Environnement

Les oiseaux migrateurs en mer

  Sortie de terrain Commune à Sète

Le 8 Octobre 2017 de 9 h 00 à 13 h 00

A l'occasion de l'événement régional du réseau Sentinelles de la Mer Occitanie et de l'EuroBirdwatch, embarquons depuis Sète à bord d'un voilier avec l'équipe de Cap au Large pour observer les oiseaux migrateurs en mer.

Fou de Bassan ©LPO Hérault

Lieu de rendez-vous : Indiqué lors de l'inscription Responsable : Thomas Marchal, Animateur Nombre de participants : 11 Matériel en prêt : Jumelles

Matériel à prévoir : Vêtement adaptés à la météo Chaussures Jumelles Prix : 15euros / personne Public concerné : Tout public

Accessible aux personnes handicapées : Non Structure(s) partenaire(s) : CPIE Bassin de Thau Cap au Large Renseignements : LPO - Hérault 15, Rue du Faucon crécerellette Les Cigales, Route de Loupian Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage 34560 VILLEVEYRAC 04.67.78.76.24

Réservation : Par téléphone : 06 42 89 73 65

Atelier comment recolter ses semences

 « Comment récupérer ses semences potagères, fruitières et alimentaires pour en faire des semis au printemps prochain ? »

  atelier destiné à toutes et tous.

21 octobre 2017 avec Pierre-Yves PETIT, consultant-formateur et paysan-chercheur en permaculture au sein de la structure Cyclanthère.

  Au domaine de Cazalis, camping à la ferme des Aresquiers 34110 VIC LA GARDIOLE

  "alternance de pratiques, d’observations du milieu et des ressources et de quelques apports théoriques selon les demandes du groupe."Capture

  9h15– 12h45 /14h15-17h30. Tarif : 65 euros la journée

Inscription obligatoire à remplir. Le midi : "nous partagerons nos repas tirés du sac"

Matériel : pensez à venir avec des graines, des noyaux, des pépins et des enveloppes.

La journée aura pour objectif de répondre concrètement à certaines question.

Qu’est-ce qu’une semence ?

Comment s’en procurer au potager ?

Qu’est-ce qu’un croisement et une hybridation ?

Comment garder une stabilité au sein d’une variété ?

Comment récolter, sécher et stocker ses semences ? Pendant combien d’années les semences vont être capables de germer ?

Comment effectuer un test de germination ?

Réalisation d’un atelier collectif de récupération des semences provenant de différents végétaux Observation/ classification/ catégorisation Manipulation pour les conserver Manipulation pour les conditionner en attendant le prochain semis

Au printemps 2018, l’atelier «  comment préparer ses semis ?  » fera suite à celui-là.

L'EuroBirdwatch 2017 à Sète

  A Sète le 8 Octobre 2017 de 9 h 00 à 12 h 00 

A l'occasion des Journées européennes de la migration, venez parcourir l'espace naturel protégé des Salins de Villeroy pour observer les oiseaux en halte migratoire sur cette zone humide.

Tournepierre à collier

Lieu de rendez-vous : Donné lors de l'inscription

Responsable : Valérian Tabard, Animateur

Nombre de participants : 20

Matériel en prêt : Jumelles Longue-vue

Matériel à prévoir : Jumelles Chaussures Vêtements adaptés à la météo

Gratuit Public concerné : Tout public Accessible aux personnes handicapées : Non

Renseignements : LPO - Hérault 15, Rue du Faucon crécerellette Les Cigales, Route de Loupian Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage 34560 VILLEVEYRAC 04.67.78.76.24

Réservation : Par téléphone : 06 81 37 81 63

Restauration écologique du littoral agathois

Avec l'immersion de micro-récifs artificiels X-Reef, une première en Méditerranée, la ville d'Agde va  optimiser l'ancrage et la gestion du balisage des 300 m. Ces équipements écoconçus participeront également à la restauration des petits fonds méditerranéens en offrant une protection pour les populations de juvéniles.

 

 Contexte économique du projet

 L’installation, la désinstallation et l’entretien des balisages peuvent constituer un poste de dépense non négligeable pour la collectivité : coût des fournitures pour l’entretien ou le remplacement des balises et de leurs ancrages, coûts des contrats de travaux si externalisés, coût des moyens nautiques et de mobilisation des agents si réalisé en interne, etc.).

La mise en œuvre de solutions techniques plus pérennes présente un réel intérêt technico-économique.

Le balisage repose sur la mise en œuvre de bouées de signalisation, dont la forme et le volume varie en fonction des espaces balisés (zone de baignade, chenal de navigation…). Les méthodes d’ancrage de ces bouées sur les fonds marins sont définies en fonction de la nature des fonds (corps-morts en béton sur fonds sableux, anneaux scellés sur fonds rocheux, ancres à vis sur fonds sensibles tels les herbiers).

La mise en œuvre de ces bouées nécessite la mobilisation de moyens de transport et de travaux maritimes spécifiques.

En raison des risques de décrochement liés aux intempéries hivernales, ces bouées de signalisation sont quasi-systématiquement désinstallées en fin de saison estivale pour être réinstallées l’année suivante.

Dans la plupart des configurations de fonds sableux, les ancrages doivent également être sortis de l’eau afin d’éviter qu’ils soient perdus par enfouissement.



Le système X-REEF est développé par la société Seaboost, une fililae du groupe Egis, qui conçoit des solutions innovantes de micro-habitats à poissons pour restaurer la biodiversité des fonds maritimes.

 

Le plan de travail de l’opération s’est déroulé comme suit :

  •  Conception des 6 nouveaux dispositifs de corps-morts avec le prestataire Seaboost, start up spécialisée en ingénierie travaux maritimes et environnement marin, avec la participation de plusieurs sous-traitants
  • Repérage en plongée des sites potentiels d’installation de ces modules par l’équipe de l’AMP
  • Immersion des modules expérimentaux sur le littoral agathois (moyens nautiques et agents de l’AMP)
  • Suivi scientifique des structures (tenue à la mer et de biodiversité ante immersion (point 0) puis après immersion des prototypes sur un an
  • Cartographies et rapports

 Cout total du projet : 72 500 €

 Il est financé à 80 % par le ministère de l’écologie via un Contrat Natura 2000 marin


 

   

L'opération d'immersion des modules X-Reef a commencé en septembre 2017, le 6ème module sera immergé au Cap d'Agde le vendredi 13 octobre après-midi en présence du Maire d’Agde, Gilles D’Ettore, de l’équipe de l’Aire marine protégée et de la startup Seaboost qui développe ce système innovant.

Les 14 km du littoral de la commune d’Agde et de l’Aire Marine Protégée de la côte agathoise font l’objet depuis de nombreuses années de balisages avec corps-morts pneus/béton ou béton pour l’installation de la bande littorale des 300 m. En saison estivale, un plan de balisage est constitué par le  préfet maritimes et le maire d'Agde. Quelques kilomètres de côte vers l’ouest sont également équipés de bouées délimitant la zone des 300 m sur les communes de Vias et de Portiragnes.

L’AMP (Aire Marine Protégée) de la côte agathoise, site Natura 2000 "Posidonies du Cap d’Agde" FR9101414, couvre une surface de 6152 ha du Grau d’Agde à Port Ambonne, jusqu’à 3 milles nautiques au large. Elle est gérée par la ville d’Agde via la Direction du milieu marin.
Les fonds marins y sont caractérisés par différentes entités biologiques et géologiques : étendues de sables fins, grandes dalles de tufs d’origine volcanique, éboulis rocheux, herbiers de posidonies, mattes mortes et coralligène. Ces différents biotopes constituent un environnement marin favorable à la diversification de la faune et de la flore sous-marine. De plus, ce relief sous-marin, en grande partie d’origine volcanique, est unique en région Languedoc-Roussillon.

cliquez sur l'image pour l'agrandir  

Le système de balisage de la bande des 300 m concerne une centaine de bouées jaunes (hors chenaux d’accès). Il est installé entre le mois de mai et septembre, et reste sensible aux coups de mer. Il nécessite chaque année de nombreuses interventions des services de la ville pour les remettre en place in situ, voire pour les enlever entièrement et les remettre en place, parfois au cours même de la saison.

cliquez sur l'image pour l'agrandir

De nombreux corps-morts sont aussi abandonnés au fond – pneus, béton, chaînes rouillées…) et dégradent les milieux naturels marins des petits fonds côtiers de l’aire marine protégée (petits fonds sableux parfois à proximité de petits fonds rocheux, herbiers de posidonies, ou d’une mosaïque roche/posidonies).

La frange infralittorale est composée de sables, de roches (éboulis, galets), de petites étendues de mattes mortes et d'herbiers de posidonies reconnus comme habitat prioritaire au sein de la Directive européenne "habitat faune flore".

La sensibilité des sites littoraux  (cliquez sur la carte pour l'agrandir

 Avec le projet R REEF, l’objectif de la ville d’Agde est d’optimiser la gestion de ce balisage des 300 m et d’expérimenter de nouveaux équipements éco-conçus qui assurent  en plus de leurs fonctions techniques, des fonctionnalités écologiques utiles pour les écosystèmes dans lesquels ils s’insèrent.
Ce concept innovant retient un intérêt grandissant chez les donneurs d’ordre, tant en France qu’à l’international dans la mesure où il constitue un outil permettant de concilier le double objectif de développement économique et de préservation des écosystèmes marins. Si cette démarche est en cours depuis quelques années sur les ouvrages portuaires, elle n’a pour l’instant été appliquée aux corps-morts de mouillage que de manière anecdotique et à l’international. Ces équipements écoconçus devront répondre à la fois à cette optimisation de la gestion et participer à la restauration de ces petits fonds méditerranéens par la conception de prototypes de modules de corps-morts / mouillages adaptés aux fonds méditerranéens et pouvant faire office de micro-récifs artificiels pour les populations de juvéniles notamment.

 L’objectif technique de ce projet X REEF est donc de développer un équipement d’ancrage de bouées de signalisation de la bande des 300 m en particulier, à la fois pérenne et accessible aux moyens nautiques courants de la ville d’Agde en charge de leur mise en œuvre.

L’objectif environnemental de ce projet vise à développer un équipement d’ancrage de bouées de signalisation présentant une empreinte écologique améliorée par rapport aux équipements traditionnellement mis en œuvre.
L’ancrage, n'étant pas désinstallé chaque année, se traduit par une moindre perturbation des écosystèmes sur lesquels ils sont installés. Leur plus forte stabilité évitera également des déplacements accidentels vers des écosystèmes sensibles à l’écrasement (par exemple les herbiers) sous l’action de fortes houles. Le bilan d’émission de gaz à effet de serre est enfin amélioré pour la collectivité du fait d’interventions en mer réduites.
L’éco-conception du système d’ancrage se traduit par l’exercice de fonctionnalités écologiques utiles pour l’équilibre des écosystèmes marins locaux. Compte-tenu de la dimension limitée des ancrages, des écosystèmes environnants et des profondeurs d’immersion, ces fonctionnalités pourront a priori être : nourricerie, abri d’espèces patrimoniales, abri d’espèces à intérêt halieutique, etc.
Les bétons intégreront une fraction de sables coquilliers, obtenus à partir des exploitations conchylicoles de l’étang de Thau par exemple. Les bétons seront non armés, c’est-à-dire qu’ils ne consommeront pas d’acier.

 Ainsi, ce projet pourra proposer des solutions adaptées visant à :

  • Restaurer naturellement les petits fonds côtiers sensibles, par une diminution de l’impact mécanique des systèmes d’ancrage actuels.
  • Optimiser le recrutement et la connectivité des juvéniles de poissons dans les petits fonds côtiers
  • Optimiser la mise en œuvre du balisage, en terme de coût /efficacité et de valorisation pour les collectivités.

L’objectif sociétal serait également un plus car placés en limite de zone de baignade, ces équipements seront aussi des outils ludiques et pédagogiques pour la communication, la sensibilisation des baigneurs et des autres utilisateurs du milieu marin, sur la nécessité de préserver les écosystèmes côtiers.

Venez fêter la migration des oiseaux en région Occitanie

 Du 30 septembre au 8 octobre 2017, la LPO vous invite à participer à l'Eurobirdwatch 2017, la fête européenne de la migration et ainsi venir découvrir à nos côtés la cinquantaine d'espèces d'oiseaux réalisant à l'automne ce fabuleux voyage entre l'Europe et l'Afrique.

- Samedi 30/09 : camp de migration au Roc de Conilhac et conférence à Gruissan (11)

- Dimanche 01/10 : camp de migration au Roc de Conilhac à Gruissan (11) et points d'observations à la table d'orientation de Labastide-du-Haut

-Mont (46), la chapelle de la Capelette de Dourgne (81) et dans la vallée d'Entraygues-sur-Truyère (12)

- Dimanche 8/10 : sortie d'observations des oiseaux migrateurs du littoral aux salins de Villeroy à Sète (34)

Pour en savoir + : 

- sur la migration des oiseaux
- sur ces animations

Les Paniers de Thau à la « Une »

 Mis en place par le CPIE Bassin de Thau pour vivre son alimentation autrement :

L’association coordonne depuis 2008 le projet citoyen « Paniers de Thau » qui consiste à pratiquer la vente directe de produits du terroir grâce à l’implication d’intermédiaires bénévoles (les consommateurs relais). Screen Shot 03-05-16 at 07.38 AM

Une simple inscription sur le site www.paniersdethau.fr suffit pour pouvoir remplir son panier en ligne au grès de ses envies (pas d’obligation d’achat hebdomadaire). Plus qu’une volonté d’encourager une consommation responsable et locale, il s’agit de favoriser les échanges entre citoyens du territoire et tenter de voir plus loin pour l’alimentation de demain.

Si vous souhaitez l’adopter ou tout simplement vous en inspirer, ici tous les détails du projet : http://www.cpiebassindethau.fr/accompagner-les-territoir…/…/

De Bouzigues à Ushuïa

PLANÈTE EN COMMUN : UNE FAMILLE BOUZIGAUDE à LA RENCONTRE DES HABITANTS DE LA TERRE ET DES OCÉANS

http://blog.ville-poussan.fr/wp-content/uploads/2018/03/ushCapture.jpg

 Jean-Luc, Sandrine et Gabriel, trois bouzigauds partiront de Sète en septembre 2018 pour un an jusqu’à Ushuïa et au-delà.

Soucieux de l’état de la planète, convaincus de l’intérêt d’agir, ils souhaitent que cette navigation solidaire contribue, par l’information, à l’éducation, la préservation de notre bien commun en témoignant de la vie de ses habitants. Collective et partagée, cette aventure sera l’occasion d’aller à la rencontre des habitants de la terre et des océans dont le voilier ambitionne d’être modestement le messager auprès de ceux qu’ils laisseront à quai et notamment des jeunes générations au travers de « Chroniques de la Planète ».

Elles seront réalisées lors d’escales qui donneront la parole aux hommes, femmes et enfants de la terre, rapportant leurs rêves, difficultés mais aussi leurs initiatives pour préserver la Planète. Planète en commun atteindra ses objectifs si elle devient une aventure collective et partagée.

Vous pouvez tous aider le voilier « Luna Blu » dans sa navigation de Sète à Ushuaïa en passant par Madère, le Cap Vert, le Brésil, l’Argentine, en apportant une aide bénévole dans la préparation de la navigation, en adhérant à l’association Planète en commun, en suivant les chroniques...

La présentation du projet est disponible sur http://planetenco.blogspot.fr/ Pour tous renseignements Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les Paniers de Thau avec le CPIE

Sur Paniers de Thau : produits locaux et de saison, sans engagement d’achat ni adhésion.

Le projet Panier Poissons Coquillages , initié par le CPIE Bassin de Thau, est aujourd’hui fonctionnel dans plusieurs villages du Bassin de Thau (Montbazin, Marseillan, Poussan et Frontignan…).

Initié pour la vente directe des produits de la lagune, le projet s’est rapidement élargi à d’autres produits afin de satisfaire les nombreux « consom’acteurs » en attente de ce type de circuit court.

Il y a aujourd’hui 37 producteurs impliqués dans le projet, nommé Paniers de Thau ! Venez passer votre commande sur Paniers de Thau. Je m’inscris sur le site Paniers de Thau ; je choisis le groupement d’achat le plus proche de chez moi ; je sais chaque semaine les produits disponibles ;

je commande en ligne ce dont j’ai besoin ; je récupère ma commande aux lieux et horaires de livraison indiqués ; je paie directement le producteur à ce moment là.

Le projet Paniers de Thau a reçu le label du Ministère de l’Agriculture de l’Agroalimentaire et de la Forêt « Plan National pour l’Alimentation ».

Pour en savoir plus : http://www.cpiebassindethau.fr/accompagner-les-territoires/paniers-de-thau/

Restaurer la biodiversité marine agathoise

 

C'est l'un des objectifs de l'Aire Marine Protégée de la côte agathoise gérée par la Ville d'Agde !
Une opération de récupération de corps morts du balisage des bouées jaunes des 300 m abandonnés sur le littoral agathois vient ainsi de se terminer. Près d'une trentaine de corps-morts qui ont été drossés à la côte par les coups de mer depuis plusieurs mois viennent d'être récupérés. Une opération longue et délicate qui a mobilisé efficacement le service des plages de la mairie, avec la barge municipale et ses agents, et l'équipe plongée de l'Aire Marine Protégée pour à la fois les repérer précisément puis les enlever un par un avec leurs chaînes, manilles, blocs de béton et pneus, avec un système de parachutes.
Une opération financée par le ministère de l'écologie via un Contrat Natura 2000 marin avec la ville d'Agde.
Elle sera bientôt suivie par une opération innovante et expérimentale de nouveaux dispositifs de corps morts du balisage des 300 m bien plus respectueux du milieu marin et plus économes dans la durée.

Renaud Dupuy de la Grandrive
Directeur du Milieu Marin / AMP Côte agathoise - Ville d'Agde

Hippo-THAU : Plongez dans la lagune de Thau

 Le 7 octobre de 9 h à 17 h

Sortie plongée gratuite, en partenariat avec la commune de Marseillan,réservée aux plongeurs de niveau 2 minimum et entièrement équipés.

Deux plongées auront lieu sur la lagune de Thau, sur la journée.

Lieu : RDV à l’écosite de Mèze pour les deux plongées.

Réservation obligatoire : 06 95 53 78 81

Une sortie organisée dans le cadre du Festival "Tous Sentinelles"

http://observatoire-hippocampe.fr/

Bien débuter la rentrée avec une formation faite pour vous

  cpieCaptureLe réseau CPIE Bassin de Thau vous propose diverses formations cet automne :

- Reconnaître et gérer les plantes exotiques envahissantes, 25 et 26 septembre

- Accompagner la mise en place d'un circuit court sur son territoire, 9 et 10 octobre à Mèze

- S'initier aux logiciels PAO Adobe (Photoshop, Indesign, Illustrator) , 16 au 18 octobre à Mèze

- Gérer des espèces d’oiseaux à cohabitation difficile en milieu urbain, 26 octobre à Villeveyrac

- Apprendre à manipuler la faune sauvage en détresse, 7 novembre à Villeveyrac

Engagement qualité validé sur le Datadock Tarif préférentiel pour les particuliers (80€ / j) Demandeurs d'emploi 250€ / j

Pôle emploi peut financer votre formation, contactez-nous Professionnels 250€ / j :

Votre OPCA prend en charge votre formation toute l'année.

Contactez-nous : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 04.67.24.07.55

Consultez le catalogue  : Consultez le catalogue