Sète

Des "Voisins" prêts pour la fête

Le 18 mai, les représentants des quartiers et immeubles qui participeront le 25 mai prochain à la Fête des voisins ont été invités par la ville de Sète au musée de la Mer pour réceptionner leur traditionnel kit festif. Tee-shirts, affiches, ballons, autocollants, gobelets et nappes en papier ont été distribués. Après quoi chacun s'est inscrit auprès des agents du service Vie des Quartiers pour bénéficier de l'aide logistique mise à disposition par la Ville. Chaque année, la Fête des voisins s'installe dans une quarantaine de quartiers et de lieux partout en ville. C'est l'occasion de tisser des relations d'amitié entre voisins et de partager une soirée conviviale autour d'un buffet façon «auberge espagnole».

Sète de coeur vous invite à une conférence-débat

Sète de coeur vous invite à la prochaine conférence-débat de l'association :

"Demain Nous Appartient" à Sète : la série, la production, les enjeux

Avec Stéphane CAPUT, Directeur de la Production et Christelle ESPINASSE, adjointe à la Culture

L’image contient peut-être : 6 personnes, personnes souriantes, barbe et texte

Le mercredi 30 mai à 19h au Palace, avenue Victor Hugo

"Nous terminerons par un apéritif convivial offert par l'association.

En espérant vous retrouver nombreux à cette conférence culturelle et économique

Le Bureau de Sète de Cœur"

LA MJC LA PASSERELLE FAIT SON ASSEMBLEE GENERALE !

 

 La MJC La Passerelle a le plaisir de vous convier à son Assemblée Générale le samedi 26 mai 2018 à partir de 16h30 suivie du spectacle de fin d'année des ateliers hebdomadaires. Le monde bouge, notre association aussi ! Depuis sa création la MJC La Passerelle se voue à développer l'accès à l'éducation et à la culture pour tous ! Lieu ouvert à toutes et à tous, la MJC mène des actions en direction et avec les jeunes ce qui constitue une part importante de son activité. Sensible à la création, au partage et au développement des talents locaux, la MJC La Passerelle est attentive aux idées de chacun. L'Assemblée Générale du samedi 26 mai 2018 est l'occasion de faire entendre les vôtres. Ce temps statutaire est un temps de bilan et d'échange convivial entre toutes et tous. Parce-que c'est grâce à vous que de beaux projets naissent et naitront ; votre implication nous est indispensable pour continuer cette belle aventure ensemble. Riche de deux années et demie de fonctionnement, la MJC La Passerelle est indéfiniment déterminée à œuvrer dans le cadre d'une dynamique territoriale. Le premier cycle de trois ans arrive à son terme fin 2018, l'heure est venue pour la MJC de faire son premier bilan. Une belle occasion de vous informer sur les nombreuses actions menées par la MJC en 2017 et construire ensemble les perspectives à venir. Cette Assemblée Générale est la vôtre ! Alors rendez-vous samedi 26 mai afin de partager avec nous l'avenir de votre MJC. Profondément attachée à la convivialité, c'est avec grand plaisir que la MJC La Passerelle vous invite à clôturer cette rencontre par un spectacle de fin d'année concocté par les talentueux élèves des ateliers hebdomadaires. Au programme : 16h30 ACCUEIL 17h Assemblée Générale annuelle de votre MJC 18h30 Spectacle de fin d'année des ateliers 20h30 Buffet Musical -ENTREE LIBRE- Toute l'équipe de la MJC vous souhaite la bienvenue pour partager ce moment important ! Evènement : La MJC en fête - Assemblée Générale et spectacle de fin d'année Date : Samedi 26 mai 2018 Lieu : MJC La Passerelle Adresse : 503 Boulevard Pierres Mendes France / 34 200 SETE Numéro de téléphone et Mail : 04.67.78.60.89 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Horaire : 16h30 Tarif : Entrée Libre Contact et renseignements : Tél. 04 67 78 60 89 ou 07 83 59 54 92 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / Facebook / http://mjc-lapasserelle.fr/ Infos pratiques : Buvette sur place Accessible aux personnes à mobilité réduite, Parking Pas de CB - 16 ans accompagner d'un adulte / + 16 ans avec pièce d'identité

TERRAIN VAGUE - le jardin cultivé à Sète

TERRAIN VAGUE est pensé comme un média piloté par deux rédacteurs en chef - Vincent Cavaroc et Christophe Goutes - et par un comité éditorial composé d’artistes, paysagistes, architectes, cuisiniers, graphistes, vidéastes, constructeurs.

Dès mai 2018, l’équipe est renforcée par deux personnes en service civique pour assurer une présence permanente sur le territoire en terme d’actions de médiation et de communication.

Le projet Terrain Vague ! A Sète ?
Ce futur jardin-laboratoire de création collective a besoin de vous !

                            

TERRAIN VAGUE est une parcelle en friche de 1000m2 à Sète, face à l’étang de Thau et à quelques pas de la mer. Cet ancien terrain de bicross aux bosses goudronnées est notre terrain de jeu pour faire émerger un lieu de vie qui mêle des activités artistiques, écologiques, culinaires et pédagogiques.

 TERRAIN VAGUE est un laboratoire de création collective associant des artistes, des paysagistes, des cuisiniers, des architectes et tous les habitants et amoureux de la Ville de Sète.

 TERRAIN VAGUE est un jardin à cultiver collectivement, qui associe plusieurs techniques potagères pour éveiller les consciences et créer du lien social.

 TERRAIN VAGUE est un champ parsemé de micro-architectures pensées comme autant d’espaces de résidences, de workshops ou de convivialité.

 TERRAIN VAGUE est un lieu associatif autour d'un espace bar et petite restauration créatif et convivial mené par des bénévoles passionnés.

 TERRAIN VAGUE est notre récréation, notre espace d’invention du quotidien et de propagation d’envies de faire ensemble et autrement, sans gros enjeux financiers, sans business plan compliqué.

 TERRAIN VAGUE est un terrain vague face aux vagues qui doit rester vague pour rester vivant.

Pour en savoir plus : https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/terrain-vague-le-jardin-cultive

 

>>> DOSSIER COMPLET DE PRESENTATION <<<

Accès de la Ville à la Scène jusqu'au 22 juin au Musée de la Mer

 immoP1050605

Ce mardi 22 mai à 19 h avait lieu au Musée de la Mer de Sète le vernissage de l'exposition des projets des étudiants de l’école d’architecture de Montpellier en présence des Elèves, de leurs Professeurs et du Proviseur de l'Ecole et de François Commeinhes ainsi que de nombreux membres du Conseil Municipal de la ville.

En effet, les étudiants de cette école se sont installés encore une fois avec grand plaisir sur l'Ile singulière car Sète est pour eux une ouverture, un balcon sur la mer et le Monde, afin de, en partenariat avec le centre chorégraphique National de Montpellier, et sous la Direction du chorégraphe Mathias Poisson, explorer physiquement les lieux du Théâtre de la Mer. Une expérience aussi riche que rare qui leur a permis d'appréhender l'architecture différemment.

immoP1050595

Ils ont donc construit des "parcours" d'accès aux lieux avec une conscience accrue du rapport de l'architecture au matériau.

Ils ont dépassé la simple expérience du dessin pour s'immerger dans celle de la matière, de la lumière et de l'horizon.

Ce mardi, François Commeinhes félicitait ces élèves et leurs professeurs qui d'une année sur l'autre prouvent leur attachement à la ville de Sète. Avec 17 projets, travailler sur le théâtre de la Mer et son accessibilité est un formidable challenge et permet de le mettre en valeur. "Un lien entre le haut et le bas, pour un théâtre attractif qui a aussi un souhait, celui de pouvoir s'agrandir pour des publics toujours fidèles et très nombreux. Un autre axe de travail pour des explorations futures."

immoP1050589

La commune de Sète actualise son registre dans le cadre du Plan Canicule 2018.

Plan Canicule : si vous êtes une personne âgée, isolée ou handicapée, vivant à domicile, vous pouvez vous inscrire sur le registre auprès du service autonomie du CCAS.

Si vous étiez déjà inscrit en 2017, vous pouvez faire mettre à jour les informations qui vous concernent afin d’actualiser le registre.

Les personnes inscrites sur ce registre seront contactées par le service autonomie du CCAS en cas d’épisode caniculaire.

 Télécharger la ou les fiche(s) d’inscription au registre nominatif :

 

DEMANDE D’INSCRIPTION
SUR LE REGISTRE NOMINATIF

DEMANDE D’INSCRIPTION
SUR LE REGISTRE NOMINATIF – PAR UN TIERS

 

Vous pouvez renvoyer ces fiches par courrier :

CCAS – Service Autonomie

220 avenue du Maréchal Juin – BP 2

34201 Sète cedex

Ou par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Pour tout renseignement vous pouvez contacter le service autonomie du CCAS au :
04 67 51 84 75 ou par mail
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Quelques conseils utiles :

Des étudiants de Neuburg à Sète

Le 18 mai, dans le cadre du jumelage Sète/Neuburg et d’échanges étudiants avec le lycée Saint-Joseph de Sète, François Commeinhes a reçu en salle des mariages une quarantaine d’étudiants allemands du lycée Descartes de Neuburg, et leurs professeurs.

Arrivés jeudi soir, ils ont été accueillis comme chaque année par les familles des étudiants du lycée Saint-Joseph. Ils auront jusqu’à mercredi  l’occasion de profiter de l’Île singulière et de la région. Le maire de Sète leur a souhaité la bienvenue ainsi qu’un bon séjour.

 

Cet échange entre les deux établissements est un peu exceptionnel de par sa longévité : il est antérieur au jumelage des deux villes et dure depuis 32 ans ! En octobre, ce sont les germanistes du lycée Saint-Joseph qui feront le voyage jusqu’en Bavière.

Mai 68, cinquante ans après avec le "Café citoyen de Sète"

Une météo radieuse et une cinquantaine de participants pour célébrer ce samedi 19 mai, avant des congés bien mérités, la première année d’existence du Café citoyen de Sète, comme l’a rappelé Michel Blanchard qui a initié ces rencontres en 2017 sous l’égide de La Nouvelle Arcadie.

Dans les locaux de la médiathèque François-Mitterrand, l’historienne Corinne Bonafoux, maître de conférences à l’université de Savoie, a évoqué « Mai 68, cinquante ans après » tout en suscitant les réactions et les questions de la salle. Et elles furent nombreuses de la part d’un public qui s’est révélé être à cette période étudiant, jeune ouvrier ou jeune cadre en entreprise, apprenti ou nouveau fonctionnaire, à Paris ou en région. C’est tout juste si quelques rares personnes ne s’excusaient pas de n’avoir eu en 1968 que deux ou trois ans, voire de n’être pas nées !

L’image contient peut-être : une personne ou plus et intérieur

Mai 68 n’est pas tombé du ciel

Une belle introduction avec Jacques Ibanès à la guitare et Sébastien Debloos qui jouent « La Montagne » de Jean Ferrat. Une chanson de 1965 pour rappeler que Mai 68 n’est pas tombé du ciel : les jeunes du baby-boom sont plus nombreux à entrer à l’université (500 000 en 1968 contre 200 000 deux ans auparavant. L’émergence du rock soude une partie de la jeunesse en réaction à un monde jugé trop « vieux », De Gaulle est à des années-lumière de cette transformation qui s’opère. On manifeste contre la guerre au Vietnam et d’une façon plus générale l’anti-impérialisme qui se fait jour devient le ferment des événements. C’est d’ailleurs ainsi que naît, à Nanterre, le mouvement du 22 mars dont nous verrons quelques images. Mais comment la jonction avec le mouvement ouvrier s’est-elle faite ?

Car il faut souligner que si l’embrasement étudiant a touché la Tchécoslovaquie (Prague en février 1968), les États-Unis avec les manifestations pour les droits civiques, l’Allemagne avec les « émeutes de Pâques », les Pays-Bas et leurs « Provo »…, la France a été le seul pays d’Europe où le mouvement ouvrier a rejoint le mouvement étudiant. C’était une époque où le chômage pointait le bout de son nez, cependant que 37 % de la population active était composée d’ouvriers, dont beaucoup travaillaient à la chaîne. Une classe ouvrière encore très proche du parti communiste et syndiquée essentiellement à la CGT. Une classe ouvrière qui souffrait de la perte de sens du travail et de l’emprise des petits chefs.

Mai 68, une crise à la fois étudiante, sociale et politique

À l’issue du film, la salle relève que la mobilisation est loin d’être restée parisienne et plusieurs participants évoquent la situation là où ils étaient en mai 68. Besançon et Lyon où les grèves de la Rhodiacéta en 1967 avaient préfiguré la volonté d’émancipation, y compris culturelle, des ouvriers (on évoque Colette Magny et sa chanson « La Pieuvre »), Dijon et son université saturée… Certains étaient apprentis à l’époque, d’autres déjà ouvriers, une femme dans l’assistance cite l’absence d’orientation scolaire et le poids de la religion dans les familles mais l’historienne rappelle aussi l’action des prêtres ouvriers et leur rôle dans les événements de 68 alors même que l’Église catholique traverse une crise majeure. D’autres dans la salle disent la souffrance au travail et la pesanteur d’une hiérarchie se comportant en « petit chef ». Revenant aux étudiants, Corinne Bonafoux, note parmi les éléments contestés par les étudiants, le mandarinat. Toutefois, l’embauche massive d’assistants pour faire face à la recrudescence du nombre d’étudiants dans les universités avait apporté un sang neuf à l’institution. Des assistants issus d’une classe sociale différente de celle des « mandarins » et marqués par les enseignements teintés de marxisme d’Althusser, Deleuze, Foucault, Habermas, Derrida… Cela joint aux conditions de vie difficiles des étudiants forme un terreau favorable à la naissance du mouvement du 22 mars.


Alors qu’une personne dans la salle parle du changement de perception des femmes et du rôle qu’elles jouent en 68, Corinne Bonafoux tempère le propos en avançant que les luttes féministes, de même que l’écologie et l’autogestion n’apparaîtront qu’un peu plus tard, dans les années 1970.

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, personnes qui jouent des instruments de musique

Y avait-il un projet politique au mouvement ?

L’historienne parle d’un foisonnement d’idéologies (trotskyste, marxiste, guévariste, mao, libertaire…) qui ne pouvaient pas aboutir à un réel projet politique. Mettant l’accent sur l’aspiration à des changements sociétaux. Certains ne sont pas d’accord dans l’assistance, faisant état de l’importance que prenaient des partis comme le PSU et des syndicats comme la CFDT.

Les acquis de 68

Si les accords de Grenelle le 27 mai signent la fin (ou presque) du mouvement, les acquis (relèvement de 35 % du SMIG et de 10 % des autres salaires, création de la section syndicale d’entreprise), sur le plan politique, rien ne change vraiment. Après la manifestation du 30 mai sur les Champs-Élysées en soutien à de Gaulle, les législatives de juin marquent une sérieuse défaite des partis de gauche au profit de la majorité sortante. Une gauche divisée qui dans l’ensemble ne sait pas comment réagir aux événements de mai (seul le PSU en revendiquera l’héritage).

Mai 68 et après ?

Il restait peu de temps pour évoquer les changements que Mai 68 a opérés dans la société. Si sur le plan politique peu de changement furent à espérer, sur le plan sociétal c’est bien différent. On peut regretter avec certains historiens que la contestation de l’autorité et de l’hétéronomie (l’inverse de l’autonomie) ait été érigée en système pour tous les âges de la vie ce qui a amené sans doute à des excès en termes d’éducation de la génération suivante. Car la transmission semble s’être peu faite.
D’aucuns n’hésitent pas à parler du « deuil impossible de la subversion » pour une génération qui admire les aînés Foucault, Derrida et les autres et qui continue à se parer des oripeaux de la révolution avec pour seul mot d’ordre : « Je critique donc je suis ! »
Face à cette analyse, des participants ont réagi évoquant « la grande respiration » que fut pour eux 68 en particulier pour la création artistique avec le foisonnement de théâtres autogérés, de salles ouvertes et cette incroyable libération de la parole liée au bouillonnement des idées. « On a pris la parole en 68 comme en 1789 on avait pris la Bastille ».

Ce fut le moment de se séparer, Michel Blanchard remercia Corinne Bonafoux, la médiathèque, les participants et donna rendez-vous à la rentrée pour un autre Café citoyen.

Au cours de la soirée, en manière de respiration bienvenue, le chanteur et guitariste Jacques Ibanès accompagné par le saxo de Sébastien Debloos avait régalé les participants avec les titres suivants : « Sans la nommer » (G. Moustaki) ; « Quartier latin » (L. Ferré) ; « A Galopar » (R. Alberti / P. Ibanez) ; Philistins (J. Richepin / G. Brassens) ; « Le condamné à mort » (J. Genet / H. Martin) ; « Le pieu » (M. Robine / L. Llach) ; « Être seulement » (M.-P. Fouchet / J. Ibanès).

Et comme, à Sète, tout se termine par des libations, chacun fit honneur au verre de l’amitié offert par la médiathèque.

Le reportage en images est signé Jeanne Davy.

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes assises, table et intérieur

Participez à l'élection de Miss Sète 2018

Repas Spectacle Salle Georges Brassens
Election Miss Sète 2018


en présence de Camille Cerf – miss France 2015, d’Alysée Rieu – Miss Languedoc 2017 et d’Aurore Kichenin – miss Languedoc 2016


Spectacle de Danse avec Silvia Notargiacomo et Gabin Giband de Danse avec les Stars, Animation musicale Nirina & Friends, Défilé mode et maillot


Sous la présidence d’Ingrid Chauvin (Demain nous appartient)  Dédicaces à l’entracte : Ingrid Chauvin, Silvia Notargiacomo, Gabin Giband, Camille Cerf,


Vous pouvez également  achete des Places VIP : tables les plus proches de la scène et du jury.
 
REPAS Sétois :
Chardonnay pétillant (Champagne pour les VIP).Assiette Sétoise (Tielle et Salade).Macaronade Sétoise.Frescati glacée
Vin rouge, blanc et rosé (une bouteille pour 4) * Café 
* l'abus d'alcool est dangereux à consommer avec modération


Menu Enfant : Assiette Sétoise (Tielle et Salade). Macaronade Sétoise. Frescati glacée .

 

 Lieu : Salle Georges Brassens, rue Jean Jaurès (au dessus des Halles).
 Conditions particulières : placement  assis. Ouverture des portes à 20h00.
Parkings conseillés : parking du Canal,  parking des Halles.
 

 Comment réserver ? :  
Choisissez ci-dessous la date qui vous convient, puis cliquez sur le bouton 
une fois votre achat en ligne effectué, vous recevrez deux messages :
- Un message de confirmation de votre paiement.
- Un deuxième message contenant les e-billets en pièces jointes vous parviendra ensuite.

IMPORTANT  : 
- Merci de bien saisir votre adresse de messagerie internet.
- Imprimez votre billet électronique pour le présenter au contrôle

Cuisine secrète du Languedoc

Cuisine secrète du Languedoc-Roussillon

"Totalement sublime ! Un livre de recette que je recommande rien que pour la poésie des recettes et les commentaires authentiques.

J'y ai trouvé les recettes des bons petits plats que mes grands-mères préparaient si bien. De la rouille à la Sétoise aux escargots à la cévenole vous en aurez l'eau à la bouche !
C'est la vrai cuisine familiale du Languedoc, celle qui se transmet depuis des générations. » Amazon

Avec l'APAVH, le beau Domino, est à l'adoption

domino44

"Je m'appelle Domino, on m'a récupéré dans la rue. Depuis j'ai été castré et je suis aux petits soins dans ma famille d'accueil, j'ai une très belle frimousse avec un petit grain de beauté près du museau. Je suis certainement le plus gentil des minous, d'ailleurs ma douceur se lit dans mes beaux yeux clairs . J'ai environ 2 ans, je suis une vraie crème de chat et je cherche une famille pour la vie plutôt dans une maison avec un jardin, je suis très sociable et je m'entends avec d'autres chats sans problème.

Même si je suis un peu craintif, je n'ai aucune agressivité. Je suis gourmand, propre, je réponds à mon nom, je ronronne facilement et je dors avec ma famille d'accueil toutes les nuits pour son plus grand plaisir.Bref, je suis un bon gros patapouf plein d'amour.

Pour mon adoption, on vous demandera une participation pour mes frais d'identification et de stérilisation...

» Echos/associations