Bon à savoir

Réforme des retraites : vers une journée noire vendredi à la RATP ?

Certains syndicalistes de la RATP mettent en garde contre une nouvelle "journée noire" vendredi 24 janvier,  jour de la présentation du projet de réforme des retraites en Conseil des ministres.

Après 45 jours de grève, l'Unsa RATP a annoncé le week-end dernier la suspension de la grève contre la réforme des retraites à partir de lundi. Pour autant, "dès que les collègues sont prêts, on repart en illimité, en espérant une convergence des luttes", avait assuré Djebali, représentant des conducteurs de métro et RER à l'Unsa RATP, 1er syndicat de la régie.

Aller plus loin : https://actu.orange.fr/france/

Tempête Gloria : pluies intenses et crues exceptionnelles dans le sud de la France

En savoir encore plus sur : http://www.meteofrance.com/previsions-meteo-france/sete/34200

Depuis lundi soir, un épisode de fortes précipitations touche le Roussillon et l'est de la chaîne des Pyrénées dans le sillage de la tempête Gloria.  
L'équivalent de 4 mois de pluies est déjà tombé, en 48 heures, sur le Roussillon conformément à nos prévisions. Ces pluies intenses provoquent des crues exceptionnelles dans les départements de l'Aude et des Pyrénées-Orientales. 
Cet épisode pluvieux durable va sévir jusque jeudi midi avant de se décaler vers le Languedoc et les Cévennes, puis en région PACA vendredi en perdant en intensité.
 
Suivez l'évolution de la situation et consultez les conseils de comportements sur vigilance.meteofrance.com et Vigicrues.
 

Jusqu'à 4 mois de pluies en 48 heures

Lame d'eau cumulée sur 48 h entre lundi 20 janvier à 14 h UTC et mercredi 22 janvier 2020 à 14 h UTC. En rouge les cumuls supérieurs à 150 mm.
Lame d'eau cumulée sur 48 h entre lundi 20 janvier à 14 h UTC et mercredi 22 janvier 2020 à 14 h UTC. En rouge les cumuls supérieurs à 150 mm. © Météo-France.

 

Depuis lundi, on a déjà mesuré (entre le 20/01/2020 13 h et le 22/01/2020 12 h) :
  • 308,5 mm  soit 126 jours de pluie à Arles-sur-Tech (66) ;
  • 275,5 mm soit 108 jours de pluie à Argeles-sur-Mer (66) ;
  • 267,0 mm  soit 101 jours de pluie  à Amélie-les-Bains (66) ;
  • 262,6 mm soit 120 jours de pluie  à Rodes (66) ;
  • 129,5 mm  soit 38 jours de pluie à Sougraigne (11) ;
  • 110,3 mm  soit 50 jours de pluie à Granes (11).

Des précipitations attendues jusqu'à jeudi midi

Sur l'ensemble de l'épisode, soit jusqu'à jeudi à la mi-journée, les quantités de précipitations devraient atteindre 200 à 350 mm sur une large moitié est des Pyrénées-Orientales, localement plus, 180 à 250 mm sur les Corbières et le pays de Sault. 
Avec le redoux, la fonte de la neige contribue à augmenter le débit des cours d'eau.
Infographie : carte de prévisions du 21 janvier 2020 à 10 h
Côté neige, les chutes de neige vont perdurer jusqu'à jeudi midi avec une limite pluie-neige vers 1 800 m et 60 cm de neige supplémentaire attendue vers 2 100 m d'altitude. La neige tombe en effet en abondance sur les massifs des Pyrénées-Orientales, en particulier dans le secteur du Canigou. On a ainsi relevé des chutes de neige jusqu'à 122 cm au Canigou (66). En conséquence, le risque d'avalanche est fort dans ce secteur. 
 

Un épisode remarquable

Cet épisode méditerranéen est remarquable sur la région en cette saison, correspondant à un événement qui se produit en moyenne tous les 10 ou 20 ans. 
 

La tempête Gloria frappe aussi l'Espagne

Cet épisode actif correspond à des débordements sur notre pays de la tempête Gloria qui concerne l'ouest du Bassin méditerranéen, du Maroc à la Catalogne en passant par les Baléares. 
La tempête Gloria qui frappe ainsi, depuis dimanche soir, l'Espagne et en particulier l'archipel des Baléares et la Catalogne, va durer jusqu'à ce mercredi.
 
On a ainsi relevé depuis le début de l'épisode :
  • 109 mm à Minorque ;
  • 75 mm à Palma ;
  • 222 mm à Tortosa ;
  • 142 mm à Barcelone ;
  • 179 mm à Gérone ;
  •  87 mm à Valence.

Permanence délocalisée de Jean-François ELIAOU

Permanence délocalisée de Jean-François ELIAOU à Montarnaud vendredi 24 janvier de 14h à 17h« Permanence parlementaire délocalisée »
 
Jean-François Eliaou Député de la 4e circonscription de l’Hérault tiendra une permanence parlementaire délocalisée  
 
à la mairie de Montarnaud le vendredi 24 janvier 2020 de 14h00 à 17h00
 
 
Pour tout contact et prise de RDV : 04 67 02 68 10 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Bruno Le Maire et Gérald Darmanin de nouveau menacés de mort

L'auteur d'une des lettres de menaces de mort envoyées aux ministre de l'Économie et de l'Action et des Comptes publics réclame l'abandon de la réforme des retraites.

Les locataires de Bercy ont de nouveau été la cible de menaces de mort. Les ministres de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin et de l'Économie Bruno Le Maire ont en effet reçu des lettres de menaces de mort, leurs auteurs réclamant dans l'une d'elles l'abandon de la réforme des retraites, révèle ce mercredi 22 janvier l'AFP.

En savoir plus : https://actu.orange.fr/politique/

Electricité: la hausse de 2,4% s'appliquera au 1er février

Le gouvernement a l'intention d'appliquer dès la semaine prochaine, au 1er février, la hausse de 2,4% des tarifs réglementés de l'électricité (tarifs bleus résidentiels et ceux applicables aux petits professionnels), a-t-on appris mercredi, auprès du gouvernement.

"Compte tenu de l'évolution modérée du tarif, et afin d'éviter d'engendrer de nouveaux rattrapages, il est prévu que le nouveau tarif entre en vigueur au 1er février 2020", a indiqué à l'AFP le ministère de la Transition écologique et solidaire.

La Commission de régulation de l'énergie (CRE) avait proposé cette hausse de 2,4% TTC pour les tarifs bleus résidentiels et ceux applicables aux petit professionnels, selon un projet de décision consulté lundi par l'AFP.

Aller plus loin : https://finance.orange.fr/actualite-eco/article/

Le gouvernement pouvait choisir de l'appliquer dès le 1er février ou de faire jouer un délai de trois mois pour la mettre en œuvre.

Signature de la convention départementale France Services

 IMG_1170

Les Maisons France Services ont pour objectif de faciliter l’accès des citoyens à un ensemble de services publics. Les usagers pourront effectuer diverses démarches administratives dans un lieu unique et se renseigner auprès d’agents polyvalents, formés spécialement à cet effet.

Démarches administratives du quotidien liées à la santé, la famille, la retraite ou l’emploi, les maisons France Services représenteront neuf administrations :

-       du ministère de l’Intérieur (aide au renouvellement des papiers d’identité, du permis de conduire et de la carte grise),

-       des finances publiques (déclaration de revenus, renseignements sur prélèvement à la source),

-       de la Justice (accompagnement de l’usager dans l’accès au Droit),

-       de l’assurance maladie, de l’assurance retraite, des allocations familiales,

-       de Pôle emploi, de la Mutualité sociale agricole et de La Poste.

Mardi 21 janvier, le préfet de l’Hérault a signé, avec les acteurs locaux, la convention départementale France Services en mairie de Sérignan :

Dans l’Hérault, le Gouvernement a retenu 6 Maisons France Services (MFS) pour une première labellisation au 1er janvier 2020 : Agde, Capestang, Lodève, Murviel-les-Béziers, Sérignan et la MFS itinérante portée par la MSA.

.

mfs 2

Antisémitisme : 34% des Juifs français se sentent menacés

Un sondage de l'Ifop pour Fondapol et l'American Jewish Committe paru dans Le Parisien, révèle le malaise chez les Français de confession juive.

Les chiffres sont frappants, à l'heure où Emmanuel Macron s'apprête à effectuer sa première visite en Israël. Selon un sondage réalisé par l'Ifop, publié dans Le Parisien, 34% des Français de confession juive assurent se sentir régulièrement menacés en raison de leur appartenance religieuse. 70% des sondés auraient été victimes d'un acte antisémite au cours de leur vie. Ce sont les agressions verbales (64%) qui arrivent en tête, loin devant les agressions physiques (23%). Plus inquiétant, l'étude pointe une recrudescence chez les 18-24 ans :  84 % déclarent avoir subi un acte antisémite, 79 % une agression verbale, et même 39 % une agression physique.

En savoir plus : https://actu.orange.fr/france/

Voitures, vélos, transports en commun... : ce qui va changer avec la loi mobilités

 

Forfait mobilité pour les salariés se rendant à leur travail par covoiturage ou à vélo, limitation de la circulation dans certaines zones, fin de la vente des véhicules essence et diesel, assouplissement de la limitation de vitesse à 80 km/h... La loi d'orientation des mobilités a été publiée au Journal officiel du 26 décembre 2019.

Voitures

Cette loi prévoit un certain nombre de mesures concernant notamment directement les automobilistes :

  • mise en place d'un forfait mobilité pour les salariés pratiquant le covoiturage (jusqu'à 400 € par an) ;
  • limitation de la circulation aux véhicules les moins polluants dans les zones à faibles émissions (ZFE) ;
  • systématisation des restrictions de circulation en cas de pic de pollution ;
  • obligation d'équipements en points de recharge pour les véhicules électriques dans les parkings de plus de 10 places des bâtiments neufs ou rénovés et renforcement d'un droit à la prise dans les copropriétés ;
  • fin de la vente de voitures particulières et de véhicules utilitaires légers neufs utilisant des énergies fossiles d'ici 2040 ;
  • relèvement de la vitesse maximale autorisée de 10 km/h sur certains axes secondaires ;
  • localisation des passages à niveau par GPS ;
  • placement d'éthylotests à proximité des étalages de boissons alcooliques dans les débits de boisson à emporter.

Vélos

En matière de sécurité pour les cyclistes, la loi prévoit de généraliser la formation à l'apprentissage du vélo dans les écoles et d'imposer aux poids lourds de signaler leurs angles morts. Elle vise également à favoriser le développement d'itinéraires cyclables (voies interurbaines, chemins de halage), à faciliter les transports de vélos dans les trains et les cars mais aussi à améliorer les zones de stationnement sécurisé pour les vélos en particulier dans les gares et les bâtiments neufs. Elle rend enfin obligatoire en 2021 le marquage des vélos pour lutter contre les vols.

  À noter : Les employeurs pourront aussi proposer le forfait mobilité aux salariés se rendant à leur travail à vélo.

Bus et autocars

Pour améliorer la sécurité des usagers, l'arrêt à la demande sera généralisé dans les bus de nuit.

Dans les autocars, les passagers devront être informés des règles de sécurité à bord et des consignes d'évacuation en cas d'urgence.

Par ailleurs, dans les cars de transport international, il sera désormais obligatoire d'apposer son nom et son prénom sur ses bagages.

Nouvelles mobilités

La loi encadre l'installation de sociétés de services proposant des moyens de transport en libre-service (trottinettes, vélos, scooters...) en fixant un régime d'autorisation préalable à obtenir auprès des communes concernées. Elle prévoit par ailleurs des sanctions en cas de modification de la limitation de vitesse des engins de déplacement personnel et des vélos à assistance électrique.

La Maison sport-santé de l'Hérault ouvrira à Balaruc-les-Bains

La ministre des Sports, Roxana Maracineanu a annoncé dernièrement l'ouverture de 138 maisons sport-santé en France, avec au moins une par département.

Pour l'Hérault, c'est Balaruc qui a été labellisée.

Ce sont Cabestany dans les Pyrénées-Orientales, Narbonne et Carcassonne pour l'Aude, Nîmes pour le Gard, Marvejols pour la Lozère et Rodez pour l'Aveyron qui seront dotées de ce dispositif.

Ces établissements sont destinés à accompagner les personnes souhaitant débuter ou reprendre une activité physique et sportive pour leur santé et leur bien-être. L’originalité des Maisons Sport-Santé réside dans la collaboration étroite entre professionnels du sport et de la santé pour offrir un suivi personnalisé et sur mesure prenant en compte l’âge, l’état de santé et le niveau de la personne à accompagner.

On le sait, l’inactivité tue 10 fois plus que les accidents de la route et les bénéfices de l’activité physique et sportive pour la santé ont été prouvés scientifiquement.

C’est pourquoi, comme le Président de la République s’y était engagé lors de sa campagne, les ministères des Sports et de la Santé ont développé un nouveau dispositif d’accompagnement à l’activité physique et sportive pour les personnes les plus éloignées de la pratique. Parmi les publics prioritaires figurent les patients qui se sont vus prescrire une activité physique adaptée par leur médecin. Dans le cadre de la Stratégie nationale sport santé, le ministère des Sports et le ministère des Solidarités et de la Santé ont ainsi publié à cet effet un cahier des charges visant au référencement des premières Maisons Sport-Santé en 2019.

Suite à ce premier appel à projets, 138 Maisons Sport-Santé sont désormais référencées couvrant la quasi intégralité du territoire français. Il y en aura 500 d’ici 2022 conformément à l’engagement présidentiel. Ces espaces, qui peuvent être des structures physiques intégrées au sein d’une association, d’un hôpital, d’un établissement sportif ou des plateformes digitales, s’adressent notamment à des personnes en bonne santé qui souhaitent (re)prendre une activité physique et sportive avec un accompagnement spécifique ainsi qu’à des personnes souffrant d’affections longue durée, de maladies chroniques, cancers nécessitant, sur prescription médicale, une activité physique adaptée sécurisée et encadrée par des professionnels formés.

En lien avec les collectivités territoriales et les acteurs de la société civile, elles contribueront au développement de réponses adaptées de proximité et permettront également l’atteinte de l’objectif de 3 millions de pratiquants sportifs supplémentaires d’ici 2022.

Vous pouvez retrouver la liste complète de ces premières Maisons Sport-Santé :

 

- sur le site www.sports.gouv.fr

- sur le site https://solidarites-sante.gouv.fr

Plus de 70 professionnels du tourisme ont échangé sur les enjeux du développement durable

Plus de 70 professionnels du tourisme ont échangé sur les enjeux du développement durable lors de la cérémonie nationale du label Clef Verte 2020.

actu-clefverte.jpg

 

Cette journée de sensibilisation au tourisme durable du 15 janvier dernier au Domaine De l'Ale à Capestang, organisée par le label Clef Verte en partenariat avec Hérault Tourisme et en présence du CRT Occitanie, a réuni plus de 70 professionnels du tourisme héraultais.

 

L'objectif de cette rencontre : inciter les professionnels à s'engager dans une démarche de développement durable, un enjeu important pour le département de l'Hérault.

Hérault Tourisme est partenaire de Clef Verte depuis 10 ans et reste encore précurseur en cela, au national (1er département Clef Verte en France.)

Cet engagement déjà ancien illustre une vision qu'Hérault Tourisme et le Conseil Départemental de l'Hérault ont toujours eu en matière de tourisme responsable, portée par les 3 priorités du schéma départemental de développement touristique.

L'antériorité de ce positionnement sera objectivement utile dans la conduite de la stratégie à construire avec tous les acteurs du tourisme, face à enjeu climatique et environnemental...

 

Au programme de cette journée :

  • Un rappel des actions et des enjeux d'un tourisme durable dans l'Hérault et en Occitanie
  • Des témoignages de professionnels labellisés Cléf Verte : "De bonnes idées pour de bonnes pratiques en matière de développement durable"
  • 2 ateliers sur la mobilisation des professionnels du tourisme et leur engagement dans une démarche durable.


Ce fut également l'occasion de remettre les tous derniers diplômes reçus par les professionnels de la Région Occitanie qui compte 96 labellisés.