Frontignan

Avec la joyeuse pétanque mixte frontignanaise, le vendredi c'est champêtre

Une tradition, la joyeuse pétanque mixte frontignanaise, organise un vendredi sur deux de juillet et août, une soirée concours de pétanque en doublettes montées.

 76 doublettes se sont inscrites, sans comptabiliser les non boulistes venus spécialement déguster la brasucade de la JPMF.

Ce vendredi 17 août 2018, et cela malgré les erreurs de communication et d'affichage, 76 doublettes se sont présentées au boulodrome municipal ou s'est déroulée cette manifestation, situé à la maison associative des boulistes Guy Carpentier/René Nourrigat , aire des loisirs av du 81 RI à coté des arènes de Frontignan

 
La présidente Patricia Rodenas aux fourneaux   Pour Jean Pierre et Jean Marc, c'est le bar!

Tous les joueurs font trois parties et l'enjeu minime «comme cela, ça n'intéresse pas les stars et pour nous cela reste familial et convivial» précise t' on. Rien de sensationnel si ce n'est que ce concours est précédé par une rencontre amicale festive avec brasucade moules ou saucisses frites, casse croûte et buvette à 19 h. Un peu comme les guinguettes d'antan. Une opération bien rodée, ou chacun est à sa place, cela fait déjà quelques années que Patricia Rodenas, présidente de l'association et son équipe renouvellent chaque saison estivale ces agréables rencontres.

Avec la Joyeuse pétanque mixte frontignanaise, c'est assurément miser sur une soirée très agréable et que l'on soit un fervent bouliste ou amateur de festivité champêtre sans prétention ou tout simplement amateur de brasucade, c'était au boulodrome qu'il fallait être, la centaine de personnes présente, ce vendredi soir, l'a bien compris.

Renseignements 06 26 50 15 33.

A.Sanfilippo

Les Estivales de Thau au Port de Plaisance

Séte-AggloPôle Méditérranée organise les « estivales de Thau ». Cette année, les Estivales de Frontignan, se tiendront sur la rive Est de Frontignan Plage ce jeudi 23 août 2018.

Venez découvrir les stands de nombreux producteurs du côté de la maison du tourisme à Frontignan Plage et déguster les produits du terroir. Le principe est simple, un verre acheté 5€ donne droit à 3 tickets de dégustation auprès des vignerons participants.

Vins de Thau, tielles, huîtres, moules, charcuteries, gâteaux et chocolat, les visiteurs pourront apprécier tous les produits qui font le charme du pays de Thau.

A.Sanfilippo

«Les pieds dans l'eau» l'expo des 4 saisons.

 

L'exposition, « Les Pieds dans l'eau » se veut être plurielle, libre, réalisée par Michel Pilato, Michele Lacroix et Christiane Miranda, toutes trois artistes et membres de l'association les 4 saisons, ou se croisent peintres , mosaïstes, céramistes, sculpteurs et photographes.

C'est une vingtaine d'artistes qui présenteront leurs œuvres. Une exposition dont l'idée générale est de valoriser les savoirs-faire que chacun cultive anonymement.

Ces petites ou grandes choses que chacun réalise ou a réalisé avec un esprit artistique et qui méritent d'être mises à la vue de tous. Mais selon un thème imposé, qui est « L'eau » mais dans tous ses états.

L'exposition « Les pieds dans l'eau » qui sera visible salle Jean Claude Izzo rue du député Lucien Salette à Frontignan, du 17 au 27 août 2018 de 10 à 12 h et de 15 à 18 h.

Entrée libre

Le vernissage aura lieu le vendredi  17 août 2018 à 18 h30.

A.Sanfilippo

Animations et feu d'artifice pour la fête du Port de Plaisance.

Ce mardi 14 août, le port de plaisance de Frontignan était à la fête avec un programme d’animations non-stop dès 9h et jusqu’au feu d’artifice à la tombée de la nuit !

Tout au long de la journée, locaux et touristes ont été invités à venir découvrir au plus près les activités du port. Qu’il s’agisse de sport (stand-up paddle, fitness, rames, canoë et voile), de sensibilisation environnementale (expositions, animations, ateliers pour enfants) ou de simples moments de convivialité (découverte et parade sur l’eau de vieux gréements, repas, promenade en mer et feu d’artifice), tout est bon pour faire la fête du côté du port, en cette mi-août.

Du côté du quai d’accueil, tout au long de la journée, les visiteurs ont pu découvrir des vieux gréements et l’activité de restauration de l’association Les gréements languedociens, avec parades, démonstrations, matelotage et chant marins. Les plus curieux ont même eu l’occasion de monter à bord des embarcations la seule conditions étant de savoir nager..

Du côté du chenal Nord pour les amateurs de rame, démonstrations de rame traditionnelle avec l'association Muscat rames, avec embarquement possible.

Du côté de la maison du tourisme et de la plaisance, la soirée commence dans la convivialité par le traditionnel grand repas en musique organisé par la Société des jouteurs frontignanais (SJF). Dès 20h place au premier service moules frites de la soirée.

Du centre nautique municipal au chenal nord en passant par la maison du tourisme et de la plaisance, le quai d’accueil et la plage, c’est l’ensemble du port qui était en fête ce 14 août.

Malgré la longue file d'attente, pour obtenir son précieux plateau repas, au total des deux services ce sont plus de 500 personnes qui ont apprécié le savoir faire des jouteurs frontignanais «la SJF» . Une soirée de fête animée et en musique.

Et vers les 22h30 place, en théorie, au « tiré » de feu d'artifice de la rive ouest du port de plaisance, quelque peu retardé par des pêcheurs nocturnes positionnés sur la digue malgré les interdictions , mais au final tout est rentré dans l'ordre malgré une mauvaise volonté affichée des récipiendaires.

Avec un retard de 30 minutes c'est à un spectacle fascinant qui a été donnée avec la mer en toile de fond.

Après les accueils des lundis, les apéro pontons, les balades de ports en ports, les concours de pêche au gros en mer comme le thon d'or ou encore la canne d'or et la fête du port entre autres, le port de plaisance aura vécu une période estivale très intense et très riche en animations en tous genres.

Mais, bien évidemment, c'est tout au long de l'année que le port de plaisance et l'office de tourisme proposent des animations et balades.

A.Sanfilippo

JUDO KWAÏ FRONTIGNAN - ÉLISA ET OCÉANE, CEINTURE NOIRE 2è DAN

Cliquez sur l'image pour agrandir

Après avoir réussi leur prestation technique avec sérénité, plus particulièrement appelé en terme de judo, « KATA », Élisa FEUERHUBER et Océane ALBANO, jeunes filles bien dans leurs baskets, ou plutôt dans leur judogi, ont brillamment décroché le grade de Ceinture Noire 2è Dan.

 
Élisa FEUERHUBER et Océane ALBANO 2é dan  

Élisa, étudiante en STAPS accédant à sa 3è année, remporta trois combats et totalisa 30 points, à Narbonne, qui lui manquaient pour accéder au grade de 2è Dan : excellent pour cette future prof de sport.

Océane, après un beau parcours en Championnat Juniors et aux divers tournois qualificatifs, avait engrangé des points, lui permettant de totaliser les 100 points requis. À noter également, sa réussite au bac, en parallèle à son activité sportive, qu’elle a maîtrisée remarquablement. Maintenant, place à d’autres aventures studieuses.

La formation pour accéder aux différents grades de ceinture noire, est pour le JKF l’essentiel et la base pour se performer.

Félicitations à Elisa et Océane ! Continuez à progresser avec ce nouveau grade. La remise officielle s’est déroulée dans l’antre du Judo Kwaï Frontignan - Salle de Sports Jean-Louis Chabanon - où Fabien et Jean-Claude FERRIER, tous deux enseignants du club, ont transmis à ces demoiselles, le trophée validant cette Ceinture Noire 2è Dan.

Une collation avec les amis, la famille et les copains judoka a suivi cette remise, photos souvenirs et congratulations.

BRAVO Mesdemoiselles !

La 31é Canne d’or n’a pas trouvé son vainqueur.

Pêche au gros . Le thon Club a organisé deux compétitions sous l’égide de la fédération des pécheurs en mer (FFPM) , le 31é challenge de la canne d’or et le 6é trophée de la ville de Frontignan la Peyrade.

Avec une prise de 1m67, l'équipage remporte le 6é trophée de la ville

Des épreuves de pêche en mer qui se sont déroulées du jeudi 9 au dimanche 12 août 2018 au large du port de Frontignan durant 4 jours, la journée du 09 étant consacrée essentiellement à l'accueil et au briefing des capitaines.

Une vingtaine de bateaux ont pris le large, pour l’essentiel issus du cru, pour certains des ports voisins, dans l’espoir pour chacun ramener un cyclopéen de 100kg et plus qui leur permettrait de figurer parmi les prétendants du précieux trophée de la canne d’or.

A noter la présence d'un seul équipage entièrement féminin sur le Maëllys.

Si le requin est bien présent en Méditerranée, par contre le thon se fait rare, pour ne pas dire inexistant, la chaleur caniculaire y étant certainement pas étrangère.

Le Frontignan ThonClub au complet

Seul le bateau Sauvage a péché un Espadon au concours de la canne d'or. Mais relâché car no kill. Mais un beau combat et c’est un poisson qui mérite de vivre.

Le 31é trophée de la canne d’or n’a pas trouvé son vainqueur et c’est Gérard Arnal délégué au tourisme et à la plaisance qui a remis le trophée de la ville à l’équipage du Jawa de M. Pierre qui remporte cette compétition avec une pièce de 1m67.

L’équipage du Timo accède à la seconde marche du podium avec un poisson de 1m55.

A.Sanfilippo

AG de « Entre Mer et Etangs » protection du littoral au programme

2 points essentiels ont été débattus au cours de cette assemblée générale, dans une salle Voltaire surchauffée par l’absence de climatisation, à l’acoustique exécrable ou il même parfois très difficile d’en suivre les conversations.

Une cinquantaine de personnes avait fait le déplacement ou il était question de faire le point sur l’avancement des travaux sur l’émissaire en mer et sur les travaux concernant la protection du littoral de Frontignan.

Une AG dans une salle en surchauffe.

En l'absence de Pierre Bouldoire, c'est Michel Arrouy, maire adjoint qui représentait la municipalité.

Le lido de Frontignan qui s’étend sur environ 8 km, se compose d’un secteur urbanisé d’environ 6 km du port de pêche à la « Dent creuse » et d’une zone plus naturelle de 2 km sur le secteur des Aresquiers.

Les tempêtes exceptionnelles de 1982, 1997, 1999… ont été révélatrices de sa fragilité et des conséquences à long terme d’une érosion grandissante (risques de submersion des habitations, destruction à court terme de la RD 60 et de la piste cyclable sur le secteur des Aresquiers, disparition de la plage, du cordon dunaire et recul progressif du trait de côte…).

Episode méditerranéen octobre 2016

Il était donc urgent d’intervenir en priorité dans sur les zones soumises à la plus forte érosion. 6,7 millions d’euros ont été investis dans une 1ère tranche de travaux :

  • Secteur de la Dent creuse (allongement de l’épi Est et rechargement en sable)
  • Aresquiers (rechargement en galets et sable, raccourcissement de 3 épis et création de 3 nouveaux ouvrages dans le secteur non protégé, cordon dunaire en galets)
  •  Secteur Est du port de pêche (restauration des 5 épis)

Le reste du littoral doit constituer une 2ème tranche de travaux estimée à 8,7 millions d’euros qui aurait dû débuter fin 2018 :

  • Secteur Port de pêche au Port de Plaisance : allongement de 4 musoirs des épis, rechargement des plages en sable, aménagement du cordon d’arrière plage et création d’un stock de sable pour les entretiens futurs
  • Secteur Port de plaisance à la Dent creuse : rechargement des plages en sable et aménagement du cordon d’arrière-plage.

Malgré les six réunions de concertation qui ont rassemblé au total plus de 800 personnes qui se sont tenues de mars à septembre 2016 ainsi qu’en avril 2017.

Idem pour l’émissaire en mer ou une fuite sur le sea-line a été constatée, un colmatage de fortune a été réalisée en juillet 2017 qui est loin d’être satisfaisant. L’émissaire en mer qui sert à rejeter les eaux de la station d’épuration après traitement serait une passoire. Cette canalisation est dans un état lamentable : rouille, revêtement cassé ou manquant à de nombreux endroits, émissaire maintenu par des boudins remplis de sable ou de béton”. Une canalisation qui fuit malgré tout.

Quant est-il de ces projets

« L’agglo est légère en la matière, force est de constater que ce n’est pas là son problème n°1, il faut se mobiliser, il y a de l’argent pour certains et plus pour Frontignan c’est bizarre, nous sommes dans le flou le plus total » commentera le président de l’association.

Plusieurs courriers ont été adressés au président de l’agglo qui sont restés sans réponses

Quelle est la situation à ce jour, les travaux sont stoppés, voire reportés à fin 2019, début 2020, SèteAggloPôle Méditerranée n’as pas apporté de réponse aux interrogations de l’association « entre mer et étang ».

D’autres sujets ont été évoqués, notamment la mise en place d’une digue provisoire en période hivernale pour pallier aux risques d’immersions marines par les passages piétonniers d’accès à la plage. A cela le président précise que par le passé ces digues ont été démontées par des riverains dans le seul but était de boire l’apéro sur la plage. D’autre évoque le manque de civisme, tant sur le tri sélectif ou que sur des enseignes lumineuses qui restent allumées toute la nuit ou encore la présence de chiens sur la plage. C’est certain, ce n’est pas facile de vivre en communauté et qui plus est dans une station balnéaire.

A signaler un point positif malgré tout, des félicitations qui s’adressent au personnel communal qui nettoie la plage.

M. Moreno, en tant que président du syndicat des épis a évoqué l’utilité d’un tel système qui se montre efficace car la plage se reconstitue, ainsi que quelques actions juridiques à mettre au crédit du syndicat

Pour terminer cette assemblée générale, le président Jean Louis Patry a fait appel à candidature pour le bureau et cela avant de convier l’assistance à partager le verre de l’amitié mais à l’extérieur de la salle.

A.Sanfilippo

600Kg de moules pour cette 7é édition du Total Musclum.

Tout méditerranéen en général et tout frontignanais en particulier qui se respecte connaît la brasucade de moules.

Mais au fait! c'est quoi au juste la brasucade?

Elle proviendrait du patois Occitan: Brasacauda... Braise chaude. Les anciens préparaient les moules sur une taule posée sur les braises... Mais c'est quand même plus simple d'utiliser une grande poêle.

Généralement les spécialistes du genre ont conçu leur propre récipient et avec un petit robinet à une des extrémités pour évacuer l'eau et là c'est encore mieux. Il y aurait, paraît-il, 1001 façons de la préparer, chacun sa méthode, mais tout réside dans la préparation de la sauce, une composition qui reste du domaine du secret défense. Un ingrédient miracle fait maison, qui fait de sa brasucade, la meilleure des brasucades .

Ce vendredi 10 août, la ville a organisé sa 7é édition du concours intergalactique de brasucade de moules en partenariat avec les commerçants et les producteurs qui se sont associés à ce festival.

Seize brasucadiers se sont présentés ou chacun était affecté d'un numéro, mais pas question de prendre de l'avance, le feu ne devant être allumé qu'au top départ.

C'est à l'ensemble du cœur de ville que cela se passe et non plus limité à la place Jean Jaurès et la cuisson devant se faire impérativement au gaz, 600 kg de moules et gaz fournis par la municipalité et 200 kg préparé hors concours offert par la ville, pour les arrivants de dernière minute en panne de brasucade.

 

Un jury de spécialistes compétent en la matière

Un jury compétent chargé d'élire les vainqueurs de l'année, isolé dans un coin du petit bistrot de chez Fanny, le jury étant composé par :

  • Michel Sala, conseiller municipal délégué au muscat, au patrimoine culturel, aux nouvelles technologies et à l’e-administration
  • Kelvine Gouvernayre, conseillère municipale déléguée à l’économie, au commerce, à l’artisanat et à l’œnotourisme
  • Jean-Denis Ferrières, président du syndicat du cru du muscat de Frontignan
  • Mme Mauran Françoise, de l'association pêche sportive, équipe gagnante de l’édition 2017

Après délibération un peu hésitante, il est vrai que, déguster et juger 16 différentes préparations de moules  différemment et en un temps très court laissent quelques traces sur les papilles et certaines barquettes ont dû être rejugées.

Mais malgré la cinquantaine de baquettes à gouter ( 3 par concurrents), le jury a réussi à se mettre d'accord et proclame les résultats du concours sur les marches de l'hôtel de ville devant un public fourni composé d'autochtones et de touristes. Les vainqueurs de cette édition 2018 sont :

  • 1ér- M. BLESSES Gil qui remporte le trophée tant convoité ; une moule géante, créée par Michèle Fabre, qui sera remis en jeu la saison prochaine et son nom figurera désormais sur le socle.
  • 2é – M. MARTINEZ Marc et TORRELILLAS Francis.
  • 3é – M. PLACHEZ Fred.
  • Un prix spécial du jury a été attribué à Mme Patricia RODENAS, présidente de la joyeuse pétanque mixte frontignanaise

 

Une moule géante pour le vainqueur M. Bleses Gil, qui sera remise en jeu pour l'édition 2019.

Place ensuite à la dégustation où chacun a pu apprécier les différentes brasucades agrémentées par différents muscats de Frontignan dans le cadre des Festiv'halles, bien sûr, à disposition des amateurs moyennant quelques deniers.

Les 1500 tickets mis à disposition par les organisateurs ont tous trouvés preneurs en un temps record. Le public était là, les moules excellentes et le muscat a coulé à flots, pour cette septième édition ce fut assurément une belle réussite de quoi satisfaire les estivants venus, en nombre pour l'occasion, déguster la fameuse brasucade muscatière dont la réputation n'est plus à faire.

A.Sanfilippo

Ce dimanche matin, c’est Beach Tennis sur la plage des Aresquiers au Spot.

Le Beach-Tennis est un sport de raquette d’opposition se jouant en simple ou en double, mélangeant tennis et beach-volley.

Le Beach Tennis est une activité qui se joue sur le sable et donc généralement sur la plage.

Mais finalement la plage n’est qu’un concept et il suffit d’un terrain de sable nivelé, aussi plat et uniforme que possible, sans cailloux, coquilles ou toute autre irrégularité de 8m sur 16 d’un filet placé à 1 ,70m de hauteur, une balle souple et une raquette, pour pratiquer l’activité. Donc on peut jouer partout au beach tennis !

Les échanges entre les deux équipes se font sans rebond au sol et sans passe entre les partenaires d'une même équipe selon les règles du tennis avec quelques variantes. (exemple notamment pas d’avantage et pas de let).

Rapidement, après quelques échanges, on s’aperçoit que le beach tennis est une activité ludique et facile à aborder. Pour beaucoup, le beach tennis serait même le sport de raquette le plus facile d’accès, car la problématique du rebond au sol, sur un mur ou sur une table est absente.

Le second avantage est de pouvoir visualiser en même temps la cible à atteindre, l’adversaire, le filet, la balle et la raquette lors de la frappe.

Mais Fort du succès rencontré lors du tournoi international  du 25 au 30 juillet 2018 avec 200 participants de 19 nationalirtés, sur la plage des Aresquiers à Frontignan Plage, près de la paillotte « Le Spot », le Beach Tennis organise chaque dimanche matin  jusqu'à fin août de 9h à 14h un tournoi.

Il ne reste donc plus qu'à s'inscrire, ajuster son tir et bien viser

Dimanche 12 août de 9h à 14h, le Spot, plage des Aresquiers, avenue d’Ingril. ( tous les dimanches jusqu'à fin août)

Tarif : 5€.

Renseignement et inscription : 04 67 48 12 60

A.Sanfilippo

Le port PLaisance de Frontignan est à la fête ce mardi 14 août 2017.

Comme il est de tradition, le 14 août, à Frontignan la Peyrade, le port de plaisance entre en fête. Une journée de découvertes, d’animations et de démonstrations autour des activités nautiques et portuaires, le tout illuminé par un feu d’artifice en clôture.

Un programme de festivités à la hauteur de l'évènement avec des animations, une journée placée sous le signe de la découverte et de la convivialité.

Réparties sur 5 sites autour du bassin, les activités de la journée offrent une belle perspective sur la vie du port de plaisance de Frontignan, apprécié pour la grande qualité de son accueil et de ses prestations.

Du centre nautique municipal au chenal nord en passant par la maison du tourisme et de la plaisance, le quai d’accueil et la plage, c’est l’ensemble du port qui s’apprête à vivre une belle journée de festivités.

Du côté de la maison du tourisme et de la plaisance, si la soirée commence dans la convivialité par le traditionnel grand repas en musique organisé par la Société des jouteurs frontignanais (SJF), le programme du jour promet d’être tout aussi ludique qu’instructif.

Dès 9h, les plus jeunes (à partir de 6 ans) comme les autres pourront partir à la découverte des écosystèmes marins et des pratiques nautiques et de pêches durables… . Le centre permanent d’initiatives pour l’environnement (CPIE) du bassin de Thau proposera une animation autour des éco-gestes pour mieux comprendre et préserver la mer et les territoires marins. Enfin, une réunion ponton, destinée plus particulièrement aux plaisanciers, abordera la protection de l’environnement ainsi que la sécurité en mer.

Vers le quai d’accueil, tout au long de la journée, les visiteurs pourront découvrir des vieux gréements et l’activité de restauration de l’association Les gréements languedociens, avec parades, démonstrations, matelotage et chant marins. Les plus curieux auront même l’occasion de monter à bord des embarcations. C’est d’ailleurs du même quai que s’élancera la promenade en mer, à 22h, afin d’assister au feu d’artifice depuis le large.

Les amateurs de rame ne manqueront pas les démonstrations de rame traditionnelle proposées par l’association Muscat rames, avec embarcation possible depuis le chenal nord.

 Programme détaillé

A.Sanfilippo

Total Musclum - 7e concours intergalactique de brasucades !

Vendredi 10 août, la Ville de Frontignan la Peyrade, en partenariat avec la Très digne et très gourmande confrérie de la brasucade de moules de mer et d’escargots de terre, le Syndicat du cru et les commerçants, organise le 7e concours intergalactique de brasucades de moules Total Musclum, en cœur de ville.

Pour sa 7e édition, le grand concours intergalactique de brasucades Total Musclum revient comme l’an passé en cœur de ville, vendredi 10 août. Accueillis dès 17 h sur la place Jean-Jaurès, les participants se lanceront à partir de 18h dans la préparation et la cuisson de leurs brasucades. Puis, de 19h à 20h30, les dégustations, ouvertes au public, permettront au jury de proclamer les résultats et de remettre au grand gagnant la fameuse moule géante, une œuvre réalisée par la céramiste frontignanaise Michèle Fabre (animatrice de l’association Vivre la terre), trophée remis en jeu chaque année et sur lequel sont gravés les noms des lauréats avec l’année de leur victoire.

Rendez-vous festif et gourmand, initié en 2012 et qui rencontre depuis 7 ans un grand succès, ce concours culinaire met en valeur les produits régionaux et la gastronomie locale, afin de les faire connaître au plus grand nombre. Les brasucades pourront être dégustées avec les muscats secs, ou autres, proposés par les vignerons du cru qui seront à nouveau présents en cœur de ville, quelques jours après le Festiv’Halles !

Plus de 20 participants se sont d’ores et déjà inscrits pour tenter de remporter le trophée. L’organisation leur a attribué un numéro, afin de garantir l’anonymat pour la dégustation et la notation du jury, et leur fournit à chacun 20kg moules par participant ainsi qu’une table, mais le matériel de cuisson et les ingrédients doivent être apportés par les compétiteurs, qui peuvent également venir avec leur propre production de moules.

Le jury sera composé de : 

  • Michel Sala, conseiller municipal délégué au muscat, au patrimoine culturel, aux nouvelles technologies et à l’e-administration
  • Kelvine Gouvernayre, conseillère municipale déléguée à l’économie, au commerce, à l’artisanat et à l’œnotourisme
  • Jean-Denis Ferrières, président du syndicat du cru du muscat de Frontignan
  • Un représentant, de l'association pêche sportive, gagnant de l’édition 2017

Total Musclum 7e concours intergalactique de brasucade de moules Cœur de Ville

Dégustation : 3 € la barquette

Renseignements : 04 67 18 51 37

A.S

Notes sur Frontignan

Le livre incontournable d'Achille Munier à lire en ligne gratuitement ou, pour les collectionneurs, à acheter (quelques exemplaires encore disponibles en réédition chez Amazon).

 

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations