échos

VENEZ CHANTER AU THÉÂTRE MOLIÈRE !

Le Théâtre Molière-Sète vous propose de rejoindre le chœur du TMS !
Que vous soyez ou non de fidèles spectateurs du TMS, nous avons envie de vous faire découvrir des aperçus de la saison 2019-2020 en chantant tous ensemble.

Aucune description de photo disponible.

9 rendez-vous entre avril et juin, construits et animés par Laurence Zanot, chanteuse et chef de chœur (association de Bouche à Oreille /Pratique vocale amateur) et Denis Badault pianiste accompagnateur, pour partager le plaisir de chanter ensemble et dévoiler lors de la présentation de saison 2019-2020, vos chœurs de spectateurs sur le plateau du Théâtre Molière Sète.

 La chorale est ouverte sans niveau préalable requis, à partir de 15 ans, hommes et femmes, fidèles spectateurs ou novices, chanteurs amateurs ou chanteurs de salle de bains, jeunes gens ou adultes confirmés !

DATES DES RÉPÉTITIONS :
Au Théâtre Molière :
Samedi 6 avril de 14h à 17h
Mardi 9 avril de 18h à 19h30
Lundi 6 mai de 19h30 à 21h
Samedi 11 mai 2019 de 14h à 17h
Lundi 13 mai de 19h30 à 21h
Lundi 20 mai de 19h30 à 21h
Lundi 27 mai de 19h30 à 21h
Mardi 11 juin, répétition générale (horaire précisé ultérieurement)
Mercredi 12 juin, présentation de saison (restitution du projet)
Exceptionnellement, à la Caserne Vauban, Sète : Lundi 3 juin de 19h30 à 21h

Renseignements / inscriptions : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

L’enjeu de la multimodalité, pour le port de Sète

Port Sud de France est un établissement public (EPIC) qui a en charge l’exploitation et la gestion des ports de pêche, plaisance et commerce de la ville de Sète pour le compte de la Région Occitanie.

tarp222Capture

Créée en 2008, cette structure est composée d’un Conseil d’Administration de 11 membres, 6 élus régionaux et de 5 personnalités qualifiées qui représentent les intérêts des professionnels des trois ports.

Le Président du Conseil d’Administration est M. Jean-Claude Gayssot, et le Directeur Général de l’établissement est M. Olivier Carmès. Le port de Sète, a clôturé son exercice avec un nouveau record d’activité pour la cinquième année consécutive, +41% en 5 ans. Le trafic traité qui était de 3 MT à la reprise du port par la Région Occitanie, est de 4.1 MT en fin 2018. La grande force du port de Sète est d’être un port polyvalent, qui traite aussi bien les vracs liquides (produits pétroliers, diester, huile…), vracs solides (graines, tourteaux, céréales, engrais, charbon, clinker…), RoRo (véhicules neufs, occasion, camions), conventionnels (éoliennes, pâte à papier…), bétails, que passagers (ferry et croisière).

 

tarpCapture

L’établissement Port de Sète Sud de France est un port moderne, doté d’équipements récents, grâce à 300 M€ d’investissements réalisés depuis 2008, avec une répartition 50/50 public/privé.

100 M€ d’investissements complémentaires, sont en cours de réalisation, pour une livraison à l’horizon 2020. Grâce à son offre multimodale, le port de Sète est en mesure de massifier les flux de marchandises aussi bien par voies fluviales que ferroviaires, véritables facteurs de compétitivité et de respect de l’environnement.

Port de Sète Sud de France est certifié ISO 9001 et 14001 pour le port de commerce et de pêche, et AFNOR Gestion Environnementale Portuaire ACJ81-030 pour le port de plaisance.

Un port polyvalent au coeur de la grande Région Occitanie

Depuis sa fusion le 1er janvier 2016, la Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée, s’est hissée au 2ème rang des grandes régions en termes de superficie, avec un territoire plus étendu que 13 des pays européens. Elle est classée 5ème des Grandes Régions sur le plan de la population, concentrant plus de 5 millions d’habitants dont une population active de 2,4 millions d’habitants.

 tarp5555Capture

Grâce à son dynamisme, sa population croit chaque année de +0.9% (contre 0.5% en moyenne pour la métropole) ce qui fait d’elle l’une des régions les plus dynamiques de France. La nouvelle réforme territoriale renforce, non seulement, le rôle de la région en matière de développement économique, mais également en termes d’aménagement du territoire. Sète devient le Port de deux nouvelles métropoles créées en janvier 2015, Montpellier dont l’agglomération compte 570.000 habitants et Toulouse dont l’agglomération concentre 906.500 habitants.

Ces métropoles ont la charge, entre autres, du développement économique de leur périmètre respectif. Idéalement situé au coeur de l’arc méditerranéen, le port de Sète bénéficie d’une position stratégique idéale entre Europe du Sud et Afrique du Nord. Second port français de Méditerranée en eau profonde, le port de commerce de Sète a enregistré 1000 escales sur l’année 2018.

Le port de Sète en quelques chiffres : 6 terminaux spécialisés 9 postes de RORO 13.50 m de tirant d’eau admissible 3 500 m de quai sur 4 bassins 12 grues dont 2 mobiles 1500 tonnes de capacité d’emport fluvial 150 000 m² d’entrepôts 42 km de voies ferroviaires.

Au-delà de sa modernisation portée par un investissement ambitieux de la Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée, le Port de Commerce de Sète s’appuie sur une infrastructure multimodale performante :

Un maillage autoroutier dense :

Accès direct à l’A9 vers la vallée du Rhône et l’Espagne, à l’A75 vers le Massif Central et le Nord Europe, et à l’A61 vers la Région Midi-Pyrénées. Pour rappel Sète est situé à 35 km de Montpellier, 95 km de Perpignan, 183 km de Toulouse et 278 km de Lyon.

Un réseau fluvial via le canal du Rhône à Sète acceptant des unités jusqu’à 1.500 tonnes (capacité de 80 à 100 EVP par barge) et raccordé à un réseau grand gabarit sur l’axe Rhône-Saône. Pour améliorer les caractéristiques du canal (augmenter la capacité d’emport), un programme de modernisation est en cours.

Son but est d’augmenter significativement le tonnage actuel des marchandises transportées, de renforcer la fluidité et la sécurité du trafic en réduisant le temps de parcours.

Un réseau ferré directement connecté au réseau national et des faisceaux ferroviaires propriété de la Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée depuis le 1er janvier 2015.

Le domaine ferroviaire, situé au coeur de la stratégie de développement régionale, est essentiel tant pour l’activité maritime du port de Sète que pour la politique multimodale de transport de fret. Le caractère massifié du transport ferroviaire est particulièrement adapté au transport maritime et permet d’élargir les zones d’influence du port de Sète.

tarp333Capture

tarp444Capture

Ateliers et stages de pratiques artistiques au Musée Paul-Valéry

L’image contient peut-être : nourriture

Ateliers et stages de pratiques artistiques au Musée Paul-Valéry 

Le Service des publics accueille les familles et imagine des visites spécialement destinées aux adultes et aux enfants... Découvrez les différents ateliers du musée, pour apprendre à voir les collections et les expositions d'une nouvelle façon !
  Informations et renseignements : 04 99 04 76 11- Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 Samedi 23 mars de 10h30 à 12h NOUVEAU * Yoga au musée *
«Yoga : comment voir l'art autrement au Musée » animé par Cécilia Makhloufi
Atelier de Yoga afin d'inviter le public à s'initier à cette pratique, cet art, et découvrir les œuvres d'une manière sensitive par les postures de yoga,
les respirations, le retour au calme, à un monde intérieur.
  Inscription obligatoire

Le programme des activités de la petite épicerie du MIAM d'avril à juin.

“La petite épicerie” est le service pédagogique du Musée International des Arts Modestes. Il a été pensé et il est piloté par l’Ecole Municipale des Beaux-Arts. Il s’adresse à tous, petits et grands, pour faire du Musée International des Arts Modestes un lieu ouvert et vivant pendant toute l’année.

Un musée ouvert à tous

Depuis 2010 Claire Giordano, Vanessa Notley, Sylvette Ardoino, artistes et enseignantes à l’Ecole des beaux-arts de Sète, accueillent les enfants au MIAM pour des ateliers créatifs. Un riche éventail de formules et d’activités sont proposées aux enfants à partir de deux ans et aux ados jusqu’à 18 ans. Visites guidées des expositions, ateliers et stages sont conçus en relation étroite avec l’équipe, la programmation et les divers événements du Musée international des arts modestes. Dans ce cadre, les stagiaires sont confrontés aux œuvres exposées, s’en inspirent, et appréhendent ainsi la figure de l’artiste. Pour les stages des week-ends, l’actualité de la ville, de la région ou toutes autres sources constituent le point de départ pour la réflexion et la pratique.

 Un gros travail pédagogique auprès des scolaires

 En semaine, les élèves des écoles, des collèges, des lycées, mais aussi des étudiants, ainsi que les centres éducatifs spécialisés et les structures pour jeunes enfants avec leurs assistantes maternelles, viennent de toute la région au musée. Des projets spécifiques sont conçus par l’équipe pédagogique de la Petite Epicerie du MIAM en partenariat avec les enseignants. Il s’agit pour ces derniers de mettre en place des ateliers directement dans les établissements, et de jouer les prolongations après une ou plusieurs visites à partir des thématiques abordées dans les expositions. Le contact direct et régulier avec des artistes et intervenants, les œuvres et l’espace du MIAM permet au jeune public de se constituer une culture personnelle riche et cohérente.

En savoir plus sur la petite épicerie  https://bit.ly/2O7YZ7U

Villeveyrac-Mèze, transhumance le 6 avril 2019

La transhumance, le 6 avril 2019 VILLEVEYRAC /LOUPIAN /MEZE

transCapture

Le départ de la transhumance sera donné à 10h30 chemin du Portel à Villeveyrac et commencera par la traversée du village. Pour effectuer les 13 km de l’itinéraire, il faudra compter environ 3 heures de marche à travers les garrigues de Villeveyrac, Loupian et Mèze. Des chaussures de marche sont indispensables.

Le parcours sera ponctué, vers 12h30, par une pause avec repas tiré du sac. Une pause durant laquelle un apéritif sera offert aux participants par les Villes de Mèze, Villeveyrac et Loupian. Diverses animations seront également proposées par des associations locales notamment la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) et Lou Biou.

L’arrivée sur Mèze est estimée aux alentours de 16h au Sesquier où les brebis se reposeront afin d’être en pleine forme pour la Fête du printemps qui aura lieu le lendemain, dimanche 7 avril.

Les indicateurs de résultats des lycées et le palmarès

Les indicateurs de résultats des lycées relatifs à la session 2018 du baccalauréat sont consultables en ligne. Ils permettent d'évaluer l'action propre de chaque lycée en prenant en compte la réussite des élèves au baccalauréat et leur parcours scolaire dans l'établissement. Ils concernent l'ensemble des lycées d'enseignement général et technologique et des lycées professionnels, publics et privés sous contrat.

 

Dans l'Hérault : Baccalauréat : palmarès des lycées 2019 dans l’Hérault : https://www.francebleu.fr/infos/education/

Effectuez une recherche selon différents critères : nom de l'établissement, ville, département, voie de formation, etc. et retrouvez les résultats des sessions 2008 à 2018 du baccalauréat.

 

Lycée d'enseignement général et technologique
Lycée professionnel

[Reportage vidéo] Comprendre les indicateurs de résultats des lycées

 

Pourquoi publier des indicateurs de résultats ?

Il ne s’agit pas de réaliser un classement des lycées, mais de proposer une image de la réalité complexe et relative que constituent les résultats d'un établissement. L’objectif des indicateurs de résultats des lycées est double :

  • rendre compte des résultats du service public national d'éducation en diffusant au grand public des éléments d’appréciation de l’action propre de chaque lycée
  • fournir aux responsables et aux enseignants des lycées des éléments de réflexion pour les aider à améliorer l'efficacité de leurs actions

 

Comment apprécier l’apport propre d’un lycée ?

Les résultats d’un établissement sont une réalité complexe. La question est de savoir ce qu'un lycée a "ajouté" au niveau initial de ses élèves. Si un lycée présente une valeur élevée pour un indicateur, c’est peut-être dû au fait :

  • qu'il a reçu de bons élèves, dotés de bonnes méthodes de travail, qui ont pu obtenir le baccalauréat sans effort particulier de sa part
  • ou qu'il a su développer chez des élèves, peut-être moins bien dotés au départ, les connaissances et les capacités qui ont permis leur succès

Des indicateurs complémentaires

Ils sont établis à partir des résultats des élèves ayant passé le baccalauréat et des données liées au déroulement de leur scolarité :

  • le taux de réussite au baccalauréat, c’est-à-dire la part de bacheliers parmi les élèves ayant passé l’examen.
  • le taux d’accès de seconde, de première et de terminale au baccalauréat, c’est-à-dire la probabilité qu’un élève obtienne le baccalauréat à l’issue d’une scolarité entière dans l’établissement, y compris en redoublant.
  • le taux de mentions au baccaléauréat, c'est-à-dire la part de bacheliers reçus avec mention (assez bien, bien ou très bien) parmi les élèves ayant passé l'examen.

La combinaison de ces indicateurs offre une analyse plus fine que celle du seul taux de réussite au baccalauréat des élèves de terminale : elle évalue la capacité de l’établissement à accompagner les élèves depuis la classe de seconde jusqu’à l’obtention du diplôme.

 

Qu’est-ce que la valeur ajoutée d’un établissement ?

C’est une grandeur qui répond à la question de savoir ce qu'un lycée a "ajouté" au niveau initial de ses élèves. Elle mesure la différence entre les résultats obtenus et les résultats qui étaient attendus, compte tenu des caractéristiques scolaires et sociodémographiques des élèves.

Les informations détaillées permettent de repérer les établissements qui ont les meilleures réussites dans une série donnée, ceux qui accompagnent leurs élèves de la seconde au baccalauréat, ceux qui acceptent de faire redoubler un élève après un échec à l’examen. C’est l’ensemble de ces informations qui donne la description exacte de l’activité d’un lycée, en considérant l’ensemble de son contexte.

Quelles données sont prises en compte dans le calcul des indicateurs ?

Pour donner une image de l’apport de chaque lycée, le calcul statistique s'efforce d'éliminer l'incidence des facteurs de réussite scolaire extérieurs au lycée pour essayer de conserver ce qui est dû à son action propre. Pour juger de l’efficacité d’un lycée, la réussite de chacun de ses élèves doit ainsi être comparée à celle des élèves comparables scolarisés dans des lycées comparables.

L’analyse combine des facteurs individuels des élèves (âge et sexe, niveau scolaire à l’entrée au lycée, origine sociale) et des facteurs liés à la structure de l’établissement (pourcentage de filles, part d'élèves en retard scolaire, répartition des élèves par origine sociale et note moyenne obtenue au DNB). On tient compte, par exemple, du fait que les lycées ayant la plus forte proportion d’enfants de cadres supérieurs ou d’enseignants ont un impact positif sur les enfants d’ouvriers ou d’inactifs qu’ils scolarisent en moindre proportion.

Les résultats des lycées

Effectuez une recherche selon différents critères : nom de l'établissement, ville, département, voie de formation, etc. et retrouvez les résultats de 2008 à 2018.

Lycée d'enseignement général et technologique
Lycée professionnel

Les indicateurs de résultats des lycées sont élaborés par la DEPP

La direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance [DEPP] conçoit et produit des données et indicateurs sur la situation du système éducatif français. Elle est responsable de la diffusion et de l'analyse des informations qu'elle détient. Ce faisant, elle apporte des éléments de connaissance à l'ensemble de la société, participant ainsi au débat public général. Les publications de la DEPP sont disponibles en ligne.

Missions de la direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance

Consulter l'actualité de la Depp et s'abonner à la liste de diffusion

Les indicateurs de résultats des lycées sont également disponibles sur Data.education.gouv.fr
Data.education.gouv.fr est une plateforme de diffusion de données publiques en open data.

Lycées d'enseignement général et technologique

Lycées professionnels

Une prometteuse 11e édition pour ImageSingulières

Le festival de photographie ImageSingulières dévoilait sa programmation ce mardi 19 mars au club de la presse de Montpellier en présence des organisateurs, Gilles Favier et Valérie Laquittant, des élues en charge de la culture à la Ville et du maire François Commeinhes.

Une onzième édition pleine de promesses et de surprises. ImageSingulières sera, encore une fois, là où on ne l’attendait pas tant sur la programmation que sur les lieux qui vont accueillir ses expositions du 29 mai au 16 juin. “De nouveaux challenges” en somme comme le souligne Valérie Laquittant.

Les lieux d’abord. Le festival investit le centre-ville. Il reviendra aux entrepôts Larosa, à la Maison de l’image documentaire et à la Chapelle du quartier Haut mais prendra aussi ses quartiers au théâtre de la Mer, à l’ancien cinéma sétois Le Rio et au Réservoir.

“Un rendez-vous exemplaire”

Côté programmation, des découvertes forcément ! Comme le projet “Study of assassination” de George Selley qui s’intéressera  à la déstabilisation américaine du Guatemala dans les années 1950 à partir d’un document de la CIA, “No agua no vida” de John Trotter qui analysera les conséquences de l’activité humaine sur le fleuve du Colorado aux Etats-Unis ou encore “Garden of Delight” de Nick Hannes qui immortalisera le consumérisme débridé made in Dubaï. Exposition après laquelle “on n’a plus trop envie d’aller y passer ses vacances” annonce d’emblée Gilles Favier.

 

Ce sera l’heure de la 12e résidence, une carte blanche laissée à un artiste pour explorer l’île singulière. Elle sera confiée, cette année, à la photographe anglaise Vanessa Winship. Premier financeur du festival, la Ville accompagnera bien entendu l’événement. “Un rendez-vous culturel exemplaire et bien installé dans le paysage sétois” félicite le maire François Commeinhes. Cette 11e édition remettra les Prix ImageSingulières / ETPA / Mediapart de la photographie documentaire 2019 et la toute nouvelle bourse Laurent Troude destinée à soutenir les moins de 30 ans dans l’exercice de leur métier.

Originaire d’Occitanie, Fidji Simo devient la n°2 de Facebook

Originaire de Sète, Fidji Simo a été nommée directrice de l’application Facebook. Elle devient ainsi la lieutenante de Mark Zuckerberg.

Fidji Simo est née à Sète d’un père pêcheur et d’une mère commerçante. Elle a vécue dans cette ville d’Occitanie jusqu’à son baccalauréat. Après un diplôme HEC à Paris, elle tombe amoureuse des Etats-Unis lors d’un échange avec l’Université de Californie à Los Angeles. Elle décroche un poste chez Ebay avant d’arriver chez Facebook.

En savoir plus : https://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/numerique-midi-pyrenees/2019/03/18/

Soutien de l’agglo pour les jeunes sportifs de haut niveau

Dernière ligne droite pour déposer le dossier

Utah, Mountain Biking, Bike, Biking

L’agglo renforce sa politique sportive en soutenant les athlètes de haut niveau (inscrits sur la liste arrêtée par le Ministère des Sports),

qui sont de véritables ambassadeurs du territoire. Les meilleurs d’entre eux (pratiquant un sport individuel) et en particulier les plus jeunes, peuvent se voir attribuer une aide financière permettant leur progression sportive et leur développement personnel.

La demande d’aide est à réaliser chaque année avant le 31 mars.


Elle est à saisir directement sur https://soutienshn.agglopole.fr ou à déposer une fois remplie, auprès du service des Sports de Sète agglopôle méditerranée.

Un avis sera donné par la commission Sport avant attribution de l’aide.


Renseignements : 04 67 46 48 16 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser._body" class="adr black-to-orange contextEntry" href="https://webmail1j.orange.fr/webmail/fr_FR/read.html?FOLDER=SF_INBOX&IDMSG=124230&check=&SORTBY=1" target="_blank">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Grève générale : les Gilets de Thau solidaires des organisations de retraités

 

Être dans l'action le 19 mars, tel était le mot d'ordre ce mardi. La CGT retraités, FO UCR, FSU, Retraités Solidaires, LSR… conscients de la gravité de la situation sociale actuelle mise en exergue par les Gilets Jaunes, ont tenu à rappeler leurs revendications. Les Gilets Jaunes du bassin de Thau, dans le respect des cadres de chacun, s'est solidarisé. Déjà en partie réalisée lors de la grève du 5 février cette convergence s'impose car les buts recherchés et les adversaires sont communs : "Tous ensemble !".

À Sète, la manifestation a été très suivie. En tête du cortège cette fois, le jaune était couleur locale. Les images que nous vous livrons parlent d'elles-mêmes. Les Gilets du bassin de Thau sont toujours autant déterminés. Quant au service d'ordre, très allégé, il n'a pas eu l'occasion de canaliser le moindre débordement.

DM

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon