Conchyliculture

Réouverture de l'Etang de Thau

Avec beaucoup de soulagement la réouverture de l'Etang de Thau vient d'être annoncée...

La profession va pouvoir travailler sereinement et préparer avec enthousiasme les fêtes de fin d'année. Le Département se mobilise , dès le 12 décembre une grande campagne de publicité est lancée pour soutenir et accompagner les Ostréiculteurs Héraultais

Levée de l ’interdiction temporaire de la récolte et de la commercialisation des huîtres

 

Montpellier le vendredi 8 décembre 2017牡蛎,oyster,oysters,shell

Levée de l ’interdiction temporaire de la récolte et de la commercialisation des huîtres en provenance de l ’ étang de Thau ( Maintien de l ’ interdiction pour les moules et les palourdes)

Les derniers résultats des tests effectués dans le cadre du réseau de surveillance des phycotoxines dans les coquillages (REPHYTOX) ont mis en évidence des résultats d ’ analyses satisfai sants au regard de la norme autorisée pour la récolte et la commercialisation des huîtres provenant de l ’ étang de Thau .

En conséquence, le préfet de l ’ Hérault, Pierre Pouëssel, a décidé de lever à compter de ce jour, vendredi 08 décembre 2017, les mesures restrictives prises pour les huîtres de l ’étang de Thau.

La levée de l ’ interdiction concerne la pêche, le ramassage, le transport, la purification, l ’expédition, le stockage, la distribution et la commercialisation pour la consommation humaine.

En revanche, en ce qui concerne les moules et les palourdes , leur récolte et commercialisation restent à ce jour interdites. Cette mesure temporaire sera levée dès que les résultats des analyses seront satisfaisants

Les conchyliculteurs attendent les résultats des analyses avec impatience

Les conchyliculteurs attendent les résultats de l'analyse Ifremer ce vendredi. Ils n'ont pas été communiqués pour l'instant.

La récolte et la vente des huîtres, des moules et des palourdes en provenance de l'étang de Thau est toujours suspendue depuis le 3 novembre 2017.

Les huîtres, les moules et les palourdes récoltées antérieurement au 30 octobre 2017 ou provenant d’autres zones de production, ne sont pas soumises à cette mesure de restriction.

Plusieurs centaines de tonnes ayant été mises à l'abri les professionnels peuvent donc continuer à commercialiser ces coquillages dans la mesure où ils présentent les qualités sanitaires requises pour garantir la sécurité des consommateurs.

Cette mesure temporaire sera levée dès lors que les conditions de sécurité sanitaire seront réunies pour une réouverture de la zone de production.

Les stocks s'amenuisent peu à peu d'où l'espérance d'une réouverture rapidement...

Il faut pour autant 2 bonnes analyses pour la réouverture et cette fermeture si proche des fêtes pose un réel problème pour les ventes en grandes surfaces qui pourraient décommander les precos pour se rabattre sur un autre bassin

Audrey Imbert, Conchylicultrice et Conseillère Départementale nous précise : "Les fermetures créent un stock qui ne sera pas perdu mais qui peut provoquer une baisse du tarif ainsi qu'un grossissement des huîtres qui seront écoulées à moindre prix. Les Elus du Département ont rencontré et discuté ce jeudi 30 avec les professionnels pour essayer de trouver une solution de communication avant les fêtes ..."

A suivre donc... Le Département a rappelé son soutien à la profession en lui présentant le nouveau schéma de la filière Maritime qui doit être bouclé durant le 1er semestre 2018.

Championnat de France des écaillers

 Le championnat de France des écaillers 2017 se tiendra le Mardi 5 décembre 2017 (16h00-20h00), au salon Nautique International de Paris en présence de M. Philippe ORTIN, le président du Comité National de la Conchyliculture.

 

Rabah Guechoud,
champion des écaillers 2017
(Île de France/ Grand Est)

Pour la troisème année consécutives, Rabah Guechoud a été sacré champion des écaillers pour l'ïle de France et le Grand Est lors d'une compétition organisée au restaurant L’Auberge Dab à Paris. Il sera donc un des grands favoris lors du championnat de France qui aura lieu en décembre.

pour en savoir plus :

Huitres plates et creuses

   

Le championnat de France des écaillers a, non seulement, pour intérêt de mettre à l’honneur le secteur de la conchyliculture mais surtout, de valoriser le métier d’écailler.
Ce sont les meilleurs écaillers et écaillères professionnels de France qui sont autorisés à concourir au Championnat.
La sélection des concurrents est effectuée par le Comité National de la Conchyliculture (C.N.C) notamment en vue des résultats obtenus dans des concours régionaux d’écaillers. Le nombre des concurrents est limité à 14.

Les épreuves

Le Championnat se déroule en trois épreuves :

  • Épreuve de vitesse
    Les concurrents doivent ouvrir 50 huîtres creuses et 50 huîtres plates, en un minimum de temps (temps maximum : 15 minutes). Une pénalité de 6 secondes est appliquée pour toute huître mal ouverte, retournée ou avec écailles. Une pénalité de 12 secondes est appliquée pour toute huître non ouverte.
    Durant toute la durée de l’épreuve, chaque concurrent est placé sous la surveillance d’un chronométreur et le contrôle d’un juré dont les décisions sont sans appel.

 

  • Épreuve de présentationLes concurrents doivent obligatoirement se servir du plateau qui leur est fourni ainsi que de la glace, et le cas échéant, des algues et des citrons mis à leur disposition.
    Chacun d’entre eux reçoit gratuitement une marchandise identique, d’origine française, nécessaire à la réalisation de leur présentation, mais comportant obligatoirement des huîtres creuses, des huîtres plates, des moules ainsi que palourdes ou praires, crevettes ou langoustines et éventuellement d’autres coquillages, oursins ou violets. Toute décoration supplémentaire personnelle est strictement interdite.
    Le temps imparti pour la réalisation du plateau est de 20 minutes.
  • Épreuve théorique
    C
    haque candidat devra répondre, à l'oral, à quelques questions théoriques afin de valider ses connaissances sur les produits.
 

Le métier d'écvailler

L’écailler gère les approvisionnements en coquillages et crustacés d’un restaurant ou d’un groupe de restaurants. Il commande, réceptionne et contrôle la qualité des produits. Il ouvre les huîtres et autres coquillages et compose les plateaux de fruits de mer à la commande. Il fait donc le lien direct entre la production et la dégustation. Seul ou avec d’autres écaillers, il tient le banc de fruits de mer situé à l’extérieur du restaurant. Le chef écailler dirige une équipe.
Les compétences nécessaires au métier d’écailler :

  • une bonne connaissance des fruits de mer,
  • une bonne maîtrise des gestes techniques,
  • la rapidité d'exécution,
  • un bon contact avec la clientèle.

Les écaillers jouent un rôle important pour l’exposition et la présentation des produits conchylicoles au grand public. Ils participent également à la réputation des établissements gastronomiques.

 

Championnat de France des écaillers

 Le championnat de France des écaillers 2017 se tiendra le Mardi 5 décembre 2017 (16h00-20h00), au salon Nautique International de Paris en présence de M. Philippe ORTIN, le président du Comité National de la Conchyliculture.

 

Rabah Guechoud,
champion des écaillers 2017
(Île de France/ Grand Est)

Pour la troisème année consécutives, Rabah Guechoud a été sacré champion des écaillers pour l'ïle de France et le Grand Est lors d'une compétition organisée au restaurant L’Auberge Dab à Paris. Il sera donc un des grands favoris lors du championnat de France qui aura lieu en décembre.

pour en savoir plus :

Huitres plates et creuses

   

Le championnat de France des écaillers a, non seulement, pour intérêt de mettre à l’honneur le secteur de la conchyliculture mais surtout, de valoriser le métier d’écailler.
Ce sont les meilleurs écaillers et écaillères professionnels de France qui sont autorisés à concourir au Championnat.
La sélection des concurrents est effectuée par le Comité National de la Conchyliculture (C.N.C) notamment en vue des résultats obtenus dans des concours régionaux d’écaillers. Le nombre des concurrents est limité à 14.

Les épreuves

Le Championnat se déroule en trois épreuves :

  • Épreuve de vitesse
    Les concurrents doivent ouvrir 50 huîtres creuses et 50 huîtres plates, en un minimum de temps (temps maximum : 15 minutes). Une pénalité de 6 secondes est appliquée pour toute huître mal ouverte, retournée ou avec écailles. Une pénalité de 12 secondes est appliquée pour toute huître non ouverte.
    Durant toute la durée de l’épreuve, chaque concurrent est placé sous la surveillance d’un chronométreur et le contrôle d’un juré dont les décisions sont sans appel.

 

  • Épreuve de présentationLes concurrents doivent obligatoirement se servir du plateau qui leur est fourni ainsi que de la glace, et le cas échéant, des algues et des citrons mis à leur disposition.
    Chacun d’entre eux reçoit gratuitement une marchandise identique, d’origine française, nécessaire à la réalisation de leur présentation, mais comportant obligatoirement des huîtres creuses, des huîtres plates, des moules ainsi que palourdes ou praires, crevettes ou langoustines et éventuellement d’autres coquillages, oursins ou violets. Toute décoration supplémentaire personnelle est strictement interdite.
    Le temps imparti pour la réalisation du plateau est de 20 minutes.
  • Épreuve théorique
    C
    haque candidat devra répondre, à l'oral, à quelques questions théoriques afin de valider ses connaissances sur les produits.
 

Le métier d'écvailler

L’écailler gère les approvisionnements en coquillages et crustacés d’un restaurant ou d’un groupe de restaurants. Il commande, réceptionne et contrôle la qualité des produits. Il ouvre les huîtres et autres coquillages et compose les plateaux de fruits de mer à la commande. Il fait donc le lien direct entre la production et la dégustation. Seul ou avec d’autres écaillers, il tient le banc de fruits de mer situé à l’extérieur du restaurant. Le chef écailler dirige une équipe.
Les compétences nécessaires au métier d’écailler :

  • une bonne connaissance des fruits de mer,
  • une bonne maîtrise des gestes techniques,
  • la rapidité d'exécution,
  • un bon contact avec la clientèle.

Les écaillers jouent un rôle important pour l’exposition et la présentation des produits conchylicoles au grand public. Ils participent également à la réputation des établissements gastronomiques.

 

Philippe Ortin élu Président National de la Conchyliculture

Suite à la démission de Gérald Viaud en août, Philippe Ortin a été élu, le mercredi 27 septembre, à la présidence du Comité National de la Conchyliculture (CNC) par 17 voix contre 16 pour son adversaire, le Breton Philippe Le Gal.

 

Le Comité National de la Conchyliculture (CNC) assure la représentation de l’ensemble des éleveurs et distributeurs de coquillages.

L’organisation interprofessionnelle de la conchyliculture comprend 7 comités Régionaux situés chacun dans une région de production : Normandie Mer du Nord, Bretagne Nord, Bretagne Sud, Pays de la Loire, Poitou Charentes, Arcachon Aquitaine et Méditerranée.
L’adhésion au CNC est obligatoire.

En 2011 la loi a étendu les missions de cette représentation régionale comme celles du Comité National de la Conchyliculture. Parmi ces nouvelles missions figurent :

  • la promotion des produits issus de la conchyliculture ;
  • l’amélioration des connaissances du secteur conchylicole, notamment pour favoriser l’adaptation quantitative et qualitative de l’offre à la demande des produits conchylicoles ;
  • l’harmonisation des pratiques de production et de commercialisation.

Plus généralement, ces nouvelles attributions renforcent les missions d’étude du CNC et des CRC et le rôle de l’organisation professionnelle en termes de proposition aux pouvoirs publics et aux organismes compétents pour toutes mesures d’ordre général concernant la conchyliculture.

Pour faciliter la transmission des exploitations et l’installation de jeunes conchyliculteurs, l’organisation ia également en charge de gérer :

  • un registre d’immatriculation des entreprises conchylicoles, composé à partir de la déclaration obligatoire de toute personne physique ou morale ex erçant des activités de cultures marines ;
  • un répertoire des candidats à l’installation dans le secteur conchylicole.
 

L'huitre triploïde fait débat

A première vue et au goût, aucune différence entre une huître traditionnelle 100%naturelle et une huître triploïde…
Pourtant, un chromosome les sépare : la traditionnelle en compte deux et la triploïde trois. Mais à la vente sur le marché, elles se mélangent dans les bacs. Et les producteurs traditionnels aimeraient un meilleur étiquetage. L'huître triploïde existe depuis 2001.
En effet, pour manger des huîtres, même en période de reproduction, des chercheurs ont créé en laboratoire une huître artificielle : Un super-mâle à 4 chromosomes vendu ensuite en écloserie. De son croisement avec une femelle ordinaire, naîtra la triploïde. Stérile, non laiteuse et consommable toute l'année, la triploïde est aussi plus charnue et plus rentable car elle grossit plus vite.
Pas d'introduction de nouveau gène pour l'huître triploïde : il s'agit d'un « organisme vivant modifié » et donc aucune obligation de traçabilité pour le moment. Les triploïdes représenteraient au moins 1/3 de la production. Et les ostréiculteurs exclusivement traditionnels réclament aujourd'hui un étiquetage des bourriches pour rassurer leurs clients. Une idée qui divise la filière...

La foire aux l'huîtres de Bouzigues


Eliane Rosay, Maire de Bouzigues et Philippe Ortin,
Président du Comité Régional Conchylicole de la Méditerranée










 

La scène était grande et elle ne le fut pas trop pour contenir les personnalités venues au côté de Mme Eliane Rosay, Maire de Bouzigues, ouvrir la 31ème édition de la « foire aux huîtres ». Il y avait là de nombreux élus du bassin de Thau ainsi que des personnalités de diverses institutions.

 

 Eliane Rosay, Maire de Bouzigues :

"Nous sommes tous là pour cette belle fête, pour représenter aussi l'énergie de ce territoire. Cette fête de l'huître nous la devons à M. Louis Higounet qui était là à l'émergence de cette manifestation et, depuis son décès, à Mme Mireille Cousinier qui  a pris la relève depuis de très nombreuses années...

... une fête familiale qui accueille chaque année 30.000 personnes... une belle récompense pour tous les efforts fournis...

... Je tiens à remercier les associations partenaires de cette opération pour leur engagement sans faille ...

et en référence au contexte actuel:

...Notre liberté doit s'afficher. C'est un moment, maintenant, où les énergies, les synergies, les aides, les entraides, les mises en commun, vont permettre de faire émerger d'autres réalités car c'est toujours dans des périodes plus difficiles et plus tendues que finalement naissent aussi de très bonnes choses
.

 

 

 Madame Cousinier, présidente de la foire aux huître, pour sa part ne manqua pas de remercier tous les partenaires de la foire et particulièrement la mairie pour son implication dans cette fête.


Le député de la 4ème circonscription, Frédéric Roi, émis ensuite le souhait que l'étang de Thau, site exceptionnel de bio-diversité, soit inscrit, dans un avenir proche, au Patrimoine Mondial de l'Unesco et André Lubrano Vice-Président de la Région Occitanie souligna l'importance de l'étang de Thau : "Dans la nouvelle région Occitanie, il y a 225 km de côtes et pour vous donner une idée de l'importance économique du bassin de Thau, qui concentre le maximum d'inscrits maritimes, le quartier de Sète (du Grau-du-Roi au grau de Vendres) est le premier de France en nombre d'inscrits maritimes avec le quartier de Boulogne. Nous n'avons donc rien à envier à l'Atlantique. C'est comme pour les huîtres où chaque année le bassin de Thau remporte des médailles aux Concours Agricoles. Les huîtres de Thau pour les papilles il n'y a pas mieux....
Nous avons tout aujourd'hui pour être heureux, tout pour développer l'économie locale" conclut André Lubrano après avoir remercié les producteurs pour leur professionnalisme..

Comme l'an dernier plus de 30.000 visiteurs sont venus apprécier les coquillages de l'étang et sa gastronomie à l'occasion de la foire aux huîtres de Bouzigues.

Le verre de l'amitié, apprécié avec la forte chaleur qui sévissait, a suivi les allocutions.
L'animation musicale était assurée par la Pena San' Gonis un groupe musical de Saint André de Sangonis.

Jean-Marc Roger

La fête de l'huître de Mèze

         

Cette année encore ils se sont retrouvés autour du produit phare de l'étang de Thau, l'huître de Bouzigues. « Ils » se sont les 4000 visiteurs qui se sont invités à cette 26ème édition.
Tout le monde a mis la main « à la pâte » et chacun a eu son rôle à jouer dans cette organisation festive, de l'ouverture des huîtres et des moules, à la cuisson des frites, et des coquillages en passant par le service. Un service qui a débuté timidement vers 18h pour ensuite aller crescendo.
Il y a eu plus de 500 kg d'huîtres ouvertes et 650 kg de moules qui ont été offertes au plaisir des visiteurs, crues, en marinière ou encore farcies. Les seiches n'ont pas été oubliées avec 180 kg dévorées en très peu de temps et « absentes » des tables vers les 21h00.
Le public venu en nombre n'a pas boudé son ou plutôt ses plaisirs et gageons qu'il reviendra l'an prochain déguster cette gastronomie locale.

Jean-Marc Roger

La fête de l’huître à Marseillan toujours aussi prisée !




`

 

Beaucoup de monde sur le quai autour de celle à qui était dédiée la soirée : l’Huître.
En effet de nombreuses personnalités étaient présentes pour ouvrir cette première soirée 2016 de la Fête de l’Huître à Marseillan.


Autour du maire, Yves Michel et du président du syndicat conchylicole, Philippe Ortin, le représentant de la Région et président du Cépralmar, André Lubrano, les deux conseillers départementaux, Marie-Christine Fabre de Roussac et Sébastien Frey, les maires des villes du pourtour de la lagune de Thau, le maire de Vias, mais également la prud’homme major, Claudia Azaïs, et le Père Robert Martin.

A l’issu des discours, Philippe Ortin a été intronisé par la confrérie des Mille et une Pâtes.
La soirée s’est prolongée avec les groupe Carmela’s Project et poursuivie avec un concert du groupe Juice.

"Zone conchylicole"

Une exposition photographique de Stephan VEGA au Musée de l'étang de Thau à Bouzigues du 21 mai au 30 septembre

 


Stéphan VEGA
 

"La photographie est une brève complicité entre la prévoyance et le hasard". John Stuart Mill.

Pour Stéphan Vega, cette citation du philosophe anglais illustre parfaitement son loisir préféré. Né en 1972 à Toulouse, géomètre topographe de métier, Stéphan rencontre la photo dans les années 2000. L'ETPA (école de photographie) à Toulouse va le guider dans ses premières pratiques. Stages photos (Photon, TLT), toujours dans la ville rose, complètent son initiation. Parallèlement, il produit : "Tirage limité, Toulouse insolite…". Influencé par Doisneau, Cartier-Bresson, Salgado… il expose également et on le retrouve, tout près de chez nous, en 2013, à Explorathau. C'est aux Baux-de-Provence qu'arrive la notoriété avec "Arborescence" (2015). Les olivades et les vendanges lui offrent la matière pour s'exprimer. Il en profite pour publier un ouvrage du même titre (Généprovence).

Domicilié à Ganges, l'attirance vers le terroir du sud-est grandit. Sa démarche, graphique pour la forme, poétique sur le fond le conduit aux mas conchylicoles (David et Dupuy). Pendant trois semaines, il vit avec "ces gens de l'Étang de Thau" et plus particulièrement du beau village de Bouzigues. Il délaisse le pinceau coloré provençal et s'agrippe au noir et blanc de ses premières amours.

"C'est une question d'ambiance… L'action y est intemporelle et séculaire…". La poésie visuelle qui se dégage de cette exposition présentée dans le cadre sympathique du Musée de l'Étang de Thau est très intime. "Zone conchylicole" ne pouvait trouver meilleur accueil.

   
     Le discours inaugural du vernissage   Vue partielle de l'assistance.

Monsieur Alain Vidal, vice-président de la CCNBT, délégué au patrimoine, à l'archéologie et aux musées, maire de Loupian, a reçu l'artiste et donné le coup d'envoi d'un vernissage simple mais remarqué.

Quelle magnifique entrée en matière de la Nuit des Musées pour Bérénice Goni, présidente des "Amis du Musée de l'Étang de Thau" !

L'exposition "Zone conchylicole" est en place au musée jusqu'au 30 septembre 2016.

 
 Stéphan Vega situe son travail photographique

Stéphan VEGA - Le site : www.stephanvega.book.fr

La page facebook : www.facebook.com/stephan.vega.photos

Le Musée de l'Étang de Thau : www.bouzigues.fr/musee/