Environnement

Appel à projets Prix Pôle-relais lagunes méditerranéennes 2017

La biodiversité des territoires lagunaires, outre sa valeur intrinsèque, est une opportunité pour le développement économique. A l’heure de la transition écologique, le Prix Pôle-relais lagunes méditerranéennes a pour ambition de mettre en valeur des initiatives économiques innovantes ou exemplaires en territoire lagunaire, qui s’appuient sur la richesse de la biodiversité et favorisent sa préservation. Les initiatives économiques pouvant prétendre à ce Prix mettront en évidence leur choix fait sur la valorisation durable de la richesse de la biodiversité en lagunes et sa préservation.

La remise du Prix Pôle-relais lagunes méditerranéennes aura lieu à l’occasion des Assises nationales de la Biodiversité le 6 juillet 2017 à Ajaccio. L’invitation aux Assises et les frais de déplacements des lauréats seront pris en charge.

En savoir plus :
Télécharger l’appel à projets
Formulaire de candidature en ligne
Retour sur les éditions 2011 / 2013 / 2015
Programme des assises nationales de la biodiversité en Corse

Contact :
Virginie MAUCLERT
Coordinatrice du Pôle-relais lagunes méditerranéennes
Tél : 04 90 97 29 67
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

DATE LIMITE DE RÉPONSE : 12 juin 2017

 

Ce Prix est mis en œuvre tous les 2 ans par le Pôle-relais lagunes méditerranéennes avec le soutien technique ou financier de ses partenaires : Agence française pour la biodiversité, agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse, Dreal des régions Occitanie, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Corse, Région PACA, Département 13.

 

Le Jardin antique méditerranéen en juin

L'agenda du JAM de Balaruc Les Bains pour le mois de juin :

EXPOSITION :

Ouverture du «CONCEPT GARDEN» accompagné d’un drink musical :

Samedi 3 juin à 12 h : vernissage de l'exposition «Quand le Jardin Antique Méditerranéen devient Jardin Artistique en Mouvement »  Exposition proposée par GUËT, artiste plasticien.
Du 3 juin au 20 août 2017
Horaires : Pendant les horaires d’ouverture du site
Conditions : visite de l’exposition comprise dans les conditions normales d’entrées

Pour les "Rendez-vous aux jardins les 3 & 4 juin 2017", dont le thème cette année est celui du « Partage », nous vous proposons : Samedi 3 juin à 14 h : Rencontre/débat sur la thématique des jardins partagés présentée par  le Réseau des Semeurs de Jardins !

Dimanche 4 juin à 14 h : animations grand public "Jouons au jardin !" avec la ludothèque de la Médiathèque Montaigne et l'association l’Abeille en jeux !

ANIMATIONS :

Samedi 10 juin :

16 h 30 Animation: visite guidée de l’exposition temporaire « Quand le Jardin Antique Méditerranéen devient Jardin Artistique en Mouvement » conduite par l’artiste Guët !
Conditions : Gratuit et sur inscription (accueil : 04 67 46 47 92 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) Nombre limité à 20 places.

Dimanche 11 juin :

de 14 h à 17 h Animation: « Part de rêve, par delà les mots » Atelier d’écriture avec Dominique Cabrol

 L’atelier d’écriture est par essence un moment de partage. Partage des mots, des phrases, des lectures, de tout ce que l’on cueille pendant ce moment. Nous envisagerons l’atelier comme un moment où tout se divise, se disloque et disparait pour nourrir l’instant qui suit et renaître autrement…

 Gratuit et sur inscription (accueil : 04 67 46 47 92 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) Nombre limité à 15 places

Fête de le Biodiversité « Tous sentinelles de Thau » du 19 au 25 juin 2017 

Mardi 20 juin :

18 h Animation : inauguration du festival et refuge de Biodiversiré par la Ligue des Protection des Oiseaux de l’Hérault ! Dimanche 25 juin de 14 h 30 à 18 h 30 animation : ateliers ludiques proposés par les membres du réseau CPIE Bassin de Thau. Les petits, comme les grands seront sensibilisés à la Biodiversité !

(détails du programme à venir) Entrée libre, tout public, pendant les horaires d’ouverture du site.

CONFERENCE : vendredi 30 juin

17 h 30 Thématique : « Les plantes aquatiques » 

La présence d'un point d'eau dans un jardin crée une ambiance particulière qui invite à la détente et l'évasion. Notamment s'il est accompagné d'un jardin ou d'un décor aquatique. Il existe pour cela une multitude de plantes aquatiques, certaines préférant le bord de l'eau, d'autres aimant y être totalement immergées… Intervenant : Laurent Fabre

 Entrée libre, dans la limite des places disponibles (60 places).

JARDIN ANTIQUE MEDITERRANEEN

Rue des Pioch - 34540 Balaruc-les-Bains

Tél :04 67 46 47 92 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

A Bouzigues, découvrez les Zostères, des prairies sous la mer

A Bouzigues, durant quelques mois, petits et grands pourront apprécier l'exposition bilingue, «Zostères, des prairies sous la mer ».

Elle est déjà à votre disposition au Musée de l'Etang de Thau du 20 mai jusqu'au 30 novembre 2017.

Allez vite la découvrir elle vaut le détour, avec ses différents espaces dédiés au projet, à l'information, aux actions, au caractère scientifique et même aux partenaires. Car la Zostère marine (Zostera marina), aussi appelée herbe de mer ou varech marin, est une plante à fleur aquatique qui se rencontre sur les fonds marins sableux ou sablo-vaseux de l’hémisphère nord. Cette plante, qui a failli disparaître de l’océan Atlantique dans les années 1930 et accuse actuellement une régression de population, fut une source de nourriture pour les Amérindiens et continue d’avoir, de nos jours, un rôle écologique important par son aptitude à former des herbiers marins.

Suite à un travail particulier de deux chercheuses, non loin du Musée de l'étang de Thau, avec sur des parcelles identifiées différentes analyses et études sur le comportement des zostères, sur les relations entre la biodiversité et les zostères, un projet d'exposition a germé.

Ce dernier a donc pris naissance au laboratoire MARBEC à Montpellier sous l’impulsion de Francesca Rossi, chercheuse CNRS, qui travaille depuis deux ans sur des questions de diversité, fonctionnement et conservation des herbiers de zostères, grâce au financement d'un projet scientifique par la fondation TOTAL (projet DIVGRASS) et à sa participation au réseau international ZEN, Zostera experimental Network (www.zenscience.org) et Frédérique Carcaillet, enseignante-chercheuse, qui s’intéresse depuis plusieurs années au transfert des connaissances issues de la recherche vers le grand public et à la formation des étudiants à la médiation scientifique.

"Cette exposition a pour but de sensibiliser les citoyens et les décideurs au rôle crucial que jouent ces écosystèmes et leur biodiversité dans le fonctionnement des milieux aquatiques et de toutes les activités qui s’y rattachent (pêche, conchyliculture, tourisme…). Ces herbiers, reconnus comme majeurs par les scientifiques, sont en effet menacés partout dans le monde et nous espérons que l’exposition induira chez le visiteur une prise de conscience et des changements de comportements qui augmenteront le succès des actions de conservation des herbiers engagés depuis quelques années." Précisait Frédérique en présentant cette magnifique exposition, lors de son inauguration, ce 19 mai.

C’est en unissant leurs connaissances et leurs compétences que ces chercheuses ont proposé à la Fondation de France la création d'une exposition itinérante pour faire connaître les herbiers zostères et promouvoir la conservation de ces écosystèmes sur les côtes du Languedoc-Roussillon, notamment dans les communes qui bordent l’étang de Thau dont 15% des fonds sont recouverts par des herbiers de zostères. À Bouzigues, le Musée de l’étang de Thau, est d’ailleurs devenu un partenaire dans la conception de l’exposition. Depuis 2015, de nombreux étudiants ont participé à la réalisation de ce projet grâce à leurs stages de fin d’année, soit par leur contribution scientifique soit par leurs travaux de vulgarisation et d’expographie; cette expérience concrète a été majeure dans leur formation et a permis de faire vivre et de mener à bien ce projet.

"L’exposition se compose d’un ensemble de panneaux illustrés et interactifs, de spécimens à observer, de dispositifs ludiques et de plusieurs courts métrages. Plongé dans une ambiance sonore et lumineuse, le visiteur partira à la découverte de la plante, de ses conditions de vie, de sa répartition et de la biodiversité qu’abritent les herbiers…les organismes marins qui y vivent n’auront plus de secret pour lui. Il comprendra l’importance de ces espèces dans l’environnement marin et sera ainsi en mesure de contribuer à leur protection."

Une zone d’immersion avec des zostères géantes est également installée, ainsi qu’une reconstitution d’un laboratoire de recherche où il est possible de s’initier au quotidien des scientifiques. Pour les enfants, une chasse au trésor, en relation avec l’exposition, a pour vocation de leur faire découvrir les herbiers de zostères en s’amusant. Et le trésor peut être ramené à la maison ! Un animateur de la Région sera également présent dans l’exposition durant les mois de juin et de juillet pour guider le visiteur et répondre aux questions des plus curieux.

Le Syndicat Mixte du Bassin de Thau, lui, assurera une campagne de sensibilisation sur les plages de l’étang et notamment sur la plage de Bouzigues à côté du musée en allant à la rencontre des touristes tandis que les écoles vont recevoir également un livret pédagogique pour les aider à mener des actions avant, pendant et après leur visite. Gratuite pour les scolaires, fruit des efforts de différentes structures et institutions, avec la participation de la CABT, de la ville de Bouzigues et de certaines commissions, cette exposition plongera le visiteur dans la biodiversité.

Comme le précisaient François Commeinhes, Président de la CABT et Eliane Rosay, Maire de Bouzigues : " L'on ne peut que se féliciter d'accueillir une telle exposition dans ce musée ethnographique qui d'une part vulgarisera ce monde un peu étrange, permettra aux comportements de s'adapter mais qui par ses possibilités d'itinérance, irriguera tout le territoire de la CABT et au-delà. Cela représente un travail impressionnant, avec une lecture ludique et conviviale de données à caractère scientifique."

Profitez-en, le Musée de l'étang de Thau vous attend, Quai du Port, 34140 à Bouzigues.

Pour en savoir plus : https://www.facebook.com/herbierszosteres/

L'exposition partira ensuite en itinérance dans plusieurs communes de la région, à partir de décembre 2017 et si vous souhaitez connaître les lieux d’itinérance ou accueillir cette exposition lors de son itinérance, veuillez contacter les personne en charge de la réalisation du projet : Pauline Guilloteau (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)ou Frédérique Carcaillet (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

Vous pouvez aussi solliciter le Pôle Relais-Lagunes et le suivre sur la page Facebook de l’exposition : Exposition - Zostères, des prairies sous la mer

 

Les rendez-vous du Jardin antique méditerranéen

*JEUDI 18 MAI à 18 h :Conférence aux thermes de Balaruc-les-Bains : "Les Fondamentaux de la phytothérapie" par Laurent Fabre, Directeur du Jardin antique Méditerranéen.

Découvrons les contributions de la phytothérapie sur les problèmes articulaires et circulatoires en lien avec les cures thermales… Lieu : Etablissement thermal de Balaruc-les-Bains, 1ère salle de réunion du 4ème étage

Conditions : Entrée libre, dans la limite des places disponibles (120 places)

*SAMEDI 20 MAI à 21 h :

Soirée « Contes à plumes » proposée par la conteuse Elisabeth Laffanour de l’association Les Voix du vent ! Contes à plumes.

Où que l’on aille, il y a toujours un oiseau. Petit oiseau des bois, grand corbeau noir, grue cendrée, cigogne, merle au bec d’or et bien d’autres nous accompagnent sur les chemins de la vie.

Guide, confident, messager,ami, bon ou mauvais augure ? A vous de choisir…

Conditions : tout public (enfants à partir de 7 ans), gratuit et dans la limite des places disponibles.

Informations au 04 67 46 47 92 ou par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Guide Hérault Nature

 

Sorties nature de mai à septembre 2017 !

Guide Hérault Nature : http://www.herault.fr

Le conseil départemental de l'Hérault vous propose son nouveau guide nature.

Prenez un grand bol d’air, en parcourant les chemins et en visitant les sites remarquables de l’Hérault !

De nombreuses animations du réseau CPIE Bassin de Thau à retrouver !

 

L'agenda du réseau CPIE Bassin de Thau

 les événements sur notre site web Voir tous les événements sur notre site web                                    Sentinelles de la Mer Occitanie A la découverte des poissons marins. Le samedi 13 mai au Seaquarium, au Grau du Roi Une journée organisée par l’Institut Marin du Seaquarium et le réseau CPIE Bassin de Thau animée notamment par Peau Bleue, membre du réseau.Des animations enfants le matin, des conférences et atelier publics l’après-midi...

Fête de la nature du 17 au 21 mai Des arômes dans tous les sens! Les 17 mai dans le cadre de la programmation de l'office tourisme de Frontignan, de 13h30 à 16h30 Venez découvrir, toucher, sentir, quelquefois même goûter les plantes, avec une agricultrice spécialisée dans les plantes aromatiques !

Le 17 mai 2017, dans le cadre de la fête de la nature nous vous proposons une animation tout public afin de découvrir la biodiversité du Jardin Antique Méditerranéen à Balaruc-les-bains. - sur inscription de 15h30 à 17h - conférence ouverte à tous de 17h à 18h Réservation 04 67 46 47 92 Sortie animée par la LPO Hérault, membre du réseau CPIE bassin de Thau. Public famille. Gratuit. Quand la fourmi rencontre la ciboulette, à la rencontre des plantes et des insectes ! Le 20 mai, de 13h30 à 16h30 au domaine de Bessilles à Montagnac En quête d’insectes, nous découvrirons les petites bêtes présentes sur le site leur utilité dans la nature et comment elles peuvent aider ou fuir le jardin.Les plantes peuvent être aussi utiles entres elles, mais aussi pour l’homme, vous pourrez les découvrir sur notre stand avec des jeux d’observation, sensoriels et bien d’autres surprises !

  Papillons et libellules Le 20 mai de 14h à 17h, à Villeneuve les Maguelone rendez-vous au domaine de Pouzol Entre la Mosson et les étangs palavasiens s'étendent prairies et prés salés. Parcourrons ces milieux ouverts à la recherche des petites bêtes. Papillons et libellules flamboient et d'autres sont à découvrir dans cet espace naturel sensible! 

Fête du vélo Vias.

Deux roues et des plumes Le 3 juin, de 10h30 à 14h, rendez-vous à l'Office de tourisme de Frontignan Partons à la découverte des ENS du littoral de Vias à vélo : nous découvrirons les milieux fragiles du lido et étang de Vias ainsi que le patrimoine naturel et culturel du canal du midi. Sur ces sites, des espèces remarquables peuvent être observées, notamment au printemps en période de reproduction. Dans le cadre de la fête du vélo, prenons le temps de parcourir ces espaces préservés et la faune qui y a élu domicile. 

Semaine du développement durable Découverte du sentier Smart’Flore « cœur de ville de Sète » Le 3 juin de 10h15 à 12h00, rdv au jardin du château d'eau Partez à la découverte des espèces végétales du centre-ville de Sète et du Jardin du Château d'Eau en compagnie d’un éducateur environnement.

En vous initiant à l'application Smart'Flore, vous découvrirez des arbres et arbustes remarquables dont plusieurs sont recensés dans l'Observatoire des Saisons, un programme de science participative dont le CPIE Bassin de Thau se porte relais cette année.

A vos Smartphones ! 

Assiettes gourmandes des Paniers de Thau Comme chaque année, les bénévoles du projet Paniers de Thau organisent des soirées Assiettes gourmandes ! Au programme dégustation des produits des producteurs, animations, et convivialité. La saison 2017 démarre début juin !

A vos agendas ! Le 4 juin 2017 à Frontignan dans le cadre de la semaine du développement durable. De 12h à 14h, rdv au port de Frontignan. En plus des assiettes gourmande, les bénévoles des Fronticourts organisent le 2 juin une rencontre-débat "Des terres pour une agriculture locale, paysanne et biologique", de 18h à 20h à la médiathèque Montaigne à Frontignan. Le 22 juin à Montbazin. A partir de 18h30 à la salle polyvalente. Le 27 juin à Poussan. A partir de 18h30 à la salle sous la crèche.

Informations ; Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 04 67 24 07 55 Et toujours vos commande en ligne : www.paniersdethau.fr

Voir tous les événements : http://www.cpiebassindethau.fr/

 

AGENDA 

 

>> Voir tous les événements sur notre site web

 

 

>> Voir tous les événements sur notre site web

 

Bienvenue dans mon jardin au naturel

 Save the date : 10 & 11 juin

Lancée depuis plusieurs mois, l'opération Bienvenue dans mon jardin au naturel s'annonce comme un évènement à ne pas manquer ! Ce sont près d'une vingtaine de jardiniers qui ont répondu présent à l'appel lancé.

Les 10 et 11 juin prochain ils vous accueilleront dans leurs jardins pour partager avec vous leurs méthodes de jardinage respectueuses de l'environnement.

Programme détaillé à découvrir prochainement avec l'ensemble des visites sur Thau et les étangs palavasiens.

D'ici là vous pouvez d'ores et déjà réserver votre week-end !

Mail Contact : Lucie: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser./ 04.67.24.07.55 / ou www.cpiebassindethau.fr

Un projet soutenu par l'Agence de l'Eau RMC, la Région Occitanie, le Département de l'Hérault. En partenariat avec le SMBT et le SIEL. Voir le bilan de l'année 2016 En savoir plus Voir la vidéo nationale de l'édition 2016.

En savoir plus

Voir la vidéo nationale de l'édition 2016

CPIE de Thau : Formations à venir

Particuliers, professionnels, il est encore temps de vous inscrire ! Exposition eau vue d en haut

 Le réseau du CPIE Bassin de Thau propose près de 30 formations tout au long de l'année.

Voici les prochaines dates prévues :

 - Utiliser la poésie et l’écriture pour sensibiliser à l’environnement, le 30 mai, à Mèze
- Se projeter dans la création de son site web, les 8 et 9 juin à Mèze
- Décliner les notions de paysages culturels et naturels sur un territoire, le 13 juin au Caylar
- Utiliser le conte pour sensibiliser à l'environnement les 3 et 4 juillet à Mèze.

Mais également d'ici la fin de l'année ; S'initier aux papillons de jour, Accompagner la mise en place d'un circuit court alimentaire, Mobiliser des financements privés, Se perfectionner à excel, S'initier aux logiciels de PAO adobe, ...

Engagement qualité validé sur le Datadock Consultez le catalogue :http://www.cpiebassindethau.fr/

Exposition "Zostères, des prairies sous la mer"

L'exposition "Zostères, des prairies sous la mer" vous accueille à partir du 20 mai et jusqu'au 30 novembre dans la zone d'exposition temporaire du musée de l'étang de Thau, à Bouzigues. Petits et grands, venez découvrir ces plantes à fleurs aquatiques, les zostères, qui peuplent les fonds de l'étang de Thau ! Convient aux enfants.

L’image contient peut-être : plein air, eau et texte









 

 Qu’est-ce qu’une zostère ? Où pouvons-nous les observer ? À quoi servent-elles ? Sont-elles menacées ? Comment les protéger ? Voilà les questionnements auxquelles tentera de répondre l’exposition «Zostères, des prairies sous la mer ».

Cette exposition a pour but de sensibiliser les citoyens et les décideurs au rôle crucial que jouent ces écosystèmes et leur biodiversité dans le fonctionnement des milieux aquatiques et de toutes les activités qui s’y rattachent (pêche, conchyliculture, tourisme…). Ces herbiers, reconnus comme majeurs par les scientifiques, sont en effet menacés partout dans le monde et nous espérons que l’exposition induira chez le visiteur une prise de conscience et des changements de comportements qui augmenteront le succès des actions de conservation des herbiers engagés depuis quelques années.

 Comment est née cette d’exposition ?

Ce projet a pris naissance au laboratoire MARBEC à Montpellier sous l’impulsion de deux chercheuses : Francesca Rossi, chercheuse CNRS, qui travaille depuis deux ans sur des questions de diversité, fonctionnement et conservation des herbiers de zostères, grâce au financement d'un projet scientifique par la fondation TOTAL (projet DIVGRASS) et à sa participation au réseau international ZEN, Zostera experimental Network (www.zenscience.org) et Frédérique Carcaillet, enseignante-chercheuse, qui s’intéresse depuis plusieurs années au transfert des connaissances issues de la recherche vers le grand public et à la formation des étudiants à la médiation scientifique.

C’est en unissant leurs connaissances et leurs compétences que ces chercheuses ont proposé à la Fondation de France la création d'une exposition itinérante pour faire connaître les herbiers zostères et promouvoir la conservation de ces écosystèmes sur les côtes du Languedoc-Roussillon, notamment dans les communes qui bordent l’étang de Thau dont 15% des fonds sont recouverts par des herbiers de zostères. À Bouzigues, le Musée de l’étang de Thau, est d’ailleurs devenu un partenaire dans la conception de l’exposition.

Depuis 2015, de nombreux étudiants ont participé à la réalisation de ce projet grâce à leurs stages de fin d’année, soit par leur contribution scientifique soit par leurs travaux de vulgarisation et d’expographie; cette expérience concrète a été majeure dans leur formation et a permis de faire vivre et de mener à bien ce projet.

 Que va-t-on y voir ?

L’exposition se compose d’un ensemble de panneaux illustrés et interactifs, de spécimens à observer, de dispositifs ludiques et de plusieurs courts métrages. Plongé dans une ambiance sonore et lumineuse, le visiteur partira à la découverte de la plante, de ses conditions de vie, de sa répartition et de la biodiversité qu’abritent les herbiers…les organismes marins qui y vivent n’auront plus de secret pour lui. Il comprendra l’importance de ces espèces dans l’environnement marin et sera ainsi en mesure de contribuer à leur protection.
Une zone d’immersion avec des zostères géantes sera également installée, ainsi qu’une reconstitution d’un laboratoire de recherche où il sera possible de s’initier au quotidien des scientifiques. Pour les enfants, une chasse au trésor, en relation avec l’exposition, aura pour vocation de leur faire découvrir les herbiers de zostères en s’amusant. Et le trésor pourra être ramené à la maison !
Un animateur, financé par la Direction Régionale des Affaires Culturelles d'Occitanie, sera également présent dans l’exposition durant les mois de juin et de juillet 2017 pour guider le visiteur et répondre aux questions des plus curieux. Le Syndicat Mixte du Bassin de Thau, lui, assurera une campagne de sensibilisation sur les plages de l’étang et notamment sur la plage de Bouzigues à côté du musée en allant à la rencontre des touristes. Les écoles recevront également un livret pédagogique pour les aider à mener des actions avant, pendant et après leur visite.

Musée de l'étang de Thau - Quai du Port, 34140 Bouzigues
Pour en savoir plus : https://www.facebook.com/herbierszosteres/

l’EID Méditerranée au cœur de la lutte contre les moustiques

 

l'EID Méditerranée :

Un acteur de l'aménagement du territoire


Il y a 50 ans, le littoral méditerranéen français n'était pas celui que tout le monde connaît aujourd'hui. Les villes, les campagnes et les plages risquaient de passer à côté de sérieuses opportunités de développement économique et touristique. Car elles étaient envahies par des insectes insupportables : les moustiques, qui rendaient ce pays magnifique invivable !
C'est pourquoi en 1958, les Conseils généraux des départements de l'Hérault, du Gard et des Bouches-du-Rhône évaluant l'avenir exceptionnel qui s'ouvrait à leurs départements, ont décidé de créer l'EID Méditerranée, l'Entente Interdépartementale pour la Démoustication du littoral méditerranéen (EID-Med).
En 1963, l'Aude et les Pyrénées-Orientales les rejoignent. C'est cette année-là que l'Etat a créé la Mission interministérielle d'aménagement touristique du Languedoc-Roussillon, dite "Mission Racine". Fixant la démoustication comme préalable incontournable à toute démarche d'aménagement, l'Etat a contribué au financement de l'EID Méditerranée, aux côtés des collectivités territoriales, jusqu'en 1982, date de dissolution de la Mission interministérielle.

 Pour un développement local durable

L’EID-Med a pour mission centrale le contrôle de la population des espèces nuisantes de moustiques proliférant dans les zones humides marginales des étangs et lagunes du littoral. Ce contrôle consiste, non pas à éradiquer l’ensemble des insectes piqueurs, mais à maintenir la gêne due aux moustiques à un seuil jugé tolérable, avec un impact environnemental minimum et dans un cadre budgétaire maîtrisé.
Les zones d'activités économiques, les établissements scolaires, universitaires, culturels n'auraient pu se développer à quelques encablures du littoral s'ils avaient dû être envahis par des nuages de moustiques. La démoustication a donc directement contribué à l'essor économique de notre région, particulièrement le tourisme, tout en œuvrant chaque jour, du printemps à l’automne, pour la salubrité et le confort de vie pour tous. Cette mission ne peut être ralentie sous peine de revenir... plusieurs decennies en arrière !
L’EID Méditerranée participe également à des actions importantes de conservation et de mise en valeur écologique des milieux naturels (restauration des cordons dunaires et suivi des systèmes littoraux). Elles contribuent à faire de notre région l’une des destinations préférées des touristes et un territoire propice à l’essor des activités économiques tout en assurant la salubrité publique à l'échelle de sa zone d'action

.

 Christophe Morgo 
président de l’EID Méditerranée

Christophe Morgo, conseiller départemental du canton de Mèze et maire Villeveyrac, connaît bien l’EID Méditerranée puisqu’il y partiicpe au titre de représentant du Département depuis 2008. En 2015, il en a été élu président pour succéder à Christian Jean.

"Les défis à relever aujourd’hui sont déterminants pour le devenir de notre établissement et le nouveau conseil d’administration, désigné en 2015 par les collectivités membres. Il a devant lui une tâche difficile mais motivante.

Tout d’abord, il faut apporter des réponses à la forte colonisation par le « moustique tigre » (Aedes albopictus) de l’ensemble des départements de la façade méditerranéenne, tant au niveau de la nuisance qu’il provoque que du risque de santé publique qu’il représente.

Au-delà, nous devons aussi accompagner l’état et les Départements qui nous sollicitent dans l’application du plan antidissémination de la dengue et du chikungunya.

Bien sûr, dans le même temps, il faut veiller à être toujours aussi efficace (voire plus efficace) dans le contrôle des moustiques autochtones, malgré de nombreux facteurs qui compliquent notre action : conditions climatiques augmentant la période de nuisance, restrictions d’accès aux zones productrices de moustiques, limitation du nombre d’insecticides utilisables et de méthodes de lutte alternatives vraiment efficaces à ce jour…

De plus, les restrictions budgétaires qui s’imposent aux collectivités membres impactent l’EID. Il faut donc se préparer à faire plus et mieux avec moins.

Heureusement, l’EID Méditerranée ne manque pas de ressources, humaines au premier chef, qui lui permettront de réussir, tout en poursuivant les efforts au niveau financier. C’est une structure solide qui dispose de nombreux atouts pour répondre aux attentes des citoyens en matière de lutte contre les moustiques, qu’ils soient d’ici ou d’ailleurs : des équipes professionnelles au niveau de compétences élevé, tant sur le terrain qu’au siège, dotées de moyens de qualité, des finances maîtrisées et une démarche d’amélioration constante."

Christophe Morgo, Président de l’EID Méditerranée 
Rapport d’activités EID Méditerranée 2015 .

   
       
 

Quelles nouvelles du côté des biocides ? 

En Europe, les insecticides utilisables dans le cadre de la lutte contre les moustiques nuisants ou vecteurs sont régis par le règlement (UE) n°528/2012 du 22 mai 2012. Ce dernier limite le panel de biocides disponibles sur le marché national et européen. Des recherhces sont toutefois en cours pour identifier et à sélectionner de nouvelles substances actives insecticides pouvant, à moyen terme, renforcer la panoplie des moyens biocides. Parmi ceux-ci, deux projets sont particulièrement prometteur le GreenProtect (près de 500 molécules d’origine naturelle testées depuis 2012)et le projet QSAR-LAV.
Une fois sélectionnées, les molécules ayant une activité larvicide potentielle sont synthétisées et purifiées. L’EID Méditerranée se charge alors de la réalisation des tests d’efficacité sur des espèces de moustiques de référence élevées au laboratoire. Ainsi, depuis 3 ans, ce sont près de :

  • 55 molécules testées.
  • 152 tests larvaires réalisés.
  • 4 molécules actives à faibles doses.
   

 Avec ses 150 agents permaments et un budget annuel d'environ 140 millions d'euros, l’EID Méditerranéee, joue un rôle central dans la lutte contre les moustiques. Chaque années se sont des centaines d'actions concrètes qui sont menées depuis la destruction physique des gîtes larvaires à la prévention en passant la mobilisation des institutionnels, les enquêtes entomologiques suite à des signalements des agences régionales de santé, l'information et la sensibilisation du public etc.

Optimiser les méthodes de lutte

Les opérations de lutte de l’EID Méditerranée visent à contrôler la nuisance des moustiques afin de protéger les agglomérations. Elles consistent à traiter à la source les larves présentes dans l’eau avant qu’elles ne se transforment en adultes et ne se dispersent vers les zones habitées. Il s’agit ainsi de la stratégie de lutte la plus efficace et la moins impactante pour l’environnement (actions ciblées dans l’espace et dans le temps, produit sélectif…).
On distingue les interventions en « milieu rural » (zones humides littorales, principalement), où l’objectif est de traiter des espèces ayant des capacités de dispersion importantes vers les habitations et les interventions en milieu urbain.
Environ 40.000 hectares sont traités en milieu rural. Trois quarts des surfaces traitées le sont par épandage aérien (par avion ou hélicoptère), le dernier quart fait l’objet d’épandage terrestre. En milieu urbain, les traitements concernent près de 60 000 gîtes larvaires. La stratégie de la lutte urbaine consiste en des actions ciblées chez les privés où se trouve 80 % des larves : suppression physique, sensibilisation sur le terrain, intervention à la demande , etc.) et des actions qui visent à être exemplaire dans le domaine public, avec un le rôle central de l’EID Méditerranée pour le traitement des gîtes identifiés et amener les concepteurs ou gestionnaires d’espaces, d’ouvrages et de bâtiments publics à la bonne « gestion » pour une moindre production de moustiques.

Le recours ultime et raisonné aux traitements "adulticides"

La lutte contre le moutiques se concentre prioritairement sur la prevention et l’élimination des larves mais les traitements “adulticides” font partie de la stratégie de lutte contre la nuisance liée aux moustiques. Conformément à la réglementation, ils sont limités à des épandages par voie terrestre, en milieu urbain et périurbain. principalement en début d’été, Ces traitements, qui représentent moins de 2 % des surfaces traitées, restent nécessaires dans la panoplie et sont mis en oeuvre après évaluation des services de l’EID-Med et accord du Conseil départemental et de la commune concernés

Le « moustique tigre » Aedes albopictus

Le « moustique tigre » Aedes albopictus est une des espèces les plus invasives au monde. Comme pour la plupart des espèces d’Aedes, il ne pond pas ses oeufs au niveau de l’eau mais au-dessus : une élévation du niveau de l’eau est donc nécessaire pour permettre l’éclosion (arrosage, pluie, etc). Aedes albopictus affectionne particulièrement les petits gîtes et peut pondre dans les coupelles de pots de fleurs, les arrosoirs, les vases et même les pneus laissés à l’abandon. C’est principalement par ce biais que les oeufs ont été transportés sur le continent européen. Il est relativement simple de limiter sérieusement leur développement, en s’assurant qu’au moins une fois par semaine ces petits gîtes soient complètement asséchés, ce qui permet de tuer les larves avant qu’elles ne deviennent les adultes piqueurs qui nous importunent.

Aedes albopictus n’a de cesse de coloniser de nouveaux territoires, depuis son introduction à Menton, en 2004. C’est la seule espèce de moustiques de métropole capable de transmettre la dengue et le chikungunya. Afin de prévenir l’apparition d’épidémies, le ministère de la Santé a mis en place un plan antidissémination. L’EID Méditerranée participe activement à ce plan, en surveillant l’expansion du « moustique tigre » et en mettant en oeuvre des traitements insecticides préventifs, en cas de risque de transmission vectorielle.
» pour en savoir plus : www.moustiquetigre.org

L'EID : promotteur d'innovations

Nouvelles approches aériennes

Les applications professionnelles impliquant des drones sont en plein essor en France. Les outils sont nombreux, la réglementation complète, d’où l’idée de faire appel à des spécialistes pour savoir où positionner le curseur (applications de biocides, prise de mesures, surveillance…). Au-delà, de nouvelles classes d’engins aériens légers (Classe 6 ULM) permettent de réfléchir à de nouveaux moyens.

Des techniques nouvelles pour limiter les nuisances

Pour rester performant et répondre du mieux possible aux attentes des populations, le mode opératoire appliqué par l’EID Méditerranée est en permanence enrichi de nouvelles méthodes issues de la R&D. En 2015, deux méthodes prometteuses ont été expérimentées sur le terrain avec succès : d’une part, les techniques de piégeage massif de moustiques adultes et, d’autre part, l’autodissémination de biocides pour atteindre les gîtes d’Aedes albopictus (« moustique tigre »).

Innovation et accès-plage

Dans le cadre du programme européen MedSand- Coast, le Département de l'Hérault a retenu l'EID Méditerranée pour mettre en oeuvre des actions innovantes de gestion de la fréquentation de sites littoraux.
Le pôle Littoral de l'EID a été la cheville ouvrière d'une expérimentation menée sur le cordon dunaire de Sérignan- Plage où deux accès-plage ont été matérialisés, l'un avec des copeaux (bois flotté, broyé et étalé au sol), l'autre encadré avec des plantes dunaires.
Il a aussi conçu et réalisé des travaux d'aménagement dunaire d'avant-garde sur les communes de Marseillan, Sète et Frontignan: pose de ganivelles, plantations, paillage géotextile, etc..
Par ailleurs face au problème de l'érosion marine et du recul du rivage qui en découle, plusieurs réponses sont apportées aux collectivités gestionnaires du littoral. Parmi elles : le choix de réparer les dégâts avec des techniques douces, pour conserver l'existant ou l'acceptation du recul et son accompagnement. Par exemple la réalisation d'un cordon dunaire de second rang sur la commune du Grau du Roi , afin de soustraire la ville à la submersion marine, tout en anticipant le recul du rivage dû à l'érosion. Cette opération innovante est le fruit d'une réflexion de longue date, associant la commune, le Syndicat Mixte de la Camargue Gardoise, la DREAL et l'équipe de maîtrise d'oeuvre du projet (BRLi/ONF/EID).

L’évaluation environnementale : le plan QSE (Qualité - Sécurité - Environnement)

 Suite à l’analyse environnementale qui a été réalisée à l’échelle de l’ensemble des sites de l’EID Méditerranée, un plan d’action « environnement » est à l’oeuvre, afin d’améliorer notre performance environnementale. Il s’articule autour de 3 thèmes majeurs : gestion des déchets (traitement des effluents / gestion des déchets ménagers). - amélioration des conditions de stockage. - économies d’énergie. Initié en 2015, ce plan d’action va se déployer jusqu’en 2017