Occitanie

Carole Delga présente ses vœux aux citoyen.ne.s d'Occitanie

Vendredi 25 janvier
De Montpellier à Toulouse en passant par Perpignan et Carcassonne, Carole Delga présente ses vœux aux citoyen.ne.s d'Occitanie.
 OCCICapture
Nouvelle année, nouveau format pour les vœux 2019. La présidente de Région Carole Delga ira, vendredi 25 janvier tout au long de la journée, à la rencontre des habitants d'Occitanie pour leur présenter ses vœux.
 
Au départ de Montpellier, elle se rendra ensuite en train à Perpignan et Carcassonne avant de conclure cette journée à Toulouse. A l'occasion de cette séquence de vœux itinérante, Carole Delga reviendra sur les grandes réalisations et ambitions de la Région pour l'année à venir.
 
Le choix fort a été fait de réaliser les cérémonies de vœux de Toulouse et Montpellier dans des lycées, symboles de la priorité faite par la Région en matière d'éducation. A Carcassonne et Perpignan, les prises de paroles auront lieu dans les Maisons de la Région, ces services publics de proximité voulus par la majorité régionale. 
 
« En ce début d'année, je veux aller au plus près des habitants de notre région, écouter leurs avis et échanger avec eux sur l'action de la région pour répondre à leurs besoins du quotidien » a notamment déclaré Carole Delga à quelques jours de ce rendez-vous.
 
Les grands rendez-vous de la présentation des vœux 2019 :
 
8h00: Montpellier - Lycée Jean Mermoz
Rue d'Epidaure
 
11h30 : Perpignan - El Centre Del Món
35, boulevard Saint-Assiscle
 
15h30 : Carcassonne - Maison de la Région
3, boulevard Camille Pelletan
 
19h00 : Toulouse -  Lycée Gallieni
79, route d'Espagne

3M€ pour aider les commerçants, artisans et entreprises des centres-villes impactés par les violences

La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée débloque 3M€ pour aider les commerçants, artisans et entreprises des centres-villes impactés par les violences 

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée annonce aujourd'hui la mobilisation d'un fonds d'intervention exceptionnel de 3M€ pour venir en aide aux commerçants, artisans et entreprises des centres-villes de la région impactés par les violences et compenser ainsi les pertes provoquées par les dégradations.

« J'ai eu depuis plusieurs semaines des contacts directs avec des commerçants et artisans de Toulouse, Montpellier, Perpignan et Nîmes. Je comprends le désarroi de nombreux chefs d'entreprise de la région et de leurs salariés inquiets pour l'avenir. La gravité de leur situation nécessite une mobilisation exceptionnelle : c'est la raison pour laquelle je souhaite que les villes concernées, les chambres consulaires, les services de l'Etat, les tribunaux de commerce et les banques rejoignent la Région dans ce travail qui doit être collectif. Nous prenons aujourd'hui nos responsabilités avec la mobilisation d'un fonds régional d'intervention de 3M€.» a déclaré la présidente Carole Delga. 

Une enveloppe d'1M€ est mobilisée pour les commerçants et artisans situés dans les centres-villes impactés par les violences, dégradations et blocages survenus lors des manifestations depuis novembre dernier. Les entreprises du commerce de détail et les entreprises artisanales de 1 à 10 salariés pourront ainsi recevoir une aide régionale correspondant à 50% des travaux de réparation et remise en état avec un plafond de 8 000 €, sous réserve de la fourniture de la déclaration de sinistre.

Un fonds d'urgence régional d'1M€ délivrant des prêts à taux 0% pouvant aller jusqu'à 10 000€ est également débloqué afin de soutenir la trésorerie des entreprises et leur permettre de faire face aux dépenses courantes malgré une baisse de leur chiffre d'affaires. Ce dispositif sera mis en œuvre au plus près des territoires. La Région appelle les autres collectivités et partenaires à abonder ce fonds d'urgence.

Par ailleurs, au regard du contexte national, la Région exhorte le réseau bancaire à jouer pleinement son rôle. La Région va ainsi abonder 1 M€ de garantie via le Fonds Régional de Garantie géré par Bpifrance. La Fédération Régionale des Banques pourra dès lors se retourner vers l'Etat et la Région pour que leurs prêts de trésorerie soient garantis par ce Fonds Régional.

Ces dispositifs seront déclinés localement avec l'ensemble des acteurs.

 Dans le cadre du déplacement du président de la République Emmanuel Macron aujourd'hui dans le Lot, Carole Delga, Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et les cinq représentants des acteurs économiques du territoire de Haute-Garonne(CCI Toulouse, CMA Haute-Garonne, MEDEF 31, CPME 31 et la  Fédération des Commerçants, Artisans et Professionnels de Toulouse) lui remettront un courrier pour l'alerter sur les conséquences désastreuses pour les commerçants et les artisans causées par les récentes manifestations, tant sur l'emploi que sur la santé financière des entreprises toulousaines.???

"Ma santé 2022" pour transformer le système de santé

« Ma Santé 2022 » c’est une meilleure organisation des professionnels de santé au bénéfice des patients mais aussi pour eux-mêmes.Ma santé 2022, un engagement collectif

Emmanuel Macron, Président de la République, Agnès Buzyn, Ministre des solidarités et de la santé et Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation ont présenté les avancées concrètes pour transformer notre système de santé dans sa globalité.

Replacer le patient au cœur du soin

Avec la mise en place des parcours de soins, ce n’est plus au patient de faire le lien entre les différents professionnels de santé, mais c’est aux soignants de se coordonner.

L’objectif est de rassembler les soignants en ville et les soignants à l’hôpital autour d’un projet de santé adapté aux besoins des Français dans les territoires. Toutes les structures, privées, comme publiques, travailleront ensemble.

Ma santé 2022 permettra de :

  • Garantir la possibilité pour chaque Français d’avoir un médecin traitant
  • Garantir l’accès à un rendez-vous tous les jours de la semaine jusqu’en soirée et le samedi matin
  • Développer les actions de prévention
  • Maintenir à domicile le plus possible les personnes fragiles, âgées ou présentant plusieurs pathologies
  • Faciliter l’accès de tous les patients à des médecins spécialistes…

Redonner du temps aux médecins pour soigner

Pour libérer du temps médical, Ma Santé 2022 va aussi s’appuyer sur des nouveaux métiers, comme les assistants médicaux (création de 4 000 postes) qui pourront assurer un certain nombre de missions à leur place.

Ma Santé 2022 fait aussi de la qualité et de la pertinence des soins un enjeu prioritaire.  

Repenser l’offre hospitalière

Avec notamment des hôpitaux de proximité pour les soins du quotidien (médecine, gériatrie, réadaptation). Les premiers « Hôpitaux de proximité » seront labellisés en 2020 (objectif de 500 à 600 d’ici 2022), plus que jamais nécessaires dans un contexte de vieillissement de la population et d’augmentation des maladies chroniques.

Des rémunérations au forfait pour certaines pathologie chroniques (ex : la prise en charge du diabète à l’hôpital) et une prime à la qualité seront introduites.

Pour accompagner la mise en œuvre de Ma Santé 2022, l’objectif national qui définit l’évolution annuelle des dépenses d’assurance maladie (ONDAM) sera relevé à +2,5% pour accélérer le déploiement des communautés professionnelles de territoire, le financement des nouvelles fonctions d’assistants médicaux, l’organisation des Hôpitaux de proximité et le soutien à l’investissement hospitalier.

Repenser la formation et la carrière des soignants

Le numerus clausus et les épreuves nationales classantes seront supprimés. 2 objectifs principaux : une orientation progressive encourageant les passerelles et la diversification des profils et une définition plus pertinente des choix de spécialités des étudiants.

Les 10 mesures phares de Ma Santé 2022

  1. Création dès 2019, de financements au forfait pour la prise en charge à l’hôpital des pathologies chroniques dont le diabète et l’insuffisance rénale chronique pour leur partie hospitalière.
    Ces financements seront élargis à partir de 2020 à d’autres pathologies et cette démarche inclura par la suite la prise en charge en ville en vue d’une meilleure coordination ville-hôpital.
  1. Déploiement de 1000 Communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS) pour mailler le territoire national à l’horizon 2022. Une stratégie nationale de déploiement sera arrêtée d’ici fin 2018 et une négociation conventionnelle sera engagée dès 2019 pour donner un cadre pérenne de financement aux CPTS.
  1. Soutien financier au développement des assistants médicaux auprès des médecins libéraux à condition que ces derniers exercent en groupe, s’inscrivent dans un exercice coordonné ou une CPTS et s’engagent sur un bénéfice mesurable pour la population en matière d’accès aux soins (augmentation patientèle, réduction des délais de RDV…), dans le but de libérer du temps médical et de permettre aux médecins de se concentrer sur les soins.
  1. Labellisation dès 2020 des premiers « Hôpitaux de proximité », avec l’objectif de reconnaissance de 500 à 600 établissements. Ces derniers assureront des missions hospitalières de proximité, en médecine polyvalente, soins aux personnes-âgées, soins de suite et de réadaptation, consultations de spécialités, consultations non programmées, et devront disposer d’un plateau technique de biologie et d’imagerie, d’équipes mobiles et d’équipements en télémédecine.
  1. Réforme du régime des autorisations des activités de soins, dans une logique de gradation des soins entre proximité, soins spécialisés, soins de recours et de référence, organisées à des échelles territoriales nécessairement différentes et en s’appuyant sur des seuils d’activité quand cela est pertinent au regard des enjeux de qualité et de sécurité des soins. Elle se fera en plusieurs phases et aboutira dès 2020 sur de nouvelles normes pour certaines activités particulièrement structurantes pour les territoires, notamment les services d’urgence, les maternités, les services de réanimation, l’imagerie et la chirurgie.
  2. Création d’un statut unique de praticien hospitalier, associé à la suppression du concours PH, pour faciliter l’entrée dans la carrière, diversifier les parcours professionnels (reconnaissances des valences non cliniques) et faciliter l’exercice mixte.
  1. Redonner au service son rôle de « collectif » dans l’organisation des activités de soins et le management de l’équipe soignante ; favoriser la reconnaissance collective par la création d’un dispositif d’intéressement lié aux projets d’amélioration de la qualité de service ; prise en compte des compétences en management dans la nomination des responsables médicaux.
  1. Elargissement des compétences de la commission médicale d’établissement pour renforcer la participation des médecins au pilotage des hôpitaux.
  1. Suppression du Numerus clausus et refonte des premiers cycles des études en santé autour de processus d’orientation progressifs encourageant les passerelles et la diversification des profils.
  1. Réforme du 2ème cycle des études médicales et suppression des épreuves classantes nationales pour une orientation tenant mieux compte des compétences et aptitudes des élèves et de leur projet professionnel.

Les maisons de santé, ça marche !

Pour aider les territoires menacés de désertification médicale, la Région soutient la création de maisons de santé. Leur spécificité : elles réunissent plusieurs professionnels de santé sur un site unique.

La maison de santé de Vicdessos dans l'Ariège.
La maison de santé de Vicdessos dans l’Ariège.

Le constat n’est pas nouveau : parfois, dans les zones rurales, les médecins généralistes ne trouvent pas de remplaçant lorsqu’ils partent à la retraite. En parallèle, les besoins en soins médicaux et paramédicaux augmentent, en raison notamment du vieillissement de la population.

Pour enrayer cette tendance, la Région a déjà financé la création de 112 maisons de santé. L’avantage de ces structures : elles regroupent plusieurs praticiens médicaux et paramédicaux sur un même site et facilitent une meilleure coordination dans la prise en charge des patients.

class="spip">À Cerbère, la maison de santé fait le plein

À Cerbère, dans les Pyrénées-Orientales, une maison de santé pluri-professionnelle a ouvert en août 2017 pour accueillir l’ensemble des praticiens médicaux et paramédicaux de la commune : deux médecins généralistes, un masseur-kinésithérapeute, cinq infirmières, un pharmacien et trois préparatrices. C’est dans les locaux de l’ancienne cave coopérative, à l’entrée de Cerbère, qu’est installée cette nouvelle maison de santé.

La maison de santé de Cerbère dispose d'une pharmacie.
La maison de santé de Cerbère dispose d’une pharmacie.

Plus d’un an après l’ouverture, le bilan est plus que positif, avec près de 700 usagers par semaine, et 1 000 en saison estivale. Pour Jean-Claude Portella, maire de Cerbère, « si nous n’avions pas ouvert la maison de santé, il n’y aurait plus de médecins à Cerbère. Les deux que nous avions seraient partis à la retraite sans être remplacés. Les habitants du village ont vite pris leurs habitudes ici, d’autant que nous avons mis en place une navette gratuite depuis le centre de Cerbère  ». Portée par la communauté de communes Albères-Côte Ver-meille-Illibéris, la construction de la maison de santé de Cerbère a été financée par la Région à hauteur de plus de 121 000 €, sur près de 674 000 €.

La Région finance des maisons de santé sur l’ensemble du territoire.

"Un si grand soleil" : dans les coulisses du tournage

"Un si grand soleil", la série quotidienne de France 2 lancée le 27 août dernier, diffusera son 100e épisode ce vendredi 11 janvier. Nous avons pu assister à plusieurs tournages, dans les studios de France Télévisions à Vendargues, à côté de Montpellier, et dans les locaux de l’hôpital. Entrez dans les coulisses

Dans le grand hall du studio de France TV
Dans le grand hall du studio de France TV

L’immensité du hall qui s’étire au rez-de-chaussée est d’un calme inattendu. Pourtant, presque cachée dans les recoins des 16 000 m2 de ce studio flambant neuf, une équipe de tournage enchaîne les prises. Et la tâche est grande : pour pouvoir diffuser Un si grand soleil quotidiennement, France Télévisions doit produire un épisode par jour, cinq jours par semaine. Soit plus de 20 minutes de fiction tournées à rythme constant, entre les studios à Vendargues et les décors naturels de Montpellier et sa région.

Au centre du hall d’entrée bordé par les loges et les bureaux, Moïse Santamaria, alias Manu, le flic de la série, prend le temps d’un café et de quelques échanges rieurs avec la production. Une heure plus tard, on le retrouvera sur un plateau de tournage, dans les locaux du commissariat. Il est attendu pour y jouer une scène avec Yvon Back, le Commissaire Becker dans la série, un personnage qui doit faire son apparition le 11 janvier, pour le 100e épisode du feuilleton.

Entrez dans les coulisses du tournage au commissariat

 
 

On file rejoindre un autre plateau. Un énième couloir, puis une porte : nous sommes dans les locaux d’ « L Cosmetiques », le personnage de Julien Bastide (le comédien Jérémy Banster), seul en scène, est au téléphone. Hors champ, le coach de plateau lui donne la réplique. Ce jour-là en studio, c’est Emmanuelle Dubergey, l’une des 15 réalisatrices·teurs de la série, qui œuvre derrière la caméra.

Entrez dans les coulisses du tournage à L Cosmetiques

 
 

Outre les locaux du commissariat et ceux de « L Cosmetiques », les studios de France Télévisons à Vendargues abritent les appartements des principaux personnages. Les lieux ont été minutieusement décorés avec des objets chinés ça et là par une équipe d’une cinquantaine de personnes. La maison des Bastide, elle, est réelle.

Pouvoir d’achat : la Région lance son « pack » mobilité

Pour booster le pouvoir d’achat et favoriser une mobilité « verte », la Région a adopté jeudi 20 décembre un pack de mesures, qui sera mis en place en avril.

Au programme : prime de fidélité aux abonnés annuels TER, soutien au co-voiturage et aux plans de mobilités, éco-chèque mobilité, gratuité de la carte grise pour les véhicules électriques…

Les mesures du pack mobilité - mises en place dès avril 2019 - favoriseront un mode de déplacement plus écologique et augmenteront le pouvoir d'achat des habitants d'Occitanie
Les mesures du pack mobilité - mises en place dès avril 2019 - favoriseront un mode de déplacement plus écologique et augmenteront le pouvoir d’achat des habitants d’Occitanie
Crédits : Lancelot Frédéric - Région Occitanie
Autorité de transports sur les trains TER et les transports scolaires et inter-urbains, la Région avait déjà pris en 2018 des mesures pour le pouvoir d’achat via la convention TER passée avec la Sncf.

Le prix de l’abonnement TER a chuté d’un tiers pour les jeunes de moins de 26 ans, les publics en difficulté bénéficient de la gratuité, les billets à 1€ irriguent toute l’Occitanie et 2,5 millions de billets à petits prix sont proposés par an. Le tout en augmentant l’offre des trains du quotidien et en plafonnant à 90 € la participation des familles aux transports scolaires.

Jeudi 20 décembre, la Région a adopté un nouveau pack de mesures pour rendre les déplacements moins chers et plus écologiques : ces mesures portent sur les abonnements TER annuels, le covoiturage, l’achat de véhicules écologiques et une fiscalité plus « verte ». Ce « pack » doit entrer en application en avril.
La transition énergétique que nous soutenons ne pourra s’effectuer que par des mesures d’accompagnement pour une meilleure mobilité et une augmentation du pouvoir d’achat, notamment des ménages les plus modestes, affirme Carole Delga.
D’abord, pour récompenser la fidélité des 10 000 abonnés annuels des TER Occitanie, la Région leur reversera les pénalités payées par la Sncf (pour manquement aux objectifs de ponctualité) ce qui représente un mois d’abonnement.

Ensuite, la Région décide d’appuyer la création d’aires de covoiturage - systématisées dans les projets PEM de pôles d’échanges multimodaux - et de plateformes Internet de relation entre conducteurs. Elle accompagnera aussi des plans de mobilité des salariés bâtis par les entreprises et collectivités.

Afin de rendre les véhicules électriques plus accessibles, la Région crée un éco-chèque mobilité pour les ménages les plus modestes (1,3 million de foyers en Occitanie) : elle versera une prime de 1 000 € minimum pour l’achat d’un véhicule d’occasion électrique ou hybride rechargeable, de 100 € minimum pour un vélo à assistance électrique.

Quatrième volet : la fiscalité. La Région renouvelle l’exonération de la taxe sur les cartes grises les véhicules électriques, hybrides, GNV et GPL, un effort estimé à 4 M€. D’autre part, la Région demande à l’Etat d’autoriser la modulation de la taxe sur les cartes grises selon la puissance, pour pouvoir diminuer la taxe sur les véhicules de moins de 6 CV. Ce sujet est discuté au parlement dans le cadre de la loi de finances 2019…

CES Las Vegas : un accélérateur de business pour nos entreprises régionales ?

Du 8 au 11 janvier, le monde de l’innovation technologique se retrouve à Las Vegas pour le Consumer Electronic Show (CES). Quarante-cinq entreprises d’Occitanie, dont deux primées, y défendront leurs innovations. Cet événement hors norme représente pour elles un véritable accélérateur commercial.

Conférence de presse de présentation de la délégation Occitanie au CES 2019

Avec deux prestigieuses récompenses en poche, les "CES Innovation Awards", l’Occitanie peut envisager de beaux succès pour ses entreprises à Las Vegas. Du 8 au 11 janvier, 45 start-up d’Occitanie défendront leurs innovations au Consumer Electronic Show (CES), parmi près de 4 000 exposants et 200 000 visiteurs professionnels venus du monde entier. C’est la 5e année consécutive que la région est présente sur ce salon, considéré comme le temple de l’innovation électronique et technologique grand public. L’occasion pour nos entreprises régionales de rencontrer des décideurs, des entrepreneurs, de se faire remarquer et de conquérir de nouveaux marchés.

Retrouvez la liste de nos entreprises régionales au CES 2019, dont les deux CES Innovation Awards ci-dessous

Les entreprises d’Occitanie présentes au CES Las Vegas 2019

  • Asystom : solution clé-en-main, unique et innovante qui analyse le fonctionnement de la machine et alerte en cas d’apparition de risque de défaillance.
  • Awadac : solutions digital marketing pour l’hôtellerie et la restauration
  • BiggerInside : fusionne le laser-game et le jeu vidéo grâce à la réalité virtuelle
  • ChallengeMe : des challenges basés sur le partage d’expérience
  • Daneel : un assistant personnel dans la jungle des crypto-monnaies
  • DEvPriv : CES Innovation Awards 2019 dans la catégorie Cybersecurity pour AllPriv LPS , une solution pour la protection des données et communication des collaborateurs en mobilité.
  • Devinnova : solutions connectées innovantes au service des patients
  • ESII : Weasy, un objet connecté pour éliminer les files d’attente
  • Koovea : primée d’un CES Innovation Award 2019, elle propose une solution innovante pour suivre la température des produits thermosensibles en temps réel à travers le monde.
  • Navista : télécommunications
  • Spotyride : une appli pour aider les passionnés de glisse et les petites structures sur le web
  • Teoola : une appli et une plateforme qui digitalisent le bouche-à-oreille
  • Voxtok : équipements audio à technologie augmentée
  • Wefight : un assistant virtuel qui accompagne et informe les patients atteints de maladie chronique
  • Wizzili : assistant personnel pour parents
  • Smices : un système qui offre une visibilité constante durant les interventions sous coelioscopie.
  • Kuzzle : une plateforme pour accompagner la transformation digitale des entreprises
  • Equadex (Helpicto) : un assistant personnel de communication pour les personnes souffrant de troubles du langage
  • Innersense : 3D et réalité augmentée pour les professionnels du meuble et de la maison
  • New Health Community : le robot médical Charlie
  • Road-Light : un Système de sécurité lumineux destiné aux cyclistes
  • Rubix SI : surveillance et identification des sources de nuisances en atmosphère extérieure/intérieure
  • Sterela : une plate-forme robotique autonome
  • Hitech-one : solutions IOT et blockchain qui transforme une idée en solution innovante
  • Saftyn : solutions de protection des pilotes
  • Eye Light : GPS à affichage tête haute pour motard
  • Nanomade : solution pour endre toute surface (rigide ou flexible) sensible au toucher et à la force
  • Soben : robot domestique de service
  • Bassme : un caisson de basses design qui transforme les sons les plus graves en ondes et en vibrations
  • Marienka : pour transformer tout type de surface en interrupteur
  • ICM Soft : conception de technologies de communication
  • IPaidThat : logiciel pour pour gérer la comptabilité de trésorerie des start-up, PME et TPE
  • Kineis (CLS) : connectivité conçue sur mesure pour les objets connectés
  • OctoPharm : des cabines de téléconsultation médicales compactes et ergonomiques
  • Pousse Pousse : des box de jardinage prêts à l’emploi
  • Pole Action Media : cluster des industries créatives.
  • Vellasol : production d’équipement solaires
  • XPrime Groupe : agence de communication en innovations digitales.
Les réussites des startup d’Occitanie au CES Las Vegas
JPEG - 108.8 ko

«  Le CES fut un important accélérateur de business pour nous car les décideurs sont présents sur l’événement. Le repérage se fait en direct, il est donc plus facile de concrétiser par la suite . Depuis le salon, nous sommes d’ailleurs régulièrement invités à intervenir auprès de start-up, pour leur présenter notre parcours, donner des conseils etc.  », confie Nancy Aghilone, Directrice générale de BimpAir. La start-up de Béziers, présente au CES 2018, a trouvé à Las Vegas de quoi développer son marché, notamment grâce à des partenariats d’envergure établis avec des décideurs rencontrés sur place.

Autre réussite impulsée au CES Las Vegas, celle de l’entreprise Vaonis, qui a pu s’imposer sur le marché américain et se faire remarquer par l’un des entrepreneurs les plus prestigieux du moment, Chris Larsen. La start-up avait été récompensée d’un CES Innovation Award en 2018 pour son télescope portatif connecté Stellina.

D’autres start-up d’Occitanie ont également connu de beaux succès suite au CES Las Vegas, parmi lesquelles Matooma, Plussh, Kyomed, Voxtok, Flipr, Yuzz-it…

L’agence régionale AD’OCC prépare et accompagne nos entreprises au CES

Grâce au programme d’accompagnement de l’agence de développement économique de la Région, AD’OCC, et l’appui de la Maison de la Région de New York, les start-up régionales bénéficient d’atouts pour convaincre les grands comptes, percer sur le marché français et international, et aborder efficacement cet événement :

  • la préparation : des journées de formation et du coaching de haut niveau pour aider les start-up au déploiement de leur bonne stratégie marketing.
  • Pendant le CES Las Vegas, un soutien permanent et des debriefs quotidiens pour une meilleure organisation durant l’événement.
  • Un suivi post CES pour concrétiser les échanges et permettre la signature de contrats professionnels.PNG - 2.8 Mo

Accédez au site de l’agence AD’OCC dédié au CES 2019

Ouvrage collectif, " l'Occitanie, un portrait "

La Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée. Un portrait”, fruit d'un partenariat avec la Région Occitanie est paru en décembre 2018 aux éditions Le Pérégrinateur.

Cet ouvrage, sous la plume de trois enseignants-chercheurs, Catherine Bernié-Boissard, Thomas Perrin et Jean-François Courouau, propose un portrait contextualisé et illustré de la région Occitanie. De Clément Marot né à Cahors à Mariolle, premier sapeur de France, né à La Séoube dans les Hautes-Pyrénées en 1767 - d’où viendrait l’expression « Fais pas le Mariolle », ce sont 160 pages et plus de 180 photographies où sont mobilisées histoire, géographie, politique, économie et prospective... la suite sur Mtp-infos

OCCITANIE : 1 re Région de France à tester le train à hydrogène

 Dans le cadre de sa stratégie pour devenir la 1ère région d’Europe à énergie positive, la Région accompagne l’émergence de modes de déplacement plus économes.

hydroCapture

Elle vient ainsi de rejoindre la SNCF et Alstom pour expérimenter l’hybridation d’une rame de TER. Il s’agit de remplacer la moitié des moteurs diesel de la rame par des batteries alimentées grâce à la récupération de l’énergie de freinage. Cette technologie permettra de réaliser des économies d’énergie estimées à 20 % tout en réduisant les émissions de CO… . En parallèle, alors qu’elle visitait fin novembre le site d’Alstom à Séméac (65), Carole Delga, présidente de la Région Occitanie a annoncé l’achat de trois rames à hydrogène qui pourraient être testées dans un premier temps sur la ligne Montréjeau-Luchon. Ces rames sont propulsées grâce à de l’hydrogène et ne rejettent pas de gaz polluant mais de la vapeur d’eau.

Carole Delga réaffirme son soutien aux pêcheurs d'Occitanie

« Il est grand temps de redonner un avenir à la pêche professionnelle en Occitanie »

L'Europe accélère son calendrier de décision sur le plan de gestion de la Méditerranée (West Med) avec deux réunions importantes avancées au jeudi 10 janvier, le vote de la Commission pêche du Parlement européen, ainsi qu'une réunion préparatoire du Conseil des ministres de l'Union en charge de la pêche.

« Au moment où les négociations s'accélèrent concernant le plan de gestion pour les espèces démersales de Méditerranée Occidentale dans le cadre de la Politique Commune des Pêches, la voix de la France doit être forte pour défendre la pêche en Méditerranée. Les orientations de l'Union européenne ne prennent pas en compte la réalité de la pêche en Méditerranée. Il est grand temps de redonner un avenir à toute une filière, la pêche professionnelle en Occitanie, économie vitale pour notre territoire qui fait vivre 1 300 marins et 3 200 emplois induits dans les 5 ports de pêche et les 50 autres points de débarquement du littoral de notre région », affirme Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

La Région, sous l'impulsion de Carole Delga, a mis en place un plan de soutien régional à la pêche en 2018 avec notamment, le 16 novembre dernier, un vote détaillant les amendements indispensables à apporter au plan West Med pour la pérennité des activités de pêche dans le golfe du Lion : réduire l'effort de pêche de la première année de mise en application du plan de gestion à maximum 10% ; porter à 18h la durée de sortie en mer des chalutiers ; supprimer l'interdiction de pêche de 3 mois dans la zone de 0 à 100 m.

Carole Delga a également saisi par courrier le ministre de l'agriculture et de l'alimentation Didier Guillaume, en charge de la négociation de ce texte pour la France en Conseil des ministres. Didier Codorniou, premier vice-président de la Région Occitanie et André Lubrano, conseiller régional en charge de la pêche, ont également conduit une délégation de pêcheurs à Bruxelles le 5 décembre dernier pour exprimer ces évolutions du texte en négociation, indispensable à la pérennité de la filière pêche en région, notamment auprès de la Direction générale chargée des politiques de la Commission en matière d'affaires maritimes et de pêche.

A l'annonce de ces réunions, les pêcheurs se mobilisent ce matin à la Criée de Sète. Didier Codorniou et André Lubrano sont présents à leurs côtés pour rappeler les enjeux des décisions à venir.

« Cette filière encore présente sur toutes les communes de notre littoral, créatrice de richesses et d'emplois ne peut pas subir un coup d'arrêt alors même que le nombre de navires est en forte diminution depuis de nombreuses années, qu'elle a su adopter des pratiques plus responsables, résolument engagée en faveur d'une pêche durable », précise Carole Delga.

Toutes les aides pour les Jeunes en OCCITANIE

Rémunération des stagiaires de la formation professionnelle

Aides, Education formation, Formation professionnelle – apprentissage

Contexte et objectifs Demandeurs d'emploi, votre entrée en formation vous confère le statut de stagiaires de la formation professionnelle. La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée vous accompagne en finançant votre formation, et selon (...)

Dispositif de bourse de stage - ERASMUS +

Aides, Education-Jeunesse , Enseignement supérieur – recherche, Mobilité Européenne et Internationale

Contexte et objectifs Le dispositif ERASMUS+, mis en place en Région Occitanie dans le cadre du programme européen ERASMUS+ 2014-2020, vise à favoriser la mobilité de stage des étudiants des Établissements d'Enseignement Supérieur de la (...)

Aide individuelle au permis de conduire

Aides, Carte Jeune Région

Contexte et objectifs Favoriser la réussite des jeunes en formation par apprentissage s’accompagne d’un soutien en direction des jeunes et de leur famille, notamment au travers d’aides individuelles permettant de réduire les frais liés à (...)

Pass Mutuelle Etudiant.e

Aides, Education-Jeunesse , Solidarités, vie associative et logement , Santé

Contexte et objectifs La jeunesse constitue une des priorités de la Région. C’est pourquoi elle souhaite contribuer à l’amélioration des conditions de vie des étudiant.e.s d’Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, dans le respect du principe (...)

Aides à la mobilité internationale des étudiants

Aides, Europe International, Formation professionnelle – apprentissage , Enseignement supérieur – recherche, Mobilité Européenne et Internationale

[|Je souhaite suivre un stage ou faire un séjour d’études à l’étranger : A quelles aides régionales puis-je prétendre ?|] En raison du déploiement du logiciel Grand Angle au sein de l’ensemble de nos services, la Région ne sera pas en mesure (...)

Les aides en faveur des employeurs d’apprenti.e.s

Aides, Soutien et accompagnement des entreprises, Emploi, Formation professionnelle – apprentissage

Contexte et objectifs Chaque année, ce sont 35 000 aides qui sont versées à 15 000 entreprises sur l’ensemble de la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée. En 2017, la Région consacrera un budget de 26,7 millions d’euros pour les aides aux (...)

Financement des formations sanitaires et sociales de niveaux V et IV

Aides, Formation professionnelle – apprentissage

Contexte et objectifs Le décret n° 2016-380 du 29 mars 2016 fixe les modalités de l’accès gratuit aux formations des niveaux V et IV dispensées dans le cadre du service public régional de formation professionnelle. Ce décret pose le principe (...)

Premier équipement professionnel

Aides, Carte Jeune Région

Contexte et objectifs L'opération Gratuité " Premier Équipement Professionnel" est destinée à aider les lycéen.ne.s et les apprenti.e.s en fournissant outillages et vêtements nécessaires au suivi de la formation (sous réserve d'éligibilité de (...)

Aide à l’acquisition d’une licence sportive (UNSS)

Aides, Carte Jeune Région

Contexte et objectifs A destination des jeunes lycéens.ne.s et apprenti.e.s de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, la Carte Jeune Région constitue un signe d’appartenance à la communauté éducative régionale. La Carte Jeune Région est (...)

Prêt des manuels scolaires

Aides, Carte Jeune Région

Contexte et objectifs L'opération Gratuité "Prêt des manuels scolaires" est destinée à aider les lycéen.ne.s et leurs familles en distribuant les manuels scolaires nécessaires à leur formation. Bénéficiaires Les lycéen.ne.s inscrit.e.s dans un

Aide à l’acquisition d’un ordinateur portable : loRdi

Aides, Carte Jeune Région

Contexte et objectifs Soucieux de réduire « la fracture numérique » et désireux de stimuler l’accès pour tous à l’outil informatique au sein de l’établissement ou du Centre de Formation Apprentissage, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée (...)

Aide à la lecture de loisirs

Aides, Carte Jeune Région

Contexte et objectifs La Carte Jeune Région est le pré-requis donnant l’accès aux aides de la Région, et plus spécifiquement au dispositif « aide à la lecture de loisirs ». La Région souhaite promouvoir la lecture de loisirs chez les jeunes et (...)

Bourses d’Etudes Sanitaires et Sociales

Aides, Formation professionnelle – apprentissage , Education-Jeunesse , Enseignement supérieur – recherche

Contexte et objectifs Attribution des bourses d’études sanitaires et sociales aux élèves et étudiant.e.s inscrit.e.s en formations paramédicales, de sages-femmes ou en travail social dans un centre de formation agréé par la Région Occitanie (...)

Aide à la restauration des apprenti.e.s

Aides, Carte Jeune Région

Contexte et objectifs Pour permettre aux apprenti.e.s de suivre leur parcours de formation dans les meilleures conditions, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée participe aux frais inhérents aux transports, à l’hébergement et à la (...)

Aide à l’hébergement des apprenti.e.s

Aides, Carte Jeune Région

Contexte et objectifs Pour permettre aux apprenti.e.s de suivre leur parcours de formation dans les meilleures conditions, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée participe aux frais inhérents aux transports, à l’hébergement et à la (...)

Aide au Transport des apprenti.e.s

Aides, Carte Jeune Région

Contexte et objectifs Pour permettre aux apprenti.e.s de suivre leur parcours de formation dans les meilleures conditions, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée participe aux frais inhérents aux transports, à l’hébergement et à la (...)

Les aides de votre carte

Carte Jeune Région

Retrouvez toutes les aides auxquelles vous avez droit grâce à votre Carte Jeune Région Attention : Ci-dessous ne sont listées que les aides liées à la Carte Jeune Région. Vous pouvez retrouver l’intégralité des aides en cliquant (...)