ECONOMIE

Artisans : cédez ou reprenez une entreprise facilement, grâce à la Bourse nationale pour Entreprendre dans l’artisanat

Cession d’entrepriseReprise d’entreprise
 
Les chambres de métiers et de l'artisanat proposent la Bourse nationale pour Entreprendre dans l’artisanat (anciennement BNOA), une plateforme en ligne de plusieurs milliers d'annonces d'entreprises artisanales à reprendre, sur tout le territoire, y compris dans les Outre-mer. En savoir plus.

© Fotolia
Pour aider les cédants à trouver un repreneur et éviter de voir disparaître leur entreprise, mais aussi pour aider des porteurs de projet à trouver chaussure à leur pied, les chambres de métiers et de l'artisanat (CMA) proposent la Bourse nationale pour Entreprendre dans l’artisanat (anciennement Bourse nationale d'opportunités artisanales - BNOA). Ce site Internet regroupe des offres d'entreprises artisanales à reprendre sur toute la France.
Lire aussi : Quel statut pour le conjoint du chef d’entreprise ?

Plus de 6 300 annonces d'entreprises artisanales à reprendre

Boulangers, maçons, coiffeurs, plombiers, tailleurs, fleuristes... : plus de 6 300 artisans proposent en temps réel leur entreprise, au travers d'annonces classées par zone géographique (région et département) et par secteur d'activité (alimentation, transport, construction, soins à la personne...). Mais il est également possible d'effectuer des recherches avancées, sur des critères précis, comme la taille de l'entreprise ou son prix de vente.
Accédez à la bourse nationale pour Entreprendre dans l'artisanatLire aussi : Transmettre-reprendre une entreprise : comment s’y prendre ?

Comment utiliser la bourse nationale d'offres ?

Vous voulez céder votre entrepriseContactez un conseiller de votre CMA, qui va vous informer et diagnostiquer votre entreprise ou bien remplissez directement le « pré-diagnostic » sur la bourse nationale afin qu’un conseiller de votre CMA puisse vous recontacter.Votre conseiller publie l'annonce sur la bourse nationale.Il vous met en relation avec des repreneurs potentiels, après avoir examiné leur dossier.
Vous voulez reprendre une entrepriseRendez-vous sur la bourse nationale.Remplissez en parallèle une fiche d’inscription en ligne sur la bourse nationale afin qu’un conseiller de votre CMA puisse éventuellement vous proposer des annonces répondant à vos critères de recherche.Faites votre sélection parmi les offres proposées.Contactez un conseiller de votre CMA, qui va vous informer et constituer votre dossier, avant mise en relation avec le cédant.
 
Lire aussi : Travailleurs indépendants : sous quelles conditions obtenir la prime d'activité ?

La bourse de la transmission de Bpifrance

Vous pouvez également consulter la bourse de la transmission de Bpifrance. Elle regroupe plus de 50 000 affaires à reprendre. Elle réunit plusieurs bourse de reprise, dont celle des chambres de commerce et d'industrie (CCI) ou la bourse nationale pour Entreprendre dans l'artisanat, des chambres de métiers et de l'artisanat (CMA).

Livret A : comment ça marche ?

Le livret A est un produit d’épargne réglementé : l’État décide de son fonctionnement, de son taux, de son plafond, de la qualité des titulaires, etc. Les intérêts du livret A sont exonérés d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux et les fonds déposés sont couverts par la garantie de l'État.

Money, Profit, Finance, Business, Return

Comment cela fonctionne ? Quel est le taux pratiqué ? Explications.

Plafond du livret A

Sur votre livret A, vous ne pouvez pas placer plus d'un plafond fixé à 22 950 €, pour les particuliers ou 76 500 € pour les associations, auxquels peut s'ajouter la capitalisation des intérêts.

Lire aussi : Livrets d'épargne : quels taux, quelles conditions ?

Taux du livret A

Le taux d’intérêt du livret A est fixé à 0,75 % jusqu'au 31 janvier 2020 (suite à l'arrêté du 27 novembre 2017). Il est fixé par l’Etat, qui prend notamment en compte le taux d’inflation dans sa formule de calcul.

Date de calcul des intérêts

Les intérêts du livret A sont calculés le 1er et le 16 de chaque mois.

Date de versement des intérêts

Les intérêts cumulés sur l'année s'ajoutent au capital le 31 décembre. L'ajout de ces intérêts peut porter la valeur du livret au-delà du plafond du livret.

Réforme de la formule de calcul

Le Gouvernement a annoncé une réforme de la formule de calcul du taux du livret A à compter du 1er février 2020 :

  • le taux de livret A sera désormais fixé comme la moyenne semestrielle du taux d'inflation et des taux interbancaires à court terme
  • l'évolution du taux demeurera liée à celle du taux d'inflation ; en outre, un plancher sera introduit, de sorte que le taux du livret A ne pourra jamais être inférieur à un minimal absolu de 0,5 %
  • le taux sera désormais arrondi au dixième de point le plus proche au lieu de l'arrondi au quart de point pratiqué actuellement

Lire le communiqué de presse [PDF - 140 Ko]

Lire aussi : Le Plan épargne logement (PEL) : comment ça marche ?

Fiscalité du livret A

Le livret A est exempté de toute fiscalité (impôt sur le revenu ou prélèvements sociaux). En effet, les intérêts du livret A sont exonérés d'impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux.

Lire aussi : Ouvrir un livret d'épargne populaire (LEP)Epargne : qu'est-ce que le livret jeune ?

Ouvrir un livret A

Auparavant réservé aux clients de la Caisse d’Épargne, de la Banque Postale et du Crédit mutuel (sous le nom de livret bleu), le livret A peut être proposé par toutes les banques, y compris les banques en ligne, depuis 2009.

Les particuliers, mineurs ou majeurs, peuvent ouvrir un livret A. Certaines associations sont aussi autorisées à en posséder un.

Un seul livret A par personne !

Attention ! Si vous êtes déjà titulaire d'un livret A, il n’est pas possible d’en ouvrir un autre. Vous êtes tenu de clôturer le livret A que vous possédez avant d’ouvrir un nouveau livret A dans une autre banque. Depuis le 1er janvier 2013, la banque vérifie systématiquement que vous ne possédez pas d'autre livret A avant d'en ouvrir un à votre nom dans son établissement. Les personnes ayant plusieurs livrets A peuvent être soumises à des amendes.

Il est également interdit de cumuler avec un livret bleu (livret A du Crédit mutuel) ouvert après septembre 1979.

Lire aussi : Comment fonctionne un compte épargne logement (CEL) ?

Dépôt ou retrait d'argent sur un livret A

Les fonds que vous déposez sur un livret A sont disponible à tous moments.

Vous pouvez retirer l’argent de votre livret A à partir de 16 ans, sauf opposition du représentant légal. Une opération de retrait ou de dépôt doit être effectuée pour un montant minimum de 10 € ou 1,5 € pour les personnes ayant un compte à La banque postale. Le compte ne peut jamais être débiteur.

Vous ne disposez pas de chéquier ou de carte de paiement sur votre livret A.

Lire aussi : La garantie bancaire des dépôts

Clôturer un livret A

Pour clôturer votre livret A, informez votre banque en vous déplaçant dans l'établissement ou par courrier postal simple.

Transférer un livret A ?

Il n'est pas possible de transférer un livret A d'un banque à une autre depuis le 1er janvier 2012. Ce transfert a été possible du 1er janvier 2009 au 31 décembre 2011.

Lire aussi : Comparez gratuitement et simplement les tarifs bancaires

Livret A : à quoi servent les fonds

Les fonds collectés sur les livrets A sont centralisés par la Caisse des dépôts et consignations. Ils servent à financer le logement social et le renouvellement urbain.

Lire aussi : Découvert bancaire : quels frais peuvent vous être facturés ?

Développement économique

La Région Occitanie lance une plateforme dédiée aux startups du sport 

La Région Occitanie a annoncé la création d'une plateforme dédiée aux startups du sport, qui seront hébergées au sein de clubs professionnels d'Occitanie grâce à l’agence AD’OCC Sport. Cette nouvelle plateforme permettra à une dizaine de startups de bénéficier d'un programme d'accompagnement pour leur développement et d'un soutien de qualité.
 
Les objectifs de cette plateforme sont d’une part de permettre aux clubs professionnels de s'acculturer à l'innovation dans le sport et de participer à cette dynamique, d’autre part de permettre aux entreprises s'adressant au marché du sport d'avoir de meilleures conditions de développement. Ce dispositif sera opérationnel et mis en place au dernier trimestre de l’année 2019.

Le consommateur restera roi

 

Globalement le monde évolue vers davantage de prospérité. Des classes moyennes apparaissent en Chine, en Inde, au Brésil et dans nombre de pays émergents. L’économie du savoir s’impose progressivement partout et prend le relai de l’agriculture et de l’industrie comme moteur du développement. Les consommateurs deviennent davantage demandeurs de services et de produits liés à la santé, à la qualité de vie, à la culture et aux loisirs. Ils attachent davantage d’importance aux facteurs environnementaux, au bien-être animal, etc.
Par ailleurs l’augmentation général de l’instruction, la montée de l’individualisme et le souhait de chacun de participer aux décisions qui le concerne amèneront le client à vouloir toujours davantage personnaliser les produits qu’il achète que ce soit sa voiture, les vacances organisées sur mesure par son agence de voyage, les services de sa banques, etc.

Malgré les évolutions des produits et services demandés, les attentes fondamentales des consommateurs (délais, qualité, fonctionnalités, prix) des produits et des services ne changeront pas de nature mais de degré : les délais exigés pour les livraisons seront de plus en plus courts, le zéro défaut sera la norme absolue et les caractéristiques du produits devront être conformes aux promesses du marketing. Par ailleurs les normes environnementales et sociales s’imposeront également à l’ensemble de la planète d’ici à 2050.

 D’autres attentes se renforceront comme la sécurité des données fournies par les clients aux systèmes informatiques et le respect de la confidentialité de ces données. Plus encore qu’aujourd’hui, toute défaillance dans ce domaine altérera la confiance des clients et pourra avoir des conséquences dramatiques pour l’entreprise.
Avec la montée en puissance de l’intelligence artificielle, les consommateurs exigeront la transparence en ce qui concerne les algorithmes qui traqueront nos comportements d’achats, nos modes de vies, voire nos pensées. Ces algorithmes devront être cohérents avec les valeurs et l’éthique de la société. Une exigence d’autant plus forte que la technologie apparaitra comme intrusive malgré l’affichage d’intentions louables. Par exemple nous pouvons admettre voire désirer la mise au point de nano robots connectés qui circuleront dans notre sang ou dans notre cerveau, pour détruire les agents pathogènes, corriger les erreurs de notre ADN, éliminer les toxines et effectuer toutes sortes d'autres tâches pour améliorer notre bien-être physique. Mais comme souvent tout progrès a aussi son revers de médaille, le risque existe de voir de tels nano robots se connecter aux service de marketing des grandes firmes commerciales avec des visées manipulatrices. Pire, on ne peut exclure des tentatives d’emprise de nos pensées par les pouvoirs politiques.

L’internet et l’importance de l’immatériel dans l’économie continuera par ailleurs de modifier considérablement les termes de l’échange. La caractéristique des produits immatériels est que le coût de production d’une unité supplémentaire, le coût marginal, est pratiquement nul. Les coûts de productions sont essentiellement des frais fixes. Aussi, comme l’illustre Serge Soudoplatoff,[1] quand on partage un bien matériel il se divise : si on prend une pizza et qu’on la divise en quatre chacun a un quart de pizza ; quand on partage un bien immatériel il se multiplie : si on prend un fichier mp3 qu’on envoie à dix personnes qui eux mêmes l’envoient à dix amis, tous les destinataires ont un fichier entier. Il s’ensuit de nouveaux modèles économiques où les services ou les produits sont gratuits et où les revenus sont tirés de fonctionnalité annexes. L’entreprise Google c’est d’abord un moteur de recherche gratuit de même que le succès de Facebook repose d’abord sur son libre usage.

__________________________

[1] Conférence à l’Ecole Normale Supérieure de Paris (février 2010)

Cap FM en DAB

CAP FM (webradio actuellement) a participé au mois de juin à l’appel à candidature lancé par le CTA de Toulouse concernant des fréquences FM à Agde, Béziers, Bédarieux et Lodève.
 
En attendant que le CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel) puisse statuer sur notre candidature en FM, celui-ci va lancer dans les prochaines semaines un appel à candidature en DAB +. Notre association VALRAS COMEDIE CLUB va donc se porter candidate en DAB + en « étendu » c’est-à-dire qu’elle couvrira un secteur beaucoup plus large allant de : Montpellier, Agde, Béziers, Sète - Narbonne, Lézignan-Corbières, Moussan, Saint-Pierre-la Mer, Tuchan, Port-la-Nouvelle - Rodez, Rignac, Villefranche-de-Rouergue, Baraqueville.
 
Ce qui représente une couverture de 1 480 000 habitants ! Ce qui n’est pas rien ! Toutefois les gens devront acheter de nouveaux récepteurs numériques en DAB + !
Pour que notre association puisse avoir toutes les chances de diffuser en DAB +, nous lançons un appel aux dons à cette adresse.
 

Thierry Boudry et Magalie Va (Star Ac)

Il est important que nous puissions trouver des entreprises, associations, Particuliers , Mairies, départements, agglomérations, et aussi la région qui soutiennent notre action à créer un nouveau projet de radio en DAB + ! Le projet CAP FM est déjà soutenu par les Mairies de Bessan et Marseillan Plage.
 
Nous avons donc besoin aussi de vous afin de récolter les fonds qui permettra à notre association d’avoir une légitimité d’être retenu comme candidat au DAB + auprès du Conseil Supérieur de l’audiovisuel en faisant connaitre notre démarche de dons !
 
Je compte donc sur vous.
 
En vous remerciant d’avance,
 
Thierry BOUDRY
Président VALRAS COMEDIE CLUB
22 Cami de Canto Rano
Mas de la Pinède
34350 VALRAS PLAGE
Tél : 06.51.58.85.40 

Des nanosatellites made in Montpellier

La Fondation Van Allen a inauguré la Station TT&C, pilotage du centre spatial de nanosatellites de l’Université de Montpellier. Une station sol dotée d’une technologie pionnière au niveau mondial.

Le 22 ami 2019, Safran, l’Université de Montpellier et la Fondation Van Allen inaugurent la station TT&C du Centre Spatial Universitaire de Montpellier.

Le Zodiac Data Systems a choisi de s’engager auprès du Centre Spatial Universitaire de Montpellier en fournissant une station sol complète composée d’un ensemble d’équipements permettant l’orientation de l’antenne et la communication avec des satellites à l’image de celles utilisées par les agences spatiales mondiales.

Cette station s’interfacera avec les nanosatellites développés et construits par le CSUM, et récupérera les données transmises par ces nanosatellites. Cet équipement de pointe permet au CSUM d’élargir ses champs de compétences et de recherches, facilitant ainsi les transferts de connaissance entre la recherche académique et le monde industriel.

Le nanosatellite Méditerranée, dont le lancement est prévu en 2020, sera le premier nanosatellite du CSUM à bénéficier de la Station TT&C. La mission consiste à recueillir des mesures de l’accumulation de la vapeur d’eau dans la troposphère. Ces données seront transférées en temps réel par la station TT&C, et transmises aux météorologues le plus rapidement possible à des fins de prévention de la population en cas de pluies intenses.

La conception et le développement de nanosatellites mobilisent, au sein du CSUM, plus d’une vingtaine de personnes, enseignants-chercheurs, ingénieurs, doctorants et stagiaires (de Bac+2 à Bac+5). Ces projets se réalisent à travers la formation des étudiants. Au-delà de l‘apprentissage des jeunes aux métiers du spatial par le biais de la recherche universitaire, les nanosatellites représentent le berceau d’un nouvel espace d’innovation.

« Membre de la Fondation Van Allen depuis plus de cinq ans, Zodiac Data Systems inscrit sa démarche auprès du CSUM dans une volonté de développement de la filière du New Space et de soutien des programmes universitaires de recherche ambitieux», a indiqué Jean-Marie Bétermier, Président de Zodiac Data Systems.

« Le partenariat avec Zodiac Data Systems profite à tous. Le don de la station TT&C permettra de compléter les outils de recherche et d’innovation dans le domaine des applications nanosatellites », a ajouté Michel Courtois, Président de la Fondation Van Allen.

« L’Université de Montpellier croit beaucoup en ces lieux de co-construction de l’innovation et de brassage de deux cultures », a expliqué Philippe Augé, Président de l’Université de Montpellier... la suite sur Montpellier infos

travail : profondes mutations en vue

Dans les prochaines décennies la globalisation de l’économie planétaire aura des conséquences de plus en plus visibles sur le marché du travail. Les entreprises maintiendront de moins en moins une organisation figée avec des salariés en contrat à durée indéterminée. Elles fonctionneront selon une logique de projets, au niveau local et au niveau international. Pour un travail donné, une entreprise cherchera les meilleures compétences pour constituer l’équipe qui mènera à bien le projet, pour quelques mois ou pour plusieurs années.

Pour certains métiers du savoir, les nouveaux outils numériques de communication et de travail collaboratifs permettront d’organiser le travail via l’internet, gommant ainsi les contraintes de fuseaux horaires et de géographie. Les jeunes d’Afrique et d’Asie, de plus en plus nombreux et surtout de mieux en mieux éduqués devraient être en mesure de tirer profit des ces évolutions et de s’insérer dans les équipes travaillant en ligne.

» lire la suite

Pépinières d'entreprises et hôtel d’entreprises ?

Démarrage, Ordinateurs Portables

Vous êtes à la tête d’une jeune entreprise, ou vous avez un projet de création d’entreprise. Avez-vous pensé à vous installer en pépinière d’entreprises ? Découvrez les avantages d’une implantation en pépinière d’entreprises.

 

           Quels sont les avantages d'une pépinière d'entreprises ?

Une pépinière d’entreprises est une structure d’hébergement et d’accompagnement à destination de jeunes start-up ou de créateurs d’entreprises. Qu’elles soient publiques, privées ou associatives, les pépinières disposent en général de bureaux et locaux d’activités proposés à des prix attractifs pour faciliter le lancement d’une entreprise. Elles sont parfois distinguées des incubateurs (création d’entreprise uniquement) ou des accélérateurs d’entreprises (pépinières privées à but lucratif).

La pépinière d’entreprises offre également d’autres avantages tels que des services mutualisés, des équipements, du conseil et un environnement propice aux échanges entre créateurs d’entreprises.

Quels sont les services proposés dans une pépinière d'entreprises ? (en savoir plus sur : https://parcsdactivites.com/pepinieres-d-entreprises).

 

                                                                              

 

Des services et équipements partagés en pépinière d’entreprises :

  • Un secrétariat commun : accueil téléphonique et messagerie personnalisée, réception, distribution et envoi de courriers
  • Des salles de réunion pouvant accueillir de nombreux participants
  • Des espaces communs propices à l’échange entre professionnels (espace de restauration, espace de détente, cafétéria…)
  • Un espace documentation
  • Différents équipements indispensables : photocopieurs, imprimantes multifonctions, télécopieurs, relieurs…

Le soutien et le conseil aux porteurs de projet et aux créateurs d'entreprise :

  • Accueil et orientation des porteurs de projet, un appui au montage de dossier
  • Aides à l'élaboration du business plan 
  • Accompagnement personnalisé des créateurs durant le développement de l’activité de l’entreprise, et une préparation à la sortie de pépinière
  • Formations collectives et des conférences sur des thèmes variés liés à la création et au développement de l’entreprise.

L’aide à l’insertion du créateur d’entreprises :

  • Mise en relation avec les réseaux auxquels les créateurs peuvent avoir recours (banques, experts, laboratoires, universités, entreprises…),
  • Information sur les manifestations, concours et salons.
  • Et pour poursuivre : https://parcsdactivites.com/hotels-d-entreprises
  • Qu’est-ce qu’un hôtel d’entreprises ?

    Les hôtels d’entreprises (et pépinières) ont été créés en réponse à l'appel d'offres du gouvernement prévu par la loi de juillet 1999 sur la recherche et l'innovation (loi Allègre, qui a également donné naissance aux pépinières Allègre). Ces organisations ont eu pour rôle premier d'encourager le transfert de technologies développées par les laboratoires de recherche gouvernementaux vers le secteur privé à travers la création d'entreprises.

    En France, les pépinières s'adressent aux entrepreneurs (avant la création) ou aux entreprises très récemment créées. Un hôtel d'entreprises est une organisation venant en aide aux nouvelles entreprises de plus de 2 ans en leur fournissant des services complémentaires à la pépinière d’entreprises. Il s’adresse donc aux entreprises déjà viables et non éligibles au dispositif « pépinière ».

    Dans les pays de l'Union européenne, il existe différents programmes d’accompagnement financés par l'UE et l'État qui offrent un soutien sous forme de consultation, de mentorat, de création de prototypes et d'autres services de cofinancement pour les nouvelles entreprises.

    local d activite marne la vallee
         

    Quels sont les avantages de l’hôtel d’entreprises pour démarrer son activité ?

    Un hôtel d’entreprises est une solution d’hébergement proposant des locaux à loyer attractifs et modulables. Il s’adresse aux entreprises de production comme de services et met à disposition des équipements et des services mutualisés. Ces structures regroupent ainsi des sociétés indépendantes en phase de création ou en développement, ainsi que des entreprises en sortie de pépinière.

    Elles ont pour vocation de résoudre les difficultés d’implantation des PME et des très petites entreprises (TPE), en particulier dans les zones où l’offre privée d’immobilier locatif est insuffisante ou inadaptée.

    Quel type d’entreprises peut bénéficier d’un accompagnement dans un hôtel d’entreprises ?

    Les hôtels d’entreprises sont pour la plupart très généralistes. Artisanat, métiers du digital, recherche et développement : toutes les sociétés en devenir sont susceptibles de pouvoir bénéficier d’un accès à un hôtel d’entreprise. Des salles adaptées aux besoins de chaque activité sont proposées avec bien sûr des salles de réunion d'équipes, des bureaux, des ateliers et aussi parfois des espaces de coworking.

    Où se situent ces hôtels d’entreprises ?

    Ce type de structure existe un peu partout en France. La liste officielle peut vous être délivrée par la CCI de votre département ou la mairie de la commune dans laquelle vous souhaitez vous implanter. Certains sont situés près de technopoles, d'autres à proximité de zones d'activités ou artisanales.

    Vous souhaitez en savoir plus sur ce dispositif ?

    Notre équipe composée de spécialistes en implantation se tient à votre disposition pour toute question relative à votre projet de création d’entreprise. Notre service de conseil est entièrement gratuit.

L'électrique va impacter l'emploi

 

La voiture électrique va générer de nouveaux emplois mais elle va aussi en modifier et en supprimer d’autres.
Le moteur électrique est beaucoup plus simple et plus facile d’entretien qu’un moteur thermique avec ses systèmes annexes d’échappement et de transmission. Dans la voiture électrique la motorisation n’est plus la source principale de la valeur ajoutée. Comme pour le reste de l’économie, les composantes immatérielles liées à la voiture électrique deviennent centrales.
Avec la voiture électrique, plus de vidange, plus de pot d’échappement ou de filtres à air à remplacer : les garagistes et les professionnels de la maintenance seront de moins en moins des mécaniciens et de plus en plus des techniciens formés aux nouvelles technologies, à l’usage de logiciels pointus, à l’électronique ou à l’électrochimie des accumulateurs. Interrogé par Jean Botela pour la magazine « Capital », Eric Feunteun, directeur du programme "véhicule électrique" chez Renault illustre avec humour le nouveau paradigme technologique : "Voyez les acousticiens. Depuis que l’industrie automobile existe, on leur demandait de supprimer les bruits. A présent, avec le silence des voitures électriques, ils doivent inventer des buzzers pour alerter les passants !"

» Lire la suite

Tout savoir sur la micro-entreprise

 

Vous êtes ou vous envisagez de devenir micro-entrepreneur ? Comment créer votre micro-entreprise ? Comment déclarer et payer vos impôts et cotisations sociales ? De quelles aides pouvez-vous bénéficier ? Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur la micro-entreprise.
 

 

Créer sa micro-entreprise

Payer ses impôts

Payer ses cotisations sociales

Obtenir des aides financières

Cesser son activité de micro-entrepreneur

FAQ micro-entreprise