ECONOMIE

Fermeture des bars et restaurants : Bruno Le Maire promet 3 milliards d'euros d'aides

Le montant de l'aide versable aux restaurateurs va également être déplafonnée à 10.000 euros, contre 1.500 euros actuellement.

En pleine grogne des patrons de bars et de restaurants, concernés par des mesures de fermeture ou de réduction de l'activité dans plusieurs grandes villes françaises, le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire a annoncé mardi 29 septembre des mesures de soutien au secteur.

"Nous n'en avons pas fini avec le virus, et donc beaucoup d'entrepreneurs, de restaurateurs, de patrons de cafés ou de salles de sport, sont inquiets pour leur activité, a expliqué le ministre sur France Inter. Il faut continuer à soutenir et à protéger les salariés et les entreprises, c'est un premier aspect essentiel du budget (2021, ndlr)."

"La sécurité sanitaire est la priorité absolue, a encore estimé Bruno Le Maire. Donc nous avons mis de l'argent de côté pour faire face à ces situations, comme avec le fonds de solidarité.

Aller plus loin : https://actu.orange.fr/politique/fermeture-des-bars-et-restaurants-bruno-le-maire-promet-3-milliards-d-euros-d-aides-

 

Impôt sur le revenu : remboursement ou solde à payer, qui est concerné ?

La déclaration de revenus permet de savoir si l'impôt prélevé à la source correspond bien au montant de l'impôt dû. En fonction des montants déclarés, certains contribuables peuvent bénéficier d’un remboursement, d’autres doivent s’acquitter d’un solde d’impôt sur le revenu. Explications.

 

La régularisation de l'impôt sur le revenu, à quoi ça correspond ?

Depuis le 1er janvier 2019, l'impôt sur le revenu est prélevé à la source(retenue à la source, acompte). Une régularisation du paiement de l’impôt est réalisée l’année suivante, à la suite de la déclaration des revenus au printemps. Ainsi la déclaration de revenus que vous avez faite au printemps 2020 permet de dresser le bilan de votre situation fiscale et de calculer le montant définitif de l’impôt dû au titre de vos revenus 2019.

Si votre impôt calculé est égal aux sommes déjà prélevées à la source en 2019, votre situation est en équilibre.

À l'inverse, si le montant de l'impôt calculé est inférieur ou supérieur aux sommes déjà prélevées à la source en 2019, deux cas de figures peuvent alors se présenter :

  • le remboursement du trop perçu par l'administration fiscale
  • un complément d'impôt sur le revenu à verser à titre de solde d'impôt sur le revenu.

Lire aussi : Comment calculer le montant de son imposition avec le barème de l'impôt sur le revenu ?

Le remboursement d'impôt sur le revenu

Vous êtes éligible à un remboursement : c'est le cas si le montant prélevé dans le cadre du prélèvement à la source en 2019 est supérieur au montant final de votre impôt ou si vous avez droit à une restitution de réductions ou crédits d’impôt. Le détail du calcul de votre impôt est indiqué sur votre avis d’impôt. Il a été mis à votre disposition entre fin juillet et début septembre 2020, dans votre espace en ligne ou par courrier. Le remboursement est intervenu, dans la plupart des cas, par virement sur votre compte bancaire le 21 juillet, le 24 juillet ou le 7 août. Ce virement porte le libellé « REMB IMPOT REVENUS » sur votre relevé bancaire, et est indiqué comme provenant de « DGFIP FINANCES PUBLIQUES ».

Le complément ou solde de l'impôt sur le revenu à verser

Vous avez un montant à payer à titre de solde d’impôt sur le revenu : c'est le cas si par exemple, les montants de prélèvements à la source que vous avez versés en 2019 sont insuffisants parce que vous n’avez pas actualisé votre taux de prélèvement à la source, ou si vous avez bénéficié d'une avance de réductions ou crédits d'impôt trop importante en janvier 2020. Dans ce cas, le montant à payer sera prélevé à partir du 25 septembre 2020, en une fois, s'il est inférieur ou égal à 300 €, ou en quatre fois, s'il est supérieur à 300 €. Dans ce cas, les prélèvements auront lieu les : 25 septembre, 26 octobre, 26 novembre et 28 décembre 2020.

Quelles démarches pour bénéficier du remboursement ou régler son solde d’impôt sur le revenu ?

Si vous bénéficiez d’un remboursement, celui-ci vous a été directement versé sur le compte bancaire connu de la DGFiP, si vous en avez communiqué un, sinon, vous serez remboursé par un chèque adressé à votre domicile à encaisser auprès de votre établissement bancaire.

Si vous avez un montant d’impôt à payer, celui-ci sera prélevé sur le compte bancaire que vous avez communiqué à la DGFiP.

Comment mettre à jour ou transmettre ses coordonnées bancaires ?

Pour vous assurer que le compte bancaire connu de l’administration fiscale est bien le bon ou le renseigner s’il n’y en a pas, deux possibilités s'offrent à vous :

  • en vous connectant à votre espace particulier sur impots.gouv.fr, rubrique « Gérer mon prélèvement à la source ». C’est ce compte qui sera utilisé pour effectuer vos éventuels remboursements ou prélèvements.
  • en contactant votre centre de contact par téléphone au 0 809 401 401 (appel non surtaxé).

Tout changement de coordonnées bancaires doit être signalé avant le dernier jour du mois pour être pris en compte dès le mois suivant.

Impôt sur le revenu : le calendrier des dates importantes

Rappel des dates IR importantes
Jusqu’au 1er juillet 2020 (inclus) Mise à jour du compte bancaire utilisé pour le remboursement par l’administration fiscale
Du 29 juillet au 7 septembre 2020 Envoi et / ou mise en ligne des avis d’impôt sur les revenus
24 juillet et 7 août 2020 Remboursement par virement des trop-versés ou des réductions et crédits d’impôt
Jusqu’au 11 septembre 2020 (inclus) Mise à jour du compte bancaire utilisé pour le prélèvement de septembre
25 septembre 2020 Prélèvement en une fois des sommes restant dues inférieures ou égales à 300 €
25 septembre, 26 octobre, 26 novembre et 28 décembre 2020 Prélèvement en quatre fois des sommes restant dues supérieures à 300 €

Lire aussi : Tout savoir sur l'impôt sur le revenu

Le Plan d’épargne retraite (PER), comment ça fonctionne ?

Depuis le 1er octobre 2019, un nouveau produit d’épargne à long terme est disponible à destination des particuliers : le plan d'épargne retraite (PER). Fonctionnement, fiscalité, modalités de sortie… retour sur les caractéristiques de ce produit.

Le plan d’épargne retraite (PER), qu’est-ce que c’est ?

Le PER est un dispositif d’épargne à long terme issu de la réforme de l’épargne retraite prévue par la loi du 22 mai 2019 relative à la croissance et la transformation des entreprises dite loi Pacte. Disposant de caractéristiques harmonisées par rapport aux anciens produits, il permet d'accumuler une épargne pour compléter ses revenus au moment de la retraite, sous forme de rente ou de capital, selon le choix de l’épargnant au moment du déblocage du plan.

Le PER se décline sous 3 formes : un PER pouvant être souscrit à titre individuel et deux PER qui peuvent être proposés dans le cadre de l’entreprise.

Dans sa version individuelle, le PER peut prendre la forme d'un contrat d'assurance-vie, ou d'un compte-titres associé à un compte-espèces. Le PER individuel remplacera progressivement le plan d’épargne populaire (PERP) et le contrat Madelin, lesquels ne seront plus proposés à la souscription à partir du 1er octobre 2020.

Le PER individuel, pour quels bénéficiaires ?

Demandeurs d'emplois, salariés, travailleurs non salariés, le PER individuel est ouvert à tous, sans condition d’âge ou de situation professionnelle. Vous pouvez ouvrir un PER auprès de votre intermédiaire financier habituel (banque, courtier en ligne, assureur...).

Le PER individuel, pour quels types de versements ?

Plusieurs types de versements peuvent alimenter votre PER. D’abord, les versements volontaires que vous effectuez mais aussi le transfert des fonds issus d'anciens produits d’épargne retraite(un Perp, un Contrat Madelin par exemple) ou accumulés sur un PER d’entreprise. En cas de transfert d'un PER d'entreprise vers un PER individuel, vous pourrez aussi y verser les sommes issues de l'intéressement, de la participation et de l'abondement de votre employeur à un PER d'entreprise, les sommes issues d'un compte épargne temps (CET) et affectées à votre PER d'entreprise ainsi que les versements obligatoires effectués sur un PER d'entreprise obligatoire.

Lire aussi : Tout savoir sur le nouveau plan épargne retraite (PER)

Le PER individuel, quelle fiscalité ?

Fiscalité du PER individuel sur les versements

Si vous êtes imposable, sachez que les cotisations que vous versez sur votre PER ouvrent droit à un avantage fiscal sous la forme d'une déduction du revenu brut global, conformément à l'article 163 quatervicies du Code général des impôts, dans la limite des plafonds suivants, selon ce qui est le plus avantageux pour vous :

  • 10 % des revenus d'activité professionnelle déclarés au titre de l’année N-1, dans la limite de huit fois le plafond annuel de la sécurité sociale (PASS) - soit une déduction maximale au titre de l'année 2020 de 32 908 €
  • OU si elle est plus élevée, une somme égale à 10 % du montant annuel du PASS (soit 4 113 € pour l'année 2020).

Fiscalité du PER individuel au moment du déblocage

Au moment du déblocage de votre PER, vous pouvez récupérer l’épargne que vous avez constituée soit sous forme de capital, soit sous forme de rente. La fiscalité diffère selon que vous avez ou non opté pour la déduction des versements volontaires durant votre vie active et votre choix de sortie du plan.

Fiscalité du PER individuel en sortie en capital

En cas de déduction des versements du revenu imposable

Sur le total des versements volontairesSur les plus-values
soumis au barème progressif de l'impôt sur le revenu Prélèvement forfaitaire unique (PFU) ou option globale pour le barème de l'impôt sur le revenu.

En cas de non déduction des versements du revenu imposable

Sur le total des versements volontairesSur les plus-values
exonération d'impôt sur le revenu Prélèvement forfaitaire unique (PFU) ou option globale pour le barème de l'impôt sur le revenu.

Fiscalité du PER individuel en sortie en rente

En cas de déduction des versements du revenu imposable

Le montant de votre rente imposée selon les règles applicables aux pensions de retraite.

En cas de non déduction des versements du revenu imposable

Seule la part de votre rente correspondant aux versements volontaires est imposable selon les règles applicables aux rentes viagères à titre onéreux, le solde étant imposé selon les règles applicables aux pensions de retraite.

Peut-on débloquer son PER individuel avant l’âge de la retraite ?

En règle générale, l’argent de votre PER est bloqué jusqu'à votre départ à la retraite. Toutefois, il existe des cas de déblocages anticipés comme pour l'achat de la résidence principale ainsi que dans les situations suivantes : invalidité, décès du conjoint ou du partenaire de PACS, surendettement, expiration des droits à l'allocation chômage, cessation d’activité non salariée à la suite d’un jugement de liquidation judiciaire.

Lire aussi : Tout savoir sur les produits d'épargne

Projet de loi de finances pour 2021 : les principales mesures pour les particuliers

Soutien à la rénovation énergétique des logements et à l’achat de véhicules propres, simplification des modalités de versement des aides au logement, amélioration du niveau de vie des étudiants boursiers, etc. Découvrez les principales mesures en faveur des particuliers du projet de loi de finances pour 2021.

Élargissement des bénéficiaires de MaPrimeRénov’

Afin de soutenir la rénovation énergétique des logements, le dispositif MaPrimeRénov’, lancé en janvier 2020, sera ouvert à de nouveaux bénéficiaires.

Pourront désormais bénéficier du dispositif les ménages appartenant aux 2 derniers déciles de revenu, les copropriétés mais aussi les propriétaires bailleurs.

Par ailleurs, la nouvelle version du dispositif entend soutenir en particulier les travaux de rénovation globale en ciblant davantage les « passoires thermiques ».

 

Reconduction du bonus écologique

Pour répondre à l’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre, le barème des aides offertes aux ménages lors de l’achat d’un véhicule électrique a été revu à la hausse en 2020, pouvant aller jusqu’à 7 000 €.

Ce bonus sera maintenu en 2021.

 

Création d’un crédit d’impôts pour l’installation de bornes de recharge de véhicules électriques

Le projet de loi de finances pour 2021 prévoit la création un crédit d’impôt spécifique en faveur de l’installation de bornes de recharge de véhicules électriques sur les places de stationnement résidentiel.

Simplification des modalités de versement des aides au logement

À compter de 2021, les aides au logement seront calculées et versées « en temps réel ».

Concrètement, cela signifie que le bénéfice de ces aides sera évalué sur la base de vos ressources actuelles et non plus sur vos revenus N-2 .

Cette réforme vise à rendre le versement des allocations logement plus réactif et juste, notamment lors d’une baisse de revenus.

Amélioration du niveau de vie des étudiants

Afin de lutter contre la précarité étudiante, la rentrée universitaire a été marquée par la baisse du coût du ticket de restaurant universitaire CROUS pour les étudiants boursiers : il est passé de 3.30 € à 1 €.

Ce tarif social est maintenu pour l’année universitaire de 2021.

Renforcement les places d’hébergement d’urgence

Avec le projet de loi de finances de 2021, le plan « Logement d’abord », lancé en 2017, entend prendre de l’ampleur.

En 2021, l’objectif est de créer 8 850 places d’intermédiation locative ainsi que 2 000 places en maison-relais afin d’améliorer les conditions de vie des personnes sans-abris.

Par ailleurs, 1 000 nouvelles places seront créées afin de protéger les femmes victimes de violences.

Projet de loi de finances pour 2021

Dans l'Hérault, les campings dressent un bilan de la saison estivale

Annulations de dernière minute, mesures sanitaires et clientèle étrangère absente : dans l'Hérault, le bilan de la saison estivale pour l'hôtellerie de plein air est décevant. Pour les campings héraultais, cette saison estivale se conclut sur un bilan décevant. La plupart des établissements, notamment ceux du littoral, n'ont pas fait le plein cet été et accusent des pertes importantes. Camp, Forest, Été, Jours Fériés, Groupe

Une fréquentation fluctuante

Après une activité complètement à l'arrêt au printemps, les campings ont eu du mal à redémarrer. Rouverts depuis le 13 juin dernier, ils ont eu du mal à faire revenir la clientèle. "Il y avait un certaine retenue de la part de nos clients", poursuit Marie-France Durancel. "Mais heureusement, nous avons vécu des mois de juillet et d'août quasiment normaux."

Des détails avec France3 Occitanie : https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/herault/agde/herault-campings-dressent-premier-bilan-saison-estivale-1867492.html

Gaz : une hausse de 4,7% des tarifs réglementés le 1er octobre

La consommation d'électricité en France a reculé de l'ordre de 13% au deuxième trimestre et celle du gaz naturel de 23% en raison de la crise sanitaire.

 

Appareil, Burn, Brûleur, Faire Cuire

La facture de gaz des particuliers va augmenter en France dans quelques jours. "Au 1er octobre 2020, les tarifs réglementés hors taxe d'Engie augmentent de 4,7% par rapport au barème en vigueur applicable depuis le 1er septembre 2020", indique la CRE.

"Cette augmentation est de 1,2% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 2,6% pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 4,9% pour les foyers qui se chauffent au gaz", précise le régulateur.

La consommation d'électricité recule : https://finance.orange.fr/actualite-eco/article/gaz-une-hausse-de-4-7-des-tarifs-reglementes-le-1er-

Les pièces d'un et deux centimes pourraient bientôt disparaître

La Commission européenne va lancer une grande étude sur les pièces d'un et deux centimes, rapporte BFMTV. Les citoyens européens pourront donner leur avis dans une phase de consultation ouverte.
 
Les jours des pièces d'un et deux centimes sont-ils comptés ? Comme le souligne BFMTV ce lundi 28 septembre, la Commission européenne va en tout cas sérieusement se pencher sur leur cas.

L'instance va lancer une grande étude d'analyse d'impact sur l'utilisation des petites pièces. En fonction des résultats, les paiements en espèces pourraient tous être arrondis, actant la disparition de ces deux pièces rouges.

Aller plus loin : https://actu.orange.fr/france/les-pieces-d-un-et-deux-centimes-pourraient-bientot-disparaitre-magic-CNT000001tEstD.html

Budget de l'Etat : quatre chiffres à retenir du projet du gouvernement pour 2021

L'exécutif présente, lundi 28 septembre, son projet de loi de finances pour 2021, centré sur le plan de relance de 100 milliards d'euros.

Soutenir la reprise de l'économie française mise à terre par l'épidémie de Covid-19 en ouvrant grand les vannes de la dépense, c'est la stratégie choisie par le gouvernement dans son projet de budget pour 2021. Après les plus de 460 milliards d'euros mis sur la table cette année pour faire face à la crise sanitaire, le projet de loi de finances présenté lundi 28 septembre sera centré sur le plan de relance de 100 milliards d'euros annoncé début septembre.

Franceinfo fait le point sur les principaux éléments de ce budget.

1Un tiers du plan de relance pour les entreprises.

2Un rebond de la croissance espéré à 8%

3Un déficit prévu à 6,7% du PIB

4Zéro hausse d'impôts pour les particuliers

Les détails sur : https://www.francetvinfo.fr/economie/deficit/budget-de-l-etat-quatre-chiffres-a-retenir-du-projet-du-gouvernement-

Le budget de la justice augmentera de 8% l'an prochain, annonce le Premier ministre Jean Castex

Le Premier ministre a également promis le recrutement de 900 personnes pour "renforcer les juridictions".

 

La Justice, Statue, Dame Justice

Selon lui, c'est "jamais vu" depuis au moins 35 ans. Le projet de loi de finances 2021 prévoit une augmentation de 8% du budget de la justice, a annoncé Jean Castex sur le plateau de "Vous avez la parole" sur France 2, jeudi 24 septembre.

Aller plus loin : https://www.francetvinfo.fr/societe/justice/le-budget-de-la-justice-augmentera-de-8-l-an-prochain-annonce-le-premier-

L'électrique va impacter l'emploi

 

La voiture électrique va générer de nouveaux emplois mais elle va aussi en modifier et en supprimer d’autres.
Le moteur électrique est beaucoup plus simple et plus facile d’entretien qu’un moteur thermique avec ses systèmes annexes d’échappement et de transmission. Dans la voiture électrique la motorisation n’est plus la source principale de la valeur ajoutée. Comme pour le reste de l’économie, les composantes immatérielles liées à la voiture électrique deviennent centrales.
Avec la voiture électrique, plus de vidange, plus de pot d’échappement ou de filtres à air à remplacer : les garagistes et les professionnels de la maintenance seront de moins en moins des mécaniciens et de plus en plus des techniciens formés aux nouvelles technologies, à l’usage de logiciels pointus, à l’électronique ou à l’électrochimie des accumulateurs. Interrogé par Jean Botela pour la magazine « Capital », Eric Feunteun, directeur du programme "véhicule électrique" chez Renault illustre avec humour le nouveau paradigme technologique : "Voyez les acousticiens. Depuis que l’industrie automobile existe, on leur demandait de supprimer les bruits. A présent, avec le silence des voitures électriques, ils doivent inventer des buzzers pour alerter les passants !"

» Lire la suite

Carole Delga : « Microsoft confirme son implantation en Occitanie, terre de transformation et d'innovation »

Après Castelnau-le-Lez au nord de Montpellier, Microsoft a choisi La Cité à Toulouse, pour implanter son Expériences Lab, espace de 300 m² dédié à la transformation numérique et à l'Intelligence artificielle. Ce choix renouvelé d'une implantation en Occitanie est la preuve de la fertilité de l'économie régionale et de son rayonnement.

 

« Notre engagement, notre volontarisme économique, porte ses fruits. Ma première bataille est et a toujours été l'emploi. La crise économique qui débute nécessite d'être encore plus incisif et d'apporter les solutions répondant aux nécessités des entreprises. Lorsque j'ai engagé le projet de La Cité, tournée vers l'innovation et l'économie de demain, je savais que le potentiel était là, bien présent sur notre territoire. Aujourd'hui, ce sont déjà 40 start-up qui se sont installées en moins de 6 mois et notre première locomotive internationale vient de proposer son premier évènement : Microsoft.

Le choix de Microsoft est loin d'être anodin. Nous avons fortement œuvré pour l'installation de son école de l'IA à Castelnau il y deux ans et je suis fière aujourd'hui que l'entreprise nous fasse à nouveau confiance pour implanter son Experiences Lab à Toulouse, dans les locaux de la Cité portée par la Région Occitanie. », a déclaré la présidente de Région, Carole Delga.

 

Avec Nantes et Bordeaux, Toulouse a été choisie comme l'un des trois sites d'implantation de l'Experiences Lab en région. Conçu pour créer une synergie dans la recherche et l'application dans le domaine de l'intelligence artificiel de la transformation numérique, il comprend à la fois une salle de formation et des espaces de conférence, de coworking et d'idéation. L'Experiences Lab se veut être, au-delà du lieu, une plateforme d'accélération des connexions entre tous les acteurs locaux.

 

La Cité, un espace alternatif dédié à la création, l'innovation et au partage d'expérience

La Cité est un équipement structurant au service du développement de l'écosystème d'innovation à Toulouse et en Occitanie. Lieu de travail, de collaborations et d'échanges, elle rassemble en un seul espace des services complémentaires et adaptés au développement et à la croissance des entreprises innovantes.

La Cité vient enrichir le pack de dispositifs dédiés (« Start'Oc », Contrat Innovation, Pass Occitanie), l'agence de développement AD'OCC, l'incubateur Nubbo et bientôt la Cité de l'économie et des métiers de demain à Montpellier.

La Région déploie ainsi les outils structurants pour accompagner et renforcer la dynamique d'innovation à l'échelle régionale et nationale.