Sète

Réunion publique à la Pointe Courte

Une réunion publique à la Pointe Courte

Le 14 novembre au soir, une réunion publique à la Pointe Courte a rassemblé les riverains du quartier autour du Maire de Sète, François Commeinhes, du représentant de la Région, André Lubrano, et de nombreux élus.

En ouverture de séance, François Commeinhes a rappelé l'ordre du jour, à savoir, les travaux du pont Sadi-Carnot et la pêche à la daurade avant de passer la parole à André Lubrano. Le représentant de la Région a évoqué le montage complexe des travaux du pont qui impliquent la Région, l'agglomération et le Département, chacun responsable d'une partie de l'ouvrage et de ses abords, ainsi que la Ville de Sète pour la partie étude de circulation et mise en place d'un itinéraire de substitution. «Il s'agit de travailler ensemble pour minimiser autant que possible la gêne occasionnée, notamment aux habitants de la Pointe Courte» a-t-il déclaré.

Le Conseiller régional a ensuite salué la PN et la PM de Sète pour leur efficacité lors de l'intervention concernant les pêcheurs à la Daurade, afin de lutter contre l'envahissement des quais, le stationnement anarchique, les conflits permanents et la malpropreté, liés à des comportements incivils de la part  d' «extérieurs» au quartier pour la plupart.

Vincent Sabatier, élu à la circulation et au stationnement, a ensuite listé les améliorations apportées par la ville en réponse aux doléances des habitants : l'ouverture des barrières sous l'échangeur pour un accès piéton direct à la ville, l'amélioration de la qualité du terrain boueux en temps de pluie, et la prochaine installation d'un spot sur le candélabre de l'échangeur.

Pour ce qui est des transports en commun, il a annoncé la création d'un arrêt de bus supplémentaire au niveau de l'établissement Murex, au départ de la Pointe, regrettant qu'il n'existe pas de solution réalisable pour un retour en miroir qui obligerait les voyageurs à traverser la 4 voies à leurs risques et péril. L'arrêt retour le plus proche restera donc au niveau de la gare et du quai Vauban. Il a rappelé que pour les ayant-droits, le Mobibus du CCAS pouvait constituer une solution. La dernière phase des travaux de la gare sera l'aménagement d'un parking.

Les participants se sont ensuite exprimés sur la vitesse excessive pratiquée par certains conducteurs dans le quartier, au mépris de la sécurité des habitants. L'élu a promis d'étudier la possibilité de rendre les ralentisseurs plus efficaces. Il a aussi évoqué des travaux au niveau du parking situé à l'entrée mais peu accessible. En début d'année, suite à la reprise d'une conduite d'eau, l'entrée de ce parking sera réaménagée et les véhicules seront incités à y stationner.

Les riverains sont ensuite revenus sur le problème récurent des odeurs émises de longue date par certaines activités industrielles. Un problème sur lequel «je n'ai cessé d'interpeller les divers services de l'État et ministres de l'environnement successifs» a répondu le maire.

Le lendemain, lors d'une conférence de presse organisée à l'agglo par l'organisme chargé de la surveillance de la qualité de l'air, François Commeinhes en a  profité pour relayer leurs inquiétudes et celle des élus municipaux, et demander une meilleure prise en compte des spécificités du territoire dans les analyses programmées des polluants et composés volatils nocifs. Il a émis l'idée de la création d'une application facile d'utilisation que chaque citoyen pourrait utiliser lors des pics d'émissions.

La piétonnisation de la rue Alsace-Lorraine présentée aux commerçants

Le maire entouré de l’équipe municipale, dont Vincent Sabatier, en charge des travaux de voirie, organisait une réunion avec les commerçants de la rue Alsace-Lorraine ce jeudi 15 novembre. A moins de deux mois du lancement des travaux de piétonnisation, l’heure était à la présentation de la future rue et du dispositif prévu pendant le chantier.

Le schéma sera le même que pour la rue Gambetta. Voilà comment l’on pourrait résumer la présentation du projet de piétonnisation de la rue Alsace-Lorraine dont les commerçants ont pris connaissance ce jeudi matin au Club des aînés. Dès janvier, les travaux vont commencer pour une durée de six mois. Fin juin 2018, la nouvelle rue Alsace-Lorraine sera terminée et Sète disposera alors d’un vrai cœur piétonnier de la mairie jusqu’à la place Aristide Briand en passant par les Halles.

Comment vont se dérouler les travaux ? Dans un premier temps, de janvier à mars, ce sont Enedis et GRDF qui vont investir les lieux pour des travaux de renouvellement de conduite et branchement gaz. A partir de mars, il s’agira de rénover la conduite d’eau potable avant le début du pavage. Dès janvier, l’accès aux véhicules sera bloqué. L’accès aux piétons, lui, sera préservé autant que possible notamment au niveau de l’entrée des commerces pendant toute la durée des travaux.

Au-delà de la présentation du chantier, la réunion de ce jeudi était aussi l’occasion d’écouter les remarques et de répondre aux interrogations des commerçants et riverains. Comment sera redirigé le stationnement ? En créant 27 places de parking sur place Aristide Briand. Où seront dispatchés les stands du marché ? Sur la place Léon Blum notamment. Les questions étaient nombreuses mais Vincent Sabatier, conseiller en charge des travaux de voirie, a tenu à rassurer : « Demain votre rue deviendra l’accès principal au cœur de ville, d’où l’intérêt de la piétonniser ».

Plus d’informations sur le futur chantier de la rue Alsace-Lorraine dans le magazine mensuel Sète.fr à paraître en décembre.

Mois sans tabac à Sète

Les étudiants de l’Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) des Hôpitaux du Bassin de Thau Sète étaient aux Halles ce samedi matin 10 novembre 2018 dans le cadre du mois(s) sans tabac.
Ils ont pu échanger avec le public sur les moyens simples pour réduire ou arrêter de fumer. Bravo pour leur engagement sur cette action de sensibilisation et de prévention.

L’image contient peut-être : 5 personnes, personnes souriantes, personnes debout

Nouvelle campagne des Restos du coeur

Sète : la 34e campagne des Restos du Coeur démarrera avec la 1ère distribution le mardi 27 novembre à 14 h pour les personnes inscrites. Les inscriptions se déroulent les jeudi 8, vendredi 9, mardi 13 et jeudi 15 novembre au 7, rue Etienne-Lenoir, de 9 h à 11 h et de 14 h à 16 h.

Se munir des documents nécessaires : justificatifs d’identité, de la composition de la famille, de ressources et de domicile.

Roue Libre : atelier de réparation de vélo

 
L’atelier participatif d’auto-réparation de vélo de la Roue Libre de Sète a plusieurs objectifs :
- remettre en circulation les vieux vélos qui dorment dans les garages
- permettre aux cyclistes d’apprendre à réparer les problèmes les plus simples et d’être ainsi autonomes pour l’entretien de leur vélo.
L’atelier d’auto-réparation de vélos se tient tous les samedis de 11 h à 13 h au 6 rue Pierre Sémard à Sète. Il est demandé aux utilisateurs de l’atelier vélo d’adhérer à la Roue libre de Thau et de contribuer (don 1 euro) à la location et l’entretien du local.

Les acteurs de Demain Nous Appartient en visite chez les pompiers

Les acteurs de DNA en visite chez les pompiers">Plusieurs acteurs de « Demain nous appartient » ont rendu visite aux pompiers de Sète ce mercredi 14 novembre dans la soirée. Ces derniers présentaient leur calendrier 2018 dont les photos ont été réalisées dans les décors de la série.

« Elle attend que ça, elle passe sa vie devant DNA » lance une maman à propos de sa fille. Il est 20 h et les fans trépignent d’impatience. La scène avait lieu ce mercredi soir à la caserne des pompiers de Sète. Les acteurs venaient à la rencontre de la centaine de personnes rassemblées dans le cadre de la présentation d’un calendrier 2018 un peu inédit… Car mettant en scène les pompiers dans les décors de la série sétoise ! Des bureaux au commissariat en passant par l’hôpital.

Les équipes de DNA étant en tournage, tous les acteurs n’ont pas pu venir. Il a fallu patienter un peu mais la promesse a été tenue. Juliette Tresanini, Ariane Seguillon ou encore Mayel Elhajaoui ont participé à une séance de dédicaces devant de nombreux parents et enfants. Pour l’occasion, les pompiers avaient même lancé un concours sur leur page Facebook avec invitations à la clé. Certains venaient donc de loin pour assister à ce petit événement.

L'agenda de François Commeinhes, Maire de Sète

Vendredi 16 novembre
 
18h30 :  Vernissage de l’exposition « A dessin 4 », à la Chapelle du Quartier Haut.
 
Samedi 17 novembre
 
15h : Ludofiesta, fête des ludothèques, salle Georges Brassens.
 
Dimanche 18 novembre
 
Journée Ateliers Portes Ouvertes. (Programme en PJ)
 
Lundi 19 novembre
 
18h30 : Conseil municipal à la salle Georges Brassens.
 
Mardi 20 novembre
 
10h : Signature du volet « Action logement » du programme Action Cœur de Ville, à la maison des radios à Paris.
 
Mercredi 21 novembre
 
17h : Intervention au salon du Littoral Midi Libre, parc des expositions à Montpellier.
 
Jeudi 22 novembre
 
18h15 : Réunion publique, quartier Saint Clair/Corniche, au Lazaret.

 

 

 

 

Construction d'une salle polyvalente sur le territoire de la commune de Sète

La Construction d'une salle polyvalente sur le territoire de la commune de Sète pour remplacer la salle Georges Brassens qui sera bientôt détruite, en attendant qu'une autre salle ne soit construite, est à l'ordre du jour.

la Ville de Sète souhaite implanter une structure modulaire équipée d'installations sanitaires, de locaux adaptés aux associations, d'un système de ventilation et de chauffage, permettant de répondre aux normes de confort et de sécurité des personnes au mas Coulet.

Prévu : salle de 700 m2 pour environ 400 000€
voir : https://www.marchesonline.com/appels-offres/avis/construction-d-une-salle-polyvalente-sur-le-territoire/ao-7774525-1

Le CMJ fait le bilan de son mandat

 

Les adolescents du Conseil municipal des jeunes se sont réunis ce mercredi 14 novembre pour faire le bilan de leur action alors que leur mandat se termine. Un an au plus près de la municipalité qui leur ont permis de « grandir » et de mener des projets à destination des Sétois.

C’est avec beaucoup de satisfaction et un peu de tristesse que les adolescents qui composent le Conseil municipal des jeunes ont fait le bilan de leur action ce mercredi en mairie. Autour de Corinne Azaïs, adjointe à l’Education, Laurence Palamara, directrice de l’Education, et Lissia Tognetti, qui les suivait tout au long de l’année, les jeunes élu(e)s se sont félicités d’une expérience « humainement enrichissante » qui leur a permis « de grandir » et de « découvrir le fonctionnement de la vie politique ».

Durant cette année, les jeunes Sétois(e)s ont eu l’occasion de visiter le Sénat en présence du maire François Commeinhes, d’organiser des soirées à destination des jeunes collégiens, d’être au contact des élus et bien sûr de mener des projets. Dont la participation à des réflexions sur la mobilité douce avec l’agglopôle, la mise en place de boîtes à idées dans les collèges ou, plus récemment, la création d’une campagne de prévention routière affichée sur les panneaux publicitaires de la ville et déclinée sur les réseaux sociaux.

Deux ans presque « trop courts »

« Ca leur a permis de comprendre que l’action municipale n’est pas simple et prend du temps » souligne Corinne Azaïs. Au départ, les jeunes devaient se réunir une fois par mois puis finalement, ils se sont réunis, à leur demande, chaque semaine. Deux ans qui ont même paru « un peu courts » pour Laurlyne, maire du CMJ pour encore quelques jours.

« Ça m’a permis d’apprendre des choses et de m’ouvrir aux autres » explique pour sa part Logan, collégien à Victor Jugo. Preuve du succès du Conseil municipal jeunes, il a même décidé de se représenter. Les élections auront lieu le 3 décembre avant la cérémonie d’investiture prévue le 14. Le moment sera alors venu de passer le flambeau pour le mandat 2018-2020. Non sans une certaine émotion.

Cuisine secrète du Languedoc

Cuisine secrète du Languedoc-Roussillon

"Totalement sublime ! Un livre de recette que je recommande rien que pour la poésie des recettes et les commentaires authentiques.

J'y ai trouvé les recettes des bons petits plats que mes grands-mères préparaient si bien. De la rouille à la Sétoise aux escargots à la cévenole vous en aurez l'eau à la bouche !
C'est la vrai cuisine familiale du Languedoc, celle qui se transmet depuis des générations. » Amazon