Balades

Une veille écologique exceptionnelle

Météo frisquette pour ce 13 décembre mais des conditions propices aux observations d'oiseaux marins. Du large de Brescou avec vue sur le Canigou à celui de Port Ambonne avec vue sur le Caroux, un festival de "piafs" s'est offert à la petite équipe d'observateurs de l'Aire Marine Protégée ((Edouard, Mathieu et Renaud): pas moins de 560 puffins de Méditerranée avec quelques puffins des Baléares, 6 fous de Bassan, une dizaine de sternes caugek pêchant en piqué ou se reposant sur un tronc flottant, 3 océanites tempêtes, une trentaine de grands cormorans et même un thon en activité de chasse entre les balises des filières !
De quoi compléter la richesse écologique sous-marine de notre Aire marine protégée inclue d'ailleurs dans les 70.000 ha du site grand site Natura 2000 marin de la côte languedocienne "dédié" aux oiseaux de la petite Camargue à Leucate.

Renaud Dupuy de la Grandrive Directeur du Milieu Marin / AMP Côte agathoise
» suivre l'actualité de l'aire marine protégée sur facebook 

Tous les chemins mènent à Compostelle

                                           

Jeudi 14 décembre se tenait à Saint-Thibéry une des nombreuses réunions entre le Comité Départemental de la Randonnée Pédestre de l'Hérault, les communes concernées, et diverses associations de préservation du patrimoine. Depuis 2010, une démarche d'homologation et de reconnaissance du chemin GR78, entre Montpellier et Carcassonne, a été entreprise.
 
Et les démarches administratives, aboutiront peut être en 2018. C'est dire que le travail est long, et qu'il faut être acharné pour tenir le coup.
Le GR78 est un chemin pour les randonneurs et pèlerins, qui représente 160km dans l'Hérault, et 76km dans l'Aude. Le Gr78 la voie des Piédmonts ou chemin des Romieux reliera Montpellier à Carcassonne. Le GR 653 sera la liaison entre le chemin vers saint Jacques de Compostelle.
Voici l'itinéraire précis et validé de ce chemin:
Montpellier-St Jean de Veydas- Laveyrune-eviter le pont St Peyre-Montplaisir-Fabregues-Massif la Gardiole-St Félix de Monceau-Gigean-Balarcu le vieux-Bouzigues- Loupian- Ancienne voie romaine - nord de Pinet-Nord de Florensac-St Thibéry- Bouzille-Cabrial-Traversée de Béziers-Ecluses de fonsérannes- Canal midi nord-colombiers- Malpas-longer étang de Montady pour rallier Poilhes- Capestang- ferme de Salliès- Quarante-Cruzy-Montouliers- Bize-Minervois (Aude)-Pouzols Minervois-Angers Minervois- Olonzac-Homps. 
   

                                                       

Luc Trauchessec et Serge Malbec

Depuis tout ce temps, le CRDP34 de la Fédération Française de Randonnée de l’Hérault et son président Luc Trauchessec, Serge Malbec, passionné administrateur de Web Compostella, Thomas Azéma, agent de développement de la FFR Hérault, et toutes les associations jointes, dont celle de Saint-Thibéry, le Baroulet de Saint-Thibéry, ont oeuvrés afin de faire reconnaître et homologuer cette route pour les pèlerins et les randonneurs. Et les enjeux sont de taille, puisque ce chemin peut ou pas, sur les cartes IGN, passer par des villages et leur permettre de faire découvrir leur patrimoine. Car ce chemin fait naviguer aussi bien des pèlerins que des randonneurs. Les discussions vont donc bon train, les disputes aussi, d’ordre politique, mais l’homologation passe également par des négociations avec les propriétaires de terrains privés par lesquels ce chemin doit passer. D’où une certaine tension, tangible lors des réunions techniques.

  
En 2018, l'Unesco valorisera ces chemins. L’enjeu est de taille: Si les communes traversées par ce chemin jouent le jeu et mettent en place gîtes, et lieux d’accueil pour les pèlerins. Ce’ qui est déjà fait pour Saint-Thibéry, Gigean et Béziers.
Pour rappel, une présentation de ce chemin est à votre disposition samedi 16 décembre entre 9h et 16, à l’espace Emile Massal de Saint-Thibéry, avec des représentants de la FFR entres autres.
 

     

 

Florence de Martino

 

 

The way to Saint Jacques de Compostelle is a long way

It all started in 2010 when the Comité Départemental de Randonnée Pédestre (CDRP34), with the help of various associations and villages, tried to have the road from Montpellier to Carcassonne resgistered. And it probably will not be finished before 2018. It is not only and administrative question, they need to make sure that this way is well indicated for pedestrians, but also not dangerous, with beautiful sights to admire, and will be cleaned regularly.

If this all sounds interesting, imagine the economic stake of this! A village which heritage can be visited thanks to this way has got an enormous advantage over the others. Saint-Thibery, Beziers, Gigean, Saint Guilhem got that. And they did everything to win the battle, by among other required actions, build guest houses for the pilgrims.

Here is the full detailed list of cities and villages along that GR78: Montpellier-St Jean de Veydas- Laveyrune-eviter le pont St Peyre-Montplaisir-Fabregues-Massif la Gardiole-St Félix de Monceau-Gigean-Balarcu le vieux-Bouzigues- Loupian- Ancienne voie romaine - nord de Pinet-Nord de Florensac-St Thibéry- Bouzille-Cabrial-Traversée de Béziers-Ecluses de fonsérannes- Canal midi nord-colombiers- Malpas-longer étang de Montady pour rallier Poilhes- Capestang- ferme de Salliès- Quarante-Cruzy-Montouliers- Bize-Minervois (Aude)-Pouzols Minervois-Angers Minervois- Olonzac-Homps.

Place Stalingrad

Mon grand-père paternel était russe, il dressait des chevaux et exerçait son art au grand Cirque de Moscou. Il était orginaire de Stalingrad... pardon Volograd. Aujourd’hui, je montre mon spectacle de chevaux dans le grand Cirque Bouglionne. Mon père faisait ce métier , mon fils continue la tradition familiale. J’ai le même prénom que mon grand père paternel, Igor. Cela fait cinq jours que le grand chapiteau est installé sur la place Stalingrad de Sète. Ce soir, je rentrerai sur la piste pour la dernière fois. Toute mon histoire et celle de ma famille paternelle semble se dérouler dans ma tête telle une bande annonce. Je n’ai jamais voulu aller en Russie. La méditerranée n’a rien à voir avec la Volga, mais le sol défoncé de cette place Stalingrad évoque chaque fois en moi la douloureuse et cruciale bataille de Stalingrad durant laquelle périrent des centaines de milliers d’hommes et de femmes. Je suis là comme dans un chez moi, tel mon grand- père enseveli dans une des nombreuses fosses publiques des cimetières de la ville. Auparavant, ma grand-mère et mon père avaient quitté ce lieu de mort.

 

"Face à moi, sur cette place, le théâtre Molière et, comme un lien entre les deux et non comme une frontière ,le boulevard Victor Hugo."

 

Mon père m’a souvent raconté combien ce poète était important pour mon grand père qui se targuait de parler français comme la noblesse russe de l’époque. Ainsi, des passages entiers de la légende des siècles m’unissent à mes chevaux et à nos exercices de dressage. Place Stalingrad, Victor Hugo, cinq jours par an depuis vingt ans, je cesse d’être un itinérant, un nomade. Une seule chose me tracasse dans ce lieu... Le devenir de l’ancien collège Victor Hugo passé depuis la fin de sa fonction éducative à un espace de résidence d’artistes et de lieu d’exposition. Il paraît qu’il risque demain d’être associé à Saint-Joseph... Je pense à Joseph Staline ... et Staline était loin d’être un saint.

Demain je m’installerai dans mon studio acheté rue Proudhon... la mère de mon fils est enterrée au cimetière des pauvres ,pas loin de Georges Brassens. Vendredi, j’irai m’imprégner de la senteur des étals sur le marché du boulevard Victor Hugo, ensuite je ferai le tour du bâtiment des bains publics et dimanche soir j’irai au théâtre Molière. Demain je serai là, une seule chose me manquera,  mes chevaux.

Henri Blain 

Numéro spécial de Montagnac notre village

A l’occasion des 80 ans de la création de la Cave Coopérative de Montagnac, la municipalité vous propose, par le biais d’un MNV Spécial, de procéder à un petit retour en images sur ces décennies de culture de la vigne qui ont façonnées le village sur bien des aspects.


Cliquez sur l'image pour feuilleter en ligne
ou cliquer ici pour télécharger au format pdf

 

Montagnac assurément Terre d’Oc

Sur notre terre, des générations de femmes et d’hommes ont, depuis des temps reculés, façonné nos paysages afin d’obtenir de cette nature généreuse, mais rude, le meilleur d’elle-même.
Ainsi, des ceps par milliers, placés en rangs serrés telles des sentinelles, tutoient le désordre de la garrigue ou la nonchalance des berges ondulantes du fleuve Hérault.
De cette activité prégnante, la vie d’un village vivra pendant longtemps au rythme des saisons et des vendanges, dont le but ultime était de délier un secret niché au coeur de millions de grains.
Alors, une industrie du vin, côtoyant des caves indépendantes, sera bâtie en 1937 au côté d’une activité complémentaire de distillerie. Cette oeuvre collective a traversé les décennies par la volonté toujours intacte de vignerons attachés à leur activité.
80 ans après, un regard en arrière peut être jeté pour retrouver un peu de bruit des colles sur l’esplanade, du charroi de comportes tirées par des fidèles chevaux ou encore d’observer avec respect l’évolution d’une cave coopérative bien décidée à offrir au monde le meilleur de notre savoir-faire.
Parce que Montagnac est un village viticole, il convenait de rendre un hommage à ces filles et fils de la terre, notre Terre d’Oc.
Je remercie, au nom du conseil municipal, les nombreux habitants qui nous ont confiés leurs photographies du temps des vendanges ainsi que le président et le directeur de la cave coopérative pour leur contribution à la rédaction et à l’illustration de ce journal anniversaire.

Yann Llopis
Maire de Montagnacc

Le JAM fermé jusqu'au 1er mars 2018

Ce 1er décembre le Jardin Antique Méditerranéen ferme ses portes pour la saison hivernale.

jamCapture

Toute l'équipe vous remercie de votre intérêt grandissant pour ce jardin et commence dès à présent les travaux nécessaires pour vous satisfaire encore plus la saison prochaine.

Le JAM vous donne rendez-vous pour l'ouverture 2018 dès le 1er mars !

Un autre regard sur Sète : "La Rue Rapide"

Une ville c’est un lieu : une ville c’est un nom

Une ville c’est une histoire : une ville ce sont les mots pour la raconter.

Une ville ce sont ses habitants : Une ville c’est leur nom et leur prénom.

Une ville c’est un lieu, des rues, des places , des croisements… Une ville c’est un plan… Une ville c’est le nom de ses lieux , de ses rues , de ses places de ses croisements.

C’est à partir de ces noms que nous vous proposons deux fois par mois une illustration de certains lieux de Sète avec un autre regard. Bonne balade.

ruerap

Il y a aujourd’hui six ans, elle remportait le 100 mètres aux jeux olympiques.

Deux ans avant, elle avait été couronnée aux championnats du monde. Pour la désigner, la presse unanime parlait de « la femme la plus rapide du monde ». Il y a cinq ans, au cours d’une promenade en haute montagne, une stupide chute a nécessité une amputation de sa jambe gauche… Une longue et douloureuse rééducation s’en est suivie.

Aujourd’hui, pour marcher avec sa prothèse, elle utilise encore une béquille. Depuis un an, elle habite seule à Mireval , loin de sa ville d’origine. Elle ne sort guère de chez elle. Elle lit de la poésie et s’occupe de ses trois chats, regarde les images de son passé. … et pleure de temps à autre.

Dans le programme du festival des Voix Vives qui se déroule à Sète, elle a découvert qu’il existait une rue dite « rue rapide ». Des rencontres poétiques y ont lieu. «  Rue rapide et poésie ». Sa voisine est d’accord pour l’accompagner écouter de la poésie, ravie de la voir accepter de sortir de sa solitude. Marjorie a bien étudié le plan de la cité voisine qu’elle n’a jamais visitée. Ariane la dépose au pont de la Civette.

Elles se sont donné rendez-vous » rue Rapide ». Les rues piétonnes et commerçantes sont remplies du monde des Sétois et des touristes. Elle s’y déploie lentement , le bruit des conversations lui donne le vertige. Il fait bon en cette fin d’après-midi. Elle découvre  » les Halles » ,grillagées comme pour les empêcher de s’échapper. Elle arrive devant la mairie , place«  Léon Blum » couverte de toiles blanches sous lesquelles les livres de poésie sont offerts à la vue des badauds. Une étrange bête… un poulpe géant, on dit « pouffre » ici paraît-il, occupe une place centrale au milieu des poètes. .. Etrange cohabitation.

Elle s’avance encore et découvre une étroite rue modeste «  la rue Rapide » . Rapide dans un sens et lente dans l’autre. Elle s’appuie sur sa béquille et la regarde longuement. Un poète lit de la poésie en espagnol. Ariane s’approche d’elle «  Cette rue te ressemble,  modeste , rapide dans un sens, lente dans l’autre » , trait d’union entre la mer et les quartiers populaires des hauteurs et aujourd’hui pleine de poésie, une poésie qui restera ici après le festival.

  • « Bonjour, vous m’offrez un autographe ?  »

  • Avec plaisir :« A Paul, en remerciement pour sa mémoire !« 

Je vais m’élancer lentement !

Un petit vol pour une grande cause

L'aéroclub Béziers Cap d'Agde organise pour la treizième année, des vols en avion au profit du téléthon. Le public est invité à venir faire des balades aériennes de 20 minutes au tarif préférentiel de 25 € par personne.
La recette de ces vols revient au TELETHON de VIAS qui est leur partenaire depuis plus de 12 ans, chaque année ils font des heureux qui reviennent avec un grand sourire de cette balade, c'est aussi le moyen de découvrir les locaux, le simulateur de vol et l'école de pilotage, le pilote vous emmènera ou vous le voulez dans la limite du temps de 20 ' et c'est lui qui participe et partage le vol avec vous......
Cette action se déroule sur l'aéroport Béziers Cap D'Agde, c'est le premier hangar en arrivant à droite avant le grand parking de l'aéroport, la prise de rendez vous est indispensable pour l'organisation et la sécurité des vols, le téléphone pour réserver votre créneau est le : 06.34.439.428.
Rendez vous le vendredi 8 décembre , samedi 9 décembre & le dimanche 10 décembre de 10 heures à 17 heures.
Un seul numéro : 06.34.439.428

http://www.aerobeziers.com/media/k2/items/cache/780149ddfa09fbd86eb140fe6810d770_XL.jpg

Terroir d'Art et de Nature élu 2ème plus beau sentier de rando

Grâce à vous, randonneurs, le circuit "Terroir d'Art et de Nature" de Montagnac a été élu deuxième plus beau sentier de rando de l'Hérault 2017.

Les résultats du concours, organisé du 15 avril au 15 septembre par le Comité Départemental de la Randonnée Pédestre de l’Hérault ( www.herault.ffrandonnee.fr ) et la radio France Bleu Hérault viennent d’être révélés.

Parmi les 14 sentiers de randonnée soumis aux votes des internautes, l’oenorandonnée Terroir d’Art et de Nature a été élue deuxième plus beau sentier de l’Hérault, juste derrière le circuit des Fenestrettes dans le Grand Site de France de Saint Guilhem-le-Désert.

Le parcours du Terroir d’Art et de Nature est né de l’initiative des Vignerons de la Cave Coopérative de Montagnac.

L’idée de valoriser un paysage d’exception entre mer et vallée de l’Hérault a fait émerger 14 statues monumentales au cœur du vignoble de l’AOP Picpoul de Pinet de la cave coopérative de Montagnac. Réalisées par 6 sculpteurs Héraultais, les œuvres sont implantées selon des perspectives paysagères variées avec pour horizon l’Etang de Thau, le Mont Saint Clair, Agde, la vallée de l’Hérault et ses volcans éteints.

Les paysages traversés ont été façonnés par la main de l’homme en respect d’une nature sauvage. Les statues bénéficient d’un écrin unique et proposent l’expression d’un art brut implanté entre nature et humanité.

Départ depuis la cave coopérative à Montagnac, le circuit se parcours librement ou accompagné en balade contée par une vigneronne (sur réservation).

Parcours de 17 km, accessibles aux groupes ou en famille, en trois boucles balisées de niveau moyen. Départ et retour devant la cave coopérative. Dégustation gratuite commentée du picpoul de Pinet « Les Terre Rouges », spécialité AOP de Montagnac, expression du Haut Terroir de l’Appellation Picpoul de Pinet, cuvée maintes fois médaillée au Concours Général Agricole de Paris.

La fiche rando est disponible à la boutique de dégustation vente de la cave coopérative, en téléchargement gratuit sur le site Terroir d’Art et de Nature ainsi qu’à l’office de tourisme de Montagnac.

Le parcours est également consultable dans la Pochette rassemblant 12 oenorandos de l’Hérault éditée par la FFRH ainsi que dans le TopoGuide Promenade et Randonnée intitulé « l’Hérault à pied » édité par la Fédération Française de Randonnée Pédestre, tous deux en vente à la boutique de dégustation-vente de la cave coopérative, ainsi que dans tous les magasins et librairies spécialisés.

Cave coopérative de Montagnac rue de la coopérative 34530.

Accueil et boutique de dégustation-vente ouvert :

Du lundi au vendredi de 9h30 à 12h et de 15h30 à 18h samedi matin de 9h30 à 12h30

Téléphone : 04 67 24 03 74 Site internet : www.terroird’art.com

Le restaurant La Table des Vignerons 31 avenue de la gare 34120 à Tourbes, vous propose des grillades au feu de bois ainsi qu’une cuisine traditionnelle. Ouvert du mardi midi au dimanche midi et du jeudi soir au samedi soir. Tel : 04 67 93 70 75

Corinne Cambon

Un circuit autour des capitelles pour la bonne cause

sameDSC_0002Les «24 heures de Poussan» en collaboration avec l’association Pierres et chemins de la Moure vous invitaient à un circuit de tous niveaux, y compris pour les enfants, ce samedi 18 novembre à partir de 14 heures , avec un départ de la place du Cabrelous à Poussan, à 14 h 30, pour une durée de 2 heures.

Le soleil était radieux, l'ambiance excellente et ce sont près de 50 randonneurs qui ont pris le chemin de Cabrelous en direction de la garrigue pour une belle balade durant laquelle ils ont pris beaucoup de plaisir à observer les capitelles tout en appréciant les belles images que la Nature leur offrait.

Avec un bain de soleil en prime, que demander de plus. Pour tous, une bonne envie de marcher car c'était pour la bonne cause avec beaucoup de bonne humeur et de bonheur.

Les 24 Heures de Poussan vont multiplier leurs actions jusqu'au Téléthon qui aura lieu début décembre. Soutenez-les.

Découvrir Montpellier autrement

La Compagnie Apieu - Territoires de Montpellier vous présente ses balades urbaines décomplexées. Gratuites, sans inscription, les animateurs du CPIE APIEU vous proposent de partager leur connaissance de la ville et leur savoir-faire pour découvrir Montpellier autrement les mardis et les jeudis de novembre à décembre 2017 à 17h. Trois cycles de quatre balades, ce programme original débute ce mardi 7 novembre. avec le premier cycle intitulé .« Montpellier à toutes les échelles ».

Du Lez à la place Sainte-Anne, du château d'eau du Peyrou à la place de la Comédie et ses Trois Grâces, toutes les thématiques des visites ont un lien étroit avec l'environnement de la ville de Montpellier.

Le CPIE APIEU - Territoires de Montpellier - développe des projets dans les différents champs de l’environnement et du développement durable avec une triple finalité :

- Sensibiliser les habitants à l’environnement urbain, notamment sur les thèmes des déchets, de la mobilité, de l’eau, de la biodiversité, du patrimoine…

- Rendre les gens acteurs de leur environnement et accompagner le « pouvoir d’agir » citoyen,

- Accompagner les collectivités dans une approche participative de la prise en compte de l’environnement dans la ville

Dans le cadre du premier cycle : Montpellier à toutes les échelles, d'un point haut jusqu'au sol à la loupe, mieux comprendre la ville.

Prochaine visite avec Sébastien Ranc qui porte un regard croisé sur la ville et son histoire mardi 7 novembre 2017 : Entrez dans Montpellier par le paysage
RV à 17h : Devant la statue de Louis XIV au Peyrou

Autres rendez-vous : mardi 14 novembre, Des abattoirs aux Beaux-arts à 17h, samedi 18 novembre à 10h, Les Habitants du sol.

Deuxième cycle des visites : biodiversité et espèces envahissantes les mardis 21 et 28 novembre et jeudi 23 novembre 2017 : Les belles voyageuses, Tous ensemble face au Moustique tigre, Les plantes invasives, avec Jean Burger, Sébastien Ranc et Jacques Tassin.

Troisième cycle : l'évolution urbaine de Montpellier du 7 au 14 décembre 2017 : Plantes et animaux du centre ville - Ecoutez la ville de sons en comble - l'histoire de l'eau à Montpellier avec Jean Burger,  Mireille Costesec et Sébastien Ranc.

Renseignements : 04 67 13 83 15

Tout le programme

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, sort un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.
L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.

L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.
Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promet étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon