Balaruc les Bains

Balaruc-les-Bains parle de son futur avec les habitants

Une réunion publique exemplaire

"Ne jamais être mis devant le fait accompli", tel est l’engagement pris par les élus auprès des Balarucois. C'est bien dans cet esprit de démocratie de proximité que,  devant un public nombreux, à la salle Alain Colas, Gérard Canovas, maire de Balaruc-les-Bains, a abordé les sujets qui font et feront l’actualité dans les semaines à venir, les travaux réalisés et les aménagements en cours, les finances communales, les thermes et l'économie locale.


 

 
"on ne va pas vous abreuver de chiffres" annonce Gérard Canovas qui présente avec la projection de  quelques diapositives la situation financière de la ville. Une situation que de nombreuses communes aimerait afficher avec un autofinancement significatif et en progression ces dernières années:

Le maire a rappelé également que, malgré la baisse considérable des dotations de l'Etat (- 53 % entre 2008 et 2016),  les taux d'impôts communaux n'ont pas été augmentés et ce, pour la neuvième année consécutive.

Gérard Canovas a également fait un tour d'horizon des grands projets en cours et à venir pour moderniser et développer Balaruc-les-bains, rappelant que "sans investissements une commune se meurt":

  • Aménagement de l'avenue du bassin de Thau
  • Aménagement du complexe sportif et culturel, un équipement polyvalent qui viendra compléter les installations existantes et permettra la poursuite de la dynamique associative balarucoise : lancement des études pour la construction, aménagements hydrauliques etc.
  • projet médiathèque : un projet porté par Thau agglo et la DRAC en lieu et place du Pavillon Sévigné. Les études seront terminées en 2017 pour un début des travaux en 2018 et une livraison en septembre 2019.
  • Extension du spa thermal O'balia : lancement des études
  • Aménagement du cœur de station : le choix des aménageurs est en cours et 2017 sera l'année qui permettra de finaliser le projet
 

Enfin parmi les thèmes importants abordés au cours de cette réunion, signalons l'activité thermale avec sa gestion innovante au travers de la SPLETH, la  Société Publique Locale d'Exploitation des Thermes (SPLETH) dont les actionnaires sont le Conseil Général de l’Hérault, Thau agglo et la ville de Balaruc-les-Bains. La station, devenue la première de France, a accueilli plus de 50.000 curistes en 2016 et a permis de créer 150 emplois depuis sa mise en place.

A la fin de la réunion publique la parole a été donnée aux balarucois qui se sont exprimés sur les différents aménagements prévus en 2017, sur le devenir du futur coeur de ville avec ses 160 logements, les parkings et le stationnement ainsi que la réhabilitation des locations de logements et l'accès à Internet. Un échange constructif qui profite à tous, habitants et élus.
La démocratie participative serait-elle en train de devenir une réalité à Balaruc-les-bains ? Cette soirée réussie semblerait le démontrer.

Annick Pratlong  

Conférence "prévention des chutes"

Les Français connaissent un allongement de la durée de leur vie, mais vieillissent-ils en bonne santé ? Les maladies chroniques jouent un rôle important dans le "mauvais" vieillissement. Pour pallier à cette problématique, il faut mobiliser et fédérer les structures, les personnes et les ressources capables de répondre à cet enjeu de Société. C'est l'objectif du programme MACVIA porté par l'Union Européenne, la région Occitanie, l'Université de Montpellier 1 et les CHU de Montpellier et de Nîmes.

Ce projet prévoit, entre autre, le développement de programmes d’informations et d’activités physiques adaptées, afin de prévenir les chutes chez les personnes âgées, auquel la Ville de Balaruc-les-Bains adhère. En 2016, deux sessions d’ateliers ont été organisées avec les seniors balarucois (photo ci-dessous) et des ateliers similaires sont proposés au sein des Thermes.

Ces ateliers “Posture, Motricité et Éducation à la Santé” sont mis en place gratuitement. Ils sont encadrés par des professionnels en activité physique adaptée, étudiants à l’Université de Montpellier, qui proposent des activités adaptées au moyen d’exercices ludiques permettant d’améliorer l’équilibre, la capacité à faire des efforts physiques et donner un sentiment de bien-être.

Une nouvelle session est prévue en début d’année 2017, en partenariat avec le Centre Communal d’Action Sociale et une réunion d’Information "atelier prévention des chutes" aura lieu le lundi 9 janvier à 14 h.30 à la salle de conférences du Pavillon Sévigné à Balaruc-les-Bains. Les inscriptions seront faites auprès du CCAS lors de cette conférence.

Le Plan Local d'Urbanisme

Depuis quelques mois la Ville de Balaruc-les-Bains a engagé une démarche de révision de Plan d’Occupation des Sols en Plan Local d’Urbanisme (P.L.U.). et Gérard Canovas, son Maire et une partie de son conseil municipal, le présentaient ce jeudi 27 octobre à la Maison du Peuple.

«Le P.L.U., en définissant les usages possibles des sols, organise le cadre de vie et dessine le futur visage de Balaruc-les-Bains, avec ses espaces verts, ses secteurs à construire, ses équipements publics, ses voiries. C’est un outil de prévision et de réglementation qui traduit, sur le plan juridique, la politique d’aménagement et de construction de la ville. A travers ce document d’urbanisme, deux questions essentielles sont posées : Quelle ville avons-nous ? Quelle ville voulons-nous ?»

 

 

Quatre objectifs ont été développés par Monsieur Ramora des ateliers up+ - Agence de Montpellier.

Objectif 1 : valoriser le socle identitaire communal au travers du paysage :

- zonages des zones agricoles et naturelles strictes représentant 41 % du territoire communal - protection renforcée des espaces sensibles le long de l'étang et sur le massif de la Gardiole - protection particulière des bois de la commune et prise en compte des risques, notamment inondation, dans les règles du P.L.U.

Objectif 2 : réorganiser les déplacements à l'échelle de la ville :

- intégration des obligations de stationnements et développement des déplacements en vélos - emplacements réservés pour l'élargissement de voiries, de parking et des modes doux de cheminements - anticipation de l'arrivée du TCSP notamment à travers des densités proposées sur les secteurs de projets situés à proximité - obligation de créer des cheminements doux dans chaque secteur d'urbanisation future.

Objectif 3 : maintenir l'attractivité économique et touristique et conforter l'offre d'équipements :

- zonages et règlements adaptés aux secteurs à vocation économique, notamment pour les activités artisanales et commerciales, permettre la mixité des fonctions urbaines, notamment commerciales, au sein du tissu urbain existant + préservation pour le maintien de la diversité commerciale sur les rues commerçantes du centre historique, zonage spécifique sur le secteur de l'extension de Balaruc loisirs.

3 secteurs programmés (en partie sur le tissu urbain) pour le développement des équipements, des activités de loisirs et sportives sur la commune, d'équipements sportifs, de stationnement, d'espaces verts et de loisirs.

Ces zones de développement stratégiques pour la commune sont encadrées par des Orientations d'Aménagement et de Programmation (O.A.P.) :

- permettant le développement d'une offre d'équipements sportifs et de loisirs sur la commune, de préserver le caractère paysager des espaces et de franges boisées à maintenir, de gérer les eaux de ruissellement, de définir la desserte interne et les grands axes modes doux qui traverseront les secteurs, d'identifier et quantifier les besoins en terme de stationnement des futurs secteurs.

Objectif 4 : répondre aux besoins de logements par des projets de qualité :

- zonage adapté sur les secteurs urbanisés dont la vocation principale d'habitation est affirmée, règlement des sones urbanisées adapté aux différentes formes urbaines de la ville, règles complémentaires à l'ancien P.O.S. (desserte et réseaux + numérique et énergie renouvelable). 30 % de logements locatifs devront être réalisés dès lors qu'il est prévu la réalisation d'au moins 6 logements.

- zones de développement ciblées sur des secteurs stratégiques de la commune : Coeur de station, les Nieux, la Dépensière (étalés dans le temps). Ces secteurs de développement participent à l'effort de mixité sociale :

Des projets à courts et moyen terme : Coeur de station : au moins 160 logements dont 40 % de logements locatifs sociaux et Les Nieux : au moins 360 logements dont 40 % de logements locatifs sociaux.

Des projets à plus long terme : La Dépensière : environ 230 logements dont 30 % de logements locatifs sociaux.

Pour chaque secteur, sont édictés des principes à respecter : desserte tous modes et accès des opérations, gestion hydraulique et réseaux, densités et formes urbaines et préservation du paysage et de la nature.

Conclusions sur l'évaluation environnementale :

Projet équilibré,

Enjeux environnementaux majeurs bien intégrés,

Projet en cohérence avec ces enjeux,

Des mesures complémentaires à mettre en oeuvre.

Synthèse - les équilibres du zonage du P.L.U. :

+ 41 % de l'espace terrestre de la commune sont classés en espaces agricoles naturels,

+ 48 % en zone urbaine,

+ 11 % en zone d'urbanisation future

 

Procédure pour finaliser le P.L.U. de la commune :

- Mise à jour du diagnostic et de l'état iniitial de l'environnement, mise à jour du Projet d'Aménagement et de Développement Durables et mise à jour des pièces réglementaires et formalisation du projet de P.L.U. pour arrêt en juin 2016,

Arrêt du P.L.U. et C.D.N.P.S. en novembre 2016 (courant février enquête publique) et approbation du P.L.U. en avril 2017.

Une exposition sur cette étude est disponible durant quelques jours dans l'entrée de la Mairie de Balaruc-les-Bains. Monsieur le Maire recevra les balarucois à une prochaine réunion le mardi 15 novembre à la salle Alain Colas.                                                 A.P.

Présentation de l'Agenda Culturel de Balaruc-les-Bains

Présentation de l'agenda culturel

  

Soirée de présentation de l'Agenda Culturel du premier semestre 2017 le jeudi 19 janvier à 18 h. 30 à la Maison du Peuple à Balaruc-les-Bains

Nouvelle année, nouvel agenda culturel.

De janvier à juin prochain, ce ne sont pas moins d’une dizaine de manifestations culturelles qui seront proposées à tous les publics : musique, cirque, spectacle jeune public, ateliers de découverte artistique, siestes musicales, résidences d’artistes, dispositifs cinéma … l’agenda culturel de ce premier semestre 2017 sera éclatant, varié, coloré, foisonnant.

Toutes ces manifestations, les dates, les styles, les artistes, les lieux seront dévoilés au public lors de cette soirée à la Maison du Peuple.

 Venez nombreux.

Une journée à Marseille pour l'O.M.C.

Visite autour de l'art organisée par l'Office Municipal de la Culture de Balaruc-les-Bains à Marseille.

 

Partis très tôt de Balaruc une cinquantaine de personnes faisant partie d'une Association Culturelle a visité les collections permanentes du Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée à Marseille.

Posé sur le môle ce bâtiment, conçu par l'architecte Rudy Ricciotti, est le coeur du Mucem. Une fine dentelle de béton enveloppe ce "cube" d'un carré parfait de 72 mètres de côté laissant pénétrer la lumière, l'air et les odeurs d'iode, tout en faisant office de brise-vent. Prouesse architecturale et signature visuelle, la "résille" est aujourd'hui le véritable emblème du Mucem.

 

 

 

Le Fort Saint-Jean, relié par une passerelle suspendue sur la Méditerranée, a belle allure caché derrière cette fine dentelle.

Erigé au XVIIème siècle sous Louis XIV, il garde une fonction militaire jusqu'à la révolution française lorsqu'il devient prison d'Etat.

Entièrement restauré, ce Fort Saint-Jean est désormais accessible au public pour la première fois. Une passerelle le relie au quartier du panier, le plus ancien de Marseille.

 

 

L'après-midi, une visite panoramique guidée de la ville est proposée avec le vieux port, relooké par l'architecte anglais Norman Foster, en passant par la Corniche Kennedy, le Prado et la Canebière.

Enfin, après de nombreux escaliers, la "Bonne Mère" est apparue avec son panorama exceptionnel depuis cette Basilique Notre-Dame-de-la-Garde, comme on le remarque sur la photo du groupe en train de "souffler" un peu en montant...

Une journée magnifique, un immense merci aux organisateurs.

Annick Pratlong

   

 

Le sport en débat à Balaruc-les-bains

Les nouveaux acteurs du sport, sont en train de dessiner une nouvelle économie, de nouveaux métiers, et de nouvelles opportunités de croissance. Désormais c’est la société toute entière qui est impactée par ce mouvement, influencée par les avancées de la génétique, la médecine, le numérique…

Comprendre ces mutations essentielles, anticiper leur évolution, profiter de leur potentiel, telle est l’ambition du forum « Développement, Innovation, Bien-être – Quand le sport change la vie » organisé par Le Monde en partenariat avec Thau Agglo, le vendredi 18 novembre prochain de 9h à 17h aux Thermes de Balaruc-les-Bains (1, rue du Mont Saint-Clair)

Thau Agglo, convaincue que le sport est devenu un levier essentiel du développement économique, a décidé de construire sur son territoire une zone d’activité entièrement tournée vers cet objectif, une zone constituée de PME et de jeunes pousses innovantes.

Ce forum du Monde, ouvert au plus large public, a le projet de déchiffrer et d’expliquer ce profond changement, cette révolution qui bouleverse les domaines du sport et du bien-être. Il réunira intervenants économiques, chercheurs, élus et sportifs pour confronter les visions, réfléchir à ces transformations et dessiner les opportunités de développement ainsi offertes.

en savoir plus et s'inscrire

Compte-rendu de la conférence de l'A.P.J.B.

La salle Montgolfier était comble pour cette nouvelle conférence sur les richesses de l'étang de Thau organisée par l'Amicale du Port de la Jetée de Balaruc-les-Bains.

Deux films documentaires sur les ressources de pêche et les petits métiers ont été diffusés et animés par Jean-Marie Ricard - Prud'homme Major de la lagune. La deuxième partie était consacrée à une étude sur l'Anguille, poisson emblématique de l'étang, présentée par Jean-François HOLLEY - technicien au CEPRALMAR (centre d'étude pour la promotion des activités lagunaires et maritimes).

André LUBRANO - Président du CEPLARMAR de Sète était présent.

 

Le public a été attentif et très intéressé par le «jeu des questions réponses» notamment sur un sujet d'actualité : la sortie des daurades vers la mer.

Les dirigeants de l'APJB ont été satisfaits. Outre leur rôle dans la gestion des anneaux et la sécurisation des embarcations dans le port central de la jetée de Balaruc-les-Bains, ils se sont donnés comme mission la protection de l'étang de Thau ainsi que la promotion de ce joyau à travers ses richesses et les hommes et les femmes qui en vivent.

L'Etang de Thau fait partie du Patrimoine du Pays de Thau et mérite d'être mieux connu par les résidents locaux mais aussi par cette population des quatre coins de France qui fréquente notre station thermale et balnéaire tout au long de l'année.

Au regard du succès de ces conférences d'autres sont programmées en 2017.

Une nouvelle médiathèque à Balaruc-les-bains

people in a libraryL’ambition de Thau agglo est de se doter d’un fort réseau livre et lecture et de couvrir l’ensemble de son territoire, permettant ainsi une offre documentaire pour tous de qualité, accessible et adaptée. La médiathèque de Balaruc-les-Bains et la médiathèque « La fabrique » de Marseillan seront transférées à l’agglo au 1er janvier 2017 afin de développer cette action culturelle. Ces établissements intégrés au réseau des médiathèques proposeront une offre multi-support, plus large et plus diversifiée. Un projet d’établissement sera défini dans chaque médiathèque, il prendra en compte la spécificité des publics à desservir et les enjeux locaux. Les locaux actuels de la médiathèque de Balaruc-les-Bains sont toutefois inadaptés au développement d’un équipement ambitieux, de niveau égal à celui des autres médiathèques communautaires. Il pose des difficultés en termes d’accessibilité, impossibilité d’extension ou de réaménagement fonctionnel. Il est donc convenu que la médiathèque de Balaruc-les-Bains se développera sur un autre site qu’est celui du Pavillon Sévigné, au centre de la station et à proximité d’un site de projet urbain porté par la commune. Il est donc proposé que ce bâtiment, le Pavillon Sévigné, soit également déclaré d’intérêt communautaire. Ce qui permettra l’intervention de Thau agglo pour son aménagement, préalable au transfert de l’activité. Suite à ce transfert, le site actuel sera restitué à la commune.

Laurent Aït Benalla au écrans du sud à Balaruc

vendredi 4 novembre à 18h30. Maison du Peuple.

Cette nouvelle soirée du rendez-vous mensuel autour du cinéma régional met en lumière la carrière du réalisateur montpelliérain, Laurent Aït Benalla. Il est l'un des fondateurs de Slab, un centre de production de documentaires basé à Montpellier. Ce sont donc deux de ces films qui sont présentés vendredi 4 novembre à la Maison du Peuple.

La soirée débute avec la projection de son premier moyen métrage « Les Filles de la lune ». Une tradition musicale, issue de la campagne marocaine, voit des femmes, souvent de condition modeste, s’affirmer comme des artistes à part entière en devenant cheikhat. Les cheikhat sont des femmes qui, un jour, ont choisi un nouveau chemin, au moyen de la musique.

Pour la deuxième partie de soirée, place à « Ô mon corps ! » son dernier film.
Alger, le chorégraphe Abou Lagraa travaille à la formation de la première génération de danseurs contemporains en Algérie. Ce projet, conçu comme un pont culturel méditerranéen, a retenu 10 jeunes. Le film suit la structuration de ce groupe de danseurs, pour la plupart autodidactes issus du hiphop, jusqu’au soir de la première mondiale au Théâtre National d’Alger.

Les Ecrans du Sud, vendredi 4 novembre

Afficher l'image d'origine

Permanence du député à Balaruc-les-bains


Christian ASSAF, Député de l'Hérault, tiendra une permanence en Mairie de Balaruc-les-Bains

ce vendredi 2 décembre 2016 à partir de 16h.

Les rendez-vous peuvent être pris auprès de sa permanence parlementaire au 04 67 61 10 45.