédié à l'hydrogène pour adapter les compétences des salariés, former les demandeurs d'emploi aux métiers de demain,mais aussi s'adresser aux sous-traitants et contribuer ainsi à structurer une filière de formation sur l'ensemble du territoire régional.1500 emplois pourraient être ainsi créés, dont 500 directs.  

 

« Avec notre Plan Hydrogène vert de 150 M, le premier à l'échelle d'une Région, nous sommes des pionniers en France. Ce temps d'avance nous permet de concrétiser l'objectif que nous nous sommes fixés : devenir la 1ère région à énergie positive d'Europe. Nous sommes présents sur l'ensemble de la chaîne hydrogène, de la production aux usages en passant par la distribution. La Région investit dans chaque domaine pour développer et faire grandir cette filière en Occitanie. Car nous le savons, la transition énergétique est génératrice d'emplois. Elle constitue l'avenir de notre souveraineté industrielle. C'est pourquoi je souhaite aller plus loin encore avec, dès 2022, la création d'un fonds souverain spécialement dédié au développement des énergies renouvelables en Occitanie. Il permettra de créer des passerelles entre investisseurs publics et privés, essentielles pour atteindre nos objectifs et faire émerger les projets innovants sur notre territoire. C'est ce modèle qui a permis la concrétisation de ce projet majeur qu'est Genvia, tout comme l'émergence de la filière de l'éolien flottant en Occitanie. Ce sont ces synergies que nous devons aujourd'hui développer pour construire le mix énergétique dont notre pays a besoin." a déclaré la présidente de la Région
Occitanie / Pyrénées - Méditerranée Carole Delga.

 

Création d'un fonds souverain: un nouvel outil au service de la transition énergétique en Occitanie

 

Pionnière dans le développement des énergies renouvelables, la Région est devenue, grâce notamment à l'accompagnement de projets majeurs comme celui de Genvia, le berceau de la transition énergétique en France. C'est pour renforcer ce rôle et développer encore d'avantage la dynamique à l'œuvre en Occitanie, que la Région se dotera dès 2022 d'un fonds souverain écologique. Doté de 10 M par la Région, ce fonds a pour ambition de générer à court terme un effet levier de 200 M, puis à terme de 2 Mds . Il permettra de booster les investissements dans les filières des énergies renouvelables en Occitanie, en donnant la possibilité à des investisseurs nationaux ou internationaux de prendre part au développement de l'hydrogène renouvelable, l'éolien flottant en mer, la gestion intelligente de l'énergie (smart grids) et les projets EnR structurants, portés sur le territoire.

 

 

L'action de la Région pour le développement de l'Hydrogène vert :  DP-431-Hydrogene.pdf

Les acteurs de la Validation des acquis de l’expérience (VAE) se mobilisent pour vous informer sur la VAE pendant la semaine de la VAE

Les acteurs de la  Validation des acquis de l’expérience (VAE) se mobilisent pour vous informer sur la VAE pendant la semaine de la VAE du 15 au 19 novembre 2021 !aaaabaeCapture

Cette semaine a pour objectif de guider et de conseiller les personnes qui souhaitent s’engager dans une démarche de VAE. Plusieurs évènements sont proposés en région Occitanie, offrant une grande variété de modalités : journées portes ouvertes, informations collectives ou rendez-vous individuels, à distance ou en présentiel.

Deux matinales sont organisées le 17 novembre à Montpellier et le 19 novembre à Toulouse. Elles seront animées par des entreprises, des Opco, Transitions pro Occitanie. Des lauréats témoigneront sur leur parcours de VAE.

Retrouvez la liste de tous les évènements avec les informations détaillées sur les modalités d’accueil pour chacun d’entre eux dans ce document.

N’hésitez plus, la VAE est une voie qui permet de valoriser votre parcours professionnel et vous aide à réaliser votre projet d’évolution professionnelle.

Retrouvez ici la liste des évènements

Les Maisons de l’Orientation

La Région déploie sa politique d’accueil, d’information et de conseil des publics au plus près des territoires.

Avec l’ouverture des Maisons de l’Orientation et des Maisons de Ma Région, la Région Occitanie développe son réseau de proximité au service des publics.

Vous êtes dans une démarche d’orientation, d’accès à la formation ou d’insertion professionnelle, venez nous rencontrer.

Suite au renforcement des contraintes sanitaires sur l’ensemble du territoire national, l’offre de services des Maisons de l’Orientation évolue pour concilier accueil des publics et renforcement du service à distance.

Les Maisons de l’Orientation restent ouvertes :

  • Toulouse Bellefontaine : le lundi, mardi et mercredi de 09h00 à 12h30 et de 13h30 à 17H00
  • Toulouse Centre : le mercredi et jeudi et vendredi de 09h00 à 12h30 et de 13h30 à 17H00
  • Montpellier Antigone : du lundi au jeudi de 09h00 à 12h30 et de 13h30 à 17H00

En parallèle, notre offre de services à distance est renforcée (cf ci-après)

 

Les Maisons de l’Orientation

Ces lieux d’accueil tout public (scolaires, jeunes, demandeurs d’emploi, salariés, entreprises) permettent :

  • Un accès à un premier niveau d’information sur l’orientation, les métiers, la formation et sur les dispositifs régionaux,
  • Un accès à un fonds documentaire physique et numérique innovant,
  • Des animations, ateliers, conférences, expositions sur toutes les questions liées à l’orientation, la formation et les métiers.

Actualités des Maisons de l’Orientation

Dans le contexte actuel et afin de permettre au plus grand nombre d’avoir accès à ses services, les Maisons de l’Orientation de la Région Occitanie vous proposent également une offre de services à distance qui vous permettra :

  • de bénéficier d’un rdv individuel en visioconférence ou par téléphone sur les questions d’orientation, de formation et d’information sur les métiers,
  • de participer à un atelier orientation à distance,
  • d’accéder à des temps virtuels d’information sur les métiers.

 

Pour prendre un rendez-vous individuel ou participer à un Atelier Orientation à distance : https://www.laregion.fr/maisons-orientation

Le Prix Nougaro se réinvente pour ses 15 ans

Créé et organisé par la Région depuis 2006, le Prix Nougaro récompense les jeunes talents d’Occitanie. Plus de 5 000 jeunes y ont participé. Pour ses quinze ans, le Prix Nougaro élargit ses catégories et adapte les récompenses attribuées aux lauréats.

Chanteur, Musique Live, En Chantant
 

« Encourager et valoriser les pépites régionales », c’est le credo du Prix Nougaro [1], lancé en 2006 par la Région, en partenariat avec les associations Claude-Nougaro et le Prix du jeune écrivain. Plus de 5 000 jeunes ont concouru depuis sa création. Cette année encore, les jeunes talents d’Occitanie de 15 à 25 ans sont invités à participer au concours régional, parrainé par la réalisatrice, scénariste et actrice montpelliéraine Emma Benestan, et Sylvain Duthu, chanteur du groupe d’origine tarbaise Boulevard des Airs. Renommé « Prix Nougaro » pour sa quinzième édition, le Prix fera la part belle aux pratiques artistiques actuelles avec de nouvelles catégories, et adaptera les récompenses attribuées aux lauréats.

 

Avec leur titre HS Crew, Amel Micarelli et Lola Brunet ont remporté en 2019 le 2ème prix (ex-aequo) du concours Prix Nougaro dans la catégorie chanson

La Région est fière d’encourager les jeunes talents à exprimer tout leur potentiel, déclare Carole Delga. Le Prix Nougaro est pour eux une réelle opportunité de faire leurs débuts dans un secteur culturel et artistique bien souvent difficile à approcher.

Des nouvelles catégories pour stimuler la créativit

Le Prix Nougaro distinguera, comme chaque année, des œuvres inédites et libres de droit, écrites en français. Pour participer, les jeunes d’Occitanie âgés de 15 à 25 ans doivent s’inscrire jusqu’au 31 janvier 2022 dans une des catégories suivantes :

  • Audio, dite « Sing Sing Song » : chansons, musique instrumentale et podcast
  • Vidéo, dite « Le cinéma » : scénario de court-métrage, clip vidéo, et vidéo courte
  • Arts visuels, dite « Schplaouch » : photographie, création visuelle, bande-dessinée
  • Texte, dite « Plume d’ange » : poésie, nouvelle, médias (newsletter, blog, site web)

Pour célébrer cette quinzième édition, une catégorie spéciale a été créée. Intitulée "O Moun Païs" en hommage à Claude Nougaro, elle invite les candidats à imaginer une ode à leur ville ou leur quartier, en utilisant le support artistique de leur choix.

Les inscriptions pour le Prix Nougaro sont lancées ! Vous avez jusqu’au 31 janvier 2022 pour envoyer votre candidature

Des récompenses adaptées aux besoins des jeunes talents

Un jury composé d’écrivains, scénaristes, dessinateurs, paroliers, éditeurs et professionnels de l’audiovisuel sélectionnera les meilleurs projets parmi les œuvres proposées. Les lauréats recevront un accompagnement artistique adapté à leurs besoins, comprenant des masterclass collectives et des sessions de coaching individuels. D’autres récompenses utiles à la culture générale artistique ainsi qu’au développement du projet personnel seront également attribuées.

 

Les lauréats 2020 à l’honneur à la Maison Nougaro

La 14e édition du Prix Nougaro a été marquée par la crise sanitaire. Les ateliers et accompagnements se sont déroulés à distance et la cérémonie de remise des prix n’a pas pu avoir lieu physiquement. Ils ont en revanche tous reçu une tablette numérique. Pour mettre en lumière les 16 lauréats 2020, la Région leur a donné rendez-vous au lancement du Prix Nougaro ce lundi 15 novembre, sur la péniche de la Maison Nougaro à Toulouse. L’occasion pour eux de présenter leurs œuvres et d’évoquer leurs parcours.

La Région change de braquet avec son Plan Vélo

Pour favoriser les déplacements « verts », la Région amplifie ses aides à l’achat d’un vélo, son soutien à la réalisation de pistes cyclables et accentue les liens avec le réseau régional des transports liO. Elle prévoit d’engager 13 M€ dès 2021 et 65 M€ dans les 5 ans.

Avec le « Plan régional vélo, intermodalités et nouvelles mobilités », la Région veut favoriser la pratique du vélo pour tous

Le vélo, c’est bon pour la forme, bon pour l’environnement, et parfait pour respecter la distanciation par temps de Covid-19. Organisatrice des « mobilités actives » depuis la loi d’orientation des mobilités (LOM) fin 2019, la Région Occitanie veut changer de braquet et favoriser la pratique du vélo pour tous. Ainsi un « Plan régional vélo, intermodalités et nouvelles mobilités » fait partie du nouveau projet de société « Green New Deal », adopté en novembre. Première déclinaison, le dispositif régional d’intervention en faveur des mobilités cyclables a été voté par les élus régionaux le 17 décembre. La Région engagera 13 M€ dès 2021 et programme 65 M€ sur les 5 prochaines années.

L'Homme, Smartphone, Séance, En Attente

Pixabay

Des aides à l’achat

La Région intervient sur toute la chaîne « vélo » : aide à l’achat, soutien à la réalisation de pistes cyclables, services autour des gares…
Au rayon des aides à l’achat, elle veut dépasser 40 000 éco-chèques d’ici cinq ans. L’Eco-chèque mobilité se décline déjà en prime à l’achat d’un vélo à assistance électrique (VAE) et un Bonus Forfait mobilité durable [1]. Nouveautés : les abonnés annuels des trains liO pourront obtenir 100 € pour acquérir un vélo pliant et la Région financera 50 % (jusqu’à 1000 €) d’un vélo adapté aux personnes à mobilité réduite. Une enveloppe de 500 000 € financera ces mesures.

4 500 km de pistes

Côté infrastructures, la priorité va à la création de pistes cyclables sécurisées, avec une participation de la Région portée jusqu’à 50%. Nouveauté : le soutien aux pistes cyclables touristiques, avec une prise en charge jusqu’à 33% du coût. La Région veut financer un réseau de 4 500 km de pistes cyclables, véloroutes et de voies vertes.
Le saviez-vous ? Toutes les rames financées par la Région sont équipées d’espaces vélo. Pour booster la complémentarité train-vélo, la Région vise 100 % des points d’arrêts équipés de stationnements vélo d’ici 5 ans. Une enveloppe de 490 000 € financera 200 box et arceaux dans 125 gares dans les 18 mois. En outre, des lignes d’autocars liO vont expérimenter le transport de vélos toute l’année, des stationnements vélos sécurisés…

Soutenir la filière

La Région appuie aussi l’essor de l’économie du vélo. Elle participé à la naissance en 2018 du cluster Vélo Vallée, premier de la filière en France. Ses appels à projets actuels font de la place à la « petite reine » : comme « Territoires Hydrogène » et l’appel à la relocalisation industrielle de l’Agence régionale ARAC. En outre, pour lutter contre le vol, la Région soutiendra à hauteur de 50 % les associations prenant en charge la gravure antivol. Le vélo bénéficiera aussi de l’éco-chèque « réparation » qui sera mis en place en 2021.

En savoir plus

Le Département présente des dispositifs inédits à la conférence régionale de prévention et de lutte contre la pauvreté

Photographie du Département

Jeudi 28 octobre à Albi, l’Etat et les collectivités se sont réunis pour faire le bilan sur la stratégie régionale de prévention et de lutte contre la pauvreté.

Cet évènement a été l’occasion de présenter lors d’ateliers et de tables rondes, les actions réalisées par les partenaires publics et associatifs, de partager les expériences, de débattre de leurs résultats et de dresser des perspectives. En créant des dispositifs inédits, le Département de l’Hérault a été l’un des plus innovants en la matière.

Zoom sur 7 avancées qui seront présentées à l’occasion de cet événement

Aider les familles monoparentales à bien se loger

Le Département expérimente deux actions, en collaboration avec la CAF de l’Hérault et la DDTES, afin de soutenir les familles monoparentales dans l’accès ou le maintien dans le logement.

La première permet de développer une offre de logement dans le parc social sous l’angle du logement « choisi » : le logement est recherché en fonction de la demande de la personne ; le travail d’accompagnement de l’opérateur démarre en amont de l’entrée dans les lieux, l’accompagnement est ajusté à chaque situation, les référents sociaux du territoire restent identiques. Les moyens consacrés permettent de proposer un bail glissant à des ménages fragiles qui auraient dû être orientés vers d’autres dispositifs.

La seconde action vient renforcer la prévention des expulsions en tout début de procédure dans le parc privé ou public. Il s’agit de mesures destinées à de familles non connues du service social confrontées à un impayé de loyer en tout début de procédure d’expulsion. L‘accompagnement social se conduit sous forme d ‘ « aller vers » afin d’entrer en contact avec le ménage, recueillir son adhésion, déterminer les orientations à mobiliser en informant sur les dispositifs et orienter le cas échéant vers les services sociaux pour la poursuite du suivi.

Améliorer l’accès aux droits aux usagers

Le Département mène un projet visant à harmoniser l’accueil social dans tout l’Hérault. Les CCAS, les Missions locales, les maisons France Services, les associations qui mènent des actions en faveur des publics en difficulté, les organismes de sécurité sociale (CAF, MSA, CPAM, CARSAT…), Pôle emploi et bien sûr les Maisons départementales des solidarités et les services territoriaux des solidarités constituent des réseaux professionnels dont la mission est de développer dans chaque organisme une qualité d’écoute et une orientation vers le bon interlocuteur qui proposera l’accompagnement adéquat en fonction des difficultés rencontrées. Un Comité de pilotage départemental de l’action sociale coordonne ces objectifs.

Des formations seront proposées à l’ensemble des travailleurs sociaux et agents d’accueil pour garantir un socle commun de connaissances sur les aides mobilisables. Ces formations prennent en compte les singularités de 21 bassins de vie, pour répondre de la façon la plus efficace aux Héraultais...

Vous pouvez poursuivre la lecture sur : https://herault.fr/actualite/126058/2-le-departement-presente-des-dispositifs-inedits-a-la-conference-regionale-de-prevention-et-de-lutte-contre-la-pauvrete