Occitanie

Recrutement des 550 conducteurs de cars scolaires : une journée spéciale

Mercredi 18 mai 2022 entre 9h et 15h30, la Maison de l’Orientation de Montpellier (185 allée du nouveau monde, 34000 Montpellier) accueillera une journée dédiée au recrutement des 550 conducteurs de cars scolaires manquants dans le cadre du Pacte pour l’embauche présenté le 23 mars par Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, et plus de 50 partenaires publics et privés. https://www.datapressepremium.com/rmdiff/2984/MDO-Journeerecrutementconducteurs.jpg

Programme détaillé :

  • De 9h30 à 11h15 : Découverte du métier de conducteur puis témoignage d’une conductrice ;
  • De 11h15 à 15h30 : Rencontres et entretiens avec des entreprises qui recrutent.

Issues du Pacte pour l’embauche, ces journées de recrutement ont pour objectif de mettre directement en relation les entreprises et les demandeurs d’emplois. Présenté le mercredi 23 mars, ce Pacte pour l’embauche comprend 40 solutions concrètes pour lever les freins à l’emploi, notamment dans les secteurs qui peinent à recruter, pour répondre aux nouvelles aspirations des travailleurs et des travailleuses, augmenter le pouvoir d’achat et sécuriser les parcours. Prêts de véhicule, aides à la garde d’enfants, logement, qualité de vie au travail, confiance en soi : pour chaque frein à l’emploi rencontré par les demandeurs d’emploi, les jeunes ou les salariés en reconversion, une solution opérationnelle est apportée par l’un des partenaires de ce Pacte inédit, dans tous les territoires.

Faites le plein de nouveautés dans les musées d’Occitanie !

Les musées d’Occitanie présentent tout au long de l’année des œuvres multiples et remarquables. Tour d’horizon des collections et expositions temporaires à découvrir au printemps.

D’importants travaux d’extension ont été menés pour mettre en valeur l’importante collection du musée Henri Martin de Cahors. Pour sa réouverture le 6 mai prochain, l’exposition « Le Lot, terre de… » sera visible jusqu’au 30 juin
 

Que vous soyez amateurs de tableaux de grands maîtres, férus de patrimoine, ou friands d’œuvres plus contemporaines, les 700 musées d’Occitanie présentent une large collection d’œuvres qui s’enrichit au fil des années. De fabuleux trésors à retrouver aux quatre coins de la région, mais aussi des nouveautés et collections à découvrir lors des expositions temporaires !

La Région agit pour rendre accessible à tous les habitants une offre culturelle de qualité et de proximité. La rénovation et l’entretien des lieux culturels sont essentiels pour garantir un maillage territorial équilibré.

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie

Des expositions incontournables

Parmi les rendez-vous à ne pas manquer en Occitanie, le musée d’art moderne de Céret propose une riche programmation depuis sa réouverture. L’artiste catalan Jaume Plensa y expose jusqu’au 6 juin une vingtaine de sculptures et dessins originaux.

D’autres artistes de renom s’invitent dans les musées régionaux ce printemps. Dans l’Aveyron, le musée Soulages est consacré jusqu’au 8 mai à Gaston Chaissac et à des artistes du mouvement Cobra, puis il fera la part belle à Fernand Léger.

Les férus d’histoire pourront bientôt en apprendre plus sur la représentation de la cité romaine à travers les siècles au musée NarboVia. L’exposition « Narbo Martius, renaissance d’une capitale » sera inaugurée le 19 mai, jour du premier anniversaire de Narbo Via. Dans le Lot, le musée Champollion présentera à la même date deux nouvelles expositions pour sa réouverture, sur la culture Dongba et sur les acquisitions du musée de 2015 à 2020 [1].

Envie de découvrir les musées autrement ? Le samedi 14 mai 2022, ils vous ouvrent gratuitement leurs portes à l’occasion de la nuit européenne des musées.
Retrouvez la programmation près de chez vous !

Les artistes à l’honneur dans les musées régionaux


La Région gère et soutient des lieux incontournables de l’art contemporain, qui accueillent de multiples artistes. Dans l’Hérault, le Centre régional d’art contemporain de Sète met en lumière jusqu’au 12 mai les travaux d’artistes internationaux, tandis que le Musée régional d’art contemporain de Sérignan se consacre aux travaux de Nathalie Du Pasquier.

La Région soutient également le Fond régional d’art contemporain Occitanie Montpellier qui expose Valérie du Chéné à Villeneuve-lès-Avignon jusqu’au 29 mai, et réunira pour ses 40 ans les collections de dix artistes, du 6 mai au 18 juin, dont Boris Mikhailov, né en Ukraine. La Région accompagne également Les Abattoirs, Musée – Frac Occitanie Toulouse qui met actuellement en valeur le travail de l’artiste ORLAN jusqu’au 28 août.

Enfin, le Mémorial du Camp de Rivesaltes (Pyrénées-Orientales) présente jusqu’au 19 septembre une exposition sur Josep Bartoli, artiste et combattant antifranquiste.

De nouvelles œuvres emblématiques

Donations, prêts… De nouvelles œuvres enrichissent continuellement les collections des musées d’Occitanie, et sont un événement pour bon nombre d’entre eux.

Certains lieux ont noué un partenariat avec des musées parisiens pour faire découvrir aux visiteurs des pièces uniques. C’est le cas du musée Toulouse-Lautrec qui enrichit, dans le cadre de son centenaire [2], son exposition hommage au peintre albigeois Edgard Degas avec des donations du musée d’Orsay et de grandes institutions nationales. Les donations d’Yves Millecamps, créateur français de tapisseries d’art contemporain, ont trouvé de leur côté leur place au musée Dom Robert (Tarn). Le musée des Amériques d’Auch bénéficiera quant à lui, de juin à septembre, du prêt exceptionnel d’un tableau à plumes du XVIe siècle, en collaboration avec le musée du Quai Branly -Jacques Chirac.

De nouvelles acquisitions seront prochainement révélées au public. Une toile d’exception d’Aristide Maillol rejoindra le musée Hyacinthe Rigaud à Perpignan et une œuvre majeure de l’artiste catalan Joan Miró sera visible lors de la réouverture du musée Goya de Castres, qui consacrera sa première exposition à Miró et Gaudí.

Les curiosités d’Occitanie



Le Musée Cérès Franco [3] de Montolieu (Aude) présente « Féminins plurielles », une exposition de et par des femmes de provenances et de générations différentes. Le musée fermera ses portes fin 2022 pour être, sous l’égide de la Région et avec le soutien de l’Etat, transformé et agrandi avant de rouvrir en 2025.

Lieu hors du commun, le Musée International des Arts Modestes (MIAM) de Sète rend hommage dans sa dernière exposition au "S" grand atelier, un centre d’art où des personnes en situation de handicap travaillent avec des artistes contemporains. A voir jusqu’au 18 septembre.

Côté photographie, le musée du Marbre de Bagnères-de-Bigorre (Hautes-Pyrénées) propose une exposition jusqu’au 28 mai sur l’art de la photographie commerciale. Dans l’Hérault, le musée de Lodève se consacrera à partir du 30 avril au travail du photographe-marcheur Eric Bourret, qui vit et travaille dans le sud de la France et en Himalaya. Enfin, en Haute-Garonne, le Réservoir de Revel présente jusqu’au 31 août le travail de Jean Dieuzaide, photographe toulousain, sur le Canal du Midi [4].

Enrichir son expérience dans les musées

Pont entre le visiteur et l’œuvre d’art, le médiateur culturel a pour objectif de rapprocher les publics des artistes pour faciliter la compréhension des œuvres et enrichir leur expérience. Le Laboratoire des Médiations en Art Contemporain Occitanie (LMAC) rassemble depuis 2002 les professionnels de la médiation pour concevoir des outils et partager des ressources afin de réinventer les pratiques.
Parmi les points importants abordés par les professionnels, la prise en charge des handicaps, au delà de l’obligation règlementaire [5]. A titre d’exemple, le Musée régional d’art contemporain de Sérignan (34) propose des visites en LSF (langue des signes française) et développe l’accessibilité (tablettes numériques, fiches adaptées aux personnes malvoyantes…).

La Région Occitanie lance la 16èmeédition du festival Total Festum

- Culture -

La Région Occitanie lance la 16èmeédition du festival Total Festum

 

Après deux années difficiles en raison des mesures sanitaires en vigueur, Claire Fita, vice-présidente en charge de la culture et Benjamin Assié, conseiller régional, lanceront le 14 mai la 16e édition du festival Total Festum. Il va réinvestir l’ensemble des territoires d’Occitanie du 14 mai au 15 juillet à travers 90 actions, initiatives et évènements ayant pour objectif la promotion, la diffusion et la transmission festive et vivante des langues et cultures catalane et occitane.

 

Créé en 2006, Total Festum est un évènement porté par la Région Occitanie dans le cadre de sa politique en faveur du développement et de la diffusion des langues régionales, aux côtés du CIRDOC (Centre International de Recherche et de Documentation Occitanes) et des offices publics de la Langue Catalane et de la Langue Occitane (OPLC et OPLO). La Région Occitanie soutient l’organisation de cette manifestation culturelle à hauteur de plus de 330 000€.

Cette année,ce sont 90 partenaires régionaux qui proposeront leurs projets de valorisation et de promotion des cultures régionales dans l’ensemble des départements d’Occitanie.Pour la première fois l’affiche a été réalisée par un artiste installé en Occitanie,Jean-Charles Couderc.  

 

« Malgré ces deux années de crise sanitaire, le festival Total Festum a tenu bon et je remercie l’ensemble de nos partenaires qui ont travaillé dur pour s’adapter à ce contexte particulier. Je suis heureuse que ce festival de la diversité puisse à nouveau faire vivre, dans nos territoire, nos langues et cultures locales. Au-delà de mettre en avant le patrimoine culturel et historique de nos territoires, ce sont aussi des moments de partage festifs et conviviaux qui célèbrent la force et la richesse de notre pluralité. Le Plan Cultura Viva que nous lançons est un dispositif unique qui renforce la mobilisation autour de la promotion de ces cultures régionales. Coconstruit grâce à une large consultation des professionnels de la culture, mais aussi des citoyens, collectivités, associations, acteurs économiques et touristiques, ce plan permettra d’imaginer de nouvelles manières de diffuser nos langues régionales.Véritables trésors culturels, elles sont porteuses d’attractivité et de cohésion pour notre territoire et favorisent le développement des liens intergénérationnels », déclare Carole Delga quelques jours avant l’évènement.

 

Quelques évènements incontournables de cette 16e édition :

 

-A Carcassonne (11) du 15 au 18 juin : une manifestation axée sur la culture occitane croisée avec les cultures méditerranéennes, en particulier arabe et orientale.

-A Montaren-et-Saint-Médiers (30) du 20 au 22 mai: Sur ces 3 jours, une programmation riche et variée sera proposée : des concerts, des animations de rue, du spectacle jeunes publics,une journée familiale avec Baletti et la crémation de Pois Chiche (animal totémique local).

-A Pézenas (34) du 31 mai au 3 juillet :seront proposés une conférence-rencontre,balade botanique, balèti, exposition, une journée autour de jeux traditionnels et orchestrera,ainsi que le grand rituel festif de la Sant-Joan.

-A Salinelles (30) du 24 au 26 juin :des rencontres, lectures musicales, contes pour enfant (bilingues), conférences économiques et historiques, une performance poétique, deux concerts, des débats, une exposition de dessins, une installation vidéo et un Salon des Editeurs seront organisés.

-A Céret (66) du 23 au 25 juin: découverte de chants lors de déambulations, conférences, bals et concerts dans la ville de Céret dans le cadre de l’exposition « Voix des Pyrénées ». Plusieurs groupes, originaires de Catalogne ou d’Occitanie, et plus largement de l’ensemble des Pyrénées, feront ainsi vivre et découvrir ces spécificités culturelles.

-A L’Isle-Jourdain (32) du 20 juin au 3 juillet : un festival grand public autour de la diversité linguistique et culturelle occitane, française et portugaise aura lieu. Un travail important sera mis en place avec le public scolaire notamment grâce à de nombreux ateliers dans les écoles, ainsi qu’une mise en valeur du patrimoine culinaire local, leur permettra de mieux découvrir les langues régionales.

 

Toute la programmation de cette édition 2022 du Total Festum est à découvrir sur le site :https://www.laregion.fr/total-festum-35459

 

 

La Région agit en faveur des langues et cultures régionales

 

La Région s’investit pour le développement et la promotion des langues régionales, indissociables du patrimoine régional, des terroirs et des territoires d’Occitanie, aussi bien pour leur dimension culturelle qu’éducative. Cette année, près de 4M€ sont consacrés à la politique régionale en faveur des langues et cultures régionales.

 

Depuis 2016, cette politique menée par la Région est marquée par le développement deplusieurs actions phares :

 

  • L’organisation d’une concertation citoyenne entre mai et juillet 2022visant à co-construire le nouveau Plan Cultura Viva en s’appuyant sur l’ensemble des secteurs d’activités (culture, mais aussi enseignement, aménagement du territoire, tourisme, transport, recherche etc…) et engager une coopération entre les acteurs des territoires pour imaginer de nouvelles actions de promotion et de diffusion des langues régionales.
  • La mise en place, dès 2017, de trois dispositifs d’aide (transmission, diffusion et création),mais également du dispositif « conventionnement tremplin » qui vise à professionnaliser les compagnies qui créent en catalan ou en occitan.
  • L’extension sur tout le territoire de la manifestation Total Festum et de l’appel à projet

PEC-CO (Projet Educatif Culturels en catalan et occitan qui se déroulent dans les écoles, collèges,lycées et Universités).

  • La création de l’Office Public de la Langue Catalane (OPLC) et de l’EPCC CIRDOC- Institut Occitan de Cultura.
  • La mise en œuvre de la politique partenariale de l’Office Public de la Langue Occitane(OPLO) et la mise en réseau des festivals de cultures régionales.
  • La signature de la convention cadre pour l’enseignement de l’occitan en 2017 entre laRégion, le Ministère de l’Education Nationale et l’OPLO (signature des déclinaisons académiques de la convention cadre en 2020).
  • La mise en place d’annonces sonores bilingues dans les trains TER Régiolis.
  • L’installation de signalétique bilingue dans les lycées.
  • L’élargissement du dispositif de formation de professeur aux académies de Toulouse et Montpellier.
  • Le lancement d’une campagne grand public de recrutement des locuteurs de l’occitan et la signature de l’accord-cadre pour l’enseignement du catalan en 2021.

Fille, Couleurs, Salut, Festival, Enfant

La campagne régionale Faisons des MERveilles, pour une mer sans déchet

 


Objectifs

La campagne « Faisons des MERveilles, pour une mer sans déchet » lancée depuis septembre 2019 a pour objectif de :

  • sensibiliser les citoyens aux enjeux de la préservation de la Méditerranée et de lutter contre les déchets abandonnés dans la nature,
  • proposer des alternatives de consommation pour réduire les plastiques au quotidien,
  • encourager les initiatives de ramassages de déchets sur les plages du territoire.

Elle vise à mettre en lumière des gestes simples et concrets pouvant être adoptés par chacun pour lutter contre la pollution de la Méditerranée.

Le kit « Faisons des MERveilles »

A l’occasion de cette campagne, un kit « Faisons des MERveilles » est distribué aux organisateurs de ramassages citoyens afin de faciliter le bon déroulement de leurs opérations. Il se compose de Matériel de ramassage réutilisable :

  • 40 sacs en toile de jute,
  • 40 paires de gants,
  • 1 peson,
  • Documents d’informations techniques pour l’organisation du ramassage (guide de bonnes pratiques, proposition d’un protocole de comptage commun à toute l’Occitanie, contacts des collectivités ayant la compétence collecte des déchets…).

Pour bénéficier de ce kit :

  • Inscrivez-vous au Forum du Parlement de la Mer et faîtes connaître l’opération de nettoyage de votre association sur l’Agenda Maritime : Pages consacrées au Parlement de la Mer
  • Signer la charte d’engagement Faisons des MERveilles ( à télécharger ci-après) et la transmettre à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les opérations de ramassages proposées par les partenaires de la campagne « Faisons des MERveilles, pour une mer sans déchet »

Depuis le lancement de la Campagne « Faisons des MERveilles, pour une mer sans déchet » en septembre 2019, de nombreux acteurs et citoyens se sont engagés à nos côtés dans cette dynamique :

  • 170 kits distribués aux associations et collectivités d’Occitanie (sur le littoral mais aussi pour des actions sur les fleuves côtiers)
  • Plus d’une centaine d’opérations de nettoyage menés avec ce soutien technique du Parlement de la Mer
  • Plus de 3700 participants mobilisés lors de ces actions
  • Plus de 29 tonnes de déchets ramassés

Si vous souhaitez vous mobiliser en participant à une opération de ramassage organisée par l’une des associations partenaires de cette campagne « Faisons des MERveilles, pour une mer sans déchet », rendez-vous sur l’agenda maritime du Parlement de la mer pour connaître les évènements programmés près de chez vous.

Le village de la citoyenneté : la Région Occitanie promeut la démocratie participative

Bénévole, Mains, Aider, Couleurs

 

 

Printemps citoyen en Occitanie -

 

 

La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, en partenariat avec la Ville et la Métropole de Montpellier, organise le samedi 14 mai à partir de 11h au Marché du Lez à Montpellier « Le village de la Citoyenneté », une journée spéciale dédiée aux initiatives citoyennes à l’occasion de la 1ère édition du « Printemps Citoyen en Occitanie ».

 

Souhaitant valoriser l’engagement de ces citoyens, la Région organise un événement gratuit à Montpellier,dans le cadre du festival « Printemps citoyen en Occitanie». Les participants pourront ainsi rencontrer des acteurs inspirants et engagés d’Occitanie, participer à des jeux et ateliers de sensibilisation aux enjeux sociaux et environnementaux ainsi qu’à des ateliers-débats sur la participation citoyenne, découvrir des performances artistiques participatives, des escape games, et partager des échanges d’expérience.

En fin de journée à 18h, les participants pourront assister à un concert de quatre artistes d'Occitanie (Ekloz, Julii Sharp, MÂLE, la Pièta) repérés par les iNOUïS du Printemps de Bourges.

 

 «Depuis 2016, ma méthode c’est le collectif. La Région agit pour mettre les citoyens au cœur de ses politiques publiques grâce à l’ensemble des dispositifs de participation citoyenne mis en place. Pour aller encore plus loin, j’ai souhaité organiser un événement à la fois éducatif et festif, permettant au plus grand nombre, et notamment nos jeunes, de s’informer et d’échanger sur des sujets aussi importants que l’environnement, la culture, ou encore l’alimentation, la démocratie. C’est toute l’ambition du Printemps Citoyen.

En organisant ce samedi « Le Village de la Citoyenneté », la Région souhaite valoriser les initiatives exemplaires et faire se rencontrer des élus, experts, associations et habitants autour de la question de l’engagement citoyen.

J’invite les Montpelliérains à se rendre à cet évènement et faire de la citoyenneté une fête !»a déclaré la présidente de Région, Carole Delga.

 

Porté par la Région Occitanie, le festival du « Printemps citoyen 2022 » promeut des événements locaux qui visent à sensibiliser les habitants à la citoyenneté active.Jusqu’au 5 juin, plus de 80 évènements labellisés sont organisés par des associations, des tiers-lieux, des entreprises, ou des collectivités publiques dans toute la région, autour des compétences fortes de la Région (l’alimentation, l’agriculture, l’aménagement du territoire, la citoyenneté et la démocratie, la culture, le sport, l’économie et la recherche, la formation, l’environnement et le climat, la jeunesse et l’éducation, la solidarité, la santé ou encore l’égalité).

 

Programme complet de l’événement :Cliquer ici

Retrouver ici l’ensemble de la programmation du printemps citoyen

 

Langues régionales : La Région lance une grande concertation pour son Plan « Cultura Viva »

 

La Région Occitanie mène depuis plusieurs années une politique ambitieuse pour le développement et la valorisation des langues et cultures occitane et catalane. Véritables marqueurs de l’identité régionale, l’occitan et le catalan font partis du patrimoine culturel régional et leur transmission doit se poursuivre et être défendue.

A l’occasion de sa journée dédiée à l’engagement citoyen, la Région lance auprès des professionnels de la culture une concertation pour construire son plan « Culture Viva » et imaginer ensemble des nouvelles actions de promotion et de diffusion des langues régionales.

Ce plan se bâtira au travers d’une concertationouvert aux citoyens, collectivités et associations. Cette large consultation permettra de s’appuyer sur l’ensemble des secteurs d’activité tels que la culture, mais aussi l’enseignement, le tourisme, le transport ou encore la recherche, et engager une coopération entre les acteurs du territoire.

 

Une concertation en plusieurs étapes :

- Jusqu’en juin 2022 : Une première phase d’enquête auprès des citoyens et des acteurs économiques, culturels et politiques sera menée sur laregioncitoyenne.fr,

- De mai à juillet 2022 : Des ateliers auprès des professionnels de la culture seront organisés pour co-construire le plan « Culture Viva »,

- Juillet 2022 : Lancement du vote citoyen sur les propositions d’actions du Plan Cultura Viva.

Et si on faisait plein d’économies plutôt que le plein d’essence

L’augmentation du prix des carburants témoigne d’un besoin de changement d’habitude de mobilité. Les transports en commun et plus particulièrement les trains et les cars liO sont un mode de déplacement non seulement écologique mais aussi économique.

 

En Occitanie, 550 trains et plus de 5000 cars circulent chaque jour pour permettre un maillage important du territoire et adapté aux besoins du quotidien. La Région Occitanie mène une politique de mobilité en faveur du pouvoir d’achat des habitants d’Occitanie. Il existe des tarifs adaptés à différents types de profils : moins de 26 ans, usagers réguliers, occasionnels.

Calculez le coût de vos trajets en liO Train

La gamme tarifaire liO Train s’adapte aux besoins de mobilité et reste plus économique que la voiture.
Prenons l’exemple de Léa. Elle a 38 ans et habite à Villefranche-de-Lauragais. Elle se rend 5 fois par semaine sur son lieu de travail à Carcassonne.
En faisant son trajet en train, avec son abonnement FréquenciO et la part prise en charge par l’employeur, Léa fait 338€ d’économie par mois.
En plus, l’abonnement FréquenciO est plafonné à 90€/mois quelle que soit la distance parcourue.

Télécharger l'infographie au format PDF - Nouvelle fenêtre

Calculez vous aussi les économies réalisées en liO Train par rapport à la voiture.

 
 

En car liO, le trajet entre 0.50€ et 2€ maximum partout en Occitanie

Depuis le 1er juillet 2020, toutes les lignes de car du réseau liO sont à 2€ maximum.
Les tarifs sont dégressifs à l’usage : 15€ pour 10 trajets, 40€ pour un abonnement mensuel, 20€ / mois pour les jeunes de moins de 26 ans.
Comme le permet la loi, tous les abonnements sont pris en charge jusqu’à 50% par l’employeur. Avec cette prise en charge, chaque mois, le trajet en liO Car revient à 0.50€ le trajet !

Télécharger l'infographie au format JPEG

Télécharger le kit de communication

Vous êtes une entreprise, une association, un établissement scolaire ou bien une collectivité ? Vous pouvez télécharger librement les affiches de la campagne de communication et la diffuser dans vos différents établissements accueillant du public ou sur vos canaux numériques.

Télécharger le kit de communication "Plein d’économies" - liO Car

Télécharger le kit de communication "Plein d’économies" - liO Train

Un nouvel élan pour cette instancede concertation dédiée au développement et à la préservation du littoral et de la Méditerranée

Mer, Bateau, Vue Aérienne, Espagne 

Jeudi 12 mai 2022 à partir de 16h, Salle du Scénario-Lab du bâtiment Celimer IFREMER 87 bis, Boulevard Jean Monnet à Sète

 

Didier Codorniou,1er vice-président de la Région Occitanie chargé de la Méditerranée,représentant la présidente Carole Delga, participera ce jeudi 12 mai à l’assemblée du Parlement de la Mer depuis la ville de Sète. Créé par la Région en 2013, le Parlement de la Mer a pour objectif de permettre la représentation et le travail collaboratif entre les différents acteurs de la mer et du littoral afin de faire émerger des projets innovants.

 

Au programme de l’installation de cette nouvelle Assemblée forte de 191 membres : l’élection du nouveau président et du bureau ainsi que plusieurs interventions portant sur les grandes thématiques de ce nouveau mandat. Après son ouverture aux 13 départements de l’Occitanie en 2016, cet acte III du Parlement marque un nouvel élan pour cette structure unique qui vise à apporter une réponse collective et partagée aux grands enjeux du littoral et de la Méditerranée.

 

Depuis sa création, le Parlement de la Mer a prouvé sa capacité à fédérer la communauté maritime, à impulser une nouvelle façon de travailler, en concertation, afin d’accompagner les grands projets pour le devenir du littoral et le développement de l’économie bleue, comme les fermes pilotes d’éoliennes flottantes par exemple.

 

Aujourd’hui, la Région a souhaité donner un nouvel élan au Parlement de la Mer afin qu’il puisse répondre aux défis du monde d’aujourd’hui et de demain, au regard notamment des enjeux posés par le dérèglement climatique. Ainsi, les conseillers régionaux ont adopté cette année la nouvelle organisation du Parlement de la Mer, qui voit de nouveaux acteurs intégrer les 4 collèges qui le composent désormais :le collège des élus locaux, dont la présence est renforcée avec 75 membres représentants les Communes, les Intercommunalités, les Départements, la Région et les Syndicats de gestion du littoral ; le collège institutionnel composé de 45 membres représentants les CCI, le Pôle Mer, les lycées et désormais rejoints par les différents services de l’Etat et de ses agences ; le collège des associations comptant 36 membres et qui sera prochainement complété par 20 représentants des citoyens et le collège entreprises qui regroupe 35 membres.

 

Pour ce nouveau mandat, plusieurs thématiques stratégiques ont déjà été identifiées. Elles constitueront des pistes de travail pour le Parlement, autour notamment de la transformation du modèle économique régional, de la souveraineté énergétique et alimentaire ou encore des dynamiques et initiatives : l’identité, la culture et le patrimoine ; la transition écologique ; l’économie bleue et l’attractivité des métiers ; l’aménagement du littoral ;l’attractivité du littoral, son rayonnement en France et à l’international.

 

« Avec 215 km de côtes, 70 ports de plaisance, 3 ports de commerce,20 stations balnéaires et plus de 40 000 emplois,la mer et le littoral constituent un atout économique indéniable pour l’Occitanie.Pour autant, de nombreux enjeux imposent aujourd’hui une vision raisonnée et partenariale : je pense notamment au dérèglement climatique qui accentue le recul du trait de côte et menace notre littoral ou aux enjeux énergétiques de l’ambition Région à énergie positive. Ainsi,au travers du Parlement de la Mer, la Région fédère les acteurs locaux autour d’un projet partagé : concilier développement économique et écologie, combiner économie bleue et transition verte. C’est tout le sens de notre Pacte vert pour l’Occitanie et du Plan Littoral21 qui nous a conduits à être précurseurs dans la création d’une véritable filière autour de l’éolien flottant en mer. Identité et patrimoine, transition écologique, attractivité et emploi, rayonnement international : la feuille de route du Parlement est riche pour les années à venir. Je tiens à remercier l’ensemble de ses membres pour leur mobilisation au service d’une Méditerranée et d’un littoral partagés, solidaires, innovants et tournés vers l’avenir. »a notamment déclaré Carole Delga à la veille de la réunion du Parlement de la Mer.

 

 

Programme prévisionnel :

 

15h30 : Accueil des participants et des membres de l’assemblée.

 

16h00 : Début de la séance par un mot d’accueil de Vincent Rigaud, directeur IFREMER Méditerranée.

  • Election du président et du bureau ;
  • Discours du nouveau président ;
  • Pitch sur les thématiques de la nouvelle assemblée ;
  • Intervention des membres de l’assemblée sur les grandes thématiques de ce mandat.

 

17h45 : Fin de l’assemblée

Et si vous participiez à un projet citoyen d’énergies renouvelables ?

 

La Région étoffe le parcours accompagnement qu’elle met à disposition des citoyens et porteurs de projet d’énergies renouvelables coopératives et citoyennes. Parmi les nouveaux outils : le nouveau site internet « Énergie Citoyenne en Occitanie ». Présentation.

En Occitanie, 3 500 citoyens actionnaires sont engagés dans les énergies renouvelables coopératives. Citoy’enR en compte 463 !

 

Vous souhaitez vous informer sur l’intérêt que présentent les projets citoyens d’énergie renouvelable ou, si votre décision est déjà prise, vous y lancer ? À la bonne heure ! Après avoir lancé des appels à projets successifs pour soutenir ces initiatives locales, la Région a décidé de déployer un nouveau parcours d’accompagnement renforcé, dont le premier pilier repose sur un site internet dédié : Énergie Citoyenne en Occitanie.

Porté en partenariat avec l’ADEME et créé par l’Agence Régionale Énergie Climat (AREC), ce nouveau site a pour objectif d’informer, d’inciter et de mobiliser largement autour des énergies renouvelables citoyennes. Il s’adresse ainsi aux citoyens, porteurs de projets, mais aussi aux acteurs qui peuvent les accompagner et à toutes les personnes intéressées, avec pour vocation d’être l’entrée unique sur l’ensemble des informations utiles et l’écosystème régional.

Énergie Citoyenne en Occitanie est donc le premier maillon du nouveau parcours d’accompagnement proposé par la Région. Il sera prochainement complété par la création d’un Fonds d’investissements dans les projets d’ENR citoyens et de nouveaux dispositifs d’aide.

Un objectif de 500 projets et 100 000 actionnaires d’ici 2030

Ce nouveau parcours vise à faciliter le déploiement des énergies renouvelables coopératives et citoyennes en Occitanie. À ce jour, la région accueille près de 70 sociétés locales de production, qui regroupent ensemble près de 3 500 citoyens actionnaires et plus de 50 collectivités locales. La puissance installée est de 21 mégawatts et la production actuelle alimente l’équivalent de 7 900 foyers, eau chaude sanitaire et chauffage compris.

Ce n’est qu’un début, car la Région, dont l’ambition est de faire de son territoire le tout premier d’Europe à énergie positive d’ici 2050, s’est donné pour objectif d’atteindre 500 projets et 100 000 actionnaires citoyens à l’horizon 2030.

 

Solaire, Toit, Énergie Solaire

Des projets à gouvernance locale au service des territoires

Si la Région est la première de France à avoir mis en place un dispositif de soutien spécifique pour l’accompagnement de ces projets citoyens d’énergie renouvelable, c’est qu’ils répondent à des enjeux des territoires. Leur particularité est d’impliquer à chaque fois la participation de collectivités locales et de citoyens aux prises de décision, pendant toute la durée des projets.

« Nous sommes décideurs, tous ensemble, des installations de production, dans lesquelles nous investissons », confirme Benjamin Toullec, le président de Citoy’enR. Lauréate de l’appel à projets lancé en 2016 par la Région et l’ADEME, cette Scic-SAS basée à Toulouse, forte de 463 sociétaires, a déjà créé douze installations solaires, toutes posées sur des toitures de crèches, d’écoles, de centres de loisirs, d’habitats participatifs… Et elle possède également des parts dans le parc solaire, installé sur le site de l’Oncopole.

Ainsi, en rassemblant au sein de sociétés locales, habitants, collectivités et acteurs locaux produisent ensemble une énergie renouvelable, tournée vers l’intérêt général de leur territoire. Le parc de Carayac (Lot) en fait la démonstration. Déployés sur un demi-hectare de terrain, ses panneaux photovoltaïques permettent de produire, grâce à leur puissance de 250 kilowatts-crête (kWc), une énergie renouvelable correspondant à la consommation de 220 à 250 personnes (hors chauffage).

« Nos parcs solaires sont tous à taille villageoise », résument Bertrand Delpeuch et Timothée Hervé, respectivement président et directrice générale bénévole de CéléWatt, la Société coopérative d’intérêt collectif (Scic) forte de 520 sociétaires, qui est à l’origine de ce projet.

Des retombées économiques pour les territoires

Ces projets citoyens d’énergie renouvelable ont à chaque fois de belles retombées économiques. Car pour 1 € investi dans la création d’une installation de production, 2,5 € profitent au territoire au travers des revenus de l’investissement, du recours aux prestataires locaux, de la fiscalité et des loyers. Autant d’arguments qui militent en faveur des énergies coopératives et citoyennes. Alors, qu’attendez-vous pour vous y lancer !

FOWT 2022

 

Le plus grand évènement mondial dédié à l’Eolien Offshore Flottant

16, 17, 18 mai

 


Conférence de presse

Le lundi 16 mai à 10h45

Corum de Montpellier

 

222