Frontignan

Frontignan - Les rendez-vous culturels du trimestre.

Ce mardi, au musée municipal, Michel Arrouy, maire de la ville, accompagné de son adjointe à la culture et au patrimoine, Valérie Maillard ont présenté la «saison culturelle ainsi que la programmation trimestrielle, construite pour s’adapter à la période actuelle »

« Frontignan la Peyrade est une ville de création culturelle », précise Michel Aurroy en préambule. Avant de donner la parole à son adjointe pour une présentation détaillée du programme.

« Notre programmation s’adresse à tous, avec le désir d’aller vers le public, d’intégrer l’Art dans l’espace public et c’est pour ça que l’on commence par du cirque, le cirque s’adresse à tous et principalement aux familles, c’est le symbole d’une politique culturelle généreuse » commentera Valérie Maillard

Cette année, le budget de la Ville s’élève à 500 000€, un gros investissement qui se fait déjà ressentir sur l’agenda culturel.

L’agenda culturel du dernier trimestre 2021

  • –CIRQUE – du 23 au 26 septembre Pigments – CirkVOST, Espace chapiteau, avenue du Stade
  • –EXPOSITION – du 25 septembre au 2 octobre LE FIRN ? YA BASTA ! Salle Izzo
  • – ARTS DANS LA RUE / RÉSIDENCE – Restitution 1er octobre L’effet Doppler – Cie Braquage Sonore
  • – LITTÉRATURE / +deFIRN – 2 octobre Balade littéraire – Michel Moatti – Médiathèque départementale Pierres vives
  • – LITTÉRATURE / +deFIRN – 7 octobre Café Noir – Piergiorgio Pulixi – Libraire coopérative La Cavale (Montpellier)
  • – ÉCODIALOGUE – 8 octobre – 18h30 Sea sisters – Salle Voltaire
  • – CINÉ CONCERT – 8 octobre Paysages, Pas de Pays sans âge – +Silo+ Conservatoire à rayonnement intercommunal (C.R.I.) – Avenue Frédéric Mistral
  • – LITTÉRATURE / +deFirn – 12 octobre Balade littéraire – Charles Aubert – Canal et vignes de La Peyrade
  • – MUSIQUE – 15 et 16 octobre Week-end Chanson française – Jean Fauque et Tristen Auditorium le P’tit Bazart – Médiathèque Montaigne
  • – ARTS DANS LA RUE / EXPOSITION – dès le 22 octobre Centenaire Georges Brassens
  • – CINÉMA – du 23 octobre au 7 novembre 10e Festival cinéma Jeune Public Cinémistral – Avenue Frédéric Mistral
  • – OPÉRA ET CIRQUE – du 17 au 19 novembre Je suis Carmen – Cie Attention Fragile, en partenariat avec la Verrerie d’Alès Le 18 : Commando lyrique sur le marché
  • – LITTÉRATURE / +deFIRN – 26 et 27 novembre Balades littéraires – Mouloud Akkouche Quartier Ile de Thau (Sète) et Calmette (Frontignan)
  • – CONCERT / 2 décembre Up Above my head & Negro spirituals – Blues & work sons – Raphael Lemonnier Eglise St Paul, rue député Lucien-Salette
  • – PATRIMOINE / EXPOSITION – Jusqu’en décembre De Bois et d’acier – Une histoire de la tonnellerie frontignanaise Musée de Frontignan, 4 rue député Lucien-Salette
  • – PATRIMOINE / EXPOSITION – du 17 au 31 décembre Notre Occitanie – Hervé Di Rosa Musée de Frontignan, 4 rue député Lucien-Salette
  • – FIN D’ANNÉE EN FÊTE De nombreux rendez-vous (crèche géante, salon vintage, retrolux, boutique éphémère Arteliers) et une programmation festive (marché de Noël, spectacle, musique…) Infos pratiques : L’accès aux spectacles et expositions se fait dans le respect des normes sanitaires en vigueur

Programme complet sur le site de la ville www.frontignan.fr

Semaine bleue 2021 : Ensemble, bien dans son âge, bien dans son territoire

21/09/2021

La semaine bleue 2021, avec ses nombreux évènements gratuits, entre informations et loisirs, donne rendez-vous aux seniors du 6 au 12 octobre.

 Mmes Béatrice Buj, conseillière en charge de la petite enfance, Renée Duranton-Portelli, adjointe déléguée aux personnes âgées

Une reprise  après une édition 2020 annulée au regard de conditions sanitaires défavorables. Les inscriptions pour cette nouvelle édition à Frontignan la Peyrade ont débuté dès ce lundi 20 septembre.

Avec pour thème 2021 " Ensemble, bien dans son âge, bien dans son territoire"

Ce sont là des moments conviviaux et de nombreuses activités à partager avec nos aînés, ils constituent aussi un moment privilégié pour rappeler la contribution des seniors à la vie sociale et culturelle, ainsi que les préoccupations et difficultés qu’ils rencontrent.

Comme à l’accoutumée, la semaine bleue s’ouvrira par une conférence autour du « bien vieillir ». Une conférence ouverte à tous sur la prévention des accidents de la rue, en présence de l'association AGIRabcd (Association Générale d'Intervenants Retraités Actions de Bénévoles pour la Coopération et le Développement).

S’en suivra durant toute une semaine un programme riche en animations, avec des balades, des rencontres, de la littérature, des animations interactives, des jeux, du cinéma, … de quoi râvir l’ensemble des nos aînés.

Le programme de la semaine bleue

 

Mercredi 6 octobre

  • Ouverture de la Semaine Bleue. Le "bien vieillir" mis à l'honneur avec l'association AGIRabcd qui proposera une conférence ouverte à tous sur la prévention des accidents de la rue. 9h30, salle polyvalente, Maison des seniors Vincent Giner.
  • Concours de pétanque intergénérationnel organisé par le service jeunesse et la maison de retraite Anatole-France. 14h30 > 17h, Espace Kifo, avenue des Carrières.
  • Sortie découverte "Bien dans son territoire" proposée par le Club 40 sur les anciens commerces et les lieux oubliés de Frontignan. Animation interactive avec échanges, partages de souvenirs, quizz... Sur inscription. 14h30 > 17h, centre-ville.

Jeudi 7 octobre

  • Visite de France Services. Sur inscription. 10h > 11h, rue député Lucien- Salette.
  • Grand Loto organisé par les Clubs seniors de la commune. Sur inscription. 14h30 > 17h, salle polyvalente, maison des seniors Vincent-Giner.

Vendredi 8 octobre

  • Visite découverte des métiers d'aide à la personne. Sur inscription. 10h > 11h, LEPAP Maurice-Clavel, rue de la Raffinerie.
  • Clôture de la Semaine Bleue. Bal populaire ouvert à tous ou Karaoké organisé par le Club Les Solidaires. Danses présentées par le groupe artistique du Club 40. Apéritif de clôture. 14h30 > 18h30, cour extérieure, Maison des seniors Vincent-Giner.

Lundi 11 & mardi 12 octobre

  • Séances cinés seniors : Eugénie Grandet. (2021, Fr, 1h45min). De Marc Dugain, avec Joséphine Japy, Olivier Gourmet, Valérie Bonneton...

Nouvelle adaptation du roman Eugénie Grandet d'Honoré de Balzac. Felix Grandet règne en maître dans sa modeste maison de Saumur où sa femme et sa fille Eugénie, mènent une existence sans distraction. D’une avarice extraordinaire, il ne voit pas d’un bon oeil les beaux partis qui se pressent pour demander la main de sa fille. Rien ne doit entamer la fortune colossale qu’il cache à tous. L’arrivée soudaine du neveu de Grandet, un dandy parisien orphelin et ruiné, bouleverse la vie de la jeune fille. L’amour et la générosité d’Eugénie à l’égard de son cousin va plonger le Père Grandet dans une rage sans limite. Confronté à sa fille, il sera plus que jamais prêt à tout sacrifier sur l’autel du profit, même sa propre famille.... 14h30, CinéMistral.

Mardi 12 octobre

  • Balade littéraire sur le quartier de La Peyrade. Dans le cadre du Festival International du Roman Noir (FIRN), en collaboration avec les Ehpad de Frontignan la Peyrade, l'APEI, le CCAS et l'auteur de roman noir Charles Aubert. 10h > 12h.
  • Renseignements à l'office du tourisme au 04 67 18 31 60

Infos pratiques :

  • Semaine bleue 2021 : Ensemble, bien dans son âge, bien dans son territoire
  • Du 6 au 12 octobre 2021
  • Inscriptions : Maison des seniors depuis le lundi 20 septembre 2021
  • Renseignements : Maison des seniors Vincent-Giner, rue Anatole-France
  • 04 67 18 54 44 ou 04 67 18 54 32
  • Programme susceptible d'être modifié au regard des conditions sanitaires en vigueur.

 

 

SAEP - Reprise du chantier lundi 20 septembre, rue du 8 mai 1945

Les travaux sur le réseau de distribution d’eau se poursuivent

Dans le cadre du programme 2021 d’amélioration du patrimoine, le Syndicat d’Adduction d’Eau Potable (SAEP) de Frontignan - Balaruc les Bains - Balaruc le Vieux, le concessionnaire du réseau Veolia et son partenaire, l’entreprise SOGEA, mènent une série de travaux du réseau.

En avril dernier, ces travaux ont débuté avec l’avenue Pasteur, pour près de 300 mètres de conduites.

Le chantier de renouvellement de la conduite et des branchements d’eau potable s’est ensuite poursuivi dans les rues du Gymnase, Chantebrise, des Charmettes, des Lierles, impasses des Hirondelles et des Arondes jusqu’à cet été. Un effort particulier a été fait pour découper ces travaux en plusieurs phases de manière à limiter les nuisances. La zone située devant l’école (rue des charmettes) a d’ailleurs été traitée en priorité pendant la période des vacances scolaires.

En cette période de rentrée, la SAEP interviendra dès ce lundi 20 septembre, pour une durée de 2 mois minimum, rue du 8 mai 1945, en centre-ville, avec une reprise de 100 mètres linéaires de conduites. Dans la même zone, des travaux rue Boucarié débuteront le 11 octobre prochain.

Des restrictions de stationnement, des circulations alternées et des déviations momentanées seront mises en place par zones, à l’avancement du chantier.

Les riverains seront également avertis des coupures d’eau nécessaires à la bonne exécution du chantier 48H à l’avance.

Lifting et nouveaux pontons au Port des Pauvres.

Ce vendredi 17 septembre 2021, le port des pauvres a procédé à l’inauguration de ses nouveaux pontons.

Une manifestation à laquelle était conviée la municipalité. Michel Arrouy, maire de la ville, accompagné par Jean Louis Molto, adjoint en charge des activités portuaires, a coupé pour l'occasion le symbolique ruban tricolore.

120 mètres de pontons ont été ainsi remplacés, qui peuvent accueillir une cinquantaine d’embarcations. Un travail harassant totalement effectué par les membres de l’association du port des pauvres.

A noter la mise en place, par l’association, de bouées matérialisant le chenal, celles-ci ayant pour effet escompté de protéger la faune marine des inconscients en bateau qui racle le fond de l’étang détériorant ainsi les herbiers, tel que la Zostère Marina, ou communément dénommé herbe de mer ou varech marin, qui font l’objet d’une attention particulière.

Le président de l’association des pêcheurs plaisanciers du Port des pauvres Jean Claude Fortino, très touché, a remercié ses troupes « Je remercie sincèrement la municipalité, merci à vous tous, vous avez fait du bon boulot, je suis le Président du port des pauvres et fier de l’être »

 A l’issue de cette inauguration non officielle, par des officiels en visite, le président a convié l'assistance, à se réunir autour de la place "Aqui sien ben", pour partager le verre de l'amitié. Un havre de paix avec 4 bancs, une vue imprenable sur l’étang d’ingril sous un coucher de soleil.

Voilà le lieu, mais c’est qu’ils s’y sentent bien dans leur petit port les membres de l’association des pêcheurs plaisanciers du port des pauvres! C’est là qu’ils aiment se retrouver et entamer les discussions sans fin à la Pagnol et échanger les idées ou encore préparer les fêtes notamment celle de la mer et le retour de St Paul auxquelles le Port des Pauvres participe activement.

Est-ce que ce petit port et sa minuscule place, baptisée Aqui Sien Ben de Frontignan figureront sur les cartes et seront répertoriés sur GPS?

On en doute, mais la tranquillité et la paix ne se veulent-elles pas loin de la foule et de la notoriété publique?

Patrimoine - 38é journées européennes du patrimoine

14/09/2021

Le patrimoine de Frontignan la Peyrade se dévoile ce week-end A l’occasion des 38e journées européennes du patrimoine qui se déroulent les 18 et 19 septembre autour du thème : Patrimoine pour tous, la Ville de Frontignan la Peyrade et ses partenaires proposent cette année, outre les visites de lieux patrimoniaux incontournables de la commune (musée municipal, église Saint-Paul, maison Poulalion, hôtel de Ville, capitelles…), une série de balades, animations ou encore expositions..., à découvrir tout au long du week-end, voire plus.

Un patrimoine historique et culturel

Au-delà de son incroyable patrimoine naturel, entre garrigue, mer et étangs, parfois sauvage, parfois façonné par la main de l’homme au fil des siècles, Frontignan est une cité dont les origines remontent à la préhistoire avec des vestiges retrouvés en pleine Gardiole et dont les premières mentions historiques sont établies en 1030. Une riche saga qui court depuis l’église Saint-Paul, monument historique fortifié classé, construit entre les XIIe et XIVe siècle, jusqu’à la place Jean-Jaurès rebâtie après le bombardement des Alliés en 1944, en passant par l’Hôtel de Ville, témoin de l’architecture républicaine du XIXe, l’inclassable maison Poulalion, la chapelle des Pénitents (1642), devenue musée ou encore les boulevards aux maisons vigneronnes... Depuis toujours, Frontignan la Peyrade a su enrichir son patrimoine en favorisant de concert recherche archéologique et création contemporaine.

Un écomusée avant l’heure

Le Musée de Frontignan s’appuie, depuis 1974, sur un des principes fondateurs du label, l’esprit participatif. Il valorise et sauvegarde tout autant son patrimoine matériel qu’immatériel autour de son territoire et de sa population. Depuis 2016, cinq collections semi-permanentes, évolutives et numériques sont présentées :

Aussi bien maritime que nautique ou d'un passé industriel à un écoquartier, des salins ou encore de viticole et de tonneaux. 

Tous les évènements proposés sont gratuits.

Les journées européennes du patrimoine à Frontignan la Peyrade sont organisées selon les règlementations sanitaires gouvernementales en vigueur. Pass sanitaire obligatoire au musée et à la salle Jean-Claude-Izzo.

 En partenariat avec les amis du musée du vieux Frontignan, le CinéMistral et l’association les Arteliers (PAAF).

 Renseignements : 04 67 18 54 92

ProgrammeICI

+deFIRN>> Balade littéraire à vélo Samedi 11 septembre 2021, 9h30,salins de Frontignan,avec Jérémy Bouquin

 
  Jérémy Bouquin

 Pendant le week-end du Festival International du Roman Noir / FIRN, du 10 au 12 septembre prochain, profitez d’une nouvelle façon, exceptionnelle et intime, de rencontrer une œuvre, un auteur et un territoire : partez en balade littéraire sur le bassin de Thau avec les meilleurs romanciers du moment.

À pied, en vélo, dans les vignes ou au bord des étangs, dans la garrigue ou sur des friches industrielles, embarquez pour une promenade de quelques kilomètres, ponctuée de lectures par les auteurs puis d’une dégustation des produits du terroir et d’une séance de dédicaces.

Des rencontres exclusives et ouvertes à tous à ne pas manquer !

Les faits : Balade littéraire cycliste de 4,5 km dans les salins de Frontignan. Le lieu : Comme sur l’ensemble du littoral méditerranéen, l’histoire de Frontignan a été marquée par l’exploitation du sel sur les pourtours des milieux lagunaires. On en trouve trace dans des écrits de 1338 précisant qu’ils ont «toujours existé». Exploités jusqu’en 1968, ils ont compté jusqu’à 300 ouvriers et produisaient jusqu’à 10.000 tonnes de sel par an (équivalent à la production de Guérande actuellement) essentiellement utilisé dans l’industrie chimique. Aujourd’hui, entre Gardiole et Méditerranée, canal du Rhône à Sète et bois des Aresquiers, cette friche est devenue un espace naturel remarquable et classé de 2800 km2, abritant près de 350 espèces végétales dont certains protégés ou rares (linaire grecque, statice de Girard, iris maritime, althénies, characées, ruppias) et une faune variée (papillon Diane, flamants, canards, limicoles, sternes, anguilles, muges…). Propriété du Conservatoire du littoral gérée par la communauté d’agglomération, ses bâtiments (anciennes écuries, logements, stockage, atelier/forge) ont été rénovés en 2020 en vue d’une valorisation éco-touristique.

Le coupable : Natif de St Amand-Montrond (Berry), éducateur à la protection judiciaire de la jeunesse puis cadre de la fonction publique en Touraine rurale, Jérémy Bouquin écrit comme il mitraille sur tous les petits travers de la société et remplit toutes les marges avec les armes de la littérature de genre, polar, SF ou érotika. Animateur radio, activiste associatif (président des Tontons filmeurs), documentariste politique, réalisateur de courts et moyens métrages, scénariste de bande dessinée, il est aussi très actif dans l’e-édition et sur les réseaux sociaux où il publie des histoires très courtes et très noires (série #96mots) qu’il vient de rassembler en recueil. En 2020 et 2021, il a publié quatre romans ou novelas, Moktar (Cairn éditions), Maurice (In8), Colère jaune (In8) et Tableau noir du malheur (Caïman) qui tous mettent en scène, à la ville comme à la campagne, une jeunesse désemparée dans cette société fragmentée.

Les preuves : « La campagne, un eldorado pas cher, la vie éloignée de tout. Il faut à chaque fois prendre sa voiture ; pour aller au lycée, prendre le bus le matin très tôt. Tout cela pour un peu de calme, des loyers pas chers. Sandrine ne s’est jamais imaginé passer sa vie en ville. Les rayons du supermarché sont vides, on est mardi. En règle générale, ils sont livrés le mardi, les promotions démarrent le mercredi. Le parking est bondé. Sandrine croise certains regards, elle reconnaît des Gilets Jaunes de son rond-point. Les salutations sont rapides. C’est bien la première fois qu’on lui fait un signe. » (Colère jaune, In8, 2021)

La rentrée des Archers du Soleil de Frontignan

Le club des Archers du Soleil prépare sa rentrée et s’organise pour que tout se passe au mieux dans un contexte contraint.

Afin de faire découvrir le tir à l’arc au plus grand nombre, l’association organise une journée portes ouvertes le samedi 11 septembre de 10h30 à 16h00 à la salle Soubrier, avenue des Carrières.

L’accès à la salle sera limité aux personnes détentrices d’un pass sanitaire.

Plus d’informations sur les Archers du Soleil sur le site internet du club :

http://archersdusoleilfrontignan.fr

Visite inaugurale des Travaux de protection du Lido et de mise en valeur des Salins de Frontignan

adevIMG_20210907_151946Ce mardi 7 septembre était un jour de double visite inaugurale à Frontignan où deux projets environnementaux menés par Sète agglopôle méditerranée sont arrivés à leur terme : la protection du Lido et la valorisation du patrimoine des Salins.

  Protection et de mise en valeur du Lido de Frontignan
et projet de conservation du patrimoine des Salins de Frontignan

Peut être une image de 6 personnes, personnes assises, personnes debout et plein air

 

Le territoire de Sète agglopôle méditerranée est un éco-territoire de 37 000 hectares, interface entre la terre et la mer, dont près de 90% sont constitués d’espaces non urbanisés - classés en zone naturelle ou agricole.

Ces espaces, complémentaires au territoire urbain avec lequel ils interagissent en permanence, occupent un rôle environnemental et social : espaces lagunaires et maritimes et zones humides ont des enjeux similaires de préservation de la biodiversité et des écosystèmes. Ils sont à la fois porteur d’identités, cadre de vie pour les habitants et facteur d‘attractivité. Ils font partie des paysages patrimoniaux qui dessinent notre territoire.

 C’est ainsi que le Lido de Frontignan a été proposé par Sète agglopôle méditerranée dans sa candidature 2021 à la Capitale française de la biodiversité, sur la thématique « Eau et Biodiversité ».

Malheureusement, ils sont également les premiers impactés par les effets du changement climatique, et il est de la responsabilité de l’agglopôle d’innover pour qu’ils deviennent des vecteurs d’adaptation à des phénomènes naturels plus récurrents et plus violents.

 

LE LIDO DE FRONTIGNAN


Le lido de Frontignan s’étend sur environ 8 km : 6 km fort urbanisé du port de pêche à la « Dent creuse » et 2 km d’une zone plus naturelle sur le secteur des Aresquiers. Les tempêtes exceptionnelles de 1982, 1997, 1999… ont été révélatrices de sa fragilité et des conséquences à long terme d’une érosion grandissante (risques de submersion des habitations, destruction à court terme de la RD 60 et de la piste cyclable sur le secteur des Aresquiers, disparition de la plage, du cordon dunaire et recul progressif du trait de côte…).

Il était urgent d’intervenir à hauteur des besoins, fort d’une expérience menée avec succès il y a quelques années par Sète agglopôle méditerranée sur le Lido de Sète à Marseillan. Ce sont ainsi 15,4M€ d’investissements qui ont été réalisés sur la partie frontignanaise.

Pendant très longtemps, le trait de côte a été protégé contre les assauts de la mer par des structures en dur, des digues aménagées à terre ou immergées. Les épis perpendiculaires au rivage permettaient de capter le sable issu de la dérive littorale.

La généralisation à l’ensemble des côtes du phénomène d’érosion, aggravé par l’élévation du niveau des mers liée au réchauffement climatique, ont conduit l’Etat à se doter d’une stratégie nationale de gestion du trait de côte qui s’impose aux collectivités locales. La doctrine change, elle passe du « tout protection » à l’adaptation aux phénomènes naturels.

Et comme la nature aura toujours le dernier mot, au lieu de se protéger, il a fallu s’adapter à la nouvelle donne. C’est dans ce cadre que le projet du lido de Frontignan tranche 2 a été repensé : une gestion souple - cordon dunaire et rechargement en sable - restaurant les équilibres naturels afin de laisser un espace de mobilité suffisant au trait de côte.

 L’originalité du projet repose sur le fait, qu’au-delà de la dimension technique, il a fallu composer avec la dimension « acceptabilité » du projet par les riverains.

En effet, l’urbanisation de front de mer occupe ici 6 km sur les 8 que compte le lido. Ce dernier était déjà en partie protégé par 61 épis aménagés par les riverains eux-mêmes dans les années 60-70 pour – déjà à l’époque - se protéger de l’érosion. Certains épis, dans la partie Ouest du Lido ont également été couplés à des brise-lames en charge de contenir la submersion marine, conférant aux épis en question un design un peu particulier en « T » ou en « L ».

Cette phase de 8,7 millions € a été rendue possible, comme tous les grands projets littoraux, grâce aux partenaires qui ont accepté d’accompagner SAM dans l’aventure :

 

Lorsque Sète agglopôle méditerranée a démarré les études, la « stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte » faisait son apparition, imposant aux maîtres d’ouvrages un changement de paradigme : les solutions de protection « en dur » déployées largement sur les côtes françaises pendant des décennies, devaient désormais laisser la place à des solutions « douces », des solutions résilientes fondées sur la nature.

Pour la partie urbanisée du lido, les réflexions ont très vite orienté le projet vers la reconstitution d’un cordon dunaire d’arrière plage et un rechargement massif en sable qui permettait de reconstituer le stock sableux largement déficitaire dans les petits fonds. Le cordon dunaire assurait un double rôle de réservoir à sable pour les plages et de protection contre les houles hivernales.

Toutefois, l’étroitesse des plages - 40 à 45 m de profondeur après rechargement - ont contraint à implanter le cordon dunaire dans un espace réduit et à en faire un cordon « fusible » qui n’offrira qu’une protection très relative aux houles décennales. Il a également fallu rogner sur sa hauteur pour le limiter à 2,75 m NGF et ne pas totalement occulter la vue sur mer aux riverains de première ligne.

Aux Aresquiers, dans la partie naturelle du lido, l’ambition a été de protéger, quelques temps encore, la route départementale.

Aussi, les solutions mises en oeuvre ont été plus « dures » que dans la partie urbanisée : création d’un cordon de galets de 3,5 m NGF de haut sur 700 m de long, rechargement de la plage par des galets et construction de 3 épis supplémentaires dans la continuité de ceux existants.

Les entreprises CAZAL – RODHE NIELSEN – PHILIP’FRERES – VINCI ont réalisé le chantier dans des conditions particulièrement difficiles.

Les travaux avaient démarré depuis seulement 2 mois, lorsque le 1er confinement a été décrété, en mars 2020. Le chantier s’est arrêté du jour au lendemain et le repli des installations s’est fait dans l’urgence : les travaux de dragage et de rechargement des plages avec 200 000 m3 de sable prélevés sur la flèche de l’Espiguette venaient  juste d’être terminés. Les travaux n’ont repris que fin avril avec des protocoles sanitaires particulièrement stricts et contraignants.

En 2021, les tensions internationales du marché du bois ont allongé les délais de livraison de 4 à 12 semaines : le chantier a dû se prolonger jusqu’en juillet alors qu’il devait s’achever au 30 avril 2021.

Et du bois, il en a fallu beaucoup pour le chantier : 28 km de ganivelles, 50 escaliers, 9 rampes pour les personnes à mobilité réduite, 5 platelages pour les véhicules de secours.

Aujourd’hui, les riverains ont un ouvrage de franchissement du cordon tous les 100m à peu près, soit 50m à marcher derrière la dune pour accéder à la plage. Toutefois, ces travaux de protection n’auront qu’un effet partiel et temporaire, car on passe du « tout protection » à l’adaptation aux phénomènes naturels, à travers une gestion souple qui restaure les équilibres naturels afin de laisser un espace de mobilité suffisant au trait de côte. Pas toujours acceptable pour les riverains !

Le réchauffement climatique et l’élévation du niveau de la mer, sont devenus des certitudes dans leur survenance, seules l’ampleur et le timing du phénomène demeurent incertains. Aussi, quand l’Etat est venu proposer à SAM d’être territoire expérimental pour la recomposition spatiale, avec la ville de Frontignan, la réponse a été positive, immédiatement ! Devant l’inévitable, mieux vaut se préparer et anticiper.

La recomposition spatiale d’un territoire pour ce que l’on commence à en comprendre, sera un travail de très longue haleine qui demandera d’avancer par étapes et à des échelles spatiales différenciées. Ce que l’on fera dans les 10 ans à venir permettra de préparer le travail des 10 ans qui suivront. Un vrai défi pour les exécutifs locaux qui comme chacun sait n’ont pas le temps long devant eux !

15,4 M€ ont été tout d’abord investis en deux phases pour lutter contre l’érosion, aux côtés de l’Europe, l’Etat, la Région et le Département. adevIMG_20210907_160011

 810 000 € ont été également consacrés à la mise en valeur du passé salinier de la commune à travers un programme écotouristique comprenant 3 axes d’intervention (avec la participation du Conservatoire du Littoral, de l’Europe, de la Région et du Département) : la réhabilitation de 5 bâtiments, le réaménagement des entrées du site des Salins et la mise en place d’une scénographie pour raconter l’histoire du lieu.


LES SALINS DE FRONTIGNAN


Autre site, autre ambiance et une entrée dans l’histoire : celle du passé salinier de Frontignan et du territoire dans son ensemble.

Les Salins de Frontignan, propriété du Conservatoire du littoral, sont véritablement une interface de la terre et de la mer, bordée par le massif de la Gardiole au nord et par l'étang d'Ingril au sud.

Désormais, espace naturel protégé à la grande richesse patrimoniale, Sète agglopôle méditerranée en est co-gestionnaire avec l’EID.

Depuis 2018, un important programme de valorisation écotouristique du site a été engagé par Sète agglopôle méditerranée avec la participation du Conservatoire du Littoral, de l’Europe (FEDER), de la Région Occitanie et du Département de l’Hérault, d’un montant total de 810 000 € HT.

Ce programme s’inscrit dans le plan de gestion du site et répond à 2 enjeux fondamentaux :

  • La mise en valeur du passé salinier ;
  • La protection des milieux naturels et remarquables ;

Avec pour objectifs l’amélioration des conditions d’accueil touristique et la valorisation du patrimoine naturel et culturel des anciens salins.adevIMG_20210907_160431

Entièrement dédiés à la production du sel jusqu’en 1968, les Salins de Frontignan sont, depuis 1989 et l’action du Conservatoire du Littoral, un espace naturel protégé dont les richesses naturelles et la forte identité liée à son passé salinier en font un espace d’une grande richesse patrimoniale.

Le site se caractérise par une diversité de milieux : zones humides douces ou salées (sansouires, anciennes tables salantes, canaux, roselière…), interface avec la lagune, pelouses, boisements de pinède des Aresquiers…

Ce sont plus de 340 espèces végétales qui ont été répertoriées sur le site, parmi lesquelles 14 espèces patrimoniales recensées. Parmi ces espèces, on retrouve, au nord du site, les steppes salées méditerranéennes abritant un cortège de saladelles protégées. Enfin, certains bassins et canaux sont le lieu de développement annuel de très rares herbiers aquatiques : althénies, characées, ruppias…

Les Salins de Frontignan constituent également un véritable lieu de prédilection pour des centaines d’oiseaux : flamants, canards, limicoles et autres sternes trouvent ici tour à tour un lieu d’hivernage, de reproduction ou de halte migratoire.

Le projet d’amélioration des conditions d’accueil et valorisation touristique du patrimoine naturel et culturel des anciens Salins de Frontignan s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre du plan de gestion du site naturel protégé des Salins de Frontignan. Il répond à deux enjeux fondamentaux du site que sont la mise en valeur du passé salinier et la protection des milieux naturels et remarquables. Il doit répondre à deux objectifs : l’amélioration des conditions d’accueil touristique et la valorisation du patrimoine naturel et culturel des anciens Salins.

 

Ce projet global se décline en trois axes :

 Requalifier et mettre en valeur des éléments bâtis

8 bâtiments sont présents sur le site des Salins. 5 d’entre eux ont été réhabilités et restaurés.

Ces travaux ont démarré en 2018 pour être entièrement finalisé en 2019.

Les gardes du littoral en assurent l‘entretien (débroussaillage des abords, nettoyage…).

 Réaménager requalifier les entrées du site pour améliorer les conditions d’accueil du public

3 entrées de site sont concernées :

  • l’entrée par le plan du bassin (centre-ville de Frontignan) qui devient l’entrée principale pour le grand public. Cette entrée longe le canal du Rhône à Sète et permet d’accès au centre du site par le bord du site en longeant l’étang d’Ingril,
  • l’entrée par les Pielles, seule entrée carrossable qui permet d’accéder au cœur du site et également de rejoindre le bois des Aresquiers. C’est l’entrée de service pour la gestion du site. Cette entrée carrossable est accessible par tous,
  • l’entrée piétonne par le Bois des Aresquiers, qui fait le lien avec le site voisin du bois des Aresquiers.

Deux carrefours sont également réaménagés dans le site pour faciliter la gestion et l’orientation des visiteurs. Les principaux travaux réalisés portent sur la canalisation du public par la pose de ganivelles et de potelets en bois, la création de murs en pierre sèches, renouvellement des barrières… 

Les travaux se sont déroulés de janvier à avril 2021 pour un montant total d’environ 200 000€ HT.

L’ensemble de ces aménagements n’auraient pas été possible sans la confiance et le soutien des partenaires financiers : l’Union européenne, le Conservatoire du Littoral, la Région Occitanie et le Département de l’Hérault.

 

  1. Conserver les traces de l’activité salinière par la mise en valeur du patrimoine bâti et raconter l’histoire du passé saulnier par une scénographie

C’est la dernière étape du projet et non des moindres ! La nouvelle entrée principale du site – côté plan du Bassin, offre au visiteur qui l’empruntera la vue sur des cabanes de pêcheurs et des bateaux colorés amarrés le long du quai. Une fois le pont passé, le bruit urbain s’estompe…le rideau s’ouvre sur le site, le canal, les étangs et leur biodiversité incroyable. On pénètre dans un autre univers !

La scénographie qui viendra habiller les Salins devra définir un parcours de visite permettant la gestion des flux sur le site et ses abords : lecture de paysages, approche sensorielle basée sur les 5 sens, approche expérientielle et approche didactique autour de thématiques porteuses de sens que sont le patrimoine paysager, le patrimoine culturel lié à la saulnerie et le patrimoine naturel.

L’aboutissement de ce projet de requalification du site marque l’achèvement des dernières actions du plan de gestion validé en 2009.

Celui-ci a été évalué en 2021 et sa mise à jour débutera en début d’année 2022 avec l’ensemble des acteurs du site.

 

Coût des travaux et partenaires financiers : 810 142 € HT

 

 

 

 

 

Une Journée des associations pour avancer, pour aller vers l’avant.

05/09/2021 AS

Événement très attendu synonyme de reprise qui rassemble chaque année un grand nombre de Frontignanais(es), mais pas seulement, autour de la richesse de la vie associative locale.

Ce dimanche 5 septembre 2021 dans la salle de l'aire et au plan du bassin une centaine d’associations a répondu présent. Une date importante, après une suppression de l’édition 2019 pour cause de pandémie, pour tous ceux qui souhaitent s’inscrire à leur activité préférée, se renseigner sur les différentes disciplines et activités existant sur la commune, et faire des découvertes et des rencontres passionnantes !

120 associations étaient représentées, (seulement si on peut dire) sur les quelques 320 recensées sur la commune, attendaient les visiteurs, confortablement installées derrière leur stand.

Malgré les contraintes sanitaires et le pass exigé à l’entrée, le public était bien au rendez-vous, certes moins nombreux que par le passé, mais en nombre tout de même de quoi satisfaire les organisateurs de cette journée.

Que ce soit dans le domaine culturel, sportif, de l’entraide, du caritatif, de la danse, de la pêche, de la plongée, du 3é âge, du modélisme ou encore du cinéma avec la présence du ciné Mistral, ces associations œuvrent tout au long de l’année au dynamisme de la vie locale.

Chaque visiteur pouvant se renseigner, s’inscrire ou même proposer un peu de son temps ou assister à des démonstrations de se soit dans le domaine de la danse, boxe, de la country ou des arts martiaux.

Les clubs seniors, quant à eux, étaient présents au grand complet pour proposer un vaste choix d'activités allant de la marche, à la zumba en passant par le chant et l'aquagym, et encore pour les plus calmes, cartes, bridge, lotos, poésie, peinture de quoi satisfaire toutes les envies.

Michel Arrouy, maire de la cité, accompagné quelques élus locaux, sur les lieux dès 10h du matin, pour un tour des stands.

Nul besoin de s’éloigner de Frontignan la Peyrade, pour se trouver de l'occupation et le bonheur, les nombreuses associations, structures et infrastructures en place permettent un large éventail de pratiques pour que chacun y trouve son bonheur, les 6000 adhérents inscrits aux diverses associations sur la ville ont trouvé le leur.

A noter la présence d'un stand du comité des fêtes avec buvette et plateau repas.

Au final, malgré le contexte actuel, la journée des associations 2021 aura été un bon cru.

Notes sur Frontignan

Le livre incontournable d'Achille Munier à lire en ligne gratuitement ou, pour les collectionneurs, à acheter (quelques exemplaires encore disponibles en réédition chez Amazon).