échos

Prévention : cinq conseils pour éviter la noyade, en mer et à la piscine

Pour prévenir la noyade, que ce soit en mer ou à la piscine, voici quelques conseils de bon sens donnés par Futura-sciences :

https://www.futura-sciences.com/planete/questions-reponses/ete-prevention-cinq-conseils-eviter-noyade-mer-piscine-1396/

Une noyade n'entraîne pas systématiquement la mort. L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) en a proposé la définition suivante : « La noyade est une insuffisance respiratoire résultant de la submersion ou de l'immersion en milieu liquide. » Elle englobe donc tous les cas, qu'ils soient mortels ou non.

Les noyades en mer et à la piscine

En mer, les victimes sont majoritairement des adultes de plus de 45 ans ayant un problème de santé. En piscine, les moins de 6 ans se noient parce qu'ils ont échappé à la surveillance d'un adulte.

Conseils pour éviter une noyade

Voici quelques conseils de prévention pour éviter la noyade :

      • privilégiez les zones de baignades surveillées ;
      • à la plage, respectez la couleur des drapeaux de baignade ;
      • ne surestimez pas votre forme physique ; dans la moitié des cas, les noyades sont dues à un épuisement ou un problème de santé ;

    • que ce soit en piscine ou à la mer, restez toujours avec vos enfants et rappelez-vous que même s'ils utilisent une bouée ou un matelas pneumatique, cela ne vous dispense pas de les surveiller ; en aucun cas ils ne protègent des risques de noyade ;
    • enfin, la consommation d'alcool ou encore une exposition prolongée au soleil ne font pas bon ménage avec la baignade.

la ville et les territoires du futur

Quels seront les nouveaux moteurs de l’économie ? Quelle sera notre valeur ajoutée ? Quels seront les contours de la « révolution industrielle » qui débute aujourd’hui ? Comment répondre aux nouveaux défis auxquels nous allons tous être confrontés dans nos villes, villages, arrières pays ? Quelles stratégies adopter pour garantir notre attractivité dans ces nouveaux contextes ?
Autant de questions qui seront abordées par Sonia Lavadinho invitée par le Conseil de Développement de Sète Agglopôle Méditerranée, dans le cadre de sa participation au Projet de Territoire, pour une conférence qui s'avère exceptionnelle et qui sera ouverte à tous le jeudi 31 mai à 18 au Palace, 24 avenue Victor Hugo à Sète.

 

Sonia Lavadinho

Sonia Lavadinho, géographe de formation, avec un solide bagage en sociologie, est une experte internationalement reconnue en matière de prospective, de mobilité et d’urbanisme dans le cadre d’aménagement territorial durable.  Elle est notamment spécialiste des modes des déplacements doux, clés de succès des métropoles créatives du XXIème siècle où bien-être et vitalité économique riment avec respect de l’environnement et gestion innovante des espaces publics.

 Après un parcours solide partagé entre des sociétés de conseil en mobilité (Büro für Mobilität, Mobilidée, etc.) et des organismes de recherche prestigieux (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, Ecole Normale Supérieure de Lyon, Université de Genève, etc.), elle enseigne à l’Ecole des Ponts et Chaussées de Paris et dirige Bfluid, un cabinet  réputé pour son approche innovante des nouvelles manières d’habiter, de se mouvoir et d’investir les espaces publics.

Sonia Lavadinho s’inspire des regards croisés de l’anthropologie urbaine, de la sociologie et de la proxémie, discipline qui s’intéresse de près aux rapports entre les hommes et leurs espaces de vie.

France,érault (34), Sète, vue de l'entrée est de la ville depuis le Mont Saint-Clair 

   

Imaginer l’avenir autrement, c’est déjà vouloir changer le présent

Sonia Lavadinho explorera 5 pistes pour fabriquer la ville du XXIe siècle : la ville du « dehors », la ville de la «rencontre », la ville de la « créativité », la ville « amie des familles » et la ville du « don et du repos ».

Plusieurs exemples récents de mutations repérées au sein de territoires français et d’ailleurs dont les défis sont similaires aux nôtres seront présentés pour évoquer la manière dont l’écrin de vie offert par le bassin de Thau peut se repositionner face aux défis posés par la transition économique, écologique et comportementale qui nous attend ces prochaines décennies. Des questions seront proposées sur les manières de mieux accueillir ces nouveaux modes d’habiter, de travailler, d’apprendre et de nous divertir, de visiter, de consommer et de nous déplacer.

 

Le  projet de territoire

Le projet de territoire est à la fois un document et un guide d’action publique locale. Il vise à conduire un diagnostic du territoire en mobilisant les acteurs de celui-ci (économiques, associatifs, citoyens) et les partenaires institutionnels (Etat, Région, Département), et à déterminer une stratégie territoriale, identifiant et priorisant des orientations stratégiques.

Le conseil de développement de l'agglomération, associé à la démarche

Dès septembre 2017, le Président de Sète agglopôle Méditerranée a demandé au Conseil de développement, représentant la société civile, de participer activement à la co-construction du projet d'envergure, avec les élus et les techniciens de l'administration.
Des représentants du Conseil de développement ont déjà été conviés aux rencontres qui ont eu lieu avec les élus des 14 communes de l'agglomération. Des groupes de travail mixte élus/membres du Conseil de développement  sont actuellement à l'œuvre pour élaborer le projet de territoire qui sera présenté et voté lors d’un conseil communautaire d'ici fin 2018.

 

 

 

Le Conseil de Développement (C2D)
de Sète Agglopôle Méditerranée

Constitué de bénévoles, le "C2D" est composé d’acteurs économiques, sociaux, culturels, associatifs, partenaires et acteurs du développement de Sète Agglopôle Méditerranée.
Il est un lieu de réflexion et d’échange sur le devenir du territoire favorisant une vision globale des enjeux et des objectifs de développement à moyen et long terme.
il permet d’éclairer la décision publique, avec les points de vue, les idées, les propositions, l’expérience d’une diversité d’acteurs. Il permet aussi de donner une dimension prospective à l’action publique.
Organe consultatif, le Conseil de Développement n’a pas le pouvoir de décision, lequel appartient aux élus désignés par le suffrage universel. Il représente néanmoins une force de proposition pour contribuer à la réflexion des élus sur les projets concernant le territoire. Il permet aussi de relayer auprès des élus les points de vue de la société civile sur les grands thèmes qui fondent le développement et l’attractivité de Sète Agglopôle Méditerranée.
Les membres du Conseil de développement sont désignés par le Conseil Communautaire de l’Agglo sur propositions de l’ensemble des élus. Le mandat des membres dure le temps du mandat de l’exécutif de Sète Agglopôle Méditerranée.

 

L'office de tourisme intercommunal du Bassin de Thau

Retrouvez l''office de tourisme intercommunal du Bassin de Thau sur : https://www.archipel-de-thau.com/

Avec lui vous en saurez beaucoup plus pour découvrir l'Archipel de Thau

UN PETIlT COIN DE PARADIS, EN BORDURE DE LA MÉDITERRANÉE...

Les 14 communes regroupées au sein de "Sète agglopôle méditerranée" constituent "l'archipel de Thau". Elles partagent un environnement remarquable, des activités maritimes et lagunaires, des échanges à la fois économiques et culturels très denses, ainsi qu’une histoire, une identité et un patrimoine communs.

Carte Archipel de Thau

Gastronomie, vignobles et coquillages.
Au bord de l'étang de Thau, qui est une véritable mer intérieure, ou au cœur du terroir, faites une halte chez les producteurs. A Mèze ou Bouzigues, vous dégusterez les fameuses huîtres, à Sète la fameuse Tielle et les produits de la mer, à Frontignan, Mireval et Vic-la-Gardiole, les muscats, à Marseillan, le Noilly-Prat, à Pinet, le Picpoul …

Des sites historiques, des villes et villages de caractère.
Balaruc-le-Vieux, Poussan, Gigean, Loupian ou Montbazin, dans ces villages aux typiques circulades languedociennes, se cache un remarquable patrimoine historique, des villas romaines aux églises et abbayes moyenâgeuses, en passant par l'architecture traditionnelle vigneronne, ou encore les canaux de Sète au débouché du canal du midi.

Une nature préservée.
Entre mer et collines, un patrimoine naturel préservé, étangs, massifs calcaires escarpés, vignes, végétation tenace de la garrigue. Du haut du massif de la Gardiole, vous dominerez les étangs de Thau, de Frontignan et de Vic-la-Gardiole, paradis des oiseaux et de la biodiversité.

Un art de vivre.
Convivialité, fêtes traditionnelles, joutes nautiques, fête de l’huître, estivales gastronomiques et festivals en tous genres rythment le temps. L’archipel de Thau est un paradis pour les amateurs de sports nautiques, voile, kayak, plongée, etc. Le bien-être y trouve aussi toute sa place avec Balaruc-les-Bains, première station thermale de France,

L’Archipel de Thau peut se découvrir côté étang, côté vignes et garrigue ou côté mer …

26 mai : Journée nationale de dépistage du cancer de la peau

Journée nationale de dépistage du cancer de la peau

La Journée nationale de dépistage du cancer de la peau est une opération de santé publique parrainée, depuis sa création en 1998, par le Ministère de la santé, est soutenue également par l’Institut National du Cancer (INCa).

Cette journée repose le volontariat de centaines de dermatologues qui assurent des consultations de dépistage anonymes et gratuites dans toute la France, dans des centres dédiés.

Cette journée est également l’occasion de rappeler les principaux messages de prévention à l'ensemble de la population concernant l’exposition aux UV qu'ils soient naturels ou artificiels.

Très sensibilisés aux enjeux d'une politique offensive de santé publique, les dermatologues sont régulièrement impliqués dans les actions d'éducation et de prévention qui figurent au premier plan des programmes gouvernementaux de lutte contre le cancer.

Pour 2016, la date retenue est le 26 mai

Vous pouvez retrouver de nombreuses informations sur le cancer de la peau dans le site internet du syndicat des dermatologues de France (voir ci-dessous).

Un site à visiter : www.syndicatdermatos.org

Le Centre de soins de la faune sauvage en difficulté financière

Depuis son ouverture en juin 2012, le centre de soins a accueilli plus de 12 500 animaux sauvages en détresse dont 90% d'oiseaux (environ 120 espèces allant du Roitelet pesant 5 grammes à l'imposant Vautour fauve de 2,70 mètres d'envergure) et 10% de petits mammifères ce qui le classe parmi les centres les plus importants de France.

 

Les causes d'arrivées sont assez diverses (dénichage, choc avec véhicule automobile, collision sur des vitres, botulisme, détention, prédation, chasse, braconnage, etc.).
Après avoir reçu les soins le temps nécessaire (parfois plusieurs semaines, voire plusieurs mois), une grande partie des pensionnaires est relâchée en milieu naturel et sans dépendance à l'homme.

Le centre réalise également une mission importante de médiation sur la faune sauvage. Il répond ainsi à plus de 5 000 appels par an, afin d'apporter à tous publics les informations relatives à la cohabitation avec la faune sauvage, la gestion des désagréments, de la salubrité et des nuisances éventuelles. Il s'inscrit comme un acteur de premier ordre dans la formation des professionnels à la gestion de la faune sauvage et dans le suivi des risques sanitaires.

Ces missions d'intérêt général sont réalisées à 91% sur fonds propres, grâce au soutien de bénévoles, de donateurs, de la LPO Hérault. Les subventions ne représentent actuellement que 12 000€ sur les 130 000€ de budget de fonctionnement annuel du centre de soins.

C'est pourquoi ses responsables envisagent la suspension des accueils si la somme de 60 000€ n’était pas réunie rapidement dans le cadre d’une campagne d’appel à générosité : http://herault.lpo.fr/nous-aider.

Les fonds recueillis permettront de continuer à financer le personnel, l'achat de nourriture, de médicaments, l'entretien des infrastructures et le transport des animaux.
Compte tenu de son statut d'association à but non lucratif et du caractère d'intérêt général de son activité, les dons reçus par la LPO Hérault, de particuliers ou d'entreprises peuvent faire l'objet de la délivrance d'un reçu fiscal.
Ce reçu vous permettra de bénéficier d’une déduction de vos impôts de 66% du montant du don.

Si vous souhaitez avoir plus d'informations, n'hésitez pas à nous contacter :
- par téléphone (04.67.78.76.24)
- par mail (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
- ou à venir nous rencontrer au centre de sauvegarde de la faune sauvage à Villeveyrac, par exemple ce samedi 26 mai de 13h à 19h pour la manifestation que nous organisons dans le cadre de la fête de la nature au sein du jardin pédagogique (stands d'animations, visites du jardin, conférences, jeux, contes,...)

Lido de Sète à Marseillan : une malle pédagogique pour mieux le connaître

L’école Haroun Tazieff de Gigean a eu ce vendredi matin la primeur de la présentation de la « Malle Lido ». C’est en présence du Maire et ancien directeur de cette école, Francis Veaute, également Vice-président de l’agglo délégué à l’environnement, que trois classes sont venues assister aux explications pédagogiques de Martine Blanc, coordonnatrice pour l’éducation à l’environnement, et découvrir son impressionnante maquette aussi précise que ludique. 

maqCapture

En effet, le lido, site d’exception si fragile, et victime il y a une vingtaine d’années d’une érosion massive au fil des tempêtes, a fait l’objet depuis 2007 de grands travaux d’aménagement en vue de sa sauvegarde. Régulièrement, Sète agglopôle méditerranée est sollicitée par des chercheurs, des journalistes et une grande majorité d’étudiants pour des visites sur le terrain et des explications techniques sur les aménagements maritimes et terrestres.

Suite à toutes ces demandes, l’agglopôle a décidé de créer un outil pédagogique qui servirait de support de communication pour expliquer de façon ludique la transformation du site. L’idée d’une maquette interactive véritable outil de vulgarisation, a fait son chemin. Réalisée par les écologistes de l’Euzière (avec comme co-traitant Nicolas Gall), celle-ci maquette permet désormais de raconter l’histoire de ce lido et de visualiser les travaux terrestres et les aménagements maritimes, pour comparer avec la plage actuelle et évaluer les conséquences de cette sauvegarde.

Cette action de sensibilisation à l’environnement naturel et urbain ainsi qu’au développement durable sera étendue à toutes les écoles du territoire, lors de la prochaine rentrée scolaire.

Et durant cette matinée les élèves étaient bien motivés avec une très bonne participation orale et des échanges enrichissants entre eux et Martine Blanc, du Service Espaces Naturels de Sète Agglopôle, en présence de Francis Veaute, Maire de Gigean et Vice-Président du SAM, Délégué à la gestion et à la valorisation des espaces naturels.maqP1050658

Les élèves ont pu grâce à la maquette avec des photographies adaptées comprendre l'évolution du Lido durant les 50 dernières années après avoir abordé ses origines et sa formation, avec son habitat, ses animaux, sa flore...

De la tempête de 1982 destructrice, à nos jours, ils ont compris pourquoi depuis 2003 de grands projets ont permis de modifier ce lido, pour le préserver tout en essayant de respecter cet environnement dans le cadre d'une économie circulaire.

Des ganivelles à l'oyat, de la surveillance vidéo du trait de côte à la mise en place d'adoucisseurs de houle, puis dernièrement de géo-tubes en test sur 1 km 400, tout a été expliqué et mis en situation sur la maquette vraiment bien adaptée à ce style de présentation.

La programmation dans l'Hérault de Total Festum

Découvrez la programmation dans l'Hérault de Total Festum, le festival des langues et cultures catalanes et occitanes !

 Evènement-phare en Occitanie, le festival Total Festum revient pour une 13ème édition du 19 mai au 8 juillet. Après son inauguration lors du Forum Eurorégional, en présence de Patric Roux, conseiller régional délégué à l'Occitan et d'Eliane Jarycki, conseillère régionale déléguée à la langue catalane, représentant la présidente de Région, Carole Delga, ce grand rassemblement culturel et festif investit l'ensemble des territoires de la région.

 Créé en 2006, Total Festum est un événement porté par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée afin de faire vivre et de célébrer les langues et cultures régionales. Cette année, 78 partenaires régionaux (associations ou collectivités) ont été retenus pour organiser cette manifestation sur les 13 départements et dans plus de 120 communes. Le festival propose une programmation riche, majoritairement en langues régionales et des activités participatives gratuites : théâtre, musique, danse, littérature, gastronomie, etc. La Région accompagne les projets engagés à hauteur de 340 000 €.

 « Total Festum est devenu, au fil des années, un grand rendez-vous festif qui nous permet de célébrer ensemble la richesse et la diversité de nos cultures régionales. La Région Occitanie / Méditerranée-Pyrénées maintient le cap pour la diffusion et la promotion de nos cultures régionales, ainsi que les échanges intergénérationnels, afin de perpétuer ce qui nous lie et fait le sel de notre territoire. Nous menons également un travail de collaboration fort aux côtés du Centre International de Recherche et de Documentation Occitanes (CIRCDOC) et des offices publics de la Langue Catalane et de la Langue Occitane (OPLC et OPLO) qui mènent des politiques innovantes afin de faire vivre nos deux langues régionales », a notamment déclaré Carole Delga.

 Parmi les événements organisés dans l'Hérault, le Collectif Cop Sec accueille l'assemblée générale annuelle de la FAMDT (Fédération des acteurs de musique et danse traditionnelle) pour une journée professionnelle d'échanges et de découvertes. Profitant de cette opportunité de valorisation de la création occitane, l'association investit l'Abbaye de Vignogoul, à Pignan, pour un Total Festum musical ouvert à tous.

 Tous les évènements organisés dans l'Hérault et le détail de la programmation Total Festum sont à découvrir sur le site www.laregion.fr/totalfestum.

 

Assises de la pêche et des produits de la mer, les 3 lieux exceptionnels de l'édition 2018

Le rendez-vous des acteurs de la filière

Théâtre à l'italienne, Maison régionale de la mer, parcours de la ville par ses canaux pour accéder à la soirée en bord de Méditerranée

 

DÉCOUVREZ LE CADRE INÉDIT

DE LA 9e EDITION

 

Cette année, les Assises de la Pêche et des Produits de la Mer vous ouvrent les portes de lieux d'exception au travers d'un dispositif inédit.

 

Situé en plein quartier Victor Hugo, le Théâtre Molière est un magnifique théâtre à l'italienne, avec sculptures et colonnes corinthiennes, dans lequel se tiendront les interventions, tables rondes et pauses café en présence des partenaires de l'événement.

Chaque jour, sur le temps de midi, les participants seront conviés à un cocktail déjeunatoire qui aura pour cadre la Maison régionale de la mer (ancien Palais Consulaire), un édifice art déco non-loin du théâtre dans lequel les participants pourront apprécier des produits méditerranéens tout en élargissant leur réseau...

À la fin de la première journée, les Assises vous emmènent via les canaux pour une soirée en plein air et au bord de la mer au Môle Saint-Louis. Cette jetée du XVIIe siècle offre le meilleur cadre pour poursuivre en toute convivialité les échanges de la journée, et ce, autour de spécialités locales.

 

Pour s'y rendre, des navettes fluviales seront mises à disposition dès 18h15 au départ du quai Philippe Régy, devant la Maison régionale de la mer (aller uniquement). Le retour pourra se faire selon l'envie à pied (15 minutes du centre), en voiture ou taxi. La soirée est organisée en partenariat avec la Région Occitanie, Sète Agglopôle Méditerranée et la Ville de Sète.

Vous n'êtes pas encore inscrit ?

C'est le dernier jour pour profiter du tarif réduit...

M'inscrire maintenant

Nuit des Musées à Paul Valéry à Sète

Un public nombreux présent pour la "nuit des musées" le samedi 19 mai au musée Paul Valéry où une visite guidée était organisée sur la troisième édition de la nouvelle exposition "4 à 4".

Cet événement, proposé tous les deux ans, réunit à chaque fois 4 expositions individuelles consacrées simultanément à 4 artistes reconnus sur le plan international.

Une exposition riche et singulière autour des œuvres de Thierry Delaroyère (peintre), André Cervera (peintre) & Swarna Chitrakar (peintre et conteuse indienne venue spécialement de Calcutta pour l’événement), Pascal  Fayeton (photographe) et Mohamed Lekleti (peintre).

« Quatre artistes dont les univers singuliers n’ont rien à voir avec les autres afin de privilégier une certaine diversité », a rappelé la conservatrice du musée Maïthé Valles-Bled en guise d’introduction lors de l'inauguration de cette exposition.

« Ici l’actualité immédiate est présente comme avec « la Paix en danger », série de peintures de Thierry Delaroyère ; les traditions se transmettent (travail à 4 mains d’André Cervera et  Swarna Chitrakar), et l’homme s’interroge perpétuellement sur le monde qui l’entoure avec les photographies de Pascal Fayeton ou les peintures de Mohamed Lekleti, oscillant sensiblement entre réel et imaginaire ».

Les visiteurs ont beaucoup apprécié  les explications de chacun des artistes présents et remercient le Musée Paul Valéry de leur avoir ouvert ses portes.

       

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 A.P.

LiO, le service des transports en Occitanie

Carole Delga annonce la création de liO, le service des transports en Occitanie : « Je veux que l'Occitanie devienne le modèle du service public des mobilités de demain »

 Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, a annoncé aujourd'hui la création de liO, le service public des transports en Occitanie, aux côtés de son vice-président Jean-Luc Gibelin.

« Aujourd'hui est une étape importante pour les mobilités en Occitanie et pour le service public. Ce nouveau service liO va se déployer sur les réseaux ferroviaires et routiers de notre région de la taille d'un pays. Ce maillage extraordinaire est une chance pour le transport collectif, je veux qu'il continue à se développer, c'est notre responsabilité », a souligné Carole Delga.

BUSOCapture

Qu'est-ce que liO ?

 Il s'agit du service régional des transports collectifs unique et harmonisé, qui sera progressivement mis en place dans les 13 départements.

Pourquoi liO ?

liO pour lien et Occitanie, mais aussi pour Lignes Intermodales d'Occitanie. L'enjeu : faciliter le trajet de l'usager de bout en bout.

 Quel déploiement ?

 La marque liO va être déployée progressivement sur le territoire régional. Les lignes régulières d'autocars seront habillées, au fur et à mesure du renouvellement du parc. Quant au futur matériel TER, il sera habillé aux couleurs de liO. Pour les trains existants, il n'y aura pas d'habillage total.

 La charte liO sera dorénavant systématiquement intégrée aux différents supports dédiés au public, tels que les fiches horaires des autocars et des trains TER, les cartes des réseaux de transports, etc.

 liO repose sur 3 piliers :

 1/ Le TER : ponctualité, qualité de service, augmentation des dessertes, tarification adaptée, etc. font de la convention TER un accord inédit.
 2/ Le transport routier scolaire et interurbain : harmonisation, lisibilité, cohérence avec le train, un chantier immense.
 3/ Les gares & PEM :

points de rendez-vous du train, de l'autocar mais aussi du vélo et de la voiture. La Région développe son Plan régional PEM, doté de 25 M€, pour accompagner à la fois les projets urbains et périurbains les plus importants et les projets plus modestes en milieu rural. A ce jour, une soixantaine de projets de PEM a été recensée. La Région propo­sera dès le mois prochain un plan de soutien aux PEM routiers.

 

Caractéristiques :

1/ Un développement de l'offre avec une meilleure coordination des services TER et autocar

Exemple : création de liaisons TER Toulouse-Perpignan et de nouvelles lignes autocar, telles que Montauban-Castelsarrasin.

 2/ Une gamme tarifaire revue

Exemple : baisse du prix des abonnements TER pour les jeunes et extension de la tarification à 1€ à l'ensemble de la Région. En matière de transports scolaires, plafonnement de l'abonnement mensuel à 90€/an dès la rentrée.

 3/ Un matériel plus confortable et moins énergivore

TER : un parc unifié et du matériel neuf dont 18 rames Régio2N.

En 2019 et 2020, des contrats de DSP arrivent à échéance, l'occasion de renouveler les flottes.

Des expérimentations en cours pour développer un parc à faibles émissions de CO2 : le train hybride, le train à hydrogène, les autocars aux carburants alternatifs.

 « L'ensemble des nouveaux tarifs, TER comme autocar, sont parmi les plus bas de France. L'objectif : favoriser l'utilisation des transports collectifs et redonner du pouvoir d'achats aux familles. Nous investissons pour offrir aux usagers du matériel de qualité, pour accompagner l'évolution du trafic et proposer des conditions de voyage optimales. Ce travail titanesque, je le fais et je m'y implique car je suis convaincue que nous avons besoin d'un service public fort et efficace dans ce pays », a précisé Carole Delga.

 

Le portail de transports, lio.laregion.fr, disponible dès aujourd'hui, regroupera toutes les informations liées aux services et au réseau régional.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon

Avec l'APAVH, le beau Domino, est à l'adoption

domino44

"Je m'appelle Domino, on m'a récupéré dans la rue. Depuis j'ai été castré et je suis aux petits soins dans ma famille d'accueil, j'ai une très belle frimousse avec un petit grain de beauté près du museau. Je suis certainement le plus gentil des minous, d'ailleurs ma douceur se lit dans mes beaux yeux clairs . J'ai environ 2 ans, je suis une vraie crème de chat et je cherche une famille pour la vie plutôt dans une maison avec un jardin, je suis très sociable et je m'entends avec d'autres chats sans problème.

Même si je suis un peu craintif, je n'ai aucune agressivité. Je suis gourmand, propre, je réponds à mon nom, je ronronne facilement et je dors avec ma famille d'accueil toutes les nuits pour son plus grand plaisir.Bref, je suis un bon gros patapouf plein d'amour.

Pour mon adoption, on vous demandera une participation pour mes frais d'identification et de stérilisation...

» Echos/associations