Cinéma

Andiamo al cinéma : avant première des Coeurs purs

Andiamo al cinéma : avant première des Coeurs purs au Comoedia.

"Agnese, 17 ans, vit seule avec une mère pieuse, qui lui demande de faire voeu de chasteté jusqu’au mariage. Stefano, 25 ans, issu d’un milieu marginalisé par la crise, est vigile dans un parking situé face à un campement de Roms. Quand ces deux-là se rencontrent, c’est une parenthèse qui s’ouvre, dans laquelle ils oublient les tensions de leur vie quotidienne. Mais les idéaux d’Agnese et la violence du monde de Stefano permettront-ils à cette passion naissante d’exister ?"

De Roberto De Paolis
Avec Selene Caramazza, Simone Liberati, Barbora Bobulova

andiamoCapture

Images sincères avec DrunkenDreamers

Le vendredi 20 octobre, au cinéma Le Palace avait lieu un festival de courts métrages proposé par le collectif DrunkenDreamers. Se prêtant au jeu, quitte à être désorienté, le public a répondu présent.

« Si vous n’aimez pas, si vraiment vous n’aimez pas, vous pourrez vous rattraper sur le buffet à l’entracte » lance un des deux jeunes hommes à l’origine du festival qui, pour l’occasion, a endossé le rôle de l’orchestrateur de la soirée et le costume qui va de pair.

Parler du buffet était aussi l’occasion d’évoquer des partenaires comme la maison Azais-Polito, ou encore Dassé qui auraient suffi - aucuns  initiés ne sauraient dire le contraire - à expliquer une pareille affluence.

Mais le public n’était pas au courant. Le public est venu pour se faire surprendre.

Qu’ont à raconter les jeunes gens d’aujourd’hui ?

Le cinéma,  c’est la vérité  24 fois  par seconde  disait Jean-Luc  Godard.

Quelles réalités vont être projetées à l’écran durant trois heures ?

Trois heures et seize courts métrages de moins de quinze minutes.

Une monstration,  pas une compétition.

Tous ces films s’en excluent volontiers- comme ceux de Woody Allen… Ces jeunes gens se situent déjà dans une démarche, conscients de la difficulté du métier et du besoin de s’aider les uns les autres. D’où l’idée d’un tel festival. «Nous sommes tous, ici, des créateurs », s’est exclamé le jeune homme dans son discours d’introduction.

Un tonnerre d’applaudissement immédiatement a suivi cette affirmation qui aurait pu, pour contourner la timidité, être prononcée sur un ton d’auto-dérision. Mais cette affirmation est trop sérieuse pour être tue ou travestie. C’est une revendication toute simple : continuer de faire ce que l’on aime , des films.

Le premier collectif s’appelle Funny studio.

Ils ont entre quatorze et seize ans. Ce qui en fait les plus jeunes réalisateurs du festival.

La projection s’arrête en cours de route. Défaut de son. Les aléas d’une grande première . On sent les organisateurs stressés. Dans l’agitation, ils ne perçoivent pas la bienveillance de la salle. Il ne faudrait cependant pas que ça dure trop longtemps… Affaire résolue…

Ce premiers court métrage est surprenant et témoigne d’une familiarité à manier les images. Cette thématique est d’ailleurs au centre de leur film. « On a voulu informer sur le harcèlement sur les réseaux sociaux» explique une fillette après la diffusion. En effet, dans leur court métrage trépidant (pleins d’action avec de vraies voitures et des faux pistolets), un individu « machiavélique », prend en photo des innocentes victimes, dans des situations compromettantes ( en train de manger un peu goulument du pop-corn...)

 Une fois leur image "publiée", sur les réseaux,   les jeunes ados tombent comme des feuilles. Est-ce leur  âme  qui est dérobée ?  Dans ce cas, comment la préserver? Cela pose un certains nombres de questions grandement intéressantes. Et ces collégiens qui n’ont pas Adorno au programme s’inscrivent en plein dans ce qui est pour le philosophe l’une des vocations de l’art : produire une œuvre indésirable socialement. Bravo.

Le film suivant parle d’amour. Une jeune femme garde pour elle ses sentiments, son envie de rupture…La voix off, en contrepoint de ses actes, en exprime l’inauthenticité. Elle demeure avec lui. Fait semblant. Ne dis rien. Le film s’appelle non-dit. …Ici, les jeunes gens se sont emparés d’une question qui a est  pour les artistes l’une des grandes sources d’inspirations. C’est difficile et là encore il faut de l’audace pour essayer de dépasser un sujet qu’ils découvrent, pas seulement car ils sont jeunes, mais parce que l’amour ne serait pas si "inspirant" s’il pouvait être embrassé dans sa globalité si supposé qu’elle existe.  Aussi son approche exige un point de vue, un angle, un regard.

Même quand il y a un scénario de départ, c’est en étant confronter à l’acte de « donner à avoir » que l’on découvre réellement ce qui nous anime. L’art est un déclencheur autant qu’un médium. Les gens font des films, qui les nourrissent pour faire d’autres films.

Ce sont au final toujours les même films faits par une personne différente. Telle est la magie de l’art et du cinéma, le plus populaire d’entre eux. Voilà pourquoi ce festival est en soi une réussite : il prouve que de jeunes gens osent , par passion,  se mettre en difficulté, quitte à se montrer maladroits, à dévoiler  leurs failles (lesquelles participent aussi de la beauté de beaucoup de premières œuvres).

Alors une fois encore, bravo les jeunes ! Continuez de rêver sans modération et de travailler, à l’école,  mais pas seulement !

 

                                                                                                                                  J.B.S

Montbazin : cinéma le 6 novembre

De Eric Toledano, Olivier Nakache

Avec Jean-Pierre Bacri, Gilles Lellouche, Jean-Paul Rouve

"Max est traiteur depuis trente ans. Des fêtes il en a organisé des centaines, il est même un peu au bout du parcours. Aujourd'hui c'est un sublime mariage dans un château du 17ème siècle, un de plus, celui de Pierre et Héléna. Comme d'habitude, Max a tout coordonné : il a recruté sa brigade de serveurs, de cuisiniers, de plongeurs, il a conseillé un photographe, réservé l'orchestre, arrangé la décoration florale, bref tous les ingrédients sont réunis pour que cette fête soit réussie... Mais la loi des séries va venir bouleverser un planning sur le fil où chaque moment de bonheur et d'émotion risque de se transformer en désastre ou en chaos. Des préparatifs jusqu'à l'aube, nous allons vivre les coulisses de cette soirée à travers le regard de ceux qui travaillent et qui devront compter sur leur unique qualité commune : Le sens de la fête."

#

Pokémon, Pokora pour les vacances au cinéma

 
   
 

Un ciné "Anniversaire" et un ciné "Concert" pendant les vacances solaires : la direction du Taurus fait bien les choses.

POKÉMON, le film : "Je te choisis !" de Kunihiko Yuyama - Japon.

Le légendaire duo évolue parmi les personnages emblématiques de la franchise, en plus de nouveaux Pokémon à découvrir... Des défis hors du commun et des batailles épiques foisonnent dans cette histoire unique portée par l’amitié de l’intrépide Sasha et de l’énigmatique Pikachu. Dimanche 5 novembre 14h30 : cette séance inédite vous permettra de tout savoir sur l’origine de la rencontre entre Sasha et Pikachu.
Inclus 15 min. de bonus totalement exclusif pour célébrer leurs 20 ans ! Tarifs 10€/ 8€ pour les moins de 14 ans.

 

M Pokora my way tour 2017 -  France - 1h36.

L’artiste à succès a créé la sensation avec son album « My Way » certifié Disque de Diamant. Sa tournée compte plus de soixante concerts à guichets fermés. Un show exceptionnel avec plus de dix-huit musiciens et danseurs, incontournable pour les fans. Mercredi 8 novembre 18h : retransmission du concert de M. Pokora en exclusivité avec une immersion visuelle et sensorielle comme si vous étiez au premier rang ! Tarifs 10€/ 8€ pour les moins de 14 ans.

M Pokora était présent à la Fête de la Musique à Toulouse (extrait) :

Le Festival du Cinema Méditerranéen

Cinemed, le Festival de Cinéma Méditerranéen de Montpellier offre un panorama riche et actuel du cinéma méditerranéen

39e édition | 20 au 28 octobre 2017

Le 39e Cinemed se déroulera du 20 au 28 octobre 2017 à Montpellier pour 9 jours de découverte des productions les plus récentes de la Méditerranée, avec les compétitions longs et courts métrages, documentaires.

 

Programme complet section par section : cliquez ici

Programme complet jour par jour ; cliquez ici

Téléchargez le programme 52 pages au format .pdf : cliquez

L'ensemble de la sélection officielle - compétition longs métrages, courts métrages et documentaires - est dévoilée ainsi que les horaires de toutes les séances.

Festival CINEMED 2017

Soirée Ciné Attac au Comoedia

Soirée organisée en partenariat avec l'association Attac Sète-Bassin de Thau.

"L’aventure a duré 1336 jours ! 1336 jours pendant lesquels un noyau d’irréductibles se sont battus sans relâche contre Unilever. La grosse multinationale avait en effet décidé en 2010 de fermer son usine de conditionnement de thé et infusion à côté d’Aubagne, estimant qu’elle n’était pas rentable. Mais voilà ! Ces 82 personnes vont non seulement se battre pour que le rideau de fer ne s’abaisse pas définitivement sur les portes de l’usine mais cette bande d’entêtés va utiliser toutes les voies possibles et imaginables pour maintenir leur activité, leur emploi et prouver à ce trust international que l’entreprise reste viable !"

attacCapture

Soirée anniversaire du CinéMistral

Le Fidèle, dans le cadre de la Soirée Anniversaire du CinéMistral : "Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs."

De Michael R. Roskam

Avec Matthias Schoenaerts, Adèle Exarchopoulos, Jean-Benoît Ugeux

"Lorsque Gino rencontre Bénédicte, c’est la passion. Totale. Incandescente. Mais Gino a un secret. De ceux qui mettent votre vie et votre entourage en danger. Alors Gino et Bénédicte vont devoir se battre envers et contre tous, contre la raison et contre leurs propres failles pour pouvoir rester fidèles à leur amour."

fidelCapture

Festival des courts

 Le Festival Sètois du Court Métrage c'est une quinzaine de créations amateurs par des jeunes réalisateurs talentueux du Bassin de Thau, le tout dans un vrai cinéma, et avec un buffet offert grâce à nos partenaires. Et vous savez quoi ? C'est gratuit ! Alors venez nombreux le 20 Octobre !