Spectacles

22 V'là Georges : programme du Mardi 24

22 V'là Georges : Programme du Mardi 24 octobre 2017.

Pour tout renseignement, CAP BRASSENS : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.capbrassens.com

L’image contient peut-être : 1 personne, texte

SAISON 2017-2018 CENTRE CULTUREL DE MIREVAL

 

pour consulter le programme en ligne
cliquer sur l'image
ou télécharger la version pdf ici


   

L'équipe du Centre Culturel Léo Malet à Mireval nous offre une saison culturelle de qualité principalement axée sur un théâtre contemporain qui se veut également familial afin d'y amener le jeune public et les ados. La programmation du CCLM, sélectionnée par Elodie Saos depuis quatre saisons se veut variée, accessible à tous. A travers les spectacles de cette saison 2017/2018, des sujets graves mythiques, historiques ou d'actualité seront abordés avec humour et joués par des artistes talentueux.

NUIT GRAVEMENT AU SALUT, succès en Avignon traitera du harcèlement sexuel le 17 novembre prochain. Le 9 décembre, nous PARTONS POUR PLUTON avec François Rollin dans un spectacle mentaliste déjanté accessible à partir de 9 ans. Vous ferez un retour en arrière le 9 février avec ROYALE LEGENDE qui retrace l'histoire de France à travers une correspondance entre Marie Antoinette et le Chevalier d'Eon. Le voyage dans le temps continuera avec ANTIGONE COUIC KAPOUT qui revisite l'Antigone de Sophocle avec humour.

Au delà de ces quatre grands spectacles de théâtre, le CCLM propose: de la danse avec un ballet junior en avril, quatre soirées d'improvisation accessibles dès 8 ans, un concert de jazz le 23 mars, une conférence sur les films tournés dans la région en novembre et très prochainement le 27 octobre BOUTIK, une lecture au coin du feu. Cette lecture, mise en scène, a pour vocation de sensibiliser aux dangers des réseaux sociaux, les jeunes dès 11 ans sont invités à participer. Un échange avec le public est prévue ainsi qu'un apéritif de bienvenue offert par l'association M'CCLM.


Dans le cadre du partenariat avec la Scène Nationale de Sète et du Bassin de Thau, 5 spectacles seront présentés à Mireval. Vous trouverez le programme détaillé dans les plaquettes diffusées par les mairies et offices de tourisme. Toutes les informations sont également disponibles  sur cclm-mireval.fr

Léo Malet, un Centre Culturel qui se dote d'un programme ambitieux et qui sait allier culture, convivialité et gastronomie puisque qu'une restauration avec buvette est tenue chaque soir de spectacle par l'association M'CCLM. Un food truck bio s'installe également sur le parking les vendredis soirs. D'autre part des artistes locaux seront régulièrement mis à l'honneur dans le hall d'entrée ; une librairie éphémère sera également présente dès 19h30 lors de nombreux spectacles.

S.V.R. 

Sankai Juku secoue le Théâtre Molière

Pour son troisième spectacle de la saison le théâtre Molière accueillait pour la troisième fois la troupe de danseurs Sankai Juku  et son chorégraphe  Ushio Amagatsu. Devant un public très nombreux et hétéroclite, les danseurs ont offert un spectacle d’une grande beauté poétique, grave , gracieux, sidérant.

Aphone le soir de la représentation, le chorégraphe japonais Ushio Amagatsu n’était pas disposé à répondre aux questions des journalistes. Dommage, nous en avions un grand nombre à lui poser, à commencer par la temporalité de sa narration. Ces hommes qui se déploient comme les corolles d’une fleur au début du spectacle,  devant un mur couvert de fossiles,  naîssent-il au monde ou renaîssent-ils après une catastrophe,  comme le suggère la musique industrielle très forte par moment. Forte et oppressante : ces hommes s’étirent pour mieux se replier jusqu’en position fœtale, sont pris de spasmes, de tremblements. Ils souffrent dans leur corps. D’une crainte réelle ? Du souvenir de la peur, de la mort ? Souffrent intensément… Sont-ils trop sensibles aux forces auxquelles ils doivent également la vie ? Fatalement à fleur de peau ? A moins que ce ne soit la résurgence d’un ancestral traumatisme qui les agite ainsi….sank333

Ushio Amagatsu a chorégraphié le Meguri, qui vient de Megaru, terme évoquant la rotation, le changement de saison, le cycle temporel;  c’est aussi pourquoi quatre de ces danseurs tournent, tournent, à vous donner le vertige, se regroupent, se dissocient….Ils sont torses-nus, enduits d’une sorte de talc ocre. Pareils à la terre qu’ils balaient, qui les attirent semble-t-il, les rappelle à leur origine.

sankCapture

L’expression des visages ,  dans ce spectacle palpitant malgré son immanente lenteur,  est le lieu du drame. Ceux hiératiques, porteurs d’un flegme que rien ne paraît pouvoir ébranler font  mieux percevoir ces autres faces torturées par un cri retenu ; ces traits tirés à l’extrême et ces bouches semblables à un gouffre , à l’inconnu, semblent la matérialisation d’une âme affolée, écartelée entre élan vital et rappel mortel … Quant au corps, au moment où l’on s’apprête à le voir se distordre, s’abîmer pour de bon, redevenir poussière, la maîtrise le gagne naturellement, il se remet à s’oxygéner, à se mouvoir,à onduler, avec cette fois, une parfaite harmonie…

A quoi ces quatre hommes doivent-ils d’être redevenus plantes, ou anguilles après ces trémulations effrayantes… ? Les trois hommes si calmes, eux, semblent en savoir long sur la cause de cette situation à mi-chemin entre le chaos et la naissance du monde…. Le spectacle se composait d’une série de tableaux (le dernier est d’une infinie beauté,  à vous arracher des larmes ) dont la grâce n’a d’égale que la maîtrise de ces êtres aux crânes rasés et aux oreilles décorées de pendants, seuls signes ostentatoires d’une appartenance commune.

sank22CaptureEn une heure et vingt minutes,  le chorégraphe et sa compagnie élaborent un langage cosmogonique. Celui –ci requérait de la part des spectateurs une attention qui ne leur a pas fait défaut.

Au-delà de la souffrance, la sagesse se dégageant de ces corps semblait avoir une vertu dialectique. Le public aura pu en profiter jusqu’au salut.

Celui-ci faisait encore partie du spectacle. Les danseurs sont restés maîtres du moindre de leurs gestes, gardiens un brin malicieux d’un étrange miracle. Etrange également, cette sensation à la sortie :  que  chacun s’apprête  à reprendre le cours de son existence, eux, non.

 

J.B.S

Si ce n'est toi…

Le spectacle interroge… pose l'éternelle question du droit à la différence… mais où est la différence ?

Marion Coutarel, comédienne et metteur en scène pour le Théâtre de la Remise, crée des spectacles et performances avec des personnes en situation de handicap mental et psychique. Artiste associée à La Bulle Bleue, ESAT artistique, pendant 3 ans (2012-2015), elle a pris part au pilotage de l’ensemble du projet artistique et éditorial du lieu. Depuis 8 ans, elle fait partie de The Magdalena Project, un réseau international de femmes artistes créé au Danemark en 1986. En septembre 2015, le Théâtre de la Remise a organisé le premier évènement Magdalena en France rassemblant une centaine d’artistes en provenance d’une vingtaine de pays.

"Si ce n'est toi" est une production 2017 que la compagnie a présenté aux Salelles du Bosc (février), à Nîmes, St Jean de Védas (mars), à Pennautier, ESAT La Bulle Bleue et St Chély d'Apcher (avril). La tournée prendra ensuite le chemin d'Allègre Les Fumades (janvier 2018) puis du Théâtre Jean Vilar à Montpellier (mars 2018).

Au départ :

Frappée par la ressemblance physique entre Auriane Vivien et son frère, Marion Coutarel découvre un jour que celui-ci est comme cette jeune comédienne rencontrée à La Bulle Bleue, atteint du syndrome de Williams, une maladie génétique rare. Auriane Vivien et Laurent Coutarel, alors respectivement âgés de 30 et 45 ans, sont du jour au lendemain dotés d'un syndrome dont ils ignoraient l'existence, n'ayant jamais été diagnostiqués. De cette révélation naît ce spectacle comme une enquête, entre auto-fiction et matériau documentaire, entre questionnement existentiel et parcours initiatique.
 
Sur scène :

Marion Coutarel part à la rencontre de ce frère différent. Auriane Vivien joue son propre rôle ; elle a le syndrome de Williams, elle le revendique, parfois le dissimule, pour mieux s'y réfugier. Denis Taffanel, artiste chorégraphique, tient lieu du Professeur Williams, découvreur du syndrome, disparu volontairement au sommet de sa carrière, il y a une trentaine d’années et qui reste encore introuvable aujourd’hui.  Le spectacle tisse ensemble de façon inattendue et drôle les trois histoires; ces trois destins, qui se croisent et se font écho, sont trois façons d'appréhender le monde.


  • Conception et mise en scène : Marion Coutarel
  • Crée et interprété par : Marion Coutarel, Auriane Vivien et Denis Taffanel
  • Lumières : Jean Yves Courcoux
  • Univers musical : Emmanuel Jessua
  • Collaboration artistique : Nicolas Heredia
  • Regard extérieur : Isabel Oed, Sébastien Lenthéric
  • Collaboration scénographique : Armelle Caron
  • Remerciements : Laurent Coutarel, Elodie Valette, Judith Larnaud / La Coulisse, Antoine Wellens, Maxence Rey, Pr. Pierre Sarda (Centre de Référence des Anomalies du Développement – Département de Génétique Médicale, CHRU de Montpellier)
  • Chargées de production : Marina Brouet et Sabine Moulia

Vendredi 20 octobre, 20h30, foyer municipal - À partir de 13-14 ans | Durée : 1h20 | 12€/10€/8€ - Billetterie : Château de Girard  rue Sadi Carnot 04 99 02 22 01.

"Elle est où mamie ?" une création de Killian Couppey

La Compagnie Très Très Drôle jouera la création de Killian Couppey "Elle est où mamie ?" le vendredi 10 novembre à la salle des rencontres André Sambussy à 20h30. Cette représentation sera joué au profit de l'association Cap-O-Cap avec comme destination particulière, la construction d'une crèche-maternelle dans le "township" de Khayelitsha en Afrique du Sud.

Imaginez que votre mère, une riche femme du monde qui n'a jamais rien fait pour vous, décide de ne même pas se présenter à son propre enterrement, presque organisé par Chantal la directrice un peu dépassée du crématorium.  « Elle est ou Mamie ? », c'est l'histoire d'une famille, presque normale, presque aimante, presque parfaite, leur seul point faible : personne ne peut s'encadrer. Tout allait donc pour le mieux dans cette famille jusqu'à la mort de Mamie. Stéphane, son fils, sous l'emprise de sa femme Bridget, se voit alors forcé de récupérer au plus vite l'argent de l'héritage. Cependant tout ne va pas se dérouler comme prévu...

Cette nouvelle création marque un nouveau départ pour l'auteur de la pièce. À l'instar de « THE SHOW MUST GO ON ! », « DREAM(S) ! », ou encore « COMIC OUT » ; « ELLE EST OU MAMIE ? » est un véritable Vaudeville où les portes claquent, les quiproquos s'enchaînent, et surtout, comme seul point d'orgue… LA MORT.

Mise en scène Christian Fabrice SIGAUX et Killian COUPPEY Avec Pauline-Charlotte BLAISE – Marine FOURNIOU – Killian COUPPEY – Marion BODIN Etienne DUFOUR – Mathilde LEPITRE – Adam VAUGIN

Tarifs : 10€ (plein), 8€ (étudiants et demandeurs d'emploi)                                                 3€ (moins de 12 ans).

Facebook : La Compagnie Très Très Drôle

Twitter : @laciettd34

Instagram : laciettd

 

Corinne Cambon

Alizée Rieu Miss Languedoc-Roussillon à Portiragnes

 

Alizée Rieu, Miss Languedoc-Roussillon 2017, est accueillie à Portiragnes le mercredi 18 octobre prochain à 18h30, Salle Jean Ferrat, boulevard Frédéric Mistral.
C’est en quelque sorte un retour aux sources pour Alizée Rieu, car non seulement ses grands-parents, chez qui elle a passé de nombreuses vacances jusqu’à aujourd’hui, résident à Portiragnes, mais c’est également là qu’elle a été élue Miss Hérault le 19 juillet dernier, avant d’être sacrée Miss Languedoc-Roussillon le 5 août suivant à Vias.
C’est donc tout naturellement qu’elle se prêtera à une séance de dédicaces, après avoir été accueillie par la Ville. L’occasion pour les Portiragnais et ses admirateurs de lui témoigner de tout leur soutien pour sa participation à l’élection de Miss France 2018 à Châteauroux le 16 décembre prochain.

programme de la soirée :
  • 18h30 : Accueil et présentation d’Alizée Rieu, Miss Hérault élue à Portiragnes, et Miss Languedoc-Roussillon élue à Vias, par Mme le Maire Gwendoline Chaudoir et Thierry Mazars, de la délégation régionale du Comité Miss Languedoc-Roussillon
  • 19h00 : séance de dédicaces
  • 19h30 : vin d’honneur en musique

Informations pour le public Mairie de Portiragnes - Tél. : 04.67.90.94.44
www.ville-portiragnes.fr - Facebook : @VilleDePortiragnes

 

S.A.L.S.A. : Flash Mob 2017 aux halles de Sète

Quelques images de la Flash Mob qui s'est déroulée sur le parvis des halles de Sète le samedi 23 septembre 2017.

Cette "mobilisation éphémère" a été le prélude à la manifestation organisée par l'Association Sète Amérique Latine dans le cadre de la 11ème semaine artistique (7 au 13 octobre 2017).
Elle est dédiée à Che Guevara, à l'occasion du 50e anniversaire de sa mort.

Au domaine d'O

Domaine d'O - Avenue des Moulins, Rond point du chateau d'O (Montpellier)

Les Carnets du sous-sol
du 17 au 19octobre à 20h

Nicolas Otons © ©Marc

Journal intime d’un narrateur amer, isolé et anonyme, c’est l’histoire d’un homme reclus qui se réfugie dans son sous-sol pour ne plus être confronté au monde. Il désespère de la vanité des hommes, il conspue l’humanité, il se déteste autant qu’il déteste les autres...Cet homme renvoie à nous-mêmes... Les personnages, torturés, font entendre les thèmes qui traversent les romans de l’auteur : souffrance et rédemption, bien et mal, liberté et morale. Dostoïevski raconte l’histoire d’un homme pris au piège d’une société qui le rejette, où toute tentative d’aller vers l’autre est un acte d’impuissance et de frustration.

Le bleu du ciel
du 25 au 27 octobre à 16h30

Le Bleu du Ciel028 © © Thomas Penanguer

Théâtre d’images Le bleu du ciel s’inspire du mystère, de la théâtralité et de l’univers onirique tant recherchés par le peintre René Magritte. Il est inventeur d’images, peintre de l’imaginaire, il incite au rêve, à la représentation d’un monde qui n’existe pas vraiment… Le bleu du ciel propose un espace de jeu en mouvement, vivant, enveloppant, particulièrement propice à l’imagination. Du bleu dans les nuages, un poisson qui tourne dans le ciel, un tuba coquillage, des valises à images, un oiseau, un oeuf, un ballon qui vole et un chapeau melon qui cherche à se poser… Incursion poétique dans une irréalité imaginaire, l’univers de Magritte est là... pour le bonheur des enfants.

Une petite pépite au Théâtre de Poche

Une petite pépite dénichée parmi les 1480 spectacles que proposaient cette année le Festival Avignon Off.

Un spectacle pleinement réussi tant dans la justesse du texte que dans la mise en scène et l'interprétation de ce comédien : Oh combien talentueux ! Plongez dans l'univers d'un adolescent très représentatif de cette génération et qui fera résonance sur vous.

Génialement drôle et émouvant.

"Pour répondre à l'appel d'un concours de poésie national, Hervé, 15 ans, a une nuit pour écrire les quelques vers qui révèleront son génie littéraire et assureront sa gloire, notamment auprès de ses camarades, qu'il déteste, et de sa professeur de français dont il est follement amoureux. Il s'engage alors dans une longue errance sur le net, au cours de laquelle il doit faire face aux doutes et aux fantasmes que font naître en lui les affronts de ses camarades de classe, et l'héritage écrasant des auteurs qu'il révère."

Capture

Site web : http://www.theatredepoche.org

Infos réservation : 04.67.74.02.83

Théâtre de Poche
29 Grande Rue Haute 34200 SETE

 

Jean Artières en concert, de l'émotion, de l'humour autour de la chanson

JEAN ARTIERES, avec son groupe » FEU DE CAMP INTERDIT « , va chanter et raconter Hugues AUFRAY.

Qui ne connaît pas Jeannot ? Depuis longtemps il ne peut plus se passer des planches et de la scène. Mais ce qui est nouveau, c'est qu'il va y monter pour chanter. Car même s'il pense être très loin de « maîtriser le théâtre à merveille » en étant sur les planches depuis une trentaine d’années, il pense qu'il a encore beaucoup, beaucoup à apprendre.Capture

Pour lui : "La pratique du théâtre est par définition une mise en danger permanente … ben, la chanson, c’est la même chose, mais dans un autre registre. C’est le spectacle vivant, en quelque sorte. Et c’est ça qui m’attire !"

En fait, il a toujours chanté ! Dans des soirées avec des copains, aux veillées scoutes, en chorale … Mais jamais sur scène ! Et il avoue que c’est un vieux rêve qui est en train de se réaliser … Mais il n’aurait jamais cru que cela soit un tel vecteur d’angoisse ! Car ce projet est présent en lui depuis …. des années !

"Mais il fallait que ce soit le bon moment, il fallait que je dépasse ma trouille … et il me fallait des « musicos » qui acceptent de m’accompagner (à tous les sens du terme !) et qui soient dans le même état d’esprit !! Alors, les étapes ont été nombreuses et chaotiques : une sélection de chansons, (… sélection qui évoluera ensuite au fil des répétitions !), puis la recherche de musiciens, difficile … puis la lassitude et une période de « stand-by » (… pas loin de l’abandon pur et simple, parfois !), puis la rencontre avec Domino (Dominique DENIZE, NDLR), musicien hors pair, prof de musique, qui a su me critiquer – musicalement parlant - avec gentillesse et tact, et qui, un jour, est arrivé avec Daniel sous le bras ! (Daniel MOULIN, percussionniste). Dès lors, le groupe étant constitué, je me suis mis à l’écriture des textes devant faire le lien avec les chansons… J’ai soumis mon travail à Patrick ORTEGA, cinéaste et metteur en scène … qui m’a quasiment tout fait réécrire, afin d’y rajouter du « perso », de l’émotion, de l’humour, et supprimer le côté « wikipedia » !"

AFFICHE JA chante HA-1

Pourquoi Hugues Aufray, plutôt qu’un autre ?

"Les chansons d’Hugues AUFRAY m’ont accompagné tout au long de ma jeunesse … et de ma vie ! Pour plus de détails, venez au spectacle ! (rire) Franchement, je n’ai pas envisagé une seule seconde de monter ce type de spectacle autour d’un autre chanteur !"

Hugues AUFRAY … Nous avons toutes et tous chanté ses chansons … Et pourtant, il y a tant à découvrir dans le répertoire de ce troubadour !

Alors, c’est l’occasion rêvée ! Certaines chansons étaient pour lui … incontournables, et d’autres le sont pour le public ! L’idée, c’est que le public vienne pour entendre des chansons qu’il connaît … et qu’on lui fasse découvrir – en plus – des chansons qu’il ne connaît pas ! Des surprises, donc … Et pour préparer ce spectacle, pas de secrets, c’est un peu comme au théâtre : il faut conjuguer 3 ingrédients : du travail, du travail … et du travail.

"Domi, Daniel et moi n’avions jamais travaillé ensemble … et tout admirablement bien passé : je leur expliquais ce que je voulais, Domi, tout naturellement, nous a dirigés au niveau de la musique, et Daniel – entre deux "vannes" – optimisait la rythmique. Par contre, ce qui diffère du théâtre, pour les répétitions, c’est que pour une répèt de théâtre, on arrive avec son texte sous le bras, on installe un banc et 3 chaises qui symbolisent un canapé et 3 meubles … et on y va ! Pour une répèt « musique », il faut installer, brancher, régler … bref, une petite heure de boulot « technique » avant d’attaquer ! Et pareil quand il faut tout plier !"

Plier, installer justement, avec "Feu de camp interdit", le titre du spectacle, c'est un clin d’œil, plutôt car pour Jeannot on assimile (trop) souvent Hugues AUFRAY aux veillées scoutes et aux soirées de colo, où l’on chantait ses chansons autour d’un feu de camp…

Alors oui, il a voulu sourire de ce cliché. Et comme la jauge de la salle Paul VILALTE est plutôt modeste (127 places)... Et le nom d’Hugues AUFRAY étant plutôt porteur, le groupe a très rapidement décidé qu’il y aurait 2 dates.

Mais ils hésitaient entre le Vendredi soir + le samedi soir ou Samedi soir + Dimanche après-midi … et puis, ils se sont dit qu’après tout, ils pourraient tenter les 3 !

Ceci étant dit, il est quand vivement conseillé de réserver … ça se remplit assez vite !

Tarifs : 7 € (plein tarif) / 5 € (adhérents) / 3 € (enfants)

Réservations : Tél. : 04 67 18 16 24

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

http://www.compagniedustrapontin.fr

"Pour la suite, rien n’est arrêté. Si notre spectacle plait au public de POUSSAN, il n’est pas exclu que l’on parte en tournée mondiale … dans tout le département !"Rajoute-t-il.

Mais attention Jeannot garde les pieds sur scène car il rajoute : "Avec le STRAPONTIN, on joue « le Prix martin » très régulièrement, je pense que mon ami Patrick ORTEGA fera encore appel à moi pour quelque(s) court(s) métrage(s), alors … La musique … c’est - pour l’instant - en plus…

L'Entrelangue à trois à l'Espace o25rjj de Loupian

CaptureOn vous prévient dès maintenant parce que ce serait vraiment dommage d'avoir autre chose de prévu ce jour là !

 A Loupian, le samedi 28 octobre à 20 h, entrée et prix libre avec boisson offerte et buffet à garnir par vos soins pour une soirée plus conviviale

L'Espace o25rjj de l'art contemporain chez l'habitant présente l'Entrelangue à trois, une rencontre performatique avec : Annie Abrahams Christophe Beyler Lily Robert Foley

"Comme une personne qui ne s’identifie ni absolument à un sexe, un lieu ou une langue, Comme une traduction déboussolée par l’intrusion d’une tierce langue, l’Entrelangue est un chantier de l’incompréhension. Nous avons commencé par une rencontre, un rassemblement, une assemblée de deux et ensuite trois êtres: Annie Abrahams, Lily Robert-Foley et Christophe Beyler".

L'entrelangue est comparable à un système qui ne pourrait se résumer à deux seuls éléments, comme le genre ou le sexe, un système qu'une description binaire ne suffit pas à décrire: l’homme, la femme, le femme, la homme, l’homofemme, la femomme, la famâle, le malelle, le mascinin, le femulin, l’hom’man, la womme etc.

Durée : environ 1h + Rencontre discussion avec les artistes + buffet participatif