Sète

ELECTIONS EUROPÉENNES du 26 mai 2019 à Sète

Un service citoyen pour les personnes à mobilité réduite

Wheelchair, Parking, Disabled, Handicapped, Park

 

 La ville de Sète rappelle que, dans un souci de démarche citoyenne, elle organise depuis de nombreuses années un service gratuit de véhicules avec chauffeur les jours d'élection pour permettre aux Sétoises et aux Sétois qui ont des difficultés à se déplacer d'aller voter. Cette mesure concerne en priorité les personnes âgées, qu'elles soient résidentes en maison de retraite ou simples particuliers.

Si dans le premier cas c'est l'administration des maisons de retraite qui s'occupe des réservations, dans le second, les particuliers désirant bénéficier de ce service doivent appeler la mairie en donnant leur nom, leur adresse, leur n° de téléphone et l'heure à laquelle ils souhaitent être accompagnés.

Ce service fonctionnera toute la journée du dimanche 26 mai 2019 à partir de 8h00 et jusqu'à la fermeture du scrutin à 18h00, sauf pendant la pause méridienne de 12h00 à 13h30.

Les bénéficiaires seront pris en charge et ramenés à leur domicile.

 

ATTENTION : Les personnes à transporter doivent être autonomes et capables de se déplacer seules.

Les personnes dont le handicap nécessite l'utilisation d'un fauteuil roulant ne sont pas éligibles à ce dispositif. Les chauffeurs de la mairie ne sont pas habilités à les prendre en charge et les véhicules ne sont pas adaptés à ce genre de transport.

 

DATE LIMITE D'ENREGISTREMENT DES DEMANDES : le vendredi 24 mai 2019 avant 17h00.

La sétoise devenue La Begum


Yvette Labrousse, miss France 1930
devenue Om Habibeh, la bégum des ismaéliens

 

Née à Sète en 1906, fille d'un conducteur de tramway et d'une couturière installés dans la Grand-Rue, Yvonne Labrousse, changea son prénom en Yvette en étant élue Miss France en 1930. Sa beauté la fit remarquer par le richissime Aga Khan qui l'épousa en 1944. En 1959, invitée par municipalité de Gaston Escarguel, elle revint à Sète, retrouvant les lieux de sa jeunesse. Elle est décédée en 2000 à l'âge de 94 ans dans sa somptueuse villa de la Cote d'Azur où elle avait reçu en 1958 les jouteurs de la Lance Sportive venus jouter à Monaco.

La Begum en 1959 reçue dans  sa ville natale

Juste et vigilant

Ça se passait à la corniche, sur la place Edouard Herriot …, ça c’était passé dans d’autres coins … demain, c’est  prévu  pour ailleurs … ça se passait samedi matin, élus de l’opposition et simples citoyens, dans le cadre de la Fabrique Citoyenne , ont simplement recueilli les impressions des habitants d’un quartier sur leur ville, son évolution positive ou négative, ce qu’ils aimeraient y voir , ce dont ils se passeraient volontiers . Pour faire vite : d’avantages d’espaces verts, et marre des nouvelles constructions, du « bétonnage ». Pour beaucoup de sétois, les nouveaux habitats ne répondent pas à un besoin des populations- constat qui rend d’autant plus insupportable leur disgrâce architecturale. Lorsque nous arrivons sur la place, une jeune femme que nous avions déjà interviewée dans le cadre du « garage » à yachts,   membre actif au sein du collectif «  une marina pour qui pour quoi » qui farouchement s’y oppose (encore) discute avec un garçon, entre trente et quarante ans. C’est un Sétois, il y est né, il en est parti, études, boulots, aventures, il y est revenu. Ça fait…neufs ans. Il a loué plusieurs appartements dans le centre-ville et maintenant, il vit là, à la Corniche. Peut-être parce que les feuilles épinglées rapportent exclusivement des mécontentements, il commence par dire que pour sa part, il est très bien à Sète, une ville qu’il a vu changer mais pas tant que ça, elle demeure souriante, mélangée, loquace, tonifiante. Il faut savoir la quitter dit-il et on la retrouve avec grand plaisir. Ainsi que la mer ! Il fait aussi l’éloge de l’offre culturelle, le théâtre Molière notamment qui propose des spectacles variés, accessibles et de qualité. Les deux médiathèques qu’il fréquente sont aussi selon lui une chance pour tous les sétois. Il émet une réserve quant aux festivals de l’été. Les festivals ont ceci de plus qu’un simple concert qu’ils permettent de s’immerger dans une atmosphère durant plusieurs jours , de décrocher vraiment de la réalité et de respirer musique. Ceux de Sète sont trop chers, ce sont des soirées, de bonnes soirées certes, mais réservé aux personnes qui en ont les moyens. A ce sujet, a-t-il constaté que Sète se gentrifie ? Il est indéniable que des boutiques chics  en ont remplacé beaucoup d’autres. C’est vrai qu’il faut être vigilant dit-il, ça peut aller très vite, mais de là à dire que Sète n’a plus d’âme, c’est sans doute exagéré, on peut être inquiet, il le faut, mais il faut aussi être juste. La jeune femme sourit, son point de vue l’intéresse, elle n’est pas censé ne recueillir que des insatisfactions, elle prend note…Quoi d’autre ? S’il n’était pas de bonne humeur ses propos seraient certainement différents, le fait est qu’il est de bonne humeur, comme souvent lorsqu’il se lève à Sète. Son regard se fixe alors sur une photo... s'assombrit... le Carmel qui doit être détrui, il y était il y a deux semaine pour un pique-nique de soutien aux riverains pour qui cette destruction est une aberration .C’est ce qu’il pense également. Que faire pour ne pas être toujours dans la réaction mais dans l’action lui demande-elle . Le jeune homme lui répond, ce que vous faîtes, c’est déjà un premier pas, et il s’en va.

Sète : de nouveaux projets dans le cadre de la Politique de la Ville

Ce lundi 20 mai en Conseil Municipal, à Sète ont été votées  et approuvées entre-autres, 3 délibérations dans le cadre de  la Politique de la Ville.

 

Dans le cadre de la Politique de la Ville, un contrat de Ville a été signé pour la période 2015-2020, sous l’égide de Sète Agglopôle Méditerranée, avec l’Etat et différentes collectivités.

A Sète, il concerne les quartiers prioritaires : Ile de Thau et Centre-Ville / Ile Sud. L’objectif est de réduire les inégalités sociales. C’est dans cet esprit qu’un appel à projets a été lancé en direction du tissu associatif afin de sélectionner des actions en lien avec la cohésion sociale, l’économie/emploi, le cadre de vie/habitat et axées sur la jeunesse, la prévention et la lutte contre les discriminations, l’égalité entre les femmes et les hommes, la participation citoyenne et les valeurs républicaines, et la citoyenneté.

Au terme de l’appel à projets, les dossiers ont fait l’objet d’une présentation aux conseils citoyens et présentés au comité de pilotage pour validation. 63 projets ont été retenus pour une subvention totale de 86 650€. Ils portent sur des actions de prévention, d’accès aux droits, de citoyenneté, de parentalité ainsi que des opérations culturelles, sportives, pédagogiques et de loisirs.tour

 

Office de tourisme : de bons résultats (délib n°6)

Le tourisme à Sète se porte bien. En 2018, 259 000 visiteurs ont franchi les portes de l’Office de Tourisme, soit une augmentation de 11% par rapport à 2017. Le compte administratif 2018 soumis à l’approbation du Conseil Municipal présente un excédent cumulé de 147 096 €. L’attractivité grandissante de la Ville, l’important travail de repositionnement marketing engagé depuis 2015 et une structuration de la démarche touristique à l’échelle intercommunale ne sont pas étrangers à ce résultat.

La recherche de financement propre, le succès d’Escale à Sète, la mise en place du permis de louer expliquent également l’excédent 2018 qui permet de générer un financement propre de 71%. Dès 2015, un important travail d’optimisation de la taxe de séjour a été accompli avec la mise en place d’un système de contrôle.

En 2018, un nouveau cap a été franchi avec la mise en place du permis de louer. La catégorie des meublés de particuliers a ainsi progressé de 150%. Concernant les ventes (visites guidées, billetterie, boutique …), le chiffre d’affaire est en augmentation de 55% (dont 42% de la billetterie d’Escale à Sète).

A cette embellie, il faut également ajouter le développement des croisières et des tournages, à l’origine d’une offre de visite spécifique (545 participants pour la seule année 2018).

Un nouveau jardin au pied du Fort Richelieu (délib n°10)

La Ville va acquérir auprès de l’Etat une parcelle de près d’un hectare, au pied du fort Richelieu en vue d’y aménager un jardin botanique. L’objectif : offrir un nouvel espace de vie aux Sétois.

A l’image de l’aménagement de la Corniche de Neuburg, du site Saint Pierre, d’une aire de fitness et d’un boulodrome aux Salins ou bientôt de la création d’une voie verte entre la Plagette et le Pont-Levis, l’idée est d’améliorer le cadre de vie et le bien être des habitants et de favoriser les déplacements doux. Situé au pied du fort Richelieu, lui-même inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, cet espace d’un hectare sera donc aménagé en jardin et ouvert au public.

Le lieu sera sécurisé par une clôture. A l’intérieur, un sentier botanique permettra aux visiteurs et aux enfants d’emprunter des cheminements à visée pédagogique, avec pupitres de lecture et table d’orientation interconnectée. Un accès sera créé par le bas, qui permettra de rejoindre depuis la Grande rue Haute, via ce jardin, le chemin de Saint Clair. Les premiers travaux débuteront à l’automne par le nettoyage et le débroussaillage du site. Son aménagement débutera au printemps 2020.

La Ville et les associations ont fêté l'Europe

Le Point Info Europe de la Ville, accompagné des associations sétoises, a fêté le “vieux continent” jeudi 16 mai sur la place Aristide Briand. Cette petite fête est organisée chaque année à l’occasion de la Journée de l’Europe célébrée le 9 mai dans les États membres de l’Union européenne pour commémorer la Déclaration Schuman du 9 mai 1950. Un discours prononcé avant la naissance de la Communauté économique européenne et considéré comme le texte fondateur de l’Union européenne.

A Sète, c’est quelques jours après la journée officielle que de nombreuses associations locales, services municipaux, services de Sète Agglopôle Méditerranée, se retrouvent autour d’animations conviviales : chansons napolitaines en costumes d’époque, performances artistiques, théâtre, danses diverses et chorale d’enfants… pour célébrer l’Union européenne devant un public toujours aussi nombreux.

PROJECTION AVEC LA COOP SINGULIERE DE SETE SUIVIE D'UN DEBAT

illusion-verte2-5125833

 

  • Mardi 21 mai à 20h45
  • Cinéma Comoedia
  • Documentaire réalisé par Werner Boote avec Manu Payet, Jessie Lambotte
 
Aujourd'hui, les industriels investissent beaucoup de temps et d'argent à "verdir" leur image : voitures électriques, huile de palme labellisée bio, ou encore produits issus du commerce équitable... tout est fait pour nous déculpabiliser et expliquer que nous pourrions sauver le monde en consommant ces produits. Une pratique dangereusement populaire nommée greenwashing ou éco-blanchiment. Mais si à défaut de sauver le monde, ces achats responsables ne faisaient qu'enrichir les multinationales ? Werner Boote et Kathrin Hartmann parcourent le monde pour révéler l'envers du décor.

Tournage Netflix à Sète ce jeudi 23 mai (2)

 Tournage Netflix ce jeudi 23 mai : sont concernés la Corniche, le chemin de Saint-Clair et le quai d'Alger 

En ROSE : la promenade Maréchal Leclerc coupée de 6 h 30 à 9 h 30
En ORANGE : le chemin de Saint Clair coupé par intermittence de 10 h à 12 h 30
En VERT : la déviation
 EN VIOLET : les autres rues fermées de 9 h à 20 h

 

Aucune description de photo disponible.

L’exposition "FUSION !" à la Chapelle des Pénitents

Hernan TORRES, sculpteur et Gérard Clément, photographe ont associé leurs démarches pour produire un objet artistique commun.
Du 21 mai au 10 juin 2019, la Chapelle des Pénitents de Sète accueille l’exposition « FUSION ! » : un dialogue entre photographies et sculptures.


Dans la continuité de ses séries photographiques sur les métiers, qui témoignent de son engagement humain, Gérard CLEMENT souhaite mettre en images le travail d’Hernan TORRES, dont l’œuvre conserve le lien entre création et technique.


Le photographe montre le savoir-faire du sculpteur, sa technique du bronze à la cire perdue, dont on voit habituellement le résultat sans connaitre les étapes qui ont amené à l’œuvre sculptée.
Cette exposition est aussi le fruit d’une amitié entre deux artistes dont chacun se retrouve dans le travail de l’autre.L’image contient peut-être : texte

Le mobil info pour le mois de juin 2019

les dates des sorties du mobil info pour le mois de juin 2019 :

 

-          Le mardi 4 juin de 8h30 à 12h: les Salins

-          Le jeudi 13 juin de 8h30 à 12h : La Corniche

-          Le vendredi 21 juin de 8h30 à 12h : Victor-Hugo

-          Le mardi 25 juin de 8h30 à 12h : Les Salins

-          Le jeudi 27 juin de 8h30 à 12h : La corniche

Cuisine secrète du Languedoc

Cuisine secrète du Languedoc-Roussillon

"Totalement sublime ! Un livre de recette que je recommande rien que pour la poésie des recettes et les commentaires authentiques.

J'y ai trouvé les recettes des bons petits plats que mes grands-mères préparaient si bien. De la rouille à la Sétoise aux escargots à la cévenole vous en aurez l'eau à la bouche !
C'est la vrai cuisine familiale du Languedoc, celle qui se transmet depuis des générations. » Amazon