Environnement

La qualité de l’eau et à sa préservation expliquées aux écoliers

Des agents intercommunaux du service de l’eau de l’agglomération (*) dont Sylvain Boutes, et des animateurs du Syndicat Mixte d’Etudes et de Travaux de l’Astien (Smeta), ont expliqué aux élèves de CM2 de l’école élémentaire le parcours de l’eau durant une après-midi. D’abord sous forme d’expériences, puis sur le terrain, les écoliers ont ainsi compris le parcours de l’eau, de sa source jusqu’aux robinets des habitations.

A Bessan, l’eau débute son périple dans le forage près de la Guinguette, où elle est puisée dans la nappe alluviale de l’Hérault, grâce à des pompes alimentant deux bassins de 1 500 m³ chacun ; 90m³ d’eau sont pompés par heure, et cette eau parcourt les 28 km de réseaux de tuyaux qui sillonnent le territoire communal, alimentant les habitants en eau, puis la ramenant jusqu’à la station d’épuration.

Une présentation sur la composition du sol et sa géologie a été pour finir faite aux jeunes écoliers très curieux et attentifs, et déjà très sensibilisés au cycle de l’eau.

(*) A noter : le service de l’eau et de l’assainissement est exercé depuis le 1er janvier 2017 par la communauté d’agglomération Hérault-Méditerranée, qui a créé un centre technique sur Bessan.

La Région adopte un Plan d'intervention pour l'eau

 Réunie en Assemblée plénière sous la présidence de Carole Delga, le 22 juin 2018, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a adopté son Plan d'intervention pour l'eau. Présenté par la vice-présidente Agnès Langevine, il poursuit l'ambition régionale de mener une action exemplaire et innovante en matière de gestion intégrée de l'eau.OCCICapture

 

« Nous avons en Occitanie un patrimoine lié à l'eau d'une grande richesse. Afin de préserver cette ressource vitale, il s'avère indispensable que la Région apporte sa contribution pour relever les défis auxquels nous sommes confrontés.. Les épisodes de sécheresses et d'inondations impactent fortement notre territoire et nous ne pouvons plus ignorer les effets du changement climatique. Se préparer face à ces risques hydrologiques, c'est préserver ce bien commun qu'est l'eau, maintenir la qualité du cadre de vie de nos habitants, de leur environnement, et assurer à tous un accès durable. C'est pourquoi je souhaite que la Région assume son rôle dans la mise en œuvre d'une politique ambitieuse de gestion de l'eau » a notamment annoncé Carole Delga.

 Le Plan d'intervention adopté se compose d'un programme d'actions et de trois dispositifs d'interventions financières pour une gestion intégrée de l'eau, sous tous ses aspects : de la gestion durable de la ressource, à la préservation et la restauration des milieux aquatiques et la prévention et la réduction des risques d'inondation. Il s'inscrit également dans une collaboration étroite avec les autres politiques régionales en matière de transition écologique et énergétique, mais aussi d'agriculture, de tourisme, de développement économique, de formation, etc.

 La Région souhaite également favoriser les aménagements économes en eau, adaptés au climat (notamment pour les espaces verts), peu vulnérables aux inondations et optimiser le patrimoine naturel que constituent les milieux aquatiques régionaux. En matière d'innovation, elle soutient des projets de recherche et la mise en œuvre d'opérations pilotes, notamment sur les ressources alternatives, comme la réutilisation des eaux usées ou la recharge artificielle des nappes.

 De ce fait, la Région s'engage à promouvoir de bonnes pratiques, sur tous les territoires d'Occitanie. Le Plan d'intervention prévoit, par ailleurs, une utilisation des concessions hydrauliques du territoire comme « zones d'expérimentation » afin d'apporter des solutions et des modes de gestion plus vertueux.

 

 

 

La Région adopte les statuts de l'Agence Régionale de la Biodiversité Occitanie

 

L'Agence Régionale de la Biodiversité se présente comme un outil opérationnel, afin de permettre à la Région de démultiplier son action au sein de son territoire. Parmi les missions qui lui sont confiées, voici 3 axes structurants :

 

- La valorisation de la connaissance et la mobilisation citoyenne autour d'un Observatoire régional de la biodiversité Occitanie ;

-La mise en relation des différents acteurs avec la création d'un réseau des gestionnaires et d'un forum des acteurs de la biodiversité ;

- L'accompagnement des porteurs de projets à travers notamment un appui technique et administratif.

 

 

 

L'Occitanie poursuit et amplifie sa démarche Région à énergie positive (REPOS)

 

Afin d'agir concrètement sur la transition énergétique, la Région souhaite diviser par deux la consommation d'énergie par habitant et multiplier par trois la production d'énergies renouvelables d'ici 2050.

Dans cette dynamique, la Région a voté le lancement d'un nouvel appel à projets pour le développement des projets d'énergies renouvelables territoriaux et la reconduction de 3 appels à projets relatifs au photovoltaïque en autoconsommation, aux énergies renouvelables coopératives et citoyennes et à la réalisation de « bâtiments NoWatt », sobres et économes en énergie.

L’habitat de demain au Futuroscope

 

En 2050, plus de 70% de la population mondiale vivra en ville. De grands défis humains et écologiques s’imposent face à cette urbanisation massive.
Comment loger les 9 d’humains qui peupleront la Terre en 2050 ? Comment nourrir la population d’une planète, dont les ressources sont de plus en plus limitées ? Comment émettre moins de carbone et lutter contre le réchauffement climatique ?

L’exposition-événement Villes 2050 qui se tient au parc du Futuroscope de Poitiers jusqu’à fin 2018 apporte déjà quelques réponses.

Des bâtiments biomimétiques produisant leur propre énergie, des tours et des navires dépollueurs, des cités flottantes, des fermes maraîchères verticales… Découvrez les solutions hors normes imaginées par l’architecte visionnaire Vincent Callebaut qui répondent aux grands défis urbains et écologiques du 21ème siècle de .

Avec plus de 50 projets dont certains sont en construction, cet architecte franco-belge spécialiste du biomimétisme milite pour une architecture porteuse de sens et de nouveaux modes de vie, tournée vers l’homme et respectueuse de son environnement.

En savoir plus sur : http://futuroscopie.org/

Visite du jardin pédagogique de la LPO Hérault

VILLEVEYRAC

 Le 4 Juillet 2018 de 17:00 à 19:00

Tous les mercredis de l’été nous vous proposons de découvrir les aménagements mis en place en faveur de la faune au sein du jardin pédagogique attenant au Centre Réginal de Sauvegarde de la Faune Sauvage.
Vitrine du programme Refuge LPO, cet espace vous permettra de trouver de bonnes idées pour accueillir la petite faune chez vous !


http://herault.lpo.fr/parc-pedagogique

 

Gratuit

Public concerné : Tout public

Accessible aux personnes handicapées : PMR

Renseignements :

LPO – Hérault
Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage
15, Rue des Cigales, Route de Loupian
34560 VILLEVEYRAC
04.67.78.76.24

Réservation :

Par téléphone : 06 73 77 45 84

Réglementation de la navigation sur l'Etang de Thau

L'étang de Thau, petite mer intérieure, est un milieu riche et jouit d'une forte attractivité. Ce vaste plan d'eau de 7500 hectares est un savant équilibre entre les apports en eaux douces et ses communications avec la mer. C'est aussi le premier bassin conchylicole de Méditerranée.Sa haute sensibilité environnementale lui confère le classement en «Zone de mouillage propre».

Or l’étang comme la mer reste dangereux si l’on ne prépare pas bien sa navigation, si l’on est pas bien équipé et si l’on n’adapte pas son activité à la météo et à son niveau de maîtrise. Préparation, Equipement Alerte (PEA) c'est l'assurance sécurité en mer et sur les étangs. 

Cette plaquette éditée, par la DDTM 34, est un outil pédagogique qui vous permet de saisir de manière rapide les zones sensibles de l'étang de Thau qui dispose d'une réglementation qui lui est propre. Elle  rappelle : comment circuler sur l'étang de Thau, les interdictions à la navigation (zones conchylicoles), les zones réglementées (chenal fluvial, zone de ski nautique, zone de survol des canadairs) et les activités nautiques interdites (bouées tractées, VNM), la vitesse limitée...La plaquette a également pour objectif également d'expliquer l'importance environnementale de l'étang et les règles associées pour préserver cet écosystème remarquable.

A noter que l'exercice de l'autorité de l'Etat en mer et sur les étangs salés relève de la préfecture maritime.

ththCapture

Une journée qui s'inscrit dans le cadre des "Assises de l'écologie et des solidarités"

 Il s'agit d'une opération de partenariat de "EELV les verts" en direction et à l'écoute  des associations et des citoyens sur des sujets  d'actualités .

 
Des sujets liés à l'écologie au sens le plus large.
 
Pour cette journée l'attention se portera  avec les participants  sur  l'alimentation BIO !!
 
Manger bio et local ! Bien manger ! Mieux manger !
 
Préserver la santé de la famille !
 
Autant de préoccupations de tous au quotidien !
 
"Des experts viendront nous aider pour mieux comprendre certains enjeux et s'approprier cette démarche indispensable pour chacun et pour  la santé de tous !!
 
Vous êtes invités à vous exprimer sur ces thèmes  , à échanger  et partager un moment d'information et d'expression citoyenne.
 
SAMEDI 23 JUIN
à partir de 9H30 
conférences 
12H30 repas tiré du sac
14H00 Tables rondes débats .......
 
Salle Vincent Giner  30 rue Anatole France 34110 FRONTIGNAN
 
assi1Capture
 assi2Capture

 

Le rejet des eaux usées non domestiques

L’agglopôle peut apporter une aide financière et technique aux entreprises amenées à produire des déchets ou à rejeter des eaux usées, afin de maîtriser ces pollutions dans l’environnement.
 
Alors si vous êtes artisans, industriels de l’agroalimentaire, professionnels de l’automobile, de la restauration ou d’activités nautiques, n’attendez plus ! Prenez rendez-vous au 04 67 78 55 96 pour un diagnostic gratuit de votre entreprise !
 
loiCapture
 
Le réseau d’assainissement est adapté au traitement des eaux domestiques. Pas des eaux industrielles qui peuvent générer des surcoûts de fonctionnement. C’est pourquoi il est important de les contrôler afin de protéger le système d’assainissement et de garantir la protection du milieu.

CE QUE DIT LA LOI... 

L’agglopôle a donc mis en place des conventions de déversement avec  les industriels qui doivent respecter des normes de rejet spécifiques  et réaliser pour cela des installations de pré-traitement. Les commerces de bouche notamment (restaurants, traiteurs, boucheries, charcuteries, cantines…) doivent être équipés de séparateur à graisses positionné entre l’évacuation des eaux sales de cuisine, de lavage, de rinçage…et le point d’évacuation des eaux usées vers le réseau.

Les professionnels témoignent 

La réglementation encadre les obligations des détenteurs d’huiles, des ramasseurs agréés et des centres d’élimination certifiés. Elle a pour but d’assurer une récupération complète et une valorisation optimale des huiles usagées.

L’agglopôle profite de la création d’un nouveau commerce ou d’un changement de propriétaire pour signer avec les nouveaux arrivants une convention de déversement d’eaux usées dans laquelle nous leur spécifions les nouvelles normes et l’obligation de s’équiper. Une pénalité financière peut intervenir après contrôle et rappel à l’ordre par courrier. De quoi laisser le temps à l’intéressé de s’exécuter.

Si les valeurs limites de rejet sont supérieures à celles des abonnés domestiques, ils sont astreints au principe de « pollueur/payeur »  et doivent s’acquitter d’une redevance supplémentaire proportionnelle à la charge qu’il déverse dans le réseau public.

Pollution maîtrisée sur le canal du Rhône à Sète

Ce mercredi 20 juin 2018, Ludovic Cesmat, chargé de mission gestion environnementale et hydraulique SMBT rentrait de son travail entre 17 h et 17 h 30 avec un de ses camarades. Tous les 2, des spécialistes de l'eau, ont aperçu sur une longueur d'environ 200m des écoulements blanchâtres dans le canal du Rhône à Sète, le long de la route de Montpellier, sur la commune de Frontignan entre la RD2 et la rd600, côté nord.

polP1070573

Ils ont donné l'alarme très rapidement en téléphonant, d'une part à la police de l'eau, d'autre-part à la police rurale de Sète Agglopôle méditerranée et en dernier lieu aux pompiers. Chacun des services était en urgence représenté sur le site et Les pompiers sont alors intervenus très rapidement avec leur cellule de dépollution. 2 brigades en action, une terrestre et une nautique pour mettre en place avec l'autorisation des Voies navigables de France et des supérieurs hiérarchiques, deux barrages flottants.

scoP1070574

Tandis que ceux-ci étaient disposés, un à la hauteur de l'écoulement et l'autre sous le pont de la RD2 pour interdire l'accès de la pollution à l'étang de Thau, du soufre a été identifié dans l'eau. Le site était donc sécurisé.

L'on sait que la pollution par le soufre est très peu connue. D'après des scientifiques, les Effets immédiats pour l'environnement ne peuvent entraîner que très exceptionnellement la présence de soufre colloïdal en suspension et nuire alors à la biocénose aquatique (effets observés à des teneurs comprises entre 1,6 et 10 g/l). On connaît sur les sols le pouvoir biocide du soufre vis-à-vis des parasites des plantes (sur la vigne en particulier).

Parallèlement, tandis qu'en amont l'on inspectait les réseaux, l'on s'est aperçu qu'une entreprise voisine avait certainement rejeté, on ne sait pourquoi, une quantité de soufre liquide de plus de 5 m3.

Une partie d'entre-elle pouvait être rapidement pompée dans un désableur par Suez appelé à la rescousse avec ses camions,  qui traiteront ces déchets à l'entreprise Scori, habilitée à s'en occuper.

Le chef de l'entreprise contacté pensait, paraît-il, rejeter dans l'assainissement et non dans le pluvial.

A priori Préfecture et Police ont prévenu le Procureur de la République qui devrait ouvrir une enquête.

Les pompes des camions de Suez en action tournaient toujours à 20 h 30 à plein régime pour aspirer cette eau polluée qui à priori ne pouvait plus s'étendre.

 

La campagne Ecogestes continue

 

Le CPIE Bassin de Thau, en tant que coordinateur régional, et avec l’ensemble des partenaires du projet, a déployé en 2017 la campagne Écogestes Méditerranée à l’échelle de la région Occitanie. Cette campagne visait à initier les plaisanciers à adopter des pratiques de navigation plus respectueuses de l’environnement.

Les ambassadeurs Ecogestes sont allés à la rencontre des plaisanciers pour échanger avec eux sur leurs pratiques et les informer des gestes éco-responsables qu’ils peuvent adopter pour limiter leur impact sur le milieu. Ils tenaient également des stands pédagogiques auprès du grand public lors de manifestations locales, tout au long de l’été.

Quels sont les objectifs ?

  • Accompagner les plaisanciers vers des pratiques éco-responsables

La plaisance tient une place importante dans les activités du littoral. Elle représente une source d’emploi non négligeable ainsi qu’une source de revenus liés au tourisme. Cette activité provoque néanmoins des pollutions et les plaisanciers peu ou mal avertis peuvent affecter l’environnement marin. A travers la campagne Écogestes Méditerranée, les ambassadeurs viennent à leur rencontre pour les sensibiliser aux impacts de leurs usages et les accompagner vers des comportements plus respectueux des écosystèmes marins.

Tri des déchets, ancrage respectueux, produits d’entretien écolabellisés, récupération des eaux usées…sont autant de thématiques qui seront abordées avec le plaisancier qui accepte d’échanger sur ses pratiques et qui s’engage à devenir un [éco]plaisancier !

  • Dynamiser un réseau d’acteurs et protéger les milieux naturels

La campagne vise également à redynamiser le réseau d’acteurs sur le territoire régional et à répondre aux enjeux locaux (Natura 2000, pénichettes, PAMM). Elle contribue ainsi à la diffusion des messages liés à la gestion du milieu et de ses usages. Les gestionnaires des espaces protégées du littoral sont partenaires de la campagne et s’impliquent dans la diffusion des messages.

La campagne Écogestes Méditerranée Occitanie est également menée en partenariat avec les ports de plaisance de la Région ainsi que l’Union des Villes Portuaires d’Occitanie et le Service des Ports du Département de l’Hérault, afin que le message soit relayé et porté par ces professionnels.

Consulter le guide des bonnes pratiques !

Vous aimez naviguer ? Et vous souhaitez participer à la préservation du milieu marin ? Alors participez à la campagne Écogestes Méditerranée Occitanie !

Nouveau, suivez les actualités de la campagne sur la page Facebook  !

En juin, plus que quelques dates !! Retrouvez nous sur les stands Écogestes Méditerranée Occitanie :

--> Le 22/06 à Bouzigues à la soirée Pavillon Bleu
--> Le 30/06 à Sète aux Apéro Ponton

La campagne continue en Juillet, Aout et Septembre !

 

 

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations