Sète

La tielle de Sète en vedette

 Le 23 septembre, l'Association pour la promotion de la gastronomie Sétoise (APGS) a organisé la 4e édition de la Fête de la tielle sur la place Aristide-Briand. Et une fois encore la manifestation, soutenue par la Région Occitanie, la Ville de Sète, le Ministère de l'Agriculture et la CCI Hérault, a remporté un grand succès. Entouré de nombreux élus de la ville de Sète, d'Alain Nicolas représentant le Député Christophe Euzet, de Florent Tarbouriech, Président de la délégation de Sète de la CCI Hérault, et en présence de Miss Sète 2017, Pauline Pivot, Christian Dassé a lancé les festivités vers midi, tout en revenant sur l'action de son association depuis 4 ans : la protection et la mise en valeur du patrimoine gastronomique du bassin de Thau et la démarche de labellisation IGP (Indication géographique protégé) pour la tielle de Sète. «Nous n'avons jamais été aussi près du d'obtenir cette labellisation» a déclaré le président de l'AGPS. Les visiteurs (près de 4000 selon les organisateurs) ont pris d'assaut les stands de dégustation et ne se sont pas fait prier pour apprécier en musique tielles, brasucade de moules, coquillages et autres spécialités culinaires, sans oublier les vins du cru. Plus de 5000 tielles et produits de terroir ont été dégustés et achetés sur le site ! Moment fort de la fête : le concours des “petits tielleurs” mené tambour battant par Marcel Carquet, grand maître du goût de la confrérie des Mille et une pâtes. Les secrets de la tielle une fois dévoilés, chacun des chefs en herbe a reçu sa médaille.

Stage de dessin-peinture sur le Louis Nocca

davDURANT LES 2IEMES ASSISES DE THAU ORA MARITIMA des 29 et 30 septembre 2017

 Sur le Louis Nocca à partir des aquariums du chalutier et en liaison avec l'exposition de G Guigonis "Plongée dans l'aquarium" se déroulera un stage le samedi 30 septembre de 15 h à 17 h pour plus de 15 participants à partir de 8/10 ans.

"RECONNAISSANCE DES ANIMAUX MARINS DE MEDITERRANNEE/ DESSIN/ PEINTURE"

Le matériel est fourni.

  TEL 06.77.53.63.68

Francois Commeinhes choisit de rester maire de Sète

Candidat à sa propre succession lors des élections municipales de 2014, François Commeinhes a été réélu le 30 mars 2014 avec un score de 48% dans une triangulaire l'opposant à une liste conduite par François Liberti, née de la fusion de diverses listes d'opposition municipale (Front de Gauche-PS-EELV- Divers) qui a recueilli 40% et la liste du Front National, conduite par Marie-Christine Aubert, qui a recueilli 12%.

L’image contient peut-être : 1 personne

Le 30 avril 2014, il est élu par le conseil communautaire président de Thau Agglo.

Le 28 septembre 2014, à la suite du renouvellement de la moitié du Sénat, François Commeinhes est élu sénateur UMP de l'hérault. Par conséquent, il abandonne son mandat de conseiller général de l'Hérault qu'il occupait depuis mars 2008 afin de respecter la loi de non cumul des mandats.

Réélu à la présidence de Sète Agglopôle méditerranée, en début d'année, le 15 juin 2017, le Sénateur Maire avait décidé de se mettre en congés du parti "Les Républicains" et de reprendre sa liberté.

Et ce lundi 25 septembre, nous apprenons qu'il a décidé de rester maire de Sète et président de la Communauté d'agglomération, la loi de non cumul ne lui permettant plus d'être sénateur et maire à la fois.

Science efflorescente

 

La septième édition des journées Paul Valéry qui se déroulaient dans le jardin du Musée éponyme se sont conclues par un vibrant hommage donné par un trio, le poète Juan Carlos Mestre, le comédien Patrick Vendrin, et le musicien Christian Kiane Fromentin. Paul Valéry, intellectuel brillant et artiste dans l’âme occupe une place singulière dans le paysage littéraire français et même mondial, lui qui a refusé le statut d’écrivain et a stoppé à deux reprises – de 1893 à 1895 et de 1897 à 1917- tous gestes créatifs. Durant ces journées,  plusieurs  spécialistes de l’auteur sont venus présenter l’homme à travers le spectre de leurs recherches respectives révélant l’étendue des champs d’intérêts de l’auteur et son unique façon de les aborder, toujours avec une précision scientifique et une sensitivité hors norme. Les lectures musicales ont quant à elles permis une approche renouvelée de ses écrits et ont souligné avec élégance , mélancolie ou enthousiasme, ce qui a toujours obnubilé l’auteur du cimetière marin à savoir: tâcher de saisir ce dont «  la parole est capable ».

 

Paul Valéry qui a fait son entrée à l’Académie Française après la publication de La Jeune Parques dont la relecture à travers son amitié et sa correspondance avec Pierre Louÿs fut brillamment exposé par Teiji Toriyama chercheur japonais consultant à l’université de Kyushu, est l’auteur d’une œuvre éclectique à l’image de ces journées, mais moins sibylline qu’elle n’est présentée habituellement et trop vite. Sa poésie que certains qualifieront « d’ intellectuelle », à juste titre, est néanmoins traversée de gerbes poétiques d’une beauté saisissante. Paul Valéry, lui-même influencé par d'autres poètes, notamment Mallarmé qu’il admira, compte parmi ceux qui ont le plus contribué au renouveau de la critique. Mais, un aspect que le public connaît moins, et pour cause ce n’est pas ce qui transparaît immédiatement chez le personnage, ni dans ses écrits, a eu le mérite d’être abordé par certains des invités : son goût pour le jeu (toujours intrinsèquement lié à un travail acharné).

La postérité,  en consacrant les individus les retire du monde réel, en les multipliant sous forme de statues tendent à nous éloigner de ce qui fit leur gloire : un excès de vie, – plus précisément pour ce qui nous occupe , de pénétration, et admirablement trasncendé. Cet homme au regard doux, rêveur,immensément clair, savait donc s’amuser! Assurément oui, les éminent et très sérieux spécialistes furent catégoriques.

Aujourd’hui, la pensée de Paul Valéry, qu’elle passe à travers ses critiques ou son œuvre littéraire continuent de passionner des artistes et d’inspirer plus généralement la création contemporaines. Ces journées qui lui sont consacrées sont une chance pour  les amoureux de son œuvre mais également pour tous ceux qui, refroidis par l’hermétisme présumé de celle-ci, n’osent pas l’aborder. Elles s’inscrivent dans une démarche mêlant exigence et démocratisation culturelle, lient parfaitement le pur plaisir et la nécessité d’intellection qu’impose son œuvre si belle et si complexe. A poursuivre ...!

L'EuroBirdwatch 2017 à Sète

  A Sète le 8 Octobre 2017 de 9 h 00 à 12 h 00 

A l'occasion des Journées européennes de la migration, venez parcourir l'espace naturel protégé des Salins de Villeroy pour observer les oiseaux en halte migratoire sur cette zone humide.

Tournepierre à collier

Lieu de rendez-vous : Donné lors de l'inscription

Responsable : Valérian Tabard, Animateur

Nombre de participants : 20

Matériel en prêt : Jumelles Longue-vue

Matériel à prévoir : Jumelles Chaussures Vêtements adaptés à la météo

Gratuit Public concerné : Tout public Accessible aux personnes handicapées : Non

Renseignements : LPO - Hérault 15, Rue du Faucon crécerellette Les Cigales, Route de Loupian Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage 34560 VILLEVEYRAC 04.67.78.76.24

Réservation : Par téléphone : 06 81 37 81 63

Rénovée : la Médiathèque Malraux rendue au public

Réalisée pour améliorer les conditions d’accueil des usagers et faciliter le travail des agents, la réhabilitation de la médiathèque Malraux s’est terminée ce 1er septembre.

Elle est désormais dotée de nouveaux aménagements intérieurs et mobiliers. Son inauguration officielle avait lieu ce samedi 23 septembre, à partir de 15h, à l'Ile de Thau. Et pour son public très heureux de se ré-approprié les lieux, ce fut une journée riche en animations et en surprises. Le visiteur découvrait une exposition photo en partenariat avec les associations Concerthau et Maremar, tandis que certains participaient aux jeux de société et collectifs ou aux jeux en bois, de la Compagnie des jeux avec le personnel de la médiathèque ou avec leurs parents.

medDSC_0014 (4)

L'ambiance y était, le bonheur des visiteurs aussi et tandis que le point Europe de la Ville et Europe Direct Lr proposaient une animation, déjà la déambulation de l'Awantura tant attendue se profilait avec découpe du ruban et circuit théâtral de découverte dans les différents espaces de la Médiathèque.

medDSC_0043 (2)Un beau partage par un public très nombreux heureux de découvrir une médiathèque resplendissante.

Pourtant avant de poursuivre par des lectures de textes écrits en ateliers avec Juliette Mézenc et une soirée musicale avec la "chanson Swing" la cérémonie officielle s'annonçait. Il faut dire que la Médiathèque Malraux ce sont, 2 200 inscrits, 70 000 visiteurs par an, 22 000 documents en accès libre, 13 postes avec accès internet et ressources en ligne avec 60 % des inscrits ont moins de 25 ans.

medDSC_0035 (2)

Et si les travaux de réhabilitation se sont terminés le 1er septembre c'est pour d'une part faciliter l'accueil des usagers mais aussi faciliter le travail du personnel avec des nouveaux aménagements intérieurs et mobiliers : administration et espaces ouverts séparés, toutes les salles rénovées, espaces mis en accessibilité,gros efforts de sécurité et nouveaux outils technologiques mis à la disposition des usagers. Avec des prêts via des automates,, avec un soin porté sur l'acoustique, avec la climatisation réversible été/hiver, des nouveaux sanitaires et un éclairage adapté, sans compter les aménagements extérieurs...

medDSC_0024 (4)

  On y découvre un patio et une plateforme pour les plus petits sans oublier d'autres aménagements supplémentaires avec lesquels les utilisateurs devraient trouver avec la Médiathèque Malraux, un troisième lieu de vie épanouissant, après leur logement et, le lieu de travail ou de scolarisation. Ils y trouveront même un petit espace café pour la convivialité. Christophe Durand, Maire de Mireval et Vice-Président de la Communauté d'Agglomération délégué à la culture , Emile Anfosso, Vice-Président délégué à la politique de la ville, représentant François Commeinhes pour la ville, (le Sénateur-Maire siégeant au Sénat), et la représentante de la DRAC, Valérie Travier, se félicitaient que ce travail effectué à la demande de Sète Agglopôle méditerranée ait été réalisé en parallèle avec la volonté de la ville de mener une politique sociale et culturelle qui permettent à tous de développer des liens.

D'autre rénovations devraient suivre, menées par la ville avec la rénovation du centre d'action social et le désenclavement du quartier, tandis que l'attention de la DRAC va se porter sur Balaruc les Bains.

 En attendant, Christophe Durand précisait : "Je vous rappelle que la rénovation de votre médiathèque s'est inscrite dans tout un ensemble de travaux de modernisation du réseau des médiathèques de l’agglomération. On peut citer les récents travaux de la médiathèque Mitterrand, l’ouverture de la médiathèque Montaigne à Frontignan et un projet de médiathèque à Balaruc qui verra le jour fin 2019. Le réseau livre et lecture s’appuie maintenant sur cinq établissements dispersés sur le territoire de l’agglomération ; Sète, L’ile de Thau, Frontignan, Balaruc, et Marseillan. Notre ambition est de poursuivre ce maillage du territoire afin de garantir aux populations, aux familles un accès au savoir, à la connaissance, au monde…"

L’équipe menée dynamiquement par Aurélie Matéo, met tout cela en musique et vous propose un riche programme d’animations et de médiation. A Sète agglopôle Méditerranée nous sommes très attachés à la culture et à favoriser son accès à tous. En ces temps parfois difficile que nous vivons, il est primordial d’ouvrir les esprits, de répondre à l’appétence de savoirs, de donner l’accès au monde, aux autres et de lutter contre l’ignorance, nous sommes convaincus qu’un tel lieu permet cela, il est votre, et n’hésitez jamais à venir y faire un tour car vous êtes toujours le, la bienvenue. Ne pas oublier que ce projet porté par Sète Agglopôle Méditerranée a été rendu possible grâce aux soutiens de l’Europe et de l’Etat".

Pour en savoir plus : http://mediatheques.thau-agglo.fr/

L'Ile de Thau était en fête

ileLe samedi 16 septembre, c’est sous un doux soleil de fin d’été que s’est déroulée la Fête du quartier de l’île de Thau, organisée pour la 5ᵉ fois par le Collectif Associatif, qui regroupe une vingtaine de structures associatives et institutionnelles.

ileFête de quartier île de Thau Sète 4

Plus de 150 enfants et adolescents, souvent accompagnés de leurs parents, ont pu s’adonner aux activités ludiques, sportives, scientifiques et manuelles déployées sur la place Marius Bonneton.

Passant d’une course en kart à un atelier graff, de la pêche à l’épuisette à l’initiation au rugby, d’une séance de maquillage aux jeux en bois, d’une partie de pétanque à la découverte des cinq sens, de la construction d’un tabouret à la sensibilisation à la transition énergétique, d’un « match » de boxe à l’impro théâtrale, petits et grands ont testé leur agilité et leur résistance dans des éclats de rire ou quelques accès de mauvaises fois que les perdants oubliaient sitôt passés à une nouvelle activité.

ileFête de quartier île de Thau Sète 3

L’après-midi s’est poursuivie par des démonstrations de danse sur scène (breakdance, reggaeton, salsaton, flamindi), l’interprétation de « peigne » par l’artiste local Philou et la prestation de la troupe « Cuisine-moi une chanson ».Et cette année, une surprise est venue clore cette journée particulièrement réussie : la présence du comédien-réalisateur Rachid El Ouali qui, avant la diffusion en plein air sur écran géant de son film « Nahou ne sait pas nager», a annoncé le tournage de son prochain film sur ce quartier où il avait été accueilli il y a 2 ans par un public enthousiaste.

Contact :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.– 04 67 46 13 40

Programme quatre étoiles au Palace

 Rudy21931731_10155676209404257_212581417_o (1)

L’association  de Sète de cœur  qui vise à la promotion de projets dans l'intérêt général des sètois  organisait un débat, hier au soir, avec le premier adjoint au maire,  Rudy Llanos , à l'ancien cinéma Le Palace. Durant une heure, celui qu’un bon nombre de sétois voient comme un maire crédible, a dressé le bilan de mi-mandat et présenté plusieurs projets jugés nécessaires pour l’avenir de la ville.

Sur le « power point » qui accompagnait son allocution apparurent trois grandes questions:  Qu’avons-nous fait ? Que reste-t-il à faire ? Que devons-nous éviter de faire ?

Avant d’y répondre Rudy Llanos,  évoqua  la situation dont « ils écopèrent » en début de mandat :  Une baisse de 5 million des dotations de l’état /  Des frais de personnels extrêmement importants. Pour y répondre, l’équipe municipale a fait ce qu’elle voulait éviter de faire. C’est-à-dire, augmenter la fiscalité, et aussi, baisser les dépenses de voirie (ce qu’on lui reprochera vivement) Monsieur Llanos  avouera que ces deux premières années de restrictions budgétaires, bien souvent, il se sentit impuissant, et regretta presque son engagement. Mais ces deux premières années sont passées, et la situation, pour l’élu, incontestablement n’est plus la même. Les efforts de la ville "commencent à payer". …La dette est passée de 221 euros à 176 euros par habitant et la capacité d’auto financement de la ville augmente. Dans la foulée, elle remet la main sur le stationnement, sur l’eau…la croissance du port tourne sur une hausse de 10%.... Sète s’est refait une santé financière.

Sète qui  aujourd’hui est un pôle de 125 010 habitants, soit la superficie du SCOT (schéma de cohésion sociale territoriale) dont les territoires se superposent. Dans ce nouveau contexte, la ville et l’agglo doivent faire face au défi majeur des dix prochaines années : l’arrivée de 40 000 habitants en 2030. Ce qui veut dire investir- désormais elle en a les moyens…

Après un bref mais éloquent éloge des qualités de la cité, notamment en ce qui concerne le tourisme culturel et patrimonial qui « a transformé la ville » : les grands festivals de l’été, mais aussi les plus petits,  comme la fête de la Tielle, l’oursinade (« la place Aristide Briand ne doit pas en revenir ! ») … après avoir évoqué les 200 000 croisiéristes prévus en 2020 grâce au partenariat avec l’Espagne ( « on va devoir se mettre à la paëlla ! » ) … après avoir rappelé que l’Occitanie est grande comme l’Irlande (imaginez s’exclame Rudy, « L’ Irlande avec un seul port !!!), qu’elle compte le même nombre d’habitants que les Pays-Bas et donc le rôle stratégique qui devrait être le sien, l’orateur a  abordé  les projets en cour  … ou terminés.

Les travaux au Quai de la Consigne, ceux de la Corniche de Neubourg, les travaux de la rue Gambetta …mais aussi rendre la rue Alsace Lorraine plus attractive, revoir la rue Mario Roustan dont il admet  que  « c’est raté » (approbations audibles) ou encore la création d'un site balnéaire prévu à la place de l’América cup ou port St Pierre.

Mais le plus important reste pour l’élu le présent : c’est-à-dire l’avenir. Il y aurait des engagements que la ville ne pourrait pas ne pas prendre, des choses qu’elle ne pourrait pas ne pas faire. Avant tout, déplacer le saint Christ qui donne une « piètre image » de la ville vue de la mer …

Puis rehausser définitivement l’aspect de la ville grâce à un hôtel standing, un quatre étoile, un Mercure peut-être. Acquiescement dans la salle. Il rappelle quelques chiffres : en tout la ville ne compte que 555 chambres. On est dubitatif, mutuellement, on s’interroge « Que ça ? Non, c’e n'est  pas possible … ? » Parfaitement possible : 213 en trois étoiles, 255 en deux étoiles, et 87 sans rien.

Un quatre étoiles, ce ne serait donc pas du luxe … Quoi d’autre ? Savez-vous ce que rapporte un congressiste ? interroge Rudy Llanos  … Quatre fois plus qu’un croisiériste ! C’est-à-dire … beaucoup d’argent... Bézier, Perpignan, la Grande-Motte possèdent leurs palais des congrès, … pourquoi pas Sète… ?

"C’est vrai" chuchote-on, « après tout, pourquoi pas ? »… Ce palais des congrès,  l’élu le verrait bien à l’entrée de la ville et l’idée d’y insérer le casino qui serait alors déplacé lui semble une possibilité intéressante … Quoi d’autre ? Le palais des sports programmé à La Farge près du Canal de La Peyrade doit enfin sortir de terre … Puis vient la question des étudiants : c’est un point auquel il tient particulièrement … Les étudiants sortent, provoquent une joyeuse animation, ils ne font pas peur aux personnes âgées…au contraire...

Ils font partis de ce qu’il appelle une « clientèle sociétale » Pourquoi ne pas créer, par exemple, une licence en droit maritime… Là encore, les plus proches voisines de Sète, Béziers, Narbonne ou plus loin Perpignan se sont métamorphosées grâce à leur pôle universitaire … Sète aurait-elle besoin de se métamorphoser ? Non, mais 2000 étudiants seraient un « atout » certain pour la ville. C’est en discussion…

Avant de conclure, il faut bien aborder les questions qui suscitent des mécontentements. A savoir le stationnement et la propreté. Pour Rudy Llanos, « c’est clair », pour ce qui est des parkings, c’est en périphérie de la ville que cela doit se passer – avec un système de navettes efficaces, terrestres et fluviales et pas uniquement « le troisième mercredi du mois ! » Sète, ville sale ?

Les gens doivent dompter leurs mauvaises habitudes sous peine de sanctions. De plus, il faut payer davantage d’heures au service de voirie… Voilà cela fait une heure, l’exposé touche à sa fin, mais il y a encore une question qui lui paraît essentielle :  celle  des logements sociaux… Je sais que je ne vais pas me faire que des amis prévient-il… et de poser cette question ouverte : Comment se fait –il que, malgré la construction de HLM,  la population de la ville augmente si peu ?

En effet,  en 90 ans la ville a gagné … 7000 habitants… Ensuite, l’élu souligne que Mèze, Balaruc, qui sont en expansion, ont bien remarqué que le logement social n’est pas un atout pour le tourisme, il serait même incompatible avec celui-ci … Silence dans la salle. Voilà, c’est dit, il demande seulement sur ce sujet un débat "dépolitisé, démaquillé, dépassionné"… Cela tombe bien,  un apéritif est prévu à la sortie, et c’est l’heure non ? Non, un doigt se lève, les habitants ont encore quelques questions ...

Agenda du maire

Vendredi 22 septembre

11h        inauguration de l’exposition donation dans le cadre des journées Paul-Valéry au Musée Paul-Valéry
 
18h30   vernissage de l’exposition Ile Mer Froid - Chapelle du quartier Haut
 
Samedi 23 septembre

4e édition Fête de la tielle – place Aristide-Briand


19h       inauguration de la réhabilitation de la Médiathèque André-Malraux
 
Lundi 25 septembre

17h30   cérémonie d’hommage aux Harkis – Parc Simone Veil
18h30  Master de la lettre M  - théâtre Molière
 
Jeudi 28 septembre

Oramaritima 2e assises de thau  à partir de 14h (programme sur http://oramaritima.fr/ <http://oramaritima.fr/> )
 

18h30   Bougez sur ordonnance salle des Mariages
 
20h        Apéritif de bienvenue Oramaritima – Musée de la Mer rue Jean-Vilar

Soutien scolaire

 A compter du 6 novembre, le centre social de la Ville propose aux collégiens de 6° et 5° un dispositif d'accompagnement à la scolarité. L'idée est de venir en aide aux élèves ayant besoin d'être soutenus. Les séances auront lieu le lundi de 16h30 à 18h15 et le jeudi de 15h30 à 18h. Les familles intéressées sont invitées à s'inscrire auprès du Centre social dès le 9 octobre. Cet accompagnement éducatif qui s'exerce aussi auprès des élèves des écoles primaires s'inscrit dans le cadre du Contrat Local d'Accompagnement Scolaire mis en place au niveau national, et bénéficie du soutien de la CAF. Renseignements et contact : Centre social Villefranche (Elise Blondeau) - 3 rue Villefranche / Tél : 04 99 04 74 74 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cuisine secrète du Languedoc

Cuisine secrète du Languedoc-Roussillon

"Totalement sublime ! Un livre de recette que je recommande rien que pour la poésie des recettes et les commentaires authentiques.

J'y ai trouvé les recettes des bons petits plats que mes grands-mères préparaient si bien. De la rouille à la Sétoise aux escargots à la cévenole vous en aurez l'eau à la bouche !
C'est la vrai cuisine familiale du Languedoc, celle qui se transmet depuis des générations. » Amazon