Terroirs

Carole Delga : « En soutien à nos viticulteurs et arboriculteurs, la Région a adopté une première aide exceptionnelle de 5M€ »

Réunis en commission permanente ce vendredi 16 avril,les élus régionaux ont adopté à l'unanimité, sur proposition de la présidente de Région Carole Delga, une première aide exceptionnelle de 5 M€pour soutenir les exploitations touchées par l'épisode de gel. Elle permettra d'une part d'intervenir en complément des aides d'Etat pour les calamités agricoles et, d'autre part, de contribuer au fonds de solidarité national pour la viticulture. Les jeunes agriculteurs seront également soutenus.

 A l'issue de la commission permanente, la présidente de Région s'est rendue à Mudaison et à Pinet, dans l'Hérault, pour rencontrer des exploitants viticoles et arboricoles touchés par les geléeset échanger avec eux sur les dispositifs d'aide qui vont être mise en place.https://www.datapressepremium.com/rmdiff/2984/Photo-visite-34_CP_160.jpg

 « Les premières estimations confirment ce que nous craignions.Aucun département n'est épargné. Dans l'Hérault d'après les premières estimations, 70% des vignes ont été touchées sur 50 à 80% des parcelles. C'est un nouveau coup dur pour nos agriculteurs, en particulier pour nos arboriculteurs et viticulteurs. Beaucoup étaient déjà fragilisés par la fermeture de certains marchés à l'export, puis par la crise sanitaire. Mais la Région ne les laissera pas tomber. Réunis ce matin en commission permanente, les élus régionaux ont voté pour la création d'une aide exceptionnelle de 5 M€, qui pourra être abondée d'autant par nos partenaires locaux. Nous mobiliserons également la grande distribution, avec qui nous avons déjà un partenariat de qualité, pour que les produits locaux soient valorisés dans les rayons. C'est un débouché indispensable pour nos producteurs », a déclaré Carole Delga lors de sa visite.

 Dans le cadre des procédures de calamités agricoles, la Région participera en complémentarité de l'Etat pour la prise en charge des pertes de récoltes et de fonds. La Région soutiendra l'ensemble des dossiers déposés afin d'apporter rapidement une aide directe aux producteurs. Ce dispositif s'appliquera majoritairement pour le secteur de l'arboriculture.

 Pour un fonds de solidarité commun et un guichet unique pour les viticulteurs

 A travers cette aide exceptionnelle la Région attribuera également, en fonction des modalités de mise en œuvre du fonds de solidarité créé par l'Etat, des aidesaux viticulteurs ne pouvant bénéficier d'aides de calamités agricoles. Pour soutenir les jeunes agriculteurs et les viticulteurs récemment installés, la Région maintient le versement des aides à la plantation prévues en 2021, même si les jeunes plants ont été gelés.

  « Il faudra que l'Etat prenne en compte l'ampleur de cet évènement dans les mesures d'urgence qui seront mise en place.J'ai d'ailleurs proposé au gouvernement la création d'un fonds commun destiné à la filière viticole qui permettrait de décupler la force des interventions de l'Etat, de la Région, des Départements et des Intercommunalités. Ce fonds commun national, décliné dans les régions viticoles, doit permettre de créer un guichet unique pour les producteurs, facilitant ainsi l'obtention d'une aide d'urgence. Nous devons jouer collectif pour faciliter les démarches des viticulteurs et être le plus efficace possible dans le traitement et le versement des aides », a également indiqué Carole Delga.

 « Cet évènement climatique aux conséquences dramatiques doit également amener à une refonte du système assurantiel. Les assurances devront se mobiliser et avoir un geste de solidarité avec les producteurs, notamment sur les franchises.  Notre région est de plus en plus fréquemment touchée par des intempéries liées au changement climatique. Nos agriculteurs doivent donc être plus et mieux protégés face à ces risques récurrents qui pèsent sur leur activité. Cela nécessite aussi d'agir sur le long terme, pour adapter les exploitations. Plus de la moitié du budget de la Région est aujourd'hui consacré à la transition écologique et nous avons doublé nos aides à l'accompagnement des agriculteurs dans leurs démarches d'adaptation au changement climatique. »

 Après le Gers et l'Hérault, Carole Delga se rendra lundi prochain, dans le Lot et en Tarn-et-Garonne, pour apporter son soutien viticulteurs et aux arboriculteurs particulièrement touchés sur ces territoires.

 Les élus régionaux sont eux-aussi allés à la rencontre des viticulteurs et des arboriculteurs qui ont subis des pertes, comme par exemple dans le Gard, l'Aude, ou encore dans les Pyrénées-Orientales. Lors de ces rencontres, les élus ont pu constater l'ampleur des dégâts, échanger avec les producteurs et leur présenter l'aide exceptionnelle qui a été adoptée aujourd'hui.

 Plan régional de relance viticole : une solution collective pour les vins régionaux

 

Adopté en juillet 2020, après une importante concertation avec les professionnels, ce plan de relancé collectif et inédit est financé par la Région à hauteur de 7 M€ pour un effet levier de 14 M€. Pour 1 € investi par les professionnels, la Région s'est en effet engagée à verser la même somme.
Dans le cadre d'un appel à projets lancé pour identifier et soutenir les opérations de commercialisation et de promotion des vignobles d'Occitanie, plus de 200 dossiers ont été reçus et analysés par le comité de coordination (Région, interprofessions, Chambre régionale d'agriculture, IRQUALIM te fédération des métiers).
 
Par ailleurs, la Région soutient à hauteur de 21M€, le développement et la compétitivité des exploitations viticoles à travers ses Pass et Contrat. Dans l'Hérault plusieurs projets sont d'ores et déjà accompagnés, notamment :
 
-Le Château Coupe-Roses a bénéficié d'un Contrat Relance Vitide plus de 9 950€ pour réaliser des actions de communication pour dynamiser ses ventes à l'export ;
 
-L'entreprise Domaines Pierre Chavin implantée à Béziers, spécialisée dans la commercialisation de vins hauts de gamme, a reçu une aide de 35 000€ via un Contrat Relance Viti pour financer des actions de communication pour dynamiser ses ventes ;
 
-La cave coopérative de Roquebrun a bénéficié d'un Pass Rebond Agroviti de 46 000€ pour la mise en place de la démarche « Haute Valeur Environnementale » et la création d'un site internet marchand.
 
Dans l'Hérault, l'entreprise arboricole Cofruid'Oc a reçu une aide de 200 000€ dans le cadre d'un Pass Rebond pour la modernisation d'une de ses lignes de conditionnement depommes.
A travers son aide à la protection des vergers, la Région a déjà soutenu 66 exploitations à hauteur de plus de 910 000€.

Soutien à la filière agricole : intervention du Premier ministre depuis la cave coopérative de Montagnac.

Soutien à la filière agricole : intervention du Premier ministre depuis la cave coopérative de Montagnac.

 "Répondre sans délai à l’urgence mais aussi aider nos agriculteurs à rendre leurs exploitations plus résilientes, voilà l’objectif des mesures de soutien que le Premier ministre Jean Castex présente ce samedi 17 avril 2021 en région Occitanie : il les détaille depuis la cave coopérative de Montagnac, dans l’Hérault." Précise le Gouvernement.

Voir sur : https://fb.watch/4WpbPhoi2B/

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé la création d'"un fonds de solidarité exceptionnel" d'un milliard d'euros pour les agriculteurs.

 

Carole Delga : "La Région va voter vendredi une aide exceptionnelle aux viticulteurs et arboriculteurs"

Carole Delga : « La Région va voter vendredi une aide exceptionnelle aux viticulteurs et arboriculteurs et je demande la création d’un fonds commun avec l’Etat »

 

Au lendemain de l’épisode de gel qui a touché tous les vignobles et vergers du territoire régional, la présidente de Région avait immédiatement demandé à la Chambre régionale d’agriculture et ses représentants départementaux, un bilan précis des pertes, filière par filière et territoire par territoire. Dans l’attente de ce retour détaillé des professionnels qui permettra d’ajuster les mesures d’aide à chaque situation, Carole Delga soumettra vendredi 16 avril, une enveloppe d’aide exceptionnelle aux élus de la Commission permanente.

 « La situation est inquiétante pour nos viticulteurs et arboriculteurs, avec des pertes qui s’annoncent importantes voire totales. Aussi, je demanderai vendredi aux élus du Conseil régional de soutenir ma proposition d’aide exceptionnelle aux producteurs. Ces événements climatiques qui sévissent chaque année en Occitanie font de nombreux dégâts, c’est la raison pour laquelle, depuis 2016, j’ai décidé la création d’un fonds de réserve pour soutenir les agriculteurs et viticulteurs victimes d’intempéries. Comme nos viticulteurs ne peuvent être soutenus par le régime de calamité agricole, comme c’est le cas des arboriculteurs, et au regard de l’ampleur du sinistre, je propose au gouvernement, la création d’un fonds commun destiné à la filière viticole qui permettrait de décupler la force des interventions de l’Etat, la Région, les Départements et Intercommunalités. Avec le concours des banques et assurances, nous devons réagir fortement pour accompagner les viticulteurs.

 Ce fonds commun national, décliné dans les régions viticoles, doit permettre de créer un guichet unique pour les producteurs, facilitant ainsi l’obtention d’une aide d’urgence. La Région jouera collectif et contribuera fortement à ce fond. Il est par ailleurs urgent de remettre à plat le système assurantiel pour permettre aux viticulteurs de se protéger de ces aléas.

 La répétition des épisodes climatiques nous pousse à poursuivre collectivement notre action pour préserver notre région de l’aggravation des changements climatiques, protéger les producteurs et limiter les impacts sur leurs productions. Plus de la moitié de notre budget d’investissement est dédiée à la transition climatique et nous avons doublé notre budget en faveur de l’agriculture afin d’accompagner leur adaptation. », a déclaré la présidente de Région Carole Delga.

Rencontre avec les producteurs :

La semaine qui vient étant réservée à l’évaluation plus précise des dommages en lien avec les professionnels des filières concernées, la présidente de Région se rendra mercredi et vendredi auprès des viticulteurs des deux côtés du territoire régional. Elle pourra ainsi échanger directement avec eux sur les mesures qui sont proposées et leur mise en œuvre dans les prochaines semaines.

 

Samedi 3 AVRIL Porte Ouverte domaine d'Aresquiers vignoble en transition


 
Pour découvrir le vignoble en Transition des Aresquiers, et déguster la première cuvée Nature de  "En Vrille" notre pétillant naturel blanc et Yuzu notre vin orange rejoignez-nous le samedi 3 avril  2021.  Reservation obligatoire à :  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
Fiche de présentation des vins et pré-commande  sur www.ptitgrain.com
 
Au programme
  • 9h45 accueil café-thé
  • 10h00- 11h30 découverte du lieu et de la philosophie du projet /réalisation d’une action collective simple
  • 11h30 -12h00 présentation du vin « méthode Nature » -dégustation –achat et distribution.

 

Adresse : Camping à la ferme des Aresquiers  (juste après le centre équestre, dans le bois), 36 bis route des Aresquiers 34110 VIC LA GARDIOLE tel : 06 86 47 44 76 (suivre le panneau vignes en transition , le parking est sur le camping).

Le mois de Mars à l'Abbaye de Valmagne

liva66Capture

Accéder à l'émissionliva55Capture

Découvrir & participer

 

liva44Capture

Réserver au préalable en utilisant le formulaire ci-dessous ou par email à  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et téléphone au 04.67.78.47.32 .
-  Visites limitées à 6 personnes 

Cliquez ici pour une demande de réservation

liva33Capture

liva22Captureliva1Capture

La taille se termine dans les vignes

Depuis novembre en fonction de la situation des parcelles des viticulteurs ainsi que des cépages concernés, la taille occupe une grande partie du temps de travail.

Et il en sera ainsi jusqu’à fin mars pour les exploitants agricoles du secteur.

Il faut espérer qu’il ne gèle pas de bon matin, mais aussi que les températures ne grimpent pas trop vite en journée. La poussée de la végétation serait alors accélérée et ce serait préjudiciable.vergIMG_20210311_161631  Autour de Poussan, l’on utilise principalement la taille « Guyot » (voir sur http://blog.ville-poussan.fr/?p=67064 )mais chacun adapte sa méthode selon ses besoins. Car la taille a bien évolué ces 30 dernières années et les méthodes en gobelet ou en éventail sont plus ou moins laissées de côté…

En effet, celles-ci ne conviennent plus aux récoltes mécaniques d’aujourd’hui. (Machine à vendanger).

Il faut comprendre aussi que la taille mécanique se développe d’année en année afin de réduire les coûts relatifs à la taille manuelle, celle-ci représentant de grosses charges pour les exploitations. (Lire sur : http://blog.ville-poussan.fr/?p=48014)

Les viticulteurs terminent donc cette longue période avec l’espoir de voir la vigne se développer au mieux.

Ils commencent à réaliser des labours pour détruire la couverture végétale qui s’est mise en place durant l’hiver et pour aérer les sols.vergIMG_20210311_163414

Et si ceux-ci sont déjà en déficit hydrique par rapport à la moyenne, tous les viticulteurs espèrent que les pluies de printemps permettront de revenir à la normale comme en 2020.

Ce serait bien bénéfique pour la vigne mais aussi pour la Nature environnante…

Jean-Marie P