Sète

VALDORA : Un projet de valorisation des DORADES de dévalaison.

valDorades vivier (Copier)

 

Il y a quelques jours se tenait, au lycée de la Mer de Sète, une réunion concernant le bilan du projet VALDORA qui consiste à conserver vivantes des dorades capturées au moment de leur migration saisonnière en octobre.

"Les apports en poissons pêchés sont, à cette période, très importants sur les criées et trois pêcheurs professionnels ont décidé depuis l’an dernier de conserver un certain nombre de dorades vivantes pour en décaler la vente en décembre, au moment des fêtes. C’est un choix audacieux."

 L’an dernier les trois comparses (Robert Rumeau, Denis Talano et Kevin Henri) soutenus par des institutions (le Cépralmar comme porteur du projet) ainsi que par des élèves du lycée de Mer ont mis sur pieds leurs techniques de capture, de transfert et de conservation dans des viviers de l’entreprise « Murex Coquillages » de Sète.valVivier Murex (Copier)

 Après quelques rectifications quant à la méthode de capture mais aussi quelques créations, dont le système novateur de la cage associée au filet traditionnel, le projet a été relancé cette année encore.

 La problématique, pour rendre le projet rentable, a été de faire en sorte que ces poissons soient considérés comme « sauvage » car non nourris durant leur conservation. Ce qui fut fait.

Cette année, aucune nourriture n’a été donnée aux dorades durant les trois mois de vivier. De plus, selon le cahier des charges, il n’a été administré aucun traitement durant cette période de captivité.

 A la différence de la première tentative, il y a eu cette fois-ci peu de mortalité, de l’ordre de 4%.

 A la fin de cette période de captivité, aidés par les services de l’Ifremer de Palavas, les pêcheurs ont eu le plaisir de constater que les pertes en poids des dorades étaient insignifiantes, de l’ordre en moyenne de 3,5%.valdCage dorade Robert (Copier)

 Pour l'année 2018, cette pêche a concerné 60 individus de 256g à 976g.

 L’abattage avant les ventes en criées de Sète et d’Agde a été réalisé de manière « classique » pour une vente, cette année, de 170kg.

Valdora pesage (Copier)

 Comme l’an dernier, les prix fluctuent selon les apports du jour mais globalement les prix des grosses dorades ont tourné autour de 17 euros, soit entre 12 et 29 euros le kg.

 "Après de tels résultats plutôt encourageants, une ou plutôt des questions demeurent, celle, entre autre, de la rentabilité d’une telle pêche. Car s’il y a une volonté de pérenniser cette technique, il va bien falloir investir dans du matériel dont les cages avec un prix à l’unité avoisinant les 4.000 euros HT. Mais aussi envisager l’aménagement d’un site dédié pour conserver les poissons. Toutes ces questions restent encore en suspens et devront être tranchées par les professionnels eux-mêmes soutenus par leurs partenaires."

Des partenaires nombreux : le Cépralmar;, l’Ifremer, les poissons du Soleil, le Lycée de la Mer, l’association Valdora.

Et des partenaires financiers : l’Europe, l’Union Européenne, le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, la Région Occitanie, le Département de l’Hérault, Sète Agglopôle.

 Autre amélioration à envisager dans le cadre d’une meilleure rentabilité, monter la possibilité des charges en vivier supérieur à 15kg/m3.

 Toutes ces questions devront trouver réponse mais en attendant les 3 professionnels se disent satisfaits et se proposent de renouveler cette technique de pêche l’an prochain et peut-être même de l’étendre à une autre espèce de poissons fréquentant les eaux de l’étang de Thau, le loup.

 Jean-Marc ROGER.

 

 

 

 

 

Bus à Sète : déviation ligne 3 ce mardi 19 mars

Déviation ligne 3 mardi 19 mars de 09h00 à 10h30 suite à la commémoration du 19 mars 1962.
  Direction Gare SNCF : arrêts non desservis La Vigie, Crique de la nau, Rose Roc et Théâtre Molière -> report aux arrêts Plan de la Corniche ou Le Môle.
  Direction Centre Malraux: arrêts non desservis Chant des Vagues, Rose Roc, Crique de la nau, La Vigie, Plan de la Corniche, Les Près Calards, Joliot Curie, Riant Val et Rond-Point de l'Europe -> report aux arrêts Fonquerne ou Le Môle.

A Sète : Gloria de Vivaldi, Magnificat de Bach, Carmen de Bizet

Gloria de Vivaldi, Magnificat de Bach, Carmen de Bizet... c'est ce dimanche sous la direction de Jean-Michel Balester 

Billetterie : 04 99 04 71 71 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes

En beauté !...

 

 

La rue de Tunis est une de ces artères sétoises qui respirent le bonheur, fruit d’un art de vivre singulier. Rues d’artistes, de libres penseurs, rue fleurie, régulièrement "re-pomponnée" pour des occasions qui n’en sont pas. Juste l'irrépressible plaisir de surprendre et charmer flâneurs et résidents. Un aimable besoin de séduction désintéressé. Le goût de se différencier avec cette humble et originale grâce toujours renouvelée …

 

Amour sauvage

 

 

 

On sait comment ça commence mais moins comment ça finit. C’est aussi ce qui fait le charme du Carnaval Sauvage de Sète, cette joyeuse déambulation où murit, heures après heures, un sentiment de liberté jusqu’au moment de l’explosion finale après que fut immolé le Caramantran, symbole du mal absolu.

Le promeneur surpris par cet ouragan de sons et de couleurs dans les méandres de la ville aura sans doute remarqué l’omniprésence d’espèces ailées  dans les rangs des fêtards. Simple coïncidence ?  Pas vraiment. Le thème de cette année était les oiseaux. On a pu remarquer par ailleurs que le grand agitateur  ,  crieur, hurleur, l’emblème incorrigible de l’île singulière, le fameux  gabian, à moins ouvert son grands bec orangé ce dimanche ! Il faut dire que les volatiles étaient également transcendés par plusieurs batucadas les accompagnants  ainsi que des groupes à des points stratégiques de la ville : à savoir devant certains abreuvoirs. Le caranavalier se dépense beaucoup et a un besoin presque permanent de s’hydrater. Mais contrairement à certains  acteurs  d' évènements fâcheux du weekend, s’il est sauvage, furieux, inébranlable, ce dernier  est également dépourvu de toute violence.

 Bien  au contraire un amour de son prochain irrésistible le pousse à le lui manifester. L’anonymat favorisant la déclaration audacieuse, les gestes tendres, les parades nuptiales improvisées. Déferlement d’amour à ciel ouvert dans l’ombre ouatée d’un personnage qui se permet ce que celui qu’il cache n’aurait imaginé. Excitant abandon de soi... Qui vais –je être dans ce costume qui telle  une  deuxième peau, endossée pour la journée, est  à la fois  ornement et  pouvoir… ? C’est pourquoi la plupart des carnavaliers sont très minutieux à leur égard... Le tumultueux ballet d’hier en comptait de très beaux...

J.B.S

Sète : Grève dans les écoles du mardi 19 mars 2019

Information sur l’encadrement des élèves dans les écoles maternelles et élémentaires de la Ville de Sète

Suite à un appel à la grève de certaines organisations syndicales pour ce mardi 19 mars, la Ville de Sète informe que l’enseignement en classe sera assuré dans les écoles à l’exception de Lakanal et Jean Macé où un service minimum d’accueil sera assuré au Cyber Espace. Concernant les écoles Agnès Varda, Condorcet, Gaston Baby,Hélène Boucher, Louis Pasteur et Louise Michel, tous les cours ne pourront pas être assurés ; les enfants seront accueillis au ALSH du Vallon.

Durant cette journée, la restauration scolaire et l’encadrement des enfants pendant l’accueil périscolaire ne pourront pas être assurés dans certaines écoles sétoises.

A télécharger : Tableau grève du 19 mars 2019

Marcher pour le climat

 

Ce samedi, de la place de la mairie de Sète partait une marche solidaire pour la planète. Beaucoup de participants brandissaient des pancartes on l’on pouvait par exemple lire : le ramassage scolaire en dromadaire, la mer au Mont St Clair, j’ai trop chaud éteint ta clim ou encore les calottes sont cuites. Des slogans assez drôles sur un sujet extrêmement grave, qui concerne tout un chacun. Mais un point positif : la jeunesse. Quand on détourne la célèbre et inquiétante formule « quel monde allons-nous laisser à nos enfants », pour « quels enfants allons-nous laisser à notre monde », on peut au moins, et ce n’est pas rien, répondre : des enfants (encore sensibilisés par Greta Thunberg, cette jeune suédoise qui a lancé la grève pour le climat) qui seront peut-être plus vigilants et impliqués que leurs ainés. Hier le cortège en comptait beaucoup, ce qui était en soi, est  une victoire.

Les enfants, ces poètes...

 

 

 

Le printemps des poètes a été officiellement inauguré cette année à l’espace Georges Brassens, ce vendredi après midi.  Et c'est  aux enfants qu'est revenu cet honneur. Plus précisément aux  écoliers de Ferdinand Buissons. A l’origine de cette première,  le projet d’un hymne pour l’école. Chaque classe (11 en tout) devait fournir un texte ,  et du mélange de toutes les créations, naître le douzième poème, l’hymne de Buisson. Mais il y avait un gros problème : chaque texte regorgeait de qualités! Alors que faire... ? Et bien les proposer au public dans le cadre du Printemps des poètes. Catherine Mata la directrice de l’espace à Brassens n’a pas hésité une seconde à donner son feu vert. Et voilà comment ce vendredi, les élèves se retrouvaient à lire leurs œuvres dans une salle bondée aux parents et aux   instituteurs ravis de les entendre. Ensuite ,  ils purent profiter   d’un goûter qu’ils avaient bien mérité !

L'oursin roi

 

 

 

Huitres , tielles , beignets d’oignons bio, soupe à l’ortie, rouler aux épinards, crevettes , moules, anchoïades , brandades, chocolat, zezettes, espadon à la plancha , brande d’huître , fromages du Salagou, fougasse, tourte à l’anis … Bref, si on aimait pas les oursins , on pouvait tout de même s’en donner à cœur joie ce vendredi et samedi à Sète sur la place Aristide Briand… Evidemment, si on les aimait c’était encore mieux ! Et si on avait plus de dix-huit ans on pouvait également accompagner, le petits coquillage glorifié durant ces deux jours d’un petit verre de vin blanc …Domaine de la Plaine, Mas Laurent, les vignerons de Florensac, domaine de la belle dame, Domaine saint André, domaine d’odorat ... là encore le choix ne manquait pas….

 

Comme l’année dernière, beaucoup de monde répondirent présent à ce rendez-vous festif et gastronomique qui avec les journées de l’Amour à la chapelle du quartier , annoncent le printemps, même si celui-ci a montré le bout de son nez depuis quelques temps déjà...

Cuisine secrète du Languedoc

Cuisine secrète du Languedoc-Roussillon

"Totalement sublime ! Un livre de recette que je recommande rien que pour la poésie des recettes et les commentaires authentiques.

J'y ai trouvé les recettes des bons petits plats que mes grands-mères préparaient si bien. De la rouille à la Sétoise aux escargots à la cévenole vous en aurez l'eau à la bouche !
C'est la vrai cuisine familiale du Languedoc, celle qui se transmet depuis des générations. » Amazon