Environnement

LPO : Bilan de la campagne #Ecogestes_Méditerranée_Occitanie 2017

La LPO Hérault, structure ambassadrice de la campagne a contribué à sensibiliser plusieurs centaines de personnes dans les ports de Carnon, Bouzigues, Mèze, Sète et Valras-plage.

Lors des entretiens, 34 plaisanciers se sont engagés dans des gestes éco-responsables et ont hissé sur leur bateau le fanion de la campagne !


Suivez les actualités de la campagne sur la nouvelle page : [Bilan de la campagne #Ecogestes_Méditerranée_Occitanie 2017]

: Écogestes Méditerranée Occitanie- 18 ports partenaires
- 260 plaisanciers engagés
- 1955 personnes sensibilisées
- 64 jours de sensibilisation
- 238h d'entretiens
- 1 structure coordinatrice de la campagne (CPIE Bassin de Thau) et 7 animateurs formés au sein des structures ambassadrices (LPO Aude, LPO Hérault, ardam, Association Labelbleu, Institut Marin du Seaquarium)

Avec le soutien de nos partenaires : Direction Inter-Régionale de la Mer Méditerranée, Agence Française pour la Biodiversité, La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, Parlement de la Mer, Département de l'Hérault, Département des Pyrénées-Orientales, Fondation Banque Populaire du Sud, Union des Villes Portuaires du Languedoc-Roussillon, Parc Naturel Marin du Golf du Lion, Aire Marine Protégée de la Côte Agathoise, et Réserve naturelle nationale de Cerbère-Banyuls.

Nous remercions tous les ports de la région qui nous ont accueilli cette année : Le Grau du Roi Port Camargue, LGM by La Grande Motte, Ville de Mauguio Carnon, Palavas-les-Flots, Frontignan Hérault, Ville de Sète, Bouzigues, Ville de Marseillan, Ville de Mèze, Cap d'Agde Méditerranée, Valras Plage, Vendres-Chichoulet, Gruissan, Port-la-Nouvelle, Leucate Plage, Saint-Cyprien Méditerranée, Port-Vendres, Ville de Banyuls sur Mer

 

Aucun texte alternatif disponible.

L'usine ANGIBAUD DEROME partirait à Béziers

L'usine ANGIBAUD DEROME & SPECIALITES, située sur la route de Balaruc, à la sortie nord est de Sète, est un établissement secondaire de l'entreprise ANGIBAUD - DEROME ET SPECIALITES. Créé en janvier2007, son activité est la fabrication de produits azotés et d'engrais. L'usine devrait déménager et s'installer sur Béziers d'ici environ un an.

Angibaud & Spécialités, anciennement Compagnie du Guano de Poisson Angibaud créée en 1877 à La Rochelle, tient son nom de Louis-André Angibaud qui met au point un procédé industriel de transformation biologique du poisson en engrais : le Guano de Poisson. Unique par sa composition et son mode d’action, cet engrais naturel fera la spécificité d’Angibaud, seule société à transformer les sous-produits de la pêche en engrais.

Révision de la stratégie nationale bas-carbone : donnez votre avis

Pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre, la France a élaboré une Stratégie nationale bas-carbone. Cette stratégie doit être révisée d’ici fin 2018. Pour connaître les attentes des Français et recueillir leurs propositions pour améliorer la stratégie de la France, le public est invité à participer dès maintenant à un questionnaire en ligne.

Transports, logement, alimentation, consommation : comment adopter des modes de vie plus sobres en carbone ?

Quels sont les obstacles principaux au développement des modes de transport à faibles émissions de gaz à effet de serre ? Qu’est-ce qui vous inciterait vous ou vos proches à améliorer l’isolation thermique de votre logement ? L’origine des produits entre-t-elle en compte dans vos décisions d’achat ? Seriez-vous prêts à changer vos habitudes alimentaires et à moins gaspiller ?

La transition climatique et énergétique nécessite la contribution de tous : chaque individu, par ses gestes quotidiens, son mode de vie, ses choix de consommation, contribue à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Le public est donc appelé à formuler des propositions, qui contribueront à enrichir la révision de la stratégie bas-carbone.

Le questionnaire est en ligne jusqu au 17 décembre 2017. Une synthèse des contributions sera publiée début 2018. Elle sera également remise aux élus, professionnels, syndicats, ONG et experts en charge d’élaborer avec les ministères la nouvelle stratégie, à la fois ambitieuse et en prise avec les aspirations des Français.

Isabelle Jarry, garante de la Commission Nationale du Débat Public (CNDP), veille au bon déroulement de cette concertation. 

Révision de la stratégie de la France pour le climat

Je participe au questionnaire

CPIE BASSIN DE THAU : réseau Ecole et Nature

Le label « Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement » est attribué aux associations à fort ancrage territorial qui promeuvent le développement durable et la protection de l’environnement par les actions d’éducation, d’accompagnement des territoires et de citoyenneté.

Le label CPIE apporte aux associations labellisées : une reconnaissance institutionnelle et associative, la dynamique d’un réseau fort de trente ans d’expérience et des services nationaux proposés par l’Union nationale des CPIE.

En 2008, l’Association Pour le Bassin de Thau (APBT) a reçu le label « CPIE Bassin de Thau », devenant ainsi le 4ème CPIE héraultais et le 81ème CPIE de France.

Le CPIE Bassin de Thau est un réseau de 14 structures œuvrant dans le domaine de l'environnement et du développent durable.
Les activités principales de l'association :
- sensibilisation et éducation à l'environnement pour un développent durable,
- accompagnement des territoires au service de politiques publiques et de projets de développement durable.Le Réseau Ecole et Nature est né en 1983. Il s'agit d'une association loi 1901 reconnue d'intérêt général et agréé jeunesse et éducation populaire, et protection de l'environnement, association nationale éducative complémentaire de l'enseignement public.

 Le Réseau Ecole et Nature est un espace de rencontres et d'échanges pour partager ses expériences et repenser son rapport au monde. Un espace convivial de projets et d'innovation pédagogique pour créer des ressources.

 "Nous sommes une association d’acteurs engagés, artisans d'une éducation à l'environnement, source d'autonomie, de responsabilité et de solidarité avec les autres et la nature. Un tremplin pour mener des actions à toutes les échelles de territoire."

Il ne s'agit donc pas pour le réseau de faire de l'éducation à l'environnement, mais d'être au service de tous ceux qui en font, dans le respect de leurs approches, de leurs appartenances et de leurs pratiques.

Tout au long de l'année, les salariés du REN travaillent sur des projets qui mettent en valeur l'éducation à l'environnement.

 De la participation citoyenne avec le programme "un coin nature pour tous", jusqu'à la protection des oiseaux de plage, en passant par la mise en place d'éco-parlements des jeunes® (EPJ), de nombreuses thématiques sont abordées. 

Les dispositifs pédagogiques du Réseau Ecole et Nature ont été conçus par des praticiens en éducation à l'environnement.

Fondés sur des pratiques pédagogiques innovantes, ils englobent à la fois des supports d'animation (guides, plateaux de jeu, cartes...), des formations et une dynamique d'échanges.

Les utilisateurs bénéficient d'un accompagnement pour la prise en main de l'outil et pour s'initier aux démarches pédagogiques qui y sont liées.

 Né du partage et de l'échange, ces dispositifs favorisent la création de lien entre les participants et les incitent à mutualiser leurs expériences. Ainsi, jeunes et éducateurs, ont à leur disposition des plates-formes Internet et peuvent participer aux temps de rencontres en région. Inscrits dans la durée, Rouletaboule et Ricochets sont régulièrement mis à jour et enrichis à partir des actions menées sur le terrain.

 Les notions sont abordées au travers de trois étapes :

  • Le questionnement (faire émerger les représentations des participants, les amener à se poser des questions)
  • La sensibilisation (apporter les notions nécessaires à la bonne compréhension des sujets)
  • L'approfondissement et action (synthétiser les acquis et déboucher sur des actions concrètes).

    Pour en savoir plus : http://reseauecoleetnature.org/users/cpie-bassin-de-thau

    Contact : Par téléphone ou par fax :
    Standard : 09 82 56 39 51
    Fax : 09 72 29 79 00

    Par courrier :
    Réseau École et Nature
    164 rue des Albatros
    34000 Montpellier
 

L'agenda de la LPO Hérault

Les observations de novembre 2017

- Vendredi 1er : "Les Grues cendrées", présentation dans le cadre des rencontres mensuelles du Groupe Local LPO "Grand Montpellier"

- Samedi 2 :
> "Les crêtes des Avants-Monts", sortie réservée aux adhérents du Groupe Jeunes Naturalistes de la LPO Hérault, à Pardailhan
> "Formation bénévoles rapatrieurs", au Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage à Villeveyrac - COMPLET

- Samedi 9 :
> "Entretien du jardin pédagogique", chantier bénévole à Villeveyrac
> "Formation bénévoles rapatrieurs", au Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage à VilleveyracCOMPLET

- Samedi 16 :
> "Les outils d'inventaires participatifs de la faune", formation des bénévoles à l'utilisation des sites faune-lr, faune-France, et application mobile Naturalist à Villeveyrac
> "Opération caddie" collecte de produits pour le fonctionnement du Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage au magasin Trufaut à Mauguio

- Jeudi 21 : "Mieux comprendre la classification des oiseaux"
, présentation dans le cadre des rencontres mensuelles du Groupe Local LPO "Haute Vallée de l'Orb", à Bédarieux


Retrouvez le détail de ces actions et l'agenda complet sur :  herault.lpo.fr/agenda

La Roue Libre vous remercie

La Roue Libre vous remercie d’avoir relayé l’enquête Baromètre des Villes Cyclables !

Grâce à vous et aux efforts des associations, ce sont plus de 113 000 réponses et 316 villes qui seront évaluées.

Capture

Sur l’agglomération du bassin de Thau, les villes de Marseillan, Mèze, Sète et Frontignan ont atteint les objectifs et figurent dans les 316 villes évaluées. Vous trouverez en pièce jointe les premiers résultats nationaux de cette enquête, ainsi que ceux des villes de Sète Agglopôle Méditerranée. Les résultats complets seront annoncés lors du congrès de la FUB le 16 mars 2018 à Lyon.

Encore merci pour votre soutien et à bientôt pour rouler en liberté !

Résultats baromètre Villes cyclables sur l’agglomération Sète Agglopôle Méditerranée

Le taux de réponses : objectif visé est de 5 pour mille (%°) de la population communale

Objectifs atteints

- Marseillan : 166 % avec 83 réponses (10,7 %°)
- Mèze : 130 % avec 73 réponses (6,5 %°)
- Sète : 123 % avec 272 réponses (6,2 %° )
- Frontignan : 111 % avec 127 réponses (5,5 %°)

Objectifs non atteints (hors du seuil minimal de 50 réponses pour figurer au classement)

• Balaruc-Bains : 48 % avec 24 réponses (3,5 %°)
• Poussan : 44 % avec 22 réponses (3,6 %°)
• Gigean : 34 % avec 17 réponses (2,7 %°)

L’action de Benoît Schumann pour l’environnement remarquée par l’ONU

Benoît schumann, (à droite sur la photo), président de l’association Project Rescue Ocean et pompier professionnel, passionnés de la mer et de sa protection, sait fédérer autour de lui des fervents défenseurs de l’environnement et de la protection des océans pour faire changer les comportements de la population, mener des actions diverses telles que le nettoyage des plages ou des rivières, la sensibilisation des enfants dans les écoles sur les déchets plastique polluant les plages.

Enthousiaste et actif, il a rallié à ses côtés beaucoup de célébrités conscientes des enjeux environnementaux : le Prince Albert II de Monaco, Paul Watson de « SeaSheperd », les acteurs français Guillaume Canet et Marion Cotillard… Et dernièrement, il a été reçu à Genève dans les bureaux de l’Organisation des Nations Unies (ONU) qui a remarqué l’action des bénévoles de son association, et des publics divers qu’il entraîne inlassablement avec lui dans des actions de protection de la nature.

Patricia Espinosa, secrétaire exécutive de la convention de l’Onu sur le changement climatique, a souligné l’importance de cette démarche éco-citoyenne initiée par des hommes et des femmes tentant de changer les mentalités, et a félicité Benoît pour ses actions « qui sont des exemples de solutions majeures pour la protection de la planète ».

De son côté, la marque Head and Shoulders, devenu rapidement partenaire de Benoît Schumann et de Project Rescue Ocean, a reçu le prix « Momentum for Change » pour avoir développé une bouteille de shampoing innovante réalisée à partir de plastique recyclé récupéré sur les plages. Une belle reconnaissance pour la marque comme pour Benoît.

Project Rescue Ocean ne fonctionne qu’avec le soutien du grand public, et pour se financer propose à la vente des produits dérivés, sur le site : www.project-rescue-ocean.com.

Inauguration de la station Aqua Domitia

Inauguration de la station Aqua Domitia le mercredi 6 décembre 2017 Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée inaugurera mercredi la station de pompage Aqua Domitia, pièce maîtresse du Réseau Hydraulique Régional pour la sécurisation de l'alimentation en eau du pourtour méditerranéen.

 La station Aqua Domitia, réalisée par BRL concessionnaire du Réseau Hydraulique Régional, est un équipement innovant, adapté aux enjeux liés au changement climatique. D'une capacité de pompage de 2,5 m3/s, cette station répond à une triple transition écologique, énergétique et numérique. Les 4 pompes de la station, d'une puissance de 1500 kVA chacune, sont dotées de régulateurs de vitesse, afin d'adapter la vitesse de rotation de ces machines en fonction de l'évolution des besoins en eau (débit, vitesse, etc..).

Ce système génère d'importantes économies d'énergie, estimées à 30%.

brlCapture

 
 

Propriété de la Région depuis 2008, le Réseau Hydraulique Régional a été conçu et réalisé par BRL, qui le gère dans le cadre d’une concession. Il s’étend sur 250 communes de l’Aude, du Gard et de l’Hérault et mobilise, pour l’essentiel, des ressources en eau superficielles renouvelables, issues du Rhône ou de réservoirs de stockages.

Il accompagne, depuis 60 ans, le développement économique de la région et a permis de limiter les prélèvements sur certains milieux naturels fragiles, contribuant ainsi à leur préservation. Le Réseau Hydraulique Régional permet l’irrigation de zones de vignes, de cultures maraîchères, de vergers, de semences et de cultures industrielles.

Il a aussi accompagné la croissance des activités touristiques du littoral, en offrant aux nouvelles stations balnéaires une ressource en eau suffisante pour faire face aux besoins de leur clientèle estivale. Il sécurise l’alimentation en eau potable d’agglomérations telles que Nîmes, Montpellier ou Narbonne et durant la période de pointe estivale, alimente en eau potable près d’un million personnes. Enfin, il dessert en eau brute (non potabilisée) plus de 5 000 clients individuels et industriels, pour l’arrosage des espaces verts, les process industriels ou le lavage de matériel ou de bâtiments.

L’ensemble du patrimoine qui s’étend sur les départements du Gard, de l’Hérault et de l’Aude représente 2 Mds€. Aqua Domitia vise à compléter ce dispositif en reliant les réseaux alimentés par le Rhône avec ceux alimentés par l’Orb, l’Hérault, le Canal du Midi et l’Aude.

Il permet d’apporter une réponse durable aux grands enjeux de l’eau des territoires qu’il traverse en :

• sécurisant les ressources en eau potable par l’apport d’une deuxième ressource,

• préservant les milieux aquatiques, en soulageant les prélèvements sur les ressources classées en déficit quantitatif,

• optimisant la capacité d’adaptation de l’agriculture languedocienne (ex : les premières tranches des maillons Aqua Domitia ont permis d’irriguer plus de 3500 ha de terres agricoles dans le cadre du programme FEADER).

La Région assure le portage public du projet et la SEM BRL en est l’opérateur technique. La Région a jusqu’à présent engagé plus de 57 M€ soit 52% des investissements déjà réalisés ou à venir pour la construction de ce projet. Les grands travaux de liaison Rhône-Orb seront engagés en 2020. Les territoires situés entre Montpellier et le Littoral Audois seront parmi les premiers sécurisés et serviront d’exemples pour les futures réalisations de la région. La démarche prospective eau « H2O 2030 » La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée s’est engagée dans une démarche ambitieuse pour définir une stratégie visant à contribuer activement, sur le territoire, à une gestion de l’eau durable, solidaire et économe, afin de sécuriser les besoins et garantir à tous une eau de qualité, tout en préservant les milieux aquatiques. Les premiers résultats de la démarche régionale sur l’eau « H2O 2030 » ont été présentés en mai dernier à l’occasion des 2 e Assises Régionales de l’Eau.

L’état des lieux ainsi réalisé sur la ressource en eau, les milieux aquatiques et les besoins en 2017 en Occitanie met notamment en évidence que :

• de nombreux usages et activités économiques phares de la région dépendent de la ressource en eau, en quantité et en qualité,

• les ressources en eau superficielles et souterraines ne sont pas disponibles de la même manière sur l’ensemble du territoire ni dans le temps,

• certains territoires sont déjà soumis à des déséquilibres importants entre la ressource disponible et les usages préleveurs,

• le changement climatique se fait déjà sentir sur les besoins en eau et sur les milieux naturels,• les pollutions diffuses dans les eaux superficielles et souterraines se maintiennent à des niveaux préoccupants.

Une large phase de concertation associant les acteurs régionaux est en cours, pour définir les grands enjeux régionaux de l’eau et les solutions qui peuvent être collectivement envisagées pour atteindre un équilibre durable entre les besoins et les ressources à l’horizon 2030. La contribution de la Région à cette gestion de la ressource en eau sera définie dans le cadre de sa nouvelle stratégie régionale de l’eau, dont la mise en œuvre est prévue en 2018.

brl4Capture

Eléments Clés du programme Aqua Domitia

• 6 Maillons - 220 M€ d’investissement • Prés de 150 km de canalisations

• Des conduites d’un diamètre compris en 600 et 1 200 mm • Un débit maximum de 2,5 m3/s Rappel La Région Occitanie / Pyrénées –Méditerranée est propriétaire du grand Réseau Hydraulique Régional qui est une pièce maîtresse du Service Public Régional de l’Eau (la valeur à neuf de ce Réseau est estimée à 2 milliards d’euros). BRL , concessionnaire de ce Réseau , a été chargé par la Région de la réalisation du programme Aqua Domitia , qui étend le Réseau Régional sur 90 km pour mailler la partie alimentée par le Rhône avec celle alimentée par l’Orb via le barrage des Monts d’Orb.

 

 L’extension du Réseau Hydraulique Régional (RHR) via le programme Aqua Domitia vise à apporter une ressource complémentaire , issue du Rhône, pour assurer une s écurisation durable des besoins en eau entre Montpellier et Narbonne. Cette nouvelle ressource, d’une capacité volontairement limitée (2,5m3/s au maximum) s’inscrit dans une logique d’économie d’eau , intégrant une réduction des consommations individuelles et une amélioration de l’efficience des réseaux.

Il s’agit d’un aménagement progressif , composé de 6 Maillons, mis en œuvre au rythme des besoins des territoires. Sa 1 ère phase s’est achevée en 2016 avec la réalisation des Maillons Sud Montpellier et Littoral Audois et des 1 ères tranches des Maillons Nord Gardiole et Biterrois .

Sa 2 ème phase va permettre la jonction des Maillons centraux ( Nord Gardiole et Biterrois ) et le lancement du Maillon Minervois (avec un 1 er périmètre hydroagricole d’environ 1 200 ha ).

 

Eléments clés de la station et des Maillons qu’elle permet de mettre en pression

• Station Aqua Domitia : montant de l’investissement = 10, 40 M€ HT

• Maillon Sud Montpellier = 54 M€ HT (Station Aqua Domitia + 16 km de canalisations)

• Maillons Nord Gardiole et Biterrois = coût total = 110,5 M€ HT (73,5 km : tranches 1 achevées, tranches 2 en cours, tranche 3 en négociation)

 

La station de pompage Aqua Domitia, dispose d’une capacité de pompage de 2,5 m3/s.

Elle va mettre en pression les trois Maillons de l’artère centrale du réseau Aqua Domitia (Maillons Sud Montpellier, Nord Gardiole et Biterrois ), pour transférer, sur près de 90 km, l’eau du Rhône depuis Mauguio jusqu’aux portes de Béziers , permettant un maillage des territoires alimentés, via ce grand Réseau, par le Rhône avec ceux alimentés par l’Orb.

Ces trois Maillons représentent près de 75 % du montant total du programme Aqua Domitia (220 M€). Le Maillon Sud Montpellier sécurise l’alimentation en eau potable des communes desservies par le Syndicat du Bas Languedoc (depuis Sète jusqu’à Agde et au pourtour du Bassin de Thau), soutenant les activités touristiques de ce territoire.

Les tranches 1 des Maillons Nord Gardiole et Biterrois ont permis d’irriguer plus de 2 000 ha dès 2015 . Les tranches 2 de ces deux Maillons centraux, dont les travaux viennent d’être lancés, vont desservir 1 100 nouveaux ha supplémentaires. Près de 6 000 ha devraient au total pouvoir être irrigués avec l’achèvement de ces deux Maillons centraux (3 ème tranche en négociation)brl2Capture

« Les enjeux à venir de la ressource en eau »

L’état des lieux réalisé dans le cadre de la démarche « H2O 2030 », a en particulier mis en évidence d’importants déséquilibres quantitatifs sur un grand nombre de territoires régionaux, ainsi que des problématiques qualitatives aussi bien sur les eaux superficielles que souterraines :

• de nombreux usages et activités économiques phares de la région dépendent de la ressource en eau, en quantité et en qualité ;

• la région est riche de milieux naturels spécifiques (lagunes, zones humides, têtes de bassin...) mais potentiellement vulnérables aux évolutions climatiques et aux pressions anthropiques ; cela rend d’autant plus essentiel son rôle de chef de file en matière de biodiversité ;

• les ressources en eau superficielles et souterraines ne sont pas disponibles de la même manière sur l’ensemble du territoire ni dans le temps ; • certains territoires sont déjà soumis à des déséquilibres importants entre ressource disponible et usages préleveurs ;

• le changement climatique se fait déjà sentir sur les besoins en eau et sur les milieux naturels ; • les pollutions diffuses dans les eaux superficielles et souterraines se maintiennent à des niveaux préoccupants ;

• il existe déjà une multitude d’acteurs et d’outils de la gestion de l’eau , qui interroge sur la place et le rôle de la Région Occitanie.

Carole Delga inaugure la station de pompage Aqua Domitia

Carole Delga inaugure la station de pompage Aqua Domitia le mercredi 6 décembre à 14h15,
Chemin de la Banquière à Mauguio

 

 Retour à la page d'accueilCarole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée inaugurera mercredi la station de pompage Aqua Domitia, pièce maîtresse du Réseau Hydraulique Régional pour la sécurisation de l'alimentation en eau du pourtour méditerranéen.

 La station Aqua Domitia, réalisée par BRL concessionnaire du Réseau Hydraulique Régional, est un équipement innovant, adapté aux enjeux liés au changement climatique. D'une capacité de pompage de 2,5 m3/s, cette station répond à une triple transition écologique, énergétique et numérique. Les 4 pompes de la station, d'une puissance de 1500 kVA chacune, sont dotées de régulateurs de vitesse, afin d'adapter la vitesse de rotation de ces machines en fonction de l'évolution des besoins en eau (débit, vitesse, etc..). Ce système génère d'importantes économies d'énergie, estimées à 30%.

 « La station Aqua Domitia constitue le trait d'union entre la partie historique du Réseau Hydraulique Régional (RHR) et son extension récente, le projet Aqua Domitia. Ce projet permettra d'apporter une ressource complémentaire, issue du Rhône, pour assurer une sécurisation durable des besoins en eau entre Montpellier et Narbonne. Cette nouvelle ressource, d'une capacité volontairement limitée (2,5 m3/s au maximum) vient en complément d'actions d'économies d'eau et d'optimisation des ressources existantes. Toutes ces actions sont nécessaires pour assurer un aménagement équilibré de notre façade littorale, tout en répondant aux nouvelles demandes, notamment pour l'agriculture et les activités touristiques et portuaires », a souligné Carole Delga à quelques jours de l'inauguration.

 En maillant les réseaux Rhône et Orb, le programme Aqua Domitia apporte aux territoires concernés une gestion optimisée de leurs ressources et une sécurisation quantitative (sècheresse) et qualitative (pollution ou incident).

Les stages des Jardins de Tara

Catherine Garnier  formatrice  à l'association Les Jardins de Tara et maître composteur, diplôme en poche, promeut le Jardiner bio qui s'est imposé naturellement aux propriétaires de jardins.

Accessible à tous, le stage intitulé "Jardiner au naturel" propose de préparer le terrain avec la recette du compost à base de crottin de cheval et de paille, un rendez-vous qui se veut une alternative pour une agriculture naturelle avec le jeu des questions et le partage des idées et des actuces.

Les stages sont prévus en petits groupes de 8 à 10 personnes tout au plus et concernent les jardins d'ornement, d'aromatiques ou potager, en pleine terre ou en hors sol, en pots, en jardinières ou en carrés.

Prochains stages dans l'Hérault : les 16 et 17 décembre 2017

Renseignements : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Mieux comprendre la classification des oiseaux

Conférence/débat à Bédarieux le 21 Décembre 2017 de 18 h 00 à 21 h 00

 S’y retrouver dans la classification des oiseaux n’est pas chose facile. Nous vous proposons une rencontre pour y voir plus clair et ainsi rechercher plus facilement les oiseaux dans son guide ornitho !

Dans le cadre des rencontres du Groupe Local LPO "Haute Vallée de l'Orb" :
18h-19h: échanges entre adhérents
19h-21h: conférence
21h...: apéritif convivial


+ d'infos : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Campotel "des trois vallées", Boulevard Jean Moulin

Responsable : Marion BEST, Référente du Groupe Local LPO "Haute Vallée de l'Orb"

Public concerné : Tout public

Renseignements :

LPO - Hérault
15, Rue du Faucon crécerellette
Les Cigales, Route de Loupian


Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage
34560 VILLEVEYRAC
04.67.78.76.24