CCI Hérault

Colloque au cercle MOZART : En route vers l'OCCITANIE





La CCI de l'Hérault, en collaboration avec la "Commission Entreprise" du Cercle Mozart,

tenait ce mardi 18 avril pour la deuxième année consécutive un colloque dans le grand amphithéâtre de l'Ecole Supérieure de Commerce de Montpellier. Colloque retransmis en direct par TV SUD et France Bleu
- pour le Cercle Mozart, son Président M Fromont, son Président Délégué M Serrou, Messieurs Geoffroy et Maillot,
- pour la CCI de l'Hérault son Président Monsieur Deljarry
- en présence du Président de la CCI OCCITANIE M Di Crescenzo et de la Présidente du Directoire de la Caisse d'épargne Mme Fabresse ainsi que du Président du Directoire de l'Aéroport Montpellier Méditerranée M Brehmer, ont été exposés les défis et les atouts majeurs offerts par cette nouvelle région, l'Occitanie, source de croissance économique et culturelle au service des entreprises et habitants de cette région.
Colloque réussi autant par le nombre des 600 personnes présentes que par la qualité des échanges.


2 métropoles Montpellier, Toulouse pour une seule Région - Opposition ou complémentarité:

Créée par les politiques, en regroupant dans une même entité, la région Occitanie, 2 métropoles que tout pourrait opposer, le rôle et le 1er objectif des personnalités présentes et des institutions qu'ils représentent est, comme le soulignait M Di Crescenzo de faire jouer les complémentarités (Agriculture, Aéronautique, santé, 230 000 étudiants, pôle reconnu de recherche..), les "additionnalités" (tourisme, viticulture, Mer, aéronautique...) en n'oubliant pas que si la Catalogne représente 200 Milliards € de pib, l'occitanie en représente 150.
M Deljarry, de son côté, insiste sur le travail nécessaire avec les Politiques. "Nos" 65 000 entreprises doivent être des locomotives. Les projets présentés sont ceux sur lesquels nous avons été élus. Il faut être optimiste, visionnaire. Il faut créer des ponts entre les 2 Business School, investir sur Montpellier Aéroport et se positionner sur celui de Béziers. Il faut apporter au port de Sète notre savoir faire pour les Croisiéristes dont 30% se déplacent dans le département.
M di Crescenzo redéveloppe son tryptique Air, Terre, Mer: Nous sommes le N°1 mondial pour l'Aéronautique (avec un carnet de commandes de 10 ans), le Spatial, l'aéroport de Blagnac (10 m de passagers); la Mer avec ses ports et le Transport sans oublier les 220 km de littoral et 8 M de touristes. Il veut développer l'Eolien off shore, Qui a la chance de posséder à la fois, demande t'il, de le la montagne, de la mer et de l'aérien?

Un vrai problème de survie pour l'aéroport de Montpellier: M BREHMER insiste sur la nécessité d'avoir des budgets de plus en plus importants car s'il n'y a que quelques compagnies (ryanair, easy jet, hop....) 460 aéroports essaient de les attirer. Il faut donc, pour exister, travailler sur l'extra aéronautique car 85% des coûts d'un aéroport sont constitués par les charges fixes. Bien que ce soit l'état qui en ait la tutelle, la CCI et les autres partenaires ont un rôle fondamental à jouer. Notre région compte...10 aéroports : la région doit donc proposer un projet - ce qui devrait être fait courant juin. En projets aujourd'hui, un hôtel Accor de 154 chambres, 12000 m² dédiés au Tertiaire, l'arrivée d'une société sur 6000 m² est espérée. Il faut 2,5 M de passagers en 2020, 40 M€ d'investissement, 20 M€ de marketing territorial. Sans ces efforts, l'avenir de l'aéroport de Montpellier serait compromis. Mais alors que l'aéroport de Toulouse profite d'une image, rien de tel pour l'instant pour Montpellier. Une commission réfléchit à la création de cette image.

L'aide Financière:
De son côté Mme Fabresse, pour la Caisse d'épargne, insiste sur les 80 Milliards investis en 10 ans en capital investissement, sur les décisions qui se prennent au niveau local, sur la capacité désormais d'avoir des tickets à 10 M par entreprise, sur la mutualisation des fonds, sur la possibilité de passer à 100 M en faisant appel au Groupe Caisse d'épargne.

Petit Déjeuner CCI Innovation

Comment protéger ses innovations ?

Les entreprises innovent, même sans le savoir. L’innovation n’est pas toujours technique et elle peut se révéler dans toutes les activités. Encore faut-il savoir l’identifier et prendre les mesures nécessaires à sa valorisation.

Chefs d'entreprise, dirigeants, responsable R&D, une variété de stratégies existe en fonction de ses moyens et de son développement pour valoriser ses innovations.

  • Comment conserver ces atouts ?
  • Que peut-on protéger ?
  • Que veut-on protéger ?
  • Quels sont les moyens ?

Le vendredi 05 mai 2017 de 8h30 à 10h30
CCI Entreprises - Zone Aéroportuaire Montpellier-Méditerranée à Mauguio
Cliquez ici pour vous inscrire !

Programme :

  • Savoir identifier les éléments innovants de l’entreprise
  • Savoir identifier les outils juridiques dédiés à la protection
  • Utiliser la propriété industrielle comme outil de développement
  • Mettre en place une stratégie adaptée

» Voir le programme détaillé

Marchés publics : savoir répondre à une offre dématérialisée

Comment déposer une offre électronique sur les principales plateformes marchés publics et sécuriser son offre.

Cet atelier concerne les chefs d’entreprises, dirigeants et collaborateurs de TPE-PME toutes activités confondues, qui souhaitent ou peuvent être amenés à répondre à des appels d'offres dématerialisés.

L’atelier sera composée en 2 temps :
- Une partie théorique illustrée par un support powerpoint.
- Une partie pratique ou chaque candidat sera amené à simuler une réponse dématérialisée sur plusieurs plateformes.

Pré-requis - Disposer d’un minimum de connaissances bureautiques :
- connaître Word
- savoir rechercher une information sur Internet
- disposer d’une adresse de messagerie électronique valide (adresse e-mail)
- savoir constituer les enveloppes de réponse "candidature" et "offre"

Intervenant : Virginie VOQUE-LAHOZ, Consultante experte en marchés publics

Mardi 25 avril 2017 de 8h30 à 12h30
CCI Entreprises - Zone Aéroportuaire Montpellier-Méditerranée à Mauguio
La participation est payante : 90 euros nets par participants

Je m'inscris dès à présent !
Voir le programme détaillé

L'assemblée territoriale de la CCI Hérault

 Ce jeudi 30 mars avait lieu la huitième édition de l’assemblée territoriale de la chambre de commerce de l’Hérault dans la grande salle du théâtre Molière à Sète. Une occasion d'échange sur l'économie proposée par la nouvelle CCI départementale qui entend être une force de proposition au service du développement et de la croissance  des entreprises  de notre territoire.

La soirée fut ouverte par André Deljarry,  président de la CCI Hérault. Celui-ci a rappelé que la région était la plus innovante de France. Il a également félicité le président de la Communauté de Communes du Bassin de Thau, François Commeinhes qui œuvre pour l'attractivité et la mise en avant de l’identité de ce territoire. François Commeinhes qui a pris la parole après le président Deljarry a saisi cette occasion pour annoncer le lancement prochain d’une nouvelle identité visuelle et signature pour la CABT, une marque pour afficher le dynamisme entrepreneurial du bassin de Thau qui profite à tous.

 

La première et plus longue partie de la soirée était consacrée à l’économie mondiale et hexagonale avec la venue de l’économiste et journaliste Emmanuel Lechypre. Celui qui intervient entre autre sur BFFM TV et France Inter a répondu à une première question des plus précises  : alors 2017?... Et bien, 2017, a expliqué Emmanuel Lechypre, ne devrait pas être une année aussi mauvaise, voire catastrophique que ce que l’on nous l’a annoncé  sans arrêt : " Déjà, malgré la réforme du marché du travail, le climat catastrophique pour les agriculteurs, l’impact des attentats sur le tourisme, l’année 2016 durant laquelle la France n’avait gagné que 1,1 point de croissance n’avait pas été si funeste pour l’économie du pays grâce à une amélioration de l'offre."



au micro :Emmanuel Lechypre

 

En ce qui concerne 2017, il n’y aurait donc pas plus d’inquiétude que cela à se faire. Pour le conférencier, il n’y aura pas de récession aux USA comme certains le prédisent, et la politique résolument protectionniste annoncée par Donald Trump ne pourra jamais être mise en place car ce grands pays, excepté l’automobile et les services, est tout de même dépendant lui aussi du reste du monde - 80% des produits des Etats–Unis étant fabriqués ailleurs. Les prix du pétrole selon l’économiste, ne devraient pas remonter. Le risque d’inflation galopante est bien faible et de toute manière un peu d’inflation n’est pas nuisible au marché, au contraire : "Quant à la Chine, c’est aujourd’hui un pays stable qui n’a plus l’appétit vorace d’il y a dix ans avec ses 7% de taux de croissance. Enfin, l’Allemagne ne fait plus autant de profits qu’avant aux dépens des autres pays européens sur ses exportations."

Ensuite, Emmanuel Lechypre qui s’est plu à citer Bill Gates "le marché est plus grands que nos rêves" a esquissé la société telle qu’elle pourrait être dans quelques années après cette transition technologique que nous sommes en train de vivre . Avant toutes choses, il a écarté l’hypothèse (pour les décennies à venir) de la prise de contrôle du robot sur l’homme. "Plus il y aura de robots plus y aura besoin d’hommes, le rapport entre l’homme et le robot sera celui de la complémentarité a –t-il assuré - le robot étant incapable de toute émotion laquelle continue d’être une denrée précieuse." S’il a rappelé qu’on ne sait jamais exactement ce qu’il va se passer, rappelant que Thomas Watson espérait vendre cinq ordinateurs, l’économiste a affirmé que les règles production ont changé, avec la convergence biens/consommations et une tendance à la relocalisation. Les règles de consommation,  elles aussi,  ont changé et on se dirige,  selon lui,  vers une société qui favorisera de plus en plus les circuits courts, la valeur d’usage plutôt que la propriété. Il a brièvement évoqué quantité de nouveaux métiers qu’il est impossible d’imaginer, ou qu’il semblait impossible d’imaginer il y a quelques années comme ces spécialistes qui soignent les « nomophobes », ceux qui souffrent de nomophobie, la peur excessive d'être séparé de leur téléphone mobile (contraction de l'anglais no mobile phone phobia). Ça fait rêver…

Plus sérieusement Emmanuel Lechypre, pour répondre à la question de la couleur du monde de demain, préfère évoquer deux courants opposés. Les "hyper-optimistes" : les entrepreneurs et chercheurs de la silicon valley qui perçoivent la révolution technologique comme une manne inépuisable et une niche de nouvelles activités. Et les "pessimistes", comme Robert Gordon, pour qui la croissance ne reviendra pas comme lors des révolutions précédentes …

Emmanuel Lechypre se laisse tout de même aller à un commentaire personnel , "il ne faut pas reproduire les même erreurs qu’avec la mondialisation qui a laminé la classe moyenne et pour cela il faut des règles " estime celui qui prédit une progression davantage sur le plan du « bien-être » que de « l’avoir ». Et la France dans tout ça?  "Son système éducatif est désastreux, le pire de l’UE" selon lui, ce qui pose de sérieux problèmes … "Qui plus est, les français sont ceux qui travaillent le moins dans l’UE et donc, en toute logique, peuvent travailler davantage." Malgré tout  Emmanuel Lechypre considère que notre pays est toujours "séduisant"  un atout d'ailleurs insuffisamment exploité pour le tourisme, à l’inverse d’un pays tel l’Espagne.

Après Emmanuel Lechypre, Guillaume Abello, premier vice-président de la CCI de l'Hérault est venu remettre leur trophée à trois chefs d’entreprises remarquables de par la longévité de leur engagement dans le commerce.
Les trois lauréats furent Eric Chaveroche dont l'entreprise a investi dans le domaine de l’eau (SPA, piscine etc. etc.) depuis 1864, Jean François Coutelou du Mas Coutelou, qui paraît-il  a en réserve du grenache hors d’âge - c’est-à-dire de la moitié du XIX siècle - ses vignes ayant donné jour aux premiers vins en 1848 - et enfin Jacques Cairel , des caves Cairel qui sont dans le négoce depuis 153 ans…
Ces ambassadeurs, après avoir reçu leur trophée ont ensuite remis des cartes de membre aux nouveaux et nombreux ambassadeurs qui se sont retrouvés sur la scène pour la traditionnelle photo de groupe. Il ne restait plus qu'à se rassembler autour d'un apéritif dînatoire pour poursuivre des échanges sur l'économie et sur la CCI Hérault qui réaffirme par cette action, sa capacité d’être force de proposition au service du développement et de la croissance  des entreprises  de notre territoire.

 

FORMATION "ACCOMPAGNATEUR DE TOURISME"

Cette formation qui s’inscrit dans le cadre du dispositif POEC « Ma Préparation Opérationnelle à l’Emploi » s’adresse à tout public souhaitant exercer le métier d’accompagnateur de circuit touristique ou d’excursion. Articulée en 4 modules dont un stage de 3 semaines en entreprise, elle est programmée du 16 mars au 2 juin 2017 en incluant la période de stage professionnel du Jeudi 13 avril au vendredi 5 mai 2017. Une première expérience du métier est souhaitable comme détaillé dans la fiche produit.

En amont, la CCI Hérault Délégation de Sète propose 2 demi-journées d’informations les Jeudis 16 Février et 23 Février de 9h à 12h dans ses locaux, 220 avenue du Maréchal Juin.

Les personnes intéressées doivent contacter Cécile Rivalland, Responsable de Programmes Pédagogiques par tel au 04 67 46 28 06 ou par mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Êtes-vous prêts à vous lancer?

Les ateliers collectifs « Êtes-vous prêts à vous lancer ? » du 1er trimestre 2017 proposés aux porteurs de projet en amont du stage créateur « 5 Jours pour Entreprendre » qui aura lieu du 15 mars au 21 mars prochains dans les locaux de CCI Hérault Délégation de Sète, 220 avenue du Maréchal Juin.

Ces réunions collectives qui sont gratuites ont pour objectif d’orienter les porteurs de projet désireux de se lancer dans la création et reprise d’entreprise vers l’organisme correspondant à leur statut et de les sensibiliser aux fondamentaux de leur projet d’entreprise.

Objectifs :

  • Présenter la méthodologie d’une création-reprise d’entreprise
  • Décliner les questions essentielles préalables à la conduite d’un projet
  • Vous aider à vous projeter dans la vie du créateur-repreneur et du chef d’entreprise et évaluer avec vous comment vous y adapter

Calendrier 1er semestre 2017

Mardi 17 janvier Mardi 31 janvier Mardi 14 février Mardi 28 février
Mardi 14 mars Mardi 28 mars Mardi 11 avril Mardi 25 avril
Mardi 09 mai Mardi 23 mai Mardi 06 juin Mardi 20 juin

Pour y assister, les personnes souhaitant y participer doivent obligatoirement s’inscrire auprès de Sylvie Thuillier - Espace Entreprendre de la CCI – par mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..
Pour avoir plus d'informations

Taxe d’apprentissage

Depuis le 1er janvier 2016, l’OCTA Languedoc-Roussillon est l’unique organisme interconsulaire collecteur de la Taxe d’apprentissage commun  aux Chambres de Commerce et d’Industrie, de Métiers et de l’Artisanat et d’Agriculture. Dans le cadre de l’OCTA LR, la CCI Occitanie (LRMP) est l’organisme collecteur-répartiteur interconsulaire habilité.

Cet impôt finance la formation technologique, professionnelle initiale, notamment l’apprentissage et supérieure ; toutes les entreprises doivent s'acquitter de son versement.

En confiant le traitement complet de votre dossier au réseau consulaire, vous bénéficiez d’un service d’accompagnement sûr et pratique pour vous simplifier la taxe d’apprentissage : évaluation de votre taxe, perception de votre règlement, production des justificatifs à fournir aux services fiscaux, respect de vos choix d’affectations.

Aussi, pour verser votre taxe à l’OCTA LR par le biais de la CCI Occitanie, il suffit de renvoyer le bordereau  accompagné de votre règlement libellé à l’ordre de l’OCTA LR, à l’adresse OCTA LANGUEDOC-ROUSSILLON TSA 30001 34472 Pérols Cedex par enveloppe retour en cas de correspondance postale.

Pour déclarer en ligne votre taxe, il suffit de vous connecter sur https://www.octalr.fr/

Sont également disponibles un numéro vert 0 800 300 850 et une adresse e-mail unique : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Attention :  date limite de paiement au plus tard le mardi 28 février 2017 sinon les entreprises retardataires seront majorées de 100% par les Services Fiscaux.

Pour toute question ou difficulté, contacter à la CCI Occitanie David  Bredier au 04 6713 68 18

Pour en savoir plus...

Centre de Formalités des Entreprises de la CCI de Sète

Complémentaire du Service Création, Reprise, Transmission.

Vous êtes chef d’entreprise, créateur ou repreneur, le CFE de la CCI de Sète Frontignan Mèze vous accompagne, en un même lieu et à travers un dossier unique, pour effectuer vos formalités d’immatriculation, de modification, de cessation d’activité de vos sociétés enregistrées au RCS de Montpellier.
Le professionnalisme et l’expertise de vos conseillers CCI vous garantissent une qualité de service et une simplification de vos démarches administratives.
A son rôle de Guichet Unique pour les formalités déclaratives et les professions réglementées s’ajoute celui de veille juridique et fiscale pour vous conseiller au plus près de l’actualité.
C’est pourquoi pour vos formalités d’entreprise, contacter votre CFE au 04 67 46 28 28 pour prendre rendez-vous avec vos conseillers-formalistes.

Espace Entreprendre

Chefs d’entreprise, vous qui avez de nouveaux projets en perspective, l’Espace Entreprendre de votre CCI de Sète Frontignan Mèze les accompagne par une offre de services adaptés à vos besoins.
Cet Espace qui est le vôtre propose un parcours personnalisé qui répond à votre demande et à votre profil.
Avec lui, vous bénéficiez d’un suivi individuel, de la possibilité de vous informer et de vous former dans les ateliers qu’animent des professionnels de l’entreprise, de rencontrer en entretiens approfondis les conseillers CCI pour valider ou faire avancer chaque étape de votre projet, ou encore de vous aider à le financer.
Aussi, pour passer de l’idée à la concrétisation de votre projet, venez rencontrer l’équipe de l’Espace Entreprendre dans les locaux de la CCI, Villa d’Este, 220 avenue du Maréchal Juin à Sète.
Pour tout renseignement, contacter à la CCI de Sète le 04 67 46 28 28 ou par mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La CCI de Sète tourne une page

Lundi 28 novembre, une page s'est tournée avec la soirée d'adieux et le discours d'Olivier Oddi, 16 ème et dernier Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie Territoriale de Sète-Frontignan-Mèze.   A cette date en effet la CCI du pays de Thau aura cesser d'exister et deviendra une simple délégation de la CCI départementale qui sera présidée par André Deljarry le vainqueur des élections consulaires qui ont eu lieu le mois dernier. Le bassin de Thau restera néanmoins bien représenté au sein de l'équipe dirigeante de la CCI départementale puisque 8 "sétois" font partie de l'équipe élue d'André Deljarry dont, entre autres, Jean-Guy Majourel le président du Conseil de Développement de Thau agglo et Florient Tarbouriech, l'innovant et performant conchyliculteur de Marseillan.

 

Nous remettrons les clés de cette CCI avec des objectifs de mandats accomplis et une offre de services aux entreprises élargie et enrichie." - Olivier Oddi

   

 La fin d'une longue histoire

Dans le discours de clôture de sa mandature, Olivier Oddi, a rappelé les grandes étapes de la CCI de Sète depuis sa création au 19ème siècle jusqu'au aujourd'hui. Il a notamment évoqué la profonde mutation qu'a connu l'institution quand elle a échangé son statut maritime spécifique pour le statut général des chambre de commerce de France. Il n' a pas oublié non plus de citer ses prédécesseurs, entre autres les  Claude Bonfils, Antoine Soler, Michel Mateu ou encore Paul Suquet. Certains descendants de ces illustres anciens présidents étaient  d'ailleurs présents ce lundi soir au 222 avenue Maréchal Juin, des locaux inaugurés il n'y a pas si longtemps après que la région ait repris le vénérable Palais consulaire qui abrita la CCI de Sète pendant 84 ans.

 Un hommage appuyé à son équipe

Olivier Oddi a d'abord tenu à remercier les membres élus de son équipe pour leur engagement, leur disponibilité, leur mobilisation pour réaliser les 14 actions dont il avait fait les priorités de sa mandature pour porter ses valeurs de renouveau, de proximité, d’écoute et d’ouverture sur l'environnement du monde économique. "Avec eux, nous avons recentré la mission de service public de la CCI de Sète sur ses fondamentaux" a-t-il rappelé.
Olivier Oddi a aussi rendu un hommage appuyé à Dominique Canu, Directrice Générale de la CCI de Sète, "qui, dès son arrivée en mars 2012 à la CCI, s’est mise à l’écoute tant des Elus que des services, contribuant largement à mettre l' institution en bon ordre de marche". Un hommage bien mérité pour tous ceux qui connaissent l'efficacité et le professionnalisme de celle qui a tant œuvré dans l'ombre pour redresser une CCI bien mal en point à sons arrivée.
Le reste du personnel n'a pas été oublié dans les remerciements du Président Oddi qui, malgré la crise et les budgets contraints a réussi à préserver l’emploi. "Les agents sont l’âme de la CCI" et c’est grâce à eux que nous avons pu offrir un vrai service aux entreprises" a-t-il affirmé.

Fiers des résulats

Pour conclure, Olivier Oddi a rappelé le bilan de sa mandature depuis son élection à la tête de l'institution en 2011. Un bilan objectivement  positif dans un contexte particulièrement difficile. Outre l'impérieuse nécessité de restaurer l'équilibre financier, Olivier Oddi et son équipe sont parvenus a développé l'offre de service de la CCi à ses quelques 6500 ressortissants et même au-delà avec des actions de formations en direction de porteurs de projets et de jeunes entrants dans le monde de l'entreprise (voir encadré).

Olivier Oddi, candidat malheureux aux dernières élections consulaires où il défendait une certaine vision de l'intérêt des territoire, a terminé son discours sur une note optimiste, estimant que ce territoire fort de son identité et de son potentiel trouvera toute la place qu’il mérite au sein de la future chambre. Beau joueur il a même estimé que la nouvelle équipe de la CCI départementale pourrait être un levier pour favoriser les investissements et les projets du pays de Thau.

Olivier Oddi devrait retrouver à présent le temps qui lui manquait pour développer sa propre société, Compushop, et s'investir davantage dans les nouvelles technologies, un domaine qu'il connait bien et qui le passionne depuis longtemps. Souhaitons lui bonne chance et une pleine réussite.

 

 Un bilan positif
Extrait de l'intervention d'Olivier Oddi  à la dernière assemblée générale de la CCI de Sète (26 ocobre 2016)

Pour cela, nous avons privilégié des actions de proximité qui répondent aux attentes des entreprises locales, nous avons fait en sorte de créer de bonnes synergies pour favoriser le développement économique dans les 14 communes du territoire de Sète-Bassin de Thau.
Dans la continuité du travail amorcé sous la Commission provisoire, nous avons renoué et ouvert le dialogue entre la Chambre de Commerce et d’Industrie Territoriale de Sète, l’Etat, la Région, le Département, les Collectivités locales et tous les acteurs économiques du Bassin de Thau avec qui nous avons eu à cœur de tisser des relations de partenariats pour jouer collectif.
Parallèlement, nous n’avons cessé d’œuvrer avec toujours moins de moyens, imposés par la rigueur budgétaire mais toujours plus de difficultés rendues par la mise sous tutelle renforcée en avril 2012 et la baisse constante des ressources fiscales.
Pour autant, la clôture des comptes 2015 donnait une situation financière assainie dont nous pouvons être fiers même si la CCI a pu s’appuyer en partie sur une solidarité consulaire.
A ce titre, je tiens à souligner que nous avons démarré notre mandat avec un passif de plus de 10 millions d’euros de risques qui pesaient en 2011 sur la chambre, puis enregistré dès l’année suivante un bilan positif en soldant les litiges nés des sorties de concessions.
En dépit de tous les obstacles, force est de constater que nous laissons une institution autrement plus structurée et gérable que nous ne l’avons trouvée à notre arrivée.
Ainsi, nous remettrons les clés de cette CCI avec des objectifs de mandats accomplis et une offre de services aux entreprises élargie et enrichie.

 En effet, en matière d’escales de bateaux de croisières, nous avons soutenu  leur développement aux côtés de L’EPR, en valorisant l’attractivité de notre territoire, et en représentant l’institution aux différents salons internationaux pour lesquels l’EPR nous a sollicités. Cette opération conduite, dès le départ, auprès des croisiéristes au bénéfice des commerçants adhérents à la « Charte Accueil» a consisté à les informer des animations proposées (brocantes, joutes, visite des halles, liste des magasins ouverts et  géo localisés) via un dépliant assorti d’une carte  et d’un programme de visite en ville et aux alentours. De plus, des enquêtes réalisées chaque année par les services Tourisme, Commerce et Observatoire Economiques ont permis de mesurer l’impact économique des dépenses effectuées sur notre territoire.

Au-delà de notre attachement à apporter notre pierre au développement de l’activité du Port de Sète, nous avons déployé de multiples outils et dispositifs :

  • Un observatoire économique qui fournit des données exploitables localement par les entreprises (retombées économiques des croisiéristes, et curistes, Livre Blanc du Commerce, chiffres clés  du bassin de Thau, enquêtes soldes, statistiques emploi…).
  • Une cellule locale de crise pour accueillir chaque semaine de petites entreprises en difficultés et les aider,
  • Un bureau de domiciliation d’entreprise pour aider ceux qui démarrent sans disposer de locaux commerciaux,
  • Un Espace Entreprendre en France certifié,
  • Un Point A opérationnel et performant pour enregistrer les contrats d’apprentissage,
  • 4 Nuits de l’Orientation à destination des jeunes pour s’orienter sans stress,

Par ailleurs, l’activité du service Commerce a permis de soutenir le fonctionnement des 14 associations de commerçants avec plus de 100.000 euros de subventions versées et une levée de fonds FISAC sur 6 communes (Gigean, Balaruc-les-Bains, Frontignan, Mireval, Vic-la-Gardiole, Sète), soit un total  de presque 450 000€  de fonds directement affectés ; 170 000 étant financés par la CCI de Sète.

Ce service a permis d’initier dans l’Hérault le dispositif Alerte commerce, de présenter des candidats aux Mercures d’Or à Paris  (2 lauréats en 4 ans : MM April (Pâtisserie Le Frescati)  et Caumette (Poissonnerie Mireille), de renouveler avec succès 3 éditions de l’Opération de Noël sur tout le bassin de Thau, d’organiser des concours de vitrines et autres braderies pour valoriser et dynamiser les fêtes locales comme Escale à Sète, le Festival de Thau, la Fête du muscat, les Automnales, de lancer et de pérenniser le dispositif achat Ville, de créer l’Union Commerciale «Les vitrines de Sète », de communiquer sur les valeurs des commerces de proximité du bassin à travers les opérations « cœur de village » et « cœur de quartier ».

 Avec l’implication des Services dédiés, la CCI a fédéré des entreprises par centre d’intérêts donnant naissance à trois regroupements (Club Inter-Entreprises de la Logistique, Association pour la Promotion de la Gastronomie Sétoise en vue d’obtenir une IGP Tielle de Sete, Club des Jeunes créateurs avec la Plateforme Initiative Thau).

 Enfin, avec les autres CCI de la Région Languedoc-Roussillon, notre équipe a su promouvoir les actions collectives dans les secteurs innovation, industrie, international, tourisme, création-transmission-reprise, sans oublier la formation dont l’offre n’a cessé de se renouveler.

A travers les concours organisés en région, nous nous sommes attachés à faire connaitre nos ressortissants, dont certains ont été lauréats :Prix de la TPE  (Maxilico, Sté Méto & Co), Masters de la lettre M (Biotop, Proméo), Women’s Awards Grands Prix Objectif LR (la Coquerie).

 Nous avons été présent aux grands rendez-vous de sensibilisation des entreprises : (CICE, journées Pays, soirée Mécénat, Cible  affaire, Ateliers E-commerce et E-Tourisme, Semaines de l’Industrie et de l’Apprentissage), soit de 160 manifestations organisées durant ces 5 ans.

Autant de preuves concrètes qui nous permettent de réaffirmer que nous avons rempli notre contrat au service de ce territoire qui détient de véritables pépites, un potentiel inépuisable de développement et un pouvoir d’attraction qui puise sa force dans ses atouts naturels.

 

CCI : Hommage aux acteurs majeurs de l'entreprise locale

 Ce Mardi 28 juin, Olivier ODDI, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Sète-Frontignan-Mèze, Membres Elus du Bureau, titulaires et associés, Mme Canu, Directrice générale, M. Nucho Sous-Préfet, Secrétaire Général Adjoint Préfecture de l'Hérault et M Jeannet, Commissaire aux comptes, ont eu l'honneur de se rassembler à l'occasion de l'inauguration du baptême des Salles des locaux de la CCI Sète-Frontignan-Mèze, en présence des familles dont le nom reste associé à l’histoire de la Compagnie consulaire.


Les familles et proches des familles Aversa, Comolet, Tudesq, Gaffinel, Suquet, et Bonfils, étaient venus nombreux pour l'occasion, faisant ainsi hommage à leurs aïeuls.

Le Président Oddi résumait, avant de découvrir les plaques aux noms des célébrités locales, et devant chaque porte, l'histoire de chacun de ces grands Hommes, et ceux-ci, lorsqu'ils étaient présents, partageaient anecdotes et remerciements avec l'assemblée.

Un hommage, qui contribuera à faire perdurer le souvenir de ces acteurs majeurs de l'entreprise locale, rendu chaleureusement et avec beaucoup d'émotions, qui se terminait autour d'un verre de l'amitié, offert par la CCI.