Loupian

Loupian :Journée internationale des droits des femmes

La médiathèque Stéphane Hessel de loupian propose deux rendez-vous à l'occasion du 8 mars, la journée Internationale des Femmes.

 

 La Journée internationale des droits des femmes est célébrée le 8 mars.

 

  Cette journée est issue de l'histoire des luttes féministes menées sur les continents européen et américain. Pour célébrer cette journée, la médiathèque met les projecteurs sur la question de L'égalité des sexes. Il sera question de témoignages de femmes dans des métiers d'hommes.

 

Une lecture spectacle musical sera interprétée par la compagnie Espace Nomade.

CONFERENCE "L'égalité des sexes" : mardi 7 mars à 18h00

SPECTACLE "Filles des vignes" : vendredi 10 mars à 18h00, Entrée libre sur réservation

 

Dans le cadre de la conférence, la Médiathèque recherche une personne pour animer le débat.Tel : 04 99 57 21 74.

Espace o25rjj : Boris Crack Récital

 L'art contemporain chez l'habitant : Espace o25rjj à Loupian

Vendredi 24 février à 19h30 : Entrée libre - Participation au chapeau

Rencontre avec les artistes autour d'un verre offert et buffet à garnir par vos soins

Le programme de la soirée :

19 h 30 : installation sonore de Ghislain Gabrelle

20h : lectures pépouzes de Boris Crack en 3 temps durée : environ 1h

Diffusion continue d'une vidéo de Ghislain Gabrelle

Boris Crack Le poète barbu est de retour à l'occasion d'une tournée où il alterne concert et récital pépouze. Le principe du récital pépouze : Boris bois du thé et envoie dans vos zouïes son best-of de poézie qu'heureusement c'en n'est pas (ça vient d'ailleurs). Pour l'Espace o25rjj, Boris Crack propose une soirée en plusieurs parties parcourant ses dernières parutions ainsi que de nouveaux textes inédits.

Le musicien Ghislain Gabrelle, performeur inclassable, présentera une installation sonore spécialement créée pour l'occasion et créera la bande-son de deux textes à vocation spatiale.

 

 Boris a bénéficié de l'aide du CNL pour l'écriture d'un livre de poésie dont le but est d'être envoyé dans l'espace. Le livre est écrit. Il n'a pas encore trouvé de fusée. Mais il a trouvé un éditeur. Il paraîtra fin 2017 aux éditions Contre-mur. Le format numérique permettra d'allier textes et enregistrements sonores (des "messages aux extraterrestres" viennent ponctuer les 12 poèmes du livre).

Il s'agit d'un livre hybride, pop, quelque chose comme un De natura rerum 2017, très décalé. S'inspirant des mêmes techniques de répétitions qu'il emploie dans sa musique électronique, Boris travaille sur des textes minimalistes capables de se réapproprier de manière iconoclaste les révolutions en cours, tant scientifiques (découverte d'une forme de vie extra-terrestre, théorie des univers parallèles) que techniques (le premier voyage vers Mars, la découverte d'une exoplanète habitée ou la réception d'un signal extraterrestre).

Tout ça bien sûr à la lumière de l'histoire des sciences : de Giordano Bruno à Hugh Everett en passant par Kepler et Newton. Jean-François Copé viendra peut-être jouer de l'orgue.

Soirée Théâtre avec la Scène Nationale

Mercredi 15 Mars , une soirée au théâtre Molière de Sète

Une idée originale proposée par la Scène Nationale de Sète et du Nord Bassin de Thau et la médiathèque Stéphane Hessel de Loupian.
Départ en bus à 17h.  Rendez-vous sur le parking de la médiathèque Stéphane Hessel de Loupian (elle est située à l'intérieur du collège Olympe de Gouges de Loupian).

 

Au programme :
Visite du théâtre, apéritif dînatoire et spectacle :  "Chotto Desh"

"Chotto Desh" est une chorégraphie magique, palpitante et intense qui met en scène les rêves et les souvenirs captivants d'un jeune homme dont l'unique idéal est de devenir danseur.

Mise en scène par la Company Akram Khan

Retour en bus
Inscritpion et tarif (20€) à la médiathèque avant le 10 MARS

Spectacle et conférence dans le cadre de la journée des femmes

À la médiathèque Stéphane Hessel de Loupian

La Journée internationale des droits des femmes est célébrée le 8 mars. Cette journée est issue de l'histoire des luttes féministes menées sur les continents européen et américain.
Pour célébrer cette journée, la médiathèque met les projecteurs sur la question de L'égalité des sexes. Il sera question de témoignages de femmes dans des métiers d'hommes.
Une lecture spectacle musical sera interprétée par la compagnie Espace Nomade.

CONFERENCE "L'égalité des sexes"
mardi 7 mars à 18h00

SPECTACLE "Filles des vignes"
vendredi 10 mars à 18h00
Entrée libre sur réservation

Les conférences programmées au Musée Villa-Loupian pour 2017

Résultat de recherche d'images pour "musee villa loupian"
 La Communauté d’agglomération du Bassin de Thau et le Musée de site gallo-romain Villa-Loupian vous invitent au cycle de conférences « DE LA NARBONNAISE ROMAINE A LA SEPTIMANIE WISIGOTHIQUE », Archéologie en Languedoc du Ve au VIIIe siècle.

Les conférences débutent à 18h30 et sont en entrée libre (dans la limite des places disponibles).

 

Programme de Février à Décembre 2017 :

  • Jeudi 23 Février : Christophe Pellecuer – Conservateur du Patrimoine (DRAC Occitanie – Service Régional de l’Archéologie) Le domaine de Loupian, le devenir d’une propriété rurale dans la Narbonnaise première du Ve siècle
  • Jeudi 23 Mars 2017 : Loïc Buffat – Archéologue (SARL Mosaïques Archéologie) Chercheur associé à l’UMR 5140. Occupation du sol dans la cité de Nîmes entre le Ve et le VIIIe s.
  • Jeudi 27 Avril 2017 : Archéologie du funéraire (date et titre sous réserve de modifications)
  • Jeudi 18 Mai : MP Jezegou- Ingénieur d’étude – DRASSM Marseille Les épaves et la permanence du commerce maritime en Méditerranée occidentale durant l’Antiquité tardive.
  • Jeudi 15 Juin : Odile Maufras – Archéologue – Ingénieure de recherche – INRAP – Chercheur associé à l’UMR 5140 Nîmes entre Antiquité et Moyen Âge : évocation de l’évolution urbaine (IIe-XIIIe s.).
  • Jeudi 21 Septembre : Sylvie Blétry – Maître de conférences en Archéologie et Histoire de l’Art des mondes romains – Université Paul Valéry – Montpellier III Les enjeux de la frontière de l’Euphrate au VIè siècle : campagnes militaires et constructions édilitaires.
  • Jeudi 19 Octobre : Laurent Savarese – Responsable du centre de recherche archéologique R. Marichal, Ruscino. Direction du patrimoine historique et archéologique de la ville de Perpignan- Chercheur associé à l’UMR 5140 Ruscino (Château-Roussillon, Perpignan). Entre la fin du royaume wisigoth et la conquête franque VIIe VIIIe s. de n. è. Regards sur les ensembles mobiliers.
  • Jeudi 16 Novembre : Benoît Favennec- Docteur en Archéologie- Chercheur associé à l’UMR 5140 « L’artisanat céramique gaulois entre la fin de l’époque romaine et le début de l’époque wisigothique (IVe / VIe siècles) : l’exemple de la Narbonnaise ». Jeudi 14 Décembre : Claude Raynaud – Directeur de recherches CNRS – UMR 5140 Maguelone : naissance d’un évêché à la fin de l’Antiquité

Avec le soutien de : la Direction Régionale des Affaires Culturelles Occitanie – Service Régional de l’Archéologie Le Conseil Départemental de l’Hérault - La région Occitanie Pyrénées-Méditerranée - L’Association Archéo’Factory.

L'art se multiplie par trois à Loupian

L'art dans tous ses états c'est du 24 janvier au 24 février à la médiathèque Stéphane Hessel de Loupian avec une entrée libre sur réservation.

Durant cette période, le style affirmé du peintre sétois Eddie Morano vient se marier aux textes de l’écrivain Olivier Martinelli et à la musique du guitariste Luc Panel et du groupe Pedazo de Alma pour dépeindre la guerre d’Espagne et les années qui la concernent avec en toile de fond, les souffrances et le manque d'amour.

Trois expressions réunies car complémentaires : la musique, la peinture et l'écriture. ​ Eddie Morano et Olivier Martinelli avaient déjà abordé ensemble Spartacus, pop, glamour et autres chimères à la galerie Open Space. ​ Pour eux l’écriture entre en résonance avec la peinture et quoi de plus naturel que de leur associer Luc Panel. ​

Pour Eddie Morano, c'est la peinture. Le peintre sétois produit ses œuvres en s'appuyant sur des compositions géométriques délimitant l'espace des tableaux et sur un alphabet de base récurent (labyrinthe, damier, échelle, spirale,...) qui lui permettent d'exprimer une narration symbolique hors du temps. "C'est ainsi que passé, présent et futur se télescopent à travers le prisme d’œuvres majeures".

​ L'écriture d'Olivier Martinelli est un processus créatif puissant qui donne à ceux qui lisent ses romans l'impression d'être très proches des personnages. Quant à Luc Panel guitariste il a déjà accompagné Olivier Martinelli lors de lectures de passages de son dernier roman paru à La Manufacture de Livres : "Quelqu'un à tuer" dans des médiathèques et des librairies.

Ce vendredi à Loupian, c'était pour eux l'occasion d'unir leurs talents pour dépeindre un période dramatique, la guerre d'Espagne.  Si Serge Allié , Adjoint au Maire délégué à la Culture, précisait que cette exposition était une invitation au voyage dans l'univers d'Eddie Morano, il rajoutait que si l'Art était synonyme de sollicitude et d'émotion, entre réel et imaginé, Loupian et sa médiathèque programment chaque année ce rendez-vous pour que le public puisse rencontre l'Art dans tous ses états.

Pari réussi avec des artistes qui remerciaient la ville pour son accueil, qui ont une relation de coeur avec Loupian et qui grâce à de tels événements ont la possibilité de passer un message et de développer un propos par rapport à la société.

S'ils doivent développer un grand projet à Cournonterral sur le thème de la "Colère" en 2018, à Loupian, le public pouvait profiter de ces instants magiques où les Arts se rencontrent pour ne faire qu'un et être à la source de la création qui est en chacun de nous.

D'ailleurs une jeune danseuse s'était laissée emporter par l'esprit créatif de la rencontre. Une soirée bien appréciée par des amateurs venus d'horizons divers qui peut-être se laisseront tenter par un des domaines artistiques approchés.

Loupian sera sur mer durant un mois

 Ce dimanche 29 janvier, à 11 h 30, à Loupian, avait lieu le vernissage de l'exposition de la Flac, "Loupian sur Mer" une exposition sur la Façade locale d'Art Contemporain par Jean Racamier. Le vernissage de cette exposition a été fêté en présence de ses concepteurs et de plusieurs élus de la municipalité dont Colette Subirats, 1ère Adjointe, et de Serge Allié, Adjoint au Maire délégué à la Culture, avant que tous ne partagent le verre de l'amitié.

Cette exposition sera visible 24 h/ 24 du 29 janvier au 26 février.

 

"Cette installation peut être lue comme une fuite, une galère ou bien comme une dynamique, un envol, c'est au choix du regardeur et de son humeur. Loupian est tourné depuis des millénaires autant vers la mer que vers la terre. Il y a fort à parier qu'on y a mangé autant d'huitres que d'escargots. J'ai été surpris que de Perpignan à Frontignan, toutes les cités dont le nom se termine par –an‐ indiquent qu'elles sont entre garrigue et littoral. Vous en trouverez beaucoup. Les rames font pare de mon vocabulaire artistique comme la pipe celui de Magrie. Elles s'imposaient donc encore ici. La poésie, la brute, peut naître de certaines absurdités. « Aucune raison de dire qu'un arbre pousse dans la terre plutôt que dans le ciel » "Louis Scutenaire.

 

La F.L.A.C. La Façade Locale d’Art Contemporain est le nouvel espace d’exposition de l’Espace o25rjj. Elle a été inaugurée le samedi 12 décembre 2015. La F.L.A.C. offre aux artistes un espace d ’exposition urbain dans un objectif de rendre accessible l’art contemporain à tous. La F.L.A.C. propose ainsi d’incorporer une oeuvre d ’art à la vie urbaine des passants. Elle permet de rompre la frontière entre le monde de l’art et la vie quotidienne. Pourquoi ? parce qu’il est stimulant pour tous les esprits de s’interroger sur d’autres façons de voir le monde et les œuvres des artistes issus du mouvement de l’art contemporain participent à la sensibilisation à d’autres perceptions. Ces expositions de l’espace urbain offre une expérience esthétique aux passants les incitant à se questionner et à porter leur propre regard crique sur le monde.

Loupian : réunion publique sur le projet de PLU

Plus de 80 personnes assistaient ce vendredi soir à une réunion publique sur le projet de PLU concernant celui de la ville, un document de travail qui n'est pas encore finalisé, donc soumis à modifications. Depuis plus de 18 mois les services et élus de Loupian travaillent avec différentes structures et institutions (DTM, Etat, ABF, SMBT, Conseil Départemental).

Le document était présenté par Madame Chibeaudel, architecte du bureau d'étude retenu après que le PLU ait déjà été expliqué au niveau juridique et pour les diagnostics dans des réunions précédentes.

Alain Vidal, Maire de Loupian, présentait la soirée avec la particularité de Loupian : sa zone de protection du patrimoine.

Les objectifs du projets sont d'accompagner le développement conchylicole, celui de la ville et de son nombre d'habitants, et faciliter le développement agricole.

Séquence par séquence, le Projet était développé, avec ses zones protégées, la nécessité d'homogénéisation des règles, avec la prise en compte de la future ligne LGV, reprenant de nombreux éléments du POS.

Les zones, conchylicoles, agricoles, artisanales, patrimoniales et réservées au tourisme étaient étudiées. Afin de défendre les intérêts de chacun au sujet de de la déviation de Mèze la Mairie n'est pas d'accord (Impact sur des constructions) : "Le village est convivial, il doit le rester mais il faut rechercher un développement compact de la commune."

11 nouvelles familles par an seraient nécessaires sur 15 ans,  ou environ 160 logements : soit 150 environ à construire avec les possibilités de rachat de maisons toujours sur 15 ans.

Et ce serait une extension à l'ouest avec 6,64 Ha impactés alors qu'à l'origine la mairie aurait préféré le côté est. Le zonage était alors étudié de près par le public (Zones, UA, UC...) avec peu d'évolutions par rapport au POS. Sur cette zone il serait prévu : (90 logements, 30% de logements sociaux, une nouvelle voie de liaison, et ce serait une opération d'ensemble.

Avant que le débat ne soit lancé il était rappelé que ce projet allait être soumis à une enquête publique, puis mi-février il y aura un bilan arrêté par la Mairie, suivi d'un examen par différentes structures, puis  par une enquête publique d'un mois. Après les doléances, il y aura approbation ou non du PLU. A savoir que le POS n'aura plus cours à partir du 27 mars 2017.

Le débat était lancé avec des demandes sur les zones définies ou protégées, avec des discussions sur la nature des terrains de la zone ouest, sur les nouvelles voies d'accès, les places de parking...

L'auditoire très concentré précisait ses premières impressions avant de pouvoir analyser ce projet plus profondément et de noter les observations à l'aide des moyens mis à sa disposition ultérieurement.

Le Maire précisait toutefois qu'il préférait pouvoir discuter que se voir imposer les décisions mais qu'il fallait se méfier des futurs PLU Intercommunaux et des lois à venir à ce sujet. Lors de l'enquête publique les Loupianais étaient appelés à aider la Mairie.

Deux manifestations par Mieux Vivre à Loupian

Mairie de Loupian

 

 

 

Les deux manifestations sont organisées par l'association Mieux Vivre.

 

Voyage au Perthus

- Samedi 25 février 2017 Tarif : 15 euros pour les non-adhérents (dans la limite des places disponibles). Départ à 7h30 (centre Nelson Mandela) et retour 18h, repas libre. Inscriptions par téléphone au 06 43 85 21 20 (Evelyne)ou au 04 67 43 40 11 (Claudine), ou au centre Nelson Mandela les mardis et vendredis.

Repas dansant "Saint Valentin"

- samedi 11 février 2017 Tarif non-adhérent : 20 euros

Ouverture des portes à 12h Menu : Paella Fromage accompagné de sa salade Dessert surprise Apéritif - vin - café - mousseux

Réservations au 06 43 85 21 20 (Evelyne) ou au 04 67 43 40 11 (Claudine).

Les sapeurs-pompiers de Loupian recrutent

Les sapeurs-pompiers de Loupian recrutent ! Renseignements auprès du chef de centre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou 06 43 63 76 84

La pierre sèche

Toutes les informations nécessaires à la réalisation dans les règles de l'art d'une belle maçonnerie de pierre sèche. Pour ériger un mur de clôture, remonter un mur de soutènement ou se lancer dans la construction d'une cabane semblable à celles, si pittoresques, qui parsèment le territoire français, il faut en effet renouer avec le savoir-faire peu à peu disparu du paysan maçon. Christian Lassure, spécialiste reconnu de l'architecture de pierre sèche, a passionnément contribué à la redécouverte, depuis une trentaine d'années, de cet ensemble de techniques traditionnelles. Il nous en livre ici généreusement toutes les clés, depuis la tranchée de fondation jusqu'aux secrets de la voûte en encorbellement.

» Amazon