Spectacles

Du théâtre chaque mois, une opération du « Théâtre Illustré »

« Un soir au Théâtre », c’est la devise adoptée dorénavant par la troupe du Théâtre Illustré. Cette troupe est composée d’anciens acteurs, fidèles, rejoints par des nouveaux et de jeunes enfants tous aussi motivés à monter sur les planches pour le plus grand plaisir du public bessanais.

L’association propose mensuellement à partir de décembre «Un soir au Théâtre » en invitant des troupes amies à venir jouer à Bessan. Elle-même jouera à Sérignan le 3 février.

Le 15 décembre, à 20h30, salle des fêtes, ce sera une comédie policière « Le coupable est dans la salle » par la compagnie « Sersau » de Sauvian, d’après Yvon Taburet.

Le 12 janvier, à 20h30, ce sera par la troupe du Théâtre Illustré de Bessan « Un homme peut en cacher un autre » (« Dom Juan » extrait d’après Molière ; « Quatre femmes » comédie de Bernard-Gabriel Stern). Les associés comédiens répètent régulièrement un soir par semaine ce spectacle, et travaillent aussi à créer les scènes du suivant.

Depuis la reprise, un nouvel atelier «Comédiens en Herbe » pour les enfants de 3 à 7 ans, prépare son spectacle « La Fontaine et compagnie» pour le 3e trimestre.

A la vie à la mort, un choix délicat à la salle Paul Vilalte

En ce mois de Décembre à la salle Paul VILALTE le Strapontin accueillait, A la vie à la mort, une pièce de Simone Rist interprétée par LA COMPAGNIE LES QUATRE COINS ce samedi 9 décembre.

japDSC_0043 (6)

"C’est une fantaisie dramatique dans laquelle deux patients, une jeune femme et un homme âgé, sont à l’hôpital, dans le service de réanimation. Plongés dans un coma artificiel, intubés et branchés au respirateur, ils ne sentent rien, ne réagissent pas, ne parlent pas. Les infirmières et les médecins réanimateurs s’occupent d’eux avec un professionnalisme sans faille, mais seuls les corps les intéressent…"

japDSC_0045 (6)

 Et pourtant ces deux patients raisonnent et essayent de comprendre ce qui leur arrive et ce que le destin leur réserve. S’ils voient leurs entourages évoluer devant eux, cela est loin de les rassurer et surtout cela met en valeur des comportements parfois inopportuns.

"Et dans ce monde fermé, peu ou pas connu de ceux qui n’ont pas eu, eux-mêmes ou un de leurs proches, à y séjourner, l’on se retrouve plongé dans un service où la dimension humaine a le plus souvent cédé le pas au souci de performance technique. Dans le combat « à la vie, à la mort » on a oublié que le patient n’est pas seulement un corps à réanimer mais « un être humain à part entière".

 « A la vie, à la mort » affirme cette vérité haut-et-fort, traitant le drame avec humour, mêlant jusqu’à les confondre le réel et la fiction, tout en provoquant l’émotion et le rire. Que vont faire les patients ? Accepter ou se révolter… Pour vivre ou pour mourir… Une analyse de Simone Rist bien interprétée par les acteurs des « Quatre coins ».

Jérôme Commandeur à l'Ardaillon de Vias

Samedi 09 décembre 2017- 21h00

Jérôme Commandeur revient avec son nouveau spectacle !

« Après un premier spectacle qui remporte un franc succès auprès de sa famille et de ses amis, Jérôme tente une carrière aux USA stoppée net à la douane de New York.
Il tombe alors dans la dépression et devient quasi-aveugle en avalant un pot de Nutella par jour. C’est grâce à l’amour de ses 3 chats, Pirouette, Cacahouète et Rognon, et au soutien de ses 480 followers sur Twitter qu’il décide de reprendre le chemin des planches. Malgré quelques implants capillaires, et une bonne gaine de maintien, l’homme n’a pas changé. La voix tremble un peu dans les premières minutes mais les calembours fusent. Commandeur, c’est Brel, c’est Piaf, c’est Dalida, c’est vous, c’est moi. C’est un slip usé sur une corde à linge, c’est le sourire d’un enfant, c’est une crêpe au Touquet. Welcome back kid. Tu nous as manqué. »

Le public aux manettes à Montpellier

Ce samedi 2 décembre 2017, ce sera la dernière occasion pour le public de participer au Cœur de ville en lumières en utilisant par exemple des manettes pour coloriser la façade du théâtre de l'Agora, rue de l'Université et contrôler le spectacle de la 4e édition.

Depuis jeudi, de 18h30 à 22h, 11 scénographies spectaculaires sur les façades de Montpellier imaginées par des artistes venus du monde entier offrent des balades insolites, inspirantes, enivrantes, sur la préfecture, le château de Peyrou, l'Arc-de-triomphe, rue Jacques Cœur...

Des projections d’une durée moyenne de 6 minutes en boucle toutes les 5 minutes, ont été imaginées par les étudiants de la formation cinéma d'animation  Objectif 3D et Art Fx.

Un chef d'orchestre qui s'anime sur le fronton du musée Fabre, une nature débordante sur l'église Saint-Roch, les fêtes slaves à l'honneur sur l'Hôtel Saint Cômes rue Jean Moulin ... des projections réussies à voir entre amis ou en famille.

N’hésitez pas également à vous rendre sur la place de la Comédie pour aller admirer la mappemonde illuminée ou partager un moment de convivialité au marché de Noël des Hivernales.

Never Mind The Future au Théâtre Molière

Le spectacle est déplacé pour des raisons techniques de Mireval au Théâtre Molière, même jour, même heure, soit le 19 décembre à 20h30.

never

 

Never Mind The Future

 

Sex Pistols – Sarah Murcia – Mark Tompkins

 

1ère partie : PEEMAÏ

 

Théâtre Molière, Sète

mardi 19 décembre, 20h30

A la vie à la mort à la salle Paul Vilate

En Décembre à la salle Paul VILALTE Le Strapontin accueille : "A LA VIE A LA MORT" de Simone Rist par LA COMPAGNIE LES QUATRE COINS

Le SAMEDI 9 DECEMBRE à 21 H

Une fantaisie dramatique Salle Paul Vilalte (MJC de POUSSAN)

vie Capture

  Il est désormais nécessaire (et urgent !) de réserver !

Tarifs : 7 € (plein tarif) / 5 € (adhérents) / 3 € (enfants)

RESERVATIONS Tél. : 04 67 18 16 24

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

http://www.compagniedustrapontin.fr

 "Deux patients, une jeune femme et un homme âgé, sont à l’hôpital, dans le service de réanimation. Plongés dans un coma artificiel, intubés et branchés au respirateur, ils ne sentent rien, ne réagissent pas, ne parlent pas. Les infirmières et les médecins réanimateurs s’occupent d’eux avec un professionnalisme sans faille, mais seuls les corps les intéressent..."

 

Résister c'est exister

Théâtre engagé le mardi 28 novembre 2017
Chai du Terral à Saint Jean de Védas à 20h

Une page singulière de l'Histoire de France à travers 40 personnages incarnés par un seul comédien sur scène dans une mise en scène d'Isabelle starkier. Le spectacle tourne en France après Paris soit 60 représentations à son actif.

La France a résisté. Entre 1940 et 1945, des hommes et des femmes ont dit non aux occupants nazis. Des milliers d’hommes et de femmes dont les noms, souvent, ont été oubliés. Ouvriers, paysans, retraités, médecins, ménagères, proviseurs, étudiants, immigrés, ils ont trouvé la force de se dresser contre la barbarie. Des anonymes aux noms perdus à qui ce spectacle solo bouleversant rend hommage.

François Bourcier représente à lui seul cette immense Armée de l’Ombre, une armée sans chef et sans gradé, celle d’une population révoltée qui a résisté de mille et une manières.  Solidaire, solitaire et fraternelle. Pour lui rendre sa parole, il déambule dans un décor fantasmagorique où volettent des costumes en suspension. Un gendarme recueillant un enfant juif, un enfant figé le 11 novembre devant le monument aux morts, un homme cachant un soldat anglais croisent les destins et les mots de quelques résistants célèbres. Le colonel Fabien, Joseph Kessel, Gisèle Guillemot…

Passant de l’un à l’autre, François Bourcier se transporte ainsi d’une histoire à une autre, tout à la fois témoin et acteur.

"Le rythme est rapide, jamais répétitif. Les vêtements tombés à terre évoquent tous ceux qui sont tombés. Une manière de revenir sur un sujet connu sans aucune impression de déjà-vu. Un bel hommage et un beau spectacle." Sylviane Bernard-Gresh, Télérama.

 

Chai du Terral / Tramway Ligne 2 + bus/navette gratuites
Saint-Jean-de-Védas
Tél : 04 67 82 02 34

Tarifs : 17€-  réduit : 12€ - Moins de 12 ans : 7€

Les conteuses des Voix du Vent

seteSamedi  9 Décembre 2017 à 19 H, 
42 bis ,  Grande Rue Haute. (salle du collège du quartier haut) à SETE,
Les conteuses Des Voix du Vent vous proposent une soirée autour des  histoires et des contes.
Un jour le génie a dit à l’homme « Donnes moi un souhait, un seul et je l’exaucerai, pour la vie, réfléchis !"
Et vous qu’auriez-vous demandé ?
Dans les contes tout est possible…..Tendez l’oreille.
A vos souhaits!
Contes pour tout public, adultes et enfants de plus de 7 ans, avec libre participation au chapeau. 
Venez avec vos amis vous serez bien accueillis.
Réservation conseillée au 0680336686

Les conteuses des Voix du Vent
Elisabeth Laffanour, Lucette Bélicourt

Le Prix Martin de Labiche

Dans le cadre de sa tournée mondiale ... dans tout le département, la compagnie du Strapontin donnera une nouvelle représentation de sa dernière création : " LE PRIX MARTIN "  à Saint Jean de Védas

"LE PRIX MARTIN" d'Eugène LABICHE par LA COMPAGNIE DU STRAPONTIN, une comédie burlesque !

Le samedi 2 décembre 2017 à 20h15 au Chai du Terral - 1 allée Joseph Cambon.

Soirée organisée par l'ASCL au profit de l' AFM TELETHON

Entrée : 8 €

Réservations : 04 67 47 52 81

Ferdinand Martin, mari trompé, est poussé à la vengeance par son cousin Hernandez Martinez. Ira-t-il jusqu’à précipiter dans un ravin son vieil ami Agénor dont il a découvert qu’il était l’amant de sa femme ?

Après « la poudre aux yeux », le Strapontin revient vers LABICHE, pour une comédie burlesque, mise en scène par Marie Anne MOURARET.

"Toujours l'orage", création chorégraphique

Danse contemporaine avec Poplite Mobilis
Vendredi 8 et  samedi 9 décembre 2017 à 20h30
Scène du Trioletto à Montpellier
Entrée libre

Il y a un an, après une tournée remarquée en France, le collectif Poplite Mobilis donnait une représentation à la Villa Médicis à Rome avec une piéce autour du sacré "D'après J.-C.". Cette année, leur nouvelle création chorégraphique "Toujours l'Orage"  sera créée au Trioletto, cité universitaire de Montpellier.

Cette création est un moment pris sur le vif où dix danseurs s'attellent à éprouver un orage. Ils sont étudiants, professeur des écoles, pharmacienne ou technicienne du cinéma et explorent leur rapport au monde par la danse en utilisant leurs différents parcours de vie pour nourrir leurs projets chorégraphiques.  Ils vont en être les intimes créateurs mais également ses premières victimes. Dans Toujours L'Orage, il est question de rendre tangible l'imprévu et l'inopportun pour révéler les failles et espoirs d'une jeunesse en perte de repères.

Les présentes catastrophes aux visages trop humains, nous font préférer le véritable et sauvage cataclysme qui est incontestable. Un incontestable qui soulage l'esprit et ramène au corps dans lequel résonne toujours l'orage.

De et avec : Isaac AillaudMarion CansellAlicia CanzonieriMelina FerrerAxel Jourdain,Christelle LarroqueFélix MazardBastien Molines, Raphaëlle Petit-GilleCécile Temple-Boyer.

Le Trioletto est la salle de spectacles pluridisciplinaire du service culturel du Crous de Montpellier. Le Trioletto propose aux jeunes créateurs la possibilité d’être accompagnés par des artistes, techniciens, administrateurs et communicants professionnels, valorise la création étudiante et soutient les artistes émergents.

Cité universitaire du Triolet
75 avenue A.Fliche - Montpellier
Tram 1 arrêt Universités
Pas de parking

Miracle de l'écueil

Les mots blancs s’affichent sur l’écran noir. Une mappemonde fait office de fond d’écran. 16 janvier 2014, 21 janvier 2014.... Ce sont des courtes suites d'encouragements  jetées comme une bouteille à la mer, par  l'ami demeuré à terre,  au marin. Le bateau de ce dernier est représenté par un point fluorescent qui trace sur  les océans.

Le comédien suit au millimètre son itinéraire , s’exalte de sa fulgurance. Egalement,  il craint  le pire pour Thomas Coville lorsque celui –ci pénètre  dans des zones anticycloniques. Son appréhension trouve une justification dans l’abandon de l’ami . Entre temps,  Thomas Coville battra le record  du  tour du monde en 2016. Seulement là, lorsqu’il jette l’éponge, la terre s’arrête de tourner.

Alors cette fois c’est sa voix que l’on entend, et ses mots, justes, déchirés, poignants. L’homme se dit perdant dans l’âme, malheureux, lâche… son ami écoute, cherche la réponse appropriée , c’est délicat… il se questionne, sur lui également, sa relation au succès et à l’échec .

Le comédien et le marin   partagent  le même amour de la mer. Cette correspondance  qui est une histoire vraie, Jacques Gamblin qui signe le spectacle, la montre avec  honnêteté , sans crainte de s'afficher  en cadet un peu fanatique et ridicule d’un grand frère aventurier. L’échec de Thomas Coville a permis ce spectacle qui ne pouvait pas être basé sur le récit d’un exploit .

Le doute y est central, celui des hommes face à leurs rêves, ceux du comédien et ceux du navigateur, que  l'exercice de la passion exigeant  la  solitude réunit  . Il a permis aussi l’émergence d’une parole émouvante et sauvage, d’une parole dont nous assistons à l’éclosion, fruit de l’océan et de l’échec, une parole qui est libération, tempête et bouée de sauvetage. 

Ici il n’y a pas un mot en trop, aucune intention. L’homme se livre et c'est à   la mise à mort du sportif, du héros auquel  le public assiste, ainsi qu'à la naissance salutaire  d’un écrivain.

Prochain spectacle du théâtre Molière : Le Barbier de Séville, opéra de  de Rossini  le dimanche 16 novembre.