Sète

Une nouvelle action de nettoyage ce mardi 1er décembre par les Gardiens de Thau ses ports et sa lagune

Une nouvelle action de nettoyage ce mardi 1er décembre par les Gardiens de Thau ses ports et sa lagune après ce  dernier coup de mer qui a ramené des déchets toujours aussi minuscules. L'association voulait éviter que ces nouveaux déchets soient écrasés par le passage de voiture ou tractopelle d'où cette rapidité de décision. Malgré cela, leur travail a été très difficile à exécuter. En effet, si lundi un beau soleil dominait, mardi ce fut un ciel couvert, avec pluie  et Eole en grande colère. Les sacs plastique, pratiquement à l'horizontal, se soulevaient tellement forts que les petites particules de déchets étaient éjectées dans le vent et sable.

Un vent froid, violent mais les Gardiens de Thau savent y faire pour contrer Eole. Difficile oui, mais" impossible" n'est pas un mot qui correspond aux valeurs des Gardiens de Thau.

8 courageux ont bravé ce mauvais temps pendant 1heure et demi. Les déchets toujours les mêmes et cela effraie vraiment. Ils sont tellement petits qu'ils sont devenus une nourriture aux pauvres êtres qui vivent dans les mers. Qu'est ce que le monde va devenir ? 

Les Gardiens de Thau précisent : "Ce que nous constatons, et grâce à la prise de conscience des gens et d'actions de nos gouvernements depuis plusieurs années, nous remarquons que ces déchets ne sont pas récents. On observe qu'ils ont vécus depuis pas mal de temps dans l'eau et se sont désagrégés par le soleil et la mer. Les sacs plastiques que l'on voyait il y a 6-7 ans nous ne les voyons plus ou rarement. Par contre, de nouveaux déchets apparaissent comme les masques et cela va devenir un vrai fléau. Il est temps que les individus prennent conscience de ce petit frémissement d'un petit mieux. Alors continuons à progresser et à pousser nos dirigeants à mettre l'argent ou il faut pour protéger notre environnement."


Merci aux membres présents pour cet acte citoyen indispensable pour notre planète.

 

Les élus à la rencontre des commerçants du centre-ville

Depuis quelques jours, la date du 28 novembre était attendue par de nombreux commerçants sétois. En effet, depuis le 30 octobre dernier, certains commerces dits non-essentiels (prêt-à-porter, coiffeurs ou encore libraires) avaient dû fermer leurs portes en raison de la crise sanitaire et du confinement. Ce samedi 28 novembre, dès dix heures, des élus de la municipalité sont allés à leur rencontre pour la réouverture.

Parmi eux, Blandine Authié, première adjointe au maire François Commeinhes et déléguée aux commerces et aux animations commerciales, Francis Hernandez, adjoint délégué à l’occupation du domaine public, et Jean-Pierre Conesa, conseiller municipal en charge des actions de soutien et d’animation des commerces de quartier. Accompagnés par Sylvie Trenga, présidente de l’association “Les Vitrines de Sète”, tous ont pu recueillir les témoignages de commerçants heureux de retrouver leurs clients et de voir un cœur de ville de nouveau animé. Pour cette réouverture, à quelques semaines de la période des fêtes, nombreux étaient les Sétois à s’être déplacés pour soutenir les commerçants locaux.0

Illuminations : la ville se pare de ses habits de fête

’heure approche pour l’illumination des décorations de Noël. Ce sera le vendredi 4 décembre. De la Corniche au quartier de la gare, les installations ont commencé depuis quelques semaines avec pour but d’installer précisément 267 illuminations, que l’on retrouve sous formes de boules, guirlandes ou traversées un peu partout en Ville comme autour du Cadre royal ou dans les rues commerçantes.

Pour la partie décors, on peut déjà retrouver, comme l’an dernier, un vrai-faux sapin place Léon Blum. Parmi les nouveautés cette année : un traîneau tiré par un renne qui prendra place dans les prochains jours sur le parvis des Halles, un sapin lumineux place Edouard Herriot, ainsi que des rideaux lumineux qui habilleront la façade de l’hôtel de Ville.

Aidons les chats de l'association Pattes de Velours de Sète !

Aidons les chats de l'association Pattes de Velours de Sète !

Cette cagnotte a été créée par deux étudiantes en deuxième année de licence Information-Communication de l'université Paul-Valéry Montpellier 3, Lia Janin et Mathilde Heraud.

Il s'agit d'un projet étudiant solidaire qui nous tient réellement à coeur car il va permettre de reverser l'intégralité des fonds à l'association Pattes de Velours de Sète. Il s'agit d'une petite association qui s'occupe des soins et de la stérilisation des chats errants de Sète.

Elle a été créée en 2003 par Arlette Allegretto, et compte aujourd'hui 6 bénévoles qui s'occupent du refuge et des réseaux sociaux

Facebook: https://www.facebook.com/pdvelours

Instagram: https://instagram.com/pattesdevelourssete?igshid=dwe9grq7y9e4

Pattes de Velours précise : "Des opérations, aux soins, à la nourriture, ainsi qu'à tous les besoins nécéssaires au bon déroulement de leur vie de chat, cette association fait tout le nécéssaire pour s'en occupper au mieux. Ils ont un refuge situé à la Pointe-Courte à Sète, où les bénévoles s'occupent trés bien d'eux.

Le projet se termine début décembre mais nous laissons la cagnotte ouverte jusqu'au 24 décembre ! Cela permettra de réchauffer le coeur de nos petits protégés pendants les fêtes de fin d'années.

Nous espérons que ce projet vous plaira autant qu'à nous et que vous pourrez le partager ! Sachez également que vous pouvez donner ce que vous voulez, le moindre centime sera un geste énorme pour eux !"

 

 

Des Sétois de 1793.

D'octobre à décembre 1793, se met en place la dictature jacobine en France. Dans les délibérations de la municipalité, suivant les affaires à traiter, apparaissent des personnages de différentes couches sociales de la ville.aaaaaaaabbCapture

Ainsi, leurs noms, leurs professions sont parvenus jusqu'à nous. Si "Sette" (environ 10 000 habitants) compte proportionnellement plus de salariés que les agglomérations analogues, la ville compte aussi de minces couches sociales non ouvrières. D'abord parce qu'elle est un port. Les demandes de certificat de civisme nous font connaître ceux qui composent le bureau de la Santé : J.P. Baille, Bousquet neveu, Charles Liguerite, Bresson fils de la veuve et Charles Bresson. Après la Santé, voici quelques personnages des douanes : le contrôleur général Saint Ferréol, un des républicains les plus ardents, Paul Piala commis, Reynaud receveur. Comme dans tout centre un peu important, les finances publiques ont leur personnel : Adamolé dirige les droits d'enregistrement et le percepteur nommé pour l'année est Louis Caucanas, un notable. Certains membres du clergé semblent adhérer à la Révolution puisqu'ils demandent des certificats de civisme, ainsi l'ex frère récollet Pierre Vey, Jacques Dupuy curé de Saint Joseph et même le vicaire de Saint Louis Antoine François André. Mais l'on est à Sette et apparaît brièvement un commis aux salins, Goudal. Par contre, se retrouve souvent dans la documentation Pierre Pagès, courtier de marine qui sera officier municipal et parfois chargé de missions importantes.

Se découvrent aussi, au fil des délibérations, des membres de ce que l'on peut appeler la petite et moyenne bourgeoisie : des professeurs de mathématiques, Monge, Barret, Banay, le contrôleur des travaux publics Dupré, deux médecins, Valerque (notable actif) et Tudesq père et un chirurgien Paul Benezech. Ainsi du "maître de chay" Pierre, du maréchal ferrant Bancarel ou du chapelier Gaston fils. Et puis, nombreux, les négociants : Dussol, Pierre Aubenque, Pierre Coulet, Pierre Maurin, Seranne qui sera député à l'Assemblée législative et dont une rue porte le nom au quartier Haut. Certains sont étrangers : les frères Councler sont Suisses, Zacharie Menu est originaire de Berlin, Flickwer, Allemand sera maire en 1794. Le conseil municipal fait parfois appel au ferblantier Defarge, à l'horloger Droz et bien sûr au "précon public" (crieur) Morel. Mais il faut attendre la séance exceptionnelle du 14 septembre 1793 pour voir le conseil de ville solliciter l'avis de calfats (Chanoine aîné), tonneliers (Moulin père, Jean Combes, Simon Chevert) et même de ménagers (travailleurs de la terre) comme Joseph Lestiol, ou de savetiers (La Pointe, Pons Pierre).

Un personnage symbolise bien la marche chaotique des évènements de l'époque. Pierre Goudard, notaire, un des premiers à obtenir un certificat de civisme après avoir été maire en 1791, chargé de procurer des blés à la ville, réinstitué maire par les représentants en mission en novembre 1793, redestitué en février 1794. Un notable et républicain actif.

 

Hervé le Blanche

Éclairage, bornes arrêt-minute, verger : du nouveau aux Salins

Éclairage, bornes arrêt-minute, verger : du nouveau aux Salins

 

MailSalins8480 1

Des travaux d’aménagement ont commencé lundi 23 novembre route des Quatre chansons dans le quartier des Salins. Jusque début 2021, la SA Elit, maître d’ouvrage, va mener plusieurs chantiers qui vont permettre, tour à tour, de remplacer l’éclairage, d’implanter des bornes d’arrêt-minute, de revoir les deux carrefours et de créer un verger.

Première phase jusque fin décembre avec le changement des lampadaires. Les actuels projecteurs vont laisser place à de nouveaux candélabres LED des deux côtés de la rue. A la clé, un éclairage plus efficace et mieux adapté. L’éclairage de la rue des Oiseaux de passage sera aussi réalisé. A noter que les places de stationnement de la route des Quatre chansons sont, en raison des travaux, indisponibles jusqu’au 20 décembre.

Deuxième phase : l’installation de bornes arrêt-minute. Ce chantier sera réalisé courant janvier pour un mois et permettra, rive sud de la route des Quatre chansons, de faciliter l’accès aux commerces grâce à un roulement des véhicules stationnés. Sont aussi prévus en janvier la reprise des deux carrefours, ainsi que l’aménagement du trottoir rive nord au pied du bâtiment Les Posidonies.

Dans le même temps, c’est un verger qui va voir le jour entre deux des résidences installées autour du mail des Salins. Il sera finalisé en janvier. 

 

Sète, Informations Covid-19 au 1er décembre

Un confinement allégé depuis le 28 novembre

 

Industrie, Transport, Bateau, Pêche

Le gouvernement a confirmé, jeudi 26 novembre, la prolongation du confinement jusqu’au 15 décembre. Des précisions ont également été apportées sur les modalités de réouverture des commerces non essentiels et les vacances de Noël. Voici les dates et informations à retenir :

Depuis le 28 novembre : les commerces, sauf les bars et restaurants, ont pu rouvrir suivant un protocole sanitaire renforcé. La jauge est portée à 8 m2 par client pour éviter des flux trop importants. Les commerçants ont la possibilité d’étendre leurs horaires jusqu’à 21 h et d’ouvrir plus facilement leur commerce le dimanche. Pour les surfaces de plus de 400 m², un comptage doit être appliqué. L’attestation permet désormais de se déplacer à 20 km du domicile et pendant trois heures pour la pratique des activités sportives ou la promenade. Par ailleurs, les offices dans les lieux de culte peuvent se tenir dans la limite de 30 personnes. Les médiathèques, archives, commerces culturels (librairies, disquaires…) sont de nouveau accessibles au public.

15 décembre : le confinement sera levé et remplacé par un couvre-feu partout dans l’Hexagone de 21 h à 7 h. Un couvre-feu qui ne s’appliquera pas les soirs du 24 et du 31 décembre. A cette date, les cinémas, théâtres, musées et conservatoires de musique (sauf pour le chant) pourront rouvrir. Les déplacements entre les régions seront de nouveau autorisés.

20 janvier : si les conditions sanitaires le permettent, les restaurants et les salles de sport pourront rouvrir. Seuls les bars resteront fermés. Les lycées pourront rouvrir avec la jauge maximale. Les universités suivraient deux semaines plus tard.

Vaccination : une campagne “rapide et massive” débutera fin décembre au plus tôt, sous réserve de validation par les autorités sanitaires, et ne sera pas obligatoire.

Travail : le télétravail doit continuer à s’appliquer lorsqu’il est possible.

Vacances de Noël : les colonies de vacances et les remontées mécaniques des stations de ski seront fermées mais il sera toujours possible de se rendre à la montagne. Pendant les fêtes, les réunions de famille seront autorisées mais le gouvernement a insisté sur la nécessité de respecter les gestes barrières. Enfin, les voyages à l’étranger seront possibles à condition de produire un test PCR de moins de 72 heures.

Aides financières : dès le mois de décembre, les entreprises fermées administrativement pourront recevoir chaque mois soit 10 000 euros, soit une compensation représentant 20 % du chiffre d’affaires. Pour ce qui est des travailleurs précaires (saisonniers, intermittents…), une aide exceptionnelle de 900 euros par mois sera allouée partant du 1er novembre jusqu’en février. En outre, la garantie jeunes, qui sert à les accompagner vers l’emploi ou la formation avec une allocation de 484 euros maximum, sera étendue à 200 000 personnes en 2021.

 Services et équipements municipaux

La ville continue d’adapter le fonctionnement des services et équipements municipaux en fonction des annonces du gouvernement. Cliquez ici pour savoir ce qui a changé depuis le 28 novembre. A noter également :

– Prêt de jeux : les ludothèques ont mis en place “un ludo drive” afin de permettre aux familles d’emporter des jeux à la maison pendant le confinement. La démarche est expliquée ici.

 Aide aux artistes

Pour soutenir les artistes pendant cette crise, la mairie leur propose d’être référencés sur le site Internet de la Ville. Découvrez la page qui leur est dédiée en cliquant ici. Vous souhaitez apparaître ? Envoyez votre demande à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

 Marchés et Halles

Les marchés de plein air sont maintenus à Sète. Les Halles restent également ouvertes mais ferment désormais le lundi pendant toute la période de confinement. Suite aux annonces du 28 novembre, les commerces non alimentaires sont de nouveau autorisés à vendre sur les marchés et les puces et brocantes vont pouvoir reprendre.

 Aides aux indépendants, commerçants et entreprises

Une page dédiée aux commerces : afin de promouvoir les commerçants pendant cette période de crise sanitaire, la Ville s’est mobilisée pour leur proposer un espace dédié où les Sétois peuvent retrouver des informations sur leurs horaires d’ouverture, les modalités de vente à emporter, en ligne ou de livraison. Cette page répertorie désormais 150 commerces et établissements. Les commerçants qui souhaitent être référencés peuvent toujours en faire la demande.
Cliquez ici pour accéder à la page.

Un numéro pour vous renseigner : la Ville a mis en service une ligne d’appel téléphonique (04 99 04 76 06) pour les commerçants, artisans et tous ceux frappés par une fermeture. Elle est destinée à les orienter sur les différents dispositifs d’aides financières mis en place, faciliter la promotion de leur activité et leurs démarches.

Aide à la création d’une page Facebook professionnelle : la ville met à disposition un médiateur numérique pour aider à la création d’une page Facebook professionnelle. Les personnes qui souhaitent recourir à ce service doivent appeler le 07 85 55 38 03. Ils pourront bénéficier d’une aide par téléphone et, au besoin, d’un rendez-vous en présentiel. A noter que l’office de Tourisme propose aussi plusieurs tutoriels vidéo pour aider à la promotion de votre commerce ou entreprise en ligne sur ce lien.

Relance du fonds d’urgence par l’agglomération : Sète agglopôle relance son fonds d’aide d’urgence pour soutenir les indépendants et TPE de moins de 10 salariés (CA inférieur à 500 000 €) soumis à une fermeture administrative. L’aide est de 2 000 euros par entreprise. L’agglomération participe également au fonds de relance régional L’OCCAL et prévoit une opération de soutien aux commerçants dès que le déconfinement sera amorcé.
Toutes les informations en cliquant ici.

Et sur https://www.sete.fr/informations-coronavirus/

Actions Départementales de Développement Socio Sportif

Actions Départementales de Développement Socio Sportif

 

 

 

Quand ? Tous les Mercredis du mois de Décembre

 

Où ? Béziers, Lodève, Lunel, Montpellier et Sète

 

Après plusieurs semaines d’arrêt, c’est enfin la remise en route, pour l’ensemble des participants du « Sport pour Toi », dispositif unique en France d'accompagnement éducatif et de prévention par le sport, cela dans le respect le plus strict des consignes sanitaires préfectorales, visant à éviter toute contamination à la Covid 19.

 

Les animateurs d’Hérault Sport vont pouvoir reprendre, le chemin de 7 quartiers prioritaires,  dès le 04 décembre, et tous les mercredis suivants, pour proposer, aux pieds de leurs immeubles, aux enfants et adolescents, filles et garçons, un large panel d’activités sportives gratuites.

 

Ces Actions Départementales de Développement Socio-Sportif, mises en place depuis près de trois décennies, à l'initiative du Département de l'Hérault, avec la Direction des Solidarités Départementales, bénéficient du soutien des réseaux associatifs et institutionnels locaux et sont animées, par les éducateurs socio-sportifs d’Hérault Sport sur 7 sites du département. Durant l’année 2019 : Avec 51 disciplines sportives ce sont près de 2 500 participants, filles et garçons, qui ont bénéficié de ce dispositif.



Lieu :

  • Sète – Quartier Ile de Thau



Horaires : de 14h à 17h