Sète

Noël à la crèche

 Depuis lundi, la salle Tarbouriech du Théâtre de la Mer accueille jusqu'au 15 décembre les arbres de Noël des structures multi accueil de la Ville de Sète. Et c'est la crèche du Château-Vert qui a ouvert le bal cette année, avant celle du Quartier-Haut mardi, la crèche Victor-Hugo mercredi, Françoise-Dolto jeudi et les Hippocampes vendredi. L'occasion pour chacune de rivaliser d'imagination, d'ingéniosité et de savoir-faire pour concocter sur des thèmes choisis un vrai spectacle conçus par les équipes. Cette année encore, les agents n'ont pas ménagé leurs efforts et se sont investies sans compter depuis plusieurs semaines dans la réalisation des décors et des costumes. A voir l'enthousiasme du public, ces spectacles sont un bonheur pour les enfants...mais aussi pour les adultes !

Les dys mille pas en neuro-pédiatrie

pat

 

Après avoir aidé petit Tom et chloée, l'association "Les dys mille pas" s'était fixée comme objectif d'aider le service neuro-pédiatrique de Montpellier...

Chose faite ce lundi 11 décembre durant lequel les responsables du service et équipes soignantes recevaient dans leurs locaux une partie des coureurs de l'association les dys mille pas. Ce fut pour eux l'occasion de remettre du matériel et des jeux afin d'améliorer le quotidien des enfants et des parents. Un beau moment de partage,de soutien.

Voir les sourires sur les visages des enfants et des parents ainsi que des soignants les pousse à poursuivre leurs actions.. Un grand merci à tous les soutiens et coureurs avec leur aide et leur investissement sans qui les objectifs ne seraient jamais atteints...

Le Port de Sète aux USA

Le Port s’est rendu aux USA du 12 au 18 novembre pour une mission de prospection concernant l’activité croisière. Catherine LAFON, chargée de la promotion croisière pour Port Sud de France et pour le Club des Croisières de Sète, accompagnée d’Olivier CARMES, directeur général de Port Sud de France, sont allés à la rencontre d’une quinzaine de compagnies maritimes basées à Miami et à Seattle pour préparer les saisons 2019 et 2020.

Le port a rencontré les compagnies Ritz Carlton Yacht Club, Virgin Voyages, Norwegian Cruise Line, Oceania, Regent, Crystal Cruises, Royal Caribbean, Celebrity Cruises, Azamara Cruise Club, Carnival US, Holland America, Line, Seabourn, Princess Cruises, Linblad Expeditions, Windstar Cruises.

Cette mission avait pour but de maintenir la très bonne croissance de ce secteur, qui est passé de 8 000 passagers en 2008 à 120 000 passagers attendus en 2018. L’objectif est de développer encore davantage cette activité et de convaincre de nouvelles compagnies de croisières de programmer des escales dans le port de Sète.

Cette visite a été l’occasion pour le port de présenter ses nouvelles infrastructures telles que le Môle Masselin, permettant l’accueil de bateau jusqu’à 240 m, et le quai H, qui permet l’accueil de navire sans limites de taille. 

La ville et les principaux sites d’excursions accessibles depuis le port ont également été présentés en détail.

Escale à Sète 2018 ça approche

Le port accueille une nouvelle édition d'Escale à Sète du 27 mars au 2 avril 2018. Pas moins de 400 000 visiteurs sont attendus !

L'Hermione est l'invité d'honneur de cette édition. Elle s'agit de sa première escale en Méditerrannée ! 

Le port de Sète est également présent lors de cette biennale avec un stand de plus de 75 m² pour présenter ses activités au grand public. Les personnels du port (grutiers, vendeurs en criée, sureté portuaire, plongeurs, etc.) se feront une joie de présenter leur savoir faire et de partager un moment de convivialité avec les visiteurs.

Des visites commentées en bus du port de commerce sont également organisées durant toute la durée des festivités. Les départs auront lieu toutes les heures depuis la place Mageot, au pied de la gare maritime Orsetti.

Retrouvez toute l'actualité d'Escale à Sète en cliquant ICI (link is external)!

78 logements

 

 Avec l'OPH et les promoteurs Proméo et M&A Promotion, le maire a posé hier la première pierre de la résidence Lady Mary au pied du Mont Saint Clair. Elle accueillera 78 appartements dont 25 logements sociaux, dans un cadre privilégié et dans le respect du patrimoine environnant.

Ce lundi 11 décembre,  avait lieu la pose de la première pierre de la future résidence Lady Mary située  au 51 boulevard Camille Blanc , à deux pas de la grande surface , de l'hôpital Saint Clair, et  au pied de la colline du même nom. 

Cette résidence qui comptera 102 logements dont 25 logements aidés devrait voir le jour en 2019.  Le groupe Promeo, bâtisseur historique, puisqu'il a contribué à 2000 logements sur l'île singulière a donc une nouvelle fois été privilégié pour ce chantier .  François Commeinhes qui ferait preuve quelques minutes plus tard d'un coup de truelle virtuose  évoqua une croissance démographique en hausse , et la politique volontariste et ambitieuse de la ville en matière d'habitat. 

 

Il a également parlé d'un avenir  souriant pour les sètois ainsi que les promoteurs immobilier... En ce qui concerne la nouvelle résidence, , elle a été descendue de deux niveaux pour respecter  un site classé et sera aussi un bâtiment "basse consommation" bénéficiant du label RT 2012

Le Palace fait le plein pour le film de la Saint-Louis

 Lundi 11 décembre, le film des fêtes de la Saint-Louis 2017, réalisé par TV Sud, a été projeté à l'espace Palace lors d'une séance gratuite qui a attiré un public nombreux. Représentants des écoles de joutes de la Ville, jouteurs et amoureux des joutes ne pouvaient rater ce rendez-vous qui, lors des premiers frimas de l'hiver, permet de revivre les grands moments d'une 275e édition des fêtes de la Saint-Louis et de retrouver la chaleur du mois d'août. François Commeinhes, Maire de Sète, accompagné d'Elyane Sarda, conseillère déléguée aux joutes, est revenu sur une édition 2017 exceptionnelle à la fois par la qualité des tournois, des animations mais surtout par la présence d'Agnès Varda, invitée d'honneur et amoureuse de Sète qui ne manque pas de promouvoir l'Île Singulière dans le monde du cinéma. Avant le début de la projection, l'édile a remis le pavois des vainqueurs à Théo Birba (ex-aequo en Mi-moyens) et à Simon Caselli, qui a remporté le Grand Prix de la Saint-Louis chez les lourds. Le dvd était en vente avant et après la séance mais, pour celles et ceux qui en voudraient un exemplaire, il leur sera possible de se le procurer à l'Office du Tourisme au tarif de de 15€.

Chocolats de Noël pour les aînés

 Lundi 11 décembre, François Commeinhes, Maire de Sète, entouré d'élus dont Jocelyne Gizardin, adjointe à l'action sociale et à la santé, Patrick André, Corinne Mosler, Jocelyne Cassany, Tina Pelizza, Conseillers municipaux, a remis des friandises aux anciens combattants pensionnaires des maisons de retraite sétoises. Cette distribution annuelle, très appréciée par les séniors, s'est terminée dans chaque lieu par une Marseillaise chantée en chœur par les résidents.

La Crèche de Michel Ballanger à Saint Clair

  Le peintre Michel Ballanger présente sa nouvelle crèche toute particulière dans la petite chapelle de Notre Dame de La Salette au Mont St.Clair.

creche22

Cette crèche est faite que d'objets de récupération,de ceps de vigne,de paille,de mousse,de carton et de planche trouvé parfois sur les trottoirs.

Elle est visible tous les jours aux heures d'ouverture de la petite chapelle et ce jusqu'au 15 janvier 2018.

Don précieux de Salah Stétié

A l’occasion de l’importante donation consentie par le poète Salah Stétié, la salle Salah Stétié a été inaugurée, samedi 9 décembre au musée Paul Valéry. Cette donation réunit Soixante-dix œuvres - peintures, dessins, photographies ou encore sculptures- , quatorze manuscrits, et cent quatre-vingt-sept livres réalisés par le poète en collaboration avec des artistes comme Pierre Alechinsky, Jean Anguera, Jean Cortot, Albert Wada, Joël Leick...

Une sélection représentative de cet ensemble sera désormais exposée en alternance tous les six mois . Le Musée Paul Valéry prolonge ainsi jusque dans ses collections le dialogue qui s’est noué avec le poète depuis l’exposition « Salah Stétié et les peintres » en 2012-2013. Hier, nous avons eu le privilège de suivre Salah Stétié dans le nouvel espace qui lui est dédié.

Stala Stétié est un vieux monsieur ; une des plus grande voix de la poésie du Xxe siècle, dira à son propos Maïté Vales Bled .

Lorsqu’il nous lit le premièr poème qu’il a écrit, à une femme, parce qu’il en fut prié , sa voix grelotte un peu ; la fièvre est intacte. « Je suis l’homme absolu » affirme-il quelques instants plus tard devant une sculpture représentant son visage… Il s’en approche, scrute son regard : « là, je regarde l’avenir avec passion et compassion » dit-il … Salah Stétié, successivement journaliste et critique, a représenté son pays comme ambassadeur du Liban, ou encore auprès de l’UNESCO.

Sa voix d’illustre poète ayant bien connu d’autres poètes français majeurs comme René Char, Yves Bonnefoy, Henri Michaux, aujourd’hui disparus, n’ eut de cesse de célébrer l’union des deux rives d’une méditerranée plurielle dont il continue de vanter l’humanisme et de revendiquer l’héritage .

Pour les Grecs, « l’autre est notre égal » dit le poète qui partage ce rapport à l’autre.

Ainsi lorsque François Commeihnes lui remit une distinction, celle de citoyen d’honneur, le malicieux récipiendaire déclarera, feignant le malentendu, mais « moi c’est toi ». (Moi sétois !).

Salah Stétié, passeur entre l’orient et l’occident, est donc citoyen d’honneur de cette ville chère à son cœur , qui illustre très bien un pont entre ces deux « continents ». Pérennisant, avec ce don ,la vocation du musée de mêler production artistique et création littéraire, le poète n’a de cesse de rappeler sa conviction que seul le métissage est garant de l’avenir de la civilisation.

L’espérance vive chez ce combattant de l’injustice, de la violence, n’est pas antinomique d’ une sorte d’apprivoisement du terme de notre présence en ce monde « il faut s’habituer à l’idée de la mort chaque matin comme on apprend une langue étrangère ». Cette phrase figure sur la première de couverture d’un livre immense, le plus grand qu’il ait publié aux éditions Fata Morgana.

Cet ouvrage est le fruit de son travail avec l’artiste Alechinsky, qui devint un ami.

Leur goût commun pour le sacré, le simple, le totem, explique une collaboration féconde et ce fameux 5 dans ton œil, en référence à cette formulation que l’on lance dans la culture Arabe, en ouvrant la main ,les doigts écartés, pour éloigner le mauvais sort .

Pour le poète ,qui est fasciné « par la pierre qui se regarde penser », la mort c’est le rien . « Ou l’infini » , intervient Maïté, qui ne cache pas sa grande affection pour l’homme et l’admiration pour le poète.

Oui ,l’infini concède-t-il, volontiers optimiste. Il y a les livres magnifiques, mais aussi les sculptures et les tableaux comme ce Dormeur cerné de Pierre Dubrunquez réalisé en 2005, dont ici la peinture tragique, intègre la phrase du poète incrustée dans le mur, juste au dessus, » l’homme est fait de la matière de l’arc en ciel ,il est couleur », pour réaliser un contraste chaud – gris, ou « arc en ciel » – froidure qui lnterpelle.

Après avoir fait le tour, être passé par tous les âges de notre guide, et le suivant avec attention, lui visiblement réjoui par l’arrangement de ses dons dans l’espace éponyme, nous revenons à ses vingt ans… à l’époque où il écrivait ses premiers poèmes...

Dans tes genoux le sang des lampes a attiré le peuple vorace des papillons. Le portait d’un jeune homme se trouve alors dans son dos. Le vieil homme se tourne pour redécouvrir ce qu’il connaît le mieux au monde. Lui, celui qui a réalisé ce qu’il est devenu. 

Salah Stétié , à l’aube des années 50. En19 49, il était professeur au collège des Père Méchitaristes d’Alep. Deux ans plus tard, il était à la Sorbonne, bénéficiaire d’une bourse. Au Collège de France, il suivait les cours d’un de ses maitres, Louis Massignon … Ce portrait de Saliba Douaïchi, d’influence impressionniste, très coloré, le représente, dans la position de celui qui écoute…Un très léger sourire semble exprimer la tolérance comme pré-requis ou simplement la joie de converser, le goût des mots de l’autre. Le regard est fixe, pas dur, mais déterminé… regardant droit , dans la cible d’un projet humain définitif …

Salah Stétié a changé, évidemment, mais comme chez les gens très tôt habités par une sorte de conscience de vie aiguë, laquelle semble un peu grave sur un visage de vingt ans, sur celui d’un monsieur d’un âge respectable, elle paraît s’être transformée en malice gourmande … Comme si l’engagement humain et artistique de toute une vie , était récompensé par une sorte de légèreté joyeuse , celle ces enfants, des sages, des princes.

J.B.S

Cuisine secrète du Languedoc

Cuisine secrète du Languedoc-Roussillon

"Totalement sublime ! Un livre de recette que je recommande rien que pour la poésie des recettes et les commentaires authentiques.

J'y ai trouvé les recettes des bons petits plats que mes grands-mères préparaient si bien. De la rouille à la Sétoise aux escargots à la cévenole vous en aurez l'eau à la bouche !
C'est la vrai cuisine familiale du Languedoc, celle qui se transmet depuis des générations. » Amazon