ECONOMIE

La France consacre un tiers de son PIB aux dépenses sociales, plus haut niveau des pays de l'OCDE

Ce chiffre devrait encore augmenter en 2020 avec les dépenses liées à la crise du Covid-19.

En matière de dépenses sociales, la France occupe toujours la première place des pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et creuse son écart, selon un document de l'organisme. Ainsi, en 2019, la France a consacré 32% de son PIB aux dépenses sociales, devant la Finlande (29,6%), le Danemark (29,2%), la Belgique (28,7%), l'Italie (27,6%) ou encore l'Allemagne (25,4%). Et la pandémie de coronavirus devrait encore gonfler ces dépenses, alors qu'elles avaient légèrement reflué ces dix dernières années, souligne l'OCDE. "Les demandes de soins de santé ont manifestement augmenté et un large éventail de soutiens sociaux a été mis en place ou élargi pour aider les populations à faire face aux effets économiques de la pandémie", indique l'organisme. La moyenne de l'OCDE se situe quant à elle à 20%.

En savoir plus : https://actu.orange.fr/france/la-france-consacre-un-tiers-de-son-pib-aux-depenses-sociales-plus-haut-niveau-des-pays-

Accompagnement Intensif des Jeunes (AIJ)

Les demandeurs d’emploi de 16 à 30 ans peuvent bénéficier d’un accompagnement intensif de Pôle emploi pour dynamiser leur recherche d’emploi.

De quoi s’agit-il ?

L’accompagnement intensif des jeunes (AIJ) est un dispositif mis en place par Pôle emploi pour aider les jeunes à retrouver plus rapidement un emploi. Un conseiller Pôle emploi spécialisé utilise des méthodes d’accompagnement pour vous apprendre à mettre en avant vos points forts et vos atouts, pour vous enseigner les différentes techniques de recherche d’emploi, pour vous aider à comprendre les attentes des recruteurs ou encore pour élargir vos cibles professionnelles.

Deux types d’accompagnements sont proposés :

  • en collectif sous forme de club
  • en individuel.

Qui peut en bénéficier ?

Pour bénéficier de cet accompagnement, vous devez :

  • être inscrit comme demandeur d’emploi,
  • avoir moins de 30 ans,
  • rencontrer des difficultés pour trouver/retrouver un emploi,
  • être motivé, volontaire et disponible pour être accompagné de façon intensive dans ces démarches.

Comment en bénéficier ?

Contactez votre conseiller Pôle emploi qui vous indiquera, en fonction de votre profil et de votre situation, si l'accompagnement intensif est adapté à votre situation.

Calendrier de mise en œuvre

Cet accompagnement est accessible toute l’année.

Dans le cadre du plan « 1jeune1solution », le Gouvernement augmente les moyens financiers alloués à Pôle emploi pour renforcer l’accompagnement intensif des jeunes. Plus de 35 000 accompagnements sont prévus d’ici la fin de l’année 2020 (pour 135 000 jeunes). Plus de 140 000 accompagnements sont attendus en 2021 (pour 240 000 jeunes).

Liens utiles et contacts

Pour en savoir plus sur le dispositif AIJ et être accompagné dans vos démarches, consultez le site de Pôle emploi.

Comment bénéficier du crédit d'impôt de cotisation syndicale ?

Vous êtes salarié, fonctionnaire ou retraité et vous cotisez à un syndicat ? Sachez que vous pouvez bénéficier - sous conditions - d'un crédit d'impôt au titre de cette cotisation syndicale ! On vous explique comment faire. 

Qui peut bénéficier du crédit d'impôt de cotisation syndicale ?

Ce crédit d'impôt est ouvert :

  • à tous les salariés du secteur privé comme du secteur public
  • aux fonctionnaires
  • aux retraités qui adhèrent ou sont toujours adhérents d'un syndicat représentatif de salariés ou de fonctionnaires
  • aux salariés involontairement privés d’emploi et qui perçoivent des allocations chômage imposables comme revenus de remplacement selon les règles de droit commun des traitements et salaires.

Lire aussi : Tout savoir sur le crédit d'impôt lié à l'emploi d'un salarié à domicile

À quel type d'organisation syndicale devez-vous cotiser pour avoir droit au crédit d'impôt de cotisation syndicale ?

Pour bénéficier du crédit d'impôt, la cotisation syndicale doit être versée :

  • aux organisations syndicales représentatives de salariés ou de fonctionnaires   
  • ou aux associations professionnelles nationales de militaires représentatives.

Lire aussiParticuliers : les réductions et crédits d’impôt auxquels vous pouvez prétendre

Comment bénéficier du crédit d'impôt de cotisation syndicale ?

Si vous remplissez les conditions précédemment citées, vous pourrez bénéficier du crédit d'impôt. 

Pour cela, vous devrez déclarer vos cotisations syndicales dans le cadre de votre déclaration annuelle de revenus. Plus précisément vous devrez inscrire le montant total des cotisations versées dans la case 7AC, 7AE ou 7AG de votre déclaration 2042 RICI.

Lire aussi : Tout savoir sur l'impôt sur le revenu

Tout savoir sur le crédit d'impôt de cotisation syndicale

Particulier employeur : tout savoir sur les services à la personne

Vous êtes ou vous envisagez de devenir particulier employeur ? Recrutement, modalités déclaratives, mise en œuvre du prélèvement à la source en 2020, avantages fiscaux et sociaux… retrouvez toutes les informations utiles pour remplir vos formalités et obligations.

Informations Coronavirus COVID-19

Pour faire face aux conséquences de l’épidémie du Coronavirus (COVID-19), les pouvoirs publics et l’Urssaf ont mis en place une mesure exceptionnelle de chômage partiel à destination de certains salariés à domicile.

Ce dispositif est mis en place pour le mois denovembre 2020.

Si les mesures sanitaires n’empêchent pas, dans la plupart des cas, la poursuite des activités des salariés de particuliers employeurs, le Gouvernement a décidé d'activer un dispositif d’activité partielle ciblé pour certains salariés de particuliers employeurs du secteur du service à la personne afin de tenir compte de situations spécifiques. 

Le dispositif d’activité partielle, qui sera géré par les centres CESU et PAJEMPLOI, est ouvert aux salariés de particuliers employeurs dans les cas suivants :

  • salariés de particuliers employeurs pour des activités non autorisées durant le confinement (cours à domicile hors soutien scolaire notamment comme par exemple un cours de musique)
  • salariés d’un particulier employeur exerçant une activité indépendante arrêtée du fait des mesures sanitaires (gérants de commerces ne pouvant accueillir de public en particulier)
  • salariés « vulnérables » susceptibles de développer des formes graves de Covid-19 (critères définis par le haut conseil de la santé publique et listés dans le décret du 10 novembre 2020).                                                

Les particuliers employeurs qui souhaitent recourir à l’activité partielle dans ces situations doivent garantir au moins 80 % du salaire net de leur salarié et ne peuvent verser un montant inférieur au montant minimal prévu par la convention collective.

L’URSSAF remboursera à l’employeur 65 % de la rémunération nette prévue pour les heures concernées.

Les employeurs concernés devront remplir le formulaire d’indemnisation exceptionnelle, accessible à partir du 10 décembre sur les sites CESU et PAJEMPLOI (pour les parents employeurs qui font garder leur(s) enfant(s) par une assistante maternelle agréée ou une garde d’enfants à domicile).

Le dispositif sera applicable à la même date pour les salariés embauchés par l’intermédiaire d’une association mandataire.

La production des justificatifs correspondants sera requise en cas de contrôle.

Pour en savoir plus rendez-vous sur le site de l'Urssaf

Pour consulter le détail de l’ensemble des mesures de soutien du Gouvernement, consultez notre espace dédié : Coronavirus COVID-19 : les mesures de soutien aux entreprises.

Les activités de services à la personne

Les particuliers peuvent recourir à des activités de services à la personne en embauchant à domicile pour répondre à certains de leurs besoins. La liste des métiers pour lesquels vous êtes autorisé à recruter en tant que particulier employeur comprend 26 types d’activités de services à la personne. Certaines activités sont soumises à déclaration, agrément ou autorisation.

 

Comment devenir particulier employeur ?

Le recrutement du salarié à domicile

Il existe 2 possibilités pour embaucher un employé spécialisé dans le service à la personne : l’emploi direct ou le recours à un organisme mandataire.

  • Dans l'emploi direct, vous embauchez directement un salarié, sans aucun intermédiaire. Vous devez donc assurer la gestion de toutes les démarches administratives (recrutement, déclaration du salarié, paiement des cotisations sociales, contrat de travail, rémunération, etc.).
  • En faisant appel à un organisme mandataire, vous conservez votre statut d’employeur tout en confiant à l'organisme mandataire la charge de vous accompagner et de vous conseiller dans l'exercice de votre fonction d'employeur.

Il est également possible de recourir à un organisme prestataire de services à la personne. Mais dans ce cas, c'est l'organisme de services à la personne qui a le rôle de l'employeur et non le particulier. Vous achetez une prestation effectuée à votre domicile par un intervenant salarié de l'organisme.

Pour trouver l'organisme de services à la personne qui répondra le mieux à vos besoins, vous pouvez utiliser l'annuaire des organismes de services à la personne déclarés auprès des services de l'État.

Les obligations du particulier employeur

En tant que particulier employeur, vous devez respecter les obligations légales incombant à tout employeur. Vous devez notamment formaliser votre embauche par un contrat de travail. Il peut s'agir d'un contrat à durée déterminée ou indéterminée. Le contrat mentionne notamment la nature du travail à réaliser, la durée et les horaires du travail, la rémunération, les conditions de travail, etc. Pour connaître vos droits et vos obligations, reportez-vous aux dispositions du Code du Travail et à la convention collective qui vous est applicable, en l'occurrence la convention collective des salariés du particulier employeur.

Si vous passez par un organisme mandataire, vous pouvez confier la rédaction du contrat de travail à ce service mandataire.

 

Le Cesu : pour déclarer et rémunérer le salarié à domicile

Réservé aux particuliers employeurs, le chèque emploi service universel (Cesu) est un outil complet de déclaration et de financement des services à la personne du réseau des Urssaf. Il permet de bénéficier des avantages liés à l'emploi à domicile. On distingue 2 sortes de Cesu : le Cesu déclaratif et le Cesu préfinancé.

Le Cesu déclaratif

C'est un dispositif de déclaration simplifiée permettant de déclarer le personnel employé à domicile (rémunérations, heures de travail). Les cotisations sociales sont calculées et prélevées directement sur votre compte bancaire par l'Urssaf sur la base des déclarations que vous avez effectuées. Le salarié reçoit une attestation de l'Urssaf faisant office de bulletin de salaire. Le Cesu déclaratif n'est pas un moyen de paiement. Depuis juin 2019, il est possible toutefois de déléguer le paiement du salaire au centre Cesu en adhérant au service Cesu +.

Le Cesu préfinancé

Le Cesu préfinancé n'est qu'un moyen de paiement pour rémunérer tout ou partie du salaire de votre employé à domicile. Il se présente sous la forme d'un carnet de chèques comportant un montant déterminé. Vous devez être immatriculé au CNCesu pour en avoir. Par la suite, vous pourrez commander des titres cesu auprès des organismes financeurs compétents. Il peut s'agir par exemple de votre employeur, assurance, mutuelle, caisse de retraite, etc.

Si vous utilisez le Cesu préfinancé, cela ne vous dispense pas de déclarer les salaires et les heures effectuées par votre employé au CNCesu. Le service cesu+ peut être utilisé si vous réglez votre salarié au moyen de titres Cesu préfinancés.

 

Pour les gardes d'enfants à domicile (nounous, assistantes maternelles), les déclarations doivent être effectuées auprès de Pajemploi et non pas auprès du Cesu. Sur le principe du Cesu+, un nouveau service Pajemploi+ est disponible depuis juin 2019. Il permet de déléguer le paiement des salaires et d'éviter de faire l'avance du complément mode de garde (CMG).

Lire aussi : Dois-je verser des cotisations sociales et déclarer mes revenus pour mon activité de service ?

Le prélèvement à la source du salarié à domicile en 2020

Depuis le 1er janvier 2020, la réforme du prélèvement à la source s’applique sur la rémunération versée au salarié. Elle est mise en œuvre selon des modalités simplifiées par l’intermédiaire des dispositifs Pajemploi et Cesu existants.

Vous versez à votre salarié sa rémunération nette de prélèvement à la source qui est indiquée lors de votre déclaration. Le Cesu ou Pajemploi prélève en même temps les cotisations et le montant de l'impôt à la source sur votre compte bancaire et le reverse ensuite à l'administration fiscale. 

Si vous avez opté pour le Cesu+ ou Pajemploi+, vous êtes prélevé du montant du salaire net sur votre compte bancaire. Le Cesu ou Pajemploi assure le versement du salaire net d'impôt à votre salarié et le reversement de la retenue de l'impôt à la source à l'administration fiscale.

 

Particulier employeur : les aides financières

Afin de favoriser le développement des services à la personne, les pouvoirs publics ont mis en place un cadre fiscal et social spécifique pour ce secteur. Il existe également des aides financières dédiées à certains publics.

Les avantages fiscaux

En tant que particulier employeur, vous pouvez prétendre à un crédit d'impôt sur le revenu. Le montant de ce crédit d'impôt est égal à 50 % des dépenses engagées pour les prestations de services à la personne, dans la limite de 12 000 € par an. Des majorations du plafond annuel de dépenses (jusqu'à 20 000 €) peuvent intervenir sous certaines conditions et pour certaines activités d'aides à la personne.

 

Lire aussi : Les déductions d'impôt liées à la famille

Les avantages sociaux

En tant que particulier employeur, vous pouvez également prétendre à des exonérations de cotisations patronales de sécurité sociale. Un abattement de 2 € par heure travaillée s'applique sur la cotisation patronale d'assurance maladie, maternité, invalidité et décès.

Il existe également des exonérations spécifiques pour les personnes âgées de plus de 70 ans, dépendantes, handicapées, ou parents d'un enfant handicapé. Cette exonération est plafonnée dans la limite de 65 Smic horaire par mois.

 

Les aides financières ciblées

Certains publics peuvent bénéficier d'aides financières spécifiques. Sont notamment concernés :

  • les personnes âgées en perte d'autonomie ou dépendante
  • les personnes en situation de handicap
  • les enfants de moins de 6 ans dans le cadre d'une prestation de garde d'enfants à domicile ou d'un recours à un assistant maternel agréé.

 

Aller plus loin
Ce que dit la loi

Disneyland Paris : négociations pour 1.000 départs volontaires, sans lien avec la crise sanitaire

Plusieurs spectacles vont être supprimés, notamment l'un qui fait appel à des animaux. Les employés y travaillant ont des "contrats bien spécifiques donc compliqués à recaser" dans le groupe, selon une syndicaliste.

C'est un projet qui date d'avant la pandémie. Une négociation pour envisager le départ d'environ 1.000 salariés de Disneyland Paris sous la forme d'une rupture conventionnelle collective a débuté vendredi chez Eurodisney, a-t-on appris lundi 30 novembre de sources syndicales.

"On est sur une réorganisation qui date d'avant le coronavirus", a assuré Djamila Ouaz, déléguée CFDT à Disneyland Paris.

En savoir plus : https://actu.orange.fr/france/disneyland-paris-negociations-pour-1-000-departs-volontaires-sans-lien-avec-la-crise-

Taxe d'habitation : attention aux mauvaises surprises si vos revenus augmentent !

Si vous avez opté pour un paiement mensualisé, vous pouvez dès à présent diminuer vos prélèvements afin de tenir compte de la baisse progressive de la taxe d'habitation à partir de 2021.

Avis aux foyers les plus aisés qui payent encore la taxe d'habitation sur leur résidence principale et à ceux qui pourraient le redevenir... Si vous avez opté pour un paiement mensualisé, vous pouvez dès à présent diminuer vos prélèvements afin de tenir compte de la baisse progressive de la taxe d'habitation à partir de 2021. Vous allez en effet bénéficier d'un dégrèvement de 30% l'an prochain, puis de 65% en 2022 avant de ne plus avoir rien à régler en 2023.

Les prélèvements du montant à payer à 2021 intervenant dès janvier pour les contribuables mensualisés, il faut agir avant le 15 décembre pour que la modification soit prise en compte, sinon vos modifications ne seront effectives qu'à compter de février 2021. Cela permet de ne pas faire l'avance d'un montant qui vous serait restitué à l'automne prochain après réception de l'avis.

Renseigner le montant de l'impôt estimé : voir sur https://finance.orange.fr/finance-perso/impots/taxe-d-habitation-attention-aux-

Relance des commerces Héraultais: l'Opération CCI/Département/Région. Du 4 Novembre au 24 Décembre

 Michael Delafosse, maire de Montpellier, Président de Montpellier Méditerranée Métropole, André Deljarry, Président de la CCI34, Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie, Cyril Meunier, Conseiller Départemental représentant le Président du Département, Kleber Mesquida, 

Mesdames et messieurs les Présidents d’intercommunalités : - M. Revel, maire de Canet et Président de La Communauté de communes du Clermontais   

-M. Soto, Président de La Communauté de communes Vallée de l’Hérault - M. D’Etorre, Président de La Communauté de communes Hérault Méditerranée   

- M. Berthet, Vice-Président de la Communauté de communes du Pays de Lunel - M. Pesce, 1er Vice-président de la Communauté de Communes de la Domitienne - M. Falit, 1er Vice-Président de la Communauté de communes Grand Orb - Mme LERNOUT, maire de St Gély du Fesc

  Présentation de l'Opération City FOLIZ du 4 novembre au 15 Décembre , André Deljarry:

"Pour ce qui est du commerce. 

 Dès le mois de juillet et l’installation des nouvelles équipes d’élus, nous avons engagé un réel travail avec l’ensemble des communautés de communes, agglomérations et bien sûr avec la Métropole de Montpellier.

 Ces collaborations déboucheront dans les mois qui viennent sur des conventions-cadre avec chaque EPCI du territoire. 

Cela passera notamment par l’organisation d’Etats Généraux du Commerce aux côtés des collectivités et associations de commerçants afin de redéfinir les enjeux et plans d’actions pour relancer l’activité commercial. 

 Je profite de la présence de Michael Delafosse à mes côtés pour saluer les actions de l’équipe municipale en matière de sécurité, de propreté ou encore d’accessibilité. 

Les premières mesures, complémentaires aux chèques parkings, telles que le tram gratuit ou encore l’accessibilité des vélos vont dans le bon sens. 

 C’est dans cet esprit de collaboration que nous travaillons depuis plusieurs semaines sur un dispositif de rebond à destination des commerces aux côtés de la Présidente de Région. 

 

 

 

 

   

 Quatre enjeux nous sont apparus essentiels : 

-         La relance de l’activité commerciale 

-         La digitalisation des commerces 

-         L’augmentation du pouvoir d’achat des consommateurs, également impactés par la crise et le chômage partiel

 -         Et enfin, la rapidité dans la mise en œuvre 

 En 2019, dans un contexte lié à la crise des gilets jaunes cette fois, nous avions déjà amorcé avec la Région une opération de soutien aux commerçants de Montpellier, Béziers et du Bassin de Thau.

 Les résultats extrêmement satisfaisants nous ont amenés à travailler sur son renouvellement, à une échelle beaucoup plus large cette fois.

  Je tiens à vous remercier sincèrement Mme la Présidente Carole Delga pour votre écoute attentive et votre implication massive dans cette opération, mais plus largement encore au service des commerçants.

  Sans le soutien de la Région, cette opération n’aurait pas pu avoir lieu ! 

 L’enjeu est énorme : aider nos commerces à redresser leur situation financière et à préserver leurs emplois.

  Dans le cadre des prérogatives qui sont les nôtres, nous avons donc décidé de déployer une nouvelle fois l’opération CITY FOLIZ, grâce au financement de la Région, des collectivités locales et du soutien du Département. 

 Je tiens à saluer les Présidentes et Présidents d’intercommunalités qui ont immédiatement adhérés à cette opération et contribué largement à son financement. 

C’est donc une opération inédite dans son portage : c’est la première fois que l’ensemble des collectivités s’unissent ainsi pour soutenir leurs commerçants : Région, Département, Métropole, communautés d’agglomération, communautés de communes et bien sûr CCI.

  La période nous l’impose, et je suis sincèrement heureux que l’on ait réussi à le mettre en œuvre. 

 L’opération CITY FOLIZ se déroulera donc du 4 novembre prochain jusqu’au 24 décembre ;

  500 000€ seront alloués à cette opération sur le Département de l’Hérault.

  CITY FOLIZ 2020 reprendra les modalités qui ont fait son succès, à savoir le remboursement de 20% des achats, sur les 50 premiers euros effectués dans les commerces et restaurants grâce à une application dédiée.

  Une fois 15€ atteints, le client pourra virer l’argent directement sur son compte bancaire.

  Petite nouveauté cette année : la mise en place de Bons d’achats aidés.

  Une fois les 15€ atteints, au lieu de se faire un virement, les consommateurs auront la possibilité cette année de les transformer en bons d’achats aidés, abondé de 5€ supplémentaires, pour une valeur totale de 20€ à dépenser une nouvelle fois chez les commerçants.

 Ce processus incitatif permet à la cagnotte de profiter une nouvelle fois aux commerçants du territoire.

 Bien entendu, tout ceci ne coûte rien au commerçant.

 Le processus est automatisé et déclenché directement grâce au paiement par carte bancaire.

  Les équipes de la CCI se rendront dans les prochains jours chez les commerçants pour leur expliquer en détails le dispositif.

 13 500 commerces, bars et restaurants héraultais seront référencés gratuitement dans une application dédiée.

 Les 500 000€ engagés sur le Département permettront de générer un chiffre d’affaires total estimé à 4.5M€

 J’en profite pour saluer l’implication des collaborateurs de la CCI sur cette opération, car au-delà de l’Hérault, nous déployons cette opération sur l’Ariège, la Lozère, les Hautes Pyrénées et l’Aude

 A l’échelle du Département de l’Hérault, si nous comptabilisons le soutien du Département et l’implication de la CCI, c’est un montant total de près d’1M€ engagé sur cette opération.

 Le Président Kleber Mesquida, s’est lui aussi pleinement engagé dans cette opération, en mettant à disposition son réseau d’affichage pour diffuser nos campagnes de communication.

 Pour clôturer cette l’opération CITY Foliz, nous organiserons fin décembre un tirage au sort parmi ceux qui auront consommé le plus de fois dans les commerces.

  Nous ferons alors gagner :

 Une voiture électrique

  • Un vélo électrique
  • Et une trottinette électrique

 Merci à tous les partenaires privés qui nous soutiennent : la grande distribution ainsi que le Groupe Groupama".  


 J. Negre

Entreprises fermées : Bruno Le Maire annonce le doublement du plafond d'indemnisation à 200.000 euros par mois

Les entreprises fermées administrativement ou très affectées par la pandémie pouvaient prétendre jusque-là à une aide comprise entre 15 et 20% du chiffre d'affaires réalisé en décembre 2019 et dans la limite de 100.000 euros par mois.

Partout en France, magasins de jouets, de prêt-à-porter ou de maroquinerie, libraires ou coiffeurs ont rouvert leurs portes samedi 28 novembre, première phase de l'allègement du confinement. "On a une situation sanitaire qui s'améliore, même meilleure que dans la plupart des pays européens, et c'est grâce à ces efforts collectifs", s'est félicité le Premier ministre Jean Castex à Reims, où il s'est rendu pour rencontrer commerçants et artisans avec le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.

En savoir plus : https://actu.orange.fr/politique/entreprises-fermees-bruno-le-maire-annonce-le-doublement-du-plafond-d-indemnisation-a-200-000-euros-

Montpellier Business School forme ses étudiants au développement durable

Résolument tournée vers l’entreprise et l’entrepreneuriat, Montpellier Business School est la première Grande Ecole de Management en France par le nombre d’alternants. MBS forme ses étudiants au développement durable pour en faire les acteurs d’un monde en transition.

Aujourd’hui, près de 25% des publications de recherche de Montpellier Business School intègrent des problématiques liées à la RSE et MBS est également l’une des Grandes écoles qui déploie le plus grand nombre d’heures d’enseignement sur cette thématique.  Un exemple de module est le cours de « Mondialisation » du Dr. Helen Etchanchu qui enseigne les fondements du développement durable à l’échelle mondiale. Avec la crise du Covid19, certaines faiblesses du système capitaliste mondial ont pu être mises en exergue en temps réel.

L’objectif de ce cours étant de développer la compréhension des étudiants de la complexité de l’économie moderne afin qu’ils puissent devenir acteurs du monde en transition« Imprégner l’étudiant des enjeux du monde globalisé pour mieux imaginer le nouveau monde. »


Les enjeux du monde globalisé

Au sein du Programme Bachelor, Dr. Helen Etchanchu dispense un cours interactif sur la mondialisation. « Il s’agit d’aider l’étudiant à analyser les principales perspectives transverses qui font le système que nous connaissons aujourd’hui. Dans ce cours, l’étudiant n’aborde pas que l’économie mais aussi les enjeux politiques, historiques, sociétaux, écologiques, ou encore technologiques. », annonce Dr. Helen Etchanchu.

Avant de réinventer le monde d’aujourd’hui, les étudiants sont imprégnés des enjeux du monde globalisé : « ils comprennent rapidement que notre système est en mouvement constant et est soumis à deux tendances : une tendance de convergence qui souhaite des marchés encore plus ouverts, et une tendance de divergence, portée par un élan populiste qui prône davantage la fermeture sur soi. » explique Dr. Helen Etchanchu.

 « Le système tel que nous le connaissons est efficace pour optimiser les coûts mais est vulnérable. L’une de ses principales menaces est la pandémie, et nous vivons justement actuellement ce phénomène avec le COVID19. » complète-t-elle. 

Des exercices fondés sur les Objectifs de Développement Durable des Nations Unies et sur la simulation d’une COP

Après la théorie, place à la pratique. « Parmi les nombreux débats qui animent le cours, l’un repose sur l’organisation d’un jeu de rôle et la simulation d’une COP. Les étudiants représentent les différents pays membres, présentent un plan d’actions et négocient avec les autres partis pour un accord climatique. » témoigne Dr. Helen Etchanchu. À la suite des décisions qu’ils ont prises, les étudiants découvrent grâce à un logiciel l’impact de leur choix sur le monde économique, environnemental et sociétal.

Dans un second temps, les participants étaient aussi invités à construire un Business Model innovant devant répondre à l’un des 17 objectifs de développement durable des Nations Unies. Du petit social business local à la grande multinationale, les étudiants avaient le choix pour proposer une éventuelle réorganisation et atteindre l’un des 17 objectifs.

L'Insee révise en hausse, à +18,7%, le rebond de l'économie française au troisième trimestre

Entrepreneur, Idée, Compétence, Vision

L'Insee a révisé à la hausse vendredi son estimation du rebond de l'économie française au troisième trimestre, le produit intérieur brut (PIB) affichant une progression de +18,7%, contre +18,2% estimé précédemment.

Le PIB reste toutefois "inférieur de 3,9% à son niveau du troisième trimestre 2019", précise l'Institut national de la statistique, qui explique notamment cette révision par une réévaluation de la consommation des ménages et de l'investissement en services.

Ainsi, sur cette période marquée par le déconfinement et les vacances d'été, les dépenses de consommation des ménages ont "vivement" augmenté de +17,9%, après leur chute de 11,4% au deuxième trimestre, durant lequel le PIB avait plongé de 13,8%.

Elles se rapprochent ainsi de leur niveau d'avant-crise, puisqu'elles sont en baisse de 1,3% sur un an, souligne l'Insee.

Malgré un rebond conséquent de 23,9%, l'investissement reste lui en retrait de 4,8% par rapport à son niveau d'il y a un an.

Avec une hausse des exportations supérieure à celle des importations, le commerce extérieur contribue lui positivement à la croissance du troisième trimestre, tandis que la variation des stocks y contribue négativement (-1,5 point)......

Aller plus loin : https://finance.orange.fr/actualite-eco/article/l-insee-revise-en-hausse-a-18-7-le-rebond-de-l-economie-francaise-au-

Carole Delga écrit à Joe Biden pour lui demander de lever les « taxes Trump » qui pèsent sur des produits de l'Occitanie

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, a adressé par courrier ses félicitations au nouveau Président-Elu des Etats-Unis, Joe Biden.

http://www.datapressepremium.com/rmdiff/2984/Panier.jpg.jpg


A cette occasion, Carole Delga a fait part de ses espoirs de voir se rétablir un dialogue fructueux et apaisé entre les Etats-Unis et l'Union Européenne ainsi que des relations commerciales saines. A ce titre, elle a appelé Joe Biden à lever les « taxes Trump » qui pèsent sur les exportations de produits agricoles et alimentaires européens. Carole Delga a accompagné son courrier d'un panier garni de produits régionaux pour présenter au futur président des Etats-Unis, le meilleur de l'Occitanie.

  « Si ma région, l'Occitanie, est la première région aéronautique de France avec les activités d'Airbus elle est aussi la première région viticole de France et une grande région agricole et agroalimentaire tournée vers les produits de qualité et les produits issus de l'agriculture biologique », a d'abord indiqué Carole Delga avant d'ajouter :

 

« Votre prédécesseur a placé différents secteurs économiques européens dans la difficulté par des taxes injustes, rendant difficile l'accès à certains produits pour les consommateurs américains. Nombre sont issus de ma région. Je pense notamment aux vins - qu'affectionnait déjà particulièrement Thomas Jefferson, alors ambassadeur en France au 18e siècle -, à nos fromages.

 Ces produits de grande qualité, dont la qualité sanitaire et environnementale sont irréprochables, sont issus de notre terre depuis des siècles. Leurs producteurs ont fait des efforts importants pour conquérir la clientèle américaine en misant sur l'authenticité et la tradition. Ils ne se positionnent clairement pas dans le champ de la concurrence aux produits des Etats-Unis mais comme des produits festifs et tournés vers la consommation occasionnelle. C'est en ce sens que je me fais leur porte-parole pour vous demander de bien vouloir revenir sur cette surtaxe des produits agricoles et alimentaires européens qui les pénalisent. »

 

Carole Delga a souhaité appuyer son courrier et sa demande par l'envoi au Président-Elu d'un panier garni composé de produits emblématiques de l'Occitanie : huile d'olive, vin, cassoulet, aligot, confitures, sel de Camargue, tapenades, olives Lusques, soupe de pistou, ratatouille, dragées chocolat et amandes.

 

Retrouvez ci-joint le courrier adressé par Carole Delga à Joe Biden : http://www.datapressepremium.com/rmdiff/2984/Courrier_Biden.pdf