Marseillan

La campagne d'affichage " Des enfants mobilisés remercient les métiers mobilisés " primée

La cérémonie des #hashtag2020 qui récompense les actions remarquables menées par les collectivités sur le web et les réseaux sociaux pendant la crise de la Covid-19 vient de livrer son verdict !
La campagne d'affichage " Des enfants mobilisés remercient les métiers mobilisés " remporte le 1er prix ex-æquo dans Catégorie « Participation du public » ! Une victoire qui n'aurait pas été possible sans les enfants et les parents au cœur de cette action !L’image contient peut-être : 1 personne, texte qui dit ’Potager Merci & AUX PRODUCTEURS AUX COMMERÇANTS, #HASHTAG2020 CATÉGORIE << PARTICIPATION DU PUBLIC > 1ER PRIX VILLE DE MARSEILLAN’

La ville de Marseillan officialise son jumelage avec la ville de Miesbach.

Samedi 3 octobre 2020 à 11h en visio-conférence. Apres les villes de caudete en Espagne, de Malmedy en Belgique et de Castleblayney en Irlande, Marseillan officialise son jumelage en visioconférence avec la ville allemande de Miebach située plus précisément en Bavière, samedi 3 octobre 2020.

Un moment émouvant retransmis en différé sur les réseaux sociaux et qui scelle une amitié toute récente entre les deux villes européennes. Nous allons de vivre à Marseillan un véritable évènement dans l'histoire du jumelage.

En effet, nous sommes certainement les précurseurs en étant à l'origine du 1er jumelage signé en visioconférence. Initialement, l'officialisation du jumelage aurait dû s'effectuer en avril 2020, lors de la Fête du Printemps. Mais c'était sans compter sur l'apparition du coronavirus qui a tant bouleversé notre quotidien. « Les villes de MARSEILLAN et MIESBACH ont développé des liens depuis 2019. » L’été 2018, sur proposition de Conny KNOBEN, citoyen allemand résidant à MARSEILLAN depuis plus de 20 ans, le maire de MARSEILLAN, Yves MICHEL étudie la possibilité d’établir un jumelage avec une ville allemande. En janvier 2019, le comité de jumelage oriente son choix vers la Bavière.marsCapture

Il sélectionne des villes appropriées (taille, tourisme, logistique, etc.). Le contact s’établit avec la mairesse de la ville de MIESBACH. Située à 48 km au sud de MUNICH, elle compte un peu plus de 11 100 habitants. Autour de la ville sont situées des stations thermales de renommée internationale : BAD WIESSEE, ROTTACH-EGERN et TEGERNSEE.

C’est donc tout naturellement que le choix s’est porté sur cette cité de taille identique et présentant quelques caractéristiques similaires à Marseillan : attachée à son folklore, avec une forte identité et de nombreux plans d’eau, elle est située à proximité d’une station de ski et bénéficie de nombreux équipements qui permettront ainsi des échanges sportifs, culturels, économiques et touristiques.

Au mois de Juillet 2019, 1ère visite officielle du maire de MARSEILLAN à MIESBACH, où il rencontre une partie du conseil municipal et découvre les coutumes et traditions de la ville. En octobre 2019, une visite officielle à MARSEILLAN a eu lieu représentée par Ingrid PONGRATZ, Maire de MIESBACH. La délégation a pu apprécier les nombreux aménagements touristiques, la plage, les sports nautiques, les restaurants et toutes les activités qu’offre la ville de MARSEILLAN.

Une réunion en présence des élus a eu lieu à la Maison Noilly Prat où la délégation Allemande a présenté un film pour faire découvrir la région de Bavière où est située la ville de MIESBACH. Objectifs du jumelage - Favoriser le rapprochement des habitants des deux villes afin que chaque citoyen emprunte à un peuple ami ce qui est susceptible d’enrichir son mode de vie et de pensée, - Approfondir l’échange sur les expériences et les connaissances dans les domaines de du sport, de la jeunesse, l’écologie, du commerce, du développement social et urbain, de la citoyenneté notamment au travers de la connaissance du fonctionnement des institutions respectives, - Développer des projets communs permettant de partager la vie sociale des deux villes, en favorisant les rencontres de citoyens, de jeunes, d’élus, de personnels municipaux, d’agents économiques et sociaux, de responsables associatifs. Dans ce cadre, l’accent sera mis sur la collaboration dans les domaines touristique, culturel et sportif,

- Stimuler la promotion touristique de nos deux pays et de nos deux villes,

- Créer des partenariats avec les différents acteurs locaux.

Une perspective européenne Le rapprochement des communes de MIESBACH et de MARSEILLAN s’inscrit dans une perspective européenne en facilitant la mobilité dans l’espace de l’union européenne, en favorisant un climat d’ouverture, d’échanges et de compréhension mutuelle. Il contribue ainsi à l’apprentissage de la citoyenneté.

Les autres villes jumelles de Marseillan Caudete (Espagne) 25 ans d’amitié Franco-espagnole. Caudete compte plus de 10 000 habitants. Elle est située dans la province d'Albacete Historique : une vingtaine de familles installées à Marseillan sont originaires de cette ville située dans la province d’Albacete.

 

L’association « Marseillan/Caudete » compte aujourd’hui plus de 250 adhérents, elle entretient des liens très fort entre les deux villes grâce en partie à son dynamique président, Pascal Marti. Chaque année une délégation marseillanaise se rend aux Fêtes de Moros y Christianos, début septembre, et des échanges réguliers sont effectués entre les élèves des collèges des deux villes. Malmedy (Belgique) Ville belge francophone située en Région wallonne dans la province de Liège. Jumelle de Marseillan depuis 2012.

Elle compte plus de 12 000 habitants, répartis sur une superficie de 100,62 km2. Chaque année, nos amis belges viennent participer avec leurs groupes musicaux et folkloriques au grand corso de printemps. Quelques-uns de nos amis Belges apprécient de venir passer leurs vacances estivales.
 
Depuis quelques années maintenant, quelques partenaires économiques de Marseillan (les Caves Richemer, les conchyliculteurs…) participent au Marché de Noël de Malmedy afin de faire connaitre les produits qui apparemment y rencontrent un franc succès. Castleblayney (Irlande) Ville d’Irlande officiellement jumelée avec Marseillan depuis 2013. Elle compte plus de 3 600 habitants. La ville appartient au comté de Monaghan en République d'Irlande. Là aussi les liens sont forts. Puisque ce jumelage a été, en partie, mis en place par l’ancien maire de Castleblayney, Jo Brennan, amoureux de Marseillan et propriétaire d’une résidence secondaire en centre-ville.
 
Là encore de nombreux échanges ont déjà eu lieu, notamment avec les élèves du collège mais aussi dans le cadre d’un programme européen avec le Conseil Municipal des Jeunes. Un groupe d’une trentaine d’anciens combattants de Marseillan est également allé séjourner chez notre jumelle irlandaise. Le conseil municipal a approuvé le principe de jumelage avec la commune de Miesbach le 9 juin 2020.

 

Gants, masques, mouchoirs, lingettes : les mesures et consignes de tri à respecter !

Les éléments de protection usagés type masques, gants, mouchoirs, lingettes doivent être placés dans la poubelle de déchets NON RECYCLABLES.

En effet de plus en plus de personnes jettent leur masques usagés dans la poubelle jaune et cela entraine de nombreux refus de collectes ainsi qu’un potentiel danger pour les agents.

En effet, la filière de traitement recommandée par le Ministère de la Transition Ecologique est la filière des déchets non recyclables.

Particulièrement en cette période, la Mairie demande à la population de respecter les consignes de tri – pour la sécurité de tous !

 

Yves Michel, élu président du Syndicat mixte du bassin de Thau

Mercredi 23 septembre, Yves Michel, maire de Marseillan et vice-président de Sète agglopôle Méditerranée a été réélu à la tête du SMBT. Maire de Sète et président de l’agglopôle, François Commeinhes est élu vice-président. Les projets abondent pour cette nouvelle mandature qui sera placée sous le signe de la transition écologique et de la résilience des territoires littoraux.

« Depuis sa création en 2005 à l’initiative de l’Etat et de François Commeinhes, le SMBT agit pour protéger la lagune de Thau, son territoire, ses activités de pêche et de cultures marines, sa ressource en eau et sa biodiversité. Fort des résultats obtenus, nous serons encore plus ambitieux pour ce prochain mandat. Et dans le travail engagé sur ce bassin versant qui nous réunit, les petites communes ont toute leur place », annonce Yves Michel, réélu président du Syndicat mixte du bassin de Thau ce mercredi 23 septembre 2020.

En 2019, fort des efforts collectifs fournis depuis plusieurs décennies en faveur de la protection de notre environnement, le bassin de Thau a été retenu par le ministère de la transition écologique et solidaire pour bénéficier d’un des 61 contrats de transition écologique (CTE) signés au plan national. Conseil syndical du SMBT du 23 09 2020

Les enjeux sont importants, la volonté des acteurs tout autant. Pour relever le défi, le SMBT compte s’appuyer sur ses partenaires scientifiques historiques, les entreprises porteuses de solutions nouvelles dans les domaines de l’eau, des risques littoraux, des nouvelles pratiques agricoles…, et surtout sur l’ensemble des communes de ce territoire.

L’ambition est de faire du bassin de Thau un lieu d’expérimentation d’innovations liées à l’adaptation des territoires littoraux au changement climatique.

« Je m’attacherai en tant que Président du SMBT à conduire une action publique qui nous engage dans la voie de la transition écologique et la résilience territoriale sans perdre de vue notre mission d’accompagnement aux activités prioritaires de la lagune, à savoir la pêche et la conchyliculture », annonce Yves Michel.

Fiche d’identité SMBT :

3 membres : SAM, Hérault Méditerranée et Montpellier Méditerranée Métropole

25 communes : Agde, Aumes, Balaruc-le-Vieux, Balaruc-les-Bains, Bouzigues, Castelnau-de-Guers, Cournonsec, Cournonterral, Fabrègues, Florensac, Frontignan, Gigean, Loupian, Marseillan, Mèze, Mireval, Montagnac, Montbazin, Pinet, Pomerols, Poussan, Saint-Pons-de-Mauchiens, Sète, Vic-la-Gardiole, Villeveyrac.

Instance décisionnelle, le comité syndical compte 46 délégués titulaires et 13 suppléants.

Ses missions :

• Aménager un territoire solidaire et durable

• Économiser et bien gérer la ressource en eau

• Veiller sur la qualité de l’eau et des milieux naturels

• Favoriser l’économie bleue du littoral

• Coordonner et évaluer l’action publique

• Rendre le territoire moins vulnérable aux risques

• Sensibiliser au respect des ressources et de l’environnement

• Prendre soin des cours d’eau

Il élabore et pilote :

• Le SCOT (aménagement du territoire)

• Le SAGE (ressource en eau)

• La SLGRI (risques inondation)

• Le CGITE (politiques contractuelles – lire ci-dessous)

Il anime :

• Le site Natura 2000 de la lagune de Thau et le site Natura 2000 de la plaine de Villeveyrac-Montagnac

• Les fonds européens pour les affaires maritimes et la pêche (DLAL FEAMP) sur Thau et sa bande côtière de Frontignan jusqu’à Agde

Sa feuille de route : Le Contrat de gestion intégrée et de transition écologique (5e génération de contrats sur Thau) qui réunit les actions portées par les acteurs et partenaires du territoire et vise la mise en œuvre des grands principes inscrits dans le SCOT, le SAGE, la SLGRI et les documents d’objectifs Natura 2000.

Conseil Municipal des Jeunes. Appel aux candidats pour les élections

Le Conseil Municipal des Jeunes élu en 2018 se renouvelle, déposez votre candidature pour faire partie du nouveau mandat ! Pour rappel, le Conseil Municipal des Jeunes (CMJ) a pour vocation d’être une instance d’expression, d’action et d’apprentissage de la vie citoyenne pour les jeunes Marseillanais. Il permet aussi, par ce biais, de donner aux jeunes de la commune une meilleure connaissance de la vie locale, de favoriser le rapprochement entre les générations et bien sûr d’améliorer la politique de la Municipalité pour la jeunesse.

 

Tous les marseillanais âgés de 10 à 18 ans ont jusqu’au 23 octobre 2020 pour se porter candidat au tout nouveau Conseil municipal des Jeunes 2020-2022. Les votes auront lieu du 9 au 13 novembre 2020 dans les écoles primaires : Marie-louise Dumas, Bardou-Maffre, au collège Pierre Deley ainsi qu’au service jeunesse* pour les jeunes scolarisés hors Marseillan.

L’investiture aura lieu le jeudi 26 novembre à 19h à la salle Paul Arnaud. Elle sera présidée par le Maire, Yves Michel et son adjoint délégué à la jeunesse, Ludovic Fabre, en présence des familles, des élus, des directeurs des écoles et du principal du collège.

Les dossiers sont à retirer à la mairie au service population ou à télécharger sur le site internet de la Ville : www.ville-marseillan.fr et à déposer au plus tard le 23 octobre 2020 à l’attention du service jeunesse. Infos : 04 67 01 72 15

Ce week-end c'est le Marché des Potiers à Marseillan !

 

Marseillan accueille son 4ème Marché de Potiers.

L’exposition au bord de l’eau réunira 35 céramistes venus de toute la France qui présenteront leurs dernières créations. Ils ont été sélectionnés pour la qualité et l’originalité de leurs oeuvres. Ils proposeront des univers variés : art de la table, bijoux, objets de déco, sculptures…

Mais aussi des techniques et des styles différents : Faïence, terre cuite et vernissée, grès, porcelaine, terre mêlée ou sigillée, raku…

Tous ont un point commun : les potiers présents sont des professionnels des Métiers d’Art de la Terre, artistes et artisans, et leurs pièces sont réalisées dans leurs ateliers. Tous sont des créateurs passionnés et talentueux et cette manifestation vous invite à la rencontre d’un savoir-faire artisanal, qui maîtrise avec magie les éléments : la terre, le feu, l’eau et l’air..

Une belle occasion aussi de (re)découvrir Marseillan, sa lagune, ses plages et sa gastronomie… Et peut-être une nouvelle passion!

Rendez-vous  sur le quai Antonin Gros de 10h à 19h.

du samedi 26 septembre 2020 au dimanche 27 septembre 2020
Quai Antonin Gros Marseillan

Réunion publique à Marseillan : Plan Communal de Sauvegarde

facebook sharing button
twitter sharing button
pinterest sharing button
 

Mardi 6 octobre à 18h30

Salle Paul Arnaud

Masque obligatoire !

L

  • Pour y participer, il n’y a pas de critère particulier de recrutement, de condition d’âge ou d’aptitude physique. L’engagement prend la forme d’un contrat conclu avec le maire. Il n’y a pas de formation particulière à avoir ou à suivre, mais des séances d’information et des exercices seront organisés par la mairie.
  • Toutes personnes désireuses de s’engager dans cette réserve peuvent remplir le questionnaire en ligne  ou lors de la réunion publique du 6 octobre.

 

Missions de la Réserve Civile Communale

Il s’agit d’effectuer les missions les plus simples pour permettre aux secouristes et aux pompiers de se consacrer aux missions complexes, dangereuses ou urgentes.

  • Accueil des sinistrés dans un centre de regroupement
  • Participation à l’alerte des populations ou à l’évacuation d’un quartier
  • Aide à la protection des meubles des personnes en zone inondable
  • Aide au nettoyage et à la remise en état des habitations
  • Aide aux sinistrés dans leurs démarches administratives
  • Collecte et distribution de dons au profit des sinistrés.

Face aux inondations, adoptez les bons comportements

facebook sharing button
twitter sharing button
pinterest sharing button
email sharing button

Un mois de pluie en quelques heures : sur l’arc méditerranéen, 15 départements sont particulièrement touchés par des épisodes pluvieux violents, appelés épisodes cévenols qui correspondent à des masses d’air chaud montant de la mer Méditerranée (flux sud – nord) et bloquées par les Cévennes et le Massif central.

Ces fortes pluies provoquent des crues soudaines et très dangereuses particulièrement en automne. Pour se protéger d’une inondation, il convient d’adopter les bons comportements. En amont, préparez un kit de sécurité. Il vous permettra de vivre en autonomie pendant quelques jours, en ayant l’essentiel à portée de main : nourriture, médicaments, radio, bougie, copie de la carte d’identité… Ce kit de sécurité doit être facilement accessible et mis hors de portée des eaux : en cas d’inondation, les réseaux d’eau courante, d’électricité, de téléphone peuvent être coupés.

Pendant la crue, il est recommandé de rester chez soi et de se tenir informé. Ne vous approchez pas des cours d’eau, le courant peut être particulièrement fort. Reportez vos déplacements, même pour aller chercher vos enfants, ils sont en sécurité à l’école. Utiliser sa voiture est extrêmement dangereux : moins de 30 cm d’eau suffiraient à l’emporter. N’allez pas non plus chercher votre véhicule dans un parking souterrain.

Prenez des nouvelles de vos proches et restez informés : les sites de Météo-France (disponibles aussi sur application mobile) et de Vigicrues sont accessibles en permanence et un numéro de téléphone est à disposition (05 67 22 95 00). Ces sites vous donneront l’information sur l’état de vigilance en cours et en cas d’alerte (lorsque le danger est avéré et que les secours sont déployés). Rappelons que le risque inondation concerne 17 millions de personnes en France et plus de 10 000 communes potentiellement impactées.

 

Plus d’informations : pluie-inondation.gouv.fr.

Ouvrages sur Marseillan


La légende attribue la fondation de Marseillan à des commerçants de Marseille qui furent les premiers à installer des comptoirs commerciaux autour de notre bassin. Grâce à sa situation exceptionnelle entre mer, vignes et étang, Marseillan a su allier l'attrait d'une station balnéaire, avec sa plage de sable fin, à son folklore et ses pêches traditionnelles. La vigne apportée par les Phocéens a toujours permis de produire des vins de très grande qualité.
A l'aide de 230 cartes postales et photographies anciennes, l'auteur nous emmène à la rencontre des artisans, commerçants et autres petits métiers qui ont animé la cité au bénéfice de ses habitants. Passionné par la recherche iconographique et l'histoire populaire de Marseillan, Jean-Vincent Molino travaille depuis 40 ans à la sauvegarde de ce patrimoine local que certains ont connu ou méconnu, espérant retracer le charme, l'ambiance et les souvenirs de ces époques aujourd'hui révolues. > Marseillan parJean-Vincent Molino

Pour être complet, il faut signaler un livre rare et difficile à trouver aujourd'hui, réalisé par des amoureux du village avec la collection iconographique exceptionnelle de Monsieur Jean-Vincent Molino. "Marseillan d'hier et d'aujourd'hui" (Les Editions du Mistral).