Bon à savoir

Ligue des Champions : Le plateau se précise

Ce mardi soir, 29 des 32 qualifiés pour la prochaine Ligue des Champions sont connus. L'Olympiacos, Ferencvaros et le Dynamo Kiev ont fait le nécessaire pour participer à la phase de poules de la C1.

A deux jours du tirage au sort de la phase de poules de la Ligue des Champions, on connaît presque tous les participants. Trois équipes se sont qualifiées ce mardi soir grâce aux barrages. Elles viennent rejoindre les cadors du football européen. Il y a eu ni surprise, ni retournement de situation durant ces matchs retour. L'Olympiacos de Mathieu Valbuena est allé faire 0-0 sur la pelouse de l'Omonia Nicosie pour bonifier son succès du match aller et participer à la Ligue des Champions, telle qu'on la connaît, une 20eme fois. Ce cap n'a été franchi que par six autres équipes, Barcelone, Real Madrid, Porto, Bayern Munich, Manchester United et la Juventus Turin.

Aller plus loin : https://sports.orange.fr/football/ligue-des-champions/article/ligue-des-champions-le-plateau-se-precise-

Le débat Trump/Biden vire au chaos

Invectives, railleries, attaques personnelles: le premier débat entre Donald Trump et Joe Biden a offert mardi un spectacle particulièrement chaotique à 35 jours d'une élection présidentielle américaine sous haute tension.

Lors d'un duel télévisé suivi par des dizaines de millions d'Américains, le candidat démocrate de 77 ans a traité le 45e président des Etats-Unis, 74 ans, de "menteur" puis de "clown". "Vous allez la fermer!", lui a-t-il même lancé alors que la confrontation virait à la cacophonie.

"Il n'y a rien d'intelligent en vous", a de son côté martelé Donald Trump qui, en mauvaise posture dans les sondages, espérait un faux-pas de son rival qui n'a pas eu lieu.

Mâchoires serrées, le locataire de la Maison Blanche, qui briguera le 3 novembre un second mandat de quatre ans, s'est efforcé de dépeindre son adversaire comme une marionnette de la "gauche radicale", que ce soit sur la santé, la sécurité ou le climat.

Aller plus loin : https://actu.orange.fr/monde/le-debat-trump-biden-vire-au-chaos-CNT000001tFmaC/photos/le-president-americain-donald-trump-et-l-ancien-vice-president-joe-biden

METEO Sète prévisions sur les 3 prochains jours

 

 

Pour ce matin. A 2 heures, la pression atmosphérique au niveau de la mer sur la commune, est de 1017 hectopascals. Le soleil brille sans partage. Température sous abri de 10 degrés vers 8 heures. Vent faible. Pour cet après-midi. Soleil et ciel bleu prédominent. Température sous abri de 21 degrés vers 14 heures. Vent faible de direction variable. Pour ce soir. Soleil généreux. Le thermomètre indique 16 degrés vers 20 heures. Vent faible. Pour la nuit prochaine. Nuit étoilée. Température sous abri de 12 degrés vers 2 heures. Vent faible de direction Variable.
Pour jeudi matin. Temps le plus souvent très nuageux. Température : 11 degrés vers 8 heures. Vent faible. Pour jeudi après-midi. Nombreux passages nuageux sans conséquences. Température : 21 degrés vers 14 heures. Petit vent de Nord généralement faible. Pour vendredi matin. Temps pluvieux.
 
On attend aux alentours de 1 millimètres de précipitations sur la période. Températures minimales : 12 degrés. Vent d'Est assez faible. Pour vendredi après-midi. Pluie. La hauteur de précipitations prévue est de 6 millimètres. Températures maximales : 21 degrés. Vent faible d'Ouest.
 
Pour samedi matin. Éclaircies prédominantes. Températures minimales : 8 degrés. Ces températures sont en-dessous des valeurs normalement observées. En début d'après-midi, établissement d'un vent d'Ouest, assez fort. Pour samedi après-midi. Ciel peu nuageux. Températures maximales : 18 degrés. Ces températures sont en-dessous des valeurs normalement observées. Vent d'Ouest, assez fort, en début d'après-midi ; puis atténuation.
 

Le 1er octobre ce sera la Journée Internationale de la musique

Le
Journée Internationale de la musique

Rendons à César ce qui appartient à César et à Menuhin la journée qu'il a initiée en 1975. La date retenue était à l'époque le 1er octobre et Lord Yehudi Menuhin, alors Président du Conseil international de la musique, voulait approfondir la réflexion sur le rôle de la musique.

Le grand violoniste souhaitait que la Journée internationale de la musique constitue "un accomplissement de nos activités et devienne un événement visant à enrichir la connaissance de notre art et à renforcer les liens de paix et d'amitié qui unissent les peuples grâce à la musique".

Et Dieu créa Jack Lang...

Force est de constater que la date du 1er octobre a été largement oubliée depuis et que la seule date qui reste en mémoire est celle de la fête de la musique, lancée en 1982 par Jack Lang, sur une idée lui aurait été soufflée par Maurice Fleuret, alors directeur de la Musique à France Musique.

Aujourd'hui la fête de la musique est fêtée le 21 juin dans de très nombreux pays et a bien mérité du titre de Journée mondiale de la musique, même il elle ne le revendique pas !

Un site à visiter : www.francemusique.fr

Covid-19 : 8 051 cas supplémentaires et 85 nouveaux morts en France en 24 heures

La France a relevé 8 051 nouveaux cas de contamination au Covid-19 en 24 heures (contre 10 008 il y a sept jours), annonce Santé Publique France, mardi 29 septembre. Plus de 800 nouveaux malades du Covid-19 ont été placés en réanimation en une semaine, dont 165 sur les dernières 24 heures.

Coronavirus, Covid, Médecine, Pilules

"En France métropolitaine, la circulation virale continue sa progression entraînant une dégradation de la situation", analyse Santé Publique France, qui craint que "du fait des saturations des capacités diagnostiques des laboratoires dans plusieurs régions," ces chiffres ne soient  "très certainement sous-estimées." 

Le taux de positivité des tests augmente 

Depuis la veille, le Covid-19 a provoqué 85 nouveaux décès. Ce bilan prend en compte les morts survenues en milieu hospitalier (+59) et dans les établissements médico-sociaux dont les Ehpad (+26).

Aller plus loin : https://actu.orange.fr/politique/covid-19-non-respect-des-gestes-barriere-ou-du-port-du-masque-des-failles-inquietent-a-l-

 

Covid-19 :La police nationale utilise-t-elle des drones pour surveiller des passants ces derniers jours à Marseille ?

Un drone a bien demandé, cet été,  aux gens de porter leur masque à Marseille sous peine d’une amende de 135 euros. La police nationale était-elle dans son droit ?

Quadrocopter, La Caméra, Drone, Mouche

Depuis le 24 septembre une vidéo de drone circulant à Marseille et pilotée par la police nationale, inonde les réseaux sociaux. L’un des tweets qui la diffusent, avec plus de 120 000 vues, dit ceci : "Un drone circule au-dessus de Marseille et avertit les citoyens. 'Police Nationale, lutte contre la covid19, port du masque obligatoire partout en ville, à défaut vous vous exposez à une amende de 135 euros. Terminée la science-fiction. Bienvenue chez les tarés psychotiques."

st-ce que la police marseillaise a le droit d'utiliser des drones pour faire de la prévention sur le port du masque dans les rues ?

De nombreux internautes signalent également que l’utilisation de ce drone va à l’encontre d’une décision de justice rendue par le Conseil d’État en mai dernier.

Oui le conseil d’État a ordonné à l’État de cesser immédiatement la surveillance par drone du respect des règles sanitaires à compter du 18 mai 2020… à Paris !

Aller plus loin : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/masques-sanitaires/covid-19-la-police-nationale-utilise-t-elle-des-

Sécurité sociale : déficit de 44,4 milliards d'euros en 2020, un niveau record

Ce chiffre record est lié aux dépenses exceptionnelles engendrées par la crise du Covid-19 et une rentrée moins importante de recettes résultant de la mise à l'arrêt d'une partie de l'économie...

Un déficit hors norme... Lors de la présentation du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) de 2021 ce mardi, le gouvernement a annoncé que le déficit de la Sécurité sociale devrait atteindre 44,4 milliards d'euros cette année. Ce chiffre inédit est lié aux dépenses exceptionnelles engendrées par la crise du Covid-19 et une rentrée moins importante de recettes résultant de la mise à l'arrêt d'une partie de l'économie.

Le PLFSS de 2021 affiche toutefois un déficit moindre qu'anticipé en juin grâce à une reprise de l'économie plus robuste que prévue pendant l'été. Les prévisions tablaient sur un besoin de financement de près de 52 milliards d'euros pour 2020. On reste toutefois loin des prévisions qui avaient été faites en 2019, où le déficit devait atteindre 5,4 milliards d'euros en 2020. Sans crise sanitaire, le budget devait revenir à l'équilibre en 2023.

Aller plus loin : https://finance.orange.fr/actualite-eco/article/securite-sociale-deficit-de-44-4-milliards-d-euros-en-2020-un-niveau-record-

Vent fort, pluies, orages : une fin de semaine très agitée

Après un début de semaine maussade mais calme, le temps se dégrade nettement en fin de semaine. Des perturbations très actives arrivant par l'ouest se succèdent dès mercredi. Ce régime perturbé sera accompagné d’un nouveau et net rafraîchissement, de fortes pluies et de beaucoup de vent. Ce temps très agité va s’installer sur le pays au moins jusqu’en début de semaine prochaine.

Wave, L'Eau, Mer, Océan, Pacifique, Côte

Maussade jusqu'à mercredi

Un grand quart nord-ouest de l’Hexagone va garder mercredi un temps bien maussade, avec quelques gouttes possibles. La pointe bretonne verra arriver à la mi-journée un passage perturbé avec un peu de vent de sud-ouest, jusqu’à 70 km/h en rafales. Sur le reste du pays le soleil prédominera.
Les thermomètres continueront leur hausse pour atteindre des valeurs de saison. Il fera 16 à 20 °C sous les nuages, 19 à 22 °C sur les autres régions de la moitié nord, 20 à 24 °C sur la moitié sud.

Jeudi, dégradation et retour du froid

Jeudi, les pluies pourront être localement soutenues des Pyrénées au Nord-Est, avec de la neige au-dessus de 2 200 m sur les Alpes et 2500 m sur les Pyrénées. Le vent d’ouest soufflera jusqu’à 70 km/h en pointes. Un risque d’orage n’est pas à exclure sur la basse vallée du Rhône et la Normandie. À l’arrière, de l’Aquitaine aux frontières belges et au Nord-Ouest, le ciel alternera éclaircies et passages nuageux et des averses seront possibles. La Bretagne verra encore une nouvelle perturbation arriver en cours d’après-midi. Le vent d’ouest atteindra jusqu’à 50 km/h sur ces régions.
Les températures vont à nouveau chuter avec dans l’après-midi pas plus de 16 °C en moyenne sur la moitié nord et 18 °C au sud.

Renforcement des mesures pour lutter contre le Covid-19 en Occitanie

 
En Occitanie, la circulation du virus est particulièrement active. Plusieurs communes dépassent très fortement le seuil d’alerte de 100 sur 100 000 personnes testées positives au Covid-19 durant les sept derniers jours. La situation exige que nous prenions « des mesures complémentaires ».
 

Une nouvelle classification des départements et métropoles en fonction de l'intensité de l'épidémie : chaque territoire est classé en vigilance, en alerte, en alerte renforcée ou en alerte maximale.

En Occitanie, hormis le Lot (en vigilance), tous les autres départements de la région sont désormais en zone d’alerte. Les métropoles de Toulouse et Montpellier sont classées parmi les onze métropoles en zone d’alerte renforcée, où le virus circule très fortement.

Le classement de chaque territoire est fondé sur 3 indicateurs-clés :

  • Le taux d’incidence qui mesure le nombre de nouveaux cas pour 100 000 habitants par semaine, et est un reflet de l’intensité de la circulation du virus sur un territoire donné
  • Le taux d’incidence pour les personnes de plus de 65 ans, qui mesure le nombre de nouveaux cas pour 100 000 habitants par semaine dans un territoire, et est un reflet de l’intensité de la circulation dans cette population à risque, dont on sait qu’elle est plus touchée par les formes graves de la maladie
  • Enfin la part des patients COVID dans les réanimations (nombre de patients CoVid+/nombre totaux de lits occupés), qui reflète l’impact de l’épidémie sur notre système de santé. Cet indicateur est essentiel mais il est tardif, et nous devons tout faire pour que le nombre de patients Covid en réanimation ne progresse pas trop, en prenant des décisions le plus tôt possible.
#COVID19. Cartographie alerte

 

 
 
 

Météo : une vague durable d'intempéries va frapper la France

Une série de perturbations actives sont annoncées pour la fin de semaine. Une vigilance accrue est portée sur les territoires de l'Ouest.



Entre coups de vent et fortes pluies, le début du mois d'octobre devrait être perturbé sur l'ensemble de l'hexagone. Météo-France met en garde dans la perspective d'un temps "très perturbé" qui va s'installer à partir de mercredi 30 septembre, et durer "jusqu'en début de semaine prochaine", selon un bulletin de prévisions publié mardi 29 septembre.

En savoir plus : https://actu.orange.fr/france/meteo-une-vague-durable-d-intemperies