Sète

Ile de Thau : visite conviviale à la mosquée

Samedi 20 mai, à l'invitation de l'association cultuelle en charge de la mosquée "La nuit du destin" à l'Ile de Thau, chacun pouvait rejoindre ce lieu de culte. Peut-être afin d'élargir sa vision du monde ou pour se faire son idée sur la manière dont la religion musulmane est pratiquée. L'association et les fidèles se sont mis en quatre pour faire de ces instants un bon moment de rencontre.


 

Avant la clôture de la manifestation, vers 16 h 30, une dizaine de visiteurs a suivi le jeune cicérone qui guidait le groupe. Certains, sans doute en voyageant et par curiosité culturelle, avaient déjà visité des mosquées : à Damas pour une dame, à Djerba, à Cordoue pour un monsieur semblant par ailleurs soucieux de s'informer sur l'islam. Au rez-de-chaussée, voici la vaste salle de prière des hommes. Simple sans austérité, quelque peu orientalisante avec sa décoration de faïences blanc-bleues. Et au fond, les endroits servant au culte. Sous le minaret le mihrab, renfoncement où se tient l'imam, dos aux fidèles, qui indique la direction de la Mecque. A côté, le minbar, la chaire à la belle décoration de bois où l'imam prononce le prêche du vendredi. Au dessus, un tableau électrique affiche les heures des cinq prières quotidiennes, le calendrier hégirien (1) et son comput lunaire. Ainsi, le ramadan ne tombe pas à la même date chaque année. On peut prévoir une date scientifiquement, mais l'Homme doit être humble devant son créateur. C'est par l'observation de l'astre que se détermine la date du début du jeûne. Cela dit, le groupe gagna le 1er étage où il fut invité à voir et à écouter.

Voir une belle image. Un homme assis en tailleur face à l'étang quand l'aurore teinte de rose l'eau et la terre sans doute après la prière. Image de paix. Paix intérieure grâce à la prière "où l'on met le temps de côté", cette paix qui n'est pas de ce monde, mais dont la quête est celle du croyant. Quête en ce monde qui culmine dans le pèlerinage aux lieux saints. D'ailleurs, symboliquement, le pèlerin porte un habit blanc sans couture comme le linceul qui l'enveloppera quand le temps sera venu de connaître la paix de Dieu. Ce Dieu transcendant auquel le croyant s'abandonne, se soumet (musulman signifie celui qui se soumet). Cette divinité transcendante à l'Homme s'est faite connaître à lui par le prophète Mahomet à qui elle a dicté le Coran. Là, on est moins en accord avec la tradition judéo-chrétienne qui se reconnaît plus dans les pratiques de la prière, du jeûne, de l'aumône (plus codifiée en islam). Mais ne furent pas éludées certaines questions sensibles, telle le voile pour les femmes qui éloigne du jeu de la séduction. Jeu, suivant le commentateur, conduisant aux déchirements, à l'insatisfaction. Et les non croyants ne doivent être combattus qu'au nom de la justice, le prophète ayant combattu "des dictateurs".

Puis, on put échanger en petits groupes autour d'un généreux buffet, ou prendre connaissance du vaste ensemble d'ouvrages offrant différents points de vue sur l'islam. Car, ainsi que le disait V. Hugo à ses proches, "gardez la porte ouverte!"

Hervé Le Blanche

(1) Hégire : départ de Mahomet pour Médine, en 622 ap J.C., où il pose les bases de l'islam.

L'architecture au musée de la mer

 Dans le cadre du Mois de l'Architecture, des étudiants de 4e année à l'ENSAM ont planché sur des propositions de réaménagement du théâtre de la Mer. Leurs travaux sont exposés au musée de la Mer jusqu'au 30 juin. Place à l'imagination pour une quinzaine d'étudiants de la classe de Gilles Cusy, enseignant à l'ENSAM, l'école nationale supérieure d'arts et métiers de Montpellier. Cette année, c'est le théâtre de la Mer qui a fait l'objet de multiples interprétations de la part des aspirants architectes. Rudy Llanos, 1er adjoint a salué la créativité des élèves, en soulignant combien le patrimoine de la ville de Sète se prêtait à cet exercice grandeur nature. L'an dernier, c'était le port et ses structures qui avaient été le thème de l'exposition. Cette année, planches et maquettes invitent à anticiper l'avenir de ce lieu magique qu'est le théâtre de la Mer.

Une nouvelle résidence d'artistes inaugurée

 Dans le cadre du week-end Ateliers portes-ouvertes, l'Atelier Temporaire Européen de Navigation Artistique, une nouvelle résidence s'adressant aux femmes artistes européennes, a été inaugurée, samedi 20 mai.

Installée dans un ancien logement de fonction au deuxième étage de l'école maternelle Eugénie Cotton, cet espace mis à disposition par la VIlle, est l'aboutissement d'un projet initié par la photographe Lise Chevalier, en collaboration avec les cinq artistes qui seront accueillies : Isidora Krstic (artiste serbe, vit et travaille à Belgrade et Vienne), Marie Strauss (artiste allemande, vit et travaille à Berlin et Mexico), Keiko Kimoto (artiste japonaise, vit et travaille à Berlin), Patrycja Mastej (artiste polonaise, vit et travaille à Wroclaw), Mirjam Gurtner (chorégraphe suisse allemande, vit et travaille à Berlin et Basel). Ce lieu d'échange, de réflexion, de collaboration, est pensé comme un soutien à la création artistique féminine contemporaine et est ouvert à tout artiste ayant besoin de créer. Car les femmes restent encore sous-représentées sur le marché de l'art. Dans un premier temps, les artistes viendront pour un séjour de repérage, afin de s'imprégner de l'énergie de l'Île Singulière, avant d'élaborer leur projet, en lien avec la ville de Sète. Organisé et conçu par les artistes elles-mêmes, ce programme de résidence sera l'occasion pour les cinq artistes de jeter les bases d'échanges fructueux avec leur ville d'origine mais également avec l'école des Beaux-Arts ou encore les élèves de l'école maternelle, avec l'intention de développer tout ça dans la durée.
Suivant de près ce projet, François Commeinhes, Sénateur-Maire de Sète, accompagné de Christelle Espinasse, adjointe aux évènements culturels, est venu découvrir l'atelier ainsi qu'un aperçu des travaux de chaque artiste, tout comme a pu le faire le public pendant le week-end.

Une belle Fête des Voisins

 Vendredi 19 mai, un peu partout en ville, s'est déroulée la 17e édition de la Fête des Voisins. Une soirée placée sous le signe du partage et de la convivialité, le tout dans une ambiance bonne enfant. Les habitants et les associations de quartiers mobilisés pour l'occasion ont une fois de plus démontré qu'en Île Singulière on a le sens de la fête et de l'hospitalité. N'hésitant pas à mettre les petits plats dans les grands pour faire de cette Fête des Voisins un moment mémorable. Autant dire que les tables étaient fournies en tielles, pizza, anchois marinés, taboulé, charcuterie et autres mets préparés maison par les convives. De quoi tisser des liens entre voisins, renforcer des amitiés ou accueillir de nouveaux arrivants en toute simplicité.

François Commeinhes, Sénateur-Maire de Sète, a tenu à être au plus près de ses administrés en venant partager avec eux la joie d'être ensemble, toutes générations confondues. Et à chaque fois l'accueil était chaleureux. Les convives profitant de la proximité de l'élu pour s'entretenir avec lui sur des sujets divers et variés.

Les Quilles nettoyées

 Une grande opération de nettoyage du port des Quilles initiée par la capitainerie du port en association avec le club de plongée Odyssée a eu lieu ce week-end. Une dizaine de plongeurs ont nettoyé toute la matinée le bassin du quai de la Grand Voile et le bassin Vincent Cianni. Ils ont retiré plusieurs centaines de kilos de déchets.

Collecte du sang

Les deux clubs Rotary Club de Sète organisent les vendredi 26 et samedi 27 mai 2017, avec le soutien de l’Etablissement Français du Sang,  une Collecte de Sang Place Aristide Briand à Sète, de 13H00 à 19H00


A l’approche de l’été, le département a de réels besoins de sang.
 
Outre que donner son sang est un geste généreux, toute poche de sang collectée est une d’une certaine manière une victoire pour la vie
  

Les rugbymen fétés

Les joueurs du Rugby Club de Sete ont été fétés en Mairie après leur titre de hampion de Promotion et leur montée en Honneur. Le quatrième titre en 4 ans !

Le Trémont dans le giron de l'OPH

Le 19 mai, François Commeinhes, sénateur-maire de Sète et Président de l'agglomération, a signé pour le compte de L'OPH de Thau avec les représentants du RSI LR, actuel propriétaire, l'acte d'achat de la résidence « le Trémont ».

Gérée par Arapavie, cette résidence pour personnes âgées autonomes située boulevard Jean-Mathieu-Grangent jouit d'une position exceptionnelle avec vue sur l'étang de Thau. Anciennement propriété de FDI Habitat dont le bail à construction expirait en mai dernier, c'est le RSI LR (Régime Social des Indépendants), partenaire de l'aménageur social, qui en est devenu propriétaire. Dès novembre 2016, l'institution a proposé à la Ville de Sète d'acquérir ce bien, afin qu'il conserve son statut.

L'OPH de Sète devenu aujourd'hui communautaire a donc acquis le Trémont pour la somme de 3 800 M€, financée par un emprunt auprès de la Caisse des dépôts et consignations et sur les fonds propres de l'OPH. Soit 82 logements sociaux, leurs dépendances (restaurant, salle de sport, parking), et 7000m² de terrain. L'office public s'est engagé avec Arpavie à maintenir le niveau modeste des loyers (à surface équivalente, la moitié de ce que débourse un locataire dans une résidence séniors).
Cette opération répond à la volonté municipale d'offrir une solution d'hébergement abordable aux séniors indépendants. Car le Trémont est occupé en grande majorité par des Sétois.

Cuisine secrète du Languedoc

Cuisine secrète du Languedoc-Roussillon

"Totalement sublime ! Un livre de recette que je recommande rien que pour la poésie des recettes et les commentaires authentiques.

J'y ai trouvé les recettes des bons petits plats que mes grands-mères préparaient si bien. De la rouille à la Sétoise aux escargots à la cévenole vous en aurez l'eau à la bouche !
C'est la vrai cuisine familiale du Languedoc, celle qui se transmet depuis des générations. » Amazon