Occitanie

Un Campus IoT Valley pour booster la filière des objets connectés

La Région a dévoilé ce mercredi 18 septembre avec ses partenaires la grande ambition du futur « Campus IoT Valley » : il hébergera plus de 100 start-up et entreprises de l’Internet des objets, dès début 2022 à Labège. Ce projet exceptionnel de 42 M€ va accélérer l’essor de la filière des objets connectés, très active en Occitanie.

Le Campus IoT Valley ouvrira ses portes en 2022
Le Campus IoT Valley ouvrira ses portes en 2022
Crédits : Jean-Paul Viguier et Associés

L’Internet des objets (IoT) envahit la vie quotidienne : les bâtiments sont « intelligents », les voitures de plus en plus connectées, l’agriculture et la santé vraiment très « smart »… Dans ce domaine plein d’avenir, l’Occitanie a une très belle carte à jouer. Elle héberge une foule de start-up et d’entreprises innovantes (comme la pépite des télécommunications Sigfox) fédérées par le groupement IoT Valley.

Le Campus IoT Valley associe des bureaux, des commerces, un hôtel et un parking
Le Campus IoT Valley associe des bureaux, des commerces, un hôtel et un parking
Crédits : Sébastien Pouchard

Pour dynamiser cette filière-clé de la transformation digitale, la Région a dévoilé ce mercredi 18 septembre avec l’IoT Valley et l’agglomération du sud-est toulousain Sicoval le très ambitieux projet « Campus IoT Valley ». Situés à l’Innopole à Labège, les futurs bâtiments logeront sur 20 000 m2 un incubateur, un accélérateur, le cluster et 100 start-up et entreprises, dont Sigfox. Un « living lab » à grande échelle tout entier voué à la transformation digitale. L’investissement de 42 M€ va se traduire par un chantier de deux ans qui sera lancé au premier trimestre 2020.

Je souhaite que l’IoT Valley reste la Silicon Valley des objets connectés ! Nous avons trouvé un accord avec nos partenaires pour réaliser ce grand projet de Campus, se réjouit la présidente Carole Delga. La Région s’engagera fortement dans l’opération immobilière pilotée par l’agence Arac Occitanie.

Outre sa participation au projet Campus, la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée se montre un partenaire fidèle de l’IoT Valley. De 2015 et 2019, elle a décidé un soutien chiffré à environ 15 M€. Elle a régulièrement apporté des aides au cluster pour son plan d’actions et son fonctionnement. Elle a appuyé l’innovation à travers les trois appels à projets Fab Région, Ecosystème numérique et « PIA 3 Régionalisé filière ».

La Région finance aussi une superbe initiative destinée aux jeunes entrepreneurs : l’incubateur inter-écoles. Une première promotion de 23 étudiants et jeunes diplômés de 12 écoles d’ingénieurs de Toulouse, Perpignan, Castres… se forme depuis début septembre à l’entrepreneuriat, afin de créer leurs start-up en Occitanie.

En savoir plus

La Région Occitanie renforce son soutien au secteur du jeu vidéo

Réunie sous la présidence de Carole Delga, en juillet à Montpellier, la commission permanente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a adopté un nouveau dispositif d’aide en faveur des entreprises de la filière vidéoludique, visant à soutenir la partie créative du jeu vidéo.

Avec plus de 600 emplois et 88 entreprises implantées en Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, la région Occitanie dispose d’un écosystème particulièrement attractif dans le secteur du jeu vidéo.

Afin de favoriser et entretenir la dynamique d’innovation indispensable au développement de cette filière, la Région propose notamment des actions individuelles à destination des entreprises (aides à la croissance et à l’innovation, accompagnement à l’international…), et accompagne les initiatives collectives à travers son appel à projet dédié aux écosystèmes numériques—.

Souhaitant renforcer son soutien aux industries culturelles et créatives dont fait partie le jeu vidéo, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée lance désormais un nouveau dispositif de soutien aux entreprises du secteur du jeu vidéo, afin d’encourager la diversité des créations et le dynamisme créatif et économique de cette filière.

Trois types d’aides en fonction des phases de création sont ainsi proposées aux porteurs de projets :

  • L’aide au prototype ou pre-production de jeu vidéo : cette aide vise à apporter aux studios de jeux vidéo un accompagnement financier à la phase de pré-production du jeu, en vue de la réalisation d’un prototype (ou pilote) non commercialisable.
    Elle vise ainsi à soutenir un travail d’études nécessaires à la mise en place d’un jeu vidéo mais aussi à identifier toutes les contraintes techniques à lever pour passer en phase de développement.
    Cette aide prend la forme d’une subvention pouvant aller jusqu’à 21 000€.
  • L’aide à la création de propriétés intellectuelles : cette aide a pour but d’accompagner la prise de risque des studios de développement dans la phase de production des jeux en apportant un soutien à la production de contenus culturels, sous la forme d’une subvention pouvant aller jusqu’à 100 000€.
    Il s’agit de favoriser des créations nouvelles et d’inciter les entreprises à créer une valeur patrimoniale autour des jeux vidéo qu’elles produisent en conservant les droits de propriété intellectuelle.
  • L’aide dans le cadre de commandes ou prestations : Certaines entreprises régionales effectuent des travaux de prestation sur des projets de jeux initiés par d’autres entreprises extérieures à la région, et ne sont donc pas éligibles aux deux premières aides.
    Cette aide dans le cadre de commandes ou prestations, qui prend la forme d’une subvention pouvant aller jusqu’à 100 000€, permettra aux entreprises régionales sous-traitantes de consolider leur compétences et de fidéliser leur effectifs.
    L’objectif est d’améliorer la compétitivité des prestataires régionaux face à la concurrence de prestataires installés dans d’autres régions ou à l’international.

Les principaux critères d’appréciation pour l’attribution de ces 3 types d’aides seront l’originalité et la cohérence du projet, la contribution à la diversité de la création, l’originalité et la qualité du game design et du gameplay ou encore de l’univers graphique et sonore.

«  C’est un signal fort que nous envoyons aujourd’hui au secteur du jeu vidéo, représentant à la fois un enjeu culturel et économique important pour notre territoire.
Car si la Région Occitanie est la 4e région à se doter d’un fonds d’aide à la créativité du jeu vidéo, nous sommes la première à le faire avec une telle cohérence avec l’écosystème local.

Mon ambition est claire : je souhaite faire de l’Occitanie la 1ère région e-sport de France. Nous avons déjà des atouts et un écosystème particulièrement attractif mais cette dynamique doit être entretenue et renforcée.

C’est pourquoi nous renforçons notre soutien avec ce nouveau dispositif qui va permettre de faire germer de nouveaux projets et de créer des emplois sur le territoire.

C’est également le sens de notre soutien depuis 2018 à Occitanie Esports, le plus grand rassemblement de la communauté des gamers organisé dans le sud de la France.
Après seulement 2 éditions, l’évènement est devenu un rendez-vous incontournable, aussi bien pour les gamers aguerris que pour le grand public invité durant 3 jours à découvrir les dernières innovations, à rencontrer des joueurs professionnels ou encore à s’informer sur les filières et formations existantes dans notre région.

Avec l’accueil de ces grands rendez-vous, nos aides économiques pour l’innovation et le développement des entreprises vidéoludiques, et bientôt nos cités de l’économie et des métiers de demain et des start-up, la Région offre un accompagnement complet et attractif pour le jeu vidéo. » a déclaré la présidente Carole Delga.

L’Occitanie dans la mêlée avec Romain Ntamack

Champion de France de Top 14, le jeune joueur du Stade toulousain Romain Ntamack s’est révélé cette saison, que ce soit en club ou en équipe de France. Il disputera la coupe du monde au Japon du 20 septembre au 2 novembre

L'Occitanie est fière de compter parmi ses sportifs de jeunes talents comme le toulousain Romain Ntamack
L’Occitanie est fière de compter parmi ses sportifs de jeunes talents comme le toulousain Romain Ntamack
Né à Toulouse en 1999, Romain Ntamack joue son premier match en Top 14 en 2017. Il décroche en juin 2019 le titre de champion de France de Top14 avec le Stade Toulousain.


Figure du Stade Toulousain et étoile montante du rugby français, le jeune joueur Romain Ntamack s’est déjà fait une place de choix au sein de son équipe. Ambassadeur de la marque Sud de France, il est très attaché à sa ville et à sa région.
Véritable pépite de l’école toulousaine, le joueur a décroché en 2018 le titre mondial avec les moins de 20 ans à Béziers face au XV de la Rose. Cette année, il a vécu une saison exceptionnelle avec son club, ponctuée d’un titre de champion de France de top 14.

Ses qualités athlétiques et techniques largement au-dessus de la moyenne lui ont valu d’être retenu dans la liste des 37 joueurs de l’équipe de France pour la Coupe du Monde au Japon, du 20 septembre au 2 novembre. La sélection des bleus compte au total 11 joueurs évoluant dans les clubs d’Occitanie.

Le rugby, bien plus qu’un sport en Occitanie

Sport régional par excellence, le rugby réunit toutes les générations. Avec plus de 70 000 licenciés (sur 328 000 en France, chiffres 2018) et près de 400 clubs, notre région est la 1ère ligue régionale de France pour le rugby à XV. Chaque année, plus de 20 000 jeunes s’initient à ce sport dans les centaines d’écoles qui maillent le territoire. Le rugby est dans le trio de tête des sports les plus pratiqués en Occitanie, avec le football et le tennis. L’Occitanie est aussi la région française qui dénombre le plus de clubs professionnels entrés dans l’élite (3 équipes dans le TOP14 et 5 équipes en Pro D2). Le rugby au féminin compte également de nombreuses adeptes au sein des 80 clubs dans la région.

En savoir plus

Chez Ubisoft, la Région stimule l’innovation et l’emploi

Lors de l'inauguration des nouveaux locaux d'Ubisoft, Carole Delga a réaffirmé son engagement pour faire de l'Occitanie la première région e-sport de France
Lors de l’inauguration des nouveaux locaux d’Ubisoft, Carole Delga a réaffirmé son engagement pour faire de l’Occitanie la première région e-sport de France
Crédits : Région Occitanie

Des millions de joueurs dans le monde se passionnent pour Beyond Good and Evil. Les lapins crétins ou Rayman, succès nés dans les studios d’Ubisoft Montpellier. Avec l’inauguration ce mardi 17 septembre du nouveau studio à Castelnau-le-Lez, près de Montpellier, le groupe français (troisième éditeur mondial et premier européen du jeu vidéo) affirme sa volonté de renforcer son implantation régionale. L’éditeur pourrait y employer plus de 500 personnes en 2021, au lieu de 350 aujourd’hui (100 de plus qu’il y a un an). Un essor encouragé par le soutien de la Région, signataire d’un « Contrat innovation » avec Ubisoft. La subvention régionale de 1,87 M€ accordée le 7 juin va financer un quart du projet de recherche et développement « Uramate ». Ubisoft veut développer de nouvelles narrations, la qualité du game play et du game design, notamment grâce à l’intelligence artificielle, pour faire vivre de nouvelles expériences aux joueurs dans les mondes virtuels.

Cette aide confirme notre politique très volontaire pour l’essor de la filière des jeux vidéos en Occitanie. L’enjeu, à la fois culturel et économique, est important. Je souhaite aussi faire de l’Occitanie la première région e-sport de France, affirme Carole Delga.
La Région soutient toute la filière du jeu vidéo, et signe ici avec le studio montpelliérain Ubisoft un "Contrat innovation"
La Région soutient toute la filière du jeu vidéo, et signe ici avec le studio montpelliérain Ubisoft un "Contrat innovation"
Crédits : Région Occitanie

Depuis sa création en 1994, le studio Ubisoft Montpellier a bien grandi et essaimé, contribuant à la constitution en Occitanie d’un riche écosystème de près de 90 studios et éditeurs, employant plus de 600 personnes. Une filière pour laquelle se mobilise la Région : la commission permanente a adopté en juillet un dispositif global pour soutenir la partie créative dans le jeu vidéo, faire germer les nouveaux projets et créer des emplois. La Région prépare également l’avenir avec le réseau des Ecoles Régionales du Numérique et deux projets précurseurs, la Cité de l’Economie et de Métiers de demain à Montpellier et la Cité des Start-up à Toulouse.

Mobilités : découvrez les évolutions du réseau liO

Baisse des tarifs, nouvelles rames… Le service public des transports de la Région évolue
Baisse des tarifs, nouvelles rames… Le service public des transports de la Région évolue

La Semaine Européenne de la Mobilité sera l’occasion parfaite pour partager, du 16 au 22 septembre, toutes les évolutions de liO, le service public des transports de la Région Occitanie. La Région pense d’abord au pouvoir d’achat des jeunes et des familles : l’abonnement Fréquenci’O Jeunes baisse de 5 à 10 € par mois selon le trajet. En outre, la Région plafonne partout l’abonnement de transport scolaire à 90 €, maintient sa gratuité là où elle existe déjà et s’engage vers la gratuité totale à la rentrée 2021.

Côté autocars, les lignes sont harmonisées depuis le 1er septembre, pour simplifier les liaisons entre départements. Elles ont de nouveaux numéros, parfois de nouveaux horaires et tarifications. Ainsi en Aveyron, le billet passe de 3 à 2 € tandis que dans le Gers, une nouvelle ligne a été ouverte le 2 septembre entre Lombez et L’Isle-Jourdain.

Les trains du quotidien profitent de l’arrivée de rames neuves, à la fois performantes, confortables et sobres, achetées par la Région. En décembre 2019, plusieurs lignes ferroviaires verront leurs fréquences augmenter autour de Toulouse, entre Toulouse et Narbonne, et sur le littoral héraultais.

Grâce au réseau liO, nous rapprochons les hommes et les territoires. La question des mobilités est cruciale en Occitanie, région de 72 000 km² qui accueille 50 000 habitants de plus chaque année, affirme Carole Delga. Durant la Semaine Européenne de la Mobilité, les agents des services des transports de la Région se mobilisent pour faire découvrir le réseau liO et ses nouveautés dans une trentaine de lieux, notamment à la Maison de la Région de Montauban toute la semaine et au Pont-du-Gard, le dimanche 22 septembre. Les gares routières seront des points de rendez-vous à Albi, Castres, Perpignan, Auch, Nîmes, et les marchés à Foix, Limoux, Millau, Rodez, Cahors, Figeac, Mende, Castres, Bagnères-de-Bigorre, Graulhet… Les agents y répondront à toutes les questions sur les lignes, les tarifs, le transport scolaire et le transport à la demande, comme sur l’éco-chèque mobilité lancé par la Région pour favoriser des déplacements aussi écologiques qu’économiques, et plus largement sur tout la mobilité du quotidien.
Le service public régional des transports « liO », ce sont les trains régionaux TER, dont les 20 lignes transportent 80 000 voyageurs quotidiens sur des voies s’étendant sur 2 500 kilomètres. Ce sont aussi les lignes régulières interurbaines d’autocars et les transports scolaires (la Région transporte les enfants de la maternelle au lycée). C’est enfin l’offre de transport à la demande, une solution adaptée si l’on habite loin des grands axes desservis par les lignes régulières.
En outre, la Région déploie l’intermodalité avec son plan de soutien aux PEM (pôles d’échanges multimodaux) et l’accessibilité des gares, trains et autocars aux personnes en situation de handicap.
En savoir plus

« Faisons des MerVeilles, pour une mer sans déchets »

« Faisons des MerVeilles, pour une mer sans déchets »
Prenez part à la lutte contre la pollution plastique sur les plages d'Occitanie !
 
La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et le Parlement de la Mer lancent une campagne régionale  « Faisons des MerVeilles, pour une mer sans déchet » qui a pour objectif de sensibiliser les citoyens du territoire face à la pollution plastique présente en mer et sur le littoral.
 
Cette campagne est le fruit d'une collaboration entre le CPIE du Bassin de Thau, l'Institut Marin de Seaquarium du Grau-du-Roi et l'Association Label Bleu, lauréats d'un appel à projet lancé par la Région, visant à imaginer une campagne de sensibilisation à la problématique des déchets présents en Méditerranée. parle22Capture
 
Cette campagne permettra notamment de sensibiliser les plus jeunes aux enjeux de la préservation de la Méditerranée, de proposer des alternatives de consommation pour réduire les plastiques au quotidien ainsi qu'encourager les initiatives de ramassages de déchets sur les plages du territoire. Elle vise à proposer des gestes simples et concrets pouvant être adoptés par chacun. Sa durée s'étendra sur une année.
 
Le samedi 21 septembre prochain, à l'occasion du World Clean up Day, auront lieu sur plusieurs plages d'Occitanie, les premiers ramassages de déchets, notamment au Grau du Roi à Port-Camargue organisé par l'Institut Marin du Seaquarium, à Sète aura lieu une opération « Port propre » autour de la Maison de la Mer organisé par le Port de Sète, et à Canet-en-Roussillon organisé par plusieurs partenaires avec le Label Bleu. Sur cette journée ce sont près d'une quinzaine de ville du littoral qui se mobilisera.
 
Retrouvez l'ensemble des ramassages partenaires de la campagne sur le littoral d'Occitanie dans l'agenda maritime du Parlement de la Mer : https://www.laregion.fr/L-agenda-maritime-37340 
« Chaque année environ 600 000 tonnes de déchets sont déversés dans la Méditerranée, dont 11 200 tonnes uniquement en France, cette situation ne peut plus durer, nous devons agir ! Avec près de 220km de côtes, la mer est un atout indéniable pour notre territoire que nous devons protéger. Grâce à cette campagne de sensibilisation lancée en Occitanie avec le Parlement de la Mer, nous proposons des solutions et des outils aux habitants pour lutter contre la pollution plastique sur nos plages et redonner toute sa valeur à notre littoral », a notamment déclaré Carole Delga.
 
A l'occasion de cette campagne, un « kit Faisons des MerVeilles » a été élaboré et sera distribué afin de faciliter le bon déroulement des ramassages organisés. Il se composera de :
 
Documents d'informations techniques pour l'organisation du ramassage (contacts des collectivités collectrices des déchets, guide de bonnes pratiques, proposition d'un protocole de comptage commun à toute l'Occitanie...) ;
Documents pédagogiques permettant de mieux connaître et faire connaître les enjeux liés à la lutte contre les déchets en mer ;
Matériels de ramassage : 40 sacs en toile de jute, 40 paires de gants, 1 peson.
La remise des premiers kits a eu lieu ce matin dans les locaux du Comité Régional des Pêches d'Occitanie, par les membres du bureau du Parlement de la Mer à Sète. Ces kits pourront être retirés gratuitement tout au long de l'année. parleCapture
 
 
La Région s'engage dans la lutte contre les déchets et le gaspillage
Avec la réalisation dès avril 2016 du Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets, la Région donne la priorité à la prévention des déchets pour réduire leur production à la source ainsi qu'au recyclage de la matière, s'inscrivant ainsi dans une logique de développement de l'Economie Circulaire.
Pour accompagner les acteurs locaux dans leur démarche de réduction des déchets, la Région a lancé un appel à projets participatif pour développer l'économie circulaire et la lutte contre le gaspillage alimentaire. Dès d'aujourd'hui et jusqu'au 10 octobre, les habitants d'Occitanie sont invités à choisir parmi les 120 propositions déposées en réponse à l'appel à projets participatif « Développons l'économie circulaire et la lutte contre le gaspillage alimentaire en Occitanie». Ils disposeront de 5 votes pour désigner 5 projets différents. Les projets ayant reçu le plus de votes bénéficieront d'un accompagnement par la Région pour la réalisation de leur projet, et d'une subvention pouvant aller jusqu'à 40 000€. 
La Région a également développé un plan de lutte anti gaspillage et lance à cette rentrée l'opération « Zéro plastique en restauration scolaire ». Dès cette année elle accompagnera 84 lycées pour la mise en œuvre de solutions de tri et de valorisation des biodéchets.

Vous avez des idées pour le climat ? La Région vous donne la parole !

- Budget participatif « Ma solution pour le climat » -

A travers ses différentes politiques, la Région est pleinement engagée pour accompagner la transition écologique et énergétique, et faire notamment de l'Occitanie la 1ère Région à énergie positive d'Europe d'ici 2050. Afin d'impliquer les citoyens dans cette dynamique et encourager la construction de solutions nouvelles pour le climat, la Région met en œuvre un nouveau budget participatif « Ma solution pour le climat » qui permettra à tous les citoyens d'Occitanie de proposer un projet qui leur tient à cœur.

"Repenser l'alimentation, organiser des collectes participatives de déchets, créer des jardins partagés ? Toutes ces idées et bien d'autres encore sont les bienvenues pour contribuer à faire de la Région Occitanie « LA » Région qui agit pour le climat. Depuis le 13 septembre et jusqu'au 15 novembre prochain, chaque citoyen peut se rendre sur le site participatif laregioncitoyenne.fr et déposer son idée. Les solutions proposées seront ensuite soumises aux votes des citoyens à partir du mois de février 2020."

 Doté de 2M€ pour l'année 2019, le budget participatif « Ma solution pour le climat » sera reconduit chaque année pendant 3 ans, mobilisant ainsi au total une enveloppe de 6 M€.

Ouvert à tous les citoyens d'Occitanie, et en particulier aux jeunes, ce budget participatif offre l'opportunité à chacun de s'exprimer, et à n'importe quelle structure, qu'elle soit associative, ou bien d'enseignement supérieur ou scolaire notamment, de se saisir de ce sujet d'intérêt général.

« Le climat est l'affaire de tous, jeunes, lycéens, étudiants, parents... C'est pourquoi j'ai souhaité avec le lancement de ce budget participatif leur donner la parole et l'assurance que les moyens seront là pour la réalisation de leurs projets. A travers cette initiative, je souhaite également m'adresser aux jeunes qui, parfois bien mieux que leurs ainés, ont pris conscience des menaces que le changement climatique fait peser sur nous. Je crois en cette jeunesse et en sa capacité de faire émerger des solutions nouvelles, innovantes, pertinentes, qui pourront nourrir la politique que nous menons pour assurer à notre territoire une transition énergétique pérenne » a déclaré Carole Delga à l'occasion du lancement du budget.

Rendez-vous sur le site participatif https://jeparticipe.laregioncitoyenne.fr/project/ma-solution-pour-le-climat/presentation/un-budget-participatif-climat-pourquoi pour plus de renseignement et déposer votre projet. 

Semaine européenne de la mobilité : la Région et liO donnent rendez-vous aux usagers

Du 16 au 22 septembre, la Semaine européenne de la mobilité met à l'honneur les modes de déplacement innovants, de proximité et plus respectueux de l'environnement. Dans le cadre du service public régional de transport « liO », la Région se mobilise pour faciliter les mobilités du quotidien, en proposant aux usagers des solutions adaptées à leurs besoins, aux particularités des territoires et aux enjeux du changement climatique : développement de l'intermodalité, aide à la mobilité douce, création de dessertes, tarification plus juste et plus lisible... Durant toute la semaine, les équipes liO seront mobilisées sur le terrain pour présenter au grand public les solutions de mobilité proposées par la Région (programme ci-dessous).

 

« La mobilité est un droit, elle est synonyme de progrès lorsqu'elle permet de relier les gens, de leur faciliter le quotidien. C'est le fondement de mon engagement pour l'Occitanie, pour une véritable mobilité du porte-à-porte. Lorsque nous créons une aide pour l'achat d'un vélo ou d'un véhicule électrique, lorsque nous proposons une nouvelle tarification plus juste et plus lisible pour le TER, lorsque nous nous engageons à aller vers la gratuité sur le transport scolaire, c'est parce que nous sommes convaincus qu'il faut proposer rapidement une alternative au tout voiture. Les enjeux du changement climatique nous y obligent, nous répondons présents.

Avec liO, nous déployons à l'échelle du territoire régional une offre de transport basée sur l'intermodalité, l'accessibilité et le respect de l'environnement. Durant cette semaine, les équipes liO iront à la rencontre des usagers pour présenter l'offre de services et les aides régionales pour la mobilité. Après les Etats généraux du rail et de l'intermodalité, c'est un nouveau temps fort pour construire collectivement le service public régional de transports de demain » a notamment déclaré Carole Delga à quelques jours de l'événement.

 

« Liberté, égalité, mobilité » : la Région s'engage pour les usagers

Depuis 2016, au travers notamment du déploiement du service public régional liO, la Région s'engage pour faciliter et développer les mobilités du quotidien. Dans une logique d'intermodalité et de limite de l'empreinte carbone liée aux modes transports, la Région a mis en place plusieurs dispositifs à disposition des usagers : éco-chèque pour l'achat d'un vélo ou d'un véhicule (occasion) électrique, 2,5 millions de billets TER à petits prix (1€ à 5€), 20 trajets TER gratuits par semestre (renouvelable) pour les demandeurs d'emploi et bénéficiaires du RSA, tarification TER en baisse pour les jeunes, lignes de car à 2€, plafonnement du transport scolaire à 90€ et gratuité pour les lycéens internes...

D'autre part, en mars dernier, la Région a également offert 1 mois d'abonnement aux abonnés annuels TER afin de leur reverser les pénalités dues par la SNCF pour ne pas avoir respecté ses engagements de ponctualité et de qualité.

Grâce à l'éco-chèque mobilité lancé au mois de mars, elle a déjà soutenu l'acquisition de 861 vélos et 167 véhicules électriques sur l'ensemble du territoire régional.

liO vous donne rendez-vous

- Hérault : le 15/09 de 10h à 16h à l'Hôtel de Région de Montpellier à l'occasion de l'Antigone des associations, en présence d'Hussein Bourgi, conseiller régional ;

+ d'infos sur les nouveautés et actualités liO dans les départements : www.laregion.fr/Toutes-les-actualites-lio

Les professionnels européens de l'animation se donnent rendez-vous en Occitanie

30ème Cartoon Forum :
 
Du 16 au 19 septembre prochains, la région Occitanie accueillera à nouveau l'un des rendez-vous incontournables du cinéma d'animation européen : le Cartoon Forum. Un moment décisif pour tous les professionnels du secteur qui souhaitent faire naître des projets et nouer des partenariats internationaux.
 
Plus de 900 producteurs, auteurs, distributeurs, acheteurs et plateformes de vidéo à la demande d'une 20aine de pays sont attendus à partir de lundi prochain, à Toulouse et en Occitanie, pour participer à la 30ème édition du Cartoon Forum. L'occasion pour les uns de présenter leurs projets, trouver des partenaires, des financements et, pour les autres, de découvrir les pépites qui feront les succès de demain au cinéma ou à la télévision.

 Film, Projector, Movie Projector, Cinema

4 séries régionales au programme... 30 minutes pour convaincre

85 projets inédits de toute l'Europe seront présentés cette année, dont 4 séries fabriquées en Occitanie par des studios régionaux. Les producteurs auront 30 minutes pour « pitcher » leur projet et convaincre acheteurs et programmateurs en présentant les personnages, le graphisme, le concept...
 
-          Milan Presse, société de production toulousaine (31) déjà remarquée pour sa série Un jour, une question diffusée sur France 4, présentera avec Bayard Jeunesse Le collège noir.
-          La société de production Bachibouzouk, basée à Villeneuve-lès-Avignon (30), dévoilera Certains d'entre nous, une série documentaire sur des athlètes internationaux.
-          La société Godo Films installée à Le Soler (66) viendra défendre la création franco-espagnole Polinopolis, co-produite avec Mago Production (Barcelone).
-          La SCOP montpelliéraine Les Fées Spéciales (34), qui a notamment créé les animations du dernier film de Michel Ocelot, Dilili à Paris, présentera la série Les vérités. La particularité de cette adaptation des textes du poète Antonio Rodriguez Yuste repose sur la transformation de la parole en Langue des Signes Française animée.
 
« Les Toons débarquent ! » en Occitanie
En parallèle de ces rencontres professionnelles, la Région soutient le festival grand public « Les Toons débarquent ! », coordonné par l'ACREAMP. De septembre à novembre, de nombreuses projections seront organisées dans plus de 30 salles de la région.  
Retrouvez tout le programme sur : www.laregion.fr/La-Region-Occitanie-accueille-la-30eme-edition-du-Cartoon-Forum 
« L'Occitanie est une terre de cinéma ! Le nombre croissant de tournages accueillis chaque année dans notre région en est la preuve, tout comme la réussite des films et séries produits ici et dont le succès rayonne bien au-delà de nos frontières. Le cinéma d'animation est devenu un moteur essentiel de nos industries culturelles, grâce à une filière complète qui va de l'enseignement à la diffusion, en passant par la production. La Région accompagne depuis de nombreuses années la montée en puissance de ce secteur qui crée de nombreux emplois et de la valeur ajoutée dans nos territoires, que ce soit à travers des aides à la création et à la production », a déclaré Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, à quelques jours de l'ouverture du Cartoon Forum.
 Cinema, Landscape, Mood, Atmosphere
 
La Région soutient la créativité et la qualité du cinéma d'animation régional
 
En Occitanie, le cinéma d'animation est particulièrement dynamique avec des productions remarquées, largement diffusées en France et à l'étranger. La Région soutient la montée en puissance de ce secteur moteur, créateur d'activités et d'emplois. En moyenne, 1€ investit dans la production d'une série animée engendre 20€ de retombées pour le territoire, dont 7€ dans la création d'emplois.
En 2019, la Région Occitanie consacre un budget global de plus de 5 M€ à la création audiovisuelle.
 
La qualité des productions régionales rayonne bien au-delà des frontières d'Occitanie : la version cinéma des As de la Jungle, créés par TAT Productions, a capté 700 000 spectateurs dans les salles françaises et a été le 4ème film français le plus vu à l'international en 2017. La société toulousaine travaille actuellement sur un 3ème long-métrage, Les aventures de Pil.
Xbo films prévoit au printemps 2020 la sortie du long métrage de Florence Miailhe et Marie Desplechin, La traversée, dont la technique particulière - la peinture sur verre - aura nécessité plus de 22 000 heures de travail.
Anoki, Digiblur, XBO, Double-Mètre Animation et les Affranchis produisent également des séries pour la télévision. La saison 3 des Kiwis, coproduite par Double-Mètre Animation et Xbo films, comptabilise plus de 35 000 heures de fabrication en Occitanie.

La Région Occitanie soutient les pêcheurs et les chasseurs

La Région Occitanie soutient les pêcheurs et les chasseurs dans leurs actions en faveur de la trame écologique verte et bleue !

Une convention pour le développement des loisirs de pêche et de chasse durables et des actions en faveur de la biodiversité

La Présidente de la Région Occitanie, Mme Carole Delga avec l’appui de son conseiller régional délégué à la chasse et à la pêche Ferdinand Jaoul, a signé une convention pluriannuelle d’objectifs avec le Président de l’Association Régionale des Fédérations de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique d’Occitanie M. Norbert Delphin et le Président de la Fédération Régionale des Chasseurs d’Occitanie M. Serge Casteran. Cette convention de partenariat affirme le soutien de la Région Occitanie aux pêcheurs et aux chasseurs en matière d’aménagement et de valorisation des territoires, mais également de protection des milieux naturels, thématiques au cœur des missions des réseaux associatifs de la pêche et de la chasse.

 

L’Occitanie est la première région chasse et pêche de France avec 210.000 pêcheurs, 150.000 chasseurs, plus de 7500 Associations locales et 26 fédérations départementales !

Au-delà de la pratique de leurs loisirs, les pêcheurs et chasseurs d’Occitanie constituent un réseau d’observateurs de l’état des milieux naturels et de sentinelles de la nature. Avec leurs fédérations agréées au titre de la protection de l’environnement, ils s’investissent par leurs actions sur le terrain dans la conservation des milieux humides, des milieux naturels et pour la protection des espèces menacées.

 

1,3 millions d’€ par an pour des actions en faveur de la biodiversité et des territoires !

La Présidente de Région a confirmé une enveloppe de 1,3 millions d’euros par an, dédiée à amplifier la contribution des chasseurs et des pêcheurs concernant :

  • L’aménagement et la valorisation des territoires à travers le développement de la pratique de la chasse et de la pêche durables,
  • La préservation des milieux naturels et la protection de l’environnement,
  • L’expertise sur les milieux humides et naturels et les espèces de faune sauvage,
  • La formation et sensibilisation du grand public à l’environnement et à la nature.

 

La 24e édition du Festival les Internationales de la Guitare va résonner en Occitanie

Du 14 septembre au 12 octobre, assistez à des concerts (rock, swing, blues, folk, fado...) et des évènements inédits dans 19 villes de la région. 
À cette occasion, découvrez la filière de la lutherie lors du 22e Salon International de la Guitare les 21 et 22 septembre.
Dans l'Hérault, à Montpellier, Saint-Geniès-des Mourgues, Clapiers, Lattes, Prades-le-Lez et Sète, toute la programmation culturelle et musicale à retrouver ici 
www.les-ig.com/